Qui est suivi au chu de dijon???

Avatar du membre
Anna71

Fivette fidèle
Messages : 50
Enregistré le : 20 février 2018
Mon centre de PMA : 21- CHU de Dijon Le Bocage

Re: Qui est suivi au chu de dijon???

Message non lu par Anna71 » 21 févr. 2018 à 23:00

Lilipma, emilpatte,

Merci de vos messages. Quand cela m’est tombé dessus j'ai vraiment eu l’impression d’être un petit peu à part, comme un spécimen particulier.
Mais depuis que j’ai découvert le forum ça m’a fait prendre conscience que je n’étais pas seule finalement.

Comme vous avez déjà plus d’expérience que moi à la pma pouvez vous me dire comment cela se passe? Le docteur l.....e m’a dit hier qu’elle allait m’envoyer les documents pour la sécu cb de temps faut-il pour avoir l’accord de prise en charge? Elle m’a également dit que mon dossier passait en commission lundi prochain et qu’à l’issue de la commission je recevrai mes ordonnances. Est-ce que vous avez eu les votres rapidement ? Cb de temps faut-il compter ? Est ce que les délais pour prendre rendez-vous avec la sage femme sont longs ensuite? Cb avez vous eu de rendez-vous à la pma ensuite pour les contrôles?

Je suis désolée de vous assommer de questions mais j’etais tellement stressée et déboussolée que je n’ai posé aucune question hier
Essai bébé depuis janvier 2016
Diagnostic sopk = 6 mois sous clomid => échecs
PMA de Dijon en février 2018.
2 protocoles arrêtés en cours car mauvaises réponses hormonales.
Finalement IAC bis bis le 20/10 pregnant le 02/11
2 embryon à l’échographie 7sa
T1 le 08/01

Avatar du membre
Lilipma

Fivette fidèle
Messages : 75
Enregistré le : 20 février 2018
Mon centre de PMA : 21- CHU de Dijon Le Bocage
Âge : 30

Message non lu par Lilipma » 22 févr. 2018 à 08:53

Coucou Anna71,

En lisant ton message ce matin au réveil, j'ai eu un peu sourire en coin. Ah tant d'impatience m'a rappeler mes débuts, il y a trois ans.
Cette réaction de ta part est tous à fait normal, je pense qu'on a toute était comme ça au début.


1) Document pour demande de prise en charge à 100% par la CPAM
Moi, c'est mon gynécologue de ville qui l'a remplis. De mémoire, ça a été assez rapide. Oui étonnant, la CPAM s'est être parfois être rapide.
En revanche, ils ont mis 4 mois pour me payer mes indemnités journalières suite à mon premier arrêt de travail (pour hyperstimulation). C'est pas comme si tu payais des factures avec cette argent. Cependant lors de mon dernière arrêt de travail (pour ma deuxième ponction), ils m'ont payer en 15 jours. Va comprendre le truc.
Conclusion : ils sont parfois très lent et parfois relativement rapide.

2) Courrier envoyer suite à la commission
Pour ce qui des courriers qui indique les conclusions de la commission, je trouve que c'est assez long (3 semaines en général pour moi) suite a mon passage devant la commission (pour analyser les données de mon dernier protocole et pour convenir du traitement et des dosages du protocole suivant).

3) Ordonnances
On te les envois avec le courrier de la commission en générale.

