Centre pma rennes la sagesse

Avatar du membre
Sar0uh

Fivette d'or
Messages : 653
Enregistré le : 21 octobre 2017
Mon centre de PMA : 35- La Sagesse (Rennes)

Re: Centre pma rennes la sagesse

Message non lu par Sar0uh » 14 mars 2018 à 19:41

Lune a écrit :
14 mars 2018 à 19:30
La j'ai 10 jours de vacances pour digéré tout ça et remonte la pente ça fait 5 jours que je pleure il faut que je sors un peu pour me changer les idées et essayer de penser à autres choses mais bon pas évident .
Oui on va bien essayer naturellement en attendant on sait jamais .merci pour vos conseils et encouragement .
Oui essaye tranquillement sans reflechir, ayez des rapports quand vous avez envie, en essayant de ne pas calculer de ne pas focaliser. Ca va aller mieux promis un jour ca fini par aller mieux.
Essai Bb1 - Aout 2015
- 10/2016 : grossesse extra-utérine gauche spontanée non traitée
- 05/2017 : Grossesse intra uterine et grossesse extra-utérine simultanée, sous clomid trompe droite rompue salpingectomie droite 🙀 salpingotomie gauche
- 10/2017 : FIV1 - 28 ovocytes - 22 embryons
- Prochaine étape TEC 🤞🏼Novembre 2o17 🙏🏽
- transfert d'un ptit bonhome J5 le 18/11 🙏🏽
- test de grossesse + J3 post transfert ; prise de sang J9 post TEC 111ui
- Écho J16 post transfert : 👶🏽 Bien à sa place tiens bon petit pingouin 🙏🏽💙
- it’s a boy 😍👪❤️ DPA 06/08/18 🙏🏽🙏🏽🙏🏽

Avatar du membre
Sar0uh

Fivette d'or
Messages : 653
Enregistré le : 21 octobre 2017
Mon centre de PMA : 35- La Sagesse (Rennes)

Message non lu par Sar0uh » 14 mars 2018 à 19:44

Leo35 a écrit :
14 mars 2018 à 19:32
Sar0uh a écrit :
14 mars 2018 à 18:53
cornichon a écrit :
14 mars 2018 à 18:38
Lune, je suis navrée d’apprendre cette triste nouvelle.
Le corps médical peut parfois être très maladroit et il ne se rende pas toujours compte de l’espoir que peut représenter cet embryon.
Il ne faut pas que tu baisses les bras, il faut voir le côté positif, il y a une accroche c’est bon signe !
Prend le temps de digérer tout ça et n’hésite pas à en parler, ne garde surtout pas ta colère pour toi.
Tu verras avec le docteur m en avril mais moi aussi après les fausses couches, je devais attendre un cycle de repos.

Bonne soirée !
Vous deviez attendre un cycle pck vous êtes en TEC ou en FIV, ce n’est pas son cas ! Elle fait des inséminations artificielles, c pour cela qu’ils sont pas sure qu’elle a fait une fausse couche étant donné qu’il n’y a pas eu d’embryon. Elle peut retenter, une fois que ses regles sont passé rien ne l’empeche d’avoir des rapports et advienne que pourra.
Non, moi c'était une grossesse naturelle. Le docteur M et l'urgentiste de la Sagesse m'ont chacun conseillé de laisser passer un cycle. Ce que nous avons fait.
De laisser passer un cycle avant d’aller en FIV ? Donc on t’a prescrit une pilule ou l’arrêt des rapports ?
C’était une fausse couche a cb de semaine ? Pck Quand c’est quelques jours, et quelques semaines c tout a faire different. quand la fausse couche se fait au moment ou a proximité des regles c’est deja un nouveau cycle. Quand c’est une fausse couche a plusieurs semaines totalement en dehors d’une periode de regles on dit d’attendre « un cycle » sous entendu d’attendre les regles, considérant que les saignements sont du a la fausse couche et ne sont donc pas des menstrues donc il n’y aura pas d’ovulation etc etc.
Essai Bb1 - Aout 2015
- 10/2016 : grossesse extra-utérine gauche spontanée non traitée
- 05/2017 : Grossesse intra uterine et grossesse extra-utérine simultanée, sous clomid trompe droite rompue salpingectomie droite 🙀 salpingotomie gauche
- 10/2017 : FIV1 - 28 ovocytes - 22 embryons
- Prochaine étape TEC 🤞🏼Novembre 2o17 🙏🏽
- transfert d'un ptit bonhome J5 le 18/11 🙏🏽
- test de grossesse + J3 post transfert ; prise de sang J9 post TEC 111ui
- Écho J16 post transfert : 👶🏽 Bien à sa place tiens bon petit pingouin 🙏🏽💙
- it’s a boy 😍👪❤️ DPA 06/08/18 🙏🏽🙏🏽🙏🏽

Avatar du membre
Leo35

Fivette d'argent
Messages : 479
Enregistré le : 15 décembre 2017
Mon centre de PMA : 35- La Sagesse (Rennes)
Âge : 33

Message non lu par Leo35 » 14 mars 2018 à 21:57

Sar0uh a écrit :
14 mars 2018 à 19:44
Leo35 a écrit :
14 mars 2018 à 19:32
Sar0uh a écrit :
14 mars 2018 à 18:53


Vous deviez attendre un cycle pck vous êtes en TEC ou en FIV, ce n’est pas son cas ! Elle fait des inséminations artificielles, c pour cela qu’ils sont pas sure qu’elle a fait une fausse couche étant donné qu’il n’y a pas eu d’embryon. Elle peut retenter, une fois que ses regles sont passé rien ne l’empeche d’avoir des rapports et advienne que pourra.
Non, moi c'était une grossesse naturelle. Le docteur M et l'urgentiste de la Sagesse m'ont chacun conseillé de laisser passer un cycle. Ce que nous avons fait.
De laisser passer un cycle avant d’aller en FIV ? Donc on t’a prescrit une pilule ou l’arrêt des rapports ?
C’était une fausse couche a cb de semaine ? Pck Quand c’est quelques jours, et quelques semaines c tout a faire different. quand la fausse couche se fait au moment ou a proximité des regles c’est deja un nouveau cycle. Quand c’est une fausse couche a plusieurs semaines totalement en dehors d’une periode de regles on dit d’attendre « un cycle » sous entendu d’attendre les regles, considérant que les saignements sont du a la fausse couche et ne sont donc pas des menstrues donc il n’y aura pas d’ovulation etc etc.
Non non, pas avant d'aller en FIV. On nous a demandé d'attendre effectivement mes règles après ma fausse couche, et à partir de là, de laisser passer un cycle. J'ai fait une fausse couche à ma 6ème semaine d'aménorrhée. Le docteur M et le médecin urgentiste m'ont tenu les mêmes propos : il est préférable de laisser passer un cycle à vide, car je risquais de retomber enceinte et de refaire une fausse couche. D'après eux, c'est un peu un cycle sans fin. Notre FIV était prévue pour début décembre. Nous avons donc attendu mes règles après la fausse couche et laissé passer ce cycle à vide. Puis, nous n'avons pas réessayé naturellement depuis car il ne fallait pas que je sois enceinte pour commencer la stimulation avant mes règles en vue de la ponction. Pas de transfert en décembre. Depuis, j'en suis à mon deuxième cycle de transfert d'embryon congelé (ce samedi ;-) ).

