Les difficultés... et les joies(!!) de l'allaitement

Avatar du membre
Madan

Fivette d'argent
Messages : 330
Enregistré le : 06 novembre 2017
Mon centre de PMA : 85- Clinique St Charles Procrealis (la Roche-Sur-Yon)

Message non lu par Madan »

Merci les filles pour vos conseils !
J’avais effectivement entendu parler des coques d’allaitement en argent mais pas en nacre. Merci pour cette info.
Je me suis achetée le petit mémo de l’allaitement de la Leche League France, il est très bien fait et très instructif !
Avatar du membre
AudeM

Fivette de platine
Messages : 876
Enregistré le : 21 mars 2018
Mon centre de PMA : 29- Clinique Pasteur (Brest)

Message non lu par AudeM »

Madan a écrit : 02 juin 2020 à 09:48 Bonjour et merci pour la création de ce post !
Mon accouchement est prévu fin août et j’ai à coeur d’allaiter.
Je n’ai pas une poitrine généreuse mais l’on a su me rassurer par rapport à cela 😉
Je note toutes vos astuces !
Petite question : si je tire de temps en temps mon lait pour que le papa puisse participer et donner le biberon, y’a t’il un risque par la suite que le bébé refuse le sein et que cela mette donc fin à l’allaitement ?
Bonjour,

Oui il y a un risque, c'est ce qui s'appelle la confusion sein/tétine. A noter que ce risque existe aussi avec les tétines (pas celles des biberons). Si vraiment il y a un besoin de faire donner le lait par une autre personne il existe d'autres contenant que le biberon qui présentent moins de risques (comme le biberon cuillère ou le bébé doit "laper" le lait).
Mais sinon le papa peut participer de bien d'autres manière. Pour aider la maman, en particpant à toutes les taches de la maison, y compris celle de préparer à manger à la maman, voir lui donner si elle se retrouve bloquée le soir avec un bébé qui ne veut pas lacher le sein. Pour participer "avec bébé", les calins, les changes, le bain, les soins, le couché si on souhaite que bébé ne s'endorme pas au sein...
Sinon tirer son lait pour faire du stock il est recommandé d'attendre au moins 8 semaines après la naissance pour éviter la sur-stimulation et les engorgements.
Il y a un très bon groupe facebook pour tout ce qui concerne le tire-allaitement (que ce soit occasionnel ou exclusif) : les tire-allaitantes. (ce groupe a sauvé l'allaitement (au biberon) de ma fille qui n'a pas tété, confusion du à la tétine et différents essais de prise de lait en néonat)

Surtout bien se renseigner, se documenter avant l'accouchement. Tend qu'on a pas encore trop la tête "sous l'eau". Voir aussi le site de la leach league et bien lire les infos sur les pics de croissance, les tétées groupées du soir, les pleurs de décharge et sur comment fonctionne la production de lait (et l'importance de la stimulation par bébé) pour avoir les bons repères pour démarrer.

Belle aventure à vous
35 ans - Infertilité inexpliquée, essais depuis décembre 2015.
FIV 1 début stimulation le 05/04 - Ponction du 18/04 - 2 embryons transferés à J2
DPO14 : 160 / DPO16 : 372 / DPO19 : 1609
:girl: :boy: nés le 28/11
Avatar du membre
Merrymary

Fivette de platine
Messages : 816
Enregistré le : 19 avril 2020
Mon centre de PMA : 54- Polyclinique Majorelle (Nancy)

Message non lu par Merrymary »

Bonjour

Je me permets une incursion dans cette jolie discussion.

Mon accouchement s’est bien passé mais la suite a été catastrophique (bloc opératoire réa, soin intensif et transfusions.)

