Un bébé pour août 2019 !

Avatar du membre
lolita

Fivette de diamant
Messages : 2944
Enregistré le : 28 janvier 2018
Mon centre de PMA : 57- Hôpital Femme Mère Enfant Mercy (Metz-Thionville)
Âge : 41

Message non lu par lolita »

Life19 a écrit : 26 févr. 2020 à 21:04 Oh lolita quelle épreuve, ça me fait mal au cœur de te retrouver dans cet état . J espère que ça va se calmer avec ton loulou et surtout qu il n y a rien de grave.

De notre côté on sort du pédiatre et Eliot à une bronchiolite, on est pas près d oulier son entrée en crèche. On doit surveiller sa respiration, sa fièvre et son alimentation. Ça commence fort. Reprise du boulot lundi, je crois que la fin de la semaine va être rude mais bon j ai mis du guronzan dans mon sac d ordi.
Merci :smack:
Bon courage avec ton loulou, j'ai cette chance inouïe (oui quand même parfois j'ai de la chance :-D ) d'avoir un enfant très peu malade, rien que ça c'est un grand soulagement à la stressée de maman que je suis... :-P
Contenu caché
Vous devez être inscrit et connecté sur ce forum pour voir le contenu caché.
Avatar du membre
lolita

Fivette de diamant
Messages : 2944
Enregistré le : 28 janvier 2018
Mon centre de PMA : 57- Hôpital Femme Mère Enfant Mercy (Metz-Thionville)
Âge : 41

Message non lu par lolita »

Denise a écrit : 26 févr. 2020 à 21:14 Lolita j'ai beaucoup pensé à toi aujourd'hui parce que franchement devoir faire un choix après ces 20 années difficiles c'est vraiment atroce. Tout ça pour te dire que non, ce qui t'es arrivé n'est pas anodin (déjà dans un contexte sans passif), surtout dans ton cas et c'est normal que tu le vives très mal. Voilà, que le temps te permette un peu d'apaisement et que Soren te couvres de bisous.
Oui c'etait un choix cornélien, que je n'aurais jamais voulu avoir à faire et que je ne souhaite pas revivre. Je suis actuellement sous pilule, que c'est chiant moi qui n'ai pas du tout l'habitude et je dois être très assidue du coup, avec ma super fertilité de bientôt quarantenaire...
Je n'arrive pas vraiment a réaliser toute cette histoire tellement c'est tordu... 20 ans de PMA, 8 FIV etc etc, franchement si la nature voulait me faire un cadeau, elle aurait pu un peu évaluer la situation dans laquelle je suis avec mon fils de (pas tout à fait) 7 mois et se dire que l'an prochain aurait été préférable...
Mon fils te démoraliserait toi qui tire tjs ton lait : il n'en boit plus, sauf a 2h du mat, puisque depuis 2 jrs il a décidé qu'il était de nouveau un bébé et se relève la nuit pour s'enfiler 180ml :?
Contenu caché
Vous devez être inscrit et connecté sur ce forum pour voir le contenu caché.
Avatar du membre
Espoir31

Fivette d'or
Messages : 631
Enregistré le : 18 mai 2017
Mon centre de PMA : Espagne
Centre étranger : IVI Barcelone
Âge : 46

Message non lu par Espoir31 »

Lolita bbras
F C en 2014. PMA depuis sept 2015.
7 FIV ICSI à Toulouse et Montpellier. Direction IVI Barcelone pour Don d'Ovocyte ! TEV 2 enfin positif le 15/11/18 !!! Super grossesse, déclenchement :boy: est né le 3 août 2019 ! Bébé 2 est né le 5 sept 2021 (TEV 3) multiheart
Avatar du membre
lolita

Fivette de diamant
Messages : 2944
Enregistré le : 28 janvier 2018
Mon centre de PMA : 57- Hôpital Femme Mère Enfant Mercy (Metz-Thionville)
Âge : 41

