40 ans et +, qui a réussi? quel parcours?

Avatar du membre
Angelle

Fivette d'or
Messages : 595
Enregistré le : 01 septembre 2018
Mon centre de PMA : Espagne

Re: 40 ans et +, qui a réussi? quel parcours?

Message non lu par Angelle » 30 janv. 2019 à 07:34

De rien Celinesun..bonne chance pour demain 🍀
Moi 43 (2 enfants naturellement) mon mari 33 (pas d’enfant)
Septembre 2017 essais bébé (février 2018 bilans hormonaux satisfaisants/découverte mai 2018 les 2 trompes bouchées)

Fiv 1 août 2018 (ponction 5 ovocytes/4 fécondés aucun vitrifié) transfert 2 blatocystes/J5 notpregnant

Fiv 2 fin septembre 2018 (ponction 7 ovocytes/6 fécondés aucun vitrifié) transfert 3A/J3 pregnant
Taux:J14/182ui J17/782ui J20/2060ui
Échographie 8SA arrêt développement.

Fiv 3 début février 2019 🍀

Avatar du membre
Lysblanc

Fivette de bronze
Messages : 223
Enregistré le : 03 octobre 2018
Mon centre de PMA : 35- La Sagesse (Rennes)

Message non lu par Lysblanc » 30 janv. 2019 à 09:46

Thérèse77 a écrit :
29 janv. 2019 à 14:07
Lysblanc a écrit :
29 janv. 2019 à 13:06
...
Et vous, quelle perception avez-vous de votre centre PMA?

Assez bonne à vrai dire, à l'Hôpital Américain il y a possibilité de rencontrer une diététicienne, des séances de soutien aux couples (payantes :? ), des séances bien-être type massage que l'on peut réserver (gratuit).
Mais le personnel (infirmières, brancardier, secrétaires, biologistes...) est vraiment très aimable et bienveillant. Mention spéciale aux filles de l'accueil niveau DPNI où nous avons suivi un début de grossesse qui s'est interrompu malheureusement rapidement.
Mon côté cynique dit que c'est bien normal vu les tarifs. N'empêche que je n'ai rien à redire sur l'approche de l'ensemble du personnel.

Mais malgré tout, le côté psychologique est franchement mis à l'écart.
Perso, cela me convient bien car je suis plutôt du genre à avancer et compter sur la technique et surtout garder le moral à peu près quoi qu'il arrive mais pour certaines personnes plus fragiles je trouve ça limite.

Quant à mon ancien centre, il oscillait entre gentillesse du personnel et quasi aucun moyen financier donc bon, on ne va pas comparer.
Salut Thérèse77,

Ah c'est agréable de lire que tu es "satisfaite" (on dirait un SAV!) de ta prise en charge de ton centre.

Je suis comme toi à vrai dire, je suis plutôt du genre à être positive et à vouloir avancer mais je constate néanmoins (du moins pour mon centre) que l'aspect purement affectif et psychologique n'est pas assez pris en compte selon moi.

Merci pour ton témoignage en tout cas.
Lui: 45 ans
Moi: 40 ans.

Infertilité inexpliquée.
2015: grossesse spontanée: fausse couche à 7 SG brokenheart

FIV1: ponction 28/09/2018 et transfert le 01/10: notpregnant
Tec 1: transfert de 2 j3: pregnant

78ui (j12) / 317ui (j16) / 1 448ui (j22)

1ère écho: 07/03/2019 fingers pray L'attente va être longue!

Avatar du membre
Lysblanc

Fivette de bronze
Messages : 223
Enregistré le : 03 octobre 2018
Mon centre de PMA : 35- La Sagesse (Rennes)

Message non lu par Lysblanc » 30 janv. 2019 à 09:51

Maloug a écrit :
29 janv. 2019 à 13:58
Bonjour les filles,

Ouille... c’est pas la joie par ici aujourd’hui... mince... mais je comprends, dans ces parcours on passe vraiment par tous les stades, ça oscille, c’est fragile, et il faut une sacré force de caractère...
Je vous envoie des pensées d’encouragement !! :smack:

Tisane, je comprends ta déception... mais honnêtement, il te reste vraiment des chances parmi tes petits pingouins qui t’attendent... 8 J3, c’est vraiment très bien, et plein d’espoir... certes ça demande encore de la patience et ce n’est pas facile, l’incertitude. Regarde, pour ma Fiv j’ai obtenu 11 embryons à J2 ce qui a donné 3 J3 et 3 J5 et sur le lot, c’est au dernier transfert (les 3 J3 qui avaient été congelés, dont 1 qui a été poussé à J5 après décongélation) que j’ai obtenu cette grossesse gémellaire. Je viens de connaître les résultats du DPNI et tout va bien.
Je te souhaite le même type de « happy end » (même s’il me reste encore du chemin...)... c’est possible !! :-)

CélineSun, si ça peut te rassurer, ils font des transferts le samedi aux diaconesses. Ça a été mon cas 2 fois. Donc en fonction des suites de ta ponction j’imagine qu’ils te feront soit un transfert de J2 samedi, soit J4 lundi soit J5 mardi. Et je croise les doigts pour que tout se passe bien !!
Par contre c’est vrai que c’est pas cool de ne pas t’avoir rappelée hier...

