Nouveau

Répondre
Avatar du membre
papapma

Mister FIV
Messages : 11
Enregistré le : 13 février 2017
Mon centre de PMA : 44- CHU Nantes

Nouveau

Message non lu par papapma »

Bonjour, à toutes et à tous,

Je pense qu'il y a une majorité de femmes sur le forum.

Je suis Fabien, bientôt 32 ans, OATS diagnostiqué à 26 ans, BB1: FIV ICSI , depuis 2 ans nous enchaînons les galères, TEC annulé, l'embryon n'a pas survécu, mauvaise réponse ovarienne, fausse couche, et pour les 2 derniers, arrêt du développement des embryons avant le transfert... Le pire c'est qu'à la première tentative on nous a dissuadé de transférer les 2 embryons en nous disant vous êtes jeunes...

Après mûre réflexion nous allons refaire une tentative au printemps.

Je tiens un blog, ça me fait du bien d'écrire, vu que je ne parle pas de ça à ma famille, et ce n'est pas au boulot que je peux espérer avoir un peu de soutient. Quand à ma compagne, je ne lui fait pas part de mes doutes, il faut être fort et y croire, une fois de plus.

Voici l'adresse de mon blog:

www.papamp.canalblog.com

Si vous êtes du 44, nous pourrions échanger sur nos expériences, et messieurs, n'hésitez pas à me contacter pour discuter, car ce parcours manque cruellement de soutient psychologique.
moi: OATS
Elle : RAS

2011 FIV ICSI 1: succès total, 1 bébé, 1 embryon congelé
2014 TEC annulée
Protocole FIV annulé
2015 FIV ICSI 2 fausse couche, 2 traitements médicamenteux pour évacuer... sans succès puis curetage, pas glop.

2016 1ère Tentative pas de transfert
2ème Tentative pas de transfert

2017... nous sommes décidés à recommencer.
Avatar du membre
Lisouche

Fivette de platine
Messages : 866
Enregistré le : 26 février 2016
Mon centre de PMA : 06- Clinique St George - Laboratoire EUROFINS (Nice)
Localisation : Nice
Âge : 36

Message non lu par Lisouche »

Bonjour Papapma,
je ne suis pas un homme, mais une femme qui traverse le dur parcours de la PMA et de la FIV. Je voulais juste te dire que je suis très heureuse de lire un homme en parler. Je trouve qu'il est toujours difficile de faire sortir mon homme de sa coquille à ce sujet. Je ne veux pas le brusquer, mais je trouve difficile de comprendre ce que lui peut ressentir...
Je profite de ce message aussi pour remercier tous les hommes qui soutiennent à fond leurs femmes dans ce parcours. Certes, nous, nous avons les piqûres, les rendez-vous tous les deux jours, régulièrement les jambes en l'air devant de nombreux médecin (pour la pudeur, on repassera), ..., mais vous, contrairement à ce que tu dis sur ton blog, vous n'avez pas que le recueil de sperme : il y a aussi nos sautes d'humeur à supporter sans broncher, notre moral à remonter alors que, j'imagine, vous devez aussi vous sentir bien seuls parfois. Alors, ne culpabilise pas !
Voilà, un grand merci messieurs. Et un grand merci à toi de témoigner !
Quoi qu'il en soit, je vous souhaite beaucoup de courage, à toi et à ta femme, avec à l'arrivée un beau bébé dans votre vie beberoule !
12/2013: arrêt pilule
2014: grossesse naturelle, fausse couche à 10SA
2016: début PMA
Lui OATS, moi AMH 0,92 & trompes bouchées
FIV1 : 1J5 frais (+), puis fausse couche.
2017 : TEC (-), FIV2 : 1J3 frais (+), puis fausse couche.
2018 : FIV3 (-)
Pause : bilan fausse couche OK, Matricelab OK, AMH remonte :-o, cœlioscopie & hystéroscopie: endométriose légère & trompes nettoyées…
FIV4 (-) : qualité ovocytaire en chute libre Kosmil
Après 8 stimulations, dont 4 menées à terme sans résultat, il est temps de passer à autre chose…
2019 : FIVDO… nouveau combat. Plus unis et plus déterminés que jamais muuscle bigheart
Avatar du membre
papapma

Mister FIV
Messages : 11
Enregistré le : 13 février 2017
Mon centre de PMA : 44- CHU Nantes

Message non lu par papapma »

Bonjour Lisouche,

Je dois être chanceux, ma femme n'a pas de sautes d'humeur pendant les traitements. Nous avons testé 2 protocoles, celui avec provames, préféré par le CHU, la gynécologue utilise l'autre, je ne sais plus lequel est le long ou court.

