Question opk

Avatar du membre
Champignon

Fivette de bronze
Messages : 258
Enregistré le : 02 janvier 2015
Mon centre de PMA : 29- Clinique Pasteur (Brest)
Localisation : Brest
Âge : 34

Question opk

Message non lu par Champignon » 14 janv. 2015 à 12:53

Salut les filles !
J'ai appris hier que j'étais OPK mais rien de bien méchant, parait-il,
j'ai des cycles très réguliers de 28 jours, une petite inversion dans les taux LH et FSH,
un très bon stock d'ovules ...
Bref beaucoup d'infos d'un coup, mais ça ne me parle pas des masses....
Ce que je trouve bizarre, c'est d'avoir des cycles très réguliers mais quand même un petit souci hormonal.

Je ne sais pas ce qu'il faut faire pour changer tout ça, je ne sais pas si cela amoindrit considérablement ou pas mes chances de :enceinte: ,
Bref j'aimerais avoir vos commentaires: à celles qui ont le même problème que moi !

Merci beaucoup

Champi
Moi: OPK minime, Ras
Lui: terato sévère + oligo minime
FIV1: PS -
FIV2: 3 PS - Enceinte au TEC 4
Bébé né le 14 août 2016 :boy:
Pour bébé2: grossesse naturelle !
Bébé2 prévu début novembre 2017

Avatar du membre
LEROY

Fivette d'argent
Messages : 333
Enregistré le : 11 août 2014
Mon centre de PMA : 44- CHU Nantes

Message non lu par LEROY » 14 janv. 2015 à 16:37

Bonjour Champignon,
non tes chances ne sont pas amoindris. chez les opk la réserve ovarienne est très élevé car nos ovulations sont rares voir inexistantes. C'est une maladie génétique qui entraîne un dérèglement hormonale avec le plus souvent: acné, poils ou on devrait pas en avoir, cycles irréguliers, surpoids parfois. Mais après on a pas toutes les mêmes symptômes. Certaines ont des cycles irréguliers d'autres pas, certaines sont en surpoids voir obésité d'autres pas. C'est rien cela se corrige avec un traitement par stimulation pour te déclencher tes ovulations.Durant cette période ont te demande d'avoir des rapports réguliers pour multiplier tes chances de grossesse, si au bout de 6 mois t'es pas enceinte, là tu passe en insémination artificielle t'en fais 6 et après tu passes en FIV m'enfin généralement ça marche avant d'en arriver à la fiv surtout si ton homme à pas de problème de fertilité. la seule chose à craindre chez nous c'est l’hyper stimulation auquel cas il change ton protocole et au pire ils te font un driling: une intervention chirurgicale qui consiste à faire des petits trous dans les ovaires pour libérer l'excès de follicules sur les ovaires. Chez nous ces follicules nous empêchent d'ovuler correctement.
Le syndrome des ovaires polykistiques n'a jamais empêché à lui seule une femme d'avoir un enfant, si y a que ça c'est pas grave.
Moi: 29 ans, OPK
Lui: 35 azoospermie excrétoire: agénésie des canaux déférents.
FIV 1 octobre 2014: aucun transfert d'embryon car de qualité et de taille insuffisante
FIV 1 bis: mars 2015 2 Blastocystes. Transfert d'un blastocyste le 17/03, prise de sang le 30 et negatif puis technique juin 2015 et oeuf clair découvert à l'écho précoce
fiv 2 octobre 2015 hyperstimulation avec épanchement et 0 blason 0 transfert
iad 1 septembre2016 testpositif

Avatar du membre
Champignon

Fivette de bronze
Messages : 258
Enregistré le : 02 janvier 2015
Mon centre de PMA : 29- Clinique Pasteur (Brest)
Localisation : Brest
Âge : 34

Message non lu par Champignon » 14 janv. 2015 à 21:03

merci, en l'occurrence il n'y a pas que ça, il y a aussi un mari qui a des zozos de mauvaise qualité... mais bon on va partir sur des FIV ICSI a priori.
S'il y a d'autres témoignages sur le sujet OPK, je suis preneuse.
Bonne soirée ! biz
Moi: OPK minime, Ras
Lui: terato sévère + oligo minime
FIV1: PS -
FIV2: 3 PS - Enceinte au TEC 4
Bébé né le 14 août 2016 :boy:
Pour bébé2: grossesse naturelle !
Bébé2 prévu début novembre 2017

