IAC +++ Cogitons sur les hypothèses de succès pour bébé(s) en bonne santé

Répondre
Avatar du membre
EmyLou

Fivette mentor
Messages : 4879
Enregistré le : 01 avril 2018
Mon centre de PMA : 92- Hôpital Antoine Béclère (Clamart)
Centre étranger : IVI Barcelone

Re: IAC +++ Cogitons sur les hypothèses de succès pour bébé(s) en bonne santé

Message non lu par EmyLou » 28 juil. 2018 à 15:37

Merci pour le soutien de nombreuses femmes sur le forum, les mamans, les futurs mamans, les mam'anges et toutes celles en attente de tomber enceintes
Certains sujets ne pouvaient être partagés sur certains topics, la vérité, les retours d'expérience semblent manifester un rejet peu amical...
Je poursuis le partage et j'espère selon les sujets qui vous intéressent que vous compléterez positivement en fonction de vos connaissances, expériences, hypothèses, questions, réflexions...

Je vous invite à lire le cas du SAPL identifié maladie rare mais de moins en moins rare et notamment le "SAPL de type Obstétrique" qui est un syndrome impactant notamment les flux, les échanges entre la mère et l'enfant à travers le placenta.
Le corps médical confirme que les échographies de contrôle permettent de s'assurer que tout va bien durant la grossesse pour gérer en curatif, hélas tout n'est pas réparable d'autant plus que l'on sait que le préventif n'est pas systématique.

Selon les auteurs, "pas de lien démontré entre SAPL et fertilité"
Chapitre_SAPL_Pathologies maternelles et grossesse.pdf
(193.87 Kio) Téléchargé 6 fois
Force est de constater une absence de prévention et surtout d'informations pour les femmes en PMA qui ont des difficultés à tomber enceinte. L'Investigation serait encouragée par le système Français à débuter qu'à partir de 3 fausse couche et/ou une mort in utero relative au SAPL et pas d'investigation si mort in utero dont la cause est différente.
Hors les auteurs confirment : "En cas de trois fausses couches spontanées précoces (FCS) consécutives, 10 à 20% des femmes ont une biologie APL."
Investiguer aussi tard ou ne pas informer, c'est difficile à accepter pour les femmes qui ont connu la souffrance de perdre son bébé difficilement compréhensible pour celles ne l'ayant pas vécu.
Ce manque de prévention et d'informations contribuent grandement à ce sentiment d'injustice.

Beaucoup d'incohérence et de temps perdu pour ces femmes en PMA ignorantes d'être en SAPL qu'il soit obstétrique ou non et qui subit l'injection des traitements hormonaux pour rien tant que le dépistage n'est pas fait

Si fausse couche non consécutive sur un délai non mentionné dans l'étude pour des femmes en PMA, cela signifie pas de détection par prise de sang ?
Et si anticorps positifs en dehors de la grossesse, pas de prise en charge pendant la grossesse s'ils ne sont pas jugés représentatifs, et donc pas assez alarmistes par rapport aux valeurs de référence...
Il est tentant de comparer la logique de prise en charge avec celle peu réactive du diabète gestationnel avant les 35 ans et même après 35 ans de part mon expérience pour mes 2 grossesses. Une femme à 0.95 de glycémie à jeun hors grossesse n'est pas forcément traitée régime et/ou insuline qu'elle ait fait de la PMA ou non pour un risque de Diabète Gestationnel. Le Diabète Gestationnel débute officiellement au seuil de 0.92 et donc au delà de 0.92.
Qu'en est-il des femmes qui ont avant grossesse une glycémie à 1.05, 1.10... ? Est-ce qu'une accroche est possible avec une glycémie élevée ou malheureusement juste à la limite des valeurs de référence d'un adulte et non celles beaucoup plus basses d'une femme enceinte ? Quels impacts de la glycémie élevée pour le bébé ? Quels impacts si combinaison de facteurs, exemple TSH élevée et Glycémie élevée ?

A noter : Il y a :
=> SAPL déjà présent avant la grossesse
=> et le SAPL obstétrique qui se déclare qu'au moment de la grossesse.

