Quand le combat dure...

Avatar du membre
Scoumoune

Fivette de bronze
Messages : 129
Enregistré le : 25 avril 2020
Mon centre de PMA : 75- Clinique de la Muette (Paris 16)

Quand le combat dure...

Message non lu par Scoumoune »

Bonjour à toutes !

J'aimerais bien sur ce topic recueillir les témoignages de celles qui en sont déjà à leur 3ème FIV ou +, celles pour qui le combat dure plus longtemps qu'elles ne l'auraient cru, celles qui ne baissent pas les bras mais qui parfois quand même fatiguent !

Mon parcours dans la signature, depuis mon entrée en Pma tout est allé finalement vite (première fiv en octobre) mais j'en suis déjà a ma 3eme fiv et autant lors de la première j'étais encore excitée, confiante, optimiste je me disais que ça y'est maintenant grâce à la science on va y'arriver ! A la 2ème deja un peu moins naïve, mais bon on se dit que c'est rare que ça marche à la première que les protocoles seront plus adaptés que maintenant les médecins ont mieux cerné le problème, l'échec fut vraiment très difficile cette fois.
A la 3eme on a perdu ses illusions, on se traine les échecs, les déceptions, la peur de voir les tentatives défiler, on l'appréhende plus comme la première clairement. Évidemment on y croit et on reste optimistes sinon on continuerait pas mais quand même, il faut pas se mentir les choses sont différentes.

Celles qui se battent encore, comment le vivez vous ? Le poids des échecs passés et en même temps l'espoir des possibles réussites futures ? Jusqu'où envisagez vous d'aller pour atteindre vos buts selon les raisons qui vous ont mené à la pma ? (cbien de tentatives, passage au don ou double don) Envisagez vous d'autres alternatives ou vous concentrez vous uniquement sur le présent ?

Celles qui l'ont déjà vécu et ont réussi, y avez vous toujours cru ou avez ou des moments de désespoirs intenses ? Quelles perspectives futures envisagiez vous avant de réussir ?

Bref c'est un peu fouilli mais je pense que vous voyez où je veux en venir, sur quels ressorts on s'appuie pour accepter les échecs, le temps qui passe, et en même temps avoir la force de continuer à se battre parce qu'au bout du chemin le bonheur nous attend, j'ai hâte de vous lire !
31 ans
misteer RAS
mllle Endométriose profonde + adenomyose
Essais bébé depuis + 2 ans
FIV n°1 : HSO => Tec 1J5 notpregnant
FIV n°2 : 1J5 notpregnant
2020 Changement de centre
FIV n°3 : Tec 1j5 25/06 notpregnant
Avatar du membre
Emily76

Fivette de bronze
Messages : 101
Enregistré le : 11 janvier 2020
Mon centre de PMA : 76- CHU Rouen Charles Nicolle
Âge : 37

Message non lu par Emily76 »

Bonjour Scoumoune !
J'en suis à la fiv 3 et la dernière... Sans doute... À chaque fois un seul embryon à implanter en tec... Le parcours du combattant a commencé il y a 3 ans... Je ne compte même plus les mois... Et à chaque fois c'est déception sur déception... Problème d'endomètre, problème de ci et de ça ...J'ai même eu le droit à une ablation d'une trompe qui... Oups...n'a servi à rien...
À chaque fois je ressasse mon parcours en me disant... et si j'avais fait comme çi ou comme ça...
Et puis fiv 3 re grosse motivation...nouveau traitement... Tout va s'enchaîner rapidement...Allez hop COVID...
Je reprends au mois de de juin/juillet... Mais le temps passe vite et j'ai 37 ans...Alors ça y est... J'ai intégré maintenant que ça ne va pas forcément fonctionner et que tous ses sacrifices et ces opérations n'auront servi à rien... Mais au moins j'aurais tout tenté...mais je suis déjà maman d'une petite fille de 6 ans alors je me dis que j'ai une chance inestimable...
J'ai demandé si un don d'ovocytes serait possible... Non pas en France... J'ai déjà eu un enfant...
Mon mari en a plus que marre des Fiv...Alors non nous n'irons pas jusqu'en Espagne... Mais si je n'avais pas eu d'enfant... Je serais peut être déjà dans l'avion...parce que pour ne rien regretter il faut tout tenter...c'est vraiment ma devise...
Pour la fiv 3 je vais essayer d'être plus zen... Moins stressée... Prendre les choses comme elles viennent... Mais bon entre les paroles et les actes😅
Voilà voilà !
2013 : naissance de ma fille...grossesse naturelle... multiheart
2016: essai bébé 2
péritonite ovarienne... cœlioscopie en urgence
2017 : diagnostique endométriose profonde, 2 operations
2018 : fiv 1 un embryon en tec j2 notpregnant
2019 : fiv 2 interrompue...manque de réponse ovarienne...et...hydrosalpinx...
2020 : fiv 2 bis : 1 embryon j2 en tec pregnant mais grossesse biochimique.
Pause covid
Fiv 3 : 4 embryons...freeze all...
Tec septembre : annulé car échec du traitement
Tec 1: un j5 notpregnant
Avatar du membre
Amorel35

