Nouvelle : fiv et âge avancé

Avatar du membre
Odelia

Fivette de bronze
Messages : 119
Enregistré le : 10 août 2014
Mon centre de PMA : 67- CMCO (Schiltigheim)

Nouvelle : fiv et âge avancé

Message non lu par Odelia » 11 août 2014 à 22:17

Bonjour,

Je suis nouvelle en matière de PMA et sur ce forum. J'ai 42 ans ...
J'ai démarré un traitement il y a 11 jours : Oromone et depuis trois jours Gonal F. Dans quelques jours j'ai un rendez-vous d'échographie et pour une prise de sang.
Y a t-il des personnes aussi âgées que moi sur ce forum ? Quelles sont vos expériences ?
J'ai le sentiment de très bien supporter les hormones administrées. Cela ne préjuge sans doute pas de l'efficacité du traitement ?

Odelia
42 ans
1ère FIV ICSI septembre 2014
prise de sang +++
166 mUI/ml Béta-HCG à J 14 post-transfert embryonnaire
5841 mUI/ml Béta-HCG à J 26 post-fécondation
embryon 9mm à 5 SG +3 (fictivement 7 SA + 3)

Avatar du membre
Sansan

Fivette novice
Messages : 9
Enregistré le : 13 juin 2014
Mon centre de PMA : 92- Hôpital Américain (Neuilly-Sur-Seine)

Message non lu par Sansan » 13 août 2014 à 16:01

Bonjour Odelia,

Je suis très "jeune" sur le forum également même si je frise les 40 ans et que j'ai 7 ans d'infertilité derrière moi. J'ai fait 3 FIV entre 38 et 39 ans, la 1ère avec un protocole long, et les 2 autres en protocole court. Les 3 ont échoué.

Je ne pense pas qu'il y ait de lien entre ta manière de supporter le traitement et les chances de succès. L'écho et la prise de sang sont là justement pour évaluer comment tu réagis au traitement et l'adapter en cours de route si cela ne correspond pas aux attentes du médecin.

Personnellement, je n'ai pas très bien supporté les traitements, mais j'ai l'impression avec le recul que c'était au moins autant dû au stress organisationnel et psychologique généré, que la réaction aux injections à proprement parler. La dernière FIV a été la plus éprouvante physiquement, c'était en juillet et j'ai drôlement morflé à cause de la chaleur.

Après, cela ne doit pas te faire peur ou te décourager, tout cela dépend de chaque personne et pathologie j'imagine. Je suis quelqu'un de très stressée naturellement, et j'ai vécu la PMA comme méga anxiogène, sauf que je l'ai refoulé (comme quoi on peut être fière ET stressée !) donc quelque part ça n'est pas étonnant que mon esprit et mon corps en aient pris plein les ratiches ! Clairement, je me suis complètement oubliée, je n'étais qu'une machine à tenter de fabriquer un bébé.

Aujourd'hui, après ces 3 échecs, j'en ai ras le pompon, je n'ai plus envie de m'y remettre, ça m'a complètement démotivé pour avoir un bébé. Mais si c'était à refaire, j'éliminerais autant de sources de stress que possible pour optimiser les chances de succès et pour mon bien-être personnel: je poserais des congés pendant toute la durée du protocole ou presque, j'irais chez l'acupuncteur 2 fois par semaine, je ferais plein de siestes (pour compenser de me lever si tôt pour être au rendez-vous écho à l'hôpital à 7h du matin tous les 2 jours), j'irai au ciné l'après-midi au lieu de bosser comme une tarée pour me dépêcher de rentrer à l'heure chez moi et ne pas rater l'heure de l'injection... bref, je ferais tout ce que je peux pour transformer ça en expérience la moins traumatisante possible.

C'est super si tu as le sentiment de très bien supporter les traitements, profites-en!! Et surtout écoute ton corps et ton esprit, et chouchoute toi s'ils te le réclament.

Bonne chance à toi

Sansan
40 ans, IO + OPK + endométriose légère
2009 3 IAC 2009 avec ex - - -
2012-3 3 ICSI avec Prince Charmant - - -
Pause PMA dps juillet 2013 car épuisée
Décision de tout arrêter définitivement en mars 2014, soulagée au début, déprimée depuis peu...

