FIV à l'étranger mais où ???

Avatar du membre
fleur33

Fivette habituée
Messages : 45
Enregistré le : 27 juillet 2020
Mon centre de PMA : 33- CHU Pellegrin (Bordeaux)

Message non lu par fleur33 »

tantemaguy a écrit : 21 oct. 2020 à 18:05
fleur33 a écrit : 21 oct. 2020 à 17:46
Zalie33 a écrit : 13 oct. 2020 à 10:08 Bonjour,

Avec mon compagnon, nous avons choisi la clinique IGIN à Bilbao en Espagne.
Il y a le côté pratique logistiquement parlant car c'est à 3h30 porte à porte en voiture (on habite dans l'agglomération bordelaise).
Et la gynécologue de notre clinique à Bordeaux nous a conseillé cette clinique car il lui semblait, d'après les retours qu'elle avait de certaines patientes, que cette clinique était plus familiale que les "grosses" dont on entend le plus parler en Espagne et beaucoup moins "commercialement agressive" (ce sont ses mots) que ces grands groupes.

On en est vraiment contents jusque là (premier transfert d'embryon suite au don d'ovocytes prévu ce jeudi 15/10 fingers )

Voilà ce que je peux dire, n'hésite pas si tu as des questions !
Merci beaucoup pour ces précisions😘
Nous sommes de Bordeaux aussi et donc l'Espagne nous paraît logique mais j'entends beaucoup de bien de la République Tchèque.
En bref, je ne voudrais pas me tromper... PLUS LE TEMPS !
Faut garder espoir. J'ai 43 ans et demi. En PMA depuis 4 ans et lancement Fiv DO en juin 2020, transfert le 14 septembre et un beau +++ pour le moment. 3 embryons de bonne qualité au congelo si besoin. Faut toujours y croire.
Tante Maguy,
Merci beaucoup pour cette note très très positive !!
Les examens s'enchaînent pour moi à cause de mon âge (le centre PMA ne veut pas perdre de temps).
Vendredi dernier, j'ai eu droit à un bilan ovarien (écho + prise de sang). Il y a eu un souci lors de cette écho : le docteur n'a pu accéder qu'à mon ovaire droit (10 follicules visibles).
A cause d'un fibrome sous séreux (= pas gênant pour une grossesse), elle n'a pas pu visualiser mon ovaire gauche et compter les follicules 😱😱 De ce fait apparemment la ponction ne pourra se faire qu'au niveau de l'ovaire droit et j'ai une grosse crainte : est-ce que le nombre de follicules/ ovocytes ponctionnés sera suffisant ??
J'ai droit qu'à une seule ponction (mais à 2 transferts si possible) et j'ai peur qu'elle ne soit pas de grande qualité à cause de ce putain de fibrome ...
Merci !😘Et je croise fort les doigts pour toi !😘
misteer Lui : 46 ans (OATS) OATS modérée
mllle Moi : 43 ans : hormones fertilité en baisse. AMH en baisse (0.56 en mai 2021)
pregnant Grossesse (SPONTANEE) de fin janvier 2020 à mi mars 2020. Fausse Couche pleurrs
Fiv ICSI en janvier 2021 (la seule et unique en France)
Test pregnant en février 2021 mais Grossesse non viable, fausse couche.
La suite à l'étranger et choix à faire : une seconde Fiv avec mes propres ovocytes ou FIV DO ???
Avatar du membre
Zalie33

Fivette d'or
Messages : 556
Enregistré le : 23 septembre 2020
Mon centre de PMA : 33- Polyclinique Jean Villar (Bruges)
Centre étranger : IGIN (Bilbao)
Âge : 42

Message non lu par Zalie33 »

fleur33 a écrit : 21 oct. 2020 à 18:32 Pour tout vous dire, nous avons été acceptés dans un centre pma en gironde (après dérogation de la CPAM jusqu'à la fin de l'année). Mon médecin référent est partie en vacances et ce matin j'ai été reçue par un autre docteur assez désagréable et je suis sortie de la consult très émue et démoralisée...
Examens et rendez-vous demandés tous faits... J'attends maintenant qu'on me donne la suite du programme ! Je voulais poser une question au docteur qui m'a reçue ce matin mais je me suis abstenue tellement je l'ai trouvée peu aimable !
Je pense toujours à l'étranger ! Vu mon âge et la date de validité de la dérogation, j'ai droit à une ponction et à 1 transfert (voire 2 si possible).... Si ça ne fonctionne pas, direction l'étranger !
Mon petit doigt me dit que tu as été reçue au centre PMA de JV par le docteur P....
Si c'est bien le cas, elle n'est malheureusement pas douée pour les relations humaines et nz semble pas savoir faire preuve de bienveillance et d'empathie ! Je l'ai eu en remplacement pour une ou deux consultations et pour un transfert et elle a été à chaque fois froide et même vexante (elle m'a fait pleurer et je me suis du coup un peu pris la tête avec elle). Après, je crois que c'est la doyenne des médecins et qu'elle est très compétente et qualifiée.

