Arrêt de travail

Répondre
Avatar du membre
Lysblanc

Fivette d'argent
Messages : 398
Enregistré le : 03 octobre 2018
Mon centre de PMA : 35- La Sagesse (Rennes)

Arrêt de travail

Message non lu par Lysblanc »

Bonjour à toutes,

Je viens vers vous car je suis très ennuyée: je suis inscrite pour une troisième FIV en décembre (je commence mon traitement fin novembre) et je suis très angoissée car le protocole a un peu changé et du coup je devrai beaucoup m'absenter de mon travail.

Ce problème d'employeur m'angoisse à chaque tentative FIV et à chaque TEC et j'en viens à me demander si je ne devrais pas demander à me faire arrêter par mon gynécologue dans le cadre d'une ALD. Ce n'est habituellement pas dans mon habitude de me faire arrêter pour un oui ou pour un non mais ça me stresse déjà énormément et comme le traitement sera encore plus lourd que d'habitude (double déclenchement + sur-activation immunitaire) donc plus fatiguant. Bref, je ne sais pas trop quoi faire.

Avez-vous un conseil? Savez-vous si les médecins ont le droit de donner des arrêts pour ces raisons (stress causé par le traitement?)

Si je me décide à en faire la demande, dois-je demander un arrêt de trois semaines (le temps du traitement)?

Enfin, savez-vous à quel taux on est remboursé? Je suis allée sur le site de la CPAM mais je n'ai pas bien compris leurs explications...

Pouvez-vous m'éclairer à ce sujet svp?

Merci d'avance.

Lysblanc.
Lui: 45 ans
Moi: 40 ans.
Infertilité inexpliquée.

2015: grossesse spontanée: fausse couche à 7 SG brokenheart

TEC janvier 2019: pregnant mais fausse couche à 5SG. brokenheart

FIV 3: décembre 2020 (traitement double déclenchement + sur-activation immunitaire). fingers
Avatar du membre
Merrymary

Fivette de platine
Messages : 862
Enregistré le : 19 avril 2020
Mon centre de PMA : 54- Polyclinique Majorelle (Nancy)

Message non lu par Merrymary »

Bonjour


L’arrêt avec le motif d’ALd pour la pma ne peut en théorie être donné que par un gynécologue et même gyneco pma.

Cet arrêt permet de n’avoir les trois jours de carence qu’une fois tous les trois ans. Si la cpam a bien enregistré que la case Ald était cochée ( elle n’apparaît pas sur l’exemplaire employeur) sinon il faut réclamer pour le faire modifier.

Ensuite l’arrêt pour être de la durée jugée par le gyneco.

Enfin, un généraliste pourrait faire un arrêt sur un motif x de trois semaines mais il ne sera pas en Ald et donc avec carence

Le paiement est le même que pour tout arrêt à savoir 50%.

N’hésites pas si tu as d’autres questions
Lui et moi : ras

Bébé 1 : 2015 multiheart
Grossesse et post accouchement complexe. Soins intensifs et réa.

Essai bébé 2 : janvier 2018.
2019 : 6 cycles stimulation + 4 iac notpregnant
Transfert en centre d’AMP
2020 :
Fiv 1 : mars 2020 démarrage protocole. annulée cause Covid-19
Fiv 1 bis : 1J5 transféré notpregnant
TEC le 9/09 1J5 notpregnant
TEC Le 13/10 1j6 notpregnant
Avatar du membre
Lysblanc

Fivette d'argent
Messages : 398
Enregistré le : 03 octobre 2018
Mon centre de PMA : 35- La Sagesse (Rennes)

Message non lu par Lysblanc »

Merrymary a écrit : 20 oct. 2020 à 13:07 Bonjour


L’arrêt avec le motif d’ALd pour la pma ne peut en théorie être donné que par un gynécologue et même gyneco pma.

Cet arrêt permet de n’avoir les trois jours de carence qu’une fois tous les trois ans. Si la cpam a bien enregistré que la case Ald était cochée ( elle n’apparaît pas sur l’exemplaire employeur) sinon il faut réclamer pour le faire modifier.

Ensuite l’arrêt pour être de la durée jugée par le gyneco.

Enfin, un généraliste pourrait faire un arrêt sur un motif x de trois semaines mais il ne sera pas en Ald et donc avec carence

Le paiement est le même que pour tout arrêt à savoir 50%.

N’hésites pas si tu as d’autres questions

Bonjour Merrymary,

Je te remercie d'avoir pris le temps de me lire et de me répondre.

Mon gynécologue est à la fois mon gynécologue de ville et celui qui me suit en PMA donc ça ne devrait pas poser de problème de ce côté-là.

C'est juste que j'ai du mal à faire la démarche de demander un arrêt (ça n'est vraiment pas dans ma mentalité et en plus, je ne sais pas comment il va réagir- c'est mon gynécologue que depuis quelques mois). Bref.