4) Rendez-vous sage femme
En cours de protocole, Les rendez vous avec les sages femmes pour faire des bilan de contrôle sont données uniquement le matin pour les FIV (mais en IAC c'est peut être différent) à des dates précises pour suivre avec précision la réaction de ton corps suite à l'injection du traitement que l'on t'auras prescrit.
Bon à savoir pour ton travail : Tes absences pour aller à ces rendez vous médicaux sont rémunérées mais si tu veux prétendre à ce droit, il faut faire une lettre (recommander, c'est mieux) à ton employeur, lui annonçant que tu es en parcours AMP. (oui pour la vie privé, on repassera malheureusement mais il se doit de garder cette information privé (et donc de ne pas la révéler à tous tes collègues))
Article L1225-16: "La salariée bénéficie d'une autorisation d'absence pour se rendre aux examens médicaux obligatoires prévus par l'article L. 2122-1 du code de la santé publique dans le cadre de la surveillance médicale de la grossesse et des suites de l'accouchement.
La salariée bénéficiant d'une assistance médicale à la procréation dans les conditions prévues au chapitre Ier du titre IV du livre Ier de la deuxième partie du code de la santé publique bénéficie d'une autorisation d'absence pour les actes médicaux nécessaires.
Le conjoint salarié de la femme enceinte ou bénéficiant d'une assistance médicale à la procréation ou la personne salariée liée à elle par un pacte civil de solidarité ou vivant maritalement avec elle bénéficie également d'une autorisation d'absence pour se rendre à trois de ces examens médicaux obligatoires ou de ces actes médicaux nécessaires pour chaque protocole du parcours d'assistance médicale au maximum.
Ces absences n'entraînent aucune diminution de la rémunération et sont assimilées à une période de travail effectif pour la détermination de la durée des congés payés ainsi que pour les droits légaux ou conventionnels acquis par la salariée au titre de son ancienneté dans l'entreprise."

A chaque examen, demande a la sage femme, un document prouvant que tu es venu à un examen obligatoire dans le cadre d'une PMA.


Si tu as d'autres questions, n'hésite pas, je serais peut être pas répondre à tous mais je répondrais avec plaisir aux questions que tu poseras.
Mission bébé : depuis Juillet 2014

Diagnostique : Infertilité inexpliquée

Tentatives réalisées :
10/2015 au 09/2016 : 6 tentatives de stimulation simple - Résultat : x6 négatif
03/2017 : FIV - Résultat : Arrêt en cours de protocole pour cause d'hyperstimulation (pas de ponction)
06/2017 : FIV - Résultat : 0 transfert (Les embryons se sont arrêtés de se diviser à J1)
10/2017 : ICSI - Résultat : Transfert de 2 embryons, 0 congelé - Résultat : négatif

09/03/2018 : Prise de sang positive qui révèle une grossesse spontanée cigooogne
11/11/2018 : Naissance de notre fils :boy:

Avatar du membre
Ange21

Fivette fidèle
Messages : 74
Enregistré le : 09 mai 2017
Mon centre de PMA : 21- CHU de Dijon Le Bocage
Âge : 30

Message non lu par Ange21 » 22 févr. 2018 à 11:04

Coucou les filles comment allez vous ? Ça fait un petit moment que je n'avais pas posté ici mais je vous lis quasiment toutes les semaines.
Je sais à quel point ce parcours est difficile mais garder espoir et rester positive même si c'est très dur !!! C'est important je pense. 8 ans que mon mari est moi attendions ce moment de pouvoir nous dire ENFIN bébé est la 😊. Je suis à ma 18 SA et je sais que rien est gagné car je ne suis pas à l'abri d'un malheur comme personne en d'ailleurs😕.... mardi échographie pour savoir le sexe de bébé 😄 hâte !!
J'ai fais plusieurs séances d'ostéopathie avant ma fiv isci et je pense que cela m'as aidé pour que bébé soit la aujourd'hui .
Courage à vous les filles et gardé espoir 😘
Dossier déposé en PMA pour IAD en 2014
Première IAD le 2 mars 2017 notpregnant
Deuxième IAD 24 avril notpregnant
1er FIV ICSI le 31 octobre pregnant
C'est une petite :girl: pour fin juillet

Avatar du membre
Anna71

Fivette fidèle
Messages : 50
Enregistré le : 20 février 2018
Mon centre de PMA : 21- CHU de Dijon Le Bocage

Message non lu par Anna71 » 22 févr. 2018 à 11:13

Lilipma,

Je viens de me rendre compte en te lisant qu’effectivement je suis un peu en mode speed. Mais je dois avouer que je ne suis naturellement pas quelqu’un de très patient et ces deux ans de perdus n’ont pas arrangé les choses.

J’ai tellement hâte de passer à la vitesse supérieure.