J'ai vu dans ta signature que tu as des problèmes d'hormones mais une bonne réserve ovarienne. De mon côté, dès mes premiers rendez-vous à JV, on m'avait dit que j'avais une très bonne réserve ovarienne pour mon âge (j'avais 39 ans) mais, la clinique espagnole qu'on a choisie a dit que mon taux d'AMH (hormone de la réserve ovarienne) était très haut aux dépends de la qualité ovocytaire. Ajoute à ça une endométriose sévère et un SOPK, secoue bien et tu obtiendras 3 bonnes raisons cumulées de mauvaise qualité ovocytaire (plus l'âge qui, entre temps, ne s'est pas arrêté de tourner !) qui a amené la clinique espagnole a nous recommander le recours au don d'ovocytes.
Je ne sais pas si tu es dans un cas similaire mais il faudrait se renseigner à ce sujet ou, du moins, commencer à y penser pour se faire à l'idée pour le cas où ça deviendrait nécessaire. Et si ça ne le devient pas, ça sera tant mieux pour vous !

Bon courage !! multiheart
- Lui : 43ans / Moi : 42 => couple dep 18ans
- Essais bébé dep 2015 - PMA dep déb 2017
- Mauvaise qlté ovocytaire + endométriose (opéra° 2018) + SOP (détecté par cliniq Espagnole)
- 4 FIV ICSI en France entre janv2018 et janv2020 => 4 transferts (qu'1 embryon à chaq tentative) = 4 notpregnant
- FIV DO DGPI n°1 (Espagne) :
TEC1 : 1J6 le 15/10 = notpregnant
TEC2 : dernier J6 le 28/12 = pregnant 11/01 : 1508ui, 13/01 : 3649ui - Le 22/01 : décollemt + hématome = Fausse couche à 10SA le 18/02/21 brokenheart
- FIV DO DGPI n°2 : 1 seul embryon post DPI
TEC 01/07/21 notpregnant :cry:
Avatar du membre
fleur33

Fivette habituée
Messages : 45
Enregistré le : 27 juillet 2020
Mon centre de PMA : 33- CHU Pellegrin (Bordeaux)

Message non lu par fleur33 »

Zalie33 a écrit : 21 oct. 2020 à 18:53
fleur33 a écrit : 21 oct. 2020 à 18:32 Pour tout vous dire, nous avons été acceptés dans un centre pma en gironde (après dérogation de la CPAM jusqu'à la fin de l'année). Mon médecin référent est partie en vacances et ce matin j'ai été reçue par un autre docteur assez désagréable et je suis sortie de la consult très émue et démoralisée...
Examens et rendez-vous demandés tous faits... J'attends maintenant qu'on me donne la suite du programme ! Je voulais poser une question au docteur qui m'a reçue ce matin mais je me suis abstenue tellement je l'ai trouvée peu aimable !
Je pense toujours à l'étranger ! Vu mon âge et la date de validité de la dérogation, j'ai droit à une ponction et à 1 transfert (voire 2 si possible).... Si ça ne fonctionne pas, direction l'étranger !
Mon petit doigt me dit que tu as été reçue au centre PMA de JV par le docteur P....
Si c'est bien le cas, elle n'est malheureusement pas douée pour les relations humaines et nz semble pas savoir faire preuve de bienveillance et d'empathie ! Je l'ai eu en remplacement pour une ou deux consultations et pour un transfert et elle a été à chaque fois froide et même vexante (elle m'a fait pleurer et je me suis du coup un peu pris la tête avec elle). Après, je crois que c'est la doyenne des médecins et qu'elle est très compétente et qualifiée.

J'ai vu dans ta signature que tu as des problèmes d'hormones mais une bonne réserve ovarienne. De mon côté, dès mes premiers rendez-vous à JV, on m'avait dit que j'avais une très bonne réserve ovarienne pour mon âge (j'avais 39 ans) mais, la clinique espagnole qu'on a choisie a dit que mon taux d'AMH (hormone de la réserve ovarienne) était très haut aux dépends de la qualité ovocytaire. Ajoute à ça une endométriose sévère et un SOPK, secoue bien et tu obtiendras 3 bonnes raisons cumulées de mauvaise qualité ovocytaire (plus l'âge qui, entre temps, ne s'est pas arrêté de tourner !) qui a amené la clinique espagnole a nous recommander le recours au don d'ovocytes.
Je ne sais pas si tu es dans un cas similaire mais il faudrait se renseigner à ce sujet ou, du moins, commencer à y penser pour se faire à l'idée pour le cas où ça deviendrait nécessaire. Et si ça ne le devient pas, ça sera tant mieux pour vous !