Ce qui me fruste un peu d'ailleurs, c'est que mon mari est persuadé que la célioscopie a résolu quelquechose car le docteur M n'a rien trouvé d'anormal en dehors d'une paroi utérine un peu épaisse. Il l'a donc raboté (pour reprendre ses mots). Et je suis tombée enceinte un mois après. À quoi ça pourrait être dû un épaississement de la paroi utérine d'ailleurs ? J'ai beau chercher, je n'ai rien trouvé de concluant. J'espère que ça ne va pas revenir...
nuitamour Essai bb1 Août 2015
Moi 33 ans R.A.S - Lui 34 ans R.A.S
01/17 Hysterosalpagographie : R.A.S
02/17 IAC 1 notpregnant
04/17 IAC 2 notpregnant
05/17 IAC 3 notpregnant
07/17 Célioscopie + hysteroscopie : R.A.S
09/17 testpositif Grossesse spontanée brokenheart fausse couche 5SA
12/17 FIV 1 : Ponction 21 F. / 16 O. - 7J5 vitrifiés
02/18 TEV 1 1J5 notpregnant (problème progestérone)
03/18 TEV 2 1J5 notpregnant
04/18 TEV 3 1J5 testpositif coeurquibat 4,42mm brokenheart fausse couche 8SA
09/18 TEV 4 1J5 Cycle Naturel notpregnant
10/18 TEV 5 1J5 Cycle Naturel infirmiiere 10/10

Avatar du membre
Sar0uh

Fivette d'or
Messages : 653
Enregistré le : 21 octobre 2017
Mon centre de PMA : 35- La Sagesse (Rennes)

Message non lu par Sar0uh » 14 mars 2018 à 23:05

Leo35 a écrit :
14 mars 2018 à 21:57
Sar0uh a écrit :
14 mars 2018 à 19:44
Leo35 a écrit :
14 mars 2018 à 19:32


Non, moi c'était une grossesse naturelle. Le docteur M et l'urgentiste de la Sagesse m'ont chacun conseillé de laisser passer un cycle. Ce que nous avons fait.
De laisser passer un cycle avant d’aller en FIV ? Donc on t’a prescrit une pilule ou l’arrêt des rapports ?
C’était une fausse couche a cb de semaine ? Pck Quand c’est quelques jours, et quelques semaines c tout a faire different. quand la fausse couche se fait au moment ou a proximité des regles c’est deja un nouveau cycle. Quand c’est une fausse couche a plusieurs semaines totalement en dehors d’une periode de regles on dit d’attendre « un cycle » sous entendu d’attendre les regles, considérant que les saignements sont du a la fausse couche et ne sont donc pas des menstrues donc il n’y aura pas d’ovulation etc etc.
Non non, pas avant d'aller en FIV. On nous a demandé d'attendre effectivement mes règles après ma fausse couche, et à partir de là, de laisser passer un cycle. J'ai fait une fausse couche à ma 6ème semaine d'aménorrhée. Le docteur M et le médecin urgentiste m'ont tenu les mêmes propos : il est préférable de laisser passer un cycle à vide, car je risquais de retomber enceinte et de refaire une fausse couche. D'après eux, c'est un peu un cycle sans fin. Notre FIV était prévue pour début décembre. Nous avons donc attendu mes règles après la fausse couche et laissé passer ce cycle à vide. Puis, nous n'avons pas réessayé naturellement depuis car il ne fallait pas que je sois enceinte pour commencer la stimulation avant mes règles en vue de la ponction. Pas de transfert en décembre. Depuis, j'en suis à mon deuxième cycle de transfert d'embryon congelé (ce samedi ;-) ).

Ce qui me fruste un peu d'ailleurs, c'est que mon mari est persuadé que la célioscopie a résolu quelquechose car le docteur M n'a rien trouvé d'anormal en dehors d'une paroi utérine un peu épaisse. Il l'a donc raboté (pour reprendre ses mots). Et je suis tombée enceinte un mois après. À quoi ça pourrait être dû un épaississement de la paroi utérine d'ailleurs ? J'ai beau chercher, je n'ai rien trouvé de concluant. J'espère que ça ne va pas revenir...
Je comprends pas qu’on te dise de pas essayer naturellement si tu arrive a tomber enceinte. Les fausses couches c courant, t’en a fait qu’une donc je vois pas ..! Encore quand c des grossesse extra-utérine a repetitions on dit stop on met une pillule en attendant la FIV. Mais quand on a pas de problème je comprends pas pourquoi passer par la fiv.
Et pour les fausse couche, j’ai des amies qui ont des enfants et qui ont fait jusqu’a 5 fausses couches dans leur vie. parmi elle y’en a une qui en a fait une entre ses 4 enfants, c pourquoi il y a désormais beaucoup d’etudes qui démontrent (réalisé sur un panel de 1000 femmes) qu’apres une fausse couche les chances de retomber enceinte et mener une grossesse a terme sont multipliées, contrairement aux grossesse extra-utérine a cause des restes éventuellement dans les trompes ou les risques de fausse couche lié au methotrexate..

Pour la ceolio je suis d’accord avec ton mari, tu peux aussi te renseigner sur le net beaucoup de femmes n’ont plus eu de problème après la ceolio, beaucoup sont tombé enceinte le cycle suivant.. c’était mon cas juste apres la ceolio mais fausse couche a cause du methotrexate injecté avant la ceolio en urgence.

Pour l’épaississement selon moi, mais j’ai pas la science infuse juste un bon sens de la déduction, je pense que cela peut être dû a un problème hormonal uniquement puisque l’endomètre s’epaissi grace aux oestrogenes.. à creuser. As tu deja eu des problème thyroidien ?

