Nouvelle arrivée, besoin de partager

Avatar du membre
Calhi

Fivette fidèle
Messages : 67
Enregistré le : 08 octobre 2014
Mon centre de PMA : 31- Hôpital Paule de Viguier (Toulouse)

Re: Nouvelle arrivée, besoin de partager

Message non lu par Calhi » 14 oct. 2014 à 17:34

helene59 a écrit :le premier et le deuxième mois pas trop de difficultés et quelques maux de tête et très fatiguée comme je ne l'ai jamais été. Troisième et quatrième mois disons que j'ai beaucoup plus senti les piqûres et que cela était un peu plus douloureux ; à croire que ma peau s'était endurcie à force d'être piquée lol
Merci pour ton retour d'expérience ;) J'appréhende un peu car l'arrêt de la pilule m'a déjà bien brassée sur plusieurs mois...
Moi 33 ans IOP modérée - Lui 39 ans mobilité modérée
Ma présentation : viewtopic.php?f=4&t=283
Début essai bébé : 01/2013 et 1er rendez-vous PMA : 09/2014
1ère IAC : 09/2016 négatif
2ème IAC : 11/2016 négatif

Avatar du membre
rtoulouse

Fivette novice
Messages : 11
Enregistré le : 18 octobre 2014
Mon centre de PMA : 31- Hôpital Paule de Viguier (Toulouse)
Localisation : toulouse

Message non lu par rtoulouse » 20 oct. 2014 à 20:41

Je suis nouvelle egalement et cela me rassure un peu ;-) de voir que d autres femmes vivent les memes emotions
J ai mon mari qui n a pas assez de spermes mobiles et beaucoup de difficultés à faire le recueuil a cause de l environnement hospitalier
Lui aussi ne parle pas trop, et me donne l impression d être moins stressé que moi a ce sujet
Mais , j ai un petit peu imposer une discussion afin qu on en parle tous les deux, et finalement, ca m a fait du bien, lui s est un peu bougé pr reprendre les rendez-vous
Et si j ai besoin de lui reparler, je reproposerai une discussion

En fait, on en a pas du tout parlé a nos familles, peut être mieux comme ca, donc il faut bien qu on en parle mon mari et moi

Je voulais tout simplement dire que les reactions de nos hommes, ne pas trop parler, avoir l air moins stressé et pressé..., c est une maniere pour eux de se proteger, dans le fond je pense qu ils sont aussi stressés que nous, qu ils ont peur qu on les quitte... et que finalement il faut en discuter calmement ensemble pour se comprendre.

Bon courage a toutes
Moi 37 ans Lui 46 ans
Essai bébé depuis 2011 PMA depuis 2012
FIV 1 icsi Avril 2015, 1 brybry J2:s Echec
TEC1 2brybrys NOV 2015: ++ hcg26 très bas puis hcg 15 Echec
FIV 2 2brybrys J2 MARS 2016: ++ Enceinte de jumeaux: un gars et une fille prévues pour fin d'année 2016

Avatar du membre
Calhi

Fivette fidèle
Messages : 67
Enregistré le : 08 octobre 2014
Mon centre de PMA : 31- Hôpital Paule de Viguier (Toulouse)

Message non lu par Calhi » 21 oct. 2014 à 10:54

rtoulouse a écrit :Je suis nouvelle egalement et cela me rassure un peu ;-) de voir que d autres femmes vivent les memes emotions
J ai mon mari qui n a pas assez de spermes mobiles et beaucoup de difficultés à faire le recueuil a cause de l environnement hospitalier
Lui aussi ne parle pas trop, et me donne l impression d être moins stressé que moi a ce sujet
Mais , j ai un petit peu imposer une discussion afin qu on en parle tous les deux, et finalement, ca m a fait du bien, lui s est un peu bougé pour reprendre les rendez-vous
Et si j ai besoin de lui reparler, je reproposerai une discussion

En fait, on en a pas du tout parlé a nos familles, peut être mieux comme ca, donc il faut bien qu on en parle mon mari et moi

Je voulais tout simplement dire que les reactions de nos hommes, ne pas trop parler, avoir l air moins stressé et pressé..., c est une maniere pour eux de se proteger, dans le fond je pense qu ils sont aussi stressés que nous, qu ils ont peur qu on les quitte... et que finalement il faut en discuter calmement ensemble pour se comprendre.

Bon courage a toutes
Bonjour,

Bienvenue sur le forum :)
Moi aussi je suis suivie à Toulouse. Pour moi, mon compagnon est assez fidèle à lui même, il aime bien trouver les solutions tout seul dans son coin et discuter ensuite donc là il fait un peu pareil sauf qu'il est bien embêté parce qu'il ne peut pas me rajouter des follicules... Depuis que j'ai mis les pieds dans le plat et que je lui parle un peu plus de ce que je ressens, je le trouve plus attentif. Il fait plein d'efforts pour positiver. A priori, mon conjoint n'a pas de problème de spermatozoïdes et c'est bizarre parce qu'il aurait presque préféré que ça vienne de lui. Qu'on le veuille ou non, je pense que ça modifie un peu l'image qu'on a de soi. J'ai une vie pro très riche, plein de projets, je suis la première à dire qu'une femme n'est pas juste une mère et pourtant je n'ai pas pu m'empêcher de me sentir "nulle", "inutile" et "pas une vraie femme" en apprenant que je n'avais pas beaucoup de follicules. Je pense que pour les hommes aussi ça doit secouer leur image d' "homme viril" et "performant" ;)

C'est sûr aussi qu'il faut prendre une certaine distance face aux examens. Je pense au test de Hünher passé la semaine dernière avec son lot de questions qui mettent à l'aise : "Vous avez bien eu un rapport hier soir ?" "A quelle heure ?" "Et c'était bien ? " (ok celle-ci, on me l'a pas posée ;) ) Pour finir par avoir une note comme à l'école. Alors Mme, on vous a mis 7, si vous buvez bien votre eau V**** C****** vous aurez une meilleure note sur votre prochain bulletin :-D

Et pour finir sur une note positive, je suis certaine que ces moments difficiles sont une formidable occasion de renforcer son couple et de se parler !
Moi 33 ans IOP modérée - Lui 39 ans mobilité modérée
Ma présentation : viewtopic.php?f=4&t=283
Début essai bébé : 01/2013 et 1er rendez-vous PMA : 09/2014
1ère IAC : 09/2016 négatif
2ème IAC : 11/2016 négatif