nouvelle ici - envie de partager nos expériences

Répondre
Avatar du membre
Laurage

Fivette novice
Messages : 12
Enregistré le : 20 novembre 2020
Mon centre de PMA : 75- Hôpital Cochin Port Royal (Paris 14)

nouvelle ici - envie de partager nos expériences

Message non lu par Laurage »

Bonjour à toutes,

je suis nouvelle sur ce forum, et je dois avouer qu'après 3 années de tentatives, je suis heureuse de vous rejoindre ici !

Pour vous partager un peu de mon expérience, nous avons décidé d'avoir un bébé en septembre 2017. Arrêt de pilule, et pas de règles qui arrivent... on a cru que ça avait marché dès le premier coup! la chance du débutant quoi! Mais non. Je suis anovulatoire : je n'ai pas de cycle, pas d'ovulation et donc pas de règles. Comme certaines personnes ont pu me dire : c'est le rêve de beaucoup de femmes de ne pas avoir de règles. Certes, sauf quand on veut avoir un enfant.

S'en sont suivis des rendez-vous chez une gynécologue, qui, sans me faire faire d'examen, m'a donné des médicaments en me disant "ça ira vite, vous êtes jeune". Je n'ai toujours pas eu de cycle. Je trouve une autre gyneco (dans mon budget), qui me fait faire quelques examens (dont l'hystérosalpingographie... on a cru que j'avais les trompes bloquées mais c'est que j'avais tellement mal et j'étais tellement crispée que rien de rien ne passait) + demande un spermogramme à mon compagnon.
Sans mettre de diagnostique sur ce que j'ai, disons que ça se rapproche d'un SOPK. On m'a aussi parlé d'ovaires micropolykistiques.
La gyneco me met sous clomid (c'est tout) et me demande de prendre ma température. Pendant 3 ou 4 cycles. En retournant la voir avec mes courbes, elle me dit "humm l'ovulation n'est pas certaine"). OK. On décide avec mon compagnon de mettre en pause quelques temps.

Tout au long de ce début de parcours, j'essaie aussi de la médecine douce, notamment en allant voir un microkiné. Sans succès.

Je retourne prendre un autre avis chez la première gynécologue. Qui hallucine que j'ai été mise sous clomid sans suivi. En m'auscultant la poitrine, elle fait sortir un peu de lait (OMG!!) et me donne du dostinex, en me disant que le problème vient de là. A la lecture des effets indésirables, je décide de contacter mon médecin traitant, qui me fait une lettre de recommandation pour aller en PMA.

Seulement mon compagnon n'est pas pour. Il préfère que ça se fasse naturellement, ne veut pas qu'on se prenne la tête.
Je décide de retourner voir ma gyneco de jeunesse, ma toute première gyneco, qui m'avait auscultée quand j'avais eu des problèmes de cycle à 16 ans. Elle confirme qu'il faut qu'on aille en PMA, sans quoi on pourra attendre encore des années... elle me prescrit toutes les analyses nécessaires (qui révèleront d'ailleurs que je n'ai pas de problème de prolactine), pour gagner du temps une fois en PMA.
Mon compagnon accepte donc qu'on y aille.

Superbe rencontre avec le centre de PMA. Je me sens ENFIN écoutée, prise en charge, et ça fait un bien fou. ça me libère de cette charge mentale. Depuis, on y va à notre rythme, on n'enchaine pas les cycles les uns après les autres (on va quand même mettre un petit coup d'accélérateur à partir de maintenant...)
Le médecin de PMA nous a laissé choisir le process qu'on voulait suivre. On a donc pris le moins intrusif au début : le CLOMID. Mais mes ovaires n'y réagissent pas. Donc on abandonne au bout d'un cycle. On passe au Puregon. Mes ovaires réagissent bien. On a fait deux cycles de stimulations avec Puregon + déclenchement ovitrelle puis rapports programmés. On se prend au "jeu" si je puis dire, mais la chute est lourde quand le test affiche un négatif.

Mon compagnon est maintenant partisan de passer à la FIV. J'avoue que j'ai des craintes. ça me parait BEAUCOUP plus lourd que de la stimulation simple. A votre avis ?

rendez-vous de suivi mercredi avec le gynecologue. On verra ensuite.