Pour ma part je n’avais jamais eu de problème de cycle, j’ai eu la maladie de basedow et une tumeur du thymus, j’ai subi l’ablation de ses organes apres echec des traitements imuno suppresseur (thpe chimio) durant 2 ans, suite à quoi je n’ai plus eu mes regles durant plusieurs mois, normal le temps que les medicaments remplacent la thyroide, néanmoins ensuite c’était assez aleatoire peu de cycle donc peu d’ovulation, pas de problème ailleurs, la gyneco a dit que j’avais un syndrome OPK or jamais eu les symtpomes : pilositée, acnée, regle douloureuses etc rien de rien.. du coup ils ont dir que ca mimait l’OPK pck mes ovules etaient ralenti par les problème thyroidien passé. J’ai eu plusieurs grossesse naturelles mais extra uterine ils en ont conclu que les ovules etaient trop lente a cause des hormones de synthese. Apres la ceolio la gyneco qui m’a opéré a dit que je n’avais strictement rien au niveau des trompes ni des ovaires, et encore moins le SOPK. Mais trop tard pu de trompe 😶 donc me voila en FIV « d’emblee » neanmoins si j’avais la chance que ma trompe restante malgré ce qu’elle a subi, m’offre l’opportunité d’une grossesse naturelle je tenterais en dépis de c’que j’ai vécu (les grossesse extra-utérine c vmt pas drole) j’ai toujours été prete a tout.

Dès lors je trouve dommage de ne pas essayer naturellement quand on le peut...
j’ai du prendre la pilule pour preserver ma trompe gauche qui venait d’être réparée pendant que la droite se faisait enlever. Jlai prise 3 semaines jusqu’a la radio des trompes puis j’ai arreté c la que j'ai eu la fausse couche (était elle extra ou intra uterine que sais-je je referais une radio un jour avant de retenter).

En tout cas moi mon conseil c de faire ce que l’on veut, avoir des rapports naturellement sans forcer sans s’poser des questions le destin fair certainement mieux les choses que nous.
Une fois les regles passées s’il y a ovulation il y a bon espoir. Encore une fois les fausse couche c très frequent c pas que chez les femmes qui ont des problème de fertilité c’est chez toute les femmes, y’a vraiment aucune preuve du fait qu’une fausse couche (en dehors d’un problème de fertilité ou du fait que la muqueuse uterine soit pas encore prete) entraine necessairement une fausse couche. La preuve en est pour 3 de mes amies.. grossesse a terme apres fausse couche.

Pour l’epaississement de la muqueuse j’vais faire des recherches pour toi.
Essai Bb1 - Aout 2015
- 10/2016 : grossesse extra-utérine gauche spontanée non traitée
- 05/2017 : Grossesse intra uterine et grossesse extra-utérine simultanée, sous clomid trompe droite rompue salpingectomie droite 🙀 salpingotomie gauche
- 10/2017 : FIV1 - 28 ovocytes - 22 embryons
- Prochaine étape TEC 🤞🏼Novembre 2o17 🙏🏽
- transfert d'un ptit bonhome J5 le 18/11 🙏🏽
- test de grossesse + J3 post transfert ; prise de sang J9 post TEC 111ui
- Écho J16 post transfert : 👶🏽 Bien à sa place tiens bon petit pingouin 🙏🏽💙
- it’s a boy 😍👪❤️ DPA 06/08/18 🙏🏽🙏🏽🙏🏽

Avatar du membre
Elodie56

Fivette de platine
Messages : 829
Enregistré le : 03 janvier 2018
Mon centre de PMA : 35- La Sagesse (Rennes)
Âge : 29

Message non lu par Elodie56 » 14 mars 2018 à 23:11

Coucou les filles

Cornichon c est un super taux en plus !! Je croise les doigts pour que ce soit la bonne et que ce petit bout tienne le coup fingers
Sinon si depuis hier je suis épuisé à rien faire, je suis ko avec le provamès et les seins tendues ne font Qu amplifié cette état, car je dors pas très bien la nuit avec cette poitrine gonflé !
Oui sa y est j arrive lentement mais surement a la stimulation 😁😉

Lune je suis désolé pour toi :-( pleure y a que sa qui pourra te faire du bien ! Après sa tu pourras repartir du bon pied ! La bonne nouvelle c est qu il y a eu accroche !
Je suis du genre à voir le verre à moitié plein plutôt Qu à moitié vide😋😉

Leo35 comment te sens tu avant ton TEC ?
Moi 29 ans RAS
Lui 30 OATS sévère mllle
2008 testpositif grossesse spontanée
2009 Notre mini nous:boy:
2010 essai bb2
03/18 FIV icsi=6 ovocytes=3 fécondés =0 embryon
06/18 FIV icsi bis=15ovocytes=8 fécondés=0 embryon
04/09 biopsie testiculaire positif
10/18 fiv icsi 1 ter
17/10 1ère écho de contrôle

Avatar du membre
Sar0uh

Fivette d'or
Messages : 653
Enregistré le : 21 octobre 2017
Mon centre de PMA : 35- La Sagesse (Rennes)

Message non lu par Sar0uh » 14 mars 2018 à 23:26

Quelles sont les causes possibles d'hypertrophie endométriale ?
L'épaississement de l'endomètre est lié à un déséquilibre entre les hormones œstrogènes et progestérones (trop d'œstrogènes, pas assez de progestérones). Ce déséquilibre hormonal peut avoir diverses origines. Il peut ainsi être lié à l'obésité, au syndrome des ovaires polykystiques ou encore au diabète. Un traitement hormonal substitutif de la ménopause uniquement à base d'œstrogènes peut aussi être en cause. Il arrive aussi que l'épaississement de la muqueuse utérine soit de nature précancéreuse (risque d'évolution en cancer de l'endomètre). Ce dernier peut apparaître à tout âge mais reste tout de même nettement plus fréquent après la ménopause. Plus il est détecté tôt, plus il se soigne facilement : d'où l'intérêt de consulter rapidement un médecin dès l'apparition des symptômes.


Comment traiter l'épaississement de l'endomètre ?
Le traitement varie en fonction de la cause. L'âge de la patiente, l'épaisseur de l'endomètre et le type d'hyperplasie aident le médecin à établir son diagnostic. A titre informatif, il existe deux grandes catégories d'hyperplasie de l'endomètre : les hyperplasies sans atypies (généralement bénignes, elles guérissent souvent spontanément) et les hyperplasies atypiques. Ces dernières sont caractérisées par de nombreuses anomalies structurelles et cellulaires : sans traitement, il y a des risques d'évolution en cancer de l'endomètre.
Dans certains cas, un simple traitement à base de progestatifs peut suffire à corriger l'hypertrophie endométriale. Le traitement chirurgical est surtout employé en cas de risque cancéreux : chez la femme ménopausée, il peut notamment s'agir d'une hystérectomie (ablation de l'utérus).



https://docteur-benchimol.com/hyperplas ... metre.html
Lis cet article léo. Le gyneco explique les causes.