Bon courage !! multiheart
:-) Je suis bien suivie à JV et ce matin j'ai été reçue par le docteur L. (tout aussi aussi aimable peut-être que le docteur P que je ne connais pas.. :-D :-D .). Aux premiers abords, le docteur L semble sympa mais une fois en consultation, on la sent agacée, un peu cassante ! Mon médecin référent est le docteur D. (très gentille)
C'est vrai bonne réserve ovarienne ne veut pas dire bonne qualité ovarienne, tu as raison !
Concernant le don d'ovocytes, j'y pense (à l'étranger), ça fait son chemin dans ma tête ... Ce n'est pas facile de se dire que mon potentiel futur enfant n'aura pas mes gènes mais aura ceux de mon compagnon ... Mais je me dis aussi qu'avec un don d'ovocytes, tu portes quand même ton enfant. Ce ne sont pas tes propres ovocytes mais l'enfant grandit dans ton ventre. ET surtout il s'agit d'un DON, on t'a donné des ovocytes et donc ces ovocytes deviennent les tiens ! Si je devais choisir entre ne pas être mère du tout et être mère grâce à un don d'ovocytes, mon choix est vite fait... Mais il faut que ça chemine encore psychologiquement...
misteer Lui : 46 ans (OATS) OATS modérée
mllle Moi : 43 ans : hormones fertilité en baisse. AMH en baisse (0.56 en mai 2021)
pregnant Grossesse (SPONTANEE) de fin janvier 2020 à mi mars 2020. Fausse Couche pleurrs
Fiv ICSI en janvier 2021 (la seule et unique en France)
Test pregnant en février 2021 mais Grossesse non viable, fausse couche.
La suite à l'étranger et choix à faire : une seconde Fiv avec mes propres ovocytes ou FIV DO ???
Avatar du membre
Zalie33

Fivette d'or
Messages : 556
Enregistré le : 23 septembre 2020
Mon centre de PMA : 33- Polyclinique Jean Villar (Bruges)
Centre étranger : IGIN (Bilbao)
Âge : 42

Message non lu par Zalie33 »

fleur33 a écrit : 21 oct. 2020 à 19:24
Zalie33 a écrit : 21 oct. 2020 à 18:53
fleur33 a écrit : 21 oct. 2020 à 18:32 Pour tout vous dire, nous avons été acceptés dans un centre pma en gironde (après dérogation de la CPAM jusqu'à la fin de l'année). Mon médecin référent est partie en vacances et ce matin j'ai été reçue par un autre docteur assez désagréable et je suis sortie de la consult très émue et démoralisée...
Examens et rendez-vous demandés tous faits... J'attends maintenant qu'on me donne la suite du programme ! Je voulais poser une question au docteur qui m'a reçue ce matin mais je me suis abstenue tellement je l'ai trouvée peu aimable !
Je pense toujours à l'étranger ! Vu mon âge et la date de validité de la dérogation, j'ai droit à une ponction et à 1 transfert (voire 2 si possible).... Si ça ne fonctionne pas, direction l'étranger !
Mon petit doigt me dit que tu as été reçue au centre PMA de JV par le docteur P....
Si c'est bien le cas, elle n'est malheureusement pas douée pour les relations humaines et nz semble pas savoir faire preuve de bienveillance et d'empathie ! Je l'ai eu en remplacement pour une ou deux consultations et pour un transfert et elle a été à chaque fois froide et même vexante (elle m'a fait pleurer et je me suis du coup un peu pris la tête avec elle). Après, je crois que c'est la doyenne des médecins et qu'elle est très compétente et qualifiée.

J'ai vu dans ta signature que tu as des problèmes d'hormones mais une bonne réserve ovarienne. De mon côté, dès mes premiers rendez-vous à JV, on m'avait dit que j'avais une très bonne réserve ovarienne pour mon âge (j'avais 39 ans) mais, la clinique espagnole qu'on a choisie a dit que mon taux d'AMH (hormone de la réserve ovarienne) était très haut aux dépends de la qualité ovocytaire. Ajoute à ça une endométriose sévère et un SOPK, secoue bien et tu obtiendras 3 bonnes raisons cumulées de mauvaise qualité ovocytaire (plus l'âge qui, entre temps, ne s'est pas arrêté de tourner !) qui a amené la clinique espagnole a nous recommander le recours au don d'ovocytes.
Je ne sais pas si tu es dans un cas similaire mais il faudrait se renseigner à ce sujet ou, du moins, commencer à y penser pour se faire à l'idée pour le cas où ça deviendrait nécessaire. Et si ça ne le devient pas, ça sera tant mieux pour vous !