Tant que les personnes ne sont pas confrontées au SAPL, ce sujet est tabou, rare, gênant, difficile à comprendre, ne touchant qu'une minorité... A se demander si les gens ne se demandent pas pourquoi il faudrait se battre pour une minorité tant que cela ne les touchent pas ?
Mais si certaines femmes sont la minorité, pourquoi ne pas faire de prévention surtout en étant en PMA...

Comme pour le dosage de l'AMH qui n'est pas remboursée par la sécurité sociale, pourquoi ne pas informer et laisser le choix pour les femmes qui le veulent vérifier leur dosage relatif au SAPL (les puristes donneront les bons termes) durant la grossesse à leurs frais afin d'écarter les risques associés : pré-éclampsie... les structures ne seraient pas assez importantes ou solides financièrement pour pouvoir gérer des femmes en SAPL jugé léger... malgré signes évocateurs d'un SAPL ?
Le SAPL est un exemple, Comment faire évoluer les choses (mentalités, systèmes...) ? Encourager à un don vers les hôpitaux publics pour une prise en charge plus élargie dans le cas si particulier des femmes en PMA ?

Je n'ai pas les réponses, je reste toujours interpellée par cette exemple de pathologie obstétrique.
IAC 2017 :boy: brokenheart pathos🤰 +duphaston 3mois⛔ : erreurs PMA&Mater
09/18 projet en écriture : suivi en PMA et 🤰

Impryl (mthfr 10/18), VitC&D, Omega3/6, Vichy Célest
♂️ 677 Oats
♀️1298 Aspegic, ⚠️TSH/DG : LThyroxin, Insuline préconcept

07/18 IAC2++ prednisolone :🌟 filante
11/18 Protocole trophecoupe par 1 Prof après 10 gygys consultés : IAC transformée en FIV 7J5
14/11 Lovenox, 1er j5 notpregnant
3j6 et 1j5 vitrifiés
Prochain TEV cycle naturel

pray for bb2 🌈 full health
https://docs.google.com/spreadsheets/d/ ... edit#gid=0

Avatar du membre
EmyLou

Fivette mentor
Messages : 4879
Enregistré le : 01 avril 2018
Mon centre de PMA : 92- Hôpital Antoine Béclère (Clamart)
Centre étranger : IVI Barcelone

Message non lu par EmyLou » 28 juil. 2018 à 15:57

Un post plus enjoué si cela peut vous donner des idées ou des suggestions pour faciliter l'organisation autour du DG "Diabète Gestationnel"

Image

Après une crise d'hyperglycémie, opération se préparer pour l'hôpital qui finalement s'est réglé grâce à ma première dose d'insuline rapide.
Proposition d'organisation autour du DG tout tient au millimètre près dans une trousse violette.
Juste les 2 insulines au frigo car la température ambiante doit pas dépasser 30 degrés.
Pour les moyens mnémotechniques, suggestion de mon endocrino en fonction de ses prescriptions :
- boîte verte pour insuline lente (à injecter le soir qui va durer toute la nuit pour une meilleure glycémie à jeun)
- boîte orange pour insuline rapide (soleil selon si glycémie au dessus du seuil avant repas actif sur durée courte en journée)

Symptômes peu communs mais le DG témoigne de ma grossesse :)
Pour sortir c'est un peu galère de gérer le dosage de la glycémie surtout avec cette chaleur qui ne permet pas de se promener avec de l'insuline mais il suffit d'un peu de temps pour s'habituer.
IAC 2017 :boy: brokenheart pathos🤰 +duphaston 3mois⛔ : erreurs PMA&Mater
09/18 projet en écriture : suivi en PMA et 🤰

Impryl (mthfr 10/18), VitC&D, Omega3/6, Vichy Célest
♂️ 677 Oats
♀️1298 Aspegic, ⚠️TSH/DG : LThyroxin, Insuline préconcept

07/18 IAC2++ prednisolone :🌟 filante
11/18 Protocole trophecoupe par 1 Prof après 10 gygys consultés : IAC transformée en FIV 7J5
14/11 Lovenox, 1er j5 notpregnant
3j6 et 1j5 vitrifiés
Prochain TEV cycle naturel

pray for bb2 🌈 full health
https://docs.google.com/spreadsheets/d/ ... edit#gid=0