C’est bien c’que je pensais, causes hormonales principalements, manque de compensation entre ostrogene et progesterone.. peut y avoir plusieurs motifs. As-tu fais d’autres examens ?
Essai Bb1 - Aout 2015
- 10/2016 : grossesse extra-utérine gauche spontanée non traitée
- 05/2017 : Grossesse intra uterine et grossesse extra-utérine simultanée, sous clomid trompe droite rompue salpingectomie droite 🙀 salpingotomie gauche
- 10/2017 : FIV1 - 28 ovocytes - 22 embryons
- Prochaine étape TEC 🤞🏼Novembre 2o17 🙏🏽
- transfert d'un ptit bonhome J5 le 18/11 🙏🏽
- test de grossesse + J3 post transfert ; prise de sang J9 post TEC 111ui
- Écho J16 post transfert : 👶🏽 Bien à sa place tiens bon petit pingouin 🙏🏽💙
- it’s a boy 😍👪❤️ DPA 06/08/18 🙏🏽🙏🏽🙏🏽

Avatar du membre
Leo35

Fivette d'argent
Messages : 479
Enregistré le : 15 décembre 2017
Mon centre de PMA : 35- La Sagesse (Rennes)
Âge : 33

Message non lu par Leo35 » 15 mars 2018 à 08:03

Sar0uh a écrit :
14 mars 2018 à 23:26
Quelles sont les causes possibles d'hypertrophie endométriale ?
L'épaississement de l'endomètre est lié à un déséquilibre entre les hormones œstrogènes et progestérones (trop d'œstrogènes, pas assez de progestérones). Ce déséquilibre hormonal peut avoir diverses origines. Il peut ainsi être lié à l'obésité, au syndrome des ovaires polykystiques ou encore au diabète. Un traitement hormonal substitutif de la ménopause uniquement à base d'œstrogènes peut aussi être en cause. Il arrive aussi que l'épaississement de la muqueuse utérine soit de nature précancéreuse (risque d'évolution en cancer de l'endomètre). Ce dernier peut apparaître à tout âge mais reste tout de même nettement plus fréquent après la ménopause. Plus il est détecté tôt, plus il se soigne facilement : d'où l'intérêt de consulter rapidement un médecin dès l'apparition des symptômes.


Comment traiter l'épaississement de l'endomètre ?
Le traitement varie en fonction de la cause. L'âge de la patiente, l'épaisseur de l'endomètre et le type d'hyperplasie aident le médecin à établir son diagnostic. A titre informatif, il existe deux grandes catégories d'hyperplasie de l'endomètre : les hyperplasies sans atypies (généralement bénignes, elles guérissent souvent spontanément) et les hyperplasies atypiques. Ces dernières sont caractérisées par de nombreuses anomalies structurelles et cellulaires : sans traitement, il y a des risques d'évolution en cancer de l'endomètre.
Dans certains cas, un simple traitement à base de progestatifs peut suffire à corriger l'hypertrophie endométriale. Le traitement chirurgical est surtout employé en cas de risque cancéreux : chez la femme ménopausée, il peut notamment s'agir d'une hystérectomie (ablation de l'utérus).



https://docteur-benchimol.com/hyperplas ... metre.html
Lis cet article léo. Le gynécologue explique les causes.

C’est bien c’que je pensais, causes hormonales principalements, manque de compensation entre ostrogene et progesterone.. peut y avoir plusieurs motifs. As-tu fais d’autres examens ?
Coucou Sar0uh,
je te remercie pour le lien que je vais lire. Non, je n'ai pas eu d'examen complémentaire après ma célio. Le docteur M m'a dit que ce n'était pas grave, que tout était nickel (je craignais d'avoir de l'endométriose depuis toujours car j'ai justement des règles très douloureuses). Mais depuis ma célio, je me demande ce que je peux faire pour éviter que ma paroi n'épaississe à nouveau. J'ai été testé pour la thyroide car l'une de mes tantes est sous traitement en raison d'un important gloitre à cause de sa thyroide. Mon bilan hormonal pour la PMA était bon lui aussi. Mais ce qui m'intrigue c'est que je considère avoir une pilosité importante pour une femme, j'ai du suivre un traitement sévère pour l'acné de l'adulte il y a 4 ans avec du roaccutane. Je vais tout de même en parler avec le docteur M lorsque je le verrai.

En ce qui concerne le fait de tomber enceinte naturellement, nous sommes en FIV pour un cas de stérilité inexpliquée à l'heure actuelle. Mais au début, le spermogramme de mon mari était mauvais (tératospermie modérée). Au bout d'un an d'hygiène de vie totalement corrigée (on mange désormais bio et fait maison, je fais la chasse aux perturbateurs endocriniens, on va nager régulièrement, zéro cigarette, etc), de notre propre initiative, son spermogramme est au top. Mais avant la célio, je ne suis jamais tombée enceinte (deux ans d'essais bébé). Du coup, le docteur M nous a maintenu en FIV pour s'assurer que la célio avait bien résolu le problème
nuitamour Essai bb1 Août 2015
Moi 33 ans R.A.S - Lui 34 ans R.A.S
01/17 Hysterosalpagographie : R.A.S
02/17 IAC 1 notpregnant
04/17 IAC 2 notpregnant
05/17 IAC 3 notpregnant
07/17 Célioscopie + hysteroscopie : R.A.S
09/17 testpositif Grossesse spontanée brokenheart fausse couche 5SA
12/17 FIV 1 : Ponction 21 F. / 16 O. - 7J5 vitrifiés
02/18 TEV 1 1J5 notpregnant (problème progestérone)
03/18 TEV 2 1J5 notpregnant
04/18 TEV 3 1J5 testpositif coeurquibat 4,42mm brokenheart fausse couche 8SA
09/18 TEV 4 1J5 Cycle Naturel notpregnant
10/18 TEV 5 1J5 Cycle Naturel infirmiiere 10/10

Avatar du membre
Sar0uh

Fivette d'or
Messages : 653
Enregistré le : 21 octobre 2017
Mon centre de PMA : 35- La Sagesse (Rennes)

Message non lu par Sar0uh » 15 mars 2018 à 08:11

Leo35 a écrit :
15 mars 2018 à 08:03
Sar0uh a écrit :
14 mars 2018 à 23:26
Quelles sont les causes possibles d'hypertrophie endométriale ?
L'épaississement de l'endomètre est lié à un déséquilibre entre les hormones œstrogènes et progestérones (trop d'œstrogènes, pas assez de progestérones). Ce déséquilibre hormonal peut avoir diverses origines. Il peut ainsi être lié à l'obésité, au syndrome des ovaires polykystiques ou encore au diabète. Un traitement hormonal substitutif de la ménopause uniquement à base d'œstrogènes peut aussi être en cause. Il arrive aussi que l'épaississement de la muqueuse utérine soit de nature précancéreuse (risque d'évolution en cancer de l'endomètre). Ce dernier peut apparaître à tout âge mais reste tout de même nettement plus fréquent après la ménopause. Plus il est détecté tôt, plus il se soigne facilement : d'où l'intérêt de consulter rapidement un médecin dès l'apparition des symptômes.