Fivette de bronze
Messages : 183
Enregistré le : 04 octobre 2019
Mon centre de PMA : 75- Clinique de la Muette (Paris 16)

Message non lu par Amorel35 »

Hello les filles, je me reconnais dans votre ras le bol. Je vais peut être débuter la fiv 3 en juin mais mon gyneco veut dàbord faire des examens plus poussés sur mon mari . J’ai réussi à convaincre le labo de faire ses examens vite (fatiguant aussi d’appeler partout et quémander des examens qui coûtent chers en plus). Mes 2 dernières fiv, 37 ovocytes au total et un J5 seulement (et négatif). Alors moi aussi je n’irai pas jusqu’en Espagne mais j’avoue que si c’était pour un 1er enfant (oui on est quand même très chanceux que cela ait fonctionne une fois!), j’irai. Après c’est un sacré budget aussi. En tout cas c’est normal de baisser de temps en temps les bras, parles en à ton gyneco et demande aussi d’autres examens notamment pour ton conjoint (type fragmentation adn, mutation mhtfr). Après je me dis que si on permet 4 voire 5 fiv c’est parce qu’il y a beaucoup de cas où cela ne fonctionne qu’au bout de 5 (et j’ai le cas autour de moi). Bon courage en tout cas, ce n’est pas un parcours facile mais faut se dire que cela en vaut la peine.
Moi : 35 ans (OPK) lui : 38 ans (OAT extrême)
Début essai : février 2015
FIV 1: février 2017
Tec 1 : notpregnant
Tec 2 : notpregnant
Tec 3 : notpregnant
TEC n.4 juill 2017 : pregnant
Naissance : :boy: avril 2018
C’est reparti pour une FIV pour bébé 2!
Ponction fin nov : 22 ovocytes, 1 seul J5 vitrifié car hyperstym
Tec 17/01/20 : notpregnant
Fiv 2 : 15 ovocytes, zéro J5...
Fiv 2 bis 20/07/20: 4J5 congelés !
Tec d’un J5 le 10/10, c’est pregnant!
Avatar du membre
Bilba

Fivette de bronze
Messages : 268
Enregistré le : 20 septembre 2019
Mon centre de PMA : Belgique

Message non lu par Bilba »

Hello les filles.

Tout d abord courage. Je sais, pour le vivre, à quel point ce parcours est compliqué, tant pour le physique que le psychologique 😔.

Comme vous pourrez le voir dans ma signature, essai bébé depuis août 2017, début parcours pma en septembre 2018.
Première fiv en juin 2019–> un seul embryons transféré : échec.
Deuxième fiv en septembre 2019 —> deux embryons transférés avec un tec en octobre : échec.

Pause obligatoire de octobre à janvier, à cause de mon travail de m. Avec un c. De patron.

3ème fiv en janvier- février : TEC de 2 embryons : grossesse biochimique (fausse couche précoce). Juste le temps d’espérer...😭

Il me reste deux embryons à transférer.

Bon ça c’est la partie factuelle.

Pout l’aspect psychologique, comme pour Emily, pour la première fiv, j’étais pleine d espoirs, persuadée que ça allait aller du premier coup. Puis ce fut la douche froide avec cet échec.
D’autant que ma gyneco habituelle (pas celle du centre pma) m’avait conseillé (parceque je lui avait expliqué que mon patron était vraiment stressant) de me mettre en arrêt maladie pendant toute la durée du traitement, soit 3 semaines.
Ne sachant pas à quoi m’attendre, j’ai suivi son conseil et elle m’a mis en arrêt dans le but de mettre toutes les chances de mon côté.
A mon retour au travail, et donc après le résultat négatif de la fiv, mon boss m avait changé de bureau pour me punir de mon absence.

Autant vous dire que j’étais dans un état de stress pas croyable pour entamer ma fiv 2. Du coup ben j’ai hyper mal vécu cette deuxième fiv et j’ai encore plus mal vécu l’échec.