Message non lu par lolita »

Espoir31 a écrit : 26 févr. 2020 à 21:41 Lolita bbras
:smack: vous etes chouettes les filles, j'espère que vous le savez !
Contenu caché
Vous devez être inscrit et connecté sur ce forum pour voir le contenu caché.
Avatar du membre
Katlyn

Fivette d'argent
Messages : 487
Enregistré le : 04 avril 2017
Mon centre de PMA : 30- CHU Caremeau (Nîmes)
Âge : 32

Message non lu par Katlyn »

lolita a écrit : 26 févr. 2020 à 09:38 Bonjour,

J'ai longtemps été absente, parce que le moral n’était pas la. Mon fils était compliqué, et ma vie aussi.
J'aimerais que vous me lisiez, sans jugement, parce que j'en ai pas besoin et que je suis capable de le faire suffisamment moi-même...

J'avais donc un rendez-vous de routine chez la gynécologue (frottis etc) le 28 janvier dernier et elle a donc regardé un peu l’état de mes ovaires, qui avec la grossesse avaient eu l'air de s’être apaisé. Puis d'un coup, elle remarque quelque chose, une image qu'elle ne sait qualifié. Cela ressemble a un sac gestationnel, mais ça peut être une image d'avant règles (j'ai eu mon RDC le 11/12) et bien sûr, j'ai du retard, pas de pilule, pensez vous, avec mes ovaires, je pouvais avoir des mois de retard sans que rien ne se profile (ce qui fut le cas pendant les 20 ans d'essais ou je ne suis jamais tombée enceinte naturellement) et je ne m’étais pas inquiétée. D'ailleurs je ne m'attendais pas du tout à ça en allant chez la gynécologue.
Dans la foulée, elle m'envoie au labo, ou je vais en me marrant, en disant au labo que c'est juste pour une sécurité, que mon fils a 6 mois et elles ont suivi mon long parcours, du coup elles en rigolent avec moi. Je rigole de nouveau a la maison, avec Mr, avant d'avoir les résultats du labo en s'imaginant que cela puisse être vrai.
Les résultats tombent, sans appel le soir à 19h : taux a 7000 et des brouettes ! Ça devient moins drôle, mon fils est compliqué en ce moment, je ne suis pas du tout sereine, j'en étais a un stade ou tout me paraissait insurmontable et j’étais enceinte, après 20 ans, comme ça sans n'avoir rien prévu, rien anticipé et rien vu venir. Je m'en veux terriblement, qui aurait pu croire que je n’étais pas une pilule sur pattes, après 20 ans d'essais naturels infructueux...
Je ne comprends pas comment ça a pu arriver, même si bien sur sans contraceptif, y'avait un risque, mais TELLEMENT minime qu'on a rien fait pour l’éviter. Je pense vraiment, encore aujourd'hui, qu'on avait bien plus de chance de gagner au loto...

Je n'ai pas poursuivi cette grossesse (je vous passe les détails bien sur), mon mari n’était pas chaud, il m'aurait soutenu, mais je le connais ("tu vois, je te l'avais dis que c'était dur" etc), surtout que je ne suis encore pas au point avec mon fils, même si je vais mieux, il avait vraiment peur que je finisse en maison de repos, c'est dire. Il ne m'a pas vraiment soutenu dans le processus, il disait simplement que c'était la décision a prendre.
Alors bien sur, je suis d'accord, ce n’était pas le moment, j'aurais sans doute été débordée, voir plus. Mais prendre cette décision, fut la pire chose de ma vie, jamais, jamais je n'aurais cru devoir faire ce choix un jour, et si je l'avais imaginer, on se serait protégés.