Avatar du membre
Dani

Fivette habituée
Messages : 40
Enregistré le : 12 août 2014
Mon centre de PMA : 06- Hôpital de l'Archet 2 (Nice)

Message non lu par Dani » 13 août 2014 à 19:00

Bonjour Odelia,

Moi aussi je suis nouvelle sur le forum et d'age avancé : 42 ans comme toi!
Aprés 2 années d'essai en faisant confiance à dame nature, je ne suis jamais tombée enceinte. Aprés une visite chez ma gynécologue pour lui demander conseils, elle m'a de suite orienté vers une FIV, surtout qu'il ne me reste plus qu'une année. D'ailleurs je ne pense pas pouvoir faire les 4 FIV remboursées en si peu de temps.
Donc j'ai passé tous les examens : ils sont bons, sauf peut être une trompe un peu obstruée. Mon homme pareil, il a des zozos en bon état malgré son age avancé à lui aussi : 55 ans...on part avec des handicaps!! lol..

Maintenant j'attends mon rendez-vous du 26/08 pr monter le dossier et d'aprés ce qu'elle m'a dit, la FIV serait prévu pour mon cycle de septembre.

Toi tu es parti sur un protocole court ou long?

A bientôt ;-)
42 ans
Essai bébé couette depuis 2 ans
Jamais enceinte
Insuffisance ovarienne
FIV 1 / Ponction : 29/09 - 2 brybry - pas de transfert car de mauvaise qualités
FIV 1 Bis prévue pour Décembre

Avatar du membre
Odelia

Fivette de bronze
Messages : 119
Enregistré le : 10 août 2014
Mon centre de PMA : 67- CMCO (Schiltigheim)

Message non lu par Odelia » 13 août 2014 à 22:52

@ Sansan,

Je suis très touchée par votre récit ! Merci pour ce témoignage.
Quand je dis que je supporte tout très bien, j'enjolive sans doute un tout petit peu ... Il faut croire que la motivation y est pour beaucoup. Aujourd'hui j'étais super stressée (trop fatiguée pour être active, j'ai tenté d'en faire moins, mais du coup je me suis laissée envahir par la peur). Je trouve toute cette démarche très étrange : on a le sentiment que tout est maîtrisé du début à la fin du processus, on devrait faire totalement confiance, et pourtant, le doute est là : ne vais-je pas ovuler avant l'heure, y aura t-il des ovocytes à prélever, suffisamment ?, seront-ils fécondables et fécondés, les embryons se développeront-ils ? ...
Du coup, je ne sais pas si mes mini-mini-bobos (légères nausées, transit accéléré, transpiration, émotivité, céphalées) sont à rapporter aux hormones, au stress ou à tout autre chose. Dans mon cas je préfère ne pas leur accorder de l'importance et le fait d'être très "embrigadée" m'empêche heureusement de le faire.
J'ai réalisé que bien des femmes étaient très sérieusement gênées dans leur quotidien par leur traitement. Je m'estime effectivement chanceuse, surtout si cette absence de gêne n'est pas de mauvais augure, comme vous semblez le dire.
Pardon de faire du hors sujet sur ce forum, mais compte tenu de votre découragement et de votre fatigue concernant la PMA, ne serait-il pas envisageable pour vous d'adopter un enfant ? Autour de moi il y a une quantité de familles adoptives, l'une a fait face à 20 années d'infertilité avant d'adopter finalement. Pardon si cette demande très naïve vous choque ou vous blesse.