Autant vous dire que l’allaitement était le dernier de mes soucis. D’ailleurs aussi loin que je me souvienne je n’ai jamais envisagé l’allaitement au sein. Pourtant je voulais que mon enfant puisse en bénéficier pour les anticorps (on a chacun nos idées sur les bienfaits ou non d’un allaitement et je ne veux pas lancer un débat sur cela)

La première nuit (ok en fait la troisième depuis l’accouchement) la sage femme de nuit pro allaitement à fond vient se présenter à moi car j’étais sous surveillance importante.
On commence à discuter de mes problèmes et je lui explique que moi je voudrais allaiter au tire lait exclusivement car je n’ai pas la force pour autre chose mais que je voudrais quand même le faire pour mon bébé.

« Oh mais vu votre parcours je n’envisageais même pas de vous parler de l’allaitement. »
Elle revient 5 minutes plus tard avec un tire lait medela et m’explique et me conseille de faire un maximum de stock pendant ma semaine à la maternité.

Je suis rentrée avec du stock pour tenir 1 semaine !!! Puis la première canicule de dix jours a réduit mon stock mais j’ai réussi à le refaire ... et finalement j’ai allaité exclusivement 3,5 mois et encore 2 mois matin et soir avec mes réserves avant et après la crèche.

Il n’y a aucun parcours parfait et il faut se faire confiance.

La seule chose que j’ai utilisé pour m’aider se sont des tisanes Weleda et boire de l’eau en quantité industrielle !
Lui et moi : ras

Bébé 1 : 2015 multiheart
Grossesse et post accouchement complexe. Soins intensifs et réa.

Essai bébé 2 : janvier 2018.
2019 : 6 cycles stimulation + 4 iac notpregnant
Transfert en centre d’AMP
2020 :
Fiv 1 : mars 2020 démarrage protocole. annulée cause Covid-19
Fiv 1 bis : 1J5 transféré notpregnant
TEC le 9/09 1J5 notpregnant
TEC Le 13/10 1j6 notpregnant
Avatar du membre
Lily38

Fivette de bronze
Messages : 147
Enregistré le : 03 août 2019
Mon centre de PMA : 38- Clinique Oriade Belledonne (Saint-Martin-d'Hères)

Message non lu par Lily38 »

Merci beaucoup Aude et Merrymary pour vos partages!
Effectivement c'est vraiment bien de se renseigner sur l'allaitement avant l'accouchement parce qu'après c'est déferlement de fatigue et d'émotions et c'est pas facile à gérer. Je me souviens avoir été trop confiante, des amies avaient proposé de me conseiller sur l'allaitement et je n'avais pas estimé ça nécessaire. Je l'ai bien regretté après! J'ai failli passer à côté de l'allaitement et j'aurais vraiment regretté.
Mais bon après il y a la théorie et la pratique et il y a des choses qu'on ne peut pas prévoir.
Autre chose, le jour de la naissance la pédiatre était passée et m'avait dit que ce n'était pas normal d'avoir mal en allaitant, du coup ça m'avait perturbée mais en discutant avec des amies elles avaient quasiment eu toutes très mal la première semaine.
mais ça vaut le coup de s'accrocher !
Moi 37 ans: endométriose+réserve ovarienne faible
Lui 36 ans: RAS
juin 2019: 1ère FIV ICSI testpositif natte
mars 2020: naissance de notre petit amour :girl:
Avatar du membre
ElizaMC

Fivette de bronze
Messages : 162
Enregistré le : 09 février 2018
Mon centre de PMA : 06- Clinique St George - Laboratoire EUROFINS (Nice)

Message non lu par ElizaMC »

Bonjour les mam'allaitantes!

Je me joins à vous pour vous demander si vous auriez des témoignages de parcours PMA pendant l'allaitement svp?
J'allaite ma fille de 19 mois (suite IAC) et nous souhaitons un 2ème enfant, mais mon gynécologue de PMA m'avertit sur l'allaitement et me demande d'arrêter. J'ai négocier de vérifier le taux de prolactine par prise de sang, car ma fille ne tète plus que matin et soir, sinon elle mange comme une grande.