J'ai une autre question: quand tu es en arrêt, ton employeur te paie 50% de ton salaire?

Désolée pour mes questions concernant l'argent mais en gros je voudrais savoir si en me mettant en arrêt je ne perds pas trop d'argent parce que mine de rien, ça contribue au stress aussi... :-o :?

Bref, je me pose beaucoup de questions à l'abord de ma FIV 3...

Lysblanc.
Lui: 45 ans
Moi: 40 ans.
Infertilité inexpliquée.

2015: grossesse spontanée: fausse couche à 7 SG brokenheart

TEC janvier 2019: pregnant mais fausse couche à 5SG. brokenheart

FIV 3: décembre 2020 (traitement double déclenchement + sur-activation immunitaire). fingers
Avatar du membre
Merrymary

Fivette de platine
Messages : 862
Enregistré le : 19 avril 2020
Mon centre de PMA : 54- Polyclinique Majorelle (Nancy)

Message non lu par Merrymary »

La loi prévoit au minimum un maintien de salaire selon cette grille

https://www.service-public.fr/particuli ... oits/F3053

Il faut aller à la rubrique complément employeur.

Mais ton entreprise (ou ta convention collective A minima ) peuvent être plus favorable.

Si on part sur le minimum légal et le premier arrêt

Tu perdras trois jours à 100%
Puis du jour 4 au 7 tu auras 50% du salaire de référence journalier calculé par la sécu
Et ensuite (1 à 5 ans d’ancienneté) à partir du jours 8 en tout 90% de ton salaire de référence journalier pendant 30 jours
—————

Pour l’arrêt il faut surtout en parler avec le gyneco.

De mon côté les arrêts me sont presque imposés car le gyneco connaît mon environnement de travail.
Lui et moi : ras

Bébé 1 : 2015 multiheart
Grossesse et post accouchement complexe. Soins intensifs et réa.

Essai bébé 2 : janvier 2018.
2019 : 6 cycles stimulation + 4 iac notpregnant
Transfert en centre d’AMP
2020 :
Fiv 1 : mars 2020 démarrage protocole. annulée cause Covid-19
Fiv 1 bis : 1J5 transféré notpregnant
TEC le 9/09 1J5 notpregnant
TEC Le 13/10 1j6 notpregnant
Avatar du membre
Merrymary

Fivette de platine
Messages : 862
Enregistré le : 19 avril 2020
Mon centre de PMA : 54- Polyclinique Majorelle (Nancy)

Message non lu par Merrymary »

Et dernier point

Tu arrives en Fiv 3 et le stress n’est pas bon pour toi.
Lui et moi : ras

Bébé 1 : 2015 multiheart
Grossesse et post accouchement complexe. Soins intensifs et réa.

Essai bébé 2 : janvier 2018.
2019 : 6 cycles stimulation + 4 iac notpregnant
Transfert en centre d’AMP
2020 :
Fiv 1 : mars 2020 démarrage protocole. annulée cause Covid-19
Fiv 1 bis : 1J5 transféré notpregnant
TEC le 9/09 1J5 notpregnant
TEC Le 13/10 1j6 notpregnant
Avatar du membre
Lysblanc

Fivette d'argent
Messages : 398
Enregistré le : 03 octobre 2018
Mon centre de PMA : 35- La Sagesse (Rennes)

Message non lu par Lysblanc »

Merrymary a écrit : 20 oct. 2020 à 13:55 La loi prévoit au minimum un maintien de salaire selon cette grille

https://www.service-public.fr/particuli ... oits/F3053

Il faut aller à la rubrique complément employeur.

Mais ton entreprise (ou ta convention collective A minima ) peuvent être plus favorable.

Si on part sur le minimum légal et le premier arrêt

Tu perdras trois jours à 100%
Puis du jour 4 au 7 tu auras 50% du salaire de référence journalier calculé par la sécu
Et ensuite (1 à 5 ans d’ancienneté) à partir du jours 8 en tout 90% de ton salaire de référence journalier pendant 30 jours
—————

Pour l’arrêt il faut surtout en parler avec le gyneco.

De mon côté les arrêts me sont presque imposés car le gyneco connaît mon environnement de travail.
Bonjour Merrymary,


Je suis désolée de ne pas avoir pu te répondre plus tôt. Je te remercie de nouveau pour la précision des informations que tu me communiques.

Je croyais que tu me disais que tu pouvais avoir 100% d'IJ par la CPAM dès le premier jour dans la mesure où le gynécologue cochait la case ALD? Je n'ai pas dû bien comprendre.

J'ai d'ores et déjà envoyé un mail à la secrétaire de mon gynécologue afin de savoir s'il serait d'accord pour me faire un arrêt.

En attendant, je vais bien étudier ma convention collective car c'est une convention dans le cadre de "prestataire de service" donc c'est particulier.

Sans vouloir être indiscrète en général ton gynécologue te fait un arrêt de combien de temps? A partir de quand le fait-il démarrer?