Comment traiter l'épaississement de l'endomètre ?
Le traitement varie en fonction de la cause. L'âge de la patiente, l'épaisseur de l'endomètre et le type d'hyperplasie aident le médecin à établir son diagnostic. A titre informatif, il existe deux grandes catégories d'hyperplasie de l'endomètre : les hyperplasies sans atypies (généralement bénignes, elles guérissent souvent spontanément) et les hyperplasies atypiques. Ces dernières sont caractérisées par de nombreuses anomalies structurelles et cellulaires : sans traitement, il y a des risques d'évolution en cancer de l'endomètre.
Dans certains cas, un simple traitement à base de progestatifs peut suffire à corriger l'hypertrophie endométriale. Le traitement chirurgical est surtout employé en cas de risque cancéreux : chez la femme ménopausée, il peut notamment s'agir d'une hystérectomie (ablation de l'utérus).



https://docteur-benchimol.com/hyperplas ... metre.html
Lis cet article léo. Le gynécologue explique les causes.

C’est bien c’que je pensais, causes hormonales principalements, manque de compensation entre ostrogene et progesterone.. peut y avoir plusieurs motifs. As-tu fais d’autres examens ?
Coucou Sar0uh,
je te remercie pour le lien que je vais lire. Non, je n'ai pas eu d'examen complémentaire après ma célio. Le docteur M m'a dit que ce n'était pas grave, que tout était nickel (je craignais d'avoir de l'endométriose depuis toujours car j'ai justement des règles très douloureuses). Mais depuis ma célio, je me demande ce que je peux faire pour éviter que ma paroi n'épaississe à nouveau. J'ai été testé pour la thyroide car l'une de mes tantes est sous traitement en raison d'un important gloitre à cause de sa thyroide. Mon bilan hormonal pour la PMA était bon lui aussi. Mais ce qui m'intrigue c'est que je considère avoir une pilosité importante pour une femme, j'ai du suivre un traitement sévère pour l'acné de l'adulte il y a 4 ans avec du roaccutane. Je vais tout de même en parler avec le docteur M lorsque je le verrai.

En ce qui concerne le fait de tomber enceinte naturellement, nous sommes en FIV pour un cas de stérilité inexpliquée à l'heure actuelle. Mais au début, le spermogramme de mon mari était mauvais (tératospermie modérée). Au bout d'un an d'hygiène de vie totalement corrigée (on mange désormais bio et fait maison, je fais la chasse aux perturbateurs endocriniens, on va nager régulièrement, zéro cigarette, etc), de notre propre initiative, son spermogramme est au top. Mais avant la célio, je ne suis jamais tombée enceinte (deux ans d'essais bébé). Du coup, le docteur M nous a maintenu en FIV pour s'assurer que la célio avait bien résolu le problème
Ha bin tu vois vu les symptômes que tu décris ca laisse a penser au syndrome OPK, l’augmentation de la testosterone entrainerait ce desequilibre entre la progesterone et les ostrogenes et de surcroit l’epaississement de la muqueuse, il y a des analyses pour ça demande lui.

D’accoed je vois, nous aussi au départ « infertilité inexpliquée » mais c pas terrible comme terme dans la mesure ou en quelques mois j’ai eu 3 grossesses naturelles.

Suite aux traitements clomid et la perte de mes trompes desormais c’est : infertilité tubaire. C’est con lol c comme si on s’était barré la route tout seul a trop s’acharner mal entouré avec des praticiens qui ont omis trop de chose sur le passage... dommage. C’est pour cela qu’avec mon recule je dis a tout le monde de ne pas s’acharner et d’essayer naturellement tant qu’il y a la possibilité
Essai Bb1 - Aout 2015
- 10/2016 : grossesse extra-utérine gauche spontanée non traitée
- 05/2017 : Grossesse intra uterine et grossesse extra-utérine simultanée, sous clomid trompe droite rompue salpingectomie droite 🙀 salpingotomie gauche
- 10/2017 : FIV1 - 28 ovocytes - 22 embryons
- Prochaine étape TEC 🤞🏼Novembre 2o17 🙏🏽
- transfert d'un ptit bonhome J5 le 18/11 🙏🏽
- test de grossesse + J3 post transfert ; prise de sang J9 post TEC 111ui
- Écho J16 post transfert : 👶🏽 Bien à sa place tiens bon petit pingouin 🙏🏽💙
- it’s a boy 😍👪❤️ DPA 06/08/18 🙏🏽🙏🏽🙏🏽

Avatar du membre
Leo35

Fivette d'argent
Messages : 479
Enregistré le : 15 décembre 2017
Mon centre de PMA : 35- La Sagesse (Rennes)
Âge : 33

Message non lu par Leo35 » 15 mars 2018 à 10:22

Sar0uh a écrit :
15 mars 2018 à 08:11
Leo35 a écrit :
15 mars 2018 à 08:03
Sar0uh a écrit :
14 mars 2018 à 23:26
Quelles sont les causes possibles d'hypertrophie endométriale ?
L'épaississement de l'endomètre est lié à un déséquilibre entre les hormones œstrogènes et progestérones (trop d'œstrogènes, pas assez de progestérones). Ce déséquilibre hormonal peut avoir diverses origines. Il peut ainsi être lié à l'obésité, au syndrome des ovaires polykystiques ou encore au diabète. Un traitement hormonal substitutif de la ménopause uniquement à base d'œstrogènes peut aussi être en cause. Il arrive aussi que l'épaississement de la muqueuse utérine soit de nature précancéreuse (risque d'évolution en cancer de l'endomètre). Ce dernier peut apparaître à tout âge mais reste tout de même nettement plus fréquent après la ménopause. Plus il est détecté tôt, plus il se soigne facilement : d'où l'intérêt de consulter rapidement un médecin dès l'apparition des symptômes.