Nono, les résultats de dosages qui sont dans ta signature me semblent tout à fait corrects... il me semble que le taux doit doubler en un peu plus de 48h donc tu es nickel la... attend bien sur confirmation mais je crois que tu es sur la bonne voie :-) fingers
Si ça peut te rassurer, pour ma 1ère grossesse, par IAC, j’avais un taux de 35 UI et ma gynécologue ne m´avait même pas demandé de refaire un 2ème dosage. Direct prescription pour une échographie 15 jours plus tard...
Et pour la progestérone en ovules, pour moi c’était poursuite pendant plusieurs semaines après les dosages positifs.

Lysblanc, courage pour ces quelques jours d’attente qu’il te reste. C’est pas facile... mais ne te fie pas trop aux signes, tout signe peut être dû à différentes choses et peut vouloir dire une chose et son contraire. Essaie de garder espoir, rien n’est joué ! fingers

Ninette, j’espère que ce nouveau rendez-vous sera plus positif. C’est dur d’avoir affaire à des médecins durs et pas très psychologues. On est malgré tout condamnés à leur faire confiance et à faire preuve d’abnegation parfois et de diplomatie pour proposer des pistes ou poser des questions sans les braquer...

Pour ce qui est des centres, pour ma part j’ai toujours eu l’impression de pouvoir faire confiance au mien, tout en ayant conscience qu’ils étaient parfois vraiment débordés et donc qu’il fallait que je reste vigilante et n’hésite pas à poser des questions ou rappeler ce qui m’avait été dit précédemment. Une fois ou 2 j’ai du prendre sur moi et me faire confiance faute de reussir a les joindre, et sur le coup c’était rageant et dur à vivre. Mais dans l’insemble et avec le recul, franchement, vraiment je leur tire mon chapeau. Dans le cadre de mon parcours en tout cas, car chacun a ses spécificités.

Les filles, plein de courage à vous, et à bientôt chez les quadras à gros bidou ! bbras
Coucou Maloug,

Merci pour tes encouragements. Aujourd'hui l'humeur est au beau fixe! C'est à n'y rien comprendre! :shock: :lol:

Bref j'ai effectivement décidé d'arrêter de psychoter et de laisser les choses se faire. De toute façon le verdict est pour bientôt.

Merci pour ton témoignage sur ton centre. Pour ma part, je constate selon les différents témoignages que s'il devait y avoir une tendance générale, la prise en charge psychologique n'est pas assez prise en compte maintenant je peux également comprendre leurs contraintes.

Bonne journée à toi et à toutes les quadras du post (et aux autres aussi bien sûr!)
Lui: 45 ans
Moi: 40 ans.

Infertilité inexpliquée.
2015: grossesse spontanée: fausse couche à 7 SG brokenheart

FIV1: ponction 28/09/2018 et transfert le 01/10: notpregnant
Tec 1: transfert de 2 j3: pregnant

78ui (j12) / 317ui (j16) / 1 448ui (j22)

1ère écho: 07/03/2019 fingers pray L'attente va être longue!

Avatar du membre
coccinella

Fivette habituée
Messages : 25
Enregistré le : 11 janvier 2018
Mon centre de PMA : Espagne
Centre étranger : IVI-Valence
Localisation : Paris
Âge : 42

Message non lu par coccinella » 30 janv. 2019 à 09:59

tisane a écrit :
29 janv. 2019 à 18:27
Coccinella : alors tu dois faire un transfert bientôt de ton embryon ou tu attends la P de sang ?
Ni l'un ni l'autre!

Le dépistage des aneuploïdie prend une dizaine de jours donc pas de transfert dans la foulée de la FIV mais TEV après avoir laissé passé un cycle. Sur ce cycle j'en ai donc profité pour faire retirer un polype utérin pour préparer une belle cavité utérine dans ma corne gauche.

