Les difficultés... et les joies(!!) de l'allaitement

Avatar du membre
Lily38

Fivette de bronze
Messages : 147
Enregistré le : 03 août 2019
Mon centre de PMA : 38- Clinique Oriade Belledonne (Saint-Martin-d'Hères)

Les difficultés... et les joies(!!) de l'allaitement

Message non lu par Lily38 »

Bonjour à toutes,
J'avais envie de créer un sujet sur l'allaitement pour qu'on puisse partager autour de ça entre mamans qui allaitent et pour encourager les futures mamans qui souhaitent allaiter.
Pour ma part j'avais très envie d'allaiter mais les débuts ont été très difficiles et j'ai bien failli abandonner. J'ai eu très mal aux seins avec deux nuits blanches à la maternité où mon bébé n'arrêtait pas de pleurer (car il fallait bien stimuler la montée de lait!) Au bout de trois jours elle avait perdu trop de poids, donc grosse douche froide pour moi, j'étais en pleurs, et on a dû passer au biberon. L'auxiliaire de puériculture m'a demandé si je voulais tirer mon lait mais j'étais tellement à bout que j'ai refusé. J'ai donc donné le biberon à ma fille et sur le coup c'était magique, elle était repue, ne pleurait plus et dormait! Je me suis donc résignée... heureusement le pédiatre qui est passé le dernier jour m'a motivée à reprendre et j'ai donc loué un tire-lait. Je me suis battue, franchement c'était difficile, j'ai pu recommencer à l'allaiter progressivement avec des bouts de seins en silicone puis on a pu s'en passer. Et petit à petit on est arrivé en allaitement mixte. Je voulais rester comme ça, pensant que je n'avais pas assez de lait, mais j'ai des amies qui ont su m'encourager et, assez naturellement, on est passé en allaitement exclusif. Le biberon ça rassure car on sait exactement ce que le bébé boit. Allaiter demande du lâcher prise. En tous cas grande victoire, et franchement quel bonheur de pouvoir l'allaiter, ce moment de câlin est top, elle elle kiffe, et je sais que mon lait est ce qu'il y a de meilleur pour elle.
Voilà , désolée pour le pavé, mais je voudrais encourager celles qui passent par des difficultés à persévérer car ça en vaut vraiment la peine! Mais je ne veux pas décourager les futures mamans, parfois ça se passe plus facilement, je parle juste de mon cas.
N'hésitez pas à venir partager vos expériences! Au plaisir de vous lire!
Moi 37 ans: endométriose+réserve ovarienne faible
Lui 36 ans: RAS
juin 2019: 1ère FIV ICSI testpositif natte
mars 2020: naissance de notre petit amour :girl:
Avatar du membre
latitenomie

Fivette d'or
Messages : 642
Enregistré le : 11 septembre 2018
Mon centre de PMA : 92- Hôpital Antoine Béclère (Clamart)
Âge : 26

Message non lu par latitenomie »

Coucou merci pour ton témoignage ça rassure et ça donne envie de tout faire pour y arriver même si dès fois cela peut être très compliqué en effet. Je verrais comment cela va se passer quand bébé sera là mais je suis déterminée 💪💪
Moi : 26 ans mllle Tout va bien
Chéri : 28 ans misteer OATS

FIV ICSI 1
18.10.19 Transfert de un J3
30.10.19 pregnant
Mon amour est né le 29.06.2020 multiheart

Image
Avatar du membre
Lily38

Fivette de bronze
Messages : 147
Enregistré le : 03 août 2019
Mon centre de PMA : 38- Clinique Oriade Belledonne (Saint-Martin-d'Hères)

Message non lu par Lily38 »

J'espère que tout se passera bien pour toi en tous cas! Ça en vaut tellement la peine ;-)
Si je peux te donner un conseil, prévois de la lanoline pour la maternité (c'est un espèce de produit gras à mettre sur les mamelons). Le top c'est de mettre ça avec une compresse et du film etirable par dessus, ça soulage bien.
Bonne fin de grossesse!
Moi 37 ans: endométriose+réserve ovarienne faible
Lui 36 ans: RAS
juin 2019: 1ère FIV ICSI testpositif natte
mars 2020: naissance de notre petit amour :girl:
Avatar du membre
latitenomie

Fivette d'or
Messages : 642
Enregistré le : 11 septembre 2018
Mon centre de PMA : 92- Hôpital Antoine Béclère (Clamart)
Âge : 26

Message non lu par latitenomie »