Merci pour vos éventuels retours, et bel allaitement!
Eliza
Eliza, 35 ans mariée depuis 2015 à Mr MC 30 ans love2
En essai BB1 depuis fin 2016
Conisation sur HPV fin 2017
Trompes OK, ovulations OK, test post coital négatif
Début PMA fév18
IAC1 29.03.18 notpregnant
IAC2 25.04.18 notpregnant
IAC3 23.05.18 testpositif
Écho T1 le 01.08.18 : 6 cm de pur bonheur, 161 bpm, tout est normal :enceinte: coeurquibat
Écho T2 le 17.10.18 : 550g d'amour, c'est une petite :girl: qui se développe bien coeurquibat
Écho T3 le 18.12.18 : 2.7 kg, déjà la tête en bas, elle est parfaite multiheart
DPA : 20.02.19
Avatar du membre
Lily38

Fivette de bronze
Messages : 147
Enregistré le : 03 août 2019
Mon centre de PMA : 38- Clinique Oriade Belledonne (Saint-Martin-d'Hères)

Message non lu par Lily38 »

Bonjour Eliza

Bonne question!
Je ne pourrai pas t'aider mais le sujet m'intéresse au cas où on prévoit bébé 2 et que je souhaite continuer l'allaitement de ma fille (on devient accro à ce truc là! ;-) )

Pourquoi l'allaitement serait contre indiqué? C'est incompatible avec les traitements?
Tout ce que je peux te conseiller c'est de prendre d'autres avis pour être sûre que ton gynécologue ne se trompe pas.

Tiens nous au courant!
Moi 37 ans: endométriose+réserve ovarienne faible
Lui 36 ans: RAS
juin 2019: 1ère FIV ICSI testpositif natte
mars 2020: naissance de notre petit amour :girl:
Avatar du membre
latitenomie

Fivette d'or
Messages : 642
Enregistré le : 11 septembre 2018
Mon centre de PMA : 92- Hôpital Antoine Béclère (Clamart)
Âge : 26

Message non lu par latitenomie »

ElizaMC a écrit : 10 sept. 2020 à 11:49 Bonjour les mam'allaitantes!

Je me joins à vous pour vous demander si vous auriez des témoignages de parcours PMA pendant l'allaitement svp?
J'allaite ma fille de 19 mois (suite IAC) et nous souhaitons un 2ème enfant, mais mon gynécologue de PMA m'avertit sur l'allaitement et me demande d'arrêter. J'ai négocier de vérifier le taux de prolactine par prise de sang, car ma fille ne tète plus que matin et soir, sinon elle mange comme une grande.

Merci pour vos éventuels retours, et bel allaitement!
Eliza
Coucou n'hésite pas à regarder sur le site du crat avec le nom des médicaments comme ça tu verras ce qu'ils disent au niveau compatibilité :) Bon courage
Moi : 26 ans mllle Tout va bien
Chéri : 28 ans misteer OATS

FIV ICSI 1
18.10.19 Transfert de un J3
30.10.19 pregnant
Mon amour est né le 29.06.2020 multiheart

Image
Avatar du membre
Merrymary

Fivette de platine
Messages : 816
Enregistré le : 19 avril 2020
Mon centre de PMA : 54- Polyclinique Majorelle (Nancy)

Message non lu par Merrymary »

Il y a longtemps l’allaitement servait de méthode de contraception fiable ou non mais cela servait

Plusieurs raisons qui peuvent refroidir un centre pma

- Les traitements pma ne sont pas forcément compatibles avec l’allaitement. Quel dose de produit va absorber votre fille ? Y a t il un risque plus tard pour sa réserve ovarienne ( je ne suis pas biologiste ni médecin donc je n’ai pas d avis sur ça je l’écris juste)

- pourquoi lancer un traitement coûteux si toutes les chances ne sont pas mises du côté d’une potentielle grossesse ? C’est peut être une question que se pose les centres ? Surtout en période covid et limitation des patients .

Ce serait bien d avoir la vision d un deuxième centre par contre :-)
Lui et moi : ras

Bébé 1 : 2015 multiheart
Grossesse et post accouchement complexe. Soins intensifs et réa.