Que ce soit Puregon, menopur, ou gonal F, cetrotide ou ovitrelle, à part des rougeurs au niveau de l'injection, elle a la chance de ne pas avoir d'effets négatifs sur son humeur.

Avant je faisais toutes les injections, maintenant on prend une infirmière, je me suis fait un film en me disant que si ça se trouve certaine injections étaient mal faites et que ça ne marche pas à cause de ça.

Vous savez quand on va à l'écho et qu'on a le stress de savoir si les follicules ont grossi ou pas, et que la sage femme fait à moitié la tronche devant son écran...

Et comme nous sommes assez loin du centre, l'heure de route retour est bien longue... et la journée foutue.

Merci pour ton soutient.
moi: OATS
Elle : RAS

2011 FIV ICSI 1: succès total, 1 bébé, 1 embryon congelé
2014 TEC annulée
Protocole FIV annulé
2015 FIV ICSI 2 fausse couche, 2 traitements médicamenteux pour évacuer... sans succès puis curetage, pas glop.

2016 1ère Tentative pas de transfert
2ème Tentative pas de transfert

2017... nous sommes décidés à recommencer.
Avatar du membre
Lisouche

Fivette de platine
Messages : 866
Enregistré le : 26 février 2016
Mon centre de PMA : 06- Clinique St George - Laboratoire EUROFINS (Nice)
Localisation : Nice
Âge : 36

Message non lu par Lisouche »

Je confirme, tu es chanceux ;-) mon mari l'est moins... Provames me rend exécrable et je sens la colère monter, impossible de la contrôler, sur des sujets idiots et des choses dont mon mari n'est absolument pas responsable... mais il est patient, alors de ce point de vue, c'est moi qui ai beaucoup de chance !! :-D
Il y a des protocoles longs et des protocoles courts avec provames, je n'ai fait que des courts
Pour les injections, nous allons aussi demander à une infirmière pour la FIV 2. Je trouve que tout ca est suffisamment douloureux, aussi bien pour la tête que pour le corps, alors je pense que quand on peut nous apporter ne serait-ce qu'un tout petit peu de confort et de réconfort, il ne faut pas hésiter.
Moi c'est mon médecin qui me fait les échographies, mais je connais très bien le désarroi quand le corps ne répond pas bien au traitement et que les follicules ne se développent pas assez... je l'ai vécu 2 fois, 2 stimulations qui ont été abandonnées. Et une fois, alors que mon médecin était en congé, son confrère qui m'a reçue m'a dit qu'il ne comprenait pas pourquoi on s'acharnait sur mon cas... charmant et délicat !!!
Le long trajet, je connais aussi, car je suis à plus d'1 h de mon centre.
Tout ce parcours est épuisant et chronophage, il met à l'épreuve notre équilibre et bien souvent nos couples également.
Mais il faut tenir bon, et c'est normal de se soutenir !
12/2013: arrêt pilule
2014: grossesse naturelle, fausse couche à 10SA
2016: début PMA
Lui OATS, moi AMH 0,92 & trompes bouchées
FIV1 : 1J5 frais (+), puis fausse couche.
2017 : TEC (-), FIV2 : 1J3 frais (+), puis fausse couche.
2018 : FIV3 (-)
Pause : bilan fausse couche OK, Matricelab OK, AMH remonte :-o, cœlioscopie & hystéroscopie: endométriose légère & trompes nettoyées…
FIV4 (-) : qualité ovocytaire en chute libre Kosmil
Après 8 stimulations, dont 4 menées à terme sans résultat, il est temps de passer à autre chose…
2019 : FIVDO… nouveau combat. Plus unis et plus déterminés que jamais muuscle bigheart
Avatar du membre
papapma

Mister FIV
Messages : 11
Enregistré le : 13 février 2017
Mon centre de PMA : 44- CHU Nantes

Message non lu par papapma »

Maintenant on en est à l'étape où tout se passe bien, les follicules grossissent bien, à la ponction, plein d'ovocytes, on obtient 3 ou 4 embryons, puis la veille du transfert ou le matin même on reçoit l'appel qui nous dit de rester à la maison.