Avatar du membre
EmyLou

Fivette mentor
Messages : 4879
Enregistré le : 01 avril 2018
Mon centre de PMA : 92- Hôpital Antoine Béclère (Clamart)
Centre étranger : IVI Barcelone

Message non lu par EmyLou » 28 juil. 2018 à 16:06

Une proposition menu diabète Gestationnel plus variée que celle reçue en 2017
IMG-20180728-WA0001.jpg
IAC 2017 :boy: brokenheart pathos🤰 +duphaston 3mois⛔ : erreurs PMA&Mater
09/18 projet en écriture : suivi en PMA et 🤰

Impryl (mthfr 10/18), VitC&D, Omega3/6, Vichy Célest
♂️ 677 Oats
♀️1298 Aspegic, ⚠️TSH/DG : LThyroxin, Insuline préconcept

07/18 IAC2++ prednisolone :🌟 filante
11/18 Protocole trophecoupe par 1 Prof après 10 gygys consultés : IAC transformée en FIV 7J5
14/11 Lovenox, 1er j5 notpregnant
3j6 et 1j5 vitrifiés
Prochain TEV cycle naturel

pray for bb2 🌈 full health
https://docs.google.com/spreadsheets/d/ ... edit#gid=0

Avatar du membre
poupoune22

Fivette de platine
Messages : 848
Enregistré le : 26 juillet 2018
Mon centre de PMA : 29- CHRU Hôpital Morvan (Brest)
Âge : 30

Message non lu par poupoune22 » 28 juil. 2018 à 19:34

Emylou je suis tout à fait d'accord. Je parlais avec une femme et son mari avait une tératospermie assez élevée. Ils ont eu des grossesses mais toujours des fausses couches et sont parties en insémination et là encore fausse couche. Elle fait partie de ses femmes mais a abandonné le combat pour un enfant naturel je pense. C'est triste. Il y a bien une raison à ses fausses couches. Si cela se trouve elle est dans ce cas. A moins que les médecins pensent que c'est dû à la tératospermie mais en iac, ils trient les spermatozoïdes il me semble.
Pour le diabète, je mange de la confiture, le matin et des compotes. Il va peut-être falloir que je change mes habitudes si jamais je suis à risque.
Iac 1 : 28/03/2018 notpregnant
Iac 2 : 27/04/2018 testpositif
12/05/2018 : 232 ui
16/05/2018 : 1 698 ui
29/05/2018 un bébé de 5 mm dans l'utérus avec une activité cardiaque
11/06/2018 un bébé de 15.3 mm avec un bigheart
T1 06/07/2018 un bébé de 52 mm tout va bien avec un battement à 169 bpm
25/08/2018 :girl:
T2 17/09/2018 : 464 g pour 23 cm
T3 : 16/11/2018 : 1.4kg
03/12/18 : visite 8eme mois et contrôle écho car ventre petit. Retard de croissance car un peu en dessous de 10%. 1.8kg contrôle écho le 17/12.

Avatar du membre
EmyLou

Fivette mentor
Messages : 4879
Enregistré le : 01 avril 2018
Mon centre de PMA : 92- Hôpital Antoine Béclère (Clamart)
Centre étranger : IVI Barcelone

Message non lu par EmyLou » 28 juil. 2018 à 23:01

Ta glycémie à jeun est à combien poupoune ?
Antécédents de diabète dans ta famille ?
Mon père a un diabète de type 2 et hors grossesse je ne suis pas diabétique. Et j étais déjà en régime DG en preconception par prévention.
Pour ton amie, cette non information semble courante. Le boost de mon mari qui a fonctionné nous avons investigués seuls..

Des études médicales indiquent que carence/déficit en vitamine D et DG sont corrélés au sens que le manque de vitamine D influerait négativement sur le DG.

