Et l'entourage? amis, famille... qui en parle?

Avatar du membre
Sandrasbz

Fivette fidèle
Messages : 62
Enregistré le : 10 juin 2016
Mon centre de PMA : 37- CHRU Bretonneau (Tours)
Âge : 45

Message non lu par Sandrasbz »

Bonjour,

De mon côté, j'en ai parlé à tout le monde : ma famille, mes amis, mes collègues et mon patron. J'avais besoin de partager tout ça avec mon entourage et je me suis dit aussi que ça leur éviterait à tous de se poser des questions sur mon comportement ou mon état de santé.... Chéri, lui, ne l'a dit à personne sauf à son employeur (mais parce qu'il n'avait pas le choix). Je sais qu'il veut ménager sa maman qui est un peu fragile (dépressive pour tout dire), mais je me demande si ce n'est pas aussi parce qu'il a du mal à accepter la situation. Il y a un petit souci du côté de ses spermatozoïdes, ce qui combiné à mon âge et à mon boulot qui nous sépare toute la semaine, ne facilite pas une grossesse spontanée). Il se pose beaucoup de question quant aux réactions des gens si, comme nous l'espérons, nos efforts sont couronnés de succès
Avatar du membre
capucine75

Fivette novice
Messages : 6
Enregistré le : 26 juin 2016
Mon centre de PMA : 94- Hôpital Bicêtre (Kremlin Bicêtre)
Âge : 43

Message non lu par capucine75 »

Bonjour les filles,

Je suis nouvelles sur le forum et je constate que nous sommes beaucoup à galérer :oops:
Pour ma part, mes liens de sang sont au courant, quelques amis, quelques collègues et mon chef (d'ailleurs c'est grâce au boulot que j'arrive à tenir...)
En ce qui concerne ma moitié, comme 99% des mecs, ils n'en a pas parlé au début et là il en parle à très peu de personnes, je pense que les mecs et les nanas n'ont pas les mêmes besoin au niveau du bla bla lol.
Il y a aussi dans la famille une personne qui vit la même chose que nous, mais j'ai pris mes distances car plus cette impression de soutien réciproque mais de compétition, et moi je ne suis pas du tout dans cet état d'esprit. Je pense que de parler c'est vraiment du cas par cas et on fait selon nos envies, c'est déjà difficile à vivre donc faut pas se compliquer la vie avec ça.
De plus certaines personnes autour de nous sont maladroites (on sait que ce n'est pas intentionnel mais ça agace) avec les sales questions qu'on connait toute hein les filles, donc même quand ils savent y'a de la boulette!!!
Au plaisir de discuter avec vous et soutien réciproque pour que des +++++
essai bébé depuis 2 ans
moi 39 ans RAS
Lui 45 ans OATS donc fiv ICSI
oct 2015 fiv1 6 ovocytes 4 brybry 1 au congel notpregnant
decembre 2015 1 TEC pregnant et fausse couche 1 mois apres
juin 2016 fiv2 7 ovocytes 4 embryons notpregnant
prochain rendez-vous en septembre
Avatar du membre
Oréo92

Fivette de diamant
Messages : 1295
Enregistré le : 08 juin 2016
Mon centre de PMA : Gynécologue de ville
Localisation : IDF (92)
Âge : 33

Message non lu par Oréo92 »

Bonjour et bienvenue sur le forum Capucine,

N'hésite pas à nous raconter un peu ton parcours dans la rubrique "Présentation", tu es dans quel parcours, FIV, IAC, stimulation simple ?

En tout cas, je te souhaite un beau +++ très rapidement ! tu verra, ce forum est très bien car on se sent comprise ici. Mon mari est comme le tien, il est plus pudique, n'en parle pas beaucoup. C'est pas facile pour les hommes, c'est un sujet sensible.
Lui et moi ensembles depuis 2004 love2
Pas de contraception depuis 2010 - suivis en PMA depuis fin 2015
1 petit garcon né le 9 août 2017 après plusieurs stimulations, 2 IAC et 1 fausse couche
Essai BB2 en cours depuis 2018 :
3 grossesses naturelles => 3 fausses couches :cry:
Plusieurs anomalies découvertes suite bilan
Lui : mutation homozygote MTHFR 677
Moi : mutation hétérozygote MTHFR 1298 & mutation facteur V Leiden
Pause 2 mois pour mise en route traitement
Avatar du membre
CocoFanch