Je suis tellement tombé dans un état dépressif entre octobre et janvier, car j’avais une seule chose en tête, recommencer au plus vite. Mais je ne pouvais pas à cause de mon patron qui refusait tous les congés de mi novembre à janvier.

J’ai repris du poil de la bête en janvier, je voyais enfin une lueur au bout du tunnel.

J’ai appréhendé cette 3ème fiv plus sereinement, car je pouvais ENFIN la faire. J’ai dû jouer de stratégie pour placer mes rendez-vous médicaux. Mais ça c’est assez bien passé.
Le 28 février, prise de sang, youhoue un petit positif, le 02 mars c’était déjà la douche froide, fausse couche précoce.

J’essaie de me ressaisir, mais bon assez compliqué quand même. Bon je me dis qu’il faut que je puisse me relancer au plus vite car il paraît qu’il y a plus de chance que le/les embryon(s) s’implantent ... mais ça c’était sans compter sur le covid.

En plus je l’ai attrapée cette saleté de maladie. Je n’ai toujours pas récupéré le goût et l odorat depuis le 22 mars 😢.
Mais bon je ne me plains pas pour ça m, car d’autres personnes ont été plus gravement malades que moi.

J’ai été arrêtée 3 semaines à cause de cette maladie et à mon retour au travail, mon patron m’attendait avec une jolie lettre de licenciement.
Bon d’un côté, ce gros c. De patron ne m’a manque pas, mais retrouver un job en ce moment, c’est pas gagné, et puis j appréhende de devoir gérer nouveau job et pma.

Début mai, j’appelle mon gyneco pma pour savoir quand je peux commencer traitement tec. J’explique à la secrétaire que normalement je peux commencer le traitement au 21eme jour de mon cycle et elle me fixe rendez-vous au 20eme jour de mon cycle, car, après avoir consulter le gyneco, il se trouve qu’il préfère me voir avant que je commence.

Fin mai, J’arrive chez mon gyneco pleine d’entrain, persuadée de commencer le traitement le lendemain. Et puis la, mo. Gyneco m’annonce que pour pouvoir commencer le lendemain, j’aurais dû répondre à un questionnaire 15 jours plus tôt (et là je me dis que sa secrétaire aurait pu me le dire avant, genre quand j’ai pris le rendez-vous 😖).
En plus, quand je lui dis que j’ai probablement eu le covid, il fait une grimace et me dit « aïe, vu que vous n’avez toujours pas le goût et odorat, ça risque de complexifier les choses ça, faudrait voir avec le centre pma ».

Je sors avec la rage au ventre... le lendemain, j’appelle le centre pma qui évidemment ne sait rien, car ils n’ont pas encore été confronté a un cas comme le mien.

Deux jours plus tard, mon gyneco m’appelle et me disant que je dois aller consulter un pneumologue avant de pouvoir avancer dans le protocole.

Bref, je vous épargne les détails de la prise de rendez-vous qui n’a pas été simple.

Bref, me voilà au chômage à attendre de pouvoir commencer mon traitement pour le tec, qui si tout va bien, pourrait avoir lieu fin juillet.

Après tout ce blabla 😕, je te confirme que ce parcours pma est fait de hauts et de bas, de moments d’espoirs et de désespoirs.

Avant de voir ton thème de discussion, j’étais en train de lire un article « comment faire face à l’infertilité », alors que je ne suis pas déprimée ni défaitiste, mais je me dis de plus en plus qu’il faut essayer de se préparer au fait qu’on y arrivera peut être pas, qu’on fera peut être partie de ces couples qui n’y arriveront pas du tout.

Après, j’y crois quand même hein, sinon je ne me battrais pas.

Courage les Filles et désolée pour le roman.
Bilba
32 ans RAS Mr 34 ans problèmes zozos
Suivie en Belgique.
Fiv icsi 1 (juin 2019) : transfert un brybry échec (pas de brybry congelé)
Fiv icsi 2 (ponction 10/09 - pas transfert car risque hyperstim) 2 brybrys congelés : transfert le 03/10 prise de sang le 15/10 : négatif
Fiv icsi 3 (début injections menopur 300 le 11/01/10 - ponction le 24/01 de 14 follicules mûres et 4 brybrys au congel. Transfert le 18/02. prise de sang le 28/02 : 19ui - le 02/03 19 —> grossesse biochimique.
En attente de tec en avril. Annulé avec Covid.
23/10: c’est une Princesse.
Écho morpho : 04/12/2020
DPA: 04/04/2021
Avatar du membre
Râleuse

Fivette de diamant
Messages : 1178
Enregistré le : 16 février 2016
Mon centre de PMA : 78- CHI Poissy St-Germain
Âge : 32

Message non lu par Râleuse »

Bonjour !