Je me lance dans une FIV5 sur le cycle de février afin d'essayer d'avoir un autre embryon euploïde. Sachant qu'un embryon est au frais, je l’aborde un peu plus sereinement que les précédentes. J'ai un contrôle vendredi pour vérifier que j'ai ovulé et je commencerai alors mon protocole long par des injections de decapeptyl quotidiennes pour mettre mes ovaires au repos.
En Espagne, c'est permis d'enchainer des FIVs en repoussant le transfert. Il ne s'agit pas d'un cumul ovocytaire mais bien d'un cumul de FIVs! En France ce n'est pas permis: si on a un embryon après une FIV, on doit tenter le transfert avant d'envisager une autre FIV. Pour contourner cette interdiction, le cumul ovocytaire peut-être proposé en France et une seule FIV est ensuite réalisée sur les ovocytes vitrifiés. Ceci dit, dans le cas où il y a peu de follicules, le cumul ovocytaire peut aussi être proposé en Espagne, où ils maitrisent mieux la technique de vitrification des ovocytes.

Et après cette FIV5, je ferai un test ERA sur cycle substitué. Même si ce test est controversé, il ne fait pas de mal et on préfère savoir si tout est ok avant le précieux transfert. De toutes façons, si cela ne marchait pas avec ce transfert, on en serait à deux échecs avec transferts d'embryons euploïdes, un peu comme si j'avais eu deux échecs en FIV DO. Du coup, les cliniques en Espagne me demanderaient de faire le test ERA avant un autre transfert, sur un nouvel embryon issu de la FIV5 ou issu d'une FIV DO.

Et en attendant, je refais des dosages d'anticorps pour s'assurer qu'un terrain autoimmun ne s'est pas déclaré depuis que j'ai fait les précédents dosages il y a plus de 2 ans maintenant. On essaye d'être préventif autant que possible.

Donc transfert au plus tôt pour moi en avril ou mai!
Moi 42 ans, mauvaise qualité ovocytes due à l'âge, utérus bicorne bicervical
Lui 63 ans, homozygote mutation 677 MTHFR
essais depuis 12/15
02/16: fausse couche à 7 SA après inscription à la mater
3 autres FCprécoces
=> orientation PMA en Espagne pour FIV ICSI - PGS
11/17: FIV1, 13 follicules, 9 ovo matures, 6 J1, 4 J5/J6, 0 euploïde
02/18: FIV2, 16 follicules, 13 ovo mat, 8 J1, 5 J5/J6, 1 euploïde, TEV avril notpregnant
07/18: FIV3, 14 follicules, 9 ovo mat, 9 J1, 7 J5/J6, 0 euploïde
12/18: FIV4 après 2 faux départs, 12 fo, 8 ovo mat, 2 J1, 2J5, 1 euploïde minipingoo
02/19: FIV5
puis ERA et TEV

Avatar du membre
coccinella

Fivette habituée
Messages : 25
Enregistré le : 11 janvier 2018
Mon centre de PMA : Espagne
Centre étranger : IVI-Valence
Localisation : Paris
Âge : 42

Message non lu par coccinella » 30 janv. 2019 à 10:23

Concernant la prise en charge psy, je vous rejoins: elle est totalement insuffisante ou nulle, voire néfaste.

En France, avant ma première FIV, quand on envisageait encore qu'elle soit en France, ma gynécologue avait voulu que je vois un psy avant la FIV. J'avais l'impression de passer un examen pour savoir si je pourrai ou non entrer en PMA. Au final cela ne m'a rien apporté, la psy a juste été juste capable de me dire que j'étais prête à avoir un enfant, et pire voire totalement inacceptable, elle a osé dire que la nature faisait bien les choses quand des femmes n'en avaient pas ou n'en avaient qu'un.
Et cet automne, quand j'ai cherché un nouveau gynécologue de PMA en France, j'ai été démolie par un ponte très réputé, qui s'est pris pour un psy et m'a affirmé que si ca ne marchait pas c'était dans ma tête, que j'avais sans doute attendu toutes ces années parce que je n'étais pas assez adulte et qu'il fallait que je devienne adulte avant d'envisager une grossesse etc...Je n'étais pas venue le voir pour de la psy de bas étage mais pour un avis médical. J'ai mis des semaines à m'en remettre.