Bon courage !! multiheart
:-) Je suis bien suivie à JV et ce matin j'ai été reçue par le docteur L. (tout aussi aussi aimable peut-être que le docteur P que je ne connais pas.. :-D :-D .). Aux premiers abords, le docteur L semble sympa mais une fois en consultation, on la sent agacée, un peu cassante ! Mon médecin référent est le docteur D. (très gentille)
C'est vrai bonne réserve ovarienne ne veut pas dire bonne qualité ovarienne, tu as raison !
Concernant le don d'ovocytes, j'y pense (à l'étranger), ça fait son chemin dans ma tête ... Ce n'est pas facile de se dire que mon potentiel futur enfant n'aura pas mes gènes mais aura ceux de mon compagnon ... Mais je me dis aussi qu'avec un don d'ovocytes, tu portes quand même ton enfant. Ce ne sont pas tes propres ovocytes mais l'enfant grandit dans ton ventre. ET surtout il s'agit d'un DON, on t'a donné des ovocytes et donc ces ovocytes deviennent les tiens ! Si je devais choisir entre ne pas être mère du tout et être mère grâce à un don d'ovocytes, mon choix est vite fait... Mais il faut que ça chemine encore psychologiquement...
docteur L. je ne crois pas que je l'ai déjà eu en consultation mais je vois qui c'est. Moi je suis suivie par le docteur D (mais il y en a 2 qui commencent par un D, celle qui me suit c'est Do.). On la trouve gentille avec mon compagnon mais on trouve qu'elle reste tout de même éloignée de ce qu'on vit et, quand les choses deviennent compliquées elle rigole comme si elle était mal à l'aise... mais, je ne veux pas la critiquer pour autant, elle est comme elle est et pas comme je préférerais qu'elle soit !
Concernant l'option don d’ovocytes, je te comprends vraiment car je suis passée par là et c'est très récent : la clinique espagnole nous a recommandé d'y avoir recours mi-juillet suite aux différents examens qu'ils nous avaient demandés et je me suis décidée quasiment tout de suite car j'avais compris que c'était notre seule chance ! (si certains examens avaient pu être faits en France, quelques années plus tôt, j'aurais peut-être pu réussir avec mes propres ovocytes mais là, c'est trop tard !
Ça m'a fait très mal de me dire que je n'aurais aucune chance de retrouver un ou plusieurs traits physiques m'appartenant dans l'enfant qu'on aurait si ça marchait... je trouve ça sincèrement très dur... la peur de l'inconnu aussi : quelles caractéristiques génétiques va-t-il développer en grandissant, quelles maladies etc... le regard des autres (et surtout de ma belle-famille !)... tout plein de questions même si ça va un peu mieux maintenant car ce "choix" s'impose comme la seule option si on veut accroitre nos chances d'avoir un jour un enfant !
Et, comme tu dis, le fait de le porter est un point hyper important qui me rassure aussi !
Bon courage pour la suite et pour ce cheminement !! fingers treefle
- Lui : 43ans / Moi : 42 => couple dep 18ans
- Essais bébé dep 2015 - PMA dep déb 2017
- Mauvaise qlté ovocytaire + endométriose (opéra° 2018) + SOP (détecté par cliniq Espagnole)
- 4 FIV ICSI en France entre janv2018 et janv2020 => 4 transferts (qu'1 embryon à chaq tentative) = 4 notpregnant
- FIV DO DGPI n°1 (Espagne) :
TEC1 : 1J6 le 15/10 = notpregnant
TEC2 : dernier J6 le 28/12 = pregnant 11/01 : 1508ui, 13/01 : 3649ui - Le 22/01 : décollemt + hématome = Fausse couche à 10SA le 18/02/21 brokenheart
- FIV DO DGPI n°2 : 1 seul embryon post DPI
TEC 01/07/21 notpregnant :cry:
Avatar du membre
Mysanthrope

Fivette de bronze
Messages : 186
Enregistré le : 26 juillet 2020
Mon centre de PMA : Espagne

Message non lu par Mysanthrope »

Bonjour à toutes,
Je retrouve Tantemaguy d'un autre groupe. Coucou !!!
Je viens de lire vos messages, et je me retrouve dedans. Pourtant je suis d'une autre région.

Dans un premier temps, les personnels PMA (de l'infirmière au gynécologue en passant par le biologiste) ne sont pas psychologues pour 2 sous.
La demande est forte, de plus en plus de monde en PMA et l'offre est très restreinte et l'attente une éternité...
Pour ma DO, ma gynécologue m'a dit : "je ne vais pas cramer une donneuse pour vous. Ça ne marchera pas, vous ferez baisser mon chiffre".
Je ne vous décris pas ma tête (j'ai juste 40 ans à l'époque). Par contre, elle a pris dans la gueule : Bonne continuation, et je peux vous dénoncer à l'ordre des médecins !!! et j'ai claqué sa porte. Salut, je n'y suis jamais retournée.

Ensuite, faire le deuil de ses gamètes est juste très difficile. J'ai eu mon premier TEC la semaine dernière et hier soir, je pleurais encore parce que ce n'était pas mes gamètes. Alors que je suis contente d'avoir fait ce TEC. Je remercie chaque jour cette donneuse. Mais ce que je n'assume pas, c'est le regard des autres. Déjà la PMA c'est compliqué à accepter (sa vie intime est broyée) mais en plus le DO et je ne parle pas du DD, bref on a chacune sa croix à porter... Et pourtant l'envie d'être MAMAN et de porter cette vie est tellement forte que l'on passe au dessus. Et on se dit : une épreuve de plus.

Après, je crois aussi qu'il faut relativiser, La France est très à la traine en matière de PMA alors que d'autres pays européens sont très ouverts là dessus. Et c'est rentré dans la culture et dans les mœurs.

Courage les filles :smack:
Moi : IO + Endométriose très douloureuse
Lui : RAS
2018 - 2019 : Echec FIV en France
2020 : Direction FIV DO en Espagne
10.2020 : TEC 1 - 1J5 notpregnant
11.2020 : TEC 2 - 1J5 pregnant - je reste prudente !!!
Fin décembre 2020 : fausse couche 8SA

On ne baisse pas les bras, tant qu'il y a un espoir (même infime) on y croit !!!
Moi aussi je veux connaitre les nuits blanches enfin pas trop non plus :lol:
Avatar du membre
tantemaguy

Fivette de diamant
Messages : 1967
Enregistré le : 17 août 2020
Mon centre de PMA : 60- GHPSO Senlis
Centre étranger : REPROGENESIS

Message non lu par tantemaguy »

Mysanthrope a écrit : 23 oct. 2020 à 11:01 Bonjour à toutes,
Je retrouve Tantemaguy d'un autre groupe. Coucou !!!
Je viens de lire vos messages, et je me retrouve dedans. Pourtant je suis d'une autre région.