Avatar du membre
DebMat

Fivette novice
Messages : 9
Enregistré le : 11 janvier 2015
Mon centre de PMA : 988- Centre CalédoFertilité (Nouméa Nouvelle Calédonie)

Message non lu par DebMat » 15 janv. 2015 à 06:22

Bonjour Champignon,

Mon mari et moi avons à peu près les mêmes problèmes que vous.
Mes OPK sont un peu plus sévères et les anomalies du sperme au début étaient moins prononcées.
Nous sommes donc partis au début sur un stimulation sous clomid, car les gynécos pensaient que le sperme était bon.
Le seule risque avec tes OPK est la stimulation ovarienne pour la FIV mais vu qu'à priori ça a l'air minime, j'espère pour vous que ça ne sera pas un frein dans votre réussite.
Si tu veux plus de détails je peux t'en donner mais notre parcours étant très long je préfère ne pas te faire peur.
Car chaque couple est différent et vous aurez j'espère, votre bonheur rapidement.

Vous avez une date pour la FIV ?

Biz
Moi 32 ans, OMPK, lui 36 ans, OATS. Arrêt pilule juillet 2010.
Pour résumer : 12 cycles de Clomid, 7 cycles de stimulations pour 5 IAC, 7 cycles de FIV pour 5 ponctions, 1 hyperstimulation ovarienne sévère,1 drilling ovarien, 3 transferts d'embryons frais, 3 TEC, 1 oeuf clair.
En route vers la FIV DO ?

Avatar du membre
mimi80

Fivette fidèle
Messages : 79
Enregistré le : 29 juillet 2014
Mon centre de PMA : Autre pays
Centre étranger : Allemagne
Localisation : Allemagne

Message non lu par mimi80 » 20 janv. 2015 à 22:35

salut!
Un de mes problèmes était opk, avec acné, pas de règles du tout hors traitement, et je suis actuellement enceinte de jumeaux, après avoir déjà eu une petite fille par fiv.
Le seul risque est, comme mentionné plus haut, l'hyperstimulation. Ca a été le cas pour moi à chaque fois, mais c'est vite oublié après. Et au moins, on obtient comme ca plus d'embryons ce qui permet beaucoup de tentatives par TEC dans le cadre d'une seule fiv.
Bonne chance en tout cas dans ton parcours!
moi 34a PCOS trompes bouchées; lui 32a ok
BB1: FIV1 hyperst. 10 findus J5; TEC1 + notre petite fille!
BB2: TEC2 + fausse couche; TEC3,3bis -;TEC4 + fausse couche 6sa
FIV2 hyperst. 6 findus J5;
TEC5 ++ des jumeaux!!! garcon+fille nés à 38+6 SA en avril 2015, 47cm 2260g et 48cm 2300g

Avatar du membre
Champignon

Fivette de bronze
Messages : 258
Enregistré le : 02 janvier 2015
Mon centre de PMA : 29- Clinique Pasteur (Brest)
Localisation : Brest
Âge : 34

Message non lu par Champignon » 20 janv. 2015 à 22:49

Merci les filles,
En l'occurrence je ne suis pas rellement opk car le rapport lh/fsh est à 1 alors qu'on parle d'opk quand il est à 2. Mais bon. En tous les cas ça n'a pas l'air d'être une très mauvaise nouvelle. Donc ça va.


Pour répondre aux questions, non on n'a pas encore de date de Fiv mais courant février mars je pense,
Je veux bien le détail de ton parcours si cela ne te dérange pas car cela nous prépare pour la suite.