Le labo pour ma vitamine D avait bloqué la publication de mes résultats je les ai reçu post iac alors qu il les avait 2 semaines avant et connaisse mon parcours : juste honteux, je suis en déficit malgré supplementation quotidienne.
La dernière prise en une seule fois de l ampoule j ai eu des réactions sur la peau jamais eu jusque là... Que le dermatologue m a enlevé.
Pour mon cas pas rassurée de prendre une dose d un coup en étant enceinte alors que plein de femmes enceintes le font sans aucun soucis.

Pour mon fils la glycémie à jeun variait au 1er trimestre entre 0.93 et 0.95 mais les gynécologue / médecins me riaient au nez donc pas de prise en charge tout comme la tsh et autre . Test glucose début du 4eme bien trop tard... j étais diagnostiquée en diabète la première heure et en diabète Gestationnel la 2ème heure. Chaque femme réagit différemment et le DG heureusement n est pas systématique.
Et les 2 labos ont laissé faire, et n ont pas inscrit les valeurs de référence pour les femmes enceintes cela n aide pas pour défendre son dossier. Pour la tsh, il y avait bien une alerte sur un des 2 labos mais idem ces médecins s en moquaient.

No stress, un peu de vigilance et tout ira bien...
Sourions pour notre plus grand bonheur nous sommes enceintes natte natte natte

N b dans post sur la trousse j ai corrigé les erreurs sur les boîtes d insuline après faut se fier à l avis de son médecin et à la notice
IAC 2017 :boy: brokenheart pathos🤰 +duphaston 3mois⛔ : erreurs PMA&Mater
09/18 projet en écriture : suivi en PMA et 🤰

Impryl (mthfr 10/18), VitC&D, Omega3/6, Vichy Célest
♂️ 677 Oats
♀️1298 Aspegic, ⚠️TSH/DG : LThyroxin, Insuline préconcept

07/18 IAC2++ prednisolone :🌟 filante
11/18 Protocole trophecoupe par 1 Prof après 10 gygys consultés : IAC transformée en FIV 7J5
14/11 Lovenox, 1er j5 notpregnant
3j6 et 1j5 vitrifiés
Prochain TEV cycle naturel

pray for bb2 🌈 full health
https://docs.google.com/spreadsheets/d/ ... edit#gid=0

Avatar du membre
EmyLou

Fivette mentor
Messages : 4879
Enregistré le : 01 avril 2018
Mon centre de PMA : 92- Hôpital Antoine Béclère (Clamart)
Centre étranger : IVI Barcelone

Message non lu par EmyLou » 28 juil. 2018 à 23:04

Chouette de pouvoir échanger cela permettra de sécuriser nos parcours en posant les bonnes questions à nos praticiens
IAC 2017 :boy: brokenheart pathos🤰 +duphaston 3mois⛔ : erreurs PMA&Mater
09/18 projet en écriture : suivi en PMA et 🤰

Impryl (mthfr 10/18), VitC&D, Omega3/6, Vichy Célest
♂️ 677 Oats
♀️1298 Aspegic, ⚠️TSH/DG : LThyroxin, Insuline préconcept

07/18 IAC2++ prednisolone :🌟 filante
11/18 Protocole trophecoupe par 1 Prof après 10 gygys consultés : IAC transformée en FIV 7J5
14/11 Lovenox, 1er j5 notpregnant
3j6 et 1j5 vitrifiés
Prochain TEV cycle naturel

pray for bb2 🌈 full health
https://docs.google.com/spreadsheets/d/ ... edit#gid=0

Avatar du membre
EmyLou

Fivette mentor
Messages : 4879
Enregistré le : 01 avril 2018
Mon centre de PMA : 92- Hôpital Antoine Béclère (Clamart)
Centre étranger : IVI Barcelone

Message non lu par EmyLou » 29 juil. 2018 à 09:11

Citation de Poukhette ce matin d après le site avawomen.

Quel est le moment idéal pour effectuer un test d’ovulation ?

Qu’est-ce qu’un test d’ovulation ?
Il s’agit d’un test permettant de détecter l’hormone lutéinisante (LH) dans votre urine. Juste avant l’ovulation, la concentration de LH augmente brutalement et brièvement. Votre ovaire sécrète alors des enzymes qui provoquent la rupture d’un follicule et la libération d’un ovule : c’est l’ovulation ! En analysant votre urine quotidiennement à une heure plus ou moins fixe, il est possible de détecter le pic de LH.