Moi c'est Râleuse, 32 ans, en essai bébé depuis 2014, entrée dans la spirale pma en 2015..
Mon parcours plus ou moins semé d'embûches pma est dans ma signature..


Évidemment, quand on est entré en pma en 2015, je me disais qu'en une Fiv, ça allait être plié.
Alors quand mes règles ont débarqué 2 jours avant la prise de sang et que lorsque le test a été fait, et que bien évidemment il était négatif, ça a été la douche froide.

J'ai eu des traitements pris pour rien, des ponctions blanches, une pause forcée pour financer l'examen ERA, une pause parce que mon compagnon a été malade avec plusieurs hospitalisations et je ne pouvais pas tout gérer de front. Bref... C'est long !

Toutes mes tentatives de fiv et de tec ont été soldé par des échecs, jusqu'à début décembre 2019, où j'ai enfin vu un taux supérieur à 5ui sur mon papier.
Petite victoire car ça n'est jamais arrivé...
Puis, lors du rendez-vous bilan en janvier dernier, malgré notre arrivée confiante, reboosté avec le petit taux hcg, le médecin évoque le fait que finalement, mes ovules ne sont pas terribles, qu'il faudrait qu'on songe au don voir le double don.
Il nous dit ça, à quasiment la fin de la prise en charge, mais nous l'informons que nous ne souhaitons pas avoir recours au don.

Décontenancés par les propos du médecin mais pas abattus, nous décidons d'entreprendre la 4ème tentative sur le cycle suivant, après examens pour chacun.
Une tentative a été commencé en février mais interrompue car j'ai fait une erreur de traitement.. Mauvaise compréhension de l'ordonnance. 🙄
J'aurai du reprendre le 16 mars, mais c'était sans compter sur la pandémie qui a tout stoppé net.

J'ai recontacté la pma le 11 mai, je sais que je suis sur liste d'attente mais je ne connais pas les critères ni ma place sur cette dernière. Je leur ai envoyé un mail ce matin pour avoir des nouvelles quant à ma place sur la liste d'attente.
J'attends donc d'être recontactée, pour soit reprendre, soit faire en sorte que chéri fasse de l'autoconservation car le staff biologiste lui a chaudement recommandé de faire congeler ses gamètes vu la dégradation de son spermogramme observée en février dernier.

Nous sommes déterminés à aller jusqu'au bout, même si j'avoue que je commence à fatiguer, ça commence à être bien bien lourd psychologiquement mais je ne veux rien regretter !

Force à vous, à nous ! Le combat est dur mais la victoire n'en sera que plus belle !
♀️ 32 ans: "Ras" (suspicion d'ovocytes ↘️) & ♂️ 35 ans: OATS extrême + crohn
Fin 2015: PMA après 1 an d'essais =>ICSI
2016: ICSI 1-mai: ❌; ICSI 2-sept: stop; ICSI 2 bis- nov: 0 transfert
2017: =>IMSI
IMSI 2 ter-mars: ❌(EC); TEC 1- juin: ❌; TEC 2- juill. : ❌; IMSI 3 -nov: ❌ (EC)
Fin 2018:  biopsie ERA : RAS
2019: TEC 1 - mars: ❌, TEC 2 - nov: petit ✅ puis ❌
2020: IMSI 4- février: stop ; autoconservation de spermatozoïdes: 2 paillettes
IMSI 4 bis- septembre: ❌

Un livre se ferme: FIN DE L'AVENTURE PMA mais la vie continue, avec de très beaux projets à venir.
Avatar du membre
Bilba

Fivette de bronze
Messages : 268
Enregistré le : 20 septembre 2019
Mon centre de PMA : Belgique

Message non lu par Bilba »

Et ben râleuse (ton pseudo me fait bien marrer cela dit en passant) quel parcours😞 Et quel courage.

Mais c’est horrible de laisser les gens dans cet état d’attente.

Décidément les services pma sont rarement très humains À ce que je vois. La pma c’est déjà hyper compliqué à gérer mais en plus te dire que tu es sur liste d’attente sans t’en dire plus et sans te sentir au courant c’est dingue.

J’espère que tu seras vite fixée en tout cas.

Courage à toutes.