Et en Espagne, la psychologie fait défaut aussi. IVI se targue d'avoir une cellule psychologique mais ils ne proposent de soutien qu'au moment d'un transfert. Selon eux c'est le pire moment quand on attend le résultat du dosage...Pour moi l'attente du résultat d'euploïdie est au moins aussi stressante et chaque tentative et échec mériterait un soutien. Quant à leur façon de gérer la communication pendant et entre les tentatives, ils pourraient aussi nettement s'améliorer. J'ai souvent été harcelée pour avoir les résultats des échographies et dosages, parfois avec 4 appels le matin pour connaitre le résultat. Une fois, alors qu'ils savaient l'heure de mon rendez-vous d'écho à 12h30, ils m'ont encore appelée pendant que j'étais en pleine écho! Si les dosages tardent à venir au delà de 13h, ils sont limites à m’engueuler (comme si c'était moi qui les faisait!) et ils m'infantilisent en m'expliquant (comme si je l'ignorais) qu'ils ne peuvent pas prendre une décision sans les dosages! Et je vous passe les erreurs médicales qu'ils ont commises dans les traitements et qu'ils mettent du temps à admettre malgré mes protestations. Bon leur communication s'est améliorée avec moi depuis décembre, ma FIV4 s'étant déroulé sans la moindre anicroche. Espérons que cela dure!

Bonne fin de semaine à toutes
Moi 42 ans, mauvaise qualité ovocytes due à l'âge, utérus bicorne bicervical
Lui 63 ans, homozygote mutation 677 MTHFR
essais depuis 12/15
02/16: fausse couche à 7 SA après inscription à la mater
3 autres FCprécoces
=> orientation PMA en Espagne pour FIV ICSI - PGS
11/17: FIV1, 13 follicules, 9 ovo matures, 6 J1, 4 J5/J6, 0 euploïde
02/18: FIV2, 16 follicules, 13 ovo mat, 8 J1, 5 J5/J6, 1 euploïde, TEV avril notpregnant
07/18: FIV3, 14 follicules, 9 ovo mat, 9 J1, 7 J5/J6, 0 euploïde
12/18: FIV4 après 2 faux départs, 12 fo, 8 ovo mat, 2 J1, 2J5, 1 euploïde minipingoo
02/19: FIV5
puis ERA et TEV

Avatar du membre
Lysblanc

Fivette de bronze
Messages : 223
Enregistré le : 03 octobre 2018
Mon centre de PMA : 35- La Sagesse (Rennes)

Message non lu par Lysblanc » 30 janv. 2019 à 10:46

coccinella a écrit :
30 janv. 2019 à 10:23
Concernant la prise en charge psy, je vous rejoins: elle est totalement insuffisante ou nulle, voire néfaste.

En France, avant ma première FIV, quand on envisageait encore qu'elle soit en France, ma gynécologue avait voulu que je vois un psy avant la FIV. J'avais l'impression de passer un examen pour savoir si je pourrai ou non entrer en PMA. Au final cela ne m'a rien apporté, la psy a juste été juste capable de me dire que j'étais prête à avoir un enfant, et pire voire totalement inacceptable, elle a osé dire que la nature faisait bien les choses quand des femmes n'en avaient pas ou n'en avaient qu'un.
Et cet automne, quand j'ai cherché un nouveau gynécologue de PMA en France, j'ai été démolie par un ponte très réputé, qui s'est pris pour un psy et m'a affirmé que si ca ne marchait pas c'était dans ma tête, que j'avais sans doute attendu toutes ces années parce que je n'étais pas assez adulte et qu'il fallait que je devienne adulte avant d'envisager une grossesse etc...Je n'étais pas venue le voir pour de la psy de bas étage mais pour un avis médical. J'ai mis des semaines à m'en remettre.

Et en Espagne, la psychologie fait défaut aussi. IVI se targue d'avoir une cellule psychologique mais ils ne proposent de soutien qu'au moment d'un transfert. Selon eux c'est le pire moment quand on attend le résultat du dosage...Pour moi l'attente du résultat d'euploïdie est au moins aussi stressante et chaque tentative et échec mériterait un soutien. Quant à leur façon de gérer la communication pendant et entre les tentatives, ils pourraient aussi nettement s'améliorer. J'ai souvent été harcelée pour avoir les résultats des échographies et dosages, parfois avec 4 appels le matin pour connaitre le résultat. Une fois, alors qu'ils savaient l'heure de mon rendez-vous d'écho à 12h30, ils m'ont encore appelée pendant que j'étais en pleine écho! Si les dosages tardent à venir au delà de 13h, ils sont limites à m’engueuler (comme si c'était moi qui les faisait!) et ils m'infantilisent en m'expliquant (comme si je l'ignorais) qu'ils ne peuvent pas prendre une décision sans les dosages! Et je vous passe les erreurs médicales qu'ils ont commises dans les traitements et qu'ils mettent du temps à admettre malgré mes protestations. Bon leur communication s'est améliorée avec moi depuis décembre, ma FIV4 s'étant déroulé sans la moindre anicroche. Espérons que cela dure!