Psychologiquement... c'est pas facile... (comme vous toutes j'imagine)
Nous sommes seuls dans notre entourage à suivre cette procédure, et pour tout vous dire, je n'en ai pas parlé pendant des mois, voire des années. Un peu de honte, et pas envie qu'on s'apitoie sur moi, sur nous. Mon compagnon n'en parle pas du tout autour de lui je crois. Il est très pudique.
Alors quand le sujet arrive dans les conversations, on esquive : "des enfants ? on verra quand ça viendra".
La culpabilité un peu aussi, le fameux "si mon chéri était avec une autre femme, elle pourrait lui donner des enfants". La culpabilité de trop angoisser et que c'est pour ça que ça ne marche pas, puisque les analyses ne révèlent rien d'anormal.
La petite pointe de culpabilité quand une amie m'annonce qu'ils veulent des enfants, et que je me dis que ce serait "juste" qu'on en ait avant eux. ("bah oui, ça fait plus longtemps qu'on attend après tout!") Même si bien sûr, que je serais très heureuse pour elle qu'elle tombe enceinte.

Le plus dur, je trouve, c'est l'attente après le déclenchement. Les 2 semaines à guetter le moindre début de symptôme. "Alors là c'est bon je le sens, c'est la bonne. D'ailleurs, mes seins sont un peu plus gros là, non, tu trouves pas ?". Et une énième déception. Heureusement, mon compagnon est un éternel optimiste, et on pense déjà à la prochaine tentative.

Désolée de ce roman, j'avais besoin d'extérioriser certaines choses je crois.
Si vous traversez les mêmes choses, ou pas d'ailleurs, je serais ravie d'en échanger avec vous.

Au plaisir de se soutenir mutuellement :-) tapmemune
mllle 30 ans - pas de cycle : SOPK ou micropolykystique
misteer 30 ans RAS
Sept.2017 : arrêt de la pilule
Novembre 2017 à avril 2019 : perdus dans les lymbes, diverses analyses, mise sous clomid sans aucun suivi (4 cycles)
Septembre 2019 : la délivrance, entrée en PMA crossfingers
Octobre 2019 : cycle sous clomid sans succès (pas de croissance suffisante des follicules)
Février 2020 : stimulation avec Puregon puis déclenchement notpregnant
Novembre 2020 : 2nde stimulation Puregon puis déclenchement.
Avatar du membre
OsanaLuna

Fivette novice
Messages : 11
Enregistré le : 18 novembre 2020
Mon centre de PMA : 78- Parly 2 (Le Chesnay)
Âge : 29

Message non lu par OsanaLuna »

Coucou Laurage

Merci de partager ce témoignage !

Je comprends vos déceptions, à chaque négatif on se demande « je l’ai fait trop tôt ou c’est vraiment mort pour ce mois ci ? » et puis on calcule et effectivement c’est juste négatif ... on s’écroule et puis un nouveau cycle commence alors on se relève plein d’espoirs !

Ton chéri veut que vous passiez en fiv direct mais si c’est pas trop indiscret, pourquoi il pense que ça a + de chances de fonctionner par fiv si tu réagis bien au traitement ?
Lui 35 ans tetratospermie 98% atypiques
Moi 29 ans OMPK léger
2 ans & demi d’essais bébé 1
1 an sous duphaston pour rien...
1er cycle naturel sous contrôle : anovulatoire
2ème cycle sous clomid : négatif
Avatar du membre
Laurage

Fivette novice
Messages : 12
Enregistré le : 20 novembre 2020
Mon centre de PMA : 75- Hôpital Cochin Port Royal (Paris 14)

Message non lu par Laurage »

Hello Osanalana,

C'est une très bonne question... Que je n'avais même pas pensé à me poser. oops

Je pense que c'est pour se dire qu'on tente tout, et pour essayer de gagner du temps aussi. Parce que même si je réagis au traitement, le résultat attendu n'est malheureusement toujours pas là...

Vous en êtes où de votre parcours de votre côté ?