Essai bébé 2 : janvier 2018.
2019 : 6 cycles stimulation + 4 iac notpregnant
Transfert en centre d’AMP
2020 :
Fiv 1 : mars 2020 démarrage protocole. annulée cause Covid-19
Fiv 1 bis : 1J5 transféré notpregnant
TEC le 9/09 1J5 notpregnant
TEC Le 13/10 1j6 notpregnant
Avatar du membre
Merrymary

Fivette de platine
Messages : 816
Enregistré le : 19 avril 2020
Mon centre de PMA : 54- Polyclinique Majorelle (Nancy)

Message non lu par Merrymary »

latitenomie a écrit : 10 sept. 2020 à 21:41
ElizaMC a écrit : 10 sept. 2020 à 11:49 Bonjour les mam'allaitantes!

Je me joins à vous pour vous demander si vous auriez des témoignages de parcours PMA pendant l'allaitement svp?
J'allaite ma fille de 19 mois (suite IAC) et nous souhaitons un 2ème enfant, mais mon gynécologue de PMA m'avertit sur l'allaitement et me demande d'arrêter. J'ai négocier de vérifier le taux de prolactine par prise de sang, car ma fille ne tète plus que matin et soir, sinon elle mange comme une grande.

Merci pour vos éventuels retours, et bel allaitement!
Eliza
Coucou n'hésite pas à regarder sur le site du crat avec le nom des médicaments comme ça tu verras ce qu'ils disent au niveau compatibilité :) Bon courage
+1 le crat est top!
Lui et moi : ras

Bébé 1 : 2015 multiheart
Grossesse et post accouchement complexe. Soins intensifs et réa.

Essai bébé 2 : janvier 2018.
2019 : 6 cycles stimulation + 4 iac notpregnant
Transfert en centre d’AMP
2020 :
Fiv 1 : mars 2020 démarrage protocole. annulée cause Covid-19
Fiv 1 bis : 1J5 transféré notpregnant
TEC le 9/09 1J5 notpregnant
TEC Le 13/10 1j6 notpregnant
Avatar du membre
Lili453

Fivette habituée
Messages : 47
Enregistré le : 13 mai 2020
Mon centre de PMA : 94- CHI de Créteil

Message non lu par Lili453 »

Bonjour à toutes et ce sujet et une super bonne idée pour que les maman sachent que parfois c'est très facile, mais des fois ils faut se battre et on est tellement fière d'avoir donner le meilleur à nos bébés d'amour.

Voici mon témoignage et j'espère qu'il vous boostera:

J'ai vécu l'enfer au début de mon allaitement, j'avais tellement mal que je me demandais comment continuer. C'était horrible, la douleur monstre était intolérable et je mesure mes mots.
Je ne comprenais pas cette douleur parce que tout le monde sur le net disait qu'un allaitement qui se passe correctement, ne fait pas mal.

Ma sœur m'avait dit "patience, à partir de 6 semaines, ça commencera à aller de mieux en mieux car la lactation se mettra en place ", mais pour moi c était une éternité 6 semaines.

Alors j'ai commencé à tirer mon lait pour le donner à bébé dans des biberons anti-coliques qui ont la forme du mamelon, je donnais à la demande.
La culpabilité de ne pas pouvoir donner le sein m'anéantissait, mais j' avais toujours six biberons de 250 ml de lait maternel au frigo, prêts à être donné.

J'ai décidé d'aller voir une conseillère en lactation pour qu'elle m'aide à reprendre l'allaitement normal, je ne voulais surtout pas arrêter, j'étais déterminé à donner le meilleur à mon amour, mais tout ce qu'elle a pu faire, c'est me donner confiance en moi et c'était deja énorme en soi. Elle m'a dit que j avais très bien fait de tirer mon lait au lieu de donner un substitut, car ça m'aurait fait baisser ma lactation et aurait mis mon projet en mauvaise posture. Aussi, elle a confirmé l'utilité de tout ce que je faisais deja (huile de coco sur les mamelons , crème lamalin pour cicatriser, tirer le lait, donner le sein sitôt que la douleur diminue, etc...), et on a aussi vérifié les positions de bébé, c'était pourtant OK.