Bonne fin de semaine à toutes
Coucou Coccinella,

Je n'arrive pas à croire à ce que l'on a osé te dire! C'est à se demander s'ils sont complètement débiles! :shock: smilvener Je comprends que tu aies mis du temps à te remettre de tout ça...

Euh, peux-tu me dire (grosso modo) ce qu'est une euploidie? Je suis complètement ignorante.

De toute façon j'ai l'impression que le processus de PMA est complètement à revoir où que l'on se trouve en Europe.
Du coup tu as du être hyper méga stressée pour tes transferts en Espagne si tu me dis qu'ils te "harcelaient": tout pour que la procédure marche!

Bonne fin de semaine à toi aussi!
Lui: 45 ans
Moi: 40 ans.

Infertilité inexpliquée.
2015: grossesse spontanée: fausse couche à 7 SG brokenheart

FIV1: ponction 28/09/2018 et transfert le 01/10: notpregnant
Tec 1: transfert de 2 j3: pregnant

78ui (j12) / 317ui (j16) / 1 448ui (j22)

1ère écho: 07/03/2019 fingers pray L'attente va être longue!

Avatar du membre
Flilis

Fivette de bronze
Messages : 124
Enregistré le : 03 janvier 2019
Mon centre de PMA : 45- CHR Orléans

Message non lu par Flilis » 30 janv. 2019 à 10:53

Coucou les filles
Après avoir commencer ma première piqure de stimulation hier soir je reçois un message de mon gynécologue à 22h de commencer la stimulation à j3 au lieu de j1 car il veut que je fasse les examens de prise sang et échographie dans leurs centre lundi à j5 comme la sa tomber samedi et que le centre était fermé ...Je suis dépité je sais plus quoi faire en plus à j1 c ce que je fais d habitude et J ai trouvé un gynécologue qui peut me faire une écho mais ce sera vendredi à j4 ...bref sa commence bien du coup je lui es refais un message je sais pas quoi faire est ce que ce soir du coup je fais pas de piqure et je reprend jeudi ...ou est ce que je risque de foutre en l air mon traitement...avez vous déjà connu sa ? J'espère qu'il va pouvoir lire mon message et me répondre...
43ans1/2 mariée à 42ans1/2 essai de bébé pas de résultat
Découverte trompes bouchées mars 2018
Mari spermogramme pas bon très peu de mobiles
Oct2018 première fiv icsi ponction 12 embryons 2 congelés transfert annule problème coeur et traitement coeur à la place smilvener
Dec2018 transfert 2 beau embryons
21 déc prise sang notpregnant
Grosse déprime plus gout à rien
Janv 2019 rendez-vous gynécologue qui me donne espoir
Et traitement à prendre prochain cycle
Séance ostéopathie
FIV 2 : février 2019 ...9 ponctionnes progesterone élevée transfert annule .. 4 à j5
...

Avatar du membre
Lysblanc

Fivette de bronze
Messages : 223
Enregistré le : 03 octobre 2018
Mon centre de PMA : 35- La Sagesse (Rennes)

Message non lu par Lysblanc » 30 janv. 2019 à 11:05

Flilis a écrit :
30 janv. 2019 à 10:53
Coucou les filles
Après avoir commencer ma première piqure de stimulation hier soir je reçois un message de mon gynécologue à 22h de commencer la stimulation à j3 au lieu de j1 car il veut que je fasse les examens de prise sang et échographie dans leurs centre lundi à j5 comme la sa tomber samedi et que le centre était fermé ...Je suis dépité je sais plus quoi faire en plus à j1 c ce que je fais d habitude et J ai trouvé un gynécologue qui peut me faire une écho mais ce sera vendredi à j4 ...bref sa commence bien du coup je lui es refais un message je sais pas quoi faire est ce que ce soir du coup je fais pas de piqure et je reprend jeudi ...ou est ce que je risque de foutre en l air mon traitement...avez vous déjà connu sa ? J'espère qu'il va pouvoir lire mon message et me répondre...

Bonjour Flilis,

Je te réponds sans te répondre car je n'ai pas de solution à t'apporter. J'imagine que tu as cherché à joindre ton centre PMA afin d'avoir les directives (car je suppose que ton gynécologue leur a donné ses instructions), que t'ont-ils dit?
Lui: 45 ans
Moi: 40 ans.

Infertilité inexpliquée.
2015: grossesse spontanée: fausse couche à 7 SG brokenheart

FIV1: ponction 28/09/2018 et transfert le 01/10: notpregnant
Tec 1: transfert de 2 j3: pregnant

78ui (j12) / 317ui (j16) / 1 448ui (j22)

1ère écho: 07/03/2019 fingers pray L'attente va être longue!

