Bébé né d'IAD - comment le vivre au quotidien

Avatar du membre
VirgiRose

Fivette habituée
Messages : 34
Enregistré le : 23 février 2018
Mon centre de PMA : Gynécologue de ville

Re: Bébé né d'IAD - comment le vivre au quotidien

Message non lu par VirgiRose » 23 avr. 2018 à 22:04

Bonjour Alila,

Je me permets de te contacter car j'ai les mêmes réflexions que toi concernant le don d'ovocytes (auquel je vais sûrement être candidate) et son caractère anonyme qui me dérange un peu. Ce n'est pas tant pour moi mais pour cet enfant à venir, j'ai tellement peur qu'il fasse éventuellement de la recherche de sa part de génétique inconnue un cheval de bataille que je préférerais qu'il puisse avoir accès à quelques informations concernant la donneuse à sa majorité, s'il le souhaite (tout en sachant aussi qu'il fera peut être partie de ceux qui n'auront pas besoin de cela et qu'il vivra très bien la situation). Je commence tout juste mes recherches pour un don en Grande-Bretagne mais je ne trouve pas grand chose. Où en es-tu de tes recherches? La clinique que tu visais t'a-t-elle finalement recontacte ?
A bientôt !

Avatar du membre
Alila

Fivette de bronze
Messages : 266
Enregistré le : 02 novembre 2017
Mon centre de PMA : Gynécologue de ville

Message non lu par Alila » 14 mai 2018 à 05:29

Bonjour.

J'ai laissé tomber la piste Angleterre pour des raisons pratiques (déjà toutes les démarches entamées avec l'Espagne) et aussi car d'après mes renseignements (un gynécologue spécialisé en pma) il y a les mêmes contraintes qu'en Belgique ou en France : faible rémunération des donneuses donc attente longue. Après tu as toujours la possibilité de venir avec ta propre donneuse pour un don dirigé.
J'ai aussi fait un travail pour "dédramatiser" cette question d'anonymat vu que la mère biologique ce sera moi et que je compte le dire à l'enfant très tôt j'ai fait la part des choses entre anonymat et secret. J'en suis là à ce stade.

Je t'invite à te renseigner auprès de IVI Londres par exemple si tu parles anglais.


Bon courage dans tes démarches, tiens moi au courant !
Moi : 43 ans, pas d'enfant, bilan hormonal et ovulation ok sauf réserve ovarienne très basse. Lui : 46 ans, 1 enfant, RAS.
Stimulations simples commencées en septembre 2017 (bemfola 150 + ovitrelle 250) : 4 négatifs.

Avatar du membre
VirgiRose

Fivette habituée
Messages : 34
Enregistré le : 23 février 2018
Mon centre de PMA : Gynécologue de ville

Message non lu par VirgiRose » 14 mai 2018 à 10:49

Bonjour Alila,
Merci pour ta réponse. Depuis mon dernier message, j'ai passé pas mal de temps sur des forums UK et j'ai en effet aussi vu que les délais étaient assez longs, les formalités très couteuses (parfois plus que l'Espagne) et les processus finalement assez flous. Ça m'a pas mal découragée à poursuivre dans ce sens, à vrai dire. Et en parallèle, j'ai aussi lu pas mal d'ouvrages traitant de la question du don et de l'identité. Même si je mentirais en disant que je suis rassurée à 200% par ce que j'ai lu, cela m'a permis malgré tout de dédramatiser un peu cette situation. Nous sommes donc en train de nous renseigner pour les FIVDO en Espagne ou en République Tchèque.
Et toi, tu en es où ?
Belle journée :-)

Avatar du membre
Alila

Fivette de bronze
Messages : 266
Enregistré le : 02 novembre 2017
Mon centre de PMA : Gynécologue de ville

Message non lu par Alila » 06 juin 2018 à 22:48

Bonjour VirgiRose

Comme toi, j'ai dédramatisé l'aspect de l'anonymat.
Entre temps mon compagnon s'est retiré du projet donc je suis en train de voir comment faire : coparentalité, double don ou abandon.
Le double anonymat me pèserait beaucoup je pense.
A te lire.
Moi : 43 ans, pas d'enfant, bilan hormonal et ovulation ok sauf réserve ovarienne très basse. Lui : 46 ans, 1 enfant, RAS.
Stimulations simples commencées en septembre 2017 (bemfola 150 + ovitrelle 250) : 4 négatifs.