Comment traiter l'épaississement de l'endomètre ?
Le traitement varie en fonction de la cause. L'âge de la patiente, l'épaisseur de l'endomètre et le type d'hyperplasie aident le médecin à établir son diagnostic. A titre informatif, il existe deux grandes catégories d'hyperplasie de l'endomètre : les hyperplasies sans atypies (généralement bénignes, elles guérissent souvent spontanément) et les hyperplasies atypiques. Ces dernières sont caractérisées par de nombreuses anomalies structurelles et cellulaires : sans traitement, il y a des risques d'évolution en cancer de l'endomètre.
Dans certains cas, un simple traitement à base de progestatifs peut suffire à corriger l'hypertrophie endométriale. Le traitement chirurgical est surtout employé en cas de risque cancéreux : chez la femme ménopausée, il peut notamment s'agir d'une hystérectomie (ablation de l'utérus).



https://docteur-benchimol.com/hyperplas ... metre.html
Lis cet article léo. Le gynécologue explique les causes.

C’est bien c’que je pensais, causes hormonales principalements, manque de compensation entre ostrogene et progesterone.. peut y avoir plusieurs motifs. As-tu fais d’autres examens ?
Coucou Sar0uh,
je te remercie pour le lien que je vais lire. Non, je n'ai pas eu d'examen complémentaire après ma célio. Le docteur M m'a dit que ce n'était pas grave, que tout était nickel (je craignais d'avoir de l'endométriose depuis toujours car j'ai justement des règles très douloureuses). Mais depuis ma célio, je me demande ce que je peux faire pour éviter que ma paroi n'épaississe à nouveau. J'ai été testé pour la thyroide car l'une de mes tantes est sous traitement en raison d'un important gloitre à cause de sa thyroide. Mon bilan hormonal pour la PMA était bon lui aussi. Mais ce qui m'intrigue c'est que je considère avoir une pilosité importante pour une femme, j'ai du suivre un traitement sévère pour l'acné de l'adulte il y a 4 ans avec du roaccutane. Je vais tout de même en parler avec le docteur M lorsque je le verrai.

En ce qui concerne le fait de tomber enceinte naturellement, nous sommes en FIV pour un cas de stérilité inexpliquée à l'heure actuelle. Mais au début, le spermogramme de mon mari était mauvais (tératospermie modérée). Au bout d'un an d'hygiène de vie totalement corrigée (on mange désormais bio et fait maison, je fais la chasse aux perturbateurs endocriniens, on va nager régulièrement, zéro cigarette, etc), de notre propre initiative, son spermogramme est au top. Mais avant la célio, je ne suis jamais tombée enceinte (deux ans d'essais bébé). Du coup, le docteur M nous a maintenu en FIV pour s'assurer que la célio avait bien résolu le problème
Ha bin tu vois vu les symptômes que tu décris ca laisse a penser au syndrome OPK, l’augmentation de la testosterone entrainerait ce desequilibre entre la progesterone et les ostrogenes et de surcroit l’epaississement de la muqueuse, il y a des analyses pour ça demande lui.

D’accoed je vois, nous aussi au départ « infertilité inexpliquée » mais c pas terrible comme terme dans la mesure ou en quelques mois j’ai eu 3 grossesses naturelles.

Suite aux traitements clomid et la perte de mes trompes desormais c’est : infertilité tubaire. C’est con lol c comme si on s’était barré la route tout seul a trop s’acharner mal entouré avec des praticiens qui ont omis trop de chose sur le passage... dommage. C’est pour cela qu’avec mon recule je dis a tout le monde de ne pas s’acharner et d’essayer naturellement tant qu’il y a la possibilité
Par contre, j'ai déjà parlé du Syndrome OPK au docteur L et docteur M. Aucun d'eux ne pense que j'en souffre car j'ai fait une courbe de température pendant 1 an. J'ovulais chaque mois à date fixe. Mes dosages hormonaux étaient normaux. Ma réserve ovarienne est bonne et la ponction nous a confirmé que mes ovocytes sont de bonne qualité. Tout est toujours nickel lors de mes différents examens ou lors de mes stimulations. Il n'y a que mes règles très douloureuses pour lesquelles le docteur M ne trouve pas d'explication. Je ne pense pas souffrir d'hirsutisme (pilosité excessive). Mais je suis une brune qui doit régulièrement s'épiler la moustache :lol:
nuitamour Essai bb1 Août 2015
Moi 33 ans R.A.S - Lui 34 ans R.A.S
01/17 Hysterosalpagographie : R.A.S
02/17 IAC 1 notpregnant
04/17 IAC 2 notpregnant
05/17 IAC 3 notpregnant
07/17 Célioscopie + hysteroscopie : R.A.S
09/17 testpositif Grossesse spontanée brokenheart fausse couche 5SA
12/17 FIV 1 : Ponction 21 F. / 16 O. - 7J5 vitrifiés
02/18 TEV 1 1J5 notpregnant (problème progestérone)
03/18 TEV 2 1J5 notpregnant
04/18 TEV 3 1J5 testpositif coeurquibat 4,42mm brokenheart fausse couche 8SA
09/18 TEV 4 1J5 Cycle Naturel notpregnant
10/18 TEV 5 1J5 Cycle Naturel infirmiiere 10/10

Avatar du membre
Sar0uh

Fivette d'or
Messages : 653
Enregistré le : 21 octobre 2017
Mon centre de PMA : 35- La Sagesse (Rennes)

Message non lu par Sar0uh » 15 mars 2018 à 11:31

Leo35 a écrit :
15 mars 2018 à 10:22
Sar0uh a écrit :
15 mars 2018 à 08:11
Leo35 a écrit :
15 mars 2018 à 08:03


Coucou Sar0uh,
je te remercie pour le lien que je vais lire. Non, je n'ai pas eu d'examen complémentaire après ma célio. Le docteur M m'a dit que ce n'était pas grave, que tout était nickel (je craignais d'avoir de l'endométriose depuis toujours car j'ai justement des règles très douloureuses). Mais depuis ma célio, je me demande ce que je peux faire pour éviter que ma paroi n'épaississe à nouveau. J'ai été testé pour la thyroide car l'une de mes tantes est sous traitement en raison d'un important gloitre à cause de sa thyroide. Mon bilan hormonal pour la PMA était bon lui aussi. Mais ce qui m'intrigue c'est que je considère avoir une pilosité importante pour une femme, j'ai du suivre un traitement sévère pour l'acné de l'adulte il y a 4 ans avec du roaccutane. Je vais tout de même en parler avec le docteur M lorsque je le verrai.