Je t’avoue que tes réponses m’ont un refroidi « 3 semaines » pour avoir les conclusions de la commission s’est le bout du monde pour moi. Je ne sais vraiment pas comment je vais faire pour m’armer de patience.

Concernant les rendez-vous le docteur l.....e m’a dit qu’elle pouvait me faire une attestation qui me permettait de me rendre à tous les rendez-vous et je connais également ces textes issues de la loi de travail pour la pma. Mais je t’avoue que je suis pas sure d’en parler à mon employeur.

J’ai une nouvelle responsable qui est arrivée y’a 6 mois et nous avons beaucoup de projet dans le service et nous ne sommes plus que toute les deux. Lors du pot de départ de ma collègue qui n’a pas été remplacée, cette dernière m’a encouragé à fonder une famille (je n’ai pas parlé de mes tentatives ni de mon problème autour de moi) et ma nouvelle responsable a répondu « surtout pas, ce n’est vraiment pas le bon moment » ». Donc cette réflexion me fait dire qu’elle ne sera pas vraiment ravie et pas très compréhensive. D’autant plus que j’attends une augmentation depuis plusieurs mois.

Bref je suis un peu perdue et je ne sais pas trop comment je vais me dépatouiller.

Le soutien du groupe est donc vraiment important pour moi et s’il y en a certaines qui ont été dans des situations similaires dites moi comment vous vous en êtes sortie.
Essai bébé depuis janvier 2016
Diagnostic sopk = 6 mois sous clomid => échecs
PMA de Dijon en février 2018.
2 protocoles arrêtés en cours car mauvaises réponses hormonales.
Finalement IAC bis bis le 20/10 pregnant le 02/11
2 embryon à l’échographie 7sa
T1 le 08/01

Avatar du membre
Lolipop

Fivette habituée
Messages : 28
Enregistré le : 24 janvier 2018
Mon centre de PMA : 21- CHU de Dijon Le Bocage

Message non lu par Lolipop » 22 févr. 2018 à 11:34

Bonjour à toutes,

Il est vrai qu'il vaut mieux s'armer de patience quand on entre dans ces protocoles... certaines ont plus de mal que d'autres mais je pense qu'il faut également laisser le temps à notre corps et à nous même afin de commencer sereinement les traitements. Pour notre deuxième fiv, avec le changement de centre, nous étions beaucoup plus sereins. Et c'est vrai que le chu de Dijon est au top quand même.
Ma prise de sang a augmenté je suis contente mais voici également le temps des doutes et des peurs que tout cela s'arrête brutalement... J'avoue que sur ce coup là je ne suis pas sereine et j'ai vraiment peur... Mais bon soyons patiente et courageuse, nous ne pouvons malheureusement rien faire de plus.

Avatar du membre
Lilipma

Fivette fidèle
Messages : 75
Enregistré le : 20 février 2018
Mon centre de PMA : 21- CHU de Dijon Le Bocage
Âge : 30

Message non lu par Lilipma » 22 févr. 2018 à 14:16

Ange71 :
Heureusement, de voir que tu as eu un positif. A quel moment faisais-tu tes séances d’ostéopathe ? Avant le début de ton protocole ? Pendant le protocole ?

