nouvelle fivette, envie d'échanger

Répondre
Avatar du membre
caminours

Fivette novice
Messages : 3
Enregistré le : 18 juillet 2017
Mon centre de PMA : 75- Hôpital Tenon (Paris 20)
Âge : 37

nouvelle fivette, envie d'échanger

Message non lu par caminours » 21 juil. 2017 à 21:32

Coucou à toutes, je suis toute nouvelle sur le site et je voudrais discuter (parceque les copines bienveillantes avec leurs conseils, c'est chou mais bon ;-) )
Moi: 36
Lui: 32
love2 depuis 6 ans et demi
essais depuis 5 ans et demi
moi une FCS en 2007
aucune étiologie de l'infertilité retrouvée, ni lui, ni moi
contact avec des pma depuis 3 ans mais refus du fait de mon surpoids
1ère FIV début juillet: 6 ovocytes, 3 fécondés, 1 transféré, 2 brybry qui devaient partir en congel mais finalement détruits...
retour à la case ponction
sonne

Avatar du membre
Impatiente

Fivette mentor
Messages : 4318
Enregistré le : 07 septembre 2016
Mon centre de PMA : 92- Hôpital Foch (Suresnes)
Âge : 35

Message non lu par Impatiente » 25 juil. 2017 à 11:33

Bonjour et bienvenue parmi nous !

Tu verras, on a beaucoup de soutien sur ce forum. Et vu que tout le monde passe par la même chose, pas de remarque maladroite malgré la bienveillance !

Je suis désolée pour ton notpregnant et j'espère que la prochaine FIV sera la bonne!
Quels centres t'ont jetés?

Bises
love2 Nous : 35 ans. Lui : OATS sévère. Moi : RAS. Essais BB1 depuis mars 2015

>FIV ICSI 1 : octobre 2016, pas de zozos, ovocytes congelés. Transfert de 2J2 frais en février 2017 notpregnant pas de congelés Kosmil
>FIV ICSI 2 : juin 2017 : transfert de 2J5 pregnant . Grossesse hétérotopique, une trompe en moins, bébé est restée bien accrochée muuscle

cigrose Notre fille fait notre bonheur depuis mars 2018
minipingoo Reste 5 findus (2J5 et 3J6)
:?: rendez-vous pour discuter BB2 le 14 janvier 2019... sablitime

Avatar du membre
caminours

Fivette novice
Messages : 3
Enregistré le : 18 juillet 2017
Mon centre de PMA : 75- Hôpital Tenon (Paris 20)
Âge : 37

Message non lu par caminours » 26 juil. 2017 à 21:10

Bonjour impatiente, ravie de te "rencontrer"... je suis désolée, je ne comprends pas tout à ta signature: tu es en attente d'une écho c ça?
les centres qui m'ont "refusée" c'est l’hôpital de jour de Vitry et A. Béclère... (en fait, ils ne te refusent pas, ils te disent revenez quand vous aurez perdu 36 kg)...


pour l'histoire plus complète:
je vais vous raconter mon histoire, parfois, la notre...
J'ai toujours pensé que les bébé se faisaient depuis que le monde est monde et que plus on pouvait tenir la médecine loin de ça, mieux c'était. En finissant mes études d'infirmière (lol), mon premier amour et moi avons décidé d’arrêter les contraceptifs et de se dire que "ça viendrait quand ça viendrait"... Après tout, nous étions jeunes, amoureux, nous avions un travail... Je suis tombée enceinte 3 ans après, sans y avoir jamais prêté attention. Le classique binôme joie infinie/angoisse en voyant les 2 barres sur le test pipi... Malheureusement, à 10 SA, j'ai fait une fausse couche... Je ne connaissais rien de tout ça, je venais d'arriver à Paris, je n'avais ni MT ni gynécologue, je ne voulais pas aller aux urg alors que mon chéri n'était pas rentré du travail, j'ai donc appelé sos médecins. Il ne m'a donné aucun conseils (d'aller aux urg gynécologue pour vérifier s'il fallait un curetage par ex...), c'est à peine s'il m'a crue, il devait pensé que j'étais une primipare inquiète de tout! Suite à cette FCS, notre couple a traversé de grosses difficultés en particulier sexuelles... Il était mon premier amour et nous avions donné tellement de 2è chances à notre couple qu'après 8 ans, j'ai préféré qu'on arrête là.
Alors voilà, je me suis retrouvée à l'aube de la trentaine (j'avais 27 ans), célibataire, dans un studio... Rencontrer un nouvel homme n'était pas mon urgence, je préférai me retrouver moi... Toutefois, une question trottait dans ma tête: j'avais quand même mis 3 ans à tomber enceinte, j'avançais vers mes 30 ans et même si le prince charmant n'était pas encore là, quand il arriverait, aurions nous le temps de réfléchir à un projet bébé ou nous faudrait il y penser rapidement??. J'avais besoin de me rassurer sur ma fécondité (c'était la très grande mode des SOPK). Tous les gynécos m'ont dit que sans conjoint, ça ne servait à rien et qu'ils ne pouvaient rien conclure (ce qui est en partie vrai mais pas entièrement).
Quand j'ai eu le bonheur de rencontrer mon doudou, après 1 an d'amour, même si nous en étions encore à nous découvrir, j'ai proposé qu'on arrête les contraceptifs (j'avais 31 ans et lui 27). Il était totalement OK mais j'ai vu au fil des années son désir d'enfant se concrétiser et c'est après ses 30 qu'il en a vraiment eu envie d'après moi. Après 3 ans sans rien, ayant trouvé un gynécologue avec qui je me sentais bien, nous avons commencé à chercher si quelque chose ne clochait pas... on a fait des prise de sang, des dosages, des échographies, des spermogramme, etc... RIEN, tout semblait coller.
Au bout d'un temps il a bien été contraint de nous diriger vers la pma.
Au premier rendez-vous la gynécologue de la clinique m'a dit que vu mon obésité elle ne pouvait me prendre en charge. Elle m'a donc adressée en consult obésité... re tests, etc... Aucun retentissement de mon obésité sur mes fonctions cardio, etc...
Nous avons été voir d'autres centres de PMA, même réponse: si je n'avais pas d'enfant c'est parceque j'étais trop grosse, et les traitement étaient dangereux pour les femmes "comme moi" alors je devais perdre du poids et revenir. Je vous passe les humiliations et les sous entendus, la violence des propos que j'ai pu entendre, le jugement...
J'ai perdu 26 kg en quelques moi (forcément, j'étais en pleine dépression) mais cela ne leur suffisait toujours pas... On gagne du temps, on refait éternellement les mêmes exams, on se revoit dans 6 mois avec 10 kg de moins, etc...
Heureusement, quelques médecins n'ont pas fait ce métier comme ils auraient fait plombier (et j'ai beaucoup de respect pour le plombiers). Le médecin nutritionniste qui nous suit mon chéri et moi a vu que je sombrais et qu'on ne pouvait continuer à faire pression sur moi. elle a été "vendre" mon dossier en mater et en pma à La Pitié qui m'a orienté sur Tenon puisque la Pitié ne fait pas les fiv.
ENFIN quelque chose BOUGEAIT!!! ENFIN DE L'ESPOIR après 3 ans à avoir été rejetés.
La gynécologue de Tenon m'a refait faire quelques exams (ceux qui avaient fini par être trop vieux) et m'a tout de suite donné une petite stimulation hormonale en attendant la FIV histoire de ne pas me laisser "sans rien".