Avatar du membre
coccinella

Fivette habituée
Messages : 25
Enregistré le : 11 janvier 2018
Mon centre de PMA : Espagne
Centre étranger : IVI-Valence
Localisation : Paris
Âge : 42

Message non lu par coccinella » 30 janv. 2019 à 11:14

Lysblanc a écrit :
30 janv. 2019 à 10:46
Coucou Coccinella,

Je n'arrive pas à croire à ce que l'on a osé te dire! C'est à se demander s'ils sont complètement débiles! :shock: smilvener Je comprends que tu aies mis du temps à te remettre de tout ça...
Sans parler d'une autre gynécologue de PMA que j'ai vue à l'automne et qui m'a demandé pourquoi je venais la voir car elle estimait que passé 35 ans, c'était trop tard et que la sécu d'ailleurs ne devrait même pas rembourser en France au delà d'une tentative! Heureusement celle-là est en principe partie à la retraite.
Lysblanc a écrit :
30 janv. 2019 à 10:46
Euh, peux-tu me dire (grosso modo) ce qu'est une euploidie? Je suis complètement ignorante.
Un embryon euploïde a le bon nombre de chromosomes: une paires pour les chromosomes 1 à 22 et 1 paire de chromosome sexuel (XX ou XY). A nos âges, la proportion de ces embryons euploïdes est beaucoup plus faible, et les embryons anormaux chromosomiquement (dits "aneuploïdes") sont majoritaires. J'ai expliqué plus en détail vers la page 880 de ce topic et un petit résumé aussi page 897.
Lysblanc a écrit :
30 janv. 2019 à 10:46

De toute façon j'ai l'impression que le processus de PMA est complètement à revoir où que l'on se trouve en Europe.
Du coup tu as du être hyper méga stressée pour tes transferts en Espagne si tu me dis qu'ils te "harcelaient": tout pour que la procédure marche!
Oui, c'était le pompon à la FIV3. Initialement la ponction était prévue le dimanche et on devait partir en Espagne le samedi, mais à l'écho de contrôle du vendredi, ils ont décidé d'attendre un jour de plus et m'ont redemandé une écho le samedi en me prévenant le vendredi à 16h...Du coup en catastrophe j'ai cherché un cabinet pour une écho le lendemain et il a fallut reporter avion et hôtel. Le samedi ils m'ont harcelée avant qu'ils ne ferment à 14h et pas de bol, le labo qui m'a fait le dosage a du recommencer car mon E2 était trop concentré, ce qui a retardé le résultat que j'ai eus à 13h58 après avoir couru au labo car plus personne ne répondait au tel. J'étais avec IVI au tel en même temps en arrivant au labo mais IVI n'a finalement pas voulu entendre le dosage...et m'a envoyé les instructions par email. Sauf qu'ils se sont trompés sur la médication pour déclencher l'ovulation le soir même en me demandant une injection d'une hormone qui n'était pas prévue dans mon protocole et que forcément je n'avais pas. J'ai passé l'après-midi à essayer de la trouver en urgences pendant que je tentais de les joindre. Le seul numéro qui répondait ne parlait qu'Espagnol, langue que je ne parle pas du tout. Au final, j'ai eu une réponse par email du médecin dont j'avais miraculeusement trouvé l'email, seulement 45 minutes avant l'injection me disant de ne surtout pas prendre cette hormone et reconnaissant l'erreur! Ce fut du méga stress. Le lendemain matin alors qu'on était à l'aéroport, ils ont appelé pour s'excuser mais le mal était fait. Et pour clore la série de la FIV avec plein d'accrocs, le jour j l'infirmière ne parvenait pas à faire la perfusion. J'ai hyper stressé dans les 48h avant la ponction, ce qui est très mauvais justement pour les euploïdies car la fin de la répartition du matériel chromosomique dans les ovocytes se fait précisément au moment de l'ovulation. Résultat: sur 7 J5 aucun n'était normal. Je suis persuadée que le stress y a été pour quelque chose. Heureusement que la FIV4 a été fructueuse!
Moi 42 ans, mauvaise qualité ovocytes due à l'âge, utérus bicorne bicervical
Lui 63 ans, homozygote mutation 677 MTHFR
essais depuis 12/15
02/16: fausse couche à 7 SA après inscription à la mater
3 autres FCprécoces
=> orientation PMA en Espagne pour FIV ICSI - PGS
11/17: FIV1, 13 follicules, 9 ovo matures, 6 J1, 4 J5/J6, 0 euploïde
02/18: FIV2, 16 follicules, 13 ovo mat, 8 J1, 5 J5/J6, 1 euploïde, TEV avril notpregnant
07/18: FIV3, 14 follicules, 9 ovo mat, 9 J1, 7 J5/J6, 0 euploïde
12/18: FIV4 après 2 faux départs, 12 fo, 8 ovo mat, 2 J1, 2J5, 1 euploïde minipingoo
02/19: FIV5
puis ERA et TEV