Mon mari ne voulait pas d'autres enfants, à nos ages etc... et j’étais moi aussi convaincue que mon fils serait fils unique, mais cette histoire a bouleversé ma vie. Je lui ai fait promettre de me laisser le choix, encore quelques temps, d'agrandir la famille, parce que je vie mal cette situation, que nous avons crée, contre notre volonté.
Je ne suis pas certaine qu'on en aura un autre, parce que je ne suis pas sure d'avoir le mental pour, mais je voulais ce choix.

Voila voila, je n'apporte pas des nouvelles fabuleuses, mais je me devais d’être honnête avec vous, avec qui j'ai partagé pleins de moments ces derniers mois.
Lolita, je t'apporte tout mon soutien bbras

J'imagine très bien combien cela a dû être difficile et combien cela te pèse. Tu as fait le choix qui vous convenez le mieux et c'est le principal.
J'ai la chance de n'avoir jamais eu à faire ce choix mais je sais que mes parents si. Après la naissance de ma petite sœur (nous sommes 2), ma mère est tombée enceinte. Mes parents étaient au chômage, les fins de mois étaient très dures, ils n'étaient pas prêt à avoir un troisième enfant et ils ont comme vous choisis de ne pas poursuivre la grossesse. Ils ont fait ce qui était le mieux pour leur famille et personne n'a à les juger. Comme personne n'a à vous juger.
Je vous souhaite beaucoup de courage, de rester soudés dans cette épreuve et de profiter un maximum de votre petit mec :-)
Moi: 30 ans, RAS --- Lui: 32 ans, AZOOSPERMIE (9 paillettes congelées misteer)

3 FIV ICSI - cigbleu Ezzio est arrivé le 12 Août 2019 en pleine forme cigbleu
Avatar du membre
Katlyn

Fivette d'argent
Messages : 487
Enregistré le : 04 avril 2017
Mon centre de PMA : 30- CHU Caremeau (Nîmes)
Âge : 32

Message non lu par Katlyn »

Flash info les filles: Nous avons mis Ezzio dans sa chambre depuis 2 nuits. Alors il s'y endort seul très bien mais se réveille dans la nuit et n'arrive pas à se rendormir sans qu'on aille le voir, lui parler et le rassurer. En gros, il fait exactement pareil que quand il était sans son cododo.

Des conseils pour qu'il se rendorme seul en pleine nuit? Que pensez-vous des peluches à bruits blanc type Myhummy ou Whisbear?
Moi: 30 ans, RAS --- Lui: 32 ans, AZOOSPERMIE (9 paillettes congelées misteer)

3 FIV ICSI - cigbleu Ezzio est arrivé le 12 Août 2019 en pleine forme cigbleu
Avatar du membre
lolita

Fivette de diamant
Messages : 2944
Enregistré le : 28 janvier 2018
Mon centre de PMA : 57- Hôpital Femme Mère Enfant Mercy (Metz-Thionville)
Âge : 41

Message non lu par lolita »

Katlyn a écrit : 27 févr. 2020 à 09:04
lolita a écrit : 26 févr. 2020 à 09:38 Bonjour,

J'ai longtemps été absente, parce que le moral n’était pas la. Mon fils était compliqué, et ma vie aussi.
J'aimerais que vous me lisiez, sans jugement, parce que j'en ai pas besoin et que je suis capable de le faire suffisamment moi-même...