Biz
Bilba
32 ans RAS Mr 34 ans problèmes zozos
Suivie en Belgique.
Fiv icsi 1 (juin 2019) : transfert un brybry échec (pas de brybry congelé)
Fiv icsi 2 (ponction 10/09 - pas transfert car risque hyperstim) 2 brybrys congelés : transfert le 03/10 prise de sang le 15/10 : négatif
Fiv icsi 3 (début injections menopur 300 le 11/01/10 - ponction le 24/01 de 14 follicules mûres et 4 brybrys au congel. Transfert le 18/02. prise de sang le 28/02 : 19ui - le 02/03 19 —> grossesse biochimique.
En attente de tec en avril. Annulé avec Covid.
23/10: c’est une Princesse.
Écho morpho : 04/12/2020
DPA: 04/04/2021
Avatar du membre
Scoumoune

Fivette de bronze
Messages : 129
Enregistré le : 25 avril 2020
Mon centre de PMA : 75- Clinique de la Muette (Paris 16)

Message non lu par Scoumoune »

Bonjour les filles,

Merci beaucoup pour vos témoignages.

Emily76, j'ignorais que le don d'ovocytes était réservé aux femmes sans enfants mais j'imagine que c'est dû au nombre trop faible de donneuses en France :(
Je comprends ta lassitude et le fait que tu t'arrêtes après cette fiv, on met nos vie entre parenthèses pendant la pma ce dont les gens autour ne se rendent pas forcément compte d'ailleurs, on est tributaires des dates et des échéances qui rythment nos emplois du temps !
Je comprends que lorsqu'on a déjà un enfant le ressenti est différent...j'espère que cette 3eme fiv te permettra d'agrandir la famille et que arriveras à être sereine même si c'est oh combien difficile !

Amorel, j'espère que tu pourras débuter bientôt ! En effet les examens sont prescrit au compte goutte par les gyneco ce que je comprends pas, ils en rajoutent après chaque échec au lieu de tout faire en amont :? Ils vous ont dit pourquoi autant de perte entre le nombre d'ovocytes et ce qu'il reste a j5 ? Comme tu dis ça en vaut la peine, c'est pour ca qu'on s'acharne d'ailleurs en espérant que ca finisse par payer, j'ai du mal à croire celles qui disent qu'on oublie tout quand on a un bébé dans les bras et franchement moi je veux pas oublier lol si ça marche on savourera chaque instant en sachant comme on a galéré avant d'y arriver !

Bilba, je suis atterrée de lire ce que tu as vécu en entreprise, ton patron avait l'air sacrément gratiné :shock: J'imagine que le chômage te fait peur mais en te lisant je me dis que c'est un mal pour un bien car rester dans une boite ou tu es traitée de cette manière c'est juste l'horreur ! J'espère que tu trouveras un job où tu pourras t'épanouir et être plus sereine, déjà que la pma c'est dur si en plus cote pro on te met la tête sous l'eau c'est invivable. Comme toi je me dis qu'on y arrivera peut-être pas mais en fait je veux pas l'accepter, on a tellement souffert que je peux pas me résigner à lâcher le morceau je crois, j'ai peut-être tort mais je compte m'acharner en fait :lol: C'est presque devenu de la rage, j'ai la rage d'y arriver et de pas laisser la vie me foutre encore un uppercut dont je me relèverai pas, alors j'ai souvent des coups de grosse déprime et de vide ou je pleure toutes les larmes de mon corps mais je me relève quand même un peu comme un automate c'est devenu mécanique maintenant, tant que j'y arrive en tout cas. Courage, on y arrivera il faut continuer de se battre ! Il te reste un embryon congelé c'est ça ?

Râleuse, c'est vrai qu'on parle beaucoup des femmes prioritaires depuis la pandémie mais en effet il y a aussi des hommes qui doivent faire de l'auto conservation je n'y avais pas pensé, ce serait injuste que le centre n'accepte pas pour ton conjoint !!!
Rester déterminée pour ne rien regretter c'est exactement ça !