Combien de temps après un résultat positif l’ovulation a-t-elle lieu ?
En règle générale, le test est positif la veille de l’ovulation, mais il peut également l’être le jour J. Puisque vous n’analysez pas votre urine toutes les heures, il est difficile de connaître le moment précis du pic de LH. La plupart des femmes ovulent 12 à 48 heures après ce pic. Retenez simplement que si vous obtenez un résultat positif, il est temps de retrouver votre conjoint sous la couette !

À quelle heure de la journée faut-il effectuer le test ?
Le moment idéal pour effectuer un test d’ovulation est aux alentours de 14h, mais toute heure entre midi et 20h est acceptable, tant que vous respectez chaque jour le même horaire.

Chez la plupart des femmes, le pic de LH se produit le matin, mais l’hormone peut mettre plusieurs heures à apparaître dans l’urine. Il n’est donc pas recommandé d’effectuer le test avec la première urine du matin. Si vous effectuez toujours le test avec la première urine du matin, vous pouvez totalement passer à côté de votre pic de LH. Le jour du pic, la concentration de LH dans l’urine du matin peut ne pas encore être suffisamment élevée pour être détectée par le test d’ovulation, tandis que le jour suivant, le pic peut d’ores et déjà avoir eu lieu.

Comment faut-il procéder ?
Testez votre urine à la même heure chaque jour, de préférence l’après-midi.
Ne buvez pas trop de liquides avant le test.
Essayez de ne pas uriner pendant au moins quatre heures avant le test.
Quel jour du cycle dois-je commencer les tests ?
Tout dépend du type de test que vous utilisez. Les tests d’ovulation Clearblue mesurent la variation de votre taux d’hormone par rapport à votre valeur de référence personnelle. Par conséquent, vous devez commencer à utiliser les tests Clearblue avant la survenue du pic de LH. Suivez les instructions fournies sur la notice pour déterminer quel jour du cycle commencer les tests, en fonction de la durée moyenne de vos cycles.

Ne soyez pas tentée de débuter plus tardivement pour utiliser moins de tests. Si vous ratez les jours de test non fertiles, vous ne pourrez pas détecter de façon précise les jours fertiles. C’est la raison pour laquelle il est également important de n’utiliser qu’une seule base de test par cycle.

Les tests moins onéreux, tels que les Wondfo, déterminent généralement une concentration absolue de LH dans votre urine. Par conséquent, il n’est pas aussi important de commencer les tests tôt. Vous devez bien sûr tester suffisamment tôt pour ne pas passer à côté de votre pic de LH, mais puisque le test ne part pas d’une valeur de référence, il n’est pas strictement nécessaire de tester avant le pic.

Les tests tels que les Wondfo ont un inconvénient : si vous avez naturellement un faible taux d’hormone, il est possible que votre pic de LH soit trop bas pour être détecté.

J’ai un cycle long/irrégulier. Comment savoir quand commencer les tests ?
Dans l’idéal, choisissez la date du premier jour de test en fonction de la durée de votre cycle le plus court au cours des six mois précédents. Continuez ensuite à tester jusqu’à ce que vous détectiez un pic. Si la durée de votre cycle varie de plus ou moins une semaine, vous pouvez vous attendre à effectuer jusqu’à 10 tests. Plus la durée de votre cycle varie, et plus vous effectuerez de tests.

Un test d’ovulation positif signifie-t-il que j’ai ovulé ?
Pas nécessairement. Un test d’ovulation détecte les signes que votre corps se prépare à ovuler, mais cela ne veut pas dire que vous allez forcément ovuler. Le corps de certaines femmes se prépare à ovuler plusieurs fois au cours d’un même cycle, mais l’ovule n’est pas toujours libéré. Si vous avez le SOPK [lien], une aménorrhée d’origine hypothalamique ou simplement des cycles irréguliers, ce problème vous est peut-être familier. Il est alors particulièrement important de savoir qu’un test d’ovulation positif ne signifie pas que vous allez ovuler. La courbe de température [lien] peut vous aider à confirmer la date à laquelle l’ovulation a eu lieu, mais uniquement a posteriori. Vous devrez prendre votre température de façon rigoureuse un mois durant afin d’obtenir des résultats, et encore sans garantie de succès.