J'avais donc un rendez-vous de routine chez la gynécologue (frottis etc) le 28 janvier dernier et elle a donc regardé un peu l’état de mes ovaires, qui avec la grossesse avaient eu l'air de s’être apaisé. Puis d'un coup, elle remarque quelque chose, une image qu'elle ne sait qualifié. Cela ressemble a un sac gestationnel, mais ça peut être une image d'avant règles (j'ai eu mon RDC le 11/12) et bien sûr, j'ai du retard, pas de pilule, pensez vous, avec mes ovaires, je pouvais avoir des mois de retard sans que rien ne se profile (ce qui fut le cas pendant les 20 ans d'essais ou je ne suis jamais tombée enceinte naturellement) et je ne m’étais pas inquiétée. D'ailleurs je ne m'attendais pas du tout à ça en allant chez la gynécologue.
Dans la foulée, elle m'envoie au labo, ou je vais en me marrant, en disant au labo que c'est juste pour une sécurité, que mon fils a 6 mois et elles ont suivi mon long parcours, du coup elles en rigolent avec moi. Je rigole de nouveau a la maison, avec Mr, avant d'avoir les résultats du labo en s'imaginant que cela puisse être vrai.
Les résultats tombent, sans appel le soir à 19h : taux a 7000 et des brouettes ! Ça devient moins drôle, mon fils est compliqué en ce moment, je ne suis pas du tout sereine, j'en étais a un stade ou tout me paraissait insurmontable et j’étais enceinte, après 20 ans, comme ça sans n'avoir rien prévu, rien anticipé et rien vu venir. Je m'en veux terriblement, qui aurait pu croire que je n’étais pas une pilule sur pattes, après 20 ans d'essais naturels infructueux...
Je ne comprends pas comment ça a pu arriver, même si bien sur sans contraceptif, y'avait un risque, mais TELLEMENT minime qu'on a rien fait pour l’éviter. Je pense vraiment, encore aujourd'hui, qu'on avait bien plus de chance de gagner au loto...

Je n'ai pas poursuivi cette grossesse (je vous passe les détails bien sur), mon mari n’était pas chaud, il m'aurait soutenu, mais je le connais ("tu vois, je te l'avais dis que c'était dur" etc), surtout que je ne suis encore pas au point avec mon fils, même si je vais mieux, il avait vraiment peur que je finisse en maison de repos, c'est dire. Il ne m'a pas vraiment soutenu dans le processus, il disait simplement que c'était la décision a prendre.
Alors bien sur, je suis d'accord, ce n’était pas le moment, j'aurais sans doute été débordée, voir plus. Mais prendre cette décision, fut la pire chose de ma vie, jamais, jamais je n'aurais cru devoir faire ce choix un jour, et si je l'avais imaginer, on se serait protégés.

Mon mari ne voulait pas d'autres enfants, à nos ages etc... et j’étais moi aussi convaincue que mon fils serait fils unique, mais cette histoire a bouleversé ma vie. Je lui ai fait promettre de me laisser le choix, encore quelques temps, d'agrandir la famille, parce que je vie mal cette situation, que nous avons crée, contre notre volonté.
Je ne suis pas certaine qu'on en aura un autre, parce que je ne suis pas sure d'avoir le mental pour, mais je voulais ce choix.

Voila voila, je n'apporte pas des nouvelles fabuleuses, mais je me devais d’être honnête avec vous, avec qui j'ai partagé pleins de moments ces derniers mois.
Lolita, je t'apporte tout mon soutien bbras

J'imagine très bien combien cela a dû être difficile et combien cela te pèse. Tu as fait le choix qui vous convenez le mieux et c'est le principal.
J'ai la chance de n'avoir jamais eu à faire ce choix mais je sais que mes parents si. Après la naissance de ma petite sœur (nous sommes 2), ma mère est tombée enceinte. Mes parents étaient au chômage, les fins de mois étaient très dures, ils n'étaient pas prêt à avoir un troisième enfant et ils ont comme vous choisis de ne pas poursuivre la grossesse. Ils ont fait ce qui était le mieux pour leur famille et personne n'a à les juger. Comme personne n'a à vous juger.
Je vous souhaite beaucoup de courage, de rester soudés dans cette épreuve et de profiter un maximum de votre petit mec :-)
Merci pour le témoignage, ça aide a se dire que les couples survivent à ça. Je pense que notre couple survivra, mais au départ c'etait vraiment difficile, je lui en ai beaucoup voulu, de ne pas avoir confiance en mes capacités (bien que j'en doute moi-même je sais :-) ), de préférer ce choix de raison, au choix de cœur etc. J'ai eu beaucoup de mal a encaisser qu'il ne voulait pas cette grossesse, avec moi, alors qu'il avait lui aussi pris le risque (la chance sur 3 millions...) qu'on ne prenne pas de contraceptif. Je dis pas qu'il fallait tout accepter bien sur, mais après avoir avaler la pilule, j'attendais plutôt un truc du genre "on va se débrouiller etc" qd tu commences a entendre après 20 ans d’essai que ce n'est pas le bon moment... que la maison n'est pas adaptée... la nouvelle voiture non plus...(ce qui est vrai mais bon) tu commences vraiment a douter de l'amour de ta moitié en fait :(