Ça fait 2 fois déjà. Des fois je me demande si je ne préfère pas la mauvaise réponse au traitement de stimulation, si près du but, c'est de la torture mentale.

Avant la fausse couche, on à eu la bêtise de l'annoncer avant les 3 mois, la chute a été encore plus rude.

J'avais envie de tout arrêter, de me résigner, au final on a un enfant, on ne va pas se plaindre.
Perso je ne fréquente plus de couple avec famille nombreuse, ça fait trop mal, je n'ai pas sauté de joie quand mon frère m'a annoncé qu'il allait avoir son 2ème enfant. Il y a quelques jours ma sœur m'a annoncé qu'elle attend son 4eme. Je l'ai félicité.

Ma femme est motivée pour revivre tout cela, la seule chose que l'on risque c'est d'être super heureux, ou extrêmement déçus.
Et aussi je pense que tous ces traitement ne sont pas anodins et j'espère qu'avec les années elle n'aura pas de kystes ovariens, ou pire. Alors on y croit... Lors de la dernière ponction en attendant qu'elle se réveille j'étais même allé allumer un cierge. Vu que personne ne peut dire ce qui ne va pas où pourquoi ça merde, pourquoi ne pas s'en remettre au ciel, même si je ne suis pas pratiquant...

Apparemment 2017 serait l'année de la poussette, ça nous portera peut être chance!
moi: OATS
Elle : RAS

2011 FIV ICSI 1: succès total, 1 bébé, 1 embryon congelé
2014 TEC annulée
Protocole FIV annulé
2015 FIV ICSI 2 fausse couche, 2 traitements médicamenteux pour évacuer... sans succès puis curetage, pas glop.

2016 1ère Tentative pas de transfert
2ème Tentative pas de transfert

2017... nous sommes décidés à recommencer.
Avatar du membre
Lisouche

Fivette de platine
Messages : 866
Enregistré le : 26 février 2016
Mon centre de PMA : 06- Clinique St George - Laboratoire EUROFINS (Nice)
Localisation : Nice
Âge : 36

Message non lu par Lisouche »

papapma a écrit :Maintenant on en est à l'étape où tout se passe bien, les follicules grossissent bien, à la ponction, plein d'ovocytes, on obtient 3 ou 4 embryons, puis la veille du transfert ou le matin même on reçoit l'appel qui nous dit de rester à la maison.

Ça fait 2 fois déjà. Des fois je me demande si je ne préfère pas la mauvaise réponse au traitement de stimulation, si près du but, c'est de la torture mentale.
Ca j'avoue, je ne l'ai pas vécu, mais je t'assure qu'aucune réponse au traitement, c'est terrible aussi, l'impression que tout s'effondre et que rien ne marchera... tu es déjà dans une spirale où les mauvaises nouvelles s'enchaînent (pour nous, les problèmes viennent des 2 côtés, alors certes, on ne peut pas se jeter la pierre, mais ce sentiment que 1 mauvaise nouvelle est systématiquement suivie d'une autre, c'est affreux...) et là, un idiot de médecin te dit que c'est de l'acharnement... merci, ouvrez la fenêtre que je me jette dans le vide sans réfléchir...
papapma a écrit :Avant la fausse couche, on à eu la bêtise de l'annoncer avant les 3 mois, la chute a été encore plus rude.
On a fait la même bêtise et pourtant, vivre ca que tout les deux, je trouve qu'il n'y a rien de pire, mais ca, ca dépend des caractères...
papapma a écrit :J'avais envie de tout arrêter, de me résigner, au final on a un enfant, on ne va pas se plaindre.
Perso je ne fréquente plus de couple avec famille nombreuse, ça fait trop mal, je n'ai pas sauté de joie quand mon frère m'a annoncé qu'il allait avoir son 2ème enfant. Il y a quelques jours ma sœur m'a annoncé qu'elle attend son 4eme. Je l'ai félicité.
Le lot de tous les couples en PMA... comment gérer les grossesses qui se succèdent dans l'entourage. Ce qui est terrible, c'est que quand on n'arrive plus à se réjouir (ou du moins à faire semblant), on passe pour des égoïstes...
papapma a écrit :Ma femme est motivée pour revivre tout cela, la seule chose que l'on risque c'est d'être super heureux, ou extrêmement déçus.
Mon mari a suggéré aussi qu'on arrête tout, mais je ne sais pas comment raisonner une femme qui a ce désir profond d'avoir un enfant... J'en suis une et si on me dit que tout s'arrête, je crois que c'est ma vie aussi qui s'arrête.
papapma a écrit :Et aussi je pense que tous ces traitement ne sont pas anodins et j'espère qu'avec les années elle n'aura pas de kystes ovariens, ou pire. Alors on y croit... Lors de la dernière ponction en attendant qu'elle se réveille j'étais même allé allumer un cierge. Vu que personne ne peut dire ce qui ne va pas où pourquoi ça merde, pourquoi ne pas s'en remettre au ciel, même si je ne suis pas pratiquant...