Ce que je retiens en vous lisant c'est quand même beaucoup de ténacité et de détermination malgré les échecs et les déceptions, comme quoi la Pma apporte aussi de la force qu'on est obligées d'aller puiser en nous pour avancer et c'est une belle force qu'on pourra transmettre à nos enfants, pendant longtemps je voyais juste l'injustice et le sort qui s'acharnait mais j'essaie de plus en plus d'essayer de trouver les points "positifs" de ces épreuves, à savoir un couple plus soudé que jamais, une force qu'on acquiert à force d'encaisser et de se relever, et du temps pour réfléchir à la notion de parentalité et a quel point c'est quelque chose de précieux de réussir a fonder une famille, sans toutes ces galères c'est des réflexions que je n'aurais sans doute pas eu auparavant...
31 ans
misteer RAS
mllle Endométriose profonde + adenomyose
Essais bébé depuis + 2 ans
FIV n°1 : HSO => Tec 1J5 notpregnant
FIV n°2 : 1J5 notpregnant
2020 Changement de centre
FIV n°3 : Tec 1j5 25/06 notpregnant
Avatar du membre
Emily76

Fivette de bronze
Messages : 101
Enregistré le : 11 janvier 2020
Mon centre de PMA : 76- CHU Rouen Charles Nicolle
Âge : 37

Message non lu par Emily76 »

Oui tu as raison...On est dans l'acharnement, l'espoir, la rage de vaincre..
Parfois même la folie...Tous nos parcours se ressemblent finalement... Entre l'espoir et l'attente, l'espérance et la désolation...
J'ai subi 2 grosses opérations pour vaincre l'endométriose et j'ai même eu des séquelles irréversibles... Mais si c'était à refaire je le ferais à nouveau juste pour avoir l'espoir de tomber enceinte...
SCOUMOUNE il n'y aura pas de fiv 4 car le médecin m'a dit que ça sera refusé... Un seul embryon par fiv c'est pas suffisant...
Je pense que le don d'ovocytes m'a été refusé car je n'ai pas un endomètre nickel...
Tout ça fait qu'une grossesse serait miraculeuse... Comme le disait mon médecin : "pour avoir une vraie chance il vous faudrait 3 embryons d'un coup madame !"
Le pire c'est quand j'ai vu mes 2 barres au test de grossesse lors de la fiv 2...je me suis dit : ça y est j'ai gagné... Je ne peux pas faire de fausse couche, ça serait trop injuste... Et bien oui il n'y a pas de justice dans la nature parce que sinon nous serions enceinte depuis très très longtemps...
Allons jusqu'au bout ! Et espérons un miracle ! J'envoie mes encouragements à toutes !
2013 : naissance de ma fille...grossesse naturelle... multiheart
2016: essai bébé 2
péritonite ovarienne... cœlioscopie en urgence
2017 : diagnostique endométriose profonde, 2 operations
2018 : fiv 1 un embryon en tec j2 notpregnant
2019 : fiv 2 interrompue...manque de réponse ovarienne...et...hydrosalpinx...
2020 : fiv 2 bis : 1 embryon j2 en tec pregnant mais grossesse biochimique.
Pause covid
Fiv 3 : 4 embryons...freeze all...
Tec septembre : annulé car échec du traitement
Tec 1: un j5 notpregnant
Avatar du membre
Life19

Fivette d'or
Messages : 595
Enregistré le : 13 janvier 2019
Mon centre de PMA : Espagne
Centre étranger : Ginefiv
Âge : 39

Message non lu par Life19 »

Salut les filles,
Pour enfin avoir réussi a sortir de la PMA en vainqueurs voici le cheminement parcouru.
Arrêt pillule en novembre 2011 puis des août 2012 règles très douloureuses,on me diagnostic Un kyste ovarien qui sera enlevé en décembre 2012.A compter de mars 2013 on fait 3 stimulation et bien sûr pas de bébé.Entree en pma en octobre 2013 ou nous ferons 5 fiv icsi (3 à Limoges toutes en échec et surtout découverte de l endométriose,2 a Bordeaux) toutes en échecs.Au fur et a mesure je me tourne vers le don d ovocytes car a chaque fiv c est la même rangaine : ovocytes de très mauvaise qualité.Nous partons pour Madrid et obtenons 6 j5.Le premier transfert vma été fait avec les consignes matrice lab,le second avec les consignes wintest et toujours pas bébé.Refusant de ne pas avoir de bébé je fais une croix sur la maternité et on commence a regarder activement la gpa en Ukraine.Le centre est choisi mais avant nous avons 2 embryons a Madrid a transférer et pour maximiser la dernière possibilité de porter un bébé je consulte a Rouen un grand professeur pour mon endométriose.Mon monde s écroule et la colère éclate.Bordeaux a mal lu les IRM de l endométriose et ma situation est passée de pas grave a critique.L opération aura lieu en mai 2018 pour enlever les nodules ( 1 recto vaginal et 1 gastriques),une stomie sera posée pour 2.5 mois.Le post op a été très douloureux et extrêmement fatigant ( arrêt de 4.5 mois puis 2 mois en temps partiel avant de reprendre le taf a 100% le 1/12/18).A la visite post op le chirurgien et la gynécologue PMA nous autorisent à essayer bébé pendant 6 a 9 mois max ( pour éviter une récidive).La gynécologue de pma nous dit que pour nous plus de fiv car aucune amélioration possible et que nos chances sont en essais naturels.Nous sortons pliés en 2 de rire de ce rendez-vous,bon la docteur avant raison puisque un bébé s est installé des le premier essai.