:smack:
Contenu caché
Vous devez être inscrit et connecté sur ce forum pour voir le contenu caché.
Avatar du membre
lolita

Fivette de diamant
Messages : 2944
Enregistré le : 28 janvier 2018
Mon centre de PMA : 57- Hôpital Femme Mère Enfant Mercy (Metz-Thionville)
Âge : 41

Message non lu par lolita »

Katlyn a écrit : 27 févr. 2020 à 09:07 Flash info les filles: Nous avons mis Ezzio dans sa chambre depuis 2 nuits. Alors il s'y endort seul très bien mais se réveille dans la nuit et n'arrive pas à se rendormir sans qu'on aille le voir, lui parler et le rassurer. En gros, il fait exactement pareil que quand il était sans son cododo.

Des conseils pour qu'il se rendorme seul en pleine nuit? Que pensez-vous des peluches à bruits blanc type Myhummy ou Whisbear?
Ici il dort mal depuis quelques jours, et en journée les siestes n’étaient pas terribles. On ferme la porte de sa chambre depuis 2 jours et au niveau des siestes déjà c'est parfait, la nuit, ça a au moins amélioré la nuit dernière, ou il a fait 20h40-9h sans aucun réveil, a suivre...
Ici à noël je lui avais acheté un ours Chicco qui projette des étoiles + musique et le mobile qui tourne sans son au dessus de la tête. et bien sur le ninin...
M'enfin on a jamais vraiment eu de souci de sommeil avec lui du coup je ne suis sans doute pas de bons conseils, mais peut être que c'est transitoire et qu'il va s'habituer aussi à être dans sa chambre;) (mon fils a tjs dormi dans sa chambre aussi, c'est sans doute différent du coup :) )
Contenu caché
Vous devez être inscrit et connecté sur ce forum pour voir le contenu caché.
Avatar du membre
Katlyn

Fivette d'argent
Messages : 487
Enregistré le : 04 avril 2017
Mon centre de PMA : 30- CHU Caremeau (Nîmes)
Âge : 32

Message non lu par Katlyn »

lolita a écrit : 27 févr. 2020 à 09:41
Katlyn a écrit : 27 févr. 2020 à 09:04
lolita a écrit : 26 févr. 2020 à 09:38 Bonjour,

J'ai longtemps été absente, parce que le moral n’était pas la. Mon fils était compliqué, et ma vie aussi.
J'aimerais que vous me lisiez, sans jugement, parce que j'en ai pas besoin et que je suis capable de le faire suffisamment moi-même...