Anna71 :
Je comprends ton envie que ça avance. Il y a trois ans, j’étais une fille particulièrement impatiente et une psychopathe du contrôle. Cependant, avec l’expérience, on apprend à « s’armer de patience » comme dit Lolipop car on ne peut rien faire d’autres. Dans ce genre de parcours, on a vraiment le contrôle sur rien. On essaye juste de faire de son mieux pour supporter l’attente et la déception des protocoles ratés.
Ce docteur « I » m’a l’air bien en tous cas, pour ce qui est de l’information concernant tes droits du travail. Moi, quand j’ai demandé, tous le monde m’a répondu : « ah, je sais pas ».
Pour la décision de le dire ou non à ton employeur, je pense que rien ne presse tant que n’est pas en protocole. Rien ne sert de le dire trop tôt.
Cependant, quand le moment sera venu, tu seras bien obliger de prendre un décision. Pour moi, deux solutions s’offrent à toi :
- Solution n°1 : ne pas le dire => cela implique que tu devras demander à ta hiérarchie des congés payés ou des congés sans solde pour aller à tes examens obligatoires. Le risque, c’est qu’il te les refuse puisqu’ils seront dans son droit. Conclusion : difficile de faire un protocole si tu ne peux pas aller aux rendez-vous obligatoires (surtout si tu habites loin du CHU).
- Solution n°2 : tu lui dis => cela implique que tu te prendras peut être une réflexion à la con dans la gueule « mais n’hésite pas à lui dire qu’elle outre passe son droit car c’est de la discrimination d’avoir des jugements concernant ta volonté d’être enceinte et que cela est punis par le code du travail » (ça la calmera de voir que tu te démontes pas et que tu connais ces droits et ces devoirs). L’avantage, c’est que tu pourras aller à chacun de tes rendez-vous que ta hiérarchie soit d’accord ou pas. Et en plus, tu n’auras pas de perte de salaire à part quand tu seras en arrêt (ce qui est déjà pas mal).
Mon expérience : Tous d’abord, pour te faire part de mon expérience, je dois qu’informer que je suis assistante maternelle agréée (c’est-à-dire j’accueil chez moi 3 à 4 enfants). Cela implique que j’ai autant d’employeurs que j’accueils d’enfants (Actuellement 3 employeurs). De fin 2015 à début 2017, je n’ai rien dit à mes employeurs. Je pense que cette décision était la bonne car j’étais à l’époque en stimulation simple (clomid) qui ne demandait pas trop d’examen de suivi. J’arrivais donc à m’arranger pour aller à mes rendez-vous le mercredi (jour où je ne travaillais pas à l’époque). Cependant, début 2017 à mon entrée au CHU (en mode FIV), je n’ai plus eu le choix d’informer tous mes employeurs car aucuns parents n’auraient accepté mes demandes de congés (sachant que je travails du lundi au vendredi de 7h45 à 19h30 sans interruption donc difficile de s’absenter sans déranger). La difficulté de mon métier, c’est que je change régulièrement d’employeur. En effet, quand un enfant rentre à l’école, les parents ne licencient (car plus besoin de mes services) et je les remplace par d’autres bébés (donc d’autres employeurs). A chaque nouvel arrivant, c’est donc le stress de l’annonce et de leur réaction.
Ta responsable n’y connait visiblement rien à la vie. Le bon moment pour être parent, c’est quand un couple se sent prêt (et rien d’autres). Si tu attends alors que tu en a envie, tu le regretteras plus tard. Pour passer mes journées entourées de parents et de bébés, il n’y a pas de bon moment. Les enfants te prennent tous ton temps et toute ton énergie quel que soit ta vie. Ne fais pas en fonction de ton entreprise, à les entendre, il faut toujours être là pour eux mais quand toi, tu as besoin d’un truc, il n’y a plus personne.

Lolipop :
Je comprends ton angoisse. Difficile de s’emballer quand on a vécu échecs sur échecs. C’est un moyen d’auto-défense. Mais comme tu le dis si bien, il n’y a rien à faire à part être courageuse et patiente.
Mission bébé : depuis Juillet 2014

Diagnostique : Infertilité inexpliquée

Tentatives réalisées :
10/2015 au 09/2016 : 6 tentatives de stimulation simple - Résultat : x6 négatif
03/2017 : FIV - Résultat : Arrêt en cours de protocole pour cause d'hyperstimulation (pas de ponction)
06/2017 : FIV - Résultat : 0 transfert (Les embryons se sont arrêtés de se diviser à J1)
10/2017 : ICSI - Résultat : Transfert de 2 embryons, 0 congelé - Résultat : négatif

09/03/2018 : Prise de sang positive qui révèle une grossesse spontanée cigooogne
11/11/2018 : Naissance de notre fils :boy:

Avatar du membre
Anna71

Fivette fidèle
Messages : 50
Enregistré le : 20 février 2018
Mon centre de PMA : 21- CHU de Dijon Le Bocage

Message non lu par Anna71 » 22 févr. 2018 à 18:50

Lilipma merci de ton message ça m’a mis les larmes aux yeux.
Je vais voir comment évolue la situation au travail et en fonction je verrais ce que je fais.