Lily38 a écrit : 01 juin 2020 à 15:36 J'espère que tout se passera bien pour toi en tous cas! Ça en vaut tellement la peine ;-)
Si je peux te donner un conseil, prévois de la lanoline pour la maternité (c'est un espèce de produit gras à mettre sur les mamelons). Le top c'est de mettre ça avec une compresse et du film etirable par dessus, ça soulage bien.
Bonne fin de grossesse!
J'en ai acheté ils en demandent dans ma mater et on me l'a vivement conseillé en effet ^^
Merci c'est gentil 😊
Moi : 26 ans mllle Tout va bien
Chéri : 28 ans misteer OATS

FIV ICSI 1
18.10.19 Transfert de un J3
30.10.19 pregnant
Mon amour est né le 29.06.2020 multiheart

Image
Avatar du membre
loulipop

Fivette fidèle
Messages : 94
Enregistré le : 04 avril 2017
Mon centre de PMA : 38- Clinique Oriade Belledonne (Saint-Martin-d'Hères)

Message non lu par loulipop »

J'ajoute mon grain de sel : alors oui la lanoline pour le démarrage à l’hôpital est vraiment nécessaire (contrairement à ce que je pensais, heureusement que les infirmières avaient des échantillons). Je recommande aussi les coquilles d'allaitement en nacre qui m'ont été indispensables le premier mois et qui peuvent sauver des allaitements à mon avis ! Ensuite les douleurs ont disparu et j'ai la chance d'avoir un allaitement qui se déroule tip top ce que je souhaite à toutes.
essais bébé depuis 2015
lui zozo pas top, moi amh 1
juin 2017 : FIV1 ICSI 1 warrior mais neg
mars 2018 : FIV2 ICSI hyperstim, 2 esquimaux
mai 2018 : TEC> échec décongélation

Chgmt de centre

août 2018: FIV2 bis IMSI, 2j2 neg, 6 brybrys au congélo
octobre 2018 : TEC 2j2 neg
novembre 2018 : TEC 2j2 neg

traitement endométrite légère 3 mois

avril 2019 : TEC 1j5 OMG c'est ++++++++
Avatar du membre
latitenomie

Fivette d'or
Messages : 642
Enregistré le : 11 septembre 2018
Mon centre de PMA : 92- Hôpital Antoine Béclère (Clamart)
Âge : 26

Message non lu par latitenomie »

loulipop a écrit : 01 juin 2020 à 23:24 J'ajoute mon grain de sel : alors oui la lanoline pour le démarrage à l’hôpital est vraiment nécessaire (contrairement à ce que je pensais, heureusement que les infirmières avaient des échantillons). Je recommande aussi les coquilles d'allaitement en nacre qui m'ont été indispensables le premier mois et qui peuvent sauver des allaitements à mon avis ! Ensuite les douleurs ont disparu et j'ai la chance d'avoir un allaitement qui se déroule tip top ce que je souhaite à toutes.
C'est pour soulager la nacre du coup ? C'est à mettre tout le temps ? Dès le début ?
Moi : 26 ans mllle Tout va bien
Chéri : 28 ans misteer OATS

FIV ICSI 1
18.10.19 Transfert de un J3
30.10.19 pregnant
Mon amour est né le 29.06.2020 multiheart

Image
Avatar du membre
Madan

Fivette d'argent
Messages : 330
Enregistré le : 06 novembre 2017
Mon centre de PMA : 85- Clinique St Charles Procrealis (la Roche-Sur-Yon)

Message non lu par Madan »

Bonjour et merci pour la création de ce post !
Mon accouchement est prévu fin août et j’ai à coeur d’allaiter.
Je n’ai pas une poitrine généreuse mais l’on a su me rassurer par rapport à cela 😉
Je note toutes vos astuces !
Petite question : si je tire de temps en temps mon lait pour que le papa puisse participer et donner le biberon, y’a t’il un risque par la suite que le bébé refuse le sein et que cela mette donc fin à l’allaitement ?
Avatar du membre
latitenomie

Fivette d'or
Messages : 642
Enregistré le : 11 septembre 2018
Mon centre de PMA : 92- Hôpital Antoine Béclère (Clamart)
Âge : 26

Message non lu par latitenomie »