Au plaisir d'échanger.
mllle 30 ans - pas de cycle : SOPK ou micropolykystique
misteer 30 ans RAS
Sept.2017 : arrêt de la pilule
Novembre 2017 à avril 2019 : perdus dans les lymbes, diverses analyses, mise sous clomid sans aucun suivi (4 cycles)
Septembre 2019 : la délivrance, entrée en PMA crossfingers
Octobre 2019 : cycle sous clomid sans succès (pas de croissance suffisante des follicules)
Février 2020 : stimulation avec Puregon puis déclenchement notpregnant
Novembre 2020 : 2nde stimulation Puregon puis déclenchement.
Avatar du membre
OsanaLuna

Fivette novice
Messages : 11
Enregistré le : 18 novembre 2020
Mon centre de PMA : 78- Parly 2 (Le Chesnay)
Âge : 29

Message non lu par OsanaLuna »

Tu en es à combien de cycles sous stimulation ?

Nous ça commence à être vraiment difficile...
lui a déjà une fille de bientôt 13 ans
Et moi j’ai subi une ivg il y a 5ans d’une précédente relation car ce n’était pas le moment

Avec mon chéri on a essayé pendant 1an et demi sans calculs sans prise de tête mais tous les 35-45 jours mes règles arrivaient donc j’ai décidé de consulter à ce sujet et ma gynécologue m’a mise pendant 1an sous duphaston + test d’ovulation et en attendant il a fallu faire les tests D’infertilité prises de sang écho et hysterosalpingographie pour moi et spermogramme pour mon chéri, moi nickel même si j’ovulais tard les tests affichaient 2 à 4 jours positifs et mon chéri après 3 spermogrammes a 98% de formes atypiques, ma gynécologue nous a dirigé vers la pma

Très bonne prise en charge, contrôles echographiques + prises de sang d’un cycle naturel et verdict pas d’ovulation mais beaucoup de follicules donc pour lui je suis légèrement OMPK et pour mon chéri bonne nouvelle son spermogramme passe de 2% de formes typiques à 25% donc qualité du sperme aléatoire

La je suis dans mon deuxième cycle sous Clomid puisque ça a marché au cycle précédent et au cas où mon chéri stresse trop on aura la petite pilule pour le booster, comme ça pour ce cycle on pourra avoir des rapports au bon moment
Lui 35 ans tetratospermie 98% atypiques
Moi 29 ans OMPK léger
2 ans & demi d’essais bébé 1
1 an sous duphaston pour rien...
1er cycle naturel sous contrôle : anovulatoire
2ème cycle sous clomid : négatif
Avatar du membre
Laurage

Fivette novice
Messages : 12
Enregistré le : 20 novembre 2020
Mon centre de PMA : 75- Hôpital Cochin Port Royal (Paris 14)

Message non lu par Laurage »

fingers fingers pour votre prochain cycle ! Vous le commencez bientôt ?

C'est cool que la gyneco vous ait orienté directement en pma, ça évite de perdre du temps.

Nous on termine le 2ème cycle sous puregon, j'ai fait un test à détection précoce hier.. notpregnant ... Ça m'a fichu un coup.

Avant ça j'ai fait 3 ou 4 cycles sous clomid non suivis au niveau prise de sang et écho (vive ma gyneco de l'époque...) et 1 cycle clomid suivi en centre pma, on a vu du coup que ça ne donnait rien, d'où le passage sous puregon.
On espère pouvoir enchainer directement sur un autre cycle (même si je garde secrètement l'espoir que le test d'hier ne m'a pas donné le bon résultat...
Tu vas continuer le clomid du coup ?
Vous êtes suivis dans quel centre ?
mllle 30 ans - pas de cycle : SOPK ou micropolykystique
misteer 30 ans RAS
Sept.2017 : arrêt de la pilule
Novembre 2017 à avril 2019 : perdus dans les lymbes, diverses analyses, mise sous clomid sans aucun suivi (4 cycles)
Septembre 2019 : la délivrance, entrée en PMA crossfingers
Octobre 2019 : cycle sous clomid sans succès (pas de croissance suffisante des follicules)
Février 2020 : stimulation avec Puregon puis déclenchement notpregnant
Novembre 2020 : 2nde stimulation Puregon puis déclenchement.
Avatar du membre
OsanaLuna

Fivette novice
Messages : 11
Enregistré le : 18 novembre 2020
Mon centre de PMA : 78- Parly 2 (Le Chesnay)
Âge : 29

Message non lu par OsanaLuna »

Ça me choque qu’un gynécologue stimule sous clomid sans suivi c’est limite dangereux !

