1ère FIV en août 2020

Répondre
Avatar du membre
latarax

Fivette habituée
Messages : 49
Enregistré le : 11 octobre 2017
Mon centre de PMA : 54- Polyclinique Majorelle (Nancy)

1ère FIV en août 2020

Message non lu par latarax »

Bonjour à toutes!

Me revoilà sur le forum, 3 ans après ma première inscription. A l'époque j'étais en début de parcours PMA pour avoir mon premier enfant, après 2 ans et demi d'essais naturellement. Finalement, après une insémination ratée, j'ai eu l'énorme chance de tomber enceinte spontanément, pendant les vacances de ma gynécologue qui avait donc repoussé notre deuxième tentative au mois suivant. Tout s'est bien passé et on est sur un petit nuage depuis l'arrivée de notre fille qui va maintenant bientôt avoir 2 ans. On pensait que ces 2 années et demies douloureuses étaient derrière nous et que cette fois la machine était lancée, d'autant plus que notre infertilité était inexpliquée.
Mais voilà, depuis bientôt 1 an nous essayons d'avoir un deuxième enfant et rebelote! Après 6 mois sans résultats, nous sommes retournés voir cette gynécologue qui nous a tout de suite fait refaire tous les examens (youpi...) et finalement mes trompes sont bouchées :-( Enfin pas complètement, donc selon elle on peut quand même espérer me faire retomber enceinte naturellement mais nos chances d'y arriver étant très faibles, elle nous a tout de suite proposé la FIV.
On a appris la nouvelle il y a à peine un mois et le seul rendez-vous qu'on ait eu avec elle depuis a été, comme toujours, vraiment très expéditif, avec une tonne d'infos en un minimum de temps. J'ai bien osé tenter une question sur les risques liés à la stimulation mais elle m'a répondu que tout était expliqué dans le pavé de 50 pages qu'elle venait de nous filer pendant les 8 minutes de consultation... Du coup je me sens pas mal désemparée, j'ai plein de questions qui se bousculent, je suis super stressée alors que j'ai lu partout que le stress était un facteur de risque majeur d'échec de FIV et je ne sais pas à qui en parler. C'est là que vous intervenez! :-) J'espère pouvoir partager mon parcours et mes doutes avec vous, qui pouvez comprendre ce que je ressens et peut-être répondre à certaines de mes questions.
Donc pour vous dire où j'en suis, j'ai débuté le freinage hypophysaire par Decapeptyl mercredi soir, ensuite dans 3 semaines je rajoute le Gonal F, puis déclenchement de l'ovulation par Ovitrelle, ponction sous anesthésie générale vers le 15 août, puis transfert d'un embryon 6 jours plus tard. Et donc test de grossesse fin août.
Pour ce qui est de mes questions, la première est de savoir si le traitement que je viens de commencer n'est pas dangereux en cas de grossesse, car même si les chances sont très minces, comme la gynécologue nous a dit de continuer de vivre normalement il est possible que je sois enceinte en ce moment-même, mais il est trop tôt pour faire un test. Et impossible de joindre le cabinet depuis une semaine donc j'ai commencé le traitement en me disant que je savais bien au fond de moi que ça n'avait encore pas marché, mais ça me titille quand même un tout petit peu.
Ensuite je me pose plein de questions en ce qui concerne les effets secondaires du traitement. On n'arrête pas de me dire que je vais être hyper fatiguée, et ça me fait un peu peur entre le travail et ma fille à gérer. Et j'ai aussi entendu parler d'hyperstimulation des ovaires et je ne sais pas comment le détecter, ni si ça peut être grave.

Voilà, désolée pour le roman, je me rends compte que rien que de poser ça par écrit ça fait du bien. Merci d'avoir pris le temps de me lire, à bientôt j'espère.
Moi: 33 ans, trompes partiellement bouchées
Lui: 35 ans, RAS
Une fille de 2 ans sur grossesse spontanée après un échec en IAC.
1er protocole de FIV en cours depuis le 22/07/20
Avatar du membre
Clochette21

Fivette habituée
Messages : 48
Enregistré le : 25 mai 2020
Mon centre de PMA : 21- CHU de Dijon Le Bocage
Âge : 32

Message non lu par Clochette21 »

Bonjour Latarax !

