40 ans et +, qui a réussi? quel parcours?

Avatar du membre
coccinella

Fivette de bronze
Messages : 144
Enregistré le : 11 janvier 2018
Mon centre de PMA : Espagne
Centre étranger : IVI-Valence
Localisation : Paris
Âge : 42

Re: 40 ans et +, qui a réussi? quel parcours?

Message non lu par coccinella » 16 déc. 2018 à 23:10

Pour l'instant je ne peux pas répondre aux messages privés auxquels je réponds ici (si un administrateur passe par là et veux bien me donner les droits, merci!), en plus des autres:

- Oui la FIV-PGS est entièrement à nos frais en Espagne mais jusqu'ici j'ai pu me faire rembourser les hormones en France avec mon 100% fertilité.

- La FIV-PGS chez IVI est faite sur des embryons au stade blastocystes J5/J6: quelques cellules du trophoblaste, la partie qui donne le placenta, sont prélevées et le criblage chromosomique est réalisé par séquençage à haut débit (appelé NGS for Next Generation Sequencing en anglais). C'est la méthode de pointe au niveau international, qui est possible avec de très petites quantités d'ADN. Les résultats sont connus sous 10-15 jours. Les embryons sont vitrifiés en attendant le résultat. Ils laissent généralement passer un cycle naturel avant le cycle du transfert.

- Compte-tenu de la chute du taux des euploïdies dès 38 ans, accélérée dès 40 ans, je recommanderais à l'une de celles qui m'a envoyé un message privé de ne pas retarder de 6 mois la FIV-PGS si vous êtes prêts à consentir à ce sacrifice financier au final. Dans notre cas, on essaye les FIVs au pas de course, et on reprendra naturellement après si cela n'a pas marché, en se préparant à de nouvelles fausses couches.

- Oui la FIV-PGS n'est pas autorisée en France. Rares sont les gynécologues qui adressent en Espagne pour une telle FIV car ils n'en ont pas le droit. Beaucoup de gynécologues de PMA ignorent aussi les avantages voire même comment cela marche. J'avais du expliquer le principe de la méthode à ma gynécologue de ville qui est aussi gyéncologue pma. Maintenant, pour celles qui ont peu de blastocystes, faire les transferts en France un par an sans PGS ne sera pas forcément beaucoup plus long et les embryons restent intacts. Il n'en demeure pas moins qu'il faut attendre fébrilement le résultat du DPNI à 12 semaines. Le comité national consultatif d'éthique est favorable à la FIV-PGS en France. Je milite pour que ce soit le cas. Il me parait plus éthique de vérifier à J5, un stade encore très précoce, que les embryons sont atteints plutôt que d'attendre une fausse couche ou que la vie se développe pendant 3 mois pour proposer légalement une IMG.

- Pour les compléments, je prends aussi de la DHEA, du coenzyme Q10. J'ai essayé la MACA et les baies de Goji pour la FIV3. J'ai pris du myoinositol également qui était inclus dans le gametix pour mon apport en acide folique. J'ai arrêté l'acide folique (vitamine B9) depuis la détection de la mutation MTHFR de mon époux pour prendre du méthylfolate vendu dans l'impryl, le tetrafolic, ou tout seul. J'invite toutes celles qui n'ont pas été génotypées pour MTHFR à passer au méthylfolate directement plutôt que de prendre de l'acide folique (cf topic MTHFR). En effet, la mutation principale est présente dans près de 20% de la population française et cette mutation empêche de métaboliser l'acide folique. Dans ce cas, son apport ne sert à rien, ne protège donc pas des anomalies de développement de la crête neurale et, lorsque la mutation est présente chez la mère, augmente les risques de fausse couche. Il n'y a pas de littérature scientifique robuste lorsque la mutation est paternelle, mais si le père est homozygote pour la mutation, l'embryon est lui même porteur de la forme défaillante au moins une fois et je m'interroge sur la toxicité de l'apport maternel en acide folique pour l'embryon. L'homocystéine est en effet augmentée chez les porteurs de la mutation supplémentés en acide folique avec des risques cardiovasculaires. Dans le doute, prenez du methylfolate plutôt que de l'acide folique!
Moi 42 ans, mauvaise qualité ovocytes due à l'âge, utérus bicorne bicervical
Lui 63 ans, homozygote mutation 677 MTHFR
essais depuis 12/15
02/16: fausse couche à 7 SA
3 autres FCprécoces
=> PMA en Espagne pour FIV ICSI-PGS
11/17: FIV1, 13 follicules, 9 ovo matures, 6 J1, 4 J5/J6, 0 euploïde
02/18: FIV2, 16 fo, 13 ovo mat, 8 J1, 5 J5/J6, 1 euploïde, TEV avril notpregnant
07/18: FIV3, 14 fo, 9 ovo mat, 9 J1, 7 J5/J6, 0 euploïde
12/18: FIV4 après 2 faux départs, 12 fo, 8 ovo mat, 2 J1, 2J5, 1 euploïde minipingoo
02/19: FIV5, 20 fo, 12 ovo mat, 4 J1, 3 J5/J6, 0 euploïde
puis ERA et TEV

Avatar du membre
Ninette525

Fivette de diamant
Messages : 1228
Enregistré le : 05 mars 2018
Mon centre de PMA : 06- Clinique St George - Laboratoire EUROFINS (Nice)