Bravo pour les jumeaux trophee
Moi: OPK minime, Ras
Lui: terato sévère + oligo minime
FIV1: PS -
FIV2: 3 PS - Enceinte au TEC 4
Bébé né le 14 août 2016 :boy:
Pour bébé2: grossesse naturelle !
Bébé2 prévu début novembre 2017

Avatar du membre
LEROY

Fivette d'argent
Messages : 333
Enregistré le : 11 août 2014
Mon centre de PMA : 44- CHU Nantes

Message non lu par LEROY » 20 janv. 2015 à 23:33

Moi par contre j'ai des ovules de mauvaises qualites donc du coup embryons de mauvaises qualites et pas de,transfert. D apres la gyneco les ovules de mauvaises qualites seraient lies a mes ovaires polykistiques.
Moi: 29 ans, OPK
Lui: 35 azoospermie excrétoire: agénésie des canaux déférents.
FIV 1 octobre 2014: aucun transfert d'embryon car de qualité et de taille insuffisante
FIV 1 bis: mars 2015 2 Blastocystes. Transfert d'un blastocyste le 17/03, prise de sang le 30 et negatif puis technique juin 2015 et oeuf clair découvert à l'écho précoce
fiv 2 octobre 2015 hyperstimulation avec épanchement et 0 blason 0 transfert
iad 1 septembre2016 testpositif

Avatar du membre
DebMat

Fivette novice
Messages : 9
Enregistré le : 11 janvier 2015
Mon centre de PMA : 988- Centre CalédoFertilité (Nouméa Nouvelle Calédonie)

Message non lu par DebMat » 21 janv. 2015 à 02:47

Pareil que toi Leroy, ovocytes de mauvaise qualité à cause des opk, on en a beaucoup, on diminue les doses pour éviter l'hyperstim puis on en transfert de mauvaises qualité. Pas d'embryons au congel.
Malheureusement mimi 80 tout le monde n'a pas la chance d'avoir des embryons à congeler pour plus tard.
Félicitations en tous cas c'est une belle réussite.
Moi 32 ans, OMPK, lui 36 ans, OATS. Arrêt pilule juillet 2010.
Pour résumer : 12 cycles de Clomid, 7 cycles de stimulations pour 5 IAC, 7 cycles de FIV pour 5 ponctions, 1 hyperstimulation ovarienne sévère,1 drilling ovarien, 3 transferts d'embryons frais, 3 TEC, 1 oeuf clair.
En route vers la FIV DO ?

Avatar du membre
mimi80

Fivette fidèle
Messages : 79
Enregistré le : 29 juillet 2014
Mon centre de PMA : Autre pays
Centre étranger : Allemagne
Localisation : Allemagne

Message non lu par mimi80 » 21 janv. 2015 à 11:38

Désolée, les filles, je ne savais pas que les ovaires polykystiques pouvaient faire des ovocytes de mauvaise qualité, on ne m'en a jamais parlé. Moi j'ai par contre à chaque fois eu une hyperstimulation et des médicaments costauds juste après la ponction pour essayer de limiter ça au plus, et du coup je n'ai jamais fait de transfert directement dans le même cycle, on a toujours dû congeler et passer par des TEC. Les traitements et la façon de les adapter diffèrent en fonction des médecins et c'est à chaque fois du cas par cas, et notre corps réagit aussi différemment à chaque cycle. Je me souviens sous clomid, des fois en 4 jours c'était déjà bon alors qu'à un autre cycle il fallait attendre 10 jours... alors qu'à priori je n'avais rien fait autrement. Heureusement que le suivi prise de sang/écho était très fréquent et que le centre n'est pas loin de chez moi.

Dans ton cas, Champignon, c'est probablement à cause du spermogramme que vous passez directement en fiv. Moi, je dirais que c'est une chance. J'avais personnellement très mal supporté les 6 cycles de clomid, grosse fatigue, nausées, goût totalement modifié (comme quand on mange une pomme ou du jus d'orange après s'être brossé les dents) et du coup j'ai perdu 5-6kg à cause de ce traitement, les gens commençaient à se faire du souci, si je n'étais pas gravement malade, car je devenais maigre. Alors je me suis vraiment réjouie quand on a enfin eu le droit de passer à la fiv. Du coup, après la torture sous clomid ça a été pour moi une libération, et malgré les piqûres pas forcément très agréables, par l'absence de gros effets secondaires, j'ai vraiment bien pris le fait de faire une fiv.