J'avais donc un rendez-vous de routine chez la gynécologue (frottis etc) le 28 janvier dernier et elle a donc regardé un peu l’état de mes ovaires, qui avec la grossesse avaient eu l'air de s’être apaisé. Puis d'un coup, elle remarque quelque chose, une image qu'elle ne sait qualifié. Cela ressemble a un sac gestationnel, mais ça peut être une image d'avant règles (j'ai eu mon RDC le 11/12) et bien sûr, j'ai du retard, pas de pilule, pensez vous, avec mes ovaires, je pouvais avoir des mois de retard sans que rien ne se profile (ce qui fut le cas pendant les 20 ans d'essais ou je ne suis jamais tombée enceinte naturellement) et je ne m’étais pas inquiétée. D'ailleurs je ne m'attendais pas du tout à ça en allant chez la gynécologue.
Dans la foulée, elle m'envoie au labo, ou je vais en me marrant, en disant au labo que c'est juste pour une sécurité, que mon fils a 6 mois et elles ont suivi mon long parcours, du coup elles en rigolent avec moi. Je rigole de nouveau a la maison, avec Mr, avant d'avoir les résultats du labo en s'imaginant que cela puisse être vrai.
Les résultats tombent, sans appel le soir à 19h : taux a 7000 et des brouettes ! Ça devient moins drôle, mon fils est compliqué en ce moment, je ne suis pas du tout sereine, j'en étais a un stade ou tout me paraissait insurmontable et j’étais enceinte, après 20 ans, comme ça sans n'avoir rien prévu, rien anticipé et rien vu venir. Je m'en veux terriblement, qui aurait pu croire que je n’étais pas une pilule sur pattes, après 20 ans d'essais naturels infructueux...
Je ne comprends pas comment ça a pu arriver, même si bien sur sans contraceptif, y'avait un risque, mais TELLEMENT minime qu'on a rien fait pour l’éviter. Je pense vraiment, encore aujourd'hui, qu'on avait bien plus de chance de gagner au loto...

Je n'ai pas poursuivi cette grossesse (je vous passe les détails bien sur), mon mari n’était pas chaud, il m'aurait soutenu, mais je le connais ("tu vois, je te l'avais dis que c'était dur" etc), surtout que je ne suis encore pas au point avec mon fils, même si je vais mieux, il avait vraiment peur que je finisse en maison de repos, c'est dire. Il ne m'a pas vraiment soutenu dans le processus, il disait simplement que c'était la décision a prendre.
Alors bien sur, je suis d'accord, ce n’était pas le moment, j'aurais sans doute été débordée, voir plus. Mais prendre cette décision, fut la pire chose de ma vie, jamais, jamais je n'aurais cru devoir faire ce choix un jour, et si je l'avais imaginer, on se serait protégés.

Mon mari ne voulait pas d'autres enfants, à nos ages etc... et j’étais moi aussi convaincue que mon fils serait fils unique, mais cette histoire a bouleversé ma vie. Je lui ai fait promettre de me laisser le choix, encore quelques temps, d'agrandir la famille, parce que je vie mal cette situation, que nous avons crée, contre notre volonté.
Je ne suis pas certaine qu'on en aura un autre, parce que je ne suis pas sure d'avoir le mental pour, mais je voulais ce choix.

Voila voila, je n'apporte pas des nouvelles fabuleuses, mais je me devais d’être honnête avec vous, avec qui j'ai partagé pleins de moments ces derniers mois.
Lolita, je t'apporte tout mon soutien bbras

J'imagine très bien combien cela a dû être difficile et combien cela te pèse. Tu as fait le choix qui vous convenez le mieux et c'est le principal.
J'ai la chance de n'avoir jamais eu à faire ce choix mais je sais que mes parents si. Après la naissance de ma petite sœur (nous sommes 2), ma mère est tombée enceinte. Mes parents étaient au chômage, les fins de mois étaient très dures, ils n'étaient pas prêt à avoir un troisième enfant et ils ont comme vous choisis de ne pas poursuivre la grossesse. Ils ont fait ce qui était le mieux pour leur famille et personne n'a à les juger. Comme personne n'a à vous juger.
Je vous souhaite beaucoup de courage, de rester soudés dans cette épreuve et de profiter un maximum de votre petit mec :-)
Merci pour le témoignage, ça aide a se dire que les couples survivent à ça. Je pense que notre couple survivra, mais au départ c'était vraiment difficile, je lui en ai beaucoup voulu, de ne pas avoir confiance en mes capacités (bien que j'en doute moi-même je sais :-) ), de préférer ce choix de raison, au choix de cœur etc. J'ai eu beaucoup de mal a encaisser qu'il ne voulait pas cette grossesse, avec moi, alors qu'il avait lui aussi pris le risque (la chance sur 3 millions...) qu'on ne prenne pas de contraceptif. Je dis pas qu'il fallait tout accepter bien sur, mais après avoir avaler la pilule, j'attendais plutôt un truc du genre "on va se débrouiller etc" quand tu commences a entendre après 20 ans d’essai que ce n'est pas le bon moment... que la maison n'est pas adaptée... la nouvelle voiture non plus...(ce qui est vrai mais bon) tu commences vraiment a douter de l'amour de ta moitié en fait :(