Fivette fidèle
Messages : 94
Enregistré le : 27 juin 2016
Mon centre de PMA : 37- Pôle Santé Léonard De Vinci (Chambray-lès-Tours)
Âge : 45

Message non lu par CocoFanch »

Bonjour

Je suis nouvelle, et entame tout juste le parcours du combattant... première injection en septembre ...
J'ai déjà été enceinte et ne pensait pas que j'en arriverai un jour à la PMA... mais c'est comme ça ! Du coup, je me cachais, on en parlait pas ... et puis j'attendais une opération , première étape pour que ça fonctionne et je me sentais seule sans soutien alors voici comment j'ai fait mon FIV OUT .... j'en avais assez de me cacher alors sur ma page Facebook j'ai balancé ça :

"Alors voilà, comme j’en ai un peu marre de me cacher, de cacher ce qui m’arrive comme si j’avais une maladie honteuse, ou un cancer, ou je ne sais quoi encore et parce que j’ai un peu beaucoup besoin de sortir des émotions, des pensées, voilà un article surement long, surement chiant mais seules les personnes que ma vie intéresse iront jusqu’au bout, les autres vous pouvez arrêter là et “reprendre une activité normale” et je ne vous en voudrai pas...

Si j’entre en clinique demain c’est parce que, je le dis haut et fort et ce malgré mon âge avancé (ne faites pas ses gros yeux ronds effarés, je vous vois...) on veut un bébé !!!! C’est chouette ça comme nouvelle non ? C’est super !!! On veut fonder une famille avec un voire deux petits bouts qui courent dans le jardin ... on se voit pouponner, faire des areuh ... on imagine un peu mais pas trop la nouvelle vie que ça pourrait être... Après les épreuves que j’ai traversées, la mort de ma mère ma Douce ma Tendresse, c’est un pas difficile, mais je me sens prête, Chouchou le souhaite aussi alors ... c’est parti ! Alors .... je mange bio... je prends de l’acide folique... on fait l’amour (ça aide).... j’achète des tests de grossesse... et puis rien... Tu repenses à ton gynécologue qui t’avait dit la tête entre tes genoux “Si vous n’êtes pas enceinte d’ici trois mois, revenez vite me voir”... Trois mois ??? mais il est con ou quoi ?? faut plus de temps pour tomber enceinte !!! on va pas s’affoler comme ça ?? et puis tu te rappelles aussi qu’il avait dit, mais ça tu l’avais rangé dans le casier d’à côté, “Madame, à votre âge, les chances sont moindres.... déjà que pour un couple “normal” il n’y a que 11% de chance...” ... Les trois mois se sont écoulés... Le gynécologue ne te parle plus la tête entre les genoux mais en face à face ... ou en face à deux faces puisque Chouchou est là... et les examens ont débuté... On commence par une échographie... puis une par jour pendant une semaine et les prises de sang qui vont avec... On vous demande de faire des trucs bizarres, on vous prélève des trucs bizarres... A chaque fois on a la banane !!! On a tout bien réussi comme des chefs... On retourne voir le gynécologue avec tous les résultats qu’on lui tend comme si on avait réussi un sudoku niveau 4 en une minute... et vous lui dites “Tout va bien vous voyez !!! faut juste être patient !!!” et là, ce rabat-joie vous assomme en disant “Si tout allait bien vous seriez enceinte... faut trouver ce qui ne va pas”... Et là je passe sur ce que j’ai subi, celles et ceux qui se sentent concernés ou que ça intéresse, je tiendrai une conférence sur le thème “Examens de la procréation médicalement assistée et amour propre : y a-t-il compatibilité ?”... la conférence sera courte hein, ne vous inquiétez pas...

En bref, demain, je fais réparer la boite à bébé car j’ai deux problèmes qui agissent tels des stérilets naturels, un fibrôme utérin, et des trompes bouchées ! C’est pas glamour hein ? ah on est loin des légumes bio, des crèmes anti-vergétures et de la viande pas assez cuite !!! Et le pire c’est de n’être même pas sûre que ce qui m’attend demain sera la solution, la fin de mes problèmes et autres charcutages .... non... car vu mon âge et plein d’autres paramètres à la con, ZE solution c’est une FIV... juste parce qu’on n’a pas trop le temps de trainer une fois que je serai réparée, puisque légalement passé 43 ans en France la FIV n’est plus possible...