Apparemment 2017 serait l'année de la poussette, ça nous portera peut être chance!
Je ne suis pas croyante, car je me dis que s'il y avait quelqu'un ou quelque chose au-dessus de nous, on ne m'infligerait pas tout ca. J'ai des défauts, mais je pense être une bonne personne avec un bon karma. Mais on a tous besoin de se raccrocher à quelque chose... et c'est important pour continuer à avancer...

Allez, oui, 2017 sera l'année de la poussette comme tu dis !!! fingers
12/2013: arrêt pilule
2014: grossesse naturelle, fausse couche à 10SA
2016: début PMA
Lui OATS, moi AMH 0,92 & trompes bouchées
FIV1 : 1J5 frais (+), puis fausse couche.
2017 : TEC (-), FIV2 : 1J3 frais (+), puis fausse couche.
2018 : FIV3 (-)
Pause : bilan fausse couche OK, Matricelab OK, AMH remonte :-o, cœlioscopie & hystéroscopie: endométriose légère & trompes nettoyées…
FIV4 (-) : qualité ovocytaire en chute libre Kosmil
Après 8 stimulations, dont 4 menées à terme sans résultat, il est temps de passer à autre chose…
2019 : FIVDO… nouveau combat. Plus unis et plus déterminés que jamais muuscle bigheart
Avatar du membre
Impatiente

Fivette mentor
Messages : 8005
Enregistré le : 07 septembre 2016
Mon centre de PMA : 92- Hôpital Foch (Suresnes)
Âge : 38

Message non lu par Impatiente »

Bienvenue sur le forum papapma !
Tout comme Lisouche, je suis très contente de rencontrer un homme ici.
Mon homme est très pudique, et ne parle de notre parcours avec absolument personne, et se sent un peu exclu des protocoles. Il doit assumer ça en plus de la culpabilité de porter la "responsabilité" de l'infertilité. Même si je fais tout mon possible pour que cette culpabilité n'existe pas, pour moi c'est juste la faute à "pas de chance"
Il a même voulu me quitter pour que je puisse être "heureuse" (non mais ce qu'il ne faut pas entendre...)

Et Lisouche, je te rejoins, j'étais absolument insupportable sous Provames pour le pré-traitement de la stimulation. La j'en prend à nouveau, et le double dose, et pour l'instant ça va mieux :lol:
Il faut dire qu'on est plus sereins

Courage à vous tous :smack:
love2 Essais BB1 en mars 2015 à 32 ans. Lui : OATS sévère. Moi : RAS.
>FIV ICSI 1 : octobre 2016, pas de zozos, ovocytes congelés. Transfert 2J2 frais en février 2017 notpregnant pas d'embryons congelés Kosmil
>FIV ICSI 2 : juin 2017 : 7 blastos : transfert 2J5 frais pregnant . Grossesse hétérotopique, une trompe en moins, bébé est restée bien accrochée muuscle
:girl: Notre fille fait notre bonheur depuis mars 2018
beberoule On repart pour BB2....
>TEC 1J5 en mars 2019 testpositif
:boy: Babyboy nous a rejoint en novembre 2019
minipingoo Reste 1J5 et 3J6
Avatar du membre
papapma

Mister FIV
Messages : 11
Enregistré le : 13 février 2017
Mon centre de PMA : 44- CHU Nantes

Message non lu par papapma »

Bonjour impatiente,

J'avais aussi pensé à lui "rendre sa liberté"... en cas d'échec.