Mon parcours je ne l oublierai jamais ni les souffrances endurées par contre vu que nous avons réussi a avoir un petit miracle elles valaient le coup d être endurées.

Dans ce parcours on se pose des questions sur ce qui compte vraiment pour nous.Pour moi ça été de faire une croix sur ma génétique,cela était compensé par porter un bébé.Apres ça a été une croix sur porter un bébé qui a été compensé par vivre une grossesse par procuration et avoir un bébé.Le cheminement prend du temps.
38 ans avec un passé de 7 années d infertilité (5 fiv icsi ayant donné 9 brybry transférés puis recours au don d ovocytes à ginefiv ou nous avons transféré 4 brybry sur les 6 obtenus).

LOURDE opération d endometriose profonde, sévère et digestive en mai 2018 par le Pr Horace Roman(illeostomie provisoire de 2.5 mois,exerese du nodule recto gaginal, racine sacrées nettoyées, nerfs de la vessie morts à 50% ant l opération ).
(grossesse 100% naturelle qui est arrivée spontanément au premier cycle d essai post op), un vrai bébé couette.
Eliot est né par césarienne le 20/8/19
Avatar du membre
Scoumoune

Fivette de bronze
Messages : 129
Enregistré le : 25 avril 2020
Mon centre de PMA : 75- Clinique de la Muette (Paris 16)

Message non lu par Scoumoune »

Excuse moi emily76 je n'avais pas compris que la fiv 4 t'avait été refusée...ça me choque parce que nous nos 2 premières fiv n'ont donné qu'un embryon et un embryon c'est pas zéro ! Je comprends pas qu'on vous laisse pas allez au bout de vos tentatives c'est totalement injuste. Apres j'imagine que ça dépend des centres...
Comme tu le dis il n'y a pas de justice ! Ca je l'ai compris il y'a un bout de temps mais j'espère quand même que la roue finit par tourner un jour, que tout ca n'est pas vain et que la lumière est au bout du tunnel ! fingers

Life19 on s'est déjà croisé sur le topic dédié à l'endométriose, ton parcours est incroyable et je suis bien contente qu'il se soit soldé par une victoire quand on voit tout ce que tu as subi. L'endométriose est vraiment une saleté, une maladie vicieuse en plus quand on voit comme son diagnostique est tardif et difficile à poser. Je pense que si c'était une maladie d'homme elle serait bien plus connue et prise au sérieux, ces propos n'engagent que moi mais sincèrement la douleur féminine due aux règles (ou en dehors) et souvent minimisée et méprisée et pendant ce temps perdu la maladie a tout le loisir de tisser sa toile, c'est terrible. Il faut souvent attendre la Pma pour qu'elle soit enfin découverte et prise au sérieux mais elle a eu le temps de faire des dégâts. Merci pour ton témoignage qui prouve que les miracles sont toujours possibles quand on tombe sur LE praticien qui nous écoute et qui nous soigne ! J'ai lu quelque part que tu tentais le 2ème, j'espère que tu gagneras encore une fois ! fingers
31 ans
misteer RAS
mllle Endométriose profonde + adenomyose
Essais bébé depuis + 2 ans
FIV n°1 : HSO => Tec 1J5 notpregnant
FIV n°2 : 1J5 notpregnant
2020 Changement de centre
FIV n°3 : Tec 1j5 25/06 notpregnant
Avatar du membre
Life19

Fivette d'or
Messages : 595
Enregistré le : 13 janvier 2019
Mon centre de PMA : Espagne
Centre étranger : Ginefiv
Âge : 39

Message non lu par Life19 »