Message non lu par Ninette525 » 17 déc. 2018 à 07:25

Merci pour tous ces renseignements Coccinella! Ma gynécologue m'avait parlé des tests que l'on pouvait faire en Espagne avant de commencer les FIV, mais ce n'est pas faisable dans mon cas vu le très faible nombre d'embryons obtenus.
En revanche, ton témoignage sur IVI m'inquiète. Il rejoint celui que j'ai souvent lu ces derniers mois sur le topic "don d'ovocytes à l'étranger" sur les difficultés de communication. Nous envisageons de prendre rendez-vous chez eux pour une FIV DO car ils sont les plus réputés mais ça doit être très stressant de ne pas pouvoir les joindre ni avoir de réponse facilement.... C'est un beau dilemne: aller chez IVI car ils sont les plus réputés, ou dans une clinique plus petite avec un suivi plus personnalisé mais moins réputée?
Enfin, il faut déjà que mes rendez-vous de la semaine ne détectent pas un problème auto-immun trop grave qui empêcherait une grossesse. Et je n'ai toujours pas mes règles (J40....).
Moi : 40 ans; Lui: 45 ans
Mai 2015: arrêt pilule
Fév 2016: grossesse naturelle mais fausse couche à 7 SA (curetage)
nov 2016: Grossesse naturelle mais fausse couche à 12SA (curetage)
Avril 2017 - novembre 2017: 4 IAC notpregnant
déc 2017: IAC 5 interrompue pour hyperstim
février 2018: FIV 1. 8 ovocytes, 1 seul embryon notpregnant
Avril 2018: FIV 2 ICSI: 6 ovocytes, 2 J3 transférés notpregnant
Oct 2018: FIV 3 ICSI: 9 ovocytes prélevés 6 embryons, 2J3 transférés, aucun vitrifié notpregnant
Février 2019: FIV 4, Ponction le 19/02 ; 2J5 transférés, 1J5 congelé pregnant pray fingers treefle

Avatar du membre
Angelle

Fivette de platine
Messages : 852
Enregistré le : 01 septembre 2018
Mon centre de PMA : Espagne

Message non lu par Angelle » 17 déc. 2018 à 07:38

Bonjour Coccinella déjà bienvenue à toi sur ce post..
Ton message est très intéressant et bien expliqué,je t’en remercie..
Par contre il ne me rassure pas du tout,car déjà avant ma deuxième fiv qui s’est terminée par une fausse couche nous nous sommes posé la question du test DPI.
Maintenant que je lis ton expérience,je continu de penser qu’après 42 ans les fiv positives relèvent du miracle,et c’est pour cette raison qu’à partir de 40 ans suivant les résultats hormonaux on propose le don d’ovocytes.
Ma clinique espagnole m’a proposé un sorte de « banking d’embryons » cumuler les cycles sans transfert et analyser les embryons.
Mon souci est le peu de temps qui me reste car j’ai 43 ans.
Et puis mon mari je pense « à peur » du DPI car nous connaissons déjà les résultats..et puis un embryon sain ne donnera pas obligatoirement une grossesse.
Donc nos chances d’avoir un enfant avec mes ovocytes sont très réduites.
Je dois recommencer ma troisième fiv au retour de mes règles fin janvier et j’avoue que c’est très difficile en étant conscient de tous ces risques.
Moi 43 (enfants naturellement) mon mari 33 (pas d’enfant)
février 2018 bilans hormonaux satisfaisants/découverte mai 2018 les 2 trompes bouchées.

Fiv 1 août 2018 (ponction 5 ovocytes/4 fécondés aucun vitrifié) transfert 2 blatocystes/J5 notpregnant

Fiv 2 fin septembre 2018 (ponction 7 ovocytes/6 fécondés aucun vitrifié) transfert 3A/J3 pregnant
Taux:J14/182ui J17/782ui J20/2060ui
Échographie 8SA arrêt développement.

Fiv 3 début février 2019 (ponction 3 ovocytes/2 fécondés aucun vitrifié) transfert 1/J3 notpregnant

Avatar du membre
Maloug

Fivette d'or
Messages : 633
Enregistré le : 17 juillet 2018
Mon centre de PMA : 75- Hôpital des Diaconesses (Paris 12)
Âge : 41

Message non lu par Maloug » 17 déc. 2018 à 08:20

Maty2b, pour répondre à ta question, mon bébé est mort in utero à terme (3 ou 4 jours avant la DPA) sans qu'aucune explication ne soit trouvée malgré tous les examens réalisés (plein d'analyses sur moi sur le moment et a posteriori, autopsie, caryotype du bébé...). Même pas une cause identifiée qui serait elle-même inexpliquée comme dans ton cas. Alors oui je me suis posée plein de questions, j'en ai posé plein aux médecins et ils m'ont dit que c'est ainsi dans la majorité des morts foetales in utero tardives comme ce qui s'est passé pour moi. On a assez rarement des explications hormis quand on arrive à identifier des problème de fonctionnement du placenta, de cordon, ou une malformation n'ayant pas été détectée à l'échographie. Ca reste très mystérieux, encore plus même que la mort subite du nourrisson qu'on commence à expliquer maintenant.
Quant à une raison liée à l'âge, on ne m'en a pas parlé... même si j'ai pu lire ici ou là que comme pour quasi tous les autres problèmes et risques pendant la grossesse, l'âge