Dans un premier temps, les personnels PMA (de l'infirmière au gynécologue en passant par le biologiste) ne sont pas psychologues pour 2 sous.
La demande est forte, de plus en plus de monde en PMA et l'offre est très restreinte et l'attente une éternité...
Pour ma DO, ma gynécologue m'a dit : "je ne vais pas cramer une donneuse pour vous. Ça ne marchera pas, vous ferez baisser mon chiffre".
Je ne vous décris pas ma tête (j'ai juste 40 ans à l'époque). Par contre, elle a pris dans la gueule : Bonne continuation, et je peux vous dénoncer à l'ordre des médecins !!! et j'ai claqué sa porte. Salut, je n'y suis jamais retournée.

Ensuite, faire le deuil de ses gamètes est juste très difficile. J'ai eu mon premier TEC la semaine dernière et hier soir, je pleurais encore parce que ce n'était pas mes gamètes. Alors que je suis contente d'avoir fait ce TEC. Je remercie chaque jour cette donneuse. Mais ce que je n'assume pas, c'est le regard des autres. Déjà la PMA c'est compliqué à accepter (sa vie intime est broyée) mais en plus le DO et je ne parle pas du DD, bref on a chacune sa croix à porter... Et pourtant l'envie d'être MAMAN et de porter cette vie est tellement forte que l'on passe au dessus. Et on se dit : une épreuve de plus.

Après, je crois aussi qu'il faut relativiser, La France est très à la traine en matière de PMA alors que d'autres pays européens sont très ouverts là dessus. Et c'est rentré dans la culture et dans les mœurs.

Courage les filles :smack:
Surtout ne te prends pas la tête. Je suis maman d'un petit garcon de 10 ans avec mes propres gamettes, mais il n'y aura aucune différence avec le prochain. Pour moi les parents sont ceux qui se lèvent la nuit et qui s'occupent de l'enfant à tous les niveaux pas la personne qui donne sa graine. Je l'ai toujours pensé même avant d'avoir une Fiv DO. Le regard des autres tu t'en fous.... Moi je veux continuer mon combat même après mon don, je veux devenir bénévole et aider les couples en difficultés. La plupart des personnes de mon entourage connaissent mon parcours et je leur ai dit avec humour, ne me dites pas qu'il me ressemble car ça sera pas possible mdr. Il faut le prendre avec légèreté. J'ai annoncé à mon fils le DO il y a 3 semaines -1 mois. Il m'a dit mais du coup ça ne sera pas mon frère ou ma soeur. Je lui dis mais la génétique on s'en fout, tout est dans la tête et dans l'éducation. comme tu vois les choses ? Il m'a dit moi je m'en fous, ça sera ma famille.... Franchement faut pas se faire de noeuds au cerveau....
mllle 44 ans bientôt
misteer 36 ans bientôt
1 petit garçon qui se prenomme Kadwall né en 2010 d'une première union
arrêt pilule en 2015-16
6 stimulations
3 inséminations
Sept - Dec 19 Perte 17 kgs en 2 mois et demi
Janvier 2020 1 fiv 2j3 implanté mais notpregnant
Puis covid. pleurrs pleurrs pleurrs
Fiv DO en Rt 14 septembre 1 transfert 1j5 pregnant
24 sept : 212 26 sept : 683 28 sept : 2005
échographie t1 26 nov tout va bien :girl:
T2 le 28 janvier 446 grs petit gabarit

Naissance de Melissandre le 22 Mai 2021, 3.080kgs et 49 cms.
Avatar du membre
Zalie33

Fivette d'or
Messages : 556
Enregistré le : 23 septembre 2020
Mon centre de PMA : 33- Polyclinique Jean Villar (Bruges)
Centre étranger : IGIN (Bilbao)
Âge : 42

Message non lu par Zalie33 »

Coucou les filles !
Misanthrope, je te comprends pour le don d'ovocytes qui n'est pas simple à accepter. On l'accepte un peu par défaut pour le moment mais, si on arrive à atteindre notre but d'être maman, je suis persuadée qu'on verra ça de manière différente car comme le dit Tantemaguy, les parents sont ceux qui s'occupent au jour le jour des enfants et ce sont aussi ceux qui ont rêvé et désiré l'enfant pendant des années ! Le biologiste de notre clinique en France nous avait expliqué qu'il y a plein d'échanges chimiques et biologiques pendant la grossesse entre l'embryon et la mère.

Ce qui est le plus dur pour moi c'est de me dire que je ne pourrai pas retrouver "de moi" en le regardant... (je ne pourrai pas me dire il/elle a mes yeux ou mes mains, etc.) Mais, en même temps, on a tous dans ton entourage des exemples d'enfants (fille ou garçon) qui ressemblent très peu à leur mère et sont le portrait craché du père alors que génétiquement enfant des deux !
C'est normal que ça nous travaille un peu mais il faut garder en tête le côté positif de la chose et le reste se fera tout seul !!
Et, comme le dit mon médecin, on n'est pas obligé d'en parler à tout notre entourage : c'est au couple de décider à qui en parler et ça peut aller d'un cercle très restreint à tout don entourage, il n'y a pas de règle ni d'obligation !