Mais c'est vrai que chaque cas est différent... (apparemment les gens d'habitude réagissent par exemple plutôt bien au clomid, ce qui n'était pas du tout mon cas).
Alors je te souhaite beaucoup de courage, parles-en bien avec ton chéri, et il faut vraiment prendre ça comme une chance, ne pas avoir trop peur ou honte, je me suis toujours dit que quand on a mal à la tête on prend de l'aspirine, quand on a une crise dl'appendicite, on se fait opérer, alors quand on ne peut pas avoir de bébé tout seuls... et bien il ne faut pas hésiter à profiter des progrès de la médecine et dis-toi que si nous étions nées 30 ans plus tôt, nous serions peut-être restées sans enfant...
Quoique dans ton cas, un bébé couette n'est pas non plus totalement exclu nuitamour ? il "suffirait" d'un bon spermatozoïde pour que ca marche!
moi 34a PCOS trompes bouchées; lui 32a ok
BB1: FIV1 hyperst. 10 findus J5; TEC1 + notre petite fille!
BB2: TEC2 + fausse couche; TEC3,3bis -;TEC4 + fausse couche 6sa
FIV2 hyperst. 6 findus J5;
TEC5 ++ des jumeaux!!! garcon+fille nés à 38+6 SA en avril 2015, 47cm 2260g et 48cm 2300g

Avatar du membre
mimi80

Fivette fidèle
Messages : 79
Enregistré le : 29 juillet 2014
Mon centre de PMA : Autre pays
Centre étranger : Allemagne
Localisation : Allemagne

Message non lu par mimi80 » 21 janv. 2015 à 12:00

Et pour répondre à ta question, Champignon, voilà mon parcours:

ensemble depuis 2002 love2 , mariés depuis 2010 mariage
fin 2010: arrêt pillule/préservatif

2011:
après quelques mois de non-retour de règles (et problèmes hormonaux avant même de prendre la pillule vers mes 19 ans, sans qu'un nom précis ait été posé sur mon problème), rapidement mon gynécologue nous a dirigé vers la PMA. je précise que nous habitons en Allemagne, alors nous avons eu la chance de pouvoir avoir un rendez-vous et un début de traitement très rapidement.

dosages hormonaux en tout genre => ovaires polykystiques
spermogramme bon

3 mois de traitement de stimulation clomid (avec un suivi prise de sang/écho très souvent, avec piqûre de déclenchement de l'ovulation)
toujours 1 ou 2 beaux follicules mais à chaque fois prise de sang ---

examen des trompes => trompes bouchées, débouchées par la pression du liquide au cours de l'examen (pourquoi ne l'ont-ils pas fait dès le début???)
encore 3 mois de traitement clomid => toujours - (je pense que mes trompes, même débouchées, ne fonctionnent quand même pas comme il faut)


2012:

FIV 1
stimulation avec le pen de Gonal, et à partir du jour 5 ou 6 un autre produit (aussi piqûre) qui doit empêcher que l'ovulation ne se déclenche toute seule;
je faisais les piqûres toute seule (ici, aucune aide ne m'a été proposée), le 2ème produit (à dissoudre et mélanger seule) me donnait une sensation de brûlure et laissait un petit gonflement rouge, qui partait ensuite.
Pas vraiment d'effets secondaires. C'était juste un peu pénible toutes ces piqûres, mais par rapport au bonheur de tenir son petit bébé dans les bras ca n'est vraiment rien!
Puis piqûre de déclenchement.
La ponction s'est fait sous anesthésie générale, mais je ne sais quelle méthode "light" qui fait qu'on peut se lever et repartir 2h après, mais accompagné.
En soit, ça ne m'a pas fait mal, mais après c'est l'hyperstimulation (je dirais 2 jours après) qui a été l'horreur absolue. J'ai eu droit à des médicaments costauds (des trucs donnés contre le cancer du sein, qui agissent pour bloquer certaines hormones), perfusions, etc... 2 semaines d'arrêt (les premiers jours couchée, sans pouvoir rien avaler, avec pour consigne de boire 3-4L d'eau pour que le sang ne se densifie pas trop, car du liquide passait dans le ventre, extrêmement gonflé..., plusieurs visites de contrôle à la pma jusqu'à ce que mon état se stabilise). Donc évidemment pas de transfert "frais".

le contre-coup de cette hyperstimulation a été un (trop) grand nombre d'ovocytes: >35, dont 26 ont pu être fécondés, 15-20 cultivés jusqu'au 5e jour, et les 10 plus beaux (seulement, je ne sais d'ailleurs pas pourquoi pas tous?) congelés au stade de blastocyte à J5.