Madan a écrit : 02 juin 2020 à 09:48 Bonjour et merci pour la création de ce post !
Mon accouchement est prévu fin août et j’ai à coeur d’allaiter.
Je n’ai pas une poitrine généreuse mais l’on a su me rassurer par rapport à cela 😉
Je note toutes vos astuces !
Petite question : si je tire de temps en temps mon lait pour que le papa puisse participer et donner le biberon, y’a t’il un risque par la suite que le bébé refuse le sein et que cela mette donc fin à l’allaitement ?
Coucou moi je tirerai mon lait de temps en temps mais pas au début j'ai envie que bébé soit bien sur le sein et que l'allaitement roule pour pouvoir essayer de tirer. Après chaque bébé est différent on ne peut pas savoir comment il va réagir au bib. Ce qui est sûr c'est que je me renseignerai bien auprès des sages femmes ou autres professionnels pour être sûr de pas faire de bêtises ^^ après j'ai eu beaucoup de mamans dans mon travail qui allaitaient matin et soir et nous à la crèche c'était biberon de lait tiré et ils y a jamais eu de soucis avec leur allaitement déjà ça me rassure 😊
Moi : 26 ans mllle Tout va bien
Chéri : 28 ans misteer OATS

FIV ICSI 1
18.10.19 Transfert de un J3
30.10.19 pregnant
Mon amour est né le 29.06.2020 multiheart

Image
Avatar du membre
loulipop

Fivette fidèle
Messages : 94
Enregistré le : 04 avril 2017
Mon centre de PMA : 38- Clinique Oriade Belledonne (Saint-Martin-d'Hères)

Message non lu par loulipop »

Salut,

Les coquillages se glissent dans le soutien-gorge ils forment un réceptacle pour le lait qui va guérir les crevasses, c'est très efficaces (le lait guérit aussi les bobos de bébé type boutons, croûtes de lait - et récemment une amie m'en a demandé pour soulager son exéma !)
Il y en a aussi en argent mais en nacre ce sont de vrais coquillages. Je les mettais la journée et la nuit je dormais sans. Un des avantages aussi c'est quand le bébé réclame plusieurs fois de suite à téter il ne mange pas la lanoline même si la composition est ok. Au début il faut quand même un peu de lanoline et après une dizaine de jours les coquilles suffisent. A la maternité on peut mettre du colostrum aussi c'est très riche.

Je n'ai pas tiré mon lait comme je suis en congé parental mais on m'a dit qu'il fallait bien laisser l'allaitement s'installer avant de tirer comme vous le disiez.

Aussi un conseil qu'on m'a donné après la naissance c'est qu'il faut varier les positions d'allaitement pour éviter les engorgements - la maison des maternelles propose des vidéos dessus - et d'appuyer sa main à plat sur la poitrine pour aider le bébé à téter au début quand il n'y a pas encore beaucoup de lait.

Les 2ème et 3ème nuit à la mater les bébés réclament beaucoup et on a l'impression qu'ils ne sont jamais rassasié, c'est normal, il faut qu'ils tètent pour provoquer la montée de lait et ça prend quelques jours mais en attendant le colostrum leur suffit.

Si on a l'impression que le bébé n'arrive pas à téter il faut prendre rapidement rendez-vous avec un ostéopathe, l'accouchement a pu provoquer une gêne et l'ostéopathe remet facilement tout en place (aussi si bébé tête bien...)

Voilà je vous submerge de mes infos mais pour moi dans ma préparation à l'accouchement cette partie était manquante et tous les conseils que j'ai glanés à droite à gauche m'ont été utiles alors je vous les partage.
essais bébé depuis 2015
lui zozo pas top, moi amh 1
juin 2017 : FIV1 ICSI 1 warrior mais neg
mars 2018 : FIV2 ICSI hyperstim, 2 esquimaux
mai 2018 : TEC> échec décongélation

Chgmt de centre

août 2018: FIV2 bis IMSI, 2j2 neg, 6 brybrys au congélo
octobre 2018 : TEC 2j2 neg
novembre 2018 : TEC 2j2 neg

traitement endométrite légère 3 mois

avril 2019 : TEC 1j5 OMG c'est ++++++++
Avatar du membre
Lily38

Fivette de bronze
Messages : 147
Enregistré le : 03 août 2019
Mon centre de PMA : 38- Clinique Oriade Belledonne (Saint-Martin-d'Hères)

Message non lu par Lily38 »