En fait la chose vraiment la pire c’est d’entrer dans une drôle de catégorie de futurs parents... ceux qui ont honte ou peur de dire ce qui leur arrive... alors que c’est juste cette connasse de mère Nature qui fait chier... ceux qui ne pourront pas attendre d’avoir passé le premier trimestre pour annoncer la nouvelle, avec un grand sourire... Ceux qui repenseront à la couleur des murs des salles d’attentes, du plafond des salles d’examens et pas à la musique sur laquelle ils ont fait leur bébé, et dans quelle position ;-)...

Pour ma part, je ne pleure plus d’émotion en regardant plus Baby boom à la télé... cette jolie femme enceinte que je croisais dans la rue est soudainement devenue “la grosse vache qui me nargue avec son bide”... Parler de bébé me rend dingo ou me fait pleurer... Bref la vie a bien changé...

Alors je veux dire à toutes les femmes qui ont passé 30 ans, réfléchissez bien... vous vous croyez jeunes, vous avez un tempérament jeune ... vous faites mille activités, pensez à votre carrière, vous voulez voyager “avant” , profiter... et puis à 35 ans vous vous y mettrez... sauf que passé 30 ans, les chances diminuent de moitié déjà... et les salles de consultations de PMA ne désemplissent pas...

Voilà, vous savez tout ou presque, je ne cherche pas la compassion en écrivant cela, j’avais envie de partager quelque chose de vrai et d’important, rassurer ceux qui se demandaient ce qui pouvait bien m’arriver... vous expliquer pourquoi en ce moment je suis distante et peu disponible, et sortir de cette bulle que je me suis construite comme pour cacher un secret honteux... je veux donner la vie, porter l’enfant de l’homme que j’aime et y a rien de honteux à ça... Allez pour parodier “l’autre” Couche-culotte et Bisounours j’vous aime putain !!!"

coeurquibat les soutiens sont arrivés de toute part... à la Clinique j'ai eu des petits mots adorables, que je n'aurais pas eu si j'avais continué à dire "je suis arrêtée à cause d'une lombalgie"... Aujourd'hui je me sens légère aimée et soutenue c'est cool !!!!
43 ans, lui 33 ans
Essai depuis 09/2015
Moi AMH basse (0.8)
2 FIV fin 2016 et début 2017
nuitamour le 2 avril
DPA le 31 décembre !!!! :-D
Avatar du membre
Anaïs

Fivette habituée
Messages : 28
Enregistré le : 22 juillet 2016
Mon centre de PMA : 92- Hôpital Américain (Neuilly-Sur-Seine)
Âge : 42

Message non lu par Anaïs »

Pour ma part, seules deux amies sont au courant. J'ai préféré épargner ma famille et celle de mon conjoint afin de n'inquiéter personne (surtout ma mère qui a elle-même connu un parcours difficile, avec plusieurs fausses couches et la perte de deux enfants en bas âges). Et sans doute par superstition également (par peur que l'histoire familiale ne se répète). Je pense que leurs dirai uniquement si la FIV fonctionne... Au bureau, la situation est plus complexe... Je ne souhaite pas m'étendre sur les motifs de mes arrêts ou absences mais avec 2 FIV coup sur coup, garder le secret va devenir très compliqué... :-(
Moi : AMH à 0,79 / Lui : OATS extrême => On part de loin ! minnce
Juin / Juillet 2016 : 1ère FIV ICSI => 14 follicules / 7 ovocytes / 3 embryons => notpregnant
Septembre / octobre 2016 : 2ème FIV ICSI : => fingers
Septembre 2016 : annulation de la FIV 2 => testpositif grossesse naturelle
Avatar du membre
Roxy

Fivette de bronze
Messages : 166
Enregistré le : 11 avril 2016
Mon centre de PMA : 94- Clinique des Noriets (Vitry Sur Seine)
Âge : 32

Message non lu par Roxy »

Pour ma part nous en avons parlé dès le départ.