Bon courage ! multiheart
- Lui : 43ans / Moi : 42 => couple dep 18ans
- Essais bébé dep 2015 - PMA dep déb 2017
- Mauvaise qlté ovocytaire + endométriose (opéra° 2018) + SOP (détecté par cliniq Espagnole)
- 4 FIV ICSI en France entre janv2018 et janv2020 => 4 transferts (qu'1 embryon à chaq tentative) = 4 notpregnant
- FIV DO DGPI n°1 (Espagne) :
TEC1 : 1J6 le 15/10 = notpregnant
TEC2 : dernier J6 le 28/12 = pregnant 11/01 : 1508ui, 13/01 : 3649ui - Le 22/01 : décollemt + hématome = Fausse couche à 10SA le 18/02/21 brokenheart
- FIV DO DGPI n°2 : 1 seul embryon post DPI
TEC 01/07/21 notpregnant :cry:
Avatar du membre
Clecle33

Fivette de platine
Messages : 788
Enregistré le : 23 octobre 2018
Mon centre de PMA : 33- Polyclinique Jean Villar (Bruges)
Centre étranger : IGIN

Message non lu par Clecle33 »

Salut à toutes,
Je viens de parcourir rapidement vos échanges et notamment les interrogations de Fleur33.
Je suis sur le forum don d’ovocyte à l’étranger avec certaines de vous.
Suivie depuis 2017 à JV également, très pratique j’habite en face, juste à traverser, je connais bien le docteur P, un peu Do et aussi A.
Docteur P est la doyenne en effet,elle était là à l’époque du grand docteur E. très connu dans le monde de la FIV.
Elle est en effet pragmatique, peu empathique quoique pour moi si dans certains contextes assez froide et directe dans sa communication mais par contre professionnelle et expérimentée.
Après une fois que tu connais son fonctionnement, tu ranges ton besoin d’écoute et de compréhension, tu vas droit au but sur le même registre et ça passe. Je comprends néanmoins qu’on puisse se sentir déconcertée au premier rendez-vous.
J’ai passé 43 ans le 16 oct
J’ai une dérogation pour une nouvelle FIV car la dernière accouchement très précoce car mort in utero.
Dérogation covid jusqu’au 31 déc
Il faut absolument que le transfert se fasse avant
Espérons mi décembre car hysteroscopie de contrôle le 10 no suite à grossesse extra-utérine.
Je comprends Fleur que tu te questionnes sur la transmission de tes gènes et la ressemblance.
On est toutes passées par là et c’est un chemin qui mène ou pas d’ailleurs à une FIV Do.
Moi c’est aussi mon amie qui vit dans la prie ville qui a fait une DO avec un magnifique petit garçon à la clé qui lui ressemble ! C’est fou !
Tout comme Zallie je suis à la clinique IGIN de Bilbao ou était aussi ma copine.
Je confirme le côté humain et réactif surtout
C’est du business c’est sur mais autant prendre celle qui te semble potentielle la plus humaine et compréhensive à budget égal.

N’hésite pas Fleur si tu as des questions

Bonne soirée
42 ans lui 38 ans
Maman d'une petite fille née naturellement en 2104
3 FIV en France
2 blastos et un J3 à chaque fois
Jamais d'accroche, infertilité inexpliquée mais sûrement due à la qualité ovocytaire
2019 : FIV DO à IGIN en Espagne
8 juillet transfert d'un blastocyste fingers
testpositif
17 SA plus d’activité cardiaque lors de la première visite chez l’obstétricien brokenheart
Accouchement à 17 SA
Nouveau transfert le 21 janvier notpregnant
Plusieurs transferts négatifs
grossesse extra-utérine en août 2020
Avatar du membre
BleuRose

Fivette de platine
Messages : 742
Enregistré le : 16 mars 2019
Mon centre de PMA : République Tchèque

Message non lu par BleuRose »

Bonjour Fleur33, nous on était chez Reprofit (Tchéquie) et franchement top, je recommande. Communication très facile, tout par mail (en français bien sûr), bon ce sont pas des poètes c’est sûr. Mais ils sont très efficaces, et sur place équipe très sympa et pro. Bon par contre pour s’y rendre, c’est un peu l’expédition !
J’espère que ta fiv en France aboutira fingers treefle

Moi aussi je trouve mon gynécologue pma humainement assez limite parfois... Comme vous, je m’attendais à beaucoup plus d’empathie et de douceur. Mais bon je le connais depuis quelques années maintenant et ça va mieux, il s’est un peu déridé. Et je dois reconnaître qu’il a toujours été très pro et nous a totalement suivis dans le Don.

Sinon, Tantemaguy j’adooooore ta façon de voir les choses, sans se prendre la tête. Tu m’as fait rire !!