@Dani,

Merci pour votre témoignage. Quel soulagement de ne pas être la seule ancêtre sur ce forum !
J'espère que vous n'aurez pas à faire les quatre FIV remboursées et que vous serez rapidement comblée par l'attente d'un enfant.
Mon mari et moi avons dû signer un document dans lequel il fallait donner son accord ou non à la congélation d'éventuels embryons "surnuméraires" (c'est affreux, mais c'est bien le terme correct). Ceux-ci seront conservés pendant cinq ans, comme le stipule le document. Il n'y avait pas de clause particulière indiquant que lorsque la femme a plus de 43 ans elle ne pourra plus bénéficier d'un transfert d'embryon. Nous en avons déduit que pour les couples ayant obtenu "trop" d'embryons et ayant consentis à leur congélation, la prise en charge se poursuivait jusqu'à l'issue du terme des cinq années. L'accord de ma caisse de sécurité sociale est valable pendant cinq ans ... ce qui m'a fait sourire, parce que je n'envisage vraiment pas une grossesse après 43 ans.
Mon mari a eu 48 ans récemment. Je ne considère pas cet âge comme tout jeune, mais pour un homme cela a moins d'importance.
Le médecin qui nous suit nous a dit d'emblée qu'ils feront une tentative, pas plus. Cela nous a semblé raisonnable, compte tenu de mon âge. Saurons-nous l'accepter en cas d'échec ?
42 ans
1ère FIV ICSI septembre 2014
prise de sang +++
166 mUI/ml Béta-HCG à J 14 post-transfert embryonnaire
5841 mUI/ml Béta-HCG à J 26 post-fécondation
embryon 9mm à 5 SG +3 (fictivement 7 SA + 3)

Avatar du membre
Odelia

Fivette de bronze
Messages : 119
Enregistré le : 10 août 2014
Mon centre de PMA : 67- CMCO (Schiltigheim)

Message non lu par Odelia » 13 août 2014 à 23:01

@ Dani :

Je ne sais pas ce qu'est un protocole court ou long.
Incapable de répondre à la question. ;-)

Odelia
42 ans
1ère FIV ICSI septembre 2014
prise de sang +++
166 mUI/ml Béta-HCG à J 14 post-transfert embryonnaire
5841 mUI/ml Béta-HCG à J 26 post-fécondation
embryon 9mm à 5 SG +3 (fictivement 7 SA + 3)

Avatar du membre
Dani

Fivette habituée
Messages : 40
Enregistré le : 12 août 2014
Mon centre de PMA : 06- Hôpital de l'Archet 2 (Nice)

Message non lu par Dani » 14 août 2014 à 08:36

Ah super, je sais maintenant ce que l'on va signer à ce fameux rendez-vous dossier. Ma gynécologue ne m'en avait pas dit plus...Et lors de ce 1er rendez-vous, ton médecin t'a prescrit le traitement?

Au niveau du protocole c'est combien de temps avant tes prochaines règles tu as commencé à prendre les hormones?...

Moi aussi je me suis dit une seule FIV...mais si ça ne marche pas???...Serais je assez forte pour abandonner?? ;-)
42 ans
Essai bébé couette depuis 2 ans
Jamais enceinte
Insuffisance ovarienne
FIV 1 / Ponction : 29/09 - 2 brybry - pas de transfert car de mauvaise qualités
FIV 1 Bis prévue pour Décembre

Avatar du membre
Odelia

Fivette de bronze
Messages : 119
Enregistré le : 10 août 2014
Mon centre de PMA : 67- CMCO (Schiltigheim)

Message non lu par Odelia » 14 août 2014 à 14:19

Premier revers dans mon parcours PMA ...
L'échographie de ce matin a confirmé mon pré-sentiment d'une ovulation imminente. Impossible d'attendre le mardi 19 pour la ponction des ovocytes (il y en avait cinq, dont deux très grands) - et le centre ne pratiquera pas de ponction avant cette date, pour cause de fermeture. Du coup, tout est arrêté !
Et je ne saurai que lors de mon retour de règles si je dois laisser passer un cycle complet avant de recommencer.
Suis tout de même assez déçue. :-(
42 ans
1ère FIV ICSI septembre 2014
prise de sang +++
166 mUI/ml Béta-HCG à J 14 post-transfert embryonnaire
5841 mUI/ml Béta-HCG à J 26 post-fécondation
embryon 9mm à 5 SG +3 (fictivement 7 SA + 3)

Avatar du membre
Dani

Fivette habituée
Messages : 40
Enregistré le : 12 août 2014
Mon centre de PMA : 06- Hôpital de l'Archet 2 (Nice)

Message non lu par Dani » 14 août 2014 à 20:05

Oh mince!...c'est rageant pour une histoire de vacances!
Allez courage!!... :-)
42 ans
Essai bébé couette depuis 2 ans
Jamais enceinte
Insuffisance ovarienne
FIV 1 / Ponction : 29/09 - 2 brybry - pas de transfert car de mauvaise qualités
FIV 1 Bis prévue pour Décembre