Mon conjoint a eu un cancer gamin et la chimio a fait de lourds ravages. Dans sa famille on espérait que ça n'aurait pas d'incidence et puis les médecins à l'époque avaient été plutôt rassurants sur ce point ... Sauf qu'ils étaient complètement à côté de la plaque ... Après un an d'essai, et test à l'appui, le couperet est tombé ... OATS Sévère à cause de la chimio et pour ne rien arranger, moi j'ai une endométriose qui s'est déclarée après le retrait de mon stérilet. Mon chéri ne voulait pas accepter l'idée que tant que ça n'était pas écrit noir sur blanc, parce que ça ne se voit pas ça n'existe pas ... dans l'idée
Bref, la famille de mon chéri attendant avec impatience que leur dernier enfant annonce à son tour qu'il allait être papa, nous nous sommes sentis obligés de refroidir un peu leur ardeurs pour ne pas se taper une pression monstre venant de la famille. Ça a été la douche froide pour tout le monde, puis les mots de soutient.
J'ai eu une petite fille avec mon ex donc de mon côté, on espérait bien que je puisse donner un petit frère ou une petite soeur à ma fille. Là aussi, nous avons du refroidir les ardeurs. Il y a même un moment où j'ai été carrément tentée de dire qu'entre temps j'étais devenue stérile pour stopper net toutes les petites questions et compagnie.
Sauf que je suis proche de ma famille et de ma belle famille, et moralement, porter ça à deux, c'était trop dur, surtout pour mon chéri qui lui fait beaucoup d'humour sur le sujet pour dédramatiser et extérioriser tout ça.
Donc non, nous nous en avons parlé directement. Par contre, j'avoue qu'avec le premier échec, pour la deuxième tentative, nous n'en avons quasi pas parlé. ELle aura lieu en octobre et pour le moment, à part ma mère et ma belle soeur et ma chef pour le boulot, personne n'est au courant de cette nouvelle tentative, mais les gens savent que l'on suit ce parcours et ne nous pressent plus de questions
Moi : Endométriose - (kyste dans l'ovaire gauche) -
Mon chéri : OATS suite lymphome traité par chimio à l'adolescence
Essai depuis juillet 2014
Placement en protocole FIV ICSI : octobre 2015
Echec FIV 1 le 250516
Traitement : PROVAMES / MENOPUR jusqu'au 22 octobre
Ponction en prévision le 24.10.16
Avatar du membre
Marylinep

Fivette de bronze
Messages : 147
Enregistré le : 08 juin 2016
Mon centre de PMA : 25- CHU Jean Minjoz (Besancon)
Localisation : PONT DE ROIDE
Âge : 35

Message non lu par Marylinep »

Bonjour
Pour ma part je n'ai parlé de la fiv qu'à une seule amie très proche, histoire de me confier et on est toujours restées soudées sur ce sujet, je l'ai soutenue dans ses galères et maintenant elle souhaite en faire de même.
Mon mari en avait touché quelques mots à une de ses tantes dont il est proche avant qu'on commence mais sa réaction l'a completement refroidi...Du coup comme on parle beaucoup à deux, on a décidé que personne d'autre ne saurait.
Concernant la famille proche (mes parents, le pere de mon mari et son demi-frere. -Sa mère il ne la voit que 2 fois par ans et nos problèmes ne l'intéressent pas vu qu'on a arrêté de démêler ses conneries sans arrêt pour s'occuper un peu de nous et qu'elle l'a mal pris parce que dans la vie il n'y a qu'elle qui compte enfin bref lol et sa demi-sœur dont il n'a plus de nouvelles parce qu'elle n'a plus besoin d'aide non plus, comme sa mère tout ça pour dire qu'on n'a pas eu besoin de leur cacher puisqu'elles s'en foutent ce qui simplifie l'affaire lol - ) ils savent qu'on fait des démarches et qu'on passe des examens mais nous restons très évasifs sur le sujet, on préfère tous les deux annoncer simplement une éventuelle grossesse si ça marche pour ne pas les inquiéter de plus.
J'ai commencé le traitement le 18 août et pour le moment c'est pas compliqué de le cacher bien que j'essaie de faire attention à ne pas tomber sur mes parents lorsqu'ils vont chez le médecin car il est dans le même bâtiment que le cabinet infirmier (la salle d'attente du médecin est devant la porte du cabinet infirmier, c'est pas de bol lol) ou je me rend, c'est juste une petite organisation. Je ne veux surtout pas inquiéter ma maman qui a eu de grosses difficultés pour m'avoir et qui est passé par la stimulation hormonale (a la fin elle arrivait à 600 piqûres) et qui a fait de nombreuses fausses couches...
Je n'en suis qu'à la fiv 1 je ne sais pas si ça sera aussi facile pour la suite si ça ne fonctionne pas du premier coup mais bon on verra bien au moment venu... Y en a par mis vous qui ont pu le cacher a la première fiv , comment ça s'est passé pour les suivantes? Ou l'inverse qui en ont parlé pour la première et pas pour les suivantes? Ça m'intéresse d'avoir votre ressenti...
Image