Alors nous voilà au cœur du sujet: en juin, l'appel miraculeux: "contactez nous à votre prochain cycle qu'on commence les traitement afin de vous faire une ponction avant l'été!!!!!!"
Enfin! Nous étions si heureux qu'il se passe enfin quelque chose!!
Les injections: dur dur pour le moral, les nerfs, mais bon, comme tout le monde nous le dit "c'est pour la bonne cause"
La ponction? les joies de l’hôpital (des problèmes avec les admissions, etc...) mais bon...
La semaine après la ponction? oui, là ça a été dur, j'avais mal au ventre tout le temps mais bon, ils avaient prélevés 6 ovocytes, 3 avaient fécondés, alors la douleur, on s'en fiche... on m'a réimplanté 1 brybry il y a 2 semaines. Mon chéri a grave investi, moi, je me suis plus protégée; c'était la première tentative! Et puis mardi, prise de sang neg... bon, triste c'est sur mais je pensais à mes 2 autres bribri dans le congélo qui allaient pouvoir retrouver la chaleur de mon ventre alors tout n'était pas perdu... Sauf que le soir même, je reçois le compte rendu: les 2 autres brybry ont cessé de se développer, ils ont été détruits............... Retour à la case départ avec une ponction de moins sur les 4 prévues... Alors oui, je commence à me dire et si jamais, si jamais ça ne marchait pas, si je ne pouvais être maman....
Voilà pour ma ptite histoire à moi, je sais que nos histoires sont des histoires de douleur et de souffrance... Promis les filles, je cherche pas à vous plomber coeurquibat
Moi: 36
Lui: 32
love2 depuis 6 ans et demi
essais depuis 5 ans et demi
moi une FCS en 2007
aucune étiologie de l'infertilité retrouvée, ni lui, ni moi
contact avec des pma depuis 3 ans mais refus du fait de mon surpoids
1ère FIV début juillet: 6 ovocytes, 3 fécondés, 1 transféré, 2 brybry qui devaient partir en congel mais finalement détruits...
retour à la case ponction
sonne

Avatar du membre
Impatiente

Fivette mentor
Messages : 4318
Enregistré le : 07 septembre 2016
Mon centre de PMA : 92- Hôpital Foch (Suresnes)
Âge : 35

Message non lu par Impatiente » 27 juil. 2017 à 09:38

Hello Caminours!

Oui je suis maintenant en attente de l'écho du premier trimestre. On a hâte, surtout après ce qui nous est arrivé la semaine dernière (grossesse extra-utérine hémorragique)
On espère que bébé va rester bien accroché

Je suis contente pour toi que tu aies fini par rencontrer des docteurs humains, quel dur parcours....
Ne perds pas espoir, aucune tentative ne ressemble à l'autre, regarde dans ma signature...
Je te souhaite que la prochaine soit la bonne !
J'ai une copine suivie à Tenon, je suis sure que c'est un très bon centre :-)

Je t'envoie plein de courage
:smack:
love2 Nous : 35 ans. Lui : OATS sévère. Moi : RAS. Essais BB1 depuis mars 2015

>FIV ICSI 1 : octobre 2016, pas de zozos, ovocytes congelés. Transfert de 2J2 frais en février 2017 notpregnant pas de congelés Kosmil
>FIV ICSI 2 : juin 2017 : transfert de 2J5 pregnant . Grossesse hétérotopique, une trompe en moins, bébé est restée bien accrochée muuscle

cigrose Notre fille fait notre bonheur depuis mars 2018
minipingoo Reste 5 findus (2J5 et 3J6)
:?: rendez-vous pour discuter BB2 le 14 janvier 2019... sablitime