:smack:
Je ne suis pas dans leurs têtes mais je pense que mes parents y ont bien survécu (même cette épreuve doit leur trotter dans la tête même après 25 ans, surtout pour ma maman). Bien sûr maintenant qu'ils savent que leur situation s'est arrangée il est arrivé qu'ils se disent "finalement, on aurait pu se débrouiller, on s'en serait sortis, etc". Mais on ne sait pas de quoi sera fait demain, et c'est le moment présent qui compte. Ce choix leur a permis à l'époque de remplir tous les jours nos assiettes, d'avoir un toit sur la tête et des fringues sur le dos. Ça leur a permis aussi de ne pas volontairement ou involontairement reprocher à cet enfant des éventuels aléas de la vie. Etc.
Aujourd'hui tu ne te sens pas prête pour une deuxième grossesse et tu cherches encore tes marques avec ton petit trésor alors tu as fait le bon choix. Si tu avais choisi de continuer cette grossesse dans des conditions qui ne sont pas bonnes, c'est aussi ce petit trésor qui en aurait souffert. Nos enfants sont des éponges, et si maman n'est pas bien mentalement et physiquement, eux non plus ne sont pas bien.
Et pour ce qui est de douter de l'amour qu'il y a entre ton mari et toi, si votre couple à tenu après 20 ans de combat alors c'est que c'est du solide méga bétonné avec un soupçon de diamant :-)
Vous êtes encore sous le choc mais vous allez vous en sortir. Ne te pose plus de question et vis le moment présent avec ton homme et ton fils. Le temps fait bien les choses et guéri tout. Courage et patience.
(J'espère que ce que je voulais t'expliquer est clair et qu'il t'auras apporter un peu de réconfort)
Moi: 30 ans, RAS --- Lui: 32 ans, AZOOSPERMIE (9 paillettes congelées misteer)

3 FIV ICSI - cigbleu Ezzio est arrivé le 12 Août 2019 en pleine forme cigbleu
Avatar du membre
lolita

Fivette de diamant
Messages : 2944
Enregistré le : 28 janvier 2018
Mon centre de PMA : 57- Hôpital Femme Mère Enfant Mercy (Metz-Thionville)
Âge : 41

Message non lu par lolita »

Katlyn a écrit : 27 févr. 2020 à 11:10
lolita a écrit : 27 févr. 2020 à 09:41
Katlyn a écrit : 27 févr. 2020 à 09:04