J’effectue des tests quotidiens mais je ne semble jamais obtenir de résultat positif. Pourquoi ?
Plusieurs facteurs peuvent expliquer pourquoi vous n’obtenez pas de résultat positif :

Votre pic de LH est bref. Si votre pic de LH dure peu de temps, il est possible que vous le ratiez si vous ne testez qu’une seule fois par jour. Essayez d’effectuer deux tests par jour pendant un cycle.
Vous avez un cycle très long. Si votre cycle a tendance à durer, vous avez peut-être commencé à tester trop tôt.
Vous n’avez pas ovulé. Si vous n’obtenez pas de résultat positif, l’une des explications les plus évidentes est que vous n’avez pas ovulé. Cela peut s’expliquer par divers facteurs, notamment le stress, une maladie ou des conditions hormonales.
Les tests sont défectueux. Si vous utilisez des tests bon marché achetés en ligne vous devez être vigilante car il existe des produits contrefaits.
IAC 2017 :boy: brokenheart pathos🤰 +duphaston 3mois⛔ : erreurs PMA&Mater
09/18 projet en écriture : suivi en PMA et 🤰

Impryl (mthfr 10/18), VitC&D, Omega3/6, Vichy Célest
♂️ 677 Oats
♀️1298 Aspegic, ⚠️TSH/DG : LThyroxin, Insuline préconcept

07/18 IAC2++ prednisolone :🌟 filante
11/18 Protocole trophecoupe par 1 Prof après 10 gygys consultés : IAC transformée en FIV 7J5
14/11 Lovenox, 1er j5 notpregnant
3j6 et 1j5 vitrifiés
Prochain TEV cycle naturel

pray for bb2 🌈 full health
https://docs.google.com/spreadsheets/d/ ... edit#gid=0

Avatar du membre
EmyLou

Fivette mentor
Messages : 4879
Enregistré le : 01 avril 2018
Mon centre de PMA : 92- Hôpital Antoine Béclère (Clamart)
Centre étranger : IVI Barcelone

Message non lu par EmyLou » 29 juil. 2018 à 09:31

Absence d actions de ma gynécologue PMA sur le lien baisse de température en étant enceinte et manque de progestérone pour soutenir la nidation et le développement de l embryon

À confirmer mais pour soutenir la production naturelle de progestérone, intéressant de se supplémenter en vitamine C, zinc, magnésium et vitamine B6.
https://progesterone-naturelle.eu/augme ... urellement
A noter que mes médecins m avaient demander de ne plus en prendre minnce mais sur la base de quels éléments tangibles ?
Ma gynécologue PMA me prescrit qu une ovule matin et soir alors que d autres centres me disent bien 2 matin et soir... Mon fils les doses étaient plus fortes.

Les baisses de températures enceintes peuvent être liées à un manque de progestérone.
Et je n arrête pas de dire aux médecins de m en prescrire sur cycle naturel pour éviter la PMA mais pas d actions... minnce


Ci dessous un article intéressant.
http://www.confidentielles.com/r_5656_a ... ceinte.htm

Avoir une température basse en étant enceinte… Est-ce normal ? Voici quelques informations sur la température corporelle pendant la grossesse.


La température corporelle normale se situe entre 36°C et 37,5°C. Au-delà, cela peut indiquer le début d’une fièvre ou d’une autre maladie. Chez la femme, durant le cycle menstruel, la température corporelle subit des variations. Au début du cycle, elle varie entre 36,1°C et 36,7°C. Après l’ovulation, elle augmente à 37°C ou un peu plus pour revenir à la normale pendant la période des règles.

Cette variation est due à celle du taux de progestérone dans le corps. En effet, au début du cycle, le taux de cette hormone est basse d’où la constatation d’une température faible. Juste après l’ovulation, son taux augmente et la température subit ainsi une élévation. S’il n’y a pas de grossesse, son taux revient à la normale.