En rentrant chez moi rien n'avait vraiment changé, à la différence que je savais que j étais sur le bon chemin pour enfin allaiter normalement. J'ai repris confiance en moi et ça avait tout changé. Vraiment tout.

J'ai été voir un ostéopathe, ou plutôt 2 ostéopathes qui ont vérifié si bébé tétait bien et si il n'y avait pas d'autre souci, et non, tout était bon.

Sitôt que mes seins allaient un tout petit peu mieux, je donnais le sein à mon bébé. Au début c'était rare, puis un peu moins rare, puis de plus en plus souvent.
Je suis passée de 1 fois tous les 2/3 jours, à 1 à 2 fois par jour mais 1 Jour sur 2; puis 1 à 2 fois tous les  jours , et ainsi de suite...
Je n'arrivais pas à croire que ma détermination, mon mental, m'avaient porté si loin.

Quand sont enfin arrivées les 6 semaines, j'avais oublié ce que m'avais dit ma sœur, pourtant j'ai commencé à ressentir plus de facilité, de confort et moins de douleurs.
Je commencais à remplaçer de plus en plus de biberons par des tétées, au point où très rapidement, je donnais le sein toute la journée et mon mari donnait les biberons de lait maternel la nuit, à la demande dans un cas comme dans l'autre (plus pour que je dorme un peu d'ailleurs).

À 3 mois pile, j'ai repris aussi les nuits , et depuis, je donne le sein à la demande h24 7j7. C'est ma victoire et j'en suis très fière.

Bébé a été allaité exclusivement jusqu'à 9 mois et à ce jour il est encore allaité et il a presque 23 mois. il n'a jamais goûté une goutte d'un lait en poudre ! Merci mon Dieu, car je me sens très chanceuse d'avoir suivi mon instinct et pas les conseils qui me disaient "ben non c' est rien de ne pas allaiter, complète avec du lait maternisé c'est mieux et tu pourras dormir en plus". Ça m'aurait fait beaucoup de mal de ne pas allaiter.

Personne ne m'avais prévenu que ça pouvait arriver et pourtant j'ai demandé encore et encore.
On me sortait des discours ultra positifs sur l'allaitement, comme pour me convaincre, mais je n'avais pas besoin d'être convaincue, je l'étais déjà, j'avais juste besoin de savoir que ça pouvait arriver, mais qu'il fallait rester constante pour le bien de bébé.

Je cherchais de l'éspoir et de du courage, et j'aurais adoré qu'on me dise, comme ici, qu'avec le temps tout irait de mieux en mieux, à condition de préserver ma lactation.

J'ai écris mon histoire pour encourager celles qui vivent la même chose, car je me revois il y a très peu de temps encore, complément désemparée, alors qu'aujourd'hui je n'arrive même plus à imaginer cette douleur. C'est comme si elle n'avait jamais été là.
Mon allaitement me rend très heureuse et mon mari est très fier de dire que j'ai supporter et dépasser l'épreuve avec force pour l'amour et la santé de notre petit garçon.

Bon allaitement à toutes les mamans ❤️
Moi: RAS
Mr: OATS

Fiv 1: Février 2018 testpositif
Novembre 2018 :boy:

Septembre 2020: rendez-vous Pma bébé 2
TEC Cycle 100% naturel, aucun traitement
Transfert le 19/09/20 2j3
prise de sang le 30 septembre : pray
Avatar du membre
Lili453

Fivette habituée
Messages : 47
Enregistré le : 13 mai 2020
Mon centre de PMA : 94- CHI de Créteil

Message non lu par Lili453 »

https://www.lllfrance.org/vous-informer ... llaitement

Pma et allaitement.