Avatar du membre
coccinella

Fivette habituée
Messages : 25
Enregistré le : 11 janvier 2018
Mon centre de PMA : Espagne
Centre étranger : IVI-Valence
Localisation : Paris
Âge : 42

Message non lu par coccinella » 30 janv. 2019 à 11:22

Flilis a écrit :
30 janv. 2019 à 10:53
Coucou les filles
Après avoir commencer ma première piqure de stimulation hier soir je reçois un message de mon gynécologue à 22h de commencer la stimulation à j3 au lieu de j1 car il veut que je fasse les examens de prise sang et échographie dans leurs centre lundi à j5 comme la sa tomber samedi et que le centre était fermé ...Je suis dépité je sais plus quoi faire en plus à j1 c ce que je fais d habitude et J ai trouvé un gynécologue qui peut me faire une écho mais ce sera vendredi à j4 ...bref sa commence bien du coup je lui es refais un message je sais pas quoi faire est ce que ce soir du coup je fais pas de piqure et je reprend jeudi ...ou est ce que je risque de foutre en l air mon traitement...avez vous déjà connu sa ? J'espère qu'il va pouvoir lire mon message et me répondre...
C'est vrai que si tu as déjà fait une piqure de stimulation hier soir, c'est embêtant.
Si ton gynécologue t'a écrit à 22h, c'est qu'il lit régulièrement ses emails et je suis sûre qu'il te dira d'ici ce soir si tu continues ou pas. Tu lui as précisé à quelle heure tu faisais tes piqures pour qu'il essaye de te répondre avant?
Au début de la stimulation, si ton écho est à J4 au lieu de J5, je ne crois pas que ce soit un soucis. C'est vers la fin qu'il faut être plus régulier. Pour ta précédente FIV, avais-tu eu aussi un contrôle à J5? Est-ce que ce n'est pas après que tu as commencé à avoir des contrôles tous les 2 jours environ?
Si jamais tu as besoin d'une écho le samedi, à Paris le centre d'écho de l'Odéon peut prendre des rdvs en plus en fin de matinée. Mais quoiqu'il en soit, il faudrait que ton gynécologue puisse avoir connaissance des résultats pour ajuster ton traitement le soir même.
Bon courage!
Moi 42 ans, mauvaise qualité ovocytes due à l'âge, utérus bicorne bicervical
Lui 63 ans, homozygote mutation 677 MTHFR
essais depuis 12/15
02/16: fausse couche à 7 SA après inscription à la mater
3 autres FCprécoces
=> orientation PMA en Espagne pour FIV ICSI - PGS
11/17: FIV1, 13 follicules, 9 ovo matures, 6 J1, 4 J5/J6, 0 euploïde
02/18: FIV2, 16 follicules, 13 ovo mat, 8 J1, 5 J5/J6, 1 euploïde, TEV avril notpregnant
07/18: FIV3, 14 follicules, 9 ovo mat, 9 J1, 7 J5/J6, 0 euploïde
12/18: FIV4 après 2 faux départs, 12 fo, 8 ovo mat, 2 J1, 2J5, 1 euploïde minipingoo
02/19: FIV5
puis ERA et TEV

Avatar du membre
Angelle

Fivette d'or
Messages : 595
Enregistré le : 01 septembre 2018
Mon centre de PMA : Espagne

Message non lu par Angelle » 30 janv. 2019 à 11:23

Bonjour Coccinella,
Je me retrouve un peu sur ton expérience avec les psychologues.
Le mien m’a fait comprendre que vu que j’en ai eu deux enfants sans souci c’est que le problème vient de mon mari..je lui ai quand même expliqué que ses bilans étaient bons et que ni la clinique ni le labo ne nous à jamais parlé d’un souci bien au contraire..et bien c’est mon mari qui inconsciemment ne veut pas d’enfant..la preuve il à attendu le pauvre (32 ans je ne trouve pas ça anormal de ne pas avoir d’enfant!) le fait qu’il se soient marié avec une femme de mon âge suffit à prouver qu’il n’en veut pas.
Il m’a dit ironiquement que si « j’essayais » avec le père de mes enfants je tomberai enceinte.Le comble on m’a diagnostiqué les trompes bouchées d'où mon infertilité secondaire..tout cela ce n’est pas dans nos têtes c’est validé par des médecins!