Avatar du membre
alrolive

Fivette de bronze
Messages : 119
Enregistré le : 10 mars 2014
Mon centre de PMA : 69- Clinique du Val d'Ouest Institut Rhonalpin (Ecully)

Message non lu par alrolive » 17 août 2014 à 21:35

Oh zut:-(((
Bon Couragz

Avatar du membre
Odelia

Fivette de bronze
Messages : 119
Enregistré le : 10 août 2014
Mon centre de PMA : 67- CMCO (Schiltigheim)

Message non lu par Odelia » 18 août 2014 à 17:30

Oui, là je suis totalement déprimée. Je ne sais pas si c'est hormonal, mais je suis au bord des larmes, nauséeuse, migraineuse ...
J'avais si bien supporté le traitement et apparemment la réponse ovarienne était bonne, mais la fermeture du centre contrecarre tout prélèvement.
42 ans
1ère FIV ICSI septembre 2014
prise de sang +++
166 mUI/ml Béta-HCG à J 14 post-transfert embryonnaire
5841 mUI/ml Béta-HCG à J 26 post-fécondation
embryon 9mm à 5 SG +3 (fictivement 7 SA + 3)

Avatar du membre
Sansan

Fivette novice
Messages : 9
Enregistré le : 13 juin 2014
Mon centre de PMA : 92- Hôpital Américain (Neuilly-Sur-Seine)

Message non lu par Sansan » 02 sept. 2014 à 12:57

Bonjour Odélia

Désolée de ma réponse si tardive. J'espère que tu te sens mieux depuis.

L'état que tu décris dans ton précédent post m'est tout à fait familier, aussi je serais tentée de te dire que c'est normal, mais cela ne doit pas être pris à la légère pour autant: fais toi chouchouter par ton chéri, ton entourage et par toi-même pour t'aider à passer tout cela.

Pour répondre à ta question sur l'adoption, oui nous y avons pensé: sur le principe on est 200% pour, en revanche la pratique nous refroidit complètement: la multitude de démarches administratives, l'intrusion dans notre vie de personnes soi-disant "compétentes", propres à juger si nous serons de bons parents ou non, qui vont questionner toute notre façon de vivre (et pourquoi vous n'êtes pas mariés? et pourquoi vous êtes beaucoup plus vieille que monsieur? et pourquoi vous n'avez pas une maison avec un jardin...?), tout ça ne nous convient pas - surtout quand on met en face les très minces chances d'aboutissement du dossier, à savoir 5% si je me fie aux stats. Sachant en plus qu'avec mon grand âge, j'ai plus de chance d'avoir un enfant de plus de 5 ans qu'un bébé, ainsi qu'un enfant "à particularité", comme ils disent pudiquement... Au risque de choquer, ces conditions ne me conviennent pas. J'aurais l'impression de replonger dans l'enfer de la pma puissance 10. Autant d'efforts, d'attente, d'espoirs vains, de dépenses financières énormes vous nos revenus, à la merci de fonctionnaires tout-puissants et d'obscurs fonctionnements d'associations étrangères, de gens qui vont se permettre de juger et critiquer nos choix de vie tout ça parce que j'ai les ovaires fatigués, avec en face un hypothétique enfant, fort probablement âgé et malade, on a dit NON. Cela peut paraitre cruel et égoiste, mais nous n'avons pas envie d'un enfant à ce point, et surtout pas comme ça. Et si c'est ça ou rien, alors ce sera rien.

Ta question ne m'a pas choquée et n'était pas intrusive, je comprends que tu l'aies posée car souvent les déçus de la pma se tournent vers l'adoption, mais nous avons bien étudié et retourné la question dans tous les sens. Si nous étions sûrs de bénéficier du même traitement qu'un certain rocker français et sa (très) jeune épouse qui ont adopté 2 très jolies bébés vietnamiennes coup sur coup 1 an après avoir entamé les démarches, notre avis serait très certainement différent. Mais la réalité n'est pas la même pour tout le monde, et les épreuves de la pma nous ont suffisamment chamboulé pour qu'on veuille s'en recoller de nouvelles. On s'aime très fort et on est heureux tous les 2, et on restera comme ça.