Tu as fait un test à combien de jours après ton ovulation ?
Tant qu’il n’y a pas de règles, on a de l’espoir

Puregon sont des injections sous cutanée ?

Oui je suis sous clomid de j2 à j6 puis écho de contrôle à j-13 qui tombera le 1er décembre
On est suivi au centre de Parly2 dans le 78 et vous ?
Lui 35 ans tetratospermie 98% atypiques
Moi 29 ans OMPK léger
2 ans & demi d’essais bébé 1
1 an sous duphaston pour rien...
1er cycle naturel sous contrôle : anovulatoire
2ème cycle sous clomid : négatif
Avatar du membre
Laurage

Fivette novice
Messages : 12
Enregistré le : 20 novembre 2020
Mon centre de PMA : 75- Hôpital Cochin Port Royal (Paris 14)

Message non lu par Laurage »

Oui c'est ce que d'autres médecins m'ont dit après. Je ne vais plus la voir du coup, même pour un suivi simple. Je n'ai plus confiance.

Yes, puregon c'est sous cutanée. Je fais une injection à partir de J4 et jusqu'à J12 environ où on me declenche (selon la maturité des follicules), avec des observations à partir de J9 puis tous les 2 jours jusqu'au déclenchement par ovitrelle.

Là j'ai fait le test à J26 donc environ 12 à 13 jours après l'ovulation (je ne sais pas combien de temps après l'injection d'ovitrelle on ovule).

On est suivis à Port Royal Cochin. On est très contents d'être là bas 😊

Je croise les doigts pour ton écho de contrôle !
mllle 30 ans - pas de cycle : SOPK ou micropolykystique
misteer 30 ans RAS
Sept.2017 : arrêt de la pilule
Novembre 2017 à avril 2019 : perdus dans les lymbes, diverses analyses, mise sous clomid sans aucun suivi (4 cycles)
Septembre 2019 : la délivrance, entrée en PMA crossfingers
Octobre 2019 : cycle sous clomid sans succès (pas de croissance suffisante des follicules)
Février 2020 : stimulation avec Puregon puis déclenchement notpregnant
Novembre 2020 : 2nde stimulation Puregon puis déclenchement.
Avatar du membre
OsanaLuna

Fivette novice
Messages : 11
Enregistré le : 18 novembre 2020
Mon centre de PMA : 78- Parly 2 (Le Chesnay)
Âge : 29

Message non lu par OsanaLuna »

J’ai pas eu de déclenchement par ovitrelle le mois dernier mais je l’ai toujours dans mon frigo au cas où je n’ai pas de pic lh

Mon gynécologue de la pma m’a dit qu’avec ovitrelle, l’ovulation se produisait entre 12h et 36h après l’injection.

Tu as une ordonnance pour une prise de sang hcg ?
Lui 35 ans tetratospermie 98% atypiques
Moi 29 ans OMPK léger
2 ans & demi d’essais bébé 1
1 an sous duphaston pour rien...
1er cycle naturel sous contrôle : anovulatoire
2ème cycle sous clomid : négatif
Avatar du membre
Laurage

Fivette novice
Messages : 12
Enregistré le : 20 novembre 2020
Mon centre de PMA : 75- Hôpital Cochin Port Royal (Paris 14)

Message non lu par Laurage »

Ah chouette, ça veut dire que tu ovules naturellement, c'est une bonne nouvelle :-)

non justement, pas d'ordonnance ... J'ai essayé de joindre le centre vendredi mais sans succès. Je vais retenter lundi.
D'autant que je viens de voir que les règles sont en train de pointer le bout de leur nez, donc en cas on va enchaîner directement sur un nouveau cycle.
mllle 30 ans - pas de cycle : SOPK ou micropolykystique
misteer 30 ans RAS
Sept.2017 : arrêt de la pilule
Novembre 2017 à avril 2019 : perdus dans les lymbes, diverses analyses, mise sous clomid sans aucun suivi (4 cycles)
Septembre 2019 : la délivrance, entrée en PMA crossfingers
Octobre 2019 : cycle sous clomid sans succès (pas de croissance suffisante des follicules)
Février 2020 : stimulation avec Puregon puis déclenchement notpregnant
Novembre 2020 : 2nde stimulation Puregon puis déclenchement.
Avatar du membre
OsanaLuna