Lolipop, j’espère de tout cœur que ce sera la bonne cette fois.
Essai bébé depuis janvier 2016
Diagnostic sopk = 6 mois sous clomid => échecs
PMA de Dijon en février 2018.
2 protocoles arrêtés en cours car mauvaises réponses hormonales.
Finalement IAC bis bis le 20/10 pregnant le 02/11
2 embryon à l’échographie 7sa
T1 le 08/01

Avatar du membre
Ange21

Fivette fidèle
Messages : 74
Enregistré le : 09 mai 2017
Mon centre de PMA : 21- CHU de Dijon Le Bocage
Âge : 30

Message non lu par Ange21 » 22 févr. 2018 à 21:48

A la base j'allais en séance d'ostéopathie pour des problèmes de bassin et intestinale. Elle me trouvais très tendue et soucieuse je lui ai donc confié mon histoire. Elle m'a demandé de revenir la voir pendant mon protocole et juste avant mon transfert. J'ai donc fais 3 séances dans le mois d'octobre 2017 et la dernière la veille de la ponction.
Dossier déposé en PMA pour IAD en 2014
Première IAD le 2 mars 2017 notpregnant
Deuxième IAD 24 avril notpregnant
1er FIV ICSI le 31 octobre pregnant
C'est une petite :girl: pour fin juillet

Avatar du membre
Lilipma

Fivette fidèle
Messages : 75
Enregistré le : 20 février 2018
Mon centre de PMA : 21- CHU de Dijon Le Bocage
Âge : 30

Message non lu par Lilipma » 23 févr. 2018 à 09:04

Ange21,

Je vois que nous avons des points communs car je suis aussi suivi par un podologue qui travaille en collaboration avec une ostéopathe pour un mauvais placement de mon bassin (problème de dos). Dans ce cadre, je vois une ostéopathe tous les deux mois pour faire un travail sur mon bassin en adéquation avec le port de semelle orthopédique.

Lors de ma première visite, je lui ai parlé de mon parcours PMA et elle m'a indiqué qu'elle travaillait souvent en collaboration avec des sages-femmes qui suivait des femmes en PMA. Je n'ai pas vraiment été réceptive à la démarche d'associé de la PMA à de l'ostéopathe car je souffre énormément lors de mes stimulations et d'autant plus lors de mes ponctions (Ovaire hyper douloureux, pas la force de rester debout plus de 2 min...).

Dans ce contexte, je ne voyais pas trop comment elle pouvait faire son travail d'ostéopathe sans me faire encore plus mal. Même s'il faut savoir que plus je fais de protocole plus l'équipe médicale baisse mes doses de gonal F (1er: 150 ui (hyperstimulation), 2er et 3éme: 100 ui et pour la prochaine (en mai): 86.5 ui) et moins mes ovaires sont douloureux même si c'est encore loin d'être supportable comme douleur pour le moment. J'ai l'espoir que cela soit plus supportable en mai avec 86.5 ui de gonal F et malgré tous mes ovocytes ne soient pas sous stimulé.
Avais-tu des stimulations douloureuses comme moi? Certaines d’entre vous ont-elles déjà associé ostéopathe et PMA avec quel avait des stimulations douloureuses ?

J'avoue qu'avec le temps à force d'aller la voir, je remets en question mon point de vue car elle m'a dès le début dit que mon bassin était légèrement retraversé (ce qui n'est pas très favorable pour une grossesse) et que mon utérus était extrêmement tendu ainsi que tous les organes autour de lui. Tu m'étonne, ce n’est pas étonnant avec tous ce qu'il subit, le pauvre. Depuis que j'y vais régulièrement, je vois une nette différence (pas de douleur de dos, moins le dos courbé et plus détendu vers le bassin) donc ça serait peut-être bien d'associé PMA et ostéopathe même si j’angoisse à l’idée de souffrir.
Mission bébé : depuis Juillet 2014