Madan a écrit : 02 juin 2020 à 09:48 Bonjour et merci pour la création de ce post !
Mon accouchement est prévu fin août et j’ai à coeur d’allaiter.
Je n’ai pas une poitrine généreuse mais l’on a su me rassurer par rapport à cela 😉
Je note toutes vos astuces !
Petite question : si je tire de temps en temps mon lait pour que le papa puisse participer et donner le biberon, y’a t’il un risque par la suite que le bébé refuse le sein et que cela mette donc fin à l’allaitement ?
Madan, oui effectivement la taille des seins n'est pas du tout gênant pour l'allaitement.
Pour ce qui est de tirer son lait pr que le papa puisse le donner au biberon, c'est vrai que ça peut être gênant pour le bébé. Il peut avoir du mal à passer de l'un à l'autre. Moi j'ai été obligée de tirer mon lait au début et franchement c'est pas une partie de plaisir! (ça fait pas mal mais c'est pas agréable). Si tu peux t'en passer... Et effectivement ma fille, qui était nourrie au biberon au début, avait du mal à passer au sein et comprendre qu'il fallait aspirer, c'est pour ça que j'ai utilisé des bouts de sein, ça l'a aidée et à force de persévérance elle a compris comment prendre le sein. (Mais c'est pas l'idéal les bouts de sein). Et puis je lisais récemment dans un bouquin du docteur Bernadette de Gasquet que le papa pouvait contribuer de pleins d'autres manières: le bain, le change, les câlins, etc etc. Et puis à 4 mois il y a la diversification donc il pourra donner les compotes, purée,...
Moi 37 ans: endométriose+réserve ovarienne faible
Lui 36 ans: RAS
juin 2019: 1ère FIV ICSI testpositif natte
mars 2020: naissance de notre petit amour :girl:
Avatar du membre
Lily38

Fivette de bronze
Messages : 147
Enregistré le : 03 août 2019
Mon centre de PMA : 38- Clinique Oriade Belledonne (Saint-Martin-d'Hères)

Message non lu par Lily38 »

Loulipop on est du même centre de PMA ;-)
Moi 37 ans: endométriose+réserve ovarienne faible
Lui 36 ans: RAS
juin 2019: 1ère FIV ICSI testpositif natte
mars 2020: naissance de notre petit amour :girl:
Avatar du membre
latitenomie

Fivette d'or
Messages : 642
Enregistré le : 11 septembre 2018
Mon centre de PMA : 92- Hôpital Antoine Béclère (Clamart)
Âge : 26

Message non lu par latitenomie »

loulipop a écrit : 02 juin 2020 à 12:53 Salut,

Les coquillages se glissent dans le soutien-gorge ils forment un réceptacle pour le lait qui va guérir les crevasses, c'est très efficaces (le lait guérit aussi les bobos de bébé type boutons, croûtes de lait - et récemment une amie m'en a demandé pour soulager son exéma !)
Il y en a aussi en argent mais en nacre ce sont de vrais coquillages. Je les mettais la journée et la nuit je dormais sans. Un des avantages aussi c'est quand le bébé réclame plusieurs fois de suite à téter il ne mange pas la lanoline même si la composition est ok. Au début il faut quand même un peu de lanoline et après une dizaine de jours les coquilles suffisent. A la maternité on peut mettre du colostrum aussi c'est très riche.

Je n'ai pas tiré mon lait comme je suis en congé parental mais on m'a dit qu'il fallait bien laisser l'allaitement s'installer avant de tirer comme vous le disiez.

Aussi un conseil qu'on m'a donné après la naissance c'est qu'il faut varier les positions d'allaitement pour éviter les engorgements - la maison des maternelles propose des vidéos dessus - et d'appuyer sa main à plat sur la poitrine pour aider le bébé à téter au début quand il n'y a pas encore beaucoup de lait.

Les 2ème et 3ème nuit à la mater les bébés réclament beaucoup et on a l'impression qu'ils ne sont jamais rassasié, c'est normal, il faut qu'ils tètent pour provoquer la montée de lait et ça prend quelques jours mais en attendant le colostrum leur suffit.

Si on a l'impression que le bébé n'arrive pas à téter il faut prendre rapidement rendez-vous avec un ostéopathe, l'accouchement a pu provoquer une gêne et l'ostéopathe remet facilement tout en place (aussi si bébé tête bien...)

Voilà je vous submerge de mes infos mais pour moi dans ma préparation à l'accouchement cette partie était manquante et tous les conseils que j'ai glanés à droite à gauche m'ont été utiles alors je vous les partage.
Top je viens d'en acheter donc je vais faire ça 😊
Merci pour tous les conseils 👍
Moi : 26 ans mllle Tout va bien
Chéri : 28 ans misteer OATS

FIV ICSI 1
18.10.19 Transfert de un J3
30.10.19 pregnant
Mon amour est né le 29.06.2020 multiheart

Image