Bonjour, je suis martie et je galère avec mon corps

Répondre
Avatar du membre
Martie

Fivette d'or
Messages : 536
Enregistré le : 12 septembre 2014
Mon centre de PMA : 06- Clinique St George Matisse (Nice)

Bonjour, je suis martie et je galère avec mon corps

Message non lu par Martie » 12 sept. 2014 à 17:38

Bonjour à toutes
Après avoir passé encore une journée à pleurer je me décide à créer mon sujet sur le forum.
Je vous lis de temps en temps, mais jusque là je n'avais jamais osé prendre part au forum.

mon parcours est le suivant:
30 ans, en couple depuis 8 ans et mariée depuis 4, j'ai été diagnostiquée SOPK en 2009. Ce fut un choc car je m'étais toujours imaginée que comme ma mère, je tomberais enceinte très facilement et souvent. Eh bien non. On fait le point avec mon homme, on sait qu'on veut faire notre vie ensemble donc le mar-iage est programmé l'année suivante, avec l'optique de faire un bébé dans la foulée. Une fois le maria-ge, l'achat d'un appart avec plein de chambres et quelques mois d'insouciance, rendez-vous gynécologue pour planifier ce projet de bébé. La veille du rendez-vous, on apprend mon conjoint et moi, qu'on perd nos emplois. Le lendemain, je me rends chez la gynécologue et on reporte le projet, la mort dans l'âme.

Par la suite on retrouve un emploi chacun de notre côté, et mi-2012 on relance le projet. Je suis sous duphaston, j'ai adopté une super hygiène de vie, perdu du poids, et mes règles réapparaissent. Ma gynécologue me dit alors que les choses sont entrées dans l'ordre, et que comme tout couple nous allons laisser faire la nature. Contre toute attente ce fut très déstabilisant: je m'épanouissais dans mon nouveau travail comme jamais, j'aimais mon nouveau corps, tandis que mon mari ne retrouvait pas d’intérêt dans son nouveau travail. Il y a eu quelques tensions. On s'est retrouvés en doute par rapport au désir d'enfant, allant jusqu'à nous demander si réellement nous en voulions un. Autour de nous, tout le monde est devenu parent et leurs démonstrations de bonheur, de récits d'accouchements "hyper douloureux mais que du bonheur" et leurs plaintes de nuits blanches à coups de biberons nocturnes ont provoqué en moi le rejet, et l'isolement progressif par rapport à nos amies.

Mais bon, j'ai continué à faire le poirier durant un an, et bizarrement, à me trouver triste à chaque retour des règles.

Fin 2013 ma gynécologue me dit qu'après plus d'un an d'essais infructueux, on va investiguer. S'en suivent un nombre incalculables de bilans sanguins, hysteromachin, echos, etc (vous connaissez le parcours). Prendre les rendez vous est long et m'est très pénible. Je suis en colère de devoir faire tout ça, je traine les pieds. Au final, on découvre que mon coinjoint est oats. Moi ca va, à part des résistances bilatérales et ce terrain opk. Encore toute une série d'exams le concernant, et début des rendez vous avec le centre de PMA. On part sur des IMSI.

Là, je comprends mal le protocole qu'on nous a donné et je n'envoie pas les demandes de 100% à temps (je précise que j'ai un bon niveau de compréhension à l'écrit et je n'ai jamais de problèmes pour faire mes papiers, ce qui rend d'autant plus rageantes les choses), et le passage en commission s'en trouve décalé. Au mois de juillet j'ai enfin la validation mais avec mes cycles très longs ça mène à aout ... le mois des vacances du centre de PMA et de la gynécologue ...

Bref, on a commencé en Aout. J'enchainais les médocs, les piqures et tout sans broncher, malgré la fatigue, et la méga prise de poids (oui, je me suis vengée sur la nourriture). Et hier soir, au moment de commencer l'orgalutran, je me rends compte que depuis le début je me trompe dans les doses de ménopur: je n'injectais que la moitié. échographie de contrôle et prise de sang ce matin qui confirment que je n'ai que 2 follicules qui se sont développées, le reste est toute petit et insignifiant. Ma gynécologue veut reporter aux cycles suivants. Je suis dépitée et m'effondre. Elle me dit de doubler les doses de menopur jusqu'à lundi et qu'on verra quoi faire. La ponction était prévue mardi. Je me sens si stupide et j'ai tellement de peine... J'ai tellement honte aussi d'avoir foiré les dosages.
Lui OATS, Moi SOPK >>> IMSI
Essais dès 2011, PMA en 2014
09/14 Fiv 1 : 0 follicules
11/14 Fiv 1: 24 follicules 1 embryon, hyperstim ++, enceinte !
04/15 Warren nait grand prématuré à 22 SA et ne survit pas
07/15 Fiv 1: 5 Follicules, 0 embryons
09/15 Fiv 1: ptcl ultra-long testpositif