J'espère que ma réponse ne te choque pas, je ne suis pas très délicate dans le fond ni dans la forme!

Bon courage pour la suite de ta pma, je croise les doigts!
40 ans, IO + OPK + endométriose légère
2009 3 IAC 2009 avec ex - - -
2012-3 3 ICSI avec Prince Charmant - - -
Pause PMA dps juillet 2013 car épuisée
Décision de tout arrêter définitivement en mars 2014, soulagée au début, déprimée depuis peu...

Avatar du membre
Lapikard

Fivette fidèle
Messages : 70
Enregistré le : 10 septembre 2014
Mon centre de PMA : 69- Hôpital Femme Mère Enfant (Bron)
Localisation : Isère
Âge : 45

Message non lu par Lapikard » 11 sept. 2014 à 14:20

Bonjour à toutes ! Je rejoins le cercle des quadra ou en approche de la quadrattitude !! Quelle histoire, quelle aventure ce parcours PMA...si je savais dessiner, je ferai une BD de nos péripéties ou un film dans l'genre Charlie Chaplin et les temps modernes où on est mécanisées à outrance, où notre corps est à distance de notre cerveau, manipulé par la médecine, à la fois cobaye et techniciennes puisque l'on en arrive à maîtriser les actes de traitement et d'injection, on pourrait se réorienter professionnellement : infirmière ? prof de sciences nat ? Technicienne labo biologie ?j'hésite...Nounou ? ah nan !! pas Nounou !!! lol. Je fais de l'humour, ça change du sarcasme et c'est plus positif ! Perso, à 42 ans, en dernière ligne droite pour la prise en charge et avec 4 FIV ICSI sans résultat, je n'ai jamais connu ni la grossesse, ni le stock embryonnaire et maintenant j'apprend que je dois oublier l'adoption car mon dossier sera relégué au dernier plan (vu l'âge : pas de nourrisson, pas de jeune enfant, que des ados ou des gamins à "particularités", comme on dit)et l'on vient de voir que ma magnifique production d'ovocytes (pour mon âge) est "creuse, vide", chouette je bulle, je bulle !! pour rien... Il faut penser à la FIVdo en Espagne c'est à dire : mon homme + une donneuse espagnole = un bébé qui n'aurait rien de mon patrimoine génétique mais que je porterais... compromis bâtard entre la FIV et l'adoption, ça remue les méninges et psychologiquement ça bouscule d'autant plus que rien n'est sûr puisque mon homme a aussi un problème et par ailleurs, il faut prévoir un budget et pas des moindres ! ("bonjour, je viens en touriste, je voudrais acheter un bébé svp" !!!) Je vais, le temps de la réflexion sur l'Espagne (mais je dois faire vite car Chronos continue sa course)tenter la dernière FIV ICSI que le centre me propose avec protocole long et doses maxi boostage hormonal ! En moins d'1 an, 5 anesthésies générales, ça gâche des neurones ! Je m'aperçois malgré tout que c'est au cours de mon protocole que mon avis se forge, et pas toujours dans le sens que j'aurais cru au départ, notre corps médicalisé souffre, notre moral et nos couples aussi, mais au fond, paradoxalement, l'on grandit de cette épreuve, psychologiquement, l'on est plus en phase avec soi-même au fur-et-à-mesure on se reconnecte avec notre corps car on réapprend ses automatismes et ses fantaisies !! tout ce que les femmes fécondes ignorent parfois d'elles-mêmes ! C'est une épreuve difficile que nous vivons toutes à la fois de façon commune et tellement différemment aussi ! Tentons de la vivre avec du recul (qui ne vient qu'après quelque temps de protocole...)et humour pour alléger notre chagrin et nos frustrations. Sur ce forum, au moins, nous avons un espace de répit et de lâcher-prise, merci et bon courage à nous toutes :)
42 ans 0 enfant mais toutes ses dents !
2 PMA : 2 hommes tératospermie :(
1999 : PMA 1 (stop : divorce)
2007 : PMA 2 (stop : problème gynécologue)
2013 : 4 ICSI : 4 échecs
2014 : ICSI n°5 en octobre
Diagnostic : qualité ovocytaire :(
Pronostic : FIVdo Espagne Eugin