Coucou dans le livre du docteur Éric sauvanet tout sur l endométriose il est montré que l'endomètriose est comme depuis l'Égypte et puis un jour un homme a décrété que c'était une maladie mentale.Les crises sont comparées à une crise cardiaque niveau douleur et pourtant on ne nous prend pas au sérieux.
Quand j' ai rencontré le pr a Rouen et qu il m a demandé de décrire les douleurs et surtout que ayant mal que 3 j par cycles on n avait dit a bordeaux que j étais asymptomatique et la il m a dit en colère que 3 j c était déjà bien trop et que j' étais symptomatique.En congrès il se heurte a des médecins qui lui disent que ce qu il opère n existe pas où très peu malgré des photos et vidéos de ses opérations.Tu vois un peu le niveau de certains médecins.
De toute façon il y a pas si longtemps que ça au congrès national des gyneco un con de médecin nous a comparé a des juments de trait,plus le cul est large mieux bébé passera.Au 21 même siècle c est grave d entendre ça.
De toute façon des qu un homme a un pet de travers tout le monde accourt et nous on peu crever.
38 ans avec un passé de 7 années d infertilité (5 fiv icsi ayant donné 9 brybry transférés puis recours au don d ovocytes à ginefiv ou nous avons transféré 4 brybry sur les 6 obtenus).

LOURDE opération d endometriose profonde, sévère et digestive en mai 2018 par le Pr Horace Roman(illeostomie provisoire de 2.5 mois,exerese du nodule recto gaginal, racine sacrées nettoyées, nerfs de la vessie morts à 50% ant l opération ).
(grossesse 100% naturelle qui est arrivée spontanément au premier cycle d essai post op), un vrai bébé couette.
Eliot est né par césarienne le 20/8/19
Avatar du membre
Scoumoune

Fivette de bronze
Messages : 129
Enregistré le : 25 avril 2020
Mon centre de PMA : 75- Clinique de la Muette (Paris 16)

Message non lu par Scoumoune »

Coucou Life19 ! Désolée de répondre aussi tard minnce

Il y'a tellement de propos incroyables dans ton témoignage :shock:

"dans le livre du docteur Éric sauvanet tout sur l endométriose il est montré que l'endomètriose est comme depuis l'Égypte et puis un jour un homme a décrété que c'était une maladie mentale"

Je vais me procurer ce livre deja pour commencer, merci pour l'info ! J'ignorais que l'endo était connue depuis l'Antiquité je pensais que c'était une maladie relativement récente, c'est encore plus rageant d'ailleurs de savoir qu'elle est connue depuis si lgtps et pourtant si mal diagnostiquée/soignée au 21e siècle. A l'époque on traitait les femmes qui en souffraient d'hystérique, aujourd'hui on les traites de chochottes ou d'hyocondriaques,super l'évolution ! :-x

ayant mal que 3 j par cycles on n avait dit a bordeaux que j étais asymptomatique et la il m a dit en colère que 3 j c était déjà bien trop et que j' étais symptomatique

Voilà ! C'est ce qu'on m'a toujours dit jusqu'à ce que je rencontre le prof qui s'occupe de mon cas qui m'a dit la même chose que le tien "c'est déjà trop, c'est pas normal" ! En plus de l'incompétence de mes précédents gyneco je noterais aussi un gros manque d'humanité et d'empathie, dire à quelqu'un qui souffre que c'est normal c'est écœurant, surtout venant d'un médecin dont la fonction est quand même de soigner, diagnostiquer et soigner !
Alors quand je lis en plus que certains de ses confrères nient carrément l'existence de la maladie là je sais plus quoi dire, c'est terrible et très inquiétant surtout...
J'espère que grâce aux voix qui s'élèvent de plus en plus au sujet de l'endo les générations futures seront mieux écoutées et soignées, perso je rabâche à ma petite sœur, mes cousines, leurs copines qui ont autour de la 20aine qu'en cas de grosses douleurs ne surtout pas attendre et se faire prescrire à minima un IRM, et elles sont légion les filles à souffrir pendant ou en dehors de leurs règles, on parle de 10% de femmes atteintes mais je suis convaincue qu'on est bien + nombreuses mais que beaucoup ne sont pas prises au sérieux et donc pas diagnostiquées, si j'étais pas passé par l'infertilité et donc la pma peut-être que je ne l'aurais jamais su, alors même que je m'en suis toujours doutée, entre-temps la maladie a eu le temps de faire des dégâts ! Heureusement qu'il existe des super praticiens, et l'ironie dans ta situation comme dans la mienne c'est que c'est grâce à des hommes qu'on a été prises au sérieux :-)

Je dirai rien sur la comparaison avec les juments de trait parce que là on touche le fond 🙄
31 ans
misteer RAS
mllle Endométriose profonde + adenomyose
Essais bébé depuis + 2 ans
FIV n°1 : HSO => Tec 1J5 notpregnant
FIV n°2 : 1J5 notpregnant
2020 Changement de centre
FIV n°3 : Tec 1j5 25/06 notpregnant