Pour le don alors là c’est même pas la peine..il à osé me dire que cela ne réglerai pas notre souci vu que c’est mon mari qui « provoque » la fausse couche..et qu’en plus c’était injuste car c’est moi qui porte notre problème d’infertilité.
Pour le don que j’allais être une mère porteuse ect..
Je suis déçue car j'avais confiance en ce thérapeute car il m’a aidé pour d’autres soucis dans certaines étapes de ma vie.
Donc limite j’étais agressive avec mon mari en me disant que le « problème » c’était lui..
Il faut faire très attention de choisir des personnes qui ne nous jugent pas car on peut vite tomber dans la « psychologie de comptoir » avec toutes les caricatures qui vont avec..De plus nous sommes fragilisées avec les traitements donc il faut s’entourer de professionnels bienveillants.
Surtout ne culpabilisons pas sur nos choix de vie..

Pensées à vous toutes 🍀
Moi 43 (2 enfants naturellement) mon mari 33 (pas d’enfant)
Septembre 2017 essais bébé (février 2018 bilans hormonaux satisfaisants/découverte mai 2018 les 2 trompes bouchées)

Fiv 1 août 2018 (ponction 5 ovocytes/4 fécondés aucun vitrifié) transfert 2 blatocystes/J5 notpregnant

Fiv 2 fin septembre 2018 (ponction 7 ovocytes/6 fécondés aucun vitrifié) transfert 3A/J3 pregnant
Taux:J14/182ui J17/782ui J20/2060ui
Échographie 8SA arrêt développement.

Fiv 3 début février 2019 🍀

Avatar du membre
Lysblanc

Fivette de bronze
Messages : 223
Enregistré le : 03 octobre 2018
Mon centre de PMA : 35- La Sagesse (Rennes)

Message non lu par Lysblanc » 30 janv. 2019 à 11:32

Angelle a écrit :
30 janv. 2019 à 11:23
Bonjour Coccinella,
Je me retrouve un peu sur ton expérience avec les psychologues.
Le mien m’a fait comprendre que vu que j’en ai eu deux enfants sans souci c’est que le problème vient de mon mari..je lui ai quand même expliqué que ses bilans étaient bons et que ni la clinique ni le labo ne nous à jamais parlé d’un souci bien au contraire..et bien c’est mon mari qui inconsciemment ne veut pas d’enfant..la preuve il à attendu le pauvre (32 ans je ne trouve pas ça anormal de ne pas avoir d’enfant!) le fait qu’il se soient marié avec une femme de mon âge suffit à prouver qu’il n’en veut pas.
Il m’a dit ironiquement que si « j’essayais » avec le père de mes enfants je tomberai enceinte.Le comble on m’a diagnostiqué les trompes bouchées d'où mon infertilité secondaire..tout cela ce n’est pas dans nos têtes c’est validé par des médecins!

Pour le don alors là c’est même pas la peine..il à osé me dire que cela ne réglerai pas notre souci vu que c’est mon mari qui « provoque » la fausse couche..et qu’en plus c’était injuste car c’est moi qui porte notre problème d’infertilité.
Pour le don que j’allais être une mère porteuse ect..
Je suis déçue car j'avais confiance en ce thérapeute car il m’a aidé pour d’autres soucis dans certaines étapes de ma vie.
Donc limite j’étais agressive avec mon mari en me disant que le « problème » c’était lui..
Il faut faire très attention de choisir des personnes qui ne nous jugent pas car on peut vite tomber dans la « psychologie de comptoir » avec toutes les caricatures qui vont avec..De plus nous sommes fragilisées avec les traitements donc il faut s’entourer de professionnels bienveillants.
Surtout ne culpabilisons pas sur nos choix de vie..

Pensées à vous toutes 🍀
Bonjour Angelle,

Je suis scandalisée à la lecture de ton récit! :shock: :shock: Ils se prennent pour qui ces psychologues, pour Dieu le Père? Ils pensent avoir la solution à tous les malheurs du monde?
Lui: 45 ans
Moi: 40 ans.

Infertilité inexpliquée.
2015: grossesse spontanée: fausse couche à 7 SG brokenheart

FIV1: ponction 28/09/2018 et transfert le 01/10: notpregnant
Tec 1: transfert de 2 j3: pregnant

78ui (j12) / 317ui (j16) / 1 448ui (j22)

1ère écho: 07/03/2019 fingers pray L'attente va être longue!