Diagnostique : Infertilité inexpliquée

Tentatives réalisées :
10/2015 au 09/2016 : 6 tentatives de stimulation simple - Résultat : x6 négatif
03/2017 : FIV - Résultat : Arrêt en cours de protocole pour cause d'hyperstimulation (pas de ponction)
06/2017 : FIV - Résultat : 0 transfert (Les embryons se sont arrêtés de se diviser à J1)
10/2017 : ICSI - Résultat : Transfert de 2 embryons, 0 congelé - Résultat : négatif

09/03/2018 : Prise de sang positive qui révèle une grossesse spontanée cigooogne
11/11/2018 : Naissance de notre fils :boy:

Avatar du membre
Ange21

Fivette fidèle
Messages : 74
Enregistré le : 09 mai 2017
Mon centre de PMA : 21- CHU de Dijon Le Bocage
Âge : 30

Message non lu par Ange21 » 23 févr. 2018 à 10:59

Moi je pense qu'il faut éviter de se poser trop de questions et essayer. Après tout qui ne tente rien n'a rien. Les médecins me disent souvent que je suis quelqu'un qui résiste assez bien a la douleur ce qui n'est pas forcement toujours bien. ..lors de ma ponction qui devait se faire sur anesthésie générale et qui finalement à été faite en locale (j'ai souffert oui et senti se qui se passait à l'intérieur..) je suis atteinte d'endometriose et tous les petits tracas qui vont avec et kystes de 4 cm sur ovaire.Ils ont préféré me le laisser car j'ai déjà subi plusieurs opérations donc une avec un kyste de 9cm et si je devais me faire réopérée ont devait me retirer le côté droit. La grossesse est la seule chose qui "soulage" cette maladie. En dehors de ça lors de ma période de régle c'est un peu l'enfer on va dire.Donc on me menopause artificiellement pour me soulager car lors de certaine crise je suis plier en 4 et parfois a m'en faire vomir accompagné de diarrhée bref. Voilà ma.petite histoire
Dossier déposé en PMA pour IAD en 2014
Première IAD le 2 mars 2017 notpregnant
Deuxième IAD 24 avril notpregnant
1er FIV ICSI le 31 octobre pregnant
C'est une petite :girl: pour fin juillet

Avatar du membre
Lilipma

Fivette fidèle
Messages : 75
Enregistré le : 20 février 2018
Mon centre de PMA : 21- CHU de Dijon Le Bocage
Âge : 30

Message non lu par Lilipma » 23 févr. 2018 à 11:23

Merci pour ta réponse et de m'avoir raconter un peu plus en détail ton histoire, ça va m'aider à prendre une décision.
Mais je pense essayer. En parler un peu plus avec l'ostéopathe (car on en a parler que vaguement), cela me rassurera et m'aidera certainement à passer le cap.
Mission bébé : depuis Juillet 2014

Diagnostique : Infertilité inexpliquée

Tentatives réalisées :
10/2015 au 09/2016 : 6 tentatives de stimulation simple - Résultat : x6 négatif
03/2017 : FIV - Résultat : Arrêt en cours de protocole pour cause d'hyperstimulation (pas de ponction)
06/2017 : FIV - Résultat : 0 transfert (Les embryons se sont arrêtés de se diviser à J1)
10/2017 : ICSI - Résultat : Transfert de 2 embryons, 0 congelé - Résultat : négatif

09/03/2018 : Prise de sang positive qui révèle une grossesse spontanée cigooogne
11/11/2018 : Naissance de notre fils :boy:

Avatar du membre
Ange21

Fivette fidèle
Messages : 74
Enregistré le : 09 mai 2017
Mon centre de PMA : 21- CHU de Dijon Le Bocage
Âge : 30

Message non lu par Ange21 » 23 févr. 2018 à 11:54

Ne t'inquiète pas cela n'est pas douloureux au contraire moi je me suis sentie beaucoup mieux
Dossier déposé en PMA pour IAD en 2014
Première IAD le 2 mars 2017 notpregnant
Deuxième IAD 24 avril notpregnant
1er FIV ICSI le 31 octobre pregnant
C'est une petite :girl: pour fin juillet