Lolita, je t'apporte tout mon soutien bbras

J'imagine très bien combien cela a dû être difficile et combien cela te pèse. Tu as fait le choix qui vous convenez le mieux et c'est le principal.
J'ai la chance de n'avoir jamais eu à faire ce choix mais je sais que mes parents si. Après la naissance de ma petite sœur (nous sommes 2), ma mère est tombée enceinte. Mes parents étaient au chômage, les fins de mois étaient très dures, ils n'étaient pas prêt à avoir un troisième enfant et ils ont comme vous choisis de ne pas poursuivre la grossesse. Ils ont fait ce qui était le mieux pour leur famille et personne n'a à les juger. Comme personne n'a à vous juger.
Je vous souhaite beaucoup de courage, de rester soudés dans cette épreuve et de profiter un maximum de votre petit mec :-)
Merci pour le témoignage, ça aide a se dire que les couples survivent à ça. Je pense que notre couple survivra, mais au départ c'était vraiment difficile, je lui en ai beaucoup voulu, de ne pas avoir confiance en mes capacités (bien que j'en doute moi-même je sais :-) ), de préférer ce choix de raison, au choix de cœur etc. J'ai eu beaucoup de mal a encaisser qu'il ne voulait pas cette grossesse, avec moi, alors qu'il avait lui aussi pris le risque (la chance sur 3 millions...) qu'on ne prenne pas de contraceptif. Je dis pas qu'il fallait tout accepter bien sur, mais après avoir avaler la pilule, j'attendais plutôt un truc du genre "on va se débrouiller etc" quand tu commences a entendre après 20 ans d’essai que ce n'est pas le bon moment... que la maison n'est pas adaptée... la nouvelle voiture non plus...(ce qui est vrai mais bon) tu commences vraiment a douter de l'amour de ta moitié en fait :(

:smack:
Je ne suis pas dans leurs têtes mais je pense que mes parents y ont bien survécu (même cette épreuve doit leur trotter dans la tête même après 25 ans, surtout pour ma maman). Bien sûr maintenant qu'ils savent que leur situation s'est arrangée il est arrivé qu'ils se disent "finalement, on aurait pu se débrouiller, on s'en serait sortis, etc". Mais on ne sait pas de quoi sera fait demain, et c'est le moment présent qui compte. Ce choix leur a permis à l'époque de remplir tous les jours nos assiettes, d'avoir un toit sur la tête et des fringues sur le dos. Ça leur a permis aussi de ne pas volontairement ou involontairement reprocher à cet enfant des éventuels aléas de la vie. Etc.
Aujourd'hui tu ne te sens pas prête pour une deuxième grossesse et tu cherches encore tes marques avec ton petit trésor alors tu as fait le bon choix. Si tu avais choisi de continuer cette grossesse dans des conditions qui ne sont pas bonnes, c'est aussi ce petit trésor qui en aurait souffert. Nos enfants sont des éponges, et si maman n'est pas bien mentalement et physiquement, eux non plus ne sont pas bien.
Et pour ce qui est de douter de l'amour qu'il y a entre ton mari et toi, si votre couple à tenu après 20 ans de combat alors c'est que c'est du solide méga bétonné avec un soupçon de diamant :-)
Vous êtes encore sous le choc mais vous allez vous en sortir. Ne te pose plus de question et vis le moment présent avec ton homme et ton fils. Le temps fait bien les choses et guéri tout. Courage et patience.
(J'espère que ce que je voulais t'expliquer est clair et qu'il t'auras apporter un peu de réconfort)
Oui voila, le moment présent, mes marques ne sont tjs pas prise avec mon fils, même si ça va mieux quand même ouf.
Je ne sais pas si un jour on en aura un 2eme, comme je disais ça ne m'avait pas traversé l'esprit y'a encore 2 mois en arrière...
Mais tout ça a modifié un peu les choses, en tout cas dans mon envie d'en avoir éventuellement un 2eme, mais aurais-je le temps d’être prête, a 39ans maintenant...C'est pas comme si j'avais 25ans et encore pas mal de temps devant moi. D'autant plus que c'etait peut-être vraiment un coup de chance (on ne repassera plus par la PMA) qui ne se reproduira plus. C'est surtout ça en fait qui est difficile a admettre.
ET malgré tout, je suis chanceuse d'avoir mon fils et très heureuse, quand j'arrive à me détendre...c'était tellement improbable de l'avoir !

Bien sur, j'ai compris ce que tu voulais dire t’inquiètes, merci beaucoup ! :smack:
Contenu caché
Vous devez être inscrit et connecté sur ce forum pour voir le contenu caché.