Etant enceinte de presque 3 mois, je peux témoigner que le don, bien sûr on y pense toujours un peu dans un coin de notre tête, mais pour ce qui est du bébé, c’est tellement évident que c’est le mien, aucun doute pour moi. Et puis il me ressemblera par ses expressions, ses mimiques. Et s’il ne me ressemble en rien, et ben pas grave :-D
J’avais lu une fois sur le forum une fille (je ne sais plus qui) qui écrivait que finalement l’enfant ressemblerait surtout à lui-même : j’ai trouvé ça tellement juste !!
mllle 41 ans, Insuffisance ovarienne
misteer 49 ans, Tératospermie

2018/2019 : 3 Fiv, 7 embryons, 3 transferts, un seul +++ mais fausse-couche à 6 sa brokenheart

Janvier 2020 : Fiv DO Reprofit // 1 J5 transféré = négatif :-( // 1 J5 et 2 J6 vitrifiés
Matricelab : sur-activation immunitaire
Août 2020 : TEC 1J5 testpositif
T1, T2, T3 : tout est parfait :girl:

Tu es née le 7/05/2021 multiheart
Avatar du membre
MARIER2222

Fivette novice
Messages : 1
Enregistré le : 20 novembre 2020
Mon centre de PMA : 30- CHU Caremeau (Nîmes)

Message non lu par MARIER2222 »

Bonjour,

J'atterrie sur cette discussion un peu par hasard...
Lancée dans un projet de FIV avec prélèvement chirurgical de sperme ( azoospermie suite à une ablation d'hernie chez mon compagnon), tout s'est arrêté avec le résultat de mon hormone anti mullerrienne.
Le gynécologue me l'a appris sans aucun, mais alors aucun, ménagement... je le cite" mais madame tout le monde sait que les femmes sont fertiles de 16 à 28 ans et qu'apres...."
Et nous voila redirigé vers le don embryon en Espagne, c'est à dire l'inconnu total
Nous étions convaincus que le "problème" venait de mon compagnon, et finalement pas que... Pourtant j'ai eu mon premier enfant il y a 6 ans, du premier coup...Mais voila le temps est passé et me voilà infertile à 41 ans....

Je viens vers vous pour vous demander quelques conseils sur les cliniques espagnoles, nous hésitons entre 5 et surtout entre IVI et l'institut Marques... Avez vous des avis?

Je vous souhaite à toutes d'avoir la chance de voir votre projet bébé se réaliser au plus tôt et espère pouvoir vous lire bientôt

Marie
1 loulou de 6 ans en 2014
1 projet de fiv en 2020
1 taux d'hormone anti mullerienne trop bas en novembre 2020
Avatar du membre
Mjouille34

Fivette de diamant
Messages : 1518
Enregistré le : 04 décembre 2019
Mon centre de PMA : 34- CHU Arnaud De Villeneuve (Montpellier)

Message non lu par Mjouille34 »

MARIER2222 a écrit : 23 nov. 2020 à 09:36 Bonjour,

J'atterrie sur cette discussion un peu par hasard...
Lancée dans un projet de FIV avec prélèvement chirurgical de sperme ( azoospermie suite à une ablation d'hernie chez mon compagnon), tout s'est arrêté avec le résultat de mon hormone anti mullerrienne.
Le gynécologue me l'a appris sans aucun, mais alors aucun, ménagement... je le cite" mais madame tout le monde sait que les femmes sont fertiles de 16 à 28 ans et qu'apres...."
Et nous voila redirigé vers le don embryon en Espagne, c'est à dire l'inconnu total
Nous étions convaincus que le "problème" venait de mon compagnon, et finalement pas que... Pourtant j'ai eu mon premier enfant il y a 6 ans, du premier coup...Mais voila le temps est passé et me voilà infertile à 41 ans....

Je viens vers vous pour vous demander quelques conseils sur les cliniques espagnoles, nous hésitons entre 5 et surtout entre IVI et l'institut Marques... Avez vous des avis?

Je vous souhaite à toutes d'avoir la chance de voir votre projet bébé se réaliser au plus tôt et espère pouvoir vous lire bientôt

Marie
1 loulou de 6 ans en 2014
1 projet de fiv en 2020
1 taux d'hormone anti mullerienne trop bas en novembre 2020
Bonjour Marie,

Je vois ton message un peu tard, je suis en fivdo à l'institut Marques. J'ai longtemps hésité avec ivi aussi. Ivi annonce des statistiques de reussite plus élevées, mais son beaucoup moins humains, longs et très peu réactifs contrairement à marques.
Si tu veux en discuter un peu plus, rejoins nous sur le sujet «la fivdo à l.étranger for complete beginners» , on est quelques unes à bien representer l.espagne (ivi, marques, eugin).

Bon courage pour ton choix!
Avatar du membre
fleur33

Fivette habituée
Messages : 45
Enregistré le : 27 juillet 2020
Mon centre de PMA : 33- CHU Pellegrin (Bordeaux)

Message non lu par fleur33 »

Bonjour les filles,
Je suis à l'origine de cette discussion, je viens de relire certains commentaires et j'adore cette discussion plein de positivité et en PMA on a besoin de positif !
Voici un résumé de mon parcours... J'ai un choix à faire !!
Vos conseils sont les bienvenus et j'ai une question "Si vous n'aviez fait qu'une seule et unique Fiv avec vos propres ovocytes à 43 ans (en l'occurrence pour moi, en France), est-ce que vous retenteriez une seconde Fiv avec vos propres ovocytes à 44 ans ?"
Avoir de vos nouvelles me ferait plaisir !