Avatar du membre
Pearl

Fivette fidèle
Messages : 60
Enregistré le : 28 août 2014
Mon centre de PMA : Non concernée

Message non lu par Pearl » 12 sept. 2014 à 20:03

Bonjour et bienvenue chez nous Martie,

j'espère que tu trouveras ici le réconfort et le soutien qu'il faut pour t'aider à traverser cette période difficile. N'hésite pas à te confier, ça te soulagera....je parle en connaissance de cause

Tu sais Martie, quant on désire quelque chose par dessus tout, on se donne tous les moyens qu'il faut pour atteindre son but, et forcément en faisant des erreurs. je me souviens quant j'ai fait ma première insémination, je voulais faire moi même mes injection de peur que mon mari ne réussisse pas à le faire correctement...et bein figure toi que j'ai tout foiré, la dose était bonne mais je n'ai pas injecté correctement le médicament, ce qui fait que tout est ressorti :? à chacun sa bêtise, à chacun son chemin comme à chacun son histoire. Au final on se rend compte que quelque soit les évènements qui entoure l'espoir, c'est dans un élan d'amour et de passion qu'on les a fait.

Bon courage et à très bientôt

Avatar du membre
Lapikard

Fivette fidèle
Messages : 70
Enregistré le : 10 septembre 2014
Mon centre de PMA : 69- Hôpital Femme Mère Enfant (Bron)
Localisation : Isère
Âge : 45

Message non lu par Lapikard » 13 sept. 2014 à 23:50

Bonjour Martie,

Foirer c'est quand même avoir tenté ;) Idem question foirage ! mais moi, je partage le pompon avec mon centre PMA qui s'est planté dans l'ordo et moi me suis plantée dans l'application, bref une bonne bande de bidouilleux et un protocole long complètement foiré ! ça arrive, c'est pas bien naturel ce que l'on vit, nous ne sommes pas formées à ça, c'est sensé nous arriver naturellement et les femmes enceintes bien souvent n'en connaissent pas autant sur le corps et son fonctionnement que nous qui pourrions donner les cours de science nat !! Tranquillise-toi, au début ça cafouille ou au contraire on est hyper à cheval sur les horaires mais au final ce n'est que quand on devient plus "cool" (car plus habituée) que l'on favorise, je pense, les évènements que de toutes façons nous ne maîtrisons pas ! Tous ces stades à passer avant de prendre un peu de recul, il faut bien les passer comme un processus de deuil, c'est bien cela car il s'agit bien du deuil d'une grossesse naturelle, d'être maman dans le pire des cas, et cela demande du temps et des étapes à traverser en espérant biensûr qu'au final ce soit la bonne surprise, que la tendance négative face place au bonheur d'un souhait comblé, je nous le souhaite :)
42 ans 0 enfant mais toutes ses dents !
2 PMA : 2 hommes tératospermie :(
1999 : PMA 1 (stop : divorce)
2007 : PMA 2 (stop : problème gynécologue)
2013 : 4 ICSI : 4 échecs
2014 : ICSI n°5 en octobre
Diagnostic : qualité ovocytaire :(
Pronostic : FIVdo Espagne Eugin

Avatar du membre
Martie

Fivette d'or
Messages : 536
Enregistré le : 12 septembre 2014
Mon centre de PMA : 06- Clinique St George Matisse (Nice)

Message non lu par Martie » 14 sept. 2014 à 20:35

Bonsoir,
Merci beaucoup pour vos très gentils mots de consolation et d'encouragement. Ça me touche beaucoup et m'aide à prendre du recul. Je suis soulagée de voir que je ne suis pas la seule à cafouiller dans les protocoles, ce qui m'enlève un peu de culpabilité. J'ai passé le week end à me changer les idées, et demain matin on verra bien ce qu'on fera...
Lui OATS, Moi SOPK >>> IMSI
Essais dès 2011, PMA en 2014
09/14 Fiv 1 : 0 follicules
11/14 Fiv 1: 24 follicules 1 embryon, hyperstim ++, enceinte !
04/15 Warren nait grand prématuré à 22 SA et ne survit pas
07/15 Fiv 1: 5 Follicules, 0 embryons
09/15 Fiv 1: ptcl ultra-long testpositif