Bonne journée à toi Merrymary. :-) et merci encore pour ta réponse.

Lysblanc.
Lui: 45 ans
Moi: 40 ans.
Infertilité inexpliquée.

2015: grossesse spontanée: fausse couche à 7 SG brokenheart

TEC janvier 2019: pregnant mais fausse couche à 5SG. brokenheart

FIV 3: décembre 2020 (traitement double déclenchement + sur-activation immunitaire). fingers
Avatar du membre
Lysblanc

Fivette d'argent
Messages : 398
Enregistré le : 03 octobre 2018
Mon centre de PMA : 35- La Sagesse (Rennes)

Message non lu par Lysblanc »

Merrymary a écrit : 20 oct. 2020 à 13:58 Et dernier point

Tu arrives en Fiv 3 et le stress n’est pas bon pour toi.
Tu as raison et maintenant je peux comprendre pourquoi des filles préfèrent se mettre en arrêt pour suivre le traitement dans de bonnes conditions... :? :-o ;-)
Lui: 45 ans
Moi: 40 ans.
Infertilité inexpliquée.

2015: grossesse spontanée: fausse couche à 7 SG brokenheart

TEC janvier 2019: pregnant mais fausse couche à 5SG. brokenheart

FIV 3: décembre 2020 (traitement double déclenchement + sur-activation immunitaire). fingers
Avatar du membre
Merrymary

Fivette de platine
Messages : 862
Enregistré le : 19 avril 2020
Mon centre de PMA : 54- Polyclinique Majorelle (Nancy)

Message non lu par Merrymary »

La sécurité sociale dans le cadre des arrêts de travail pour maladie ne paie que 50% même en ALD. La seule différence est qu’en ALD à partir du deuxième arrêt de travail il n’y a plus de carence pendant trois ans.

Le nom ou le numéro de la convention collective se trouve sur ton contrat de travail mais surtout sur ta dernière fiche de salaire.

Si tu veux m’envoyer ta convention par message privé je peux essayer de regarder.

Ponction et transfert

Arrêt à partir de la date de deuxième écho (j’en ai eu 5) puis jusque 3 jours après le transfert

Transfert seul

Le nombre de jours qui me sépare du samedi
Transfert mardi : 4 jours
Transfert mercredi : 3 jours
Lui et moi : ras

Bébé 1 : 2015 multiheart
Grossesse et post accouchement complexe. Soins intensifs et réa.

Essai bébé 2 : janvier 2018.
2019 : 6 cycles stimulation + 4 iac notpregnant
Transfert en centre d’AMP
2020 :
Fiv 1 : mars 2020 démarrage protocole. annulée cause Covid-19
Fiv 1 bis : 1J5 transféré notpregnant
TEC le 9/09 1J5 notpregnant
TEC Le 13/10 1j6 notpregnant
Avatar du membre
Lysblanc

Fivette d'argent
Messages : 398
Enregistré le : 03 octobre 2018
Mon centre de PMA : 35- La Sagesse (Rennes)

Message non lu par Lysblanc »

Merrymary a écrit : 21 oct. 2020 à 11:28 La sécurité sociale dans le cadre des arrêts de travail pour maladie ne paie que 50% même en ALD. La seule différence est qu’en ALD à partir du deuxième arrêt de travail il n’y a plus de carence pendant trois ans.

Le nom ou le numéro de la convention collective se trouve sur ton contrat de travail mais surtout sur ta dernière fiche de salaire.

Si tu veux m’envoyer ta convention par message privé je peux essayer de regarder.

Ponction et transfert

Arrêt à partir de la date de deuxième écho (j’en ai eu 5) puis jusque 3 jours après le transfert

Transfert seul

Le nombre de jours qui me sépare du samedi
Transfert mardi : 4 jours
Transfert mercredi : 3 jours

Merci Merrymary, tu me clarifies bien les choses.

Ecoute pour la convention collective je vais d'abord regarder moi-même mais j'ai déjà eu un bon début de réponse...

Du coup pardon mais ça t'a fait combien de jours d'arrêt, j'ai pas capté?

Pfff moi tu sais j'ai trois échographies à faire à J6, J8 et J10 puis il y en aura certainement d'autres... C'est vraiment pénible car mon employeur a beaucoup de difficultés à me trouver une remplaçante au pied levé donc c'est pour ça que j'essaie de voir si je ne peux pas me faire arrêter...

En plus je travaille à temps partiel donc inutile de te dire qu'un sou est un sou et que mon employeur essaie de "gratter" tant qu'il le peut.

Bref, des soucis matériels en plus du manque d'enfant...
Lui: 45 ans
Moi: 40 ans.
Infertilité inexpliquée.

2015: grossesse spontanée: fausse couche à 7 SG brokenheart

TEC janvier 2019: pregnant mais fausse couche à 5SG. brokenheart

FIV 3: décembre 2020 (traitement double déclenchement + sur-activation immunitaire). fingers