De mon côté ça va être 1ère FIV en septembre, donc j'ai un peu de retard par rapport à toi mais ce sont les mêmes réjouissances qui s'annoncent !
Je comprends tout à fait pour la gynécologue expéditive, j'avais le même problème avec celle auprès de laquelle on m'avait envoyée : très professionnelle, mais 15mn top chrono pour le rendez-vous, et vraiment pas humaine du tout. J'avais l'impression d'être juste une série de problèmes mécaniques sans émotions...
Concernant le traitement, je comprends ta préoccupation, j'y avais pensé aussi...je n'ai pas du tout de réponse. De mon côté ceci dit, ça va faire bientôt 4 ans que ça ne marche pas, donc je n'ai pas trop d'espoirs dans la dernière tentative avant l'épreuve fatidique (mais ton cas montre que parfois on a raison d'espérer !...).
Mais je crois que la recommandation d'essayer de "vivre normalement" est importante car sinon c'est le meilleur moyen de se pourrir la vie et de se focaliser là-dessus.

Concernant le traitement, je n'ai pas fait celui pour la FIV mais pour l'IAC. La gynécologue du centre de PMA m'a dit que c'était globalement pareil en terme de fatigue, mais je vois bien dans la pratique qu'il y a 2 piqûres et non une seule, dont une dans le ventre (qui me fait pas mal angoisser pour être honnête...).
Pour l'IAC j'étais effectivement très fatiguée par les injections, et hyper sensible (à pleurer pour vraiment n'importe quoi).
Je consulte depuis une super acupunctrice qui m'aide un peu à gérer tout ça.
Concernant l'hyperstimulation (ce qui m'est arrivé à la 4e IAC), elle est vite détectée avec toutes les prises de sang pour surveiller l'évolution. Dans le cadre d'une IAC, c'est problématique car l'insémination est impossible (donc pas de tentative), dans le cadre d'une FIV au moins on peut prélever les follicules (donc ce n'est pas "pour rien"...). Dans ce cas, on te demande de surveiller notamment la prise de poids. Si les règles arrivent le problème disparaît de lui-même. Mais c'est vrai que s'il y a grossesse il peut y avoir des complications et ça demande un suivi de prêt. En tant que patiente de toutes façons on a pas de décision à prendre sur le dosage de toutes façons, alors bon...

Bon courage et n'hésite pas à nous tenir au courant si tu obtiens des réponses de ta gynécologue hyper-speed ! :roll:

Moi : 32 ans, adénomyose (donc a priori pas d'impact sur la fertilité, mais bon...)
Lui : 32 ans, tératospermie
"essais" depuis septembre 2016
2019 : 4 IAC mais hyperstimulation sur la dernière
2020 : démarches pour FIV au centre de PMA
Projet beberoule à partir de l'automne 2016
mllle endométriose recto vaginale misteer OATS
Automne 2018 gynécologue, gynécologue spé, 4 IA dont dernière avortée (hyperstimulation)
Hiver 2019 Direction FIV au CHU
Printemps 2020 pause COVID smilvener
Septembre 2020 début protocole FIV
11 ovocytes ponctionnés le 9/10 (ouille !), transfert le 12/10 d'un J3 (allez petit !...)
Prise de sang le 26/10 testpositif 510 mui/ml 29/10 2854 mui/ml 2/11 10448 mui/ml 5/11 17845 mui/ml natte
1ère écho le 26/11 : petite crevette de 14mm pink
Avatar du membre
latarax

Fivette habituée
Messages : 49
Enregistré le : 11 octobre 2017
Mon centre de PMA : 54- Polyclinique Majorelle (Nancy)

Message non lu par latarax »