Normalement, durant la grossesse, la température du corps de la femme est de 37° C. Dans certains cas, elle peut être plus basse. Cette température basale peut indiquer un problème au niveau de la grossesse. Effectivement, celle-ci peut indiquer un faible taux de progestérone dans le corps.

La progestérone qu’on appelle aussi « hormone de grossesse » favorise la nidation de l’ovule fécondé et la gestation de l’œuf. Au début de la grossesse, elle est produite par le corps jaune, par la suite, c’est le placenta qui exerce cette fonction. Pendant la grossesse, elle maintient la muqueuse utérine en état pour accueillir et maintenir l’œuf. Elle a également un effet relaxant sur le muscle utérin et favorise les sécrétions du col de l’utérus.

Si le taux de progestérone dans le corps est faible durant la grossesse, il peut être identifié à partir d’une température basse. Si vous êtes sujettes à cette situation, consultez votre gynécologue. Il peut vous prescrire un médicament à base de progestérone. Dans certains cas, une injection intramusculaire de cette hormone peut être nécessaire. C’est important pour maintenir la grossesse et pour éviter une fausse couche ou un avortement précoce.

Si votre température est basse en étant enceinte, consultez votre gynécologue pour diagnostiquer les éventuels problèmes existants.
IAC 2017 :boy: brokenheart pathos🤰 +duphaston 3mois⛔ : erreurs PMA&Mater
09/18 projet en écriture : suivi en PMA et 🤰

Impryl (mthfr 10/18), VitC&D, Omega3/6, Vichy Célest
♂️ 677 Oats
♀️1298 Aspegic, ⚠️TSH/DG : LThyroxin, Insuline préconcept

07/18 IAC2++ prednisolone :🌟 filante
11/18 Protocole trophecoupe par 1 Prof après 10 gygys consultés : IAC transformée en FIV 7J5
14/11 Lovenox, 1er j5 notpregnant
3j6 et 1j5 vitrifiés
Prochain TEV cycle naturel

pray for bb2 🌈 full health
https://docs.google.com/spreadsheets/d/ ... edit#gid=0

Avatar du membre
poupoune22

Fivette de platine
Messages : 848
Enregistré le : 26 juillet 2018
Mon centre de PMA : 29- CHRU Hôpital Morvan (Brest)
Âge : 30

Message non lu par poupoune22 » 29 juil. 2018 à 09:40

Oui Emylou nous aucun diabète donc je me fais plaisir et en mangeant équilibrée. J'ai pensé à toi, je me suis dit que j'ai oublié de te féliciter. Je suis contente pour toi. Oui en effet, nous sommes enceinte. Toi tu te bats pour que ta grossesse se passe le mieux possible, ce qui est légitime mais il y a des choses où les médecins ne font pas de recherche. Je dois dire à mon gynécologue que la pma m'avait dit de surveiller ma tsh tous les mois, j'aurais peut-être rien pendant la grossesse. Comme je ne prends pas de traitement et que ma tsh est normal, ce qui est bien. J'ai de la chance mais on m'a dit de surveiller. Au labo, ils se demandent aussi pourquoi on me prescrit cela comme aucun traitement. Il a quand même fait antitpo et tsh dernèrement et cela allait. Pour mon gynécologue, mes antitpo aurait été inquiétants à 1 000. là à 312 et maintenant 320, cela va. ce n'est pas encore le seuil pas bon. tant mieux.
Oui pour mon amie, c'est vrai que je me dis elle a du courage d'affronter toutes ses épreuves. On doit considérer qu'elle arrive à tomber enceinte mais la grossesse ne se poursuit pas malheureusement. Cela pourrait être intéressant que je lui en parle, on ne sait jamais mais si les médecins n'investiguent pas là dedans.
Oui sourions nous sommes enceintes.
Iac 1 : 28/03/2018 notpregnant
Iac 2 : 27/04/2018 testpositif
12/05/2018 : 232 ui
16/05/2018 : 1 698 ui
29/05/2018 un bébé de 5 mm dans l'utérus avec une activité cardiaque
11/06/2018 un bébé de 15.3 mm avec un bigheart
T1 06/07/2018 un bébé de 52 mm tout va bien avec un battement à 169 bpm
25/08/2018 :girl:
T2 17/09/2018 : 464 g pour 23 cm
T3 : 16/11/2018 : 1.4kg
03/12/18 : visite 8eme mois et contrôle écho car ventre petit. Retard de croissance car un peu en dessous de 10%. 1.8kg contrôle écho le 17/12.