En couple depuis 2003, m@ri@ge 2007
Essai :boy: depuis 2010
Moi (31 ans): Infertilité tubaire décelée en nov. 2015 accompagné d'une kysterectomie et d'un drilling dans la foulée
Du côté de chéri (39 ans) tout est OK
Suivi PMA depuis le 5/04/16
Fiv1:18/08; ponction:13/09 7 ovocytes, 15/09 transfert d'un j2 + 2 au congel.
Avatar du membre
CocoFanch

Fivette fidèle
Messages : 94
Enregistré le : 27 juin 2016
Mon centre de PMA : 37- Pôle Santé Léonard De Vinci (Chambray-lès-Tours)
Âge : 45

Message non lu par CocoFanch »

Bonjour, c'est vrai que ce n'est pas facile de savoir comment en parler et à qui... j'ai annoncé les choses cash au boulot... J'ai bien fait car même s'ils savent ils chargent la mule à fond alors qu'il nous faut être cool, pas stressée etc... Bref... J'ai dit à mon frère que tout allait commencer la semaine prochaine mais je pense qu'ensuite je ne vais pas le tenir informé... C'est juste que si quelque chose se passe mal, ou si je suis pas disponible, "ailleurs", agacée, stressée, qu'il soit au courant... pour le reste on attendra le testpositif et quelque semaines pour en reparler en famille ... à Noël peut être ????? ce serait si MAGIC !!!!

Je vois qu'on a exactement le même traitement prévu ... je devrais commencer vers le 8/09 environ... on se suit ?
A bientôt fingers fingers fingers
43 ans, lui 33 ans
Essai depuis 09/2015
Moi AMH basse (0.8)
2 FIV fin 2016 et début 2017
nuitamour le 2 avril
DPA le 31 décembre !!!! :-D
Avatar du membre
Marylinep

Fivette de bronze
Messages : 147
Enregistré le : 08 juin 2016
Mon centre de PMA : 25- CHU Jean Minjoz (Besancon)
Localisation : PONT DE ROIDE
Âge : 35

Message non lu par Marylinep »

C'est vrai que moi j'ai "l'avantage" si on peut dire de ne pas travailler pour le moment (j'ai suspendu les remplacements dans l'éducation parce que c'est pas trop compatible avec parcours pma, j'espère retrouver dans l'administratif ensuite ça sera plus simple) j'ai juste prévenu ma conseillère pôle emploi que j'aurais beaucoup de rendez-vous médicaux les prochaines semaines et elle n'a rien trouvé de mieux que de me mettre dans un nouveau protocole de suivi par un organisme extérieur qui je demande des démarches par informatique tous les jours et en rendez-vous chaque semaine... minnce je dois dire que je ne suis pas trop dedans la lol entre les infirmière le matin les rendez-vous médicaux et a partir de demain les infirmières matin et soir le labo et l'écho tous les 2 j ça va être chaud les marrons lol.
C'est vrai que c'est casse tête, on en parle, on n'en parle pas, ce qu'on dit ce qu'on ne veut pas dire, je me suis rendue compte en discutant avec mon amie que les gens qui ne sont pas plongés dans la pma ne se rendent pas compte de tout ce qu'il faut faire, quand je lui ai dit ça y est je commence le protocole fiv elle croyais qu'on m'avait déjà implanté un embryon lol (si seulement c'était aussi facile) du coup je me suis rendue compte que ça n'allait pas trop être compliqué de ne pas en parler a l'entourage, j'espère aussi annoncer un testpositif pour noël ça serait le pied mais bon je ne me fais pas trop d'illusions c'est pas toujours le premier coup le bon
Tu commences aussi déca en protocole long? On peut se suivre avec plaisir crossfingers
Image