Bonsoir Clochette, merci beaucoup pour ta réponse ☺ Ça m'aide à y voir plus clair, surtout en ce qui concerne l'hyperstimulation, ça me rassure un peu de savoir qu' on le sent venir. J'avais peur que ça arrive d'un coup (au boulot par exemple...) et que ça me terrasse complètement.
Concernant ma gynécologue elle est aux abonnés absent, j'ai essayé de la joindre toute la semaine dernière par rapport à mon doute sur une possible grossesse mais je n' ai toujours pas réussi à obtenir de réponse... A chaque fois je tombe sur une secrétaire différente qui me dit qu' elle va lui laisser le message. J'ai fini par me dire que s'il y avait le moindre risque elle se serait décidé à me rappeler, et que de toute façon je ne suis pas enceinte.
Sinon, je comprends que tu appréhendes les injections, c'est sûr que c'est pas très drôle, surtout que tu as déjà dû t'en faire beaucoup, tu dois en avoir ras-le-bol. Ton conjoint ne serait pas motivé pour te les faire ? 😁 Parfois c'est plus facile de juste fermer les yeux et attendre que ça passe en serrant les dents plutôt que de devoir faire le geste soi-même 😊 Par contre moi je les fais toujours dans le ventre, tu avais l'habitude de les faire sur les cuisses ?
Encore merci pour ta réponse 😉
Bonne soirée !
Moi: 33 ans, trompes partiellement bouchées
Lui: 35 ans, RAS
Une fille de 2 ans sur grossesse spontanée après un échec en IAC.
1er protocole de FIV en cours depuis le 22/07/20
Avatar du membre
Clochette21

Fivette habituée
Messages : 48
Enregistré le : 25 mai 2020
Mon centre de PMA : 21- CHU de Dijon Le Bocage
Âge : 32

Message non lu par Clochette21 »

Bonjour Latarax,

Effectivement l'hyperstimulation ne débarque pas d'un coup, en tout cas on a des symptômes très clairs à surveiller.
C'est clair que c'est pas très sympa cette gynécologue qui ne prend pas le temps de te rassurer, mais c'est vrai aussi que si c'était un gros problème elle aurait sûrement pris le temps de le faire...

Pour les injections effectivement pour moi c'était une piqûre dans la cuisse seulement. La 1ère fois j'ai trouvé ça un peu impressionnant, c'est une infirmière qui l'a fait, et rapidement ensuite je m'en suis occupée toute seule. Si ce n'est qu'il faut être hyper ponctuel (donc très pénible dès qu'il y a un changement d'emploi du temps du genre réunion, soirée entre amis...), ça ne me pesait pas plus que ça.
C'est surtout dans le ventre que j'appréhende, mais acupunctrice me disait que ce n'est vraiment pas une zone sensible, et que les appréhensions vont sûrement disparaître très vite.
C'est étrange quand même que selon les procédés, ça ne se fasse pas au même endroit ?...

Bon en tout cas bon courage pour le mois qui vient fingers
Bon week end ! :-)
Projet beberoule à partir de l'automne 2016
mllle endométriose recto vaginale misteer OATS
Automne 2018 gynécologue, gynécologue spé, 4 IA dont dernière avortée (hyperstimulation)
Hiver 2019 Direction FIV au CHU
Printemps 2020 pause COVID smilvener
Septembre 2020 début protocole FIV
11 ovocytes ponctionnés le 9/10 (ouille !), transfert le 12/10 d'un J3 (allez petit !...)
Prise de sang le 26/10 testpositif 510 mui/ml 29/10 2854 mui/ml 2/11 10448 mui/ml 5/11 17845 mui/ml natte
1ère écho le 26/11 : petite crevette de 14mm pink
Avatar du membre
osmo2004

Fivette habituée
Messages : 48
Enregistré le : 06 août 2020
Mon centre de PMA : 54- Maternité Pinard (Nancy)
Âge : 41

Message non lu par osmo2004 »

Bonjour,
J'ai fait mes piqûres dans le ventre et les cuisses pour éviter 2 fois le même endroit. En pinçant bien la peau il n'y a aucune douleur.
Moi: 41 ans et trompes bouchées
Lui: 48 ans et azoospermie

23/07/20: FIV 1: 5 embryons / 2 transférés frais à J2/ 2 congelés J2/ 1 congelé J6
06/08/20: prise de sang notpregnant
26/10/20: transfert J6 notpregnant
Reste 2 J2 congelés.