Avatar du membre
EmyLou

Fivette mentor
Messages : 4879
Enregistré le : 01 avril 2018
Mon centre de PMA : 92- Hôpital Antoine Béclère (Clamart)
Centre étranger : IVI Barcelone

Message non lu par EmyLou » 29 juil. 2018 à 09:46

Qu en est il du diagnostic des femmes qui seraient avec une insuffisance de progestérone et une dominance d’œstrogène ?

Vu l erreur de prescription sur mon iac en juin de provames. Ce diagnostic pourtant utile pour nous rendre plus féconde semble rarement fait.
IAC 2017 :boy: brokenheart pathos🤰 +duphaston 3mois⛔ : erreurs PMA&Mater
09/18 projet en écriture : suivi en PMA et 🤰

Impryl (mthfr 10/18), VitC&D, Omega3/6, Vichy Célest
♂️ 677 Oats
♀️1298 Aspegic, ⚠️TSH/DG : LThyroxin, Insuline préconcept

07/18 IAC2++ prednisolone :🌟 filante
11/18 Protocole trophecoupe par 1 Prof après 10 gygys consultés : IAC transformée en FIV 7J5
14/11 Lovenox, 1er j5 notpregnant
3j6 et 1j5 vitrifiés
Prochain TEV cycle naturel

pray for bb2 🌈 full health
https://docs.google.com/spreadsheets/d/ ... edit#gid=0

Avatar du membre
EmyLou

Fivette mentor
Messages : 4879
Enregistré le : 01 avril 2018
Mon centre de PMA : 92- Hôpital Antoine Béclère (Clamart)
Centre étranger : IVI Barcelone

Message non lu par EmyLou » 29 juil. 2018 à 09:48

Poupoune crossfingers

Ta tsh est à combien ?
IAC 2017 :boy: brokenheart pathos🤰 +duphaston 3mois⛔ : erreurs PMA&Mater
09/18 projet en écriture : suivi en PMA et 🤰

Impryl (mthfr 10/18), VitC&D, Omega3/6, Vichy Célest
♂️ 677 Oats
♀️1298 Aspegic, ⚠️TSH/DG : LThyroxin, Insuline préconcept

07/18 IAC2++ prednisolone :🌟 filante
11/18 Protocole trophecoupe par 1 Prof après 10 gygys consultés : IAC transformée en FIV 7J5
14/11 Lovenox, 1er j5 notpregnant
3j6 et 1j5 vitrifiés
Prochain TEV cycle naturel

pray for bb2 🌈 full health
https://docs.google.com/spreadsheets/d/ ... edit#gid=0

Avatar du membre
poupoune22

Fivette de platine
Messages : 848
Enregistré le : 26 juillet 2018
Mon centre de PMA : 29- CHRU Hôpital Morvan (Brest)
Âge : 30

Message non lu par poupoune22 » 29 juil. 2018 à 11:59

Elle est dans les normes donc mes anticorps ne l'endommagent pas pour l'instant.
Iac 1 : 28/03/2018 notpregnant
Iac 2 : 27/04/2018 testpositif
12/05/2018 : 232 ui
16/05/2018 : 1 698 ui
29/05/2018 un bébé de 5 mm dans l'utérus avec une activité cardiaque
11/06/2018 un bébé de 15.3 mm avec un bigheart
T1 06/07/2018 un bébé de 52 mm tout va bien avec un battement à 169 bpm
25/08/2018 :girl:
T2 17/09/2018 : 464 g pour 23 cm
T3 : 16/11/2018 : 1.4kg
03/12/18 : visite 8eme mois et contrôle écho car ventre petit. Retard de croissance car un peu en dessous de 10%. 1.8kg contrôle écho le 17/12.