Fivette novice
Messages : 11
Enregistré le : 18 novembre 2020
Mon centre de PMA : 78- Parly 2 (Le Chesnay)
Âge : 29

Message non lu par OsanaLuna »

J’avoue avoir été super contente quand il m’a dit que je n’avais pas eu besoin de m’injecter l’ovitrelle, c’est bête mais j’appréhende de « m’auto piquer » et je te dis ça à toi qui doit être bien rodée...

Pour l’ordonnance du taux hcg tu n’as pas forcément besoin du centre, tu peux la demander à ton médecin traitant
Lors d’un de tes contrôles tu peux la demander aussi au centre comme ça tu l’auras sous le coude

Règles = nouveau cycle = nouvel espoir fingers

Le/la gynécologue de la pma t’a donné combien de cycles en stimulation simple ?
Lui 35 ans tetratospermie 98% atypiques
Moi 29 ans OMPK léger
2 ans & demi d’essais bébé 1
1 an sous duphaston pour rien...
1er cycle naturel sous contrôle : anovulatoire
2ème cycle sous clomid : négatif
Avatar du membre
Laurage

Fivette novice
Messages : 12
Enregistré le : 20 novembre 2020
Mon centre de PMA : 75- Hôpital Cochin Port Royal (Paris 14)

Message non lu par Laurage »

C'est normal d'appréhender, je faisais pas ma fière à la première piqûre :? C' est d'ailleurs mon chéri qui me l'a faite. Maintenant ça va mieux !

Tu as d'office une ordonnance pour le beta hcg toi ? Ou tu as du la demander ?

J'ai une stimulation simple pour 3 cycles, mais je vois le gyneco mercredi (après 2 cycles seulement). On a tardé à reprendre le traitement suite au 1er confinement.

Tu le vois souvent ton gyneco au centre ?
mllle 30 ans - pas de cycle : SOPK ou micropolykystique
misteer 30 ans RAS
Sept.2017 : arrêt de la pilule
Novembre 2017 à avril 2019 : perdus dans les lymbes, diverses analyses, mise sous clomid sans aucun suivi (4 cycles)
Septembre 2019 : la délivrance, entrée en PMA crossfingers
Octobre 2019 : cycle sous clomid sans succès (pas de croissance suffisante des follicules)
Février 2020 : stimulation avec Puregon puis déclenchement notpregnant
Novembre 2020 : 2nde stimulation Puregon puis déclenchement.
Avatar du membre
OsanaLuna

Fivette novice
Messages : 11
Enregistré le : 18 novembre 2020
Mon centre de PMA : 78- Parly 2 (Le Chesnay)
Âge : 29

Message non lu par OsanaLuna »

Oui je l’ai eu d’office en même temps que l’ordonnance pour les stimulations pour 3 cycles comme toi. Mais si je ne l’avais pas eu d’office je l’aurais demandé car j’aime bien savoir dès que c’est possible pour ne pas stresser et bloquer l’arrivée de mes règles (j’ai déjà des cycles longs alors autant ne pas en rajouter)

Je vois le gynécologue 2 à 3 fois par cycle pour contrôles echographiques et prises de sang, pendant les contrôles j’ai une feuille et un stylo et je note ce qu’il voit à l’écho, ça m’amuse et je trouve ça très intéressant de pouvoir voir comment ça évolue de l’intérieur

Si pas de grossesse après les 3 stimulations, on passera en fiv isci
Lui 35 ans tetratospermie 98% atypiques
Moi 29 ans OMPK léger
2 ans & demi d’essais bébé 1
1 an sous duphaston pour rien...
1er cycle naturel sous contrôle : anovulatoire
2ème cycle sous clomid : négatif