En ce qui concerne le fait de tomber enceinte naturellement, nous sommes en FIV pour un cas de stérilité inexpliquée à l'heure actuelle. Mais au début, le spermogramme de mon mari était mauvais (tératospermie modérée). Au bout d'un an d'hygiène de vie totalement corrigée (on mange désormais bio et fait maison, je fais la chasse aux perturbateurs endocriniens, on va nager régulièrement, zéro cigarette, etc), de notre propre initiative, son spermogramme est au top. Mais avant la célio, je ne suis jamais tombée enceinte (deux ans d'essais bébé). Du coup, le docteur M nous a maintenu en FIV pour s'assurer que la célio avait bien résolu le problème
Ha bin tu vois vu les symptômes que tu décris ca laisse a penser au syndrome OPK, l’augmentation de la testosterone entrainerait ce desequilibre entre la progesterone et les ostrogenes et de surcroit l’epaississement de la muqueuse, il y a des analyses pour ça demande lui.

D’accoed je vois, nous aussi au départ « infertilité inexpliquée » mais c pas terrible comme terme dans la mesure ou en quelques mois j’ai eu 3 grossesses naturelles.

Suite aux traitements clomid et la perte de mes trompes desormais c’est : infertilité tubaire. C’est con lol c comme si on s’était barré la route tout seul a trop s’acharner mal entouré avec des praticiens qui ont omis trop de chose sur le passage... dommage. C’est pour cela qu’avec mon recule je dis a tout le monde de ne pas s’acharner et d’essayer naturellement tant qu’il y a la possibilité
Par contre, j'ai déjà parlé du Syndrome OPK au docteur L et docteur M. Aucun d'eux ne pense que j'en souffre car j'ai fait une courbe de température pendant 1 an. J'ovulais chaque mois à date fixe. Mes dosages hormonaux étaient normaux. Ma réserve ovarienne est bonne et la ponction nous a confirmé que mes ovocytes sont de bonne qualité. Tout est toujours nickel lors de mes différents examens ou lors de mes stimulations. Il n'y a que mes règles très douloureuses pour lesquelles le docteur M ne trouve pas d'explication. Je ne pense pas souffrir d'hirsutisme (pilosité excessive). Mais je suis une brune qui doit régulièrement s'épiler la moustache :lol:
Tu confonds pas mal de truc je pense.

Opk ne veut pas dire mauvaise qualité des ovocytes on m’a bient dit que j’etais OPK et pourtant n’oublis pas que j’ai fait 22 embryons lol et 3 grossesses naturelles... et cela ne veut pas non plus dire que les reserves ovariennes sont mauvaises, moi ils ont retenu le SOPK sur deux fondements :
- mes reserves ovariennes étaient élevées et c vrai je suis très fertiles. J’ai juste un beug de trajet !
- les grossesse extra-utérine a répétitions sans autres causes (jamais eu de MST ou quoi que ce soit, pas d’adherance, pas d’endometriose).

Mais mes analyses a moi aussi etaient nickel en dehors de la reserve qui petait le score, j’ai pas du tout de problème de testosterone rien du tout.

Pr moi tout mes problème sont liés au medicaments que j'ai eu a prendre par le passé et au fait que je n’ai pas de thyroide.

Pour toi bein, si tu peux tomber enceinte solo je vois pas pourquoi ne pas continuer d’essayer. Mais bon la t’a ton tec ce week-end donc pense pu aux pbs pense a rien !
Essai Bb1 - Aout 2015
- 10/2016 : grossesse extra-utérine gauche spontanée non traitée
- 05/2017 : Grossesse intra uterine et grossesse extra-utérine simultanée, sous clomid trompe droite rompue salpingectomie droite 🙀 salpingotomie gauche
- 10/2017 : FIV1 - 28 ovocytes - 22 embryons
- Prochaine étape TEC 🤞🏼Novembre 2o17 🙏🏽
- transfert d'un ptit bonhome J5 le 18/11 🙏🏽
- test de grossesse + J3 post transfert ; prise de sang J9 post TEC 111ui
- Écho J16 post transfert : 👶🏽 Bien à sa place tiens bon petit pingouin 🙏🏽💙
- it’s a boy 😍👪❤️ DPA 06/08/18 🙏🏽🙏🏽🙏🏽

Avatar du membre
Leo35

Fivette d'argent
Messages : 479
Enregistré le : 15 décembre 2017
Mon centre de PMA : 35- La Sagesse (Rennes)
Âge : 33

Message non lu par Leo35 » 15 mars 2018 à 11:46

Sar0uh a écrit :
15 mars 2018 à 11:31
Leo35 a écrit :
15 mars 2018 à 10:22
Sar0uh a écrit :
15 mars 2018 à 08:11


Ha bin tu vois vu les symptômes que tu décris ca laisse a penser au syndrome OPK, l’augmentation de la testosterone entrainerait ce desequilibre entre la progesterone et les ostrogenes et de surcroit l’epaississement de la muqueuse, il y a des analyses pour ça demande lui.

D’accoed je vois, nous aussi au départ « infertilité inexpliquée » mais c pas terrible comme terme dans la mesure ou en quelques mois j’ai eu 3 grossesses naturelles.

Suite aux traitements clomid et la perte de mes trompes desormais c’est : infertilité tubaire. C’est con lol c comme si on s’était barré la route tout seul a trop s’acharner mal entouré avec des praticiens qui ont omis trop de chose sur le passage... dommage. C’est pour cela qu’avec mon recule je dis a tout le monde de ne pas s’acharner et d’essayer naturellement tant qu’il y a la possibilité
Par contre, j'ai déjà parlé du Syndrome OPK au docteur L et docteur M. Aucun d'eux ne pense que j'en souffre car j'ai fait une courbe de température pendant 1 an. J'ovulais chaque mois à date fixe. Mes dosages hormonaux étaient normaux. Ma réserve ovarienne est bonne et la ponction nous a confirmé que mes ovocytes sont de bonne qualité. Tout est toujours nickel lors de mes différents examens ou lors de mes stimulations. Il n'y a que mes règles très douloureuses pour lesquelles le docteur M ne trouve pas d'explication. Je ne pense pas souffrir d'hirsutisme (pilosité excessive). Mais je suis une brune qui doit régulièrement s'épiler la moustache :lol:
Tu confonds pas mal de truc je pense.

Opk ne veut pas dire mauvaise qualité des ovocytes on m’a bient dit que j’etais OPK et pourtant n’oublis pas que j’ai fait 22 embryons lol et 3 grossesses naturelles... et cela ne veut pas non plus dire que les reserves ovariennes sont mauvaises, moi ils ont retenu le SOPK sur deux fondements :
- mes reserves ovariennes étaient élevées et c vrai je suis très fertiles. J’ai juste un beug de trajet !
- les grossesse extra-utérine a répétitions sans autres causes (jamais eu de MST ou quoi que ce soit, pas d’adherance, pas d’endometriose).

Mais mes analyses a moi aussi etaient nickel en dehors de la reserve qui petait le score, j’ai pas du tout de problème de testosterone rien du tout.