Lorsque nous avons débuté notre parcours, nous ne savions pas dans quoi nous nous embarquions.
On ne nous a même pas parlé d'adoption car nous avions 26 ans, il fait avoir 28 pour adopter, encore une condition débile, en plus de 2 cdi, mariage + maison...

Je ne voulais même pas envisager l'utilisation de sperme de donneur.

Heureusement, la situation n'est pas totalement désespérée, la FIV ICSI prendra un jour, peut être même en 2017 !

Courage à toutes et à tous dans vos parcours.
moi: OATS
Elle : RAS

2011 FIV ICSI 1: succès total, 1 bébé, 1 embryon congelé
2014 TEC annulée
Protocole FIV annulé
2015 FIV ICSI 2 fausse couche, 2 traitements médicamenteux pour évacuer... sans succès puis curetage, pas glop.

2016 1ère Tentative pas de transfert
2ème Tentative pas de transfert

2017... nous sommes décidés à recommencer.
Avatar du membre
Impatiente

Fivette mentor
Messages : 8005
Enregistré le : 07 septembre 2016
Mon centre de PMA : 92- Hôpital Foch (Suresnes)
Âge : 38

Message non lu par Impatiente »

On espère des bébés à foison en 2017 :-)
Tout comme toi, nous sommes un peu réticents au don de sperme. De toutes façons on ne nous l'a pas proposé puisque Monsieur a des zozos. Très peu, mais il y en a.
Par contre on réfléchit à l'adoption. Je ne suis pas sure d'être capable de vivre 4 traitements de FIV... On verra bien

Plein de courage à vous :smack:
love2 Essais BB1 en mars 2015 à 32 ans. Lui : OATS sévère. Moi : RAS.
>FIV ICSI 1 : octobre 2016, pas de zozos, ovocytes congelés. Transfert 2J2 frais en février 2017 notpregnant pas d'embryons congelés Kosmil
>FIV ICSI 2 : juin 2017 : 7 blastos : transfert 2J5 frais pregnant . Grossesse hétérotopique, une trompe en moins, bébé est restée bien accrochée muuscle
:girl: Notre fille fait notre bonheur depuis mars 2018
beberoule On repart pour BB2....
>TEC 1J5 en mars 2019 testpositif
:boy: Babyboy nous a rejoint en novembre 2019
minipingoo Reste 1J5 et 3J6
Avatar du membre
Koala

Fivette de diamant
Messages : 1302
Enregistré le : 25 septembre 2015
Mon centre de PMA : Gynécologue de ville
Centre étranger : Iakentro (Grèce)
Localisation : 78
Âge : 46

Message non lu par Koala »

Bienvenue Fabien salut (désolée pour la réponse tardive mais je tombe seulement sur ta présentation)

J'ai d'abord répondu à ton message de cette nuit avant de tomber sur ta présentation alors je rattrape mon retard ;-)

Effectivement il y a une majorité de femmes sur le forum, en général les hommes sont moins enclins à parler mais ils sont évidemment les bienvenus, c'est toujours appréciable d'avoir le point de vue d'un homme.

Si je comprends bien d'après ta présentation vous allez faire bientôt un nouvel essai fingers (mais j'espère que c'est toujours le cas vu ton message de cette nuit :? ) ?

Pas toujours évident de communiquer sans filtre avec son/sa conjoint(e). As-tu quelques amis à qui te confier ? En tout cas ici tu trouveras toujours quelqu'un pour écouter, conseiller si besoin et te soutenir ;-)

Je plussoie le message de Lisouche pour remercier tous les hommes qui soutiennent leurs femmes dans ce parcours, car même si je ne suis pas trop sujette aux variations d'humeurs sous stimulation, mon mari est présent et fait souvent le mélange de certains produits, voire certaines injections, et ça compte beaucoup pour moi ces moments où il fait en sorte de rentrer du travail à temps pour être avec moi pour ces quelques minutes dédiées aux piqûres, ou même s'il est déjà rentré il ne se contente pas d'attendre dans le canapé, c'est important pour nous en tout cas.
Te concernant je ne pense pas que tu faisais mal les injections, même si on se pose tous cette question quand ça ne marche pas, et c'était top de ta part de lui faire les injections, mais je comprends qu'on préfère parfois une infirmière pour se reposer sur elle.
Et côté soutien psychologique c'est aussi très important. Hier lors d'une rencontre du collectif BAMP (association de patients de l'AMP et de personnes infertiles), une femme parlait de son mari qui se foutait de ses traitements et états d'âmes face à sa douleur de ne peut-être jamais être mère, ça m'a fendu le cœur :-(
Il faut que le couple soit solide pour endurer tout ça, sinon il y a risque de crash en plein vol :?