TEC1: nous avons eu beaucoup beaucoup de chance, testpositif , une grossesse de rêve :enceinte: , et à la clé une magnifique petite fille est née en décembre !!! :girl:


2014:
nous partons confiants, sachant qu'il nous reste encore 8 blastocytes congelés par 2, donc la possibilité de faire 4 transferts.
bon, nous ne pensions pas arriver à avoir tous nos enfants avec ces 8 (quoique...), mais ça devait au moins suffire pour un(e) 2ème.

TEC2: prise de sang testpositif mais peu de temps, la 2ème bande sur mon test pipi est apparue relativement tard, fausse couche précoce pleurs

TEC3: les 2 blastocytes n'ont pas survécu à la décongélaton (encore aujourd'hui, j'ai des doutes... peut-être ont-ils juste fait tomber la boîte par terre? pourquoi les 2 d'un coup ???)

TEC3bis: transfert des 2 suivants , test ---

TEC4: test pipi +, avec des bandes qui foncent et foncent de jour en jour, prise de sang testpositif et l'écart d'âge que je m'étais imaginé comme idéal: à 2 semaines près 2 ans d'écart avec ma fille

alors grande grande déception quand je commence à avoir des douleurs, crampes et saignements (à 1500km de mon centre de PMA, en pleine campagne sans aucun hôpital sérieux à moins de 100km)
et malheureusement 1 à 2 jours après tout est parti... fin de cette aventure, 2ème fausse couche, à 6sa. pleurs

j'ai ensuite un peu hésité à reprendre, du fait de la nécessité de refaire un FIV "complète", comme j'allaite encore ma petite fille.
mon médecin a commencé par me dire qu'il faudrait que je revienne vers lui quand j'aurai sevré ma fille,ce qui me semblait improbable et lointain, et je ne voulais pas essayer de faire BB2 en privant BB1 de quelque chose d'encore très important pour elle; puis après diverses discussions et un autre rendez-vous avec mon médecin, nous avons décidé de reprendre, mais en faisant une pause des tétées à partir de la ponction (à cause des médicaments contre l'hyperstimulation)

du coup, nous voilà repartis.

FIV2 en juin
hyperstimulation moins forte cette fois-ci (on n'a pas augmenté les doses de gonal au fur et à mesure contrairement à la première fois), que j'ai plutôt bien supportée.
Néanmoins pas de transfert frais et toujours des médicaments assez méchants pour lutter contre l'hyperstimulation.
Résultat: 19 ovocytes, dont 14 matures, 12 ont été fécondés et cultivées, et 6 ont tenu jusqu'au stade de blastocyte et ont pu être congelés, par 2 (dès J4 pour les premiers et à J5 pour les autres)

Juillet TEC1 testpositif , grossesse gémellaire :enceinte: beaucoup de nausées au premier trimestre (des taux de hcg 6 fois plus hautes que la première fois!), des malaises, des saignements, des arrêts maladie, des angoisses suite à une clarté nucale un peu élevée pour juju1 levées après le tri-test (résultats de la prise de sang), bonne écho morpho au 2ème trimestre,
je suis actuellement dans ma 28e SA :boy: :girl: demi-arrêt de travail, fatiguée, mais très heureuse et je vais essayer de les garder au chaud le plus longtemps possible pour éviter la prématurité...
moi 34a PCOS trompes bouchées; lui 32a ok
BB1: FIV1 hyperst. 10 findus J5; TEC1 + notre petite fille!
BB2: TEC2 + fausse couche; TEC3,3bis -;TEC4 + fausse couche 6sa
FIV2 hyperst. 6 findus J5;
TEC5 ++ des jumeaux!!! garcon+fille nés à 38+6 SA en avril 2015, 47cm 2260g et 48cm 2300g