Voici où j'en suis (+ résumé de mon parcours) :

En ce moment je suis perdue. J'ai un choix à faire et il est difficile. Je vous explique vite fait (mais ça risque d'être un peu long).
J'ai bientôt 44 ans (début juin)
J'ai une seule et unique Fiv Icsi avec mes propres ovocytes à mon actif (effectuée en France). Pourquoi juste une ? J'ai décidé de consulter un spécialiste un peu tard, à 42 ans, fin 2019 et il y a eu ensuite une grossesse spontanée (après 1 an d'essai sérieux), une fausse couche (en mars 2020), le confinement... Les examens exploratoires concernant notre fertilité ont donc pris du retard...

Me concernant : RAS à part mon âge... Concernant mon compagnon : OATS modéré.

Au rendez-vous bilan (août 2020), le spécialiste qui nous suivait ne nous a pas proposé de Fiv (à cause de mon âge) ni d'alternatives (l'étranger) ! Pour lui, on nous refuserait partout, en France et à l'étranger !! C'est faux bien entendu... Ce Monsieur nous a fait perdre beaucoup de temps (mais on ne peut pas revenir en arrière...).
En août 2020, j'ai donc contacté par moi-même les 2 centres de ma région. Nous avons été acceptés « de suite » par un des centres aidés par une entente préalable de la CPAM... En 3 semaines nous avons bouclé les derniers examens nécessaires avant une Fiv Icsi... On devait nous proposer une Fiv en novembre ou décembre 2020 mais il y a eu le 2ème confinement et les vacances de fin d'année pour le labo ; notre Fiv a été repoussée...

Janvier 2021 : mois sous le signe de la stimulation ovarienne/ponction/Fiv et du transfert.
Test de grossesse positif mi février (1ère Fiv, 1er transfert : un « succès »)...
En mars 2020, la 2ème échographie a indiqué une grossesse non viable. Fausse couche le 24 mars. Pas de transfert possible car la qualité des 4 embryons restants n'a pas permis de congélation...
En avril, j'ai pris contact avec la clinique Zlin (pour une Fiv Icsi avec mes propres ovocytes) et avec Eugin en Espagne... Mon cycle est revenu début mai, j'ai pu refaire un bilan hormonal qui a indiqué une baisse de mon AMH (1,49 en avril 2020, 1,39 en octobre 2020 et 0,56 en mai 2021). Eugin accepterait tout de même de me proposer une Fiv avec mes propres ovocytes. La clinique Zlin sans doute aussi même si la coordinatrice m'a tout de même indiqué mes chances de réussite très faibles avec une Fiv intraconjugale...

N'ayant fait qu'une et unique Fiv avec mes propres ovocytes, j'aurais aimé en retenter une (en Espagne pour le côté pratique) avant de m'orienter vers une Fiv Do (à Zlin)... L'idée du Don d'ovocytes ne m'effraie plus ! C'était une solution quasi inenvisageable pour moi il y a 2 ans, aujourd'hui je suis prête à l'envisager ! Vraiment!
J'ai quasi 44 ans, je ne veux plus perdre du temps, mon compagnon non plus. Alors oui, j’aimerais beaucoup retenter une 2ème Fiv avec mes propres ovocytes mais je sais qu'il y a un gros risque de fausse couche (50 %), qu'il y a un risque de Trisomie plus important à mon âge... S'il y a grossesse puis fausse couche après cette 2ème tentative ou trisomie puis IMG, j'aurais encore perdu du temps..
La FivDO présente de bien meilleures chances de réussite et moins de risque d'altérations chromosomiques, elle est donc très tentante !!
Mon médecin du centre fertilité en France que j'ai consultée récemment en visio pour une prescription d'analyses me dit qu'une FIV avec mes propres ovocytes est encore envisageable (à l'étranger) car il ne faut pas seulement considérer la baisse de l'AMH.
Ma bonne réaction à la stimulation ovarienne (10 ovocytes matures ponctionnés, 5 embryons obtenus) en janvier et la Fiv qui a abouti à une grossesse font qu'une Fiv intraconjugale peut être encore envisagée (à l'étranger).
C'est certainement idiot mais je crois que j'aurais préféré avoir une AMH au ras des pâquerettes, et que ma Fiv ait été non concluante car je n'aurais pas eu ce choix cornélien à faire ! Ça aurait été une Fiv Do directement.
Est-ce que certaines d'entre vous ont été confrontée à ce choix difficile ?
Je suis très preneuse de conseils ! Merci de m'avoir lue
Fleur33
misteer Lui : 46 ans (OATS) OATS modérée
mllle Moi : 43 ans : hormones fertilité en baisse. AMH en baisse (0.56 en mai 2021)
pregnant Grossesse (SPONTANEE) de fin janvier 2020 à mi mars 2020. Fausse Couche pleurrs
Fiv ICSI en janvier 2021 (la seule et unique en France)
Test pregnant en février 2021 mais Grossesse non viable, fausse couche.
La suite à l'étranger et choix à faire : une seconde Fiv avec mes propres ovocytes ou FIV DO ???