Je connais aussi le stress puis la déception et la tristesse quand on ne répond pas suffisamment à la stimulation et que les follicules se comptent sur une main ou n'ont pas assez grossi (je ne connais que ça à cause de mon insuffisance ovarienne, et j'ai entre autres eu 2 tentatives FIV abandonnées, une en janvier 2016 purement et simplement annulée sans la transformer en IAC pour ne pas perdre au moins le bénéfice de la stimulation et tenter sa chance en IAC, et l'autre en novembre 2016 transformée en IAC mais négatif).

Vos 2 annulations de transferts, c'est parceque le centre préconisait des blastocystes (J5) et qu'ils n'ont pas tenu jusque là ?

Les annonces des familles qui s'agrandissent sont effectivement durent à gérer, comme un boomerang qui te revient en pleine tronche et te brise le cœur en même temps (le double effet PMA), et quand bien même il s'agit de famille ou amis proches il est souvent difficile de se réjouir pleinement pour eux :? On a tendance à les éviter, à se replier sur nous.

Je suis athée mais il m'est aussi arrivé de faire une prière et d'allumer un cierge, je pense qu'on en bave tellement avec nos parcours du combattant qu'on a envie de se raccrocher à quelque chose, chacun réagit à sa manière selon la situation vécue.

Enfin, comme Lisouche (encore ;-) ) si on me dit que tout s'arrête, je crois que c'est ma vie aussi qui s'arrête.

2017 l'année de la poussette, ça me va bien aussi ça fingers
Je vous envoie plein de courage et de bonnes ondes pour la suite à ta femme et toi fingers

PS : n'hésite pas à te joindre à des discussions en cours dans le sujet de ton centre PMA par exemple, ou sur des sujets qui t'intéressent, car la partie présentation comme elle l'indique ne sert qu'à ça, mais les discussions sont plus nombreuses dans d'autres sections du forum ;-)
Moi IO, lui RAS. Essais depuis 2014.
- Clinique Parly 2:
11/15 FIV ICSI1 : 1j2 - ► 01/16 FIV ICSI2 : 2 follicules, ponction annulée, pas d'IAC !
- Hôpital Foch:
08/16 Hystéro opératoire ► 11/16 FIV ICSI2bis : 2 follicules, ponction annulée, IAC - ► 03/17 FIV ICSI2ter : 3j2 - ► 04/17 Hystéro opératoire ► 09/17 FIV DO : 8j5, 2j5 frais - ► 12/17 TEV1 : 2j5 -
- gynécologue Paris 17:
04/18 TEV2 : 1j5 hatching - ► 09/18 MatriceLAB profil mixte ► 11/18 TEV3 : 1j5 éclos - ► 03/19 TEV4 : 1j5 éclos - brokenheart / Reste 1 minipingoo
06/19 MatriceLAB 2 profil toujours mixte, nouveau protocole
19 juillet : rendez-vous gynécologue
Avatar du membre
sealine

Fivette de diamant
Messages : 1151
Enregistré le : 21 octobre 2016
Mon centre de PMA : 64- Polyclinique de Navarre (Pau)

Message non lu par sealine »

Bienvenue Papapma
ça fait plaisir de lire le ressenti d'un homme sur tout ce parcours, surtout que le mien n'en parle pas

Tu es très au courant de tout les traitements, c'est super!
Bon courage pour cette nouvelle épreuve; pour nous première fiv icsi, je démarre la stimualtion demain si écho ok

Bonne soirée
moi 38 ans, lui 40
mon conjoint = OATS extrême, adenomyose pour moi
2017
FIV ICSI 02/2017= notpregnant
FIV ICSI 2 = pas d'embryons
FIV ICSI 2 bis =
13/11/17 = pregnant , taux à 356
DPA 27/07/18 mais déclenchement le 10,accouchement difficile. cigbleu beberoule
2020: en route pour bébé 2, mais cause covid on attend..... minnce