Avatar du membre
DebMat

Fivette novice
Messages : 9
Enregistré le : 11 janvier 2015
Mon centre de PMA : 988- Centre CalédoFertilité (Nouméa Nouvelle Calédonie)

Message non lu par DebMat » 21 janv. 2015 à 12:07

Oui Mimi tu as raison chacun réagit de façon différente.
Perso après 12 cycles de clomid passer aux IAC fut aussi un soulagement, je n'ovulais pas systématiquement sous clomid même avec 3 par jour, et même avec une ovulation, il n'y a jamais eu fécondation.
Une fois en stimulation pour IAC, ça n'a pas été beaucoup plus simple, j'ai fait 5 cycles sous fostimon pour faire seulement 2 IAC car mes ovaires décidaient de ne pas produire de follicule ou trop (3).
Passer en FIV fût encore une fois un soulagement, et finalement ce fût pire, mauvaise qualité embryonnaire, ce qui fût une claque surtout lors de la seconde FIV car à la première on mettait ça sur le compte de l'hyperstim et ma santé a été tellement en jeu qu'on ne s'était pas focalisés sur ce détail.
Quels médicaments as tu eu pour limiter l'hyperstim ?
Moi mes premiers symptômes n'ont pas été pris suffisamment au sérieux et le médecin (qui n'était pas ma gynécologue) a tout de même pris la décision de faire le transfert.
Heureusement que je n'étais pas enceinte car j'ai tout de même été hospitalisée 6 jours dont 3 aux soins intensifs.
Après toutes ces étapes difficiles et ces échecs il est difficile de rester positifs mais on y croit toujours, on espère que la chance finira par tourner.

Nous tentons la 3e IAC demain, croisez les doigts pour nous :-).

Champignon, considère aussi le passage en FIV comme une chance, même si cela peut être un peu brutal comme entrée dans la PMA, dis toi qu'au moins vous perdez moins de temps.
Le parcours de Mimi est encourageant, j'espère vraiment que ça puisse fonctionner rapidement pour vous.
Moi 32 ans, OMPK, lui 36 ans, OATS. Arrêt pilule juillet 2010.
Pour résumer : 12 cycles de Clomid, 7 cycles de stimulations pour 5 IAC, 7 cycles de FIV pour 5 ponctions, 1 hyperstimulation ovarienne sévère,1 drilling ovarien, 3 transferts d'embryons frais, 3 TEC, 1 oeuf clair.
En route vers la FIV DO ?

Avatar du membre
DebMat

Fivette novice
Messages : 9
Enregistré le : 11 janvier 2015
Mon centre de PMA : 988- Centre CalédoFertilité (Nouméa Nouvelle Calédonie)

Message non lu par DebMat » 21 janv. 2015 à 12:17

Wahou, quelle récolte !
Si seulement j'avais pu avoir un bébé en récompense de mon hyperstim, tu sais donc ce que sais l'horreur de l'hyperstim sévère.
Pendant les moments les plus difficiles, je me rattachais au fait que j'avais 2 embryons dans le bidou et que peut-être un s'était accroché, je savais déjà qu'il n'y en aurait pas de congelé.
Mon seul espoir était donc là et sur le moment, il m'était impossible d'envisager une deuxième FIV.
Jusqu'à combien de jours de stimulation as tu tenu ?
Pour la première FIV j'étais déjà à 2000 d'oestradiol au premier contrôle à S9 il me semble, on a déclenché le lendemain à 3000 d'oestradiol, il est clair que les follicules n'avaient pas eu suffisamment le temps de maturer.
On en a récolté 15, 5 fécondés, 2 transférés.
Punaise 26 fécondés !!!!

En Allemagne ils proposent des demi arrêts de travail ? C'est pas mal, en France c'est tout ou rien.

Prends bien soin de toi, 28 SA c'est clairement trop tôt.
Moi 32 ans, OMPK, lui 36 ans, OATS. Arrêt pilule juillet 2010.
Pour résumer : 12 cycles de Clomid, 7 cycles de stimulations pour 5 IAC, 7 cycles de FIV pour 5 ponctions, 1 hyperstimulation ovarienne sévère,1 drilling ovarien, 3 transferts d'embryons frais, 3 TEC, 1 oeuf clair.
En route vers la FIV DO ?