Pr moi tout mes problème sont liés au medicaments que j'ai eu a prendre par le passé et au fait que je n’ai pas de thyroide.

Pour toi bein, si tu peux tomber enceinte solo je vois pas pourquoi ne pas continuer d’essayer. Mais bon la t’a ton tec ce week-end donc pense pu aux pbs pense a rien !
Je n'associe pas ma réserve ovarienne élevée et la qualité de mes ovocytes au syndrome OPK mais au fait que le docteur M nous parle de stérilité inexpliquée ;-)

C'est sur, mais ne pas savoir si il y a un problème, et le cas échéant, ne pas être en mesure de l'identifier me trotte régulièrement dans la tête. Mais pour ce TEC, je croise les doigts, j'ai bien suivi le protocole. Maintenant, j'espère qu'il n'y aura pas de problème à la décongélation fingers

Sinon, les filles, vous menez une vie normale après un TEC ou bien vous vous mettez au ralenti ? J'ai tendance à être très active dans ma vie de tous les jours, et surtout, assez maniaque. Je vais prendre sur moi pour ne rien faire faire samedi après-midi en dehors de me reposer. Même si nous recevons le soir même :lol:
nuitamour Essai bb1 Août 2015
Moi 33 ans R.A.S - Lui 34 ans R.A.S
01/17 Hysterosalpagographie : R.A.S
02/17 IAC 1 notpregnant
04/17 IAC 2 notpregnant
05/17 IAC 3 notpregnant
07/17 Célioscopie + hysteroscopie : R.A.S
09/17 testpositif Grossesse spontanée brokenheart fausse couche 5SA
12/17 FIV 1 : Ponction 21 F. / 16 O. - 7J5 vitrifiés
02/18 TEV 1 1J5 notpregnant (problème progestérone)
03/18 TEV 2 1J5 notpregnant
04/18 TEV 3 1J5 testpositif coeurquibat 4,42mm brokenheart fausse couche 8SA
09/18 TEV 4 1J5 Cycle Naturel notpregnant
10/18 TEV 5 1J5 Cycle Naturel infirmiiere 10/10

Avatar du membre
Sar0uh

Fivette d'or
Messages : 653
Enregistré le : 21 octobre 2017
Mon centre de PMA : 35- La Sagesse (Rennes)

Message non lu par Sar0uh » 15 mars 2018 à 12:54

Leo35 a écrit :
15 mars 2018 à 11:46
Sar0uh a écrit :
15 mars 2018 à 11:31
Leo35 a écrit :
15 mars 2018 à 10:22


Par contre, j'ai déjà parlé du Syndrome OPK au docteur L et docteur M. Aucun d'eux ne pense que j'en souffre car j'ai fait une courbe de température pendant 1 an. J'ovulais chaque mois à date fixe. Mes dosages hormonaux étaient normaux. Ma réserve ovarienne est bonne et la ponction nous a confirmé que mes ovocytes sont de bonne qualité. Tout est toujours nickel lors de mes différents examens ou lors de mes stimulations. Il n'y a que mes règles très douloureuses pour lesquelles le docteur M ne trouve pas d'explication. Je ne pense pas souffrir d'hirsutisme (pilosité excessive). Mais je suis une brune qui doit régulièrement s'épiler la moustache :lol:
Tu confonds pas mal de truc je pense.

Opk ne veut pas dire mauvaise qualité des ovocytes on m’a bient dit que j’etais OPK et pourtant n’oublis pas que j’ai fait 22 embryons lol et 3 grossesses naturelles... et cela ne veut pas non plus dire que les reserves ovariennes sont mauvaises, moi ils ont retenu le SOPK sur deux fondements :
- mes reserves ovariennes étaient élevées et c vrai je suis très fertiles. J’ai juste un beug de trajet !
- les grossesse extra-utérine a répétitions sans autres causes (jamais eu de MST ou quoi que ce soit, pas d’adherance, pas d’endometriose).

Mais mes analyses a moi aussi etaient nickel en dehors de la reserve qui petait le score, j’ai pas du tout de problème de testosterone rien du tout.

Pr moi tout mes problème sont liés au medicaments que j'ai eu a prendre par le passé et au fait que je n’ai pas de thyroide.

Pour toi bein, si tu peux tomber enceinte solo je vois pas pourquoi ne pas continuer d’essayer. Mais bon la t’a ton tec ce week-end donc pense pu aux pbs pense a rien !
Je n'associe pas ma réserve ovarienne élevée et la qualité de mes ovocytes au syndrome OPK mais au fait que le docteur M nous parle de stérilité inexpliquée ;-)

C'est sur, mais ne pas savoir si il y a un problème, et le cas échéant, ne pas être en mesure de l'identifier me trotte régulièrement dans la tête. Mais pour ce TEC, je croise les doigts, j'ai bien suivi le protocole. Maintenant, j'espère qu'il n'y aura pas de problème à la décongélation fingers

Sinon, les filles, vous menez une vie normale après un TEC ou bien vous vous mettez au ralenti ? J'ai tendance à être très active dans ma vie de tous les jours, et surtout, assez maniaque. Je vais prendre sur moi pour ne rien faire faire samedi après-midi en dehors de me reposer. Même si nous recevons le soir même :lol:
Moi aussi je suis hyperactive et maniaque mdr j’avais fait briller ma maison la veille pour que rien ne m’attire le jour J. J’ai mal dormi la nuit a cause du stress du coup en rentrant a 14h je me suis endormi devant la tv l’après-midi le soir j’ai diner avec mon mari qui a cuisiné. Et dimanche j’me suis comporté tout a fait normalement j’ai refait le menage etc.
Toi t’a une soiree le soir donc repose toi l’apres midi au moins. Moi c le gyneco qui a fait’le transfert qui m’a demandé de rester allonger deja la bas, et « le weekend au repos » m’a-t-il dit.
Essai Bb1 - Aout 2015
- 10/2016 : grossesse extra-utérine gauche spontanée non traitée
- 05/2017 : Grossesse intra uterine et grossesse extra-utérine simultanée, sous clomid trompe droite rompue salpingectomie droite 🙀 salpingotomie gauche
- 10/2017 : FIV1 - 28 ovocytes - 22 embryons
- Prochaine étape TEC 🤞🏼Novembre 2o17 🙏🏽
- transfert d'un ptit bonhome J5 le 18/11 🙏🏽
- test de grossesse + J3 post transfert ; prise de sang J9 post TEC 111ui
- Écho J16 post transfert : 👶🏽 Bien à sa place tiens bon petit pingouin 🙏🏽💙
- it’s a boy 😍👪❤️ DPA 06/08/18 🙏🏽🙏🏽🙏🏽