Perso je debutevu' TEC et j'allaite toujours à presque 23 mois.
Moi: RAS
Mr: OATS

Fiv 1: Février 2018 testpositif
Novembre 2018 :boy:

Septembre 2020: rendez-vous Pma bébé 2
TEC Cycle 100% naturel, aucun traitement
Transfert le 19/09/20 2j3
prise de sang le 30 septembre : pray
Avatar du membre
latitenomie

Fivette d'or
Messages : 642
Enregistré le : 11 septembre 2018
Mon centre de PMA : 92- Hôpital Antoine Béclère (Clamart)
Âge : 26

Message non lu par latitenomie »

Lili453 merci pour ton témoignage
Je vais vous donner le mien également même si j'ai moins de recul que toi ^^
Ici à la maternité en salle d'accouchement après que bébé soit arrivé on essaye de le mettre au sein et là l'auxiliaire me dit que ça n'ira pas car mes mamelons ne sont pas sorti bébé ne va pas y arriver il me faut des bouts de sein. On met donc les bouts de sein et là bébé tête pas trop mal sauf que je dois le réveiller car il dort sinon au début. Déjà là les difficultés commencent car je trouve très difficile de réveiller mon fils qui dort si bien pour le faire manger. Bref je fais ce qu'on me dit et je sais que c'est pour son bien. Problème il ne prend pas assez de poids, arrive aux 10% de perte on me garde une journée de plus.Vraiment très difficile pour moi je le met au sein toute la journée je veux vraiment sortir et rentrer chez moi. Ouf je sors !
Retour à la maison le vendredi midi j'ai la sage femme qui passe le lundi matin et là c'est L'HORREUR ! Elle arrive en speed, pèse bébé très rapidement, me dit qu'il prend pas assez de poids (20g pas jour) que c'est à cause des bouts de seins, qu'il faut les retirer, que sinon il va continuer à prendre pas beaucoup voir plus du tout et elle me le met au sein en le forçant alors qu'il venait de téter et n'avait plus faim. Il pleure, il ne veut pas mais elle me tire le sein, appuie sur mes tétons hyper fort pour faire sortir du lait, et lui plaque la tête sur mon sein. Bref avec le papa on a hyper mal vécu le moment c'était vraiment très compliqué. Du coup après perte de courage et perte d'espoir pour l'allaitement, on pèse bébé du coup souvent il continue de perdre ses 20g par jour mais pas plus donc je stresse vraiment, j'essaye de le mettre au sein sans bout de sein mais il ne veut pas, il pleure je pleurs bref vraiment hyper compliqué. J'ai failli arrêter 10 000 fois mais à chaque fois je me suis accrochée en me disant que ça va marcher on y arrivera.
On a fait appelle à une consultante en lactation qui a détecter des freins du coup on a été voir une ostéopathe qui a travaillé les freins pour que ça aille mieux. Puis une fois ma lactation bien installé au bout de quelques semaines bébé a décollé, il prend 50g par jour, il a pris 10cm en 2mois, il va super bien et tout se passe pour le mieux. On a appris tout les deux à s'apprivoiser, on a mis en place un super allaitement, tout se passe super bien, je n'ai plus du tout envie d'arrêter même pas quand je suis fatiguée et je suis hyper fière de m'être battue et d'avoir bravé les a priori. J'ai toujours les bouts de seins car on a pas réussi à les enlever mais j'ai une super lactation bébé grandit super bien et du coup la consultante en lactation m'a dit que c'était parfait pour nous alors qu'il fallait continuer comme ça et que des mamans allaitent pendant 2ans avec bouts de sein et que ça leur convient.
Alors voilà les bouts de sein pour certaines mamans c'est la fin de l'allaitement car leur lactation en pâtit pour moi c'est ce qui a sauvé mon allaitement. Faite vous confiance et faite confiance à votre bébé et tout ira bien bigheart
Moi : 26 ans mllle Tout va bien
Chéri : 28 ans misteer OATS

FIV ICSI 1
18.10.19 Transfert de un J3
30.10.19 pregnant
Mon amour est né le 29.06.2020 multiheart

Image