En couple depuis 2003, m@ri@ge 2007
Essai :boy: depuis 2010
Moi (31 ans): Infertilité tubaire décelée en nov. 2015 accompagné d'une kysterectomie et d'un drilling dans la foulée
Du côté de chéri (39 ans) tout est OK
Suivi PMA depuis le 5/04/16
Fiv1:18/08; ponction:13/09 7 ovocytes, 15/09 transfert d'un j2 + 2 au congel.
Avatar du membre
CocoFanch

Fivette fidèle
Messages : 94
Enregistré le : 27 juin 2016
Mon centre de PMA : 37- Pôle Santé Léonard De Vinci (Chambray-lès-Tours)
Âge : 45

Message non lu par CocoFanch »

Oui décapeptyl pour commencer, puis ménopur etc...
J'essaie de ne pas stresser, de faire bonne figure mais à vrai dire je stresse à fond... je commence à faire des insomnies ce qui ne me ressemble pas trop, je suis plutôt marmotte d'ordinaire ! J'ai besoin de sérénité pour que tout se passe bien mais le boulot me stresse, me travaille... je n'arrive pas à me concentrer... je comprends que tu ais fait le choix de te mettre au vert... je vais peut être devoir le faire aussi... cette nuit j'ai même rêvé que je prenais une année sabbatique :-D.
Bon allez ça paraît pas mais je suis au boulot là faut que j'y aille ;-)
a bientôt
43 ans, lui 33 ans
Essai depuis 09/2015
Moi AMH basse (0.8)
2 FIV fin 2016 et début 2017
nuitamour le 2 avril
DPA le 31 décembre !!!! :-D
Avatar du membre
Marylinep

Fivette de bronze
Messages : 147
Enregistré le : 08 juin 2016
Mon centre de PMA : 25- CHU Jean Minjoz (Besancon)
Localisation : PONT DE ROIDE
Âge : 35

Message non lu par Marylinep »

C'est vrai que le travail ça ne doit pas être évident a gérer.
Avec toutes les préparations, corrections, le stress d'être une semaine à droite 3j à gauche je ne m'en serais jamais sortie. sonne En plus les absences répétées je me serais de toute façon grillée toute seule lol.
je viens de commencer menopur aujourd'hui et entre les rendez-vous les prises de sang et les injections chez les infirmières, ben les journées sont vite remplies! :drive:
Je suis aussi d'un naturel marmotte mais je fais aussi des insomnies depuis quelques temps, je me demande si je ne testerais pas des trucs genre euphitose qui est a base de plantes permet de se détendre et de dormir mieux, on verra les prochains jours. sleeeep

Mais il ne faut pas te stresser pour le decapeptyl c'est pas douloureux, en 15j de traitement les premiers jours ça piquait un peu quelques minutes et puis pas de soucis et pratiquement aucun bleus par contre quelques fois ça fait des petites bosses là ou le produit a été injecté mais ça s'estompe rapidement. Par contre j'alterne les endroits pour piquer un coup les cuisse un coup le ventre un coup les bras a chaque fois droite puis gauche, le tout c'est de se rappeler ça évite que ça soit trop douloureux, conseil des infirmières, et dès que j'ai un bleu hop arnica et ça part vite.
Par contre l'infirmière m'a dit qu'il y avait plus d'effets secondaires avec menopur, notamment les nausées, je te dirai ça dans quelques jours lol
Tu te fais les injections toi même ou tu fais faire par une infirmière ?
Perso j'ai choisi l'infirmière parce que c'est la première fois et c'est moins stressant car pour le decapeptyl comme pour le menopur faut faire les mélanges et en plus sur mon ordo le gynécologue de la pma n'a pas mis les aiguilles et les seringues qui sont a part pour le decapeptyl, du coup j'ai simplifié le truc et j'ai fait appel aux inf., un stress en moins, ceci dit ça peut être problématique en fonction de tes horaires et de ton lieu de travail...
Image

En couple depuis 2003, m@ri@ge 2007
Essai :boy: depuis 2010
Moi (31 ans): Infertilité tubaire décelée en nov. 2015 accompagné d'une kysterectomie et d'un drilling dans la foulée
Du côté de chéri (39 ans) tout est OK
Suivi PMA depuis le 5/04/16
Fiv1:18/08; ponction:13/09 7 ovocytes, 15/09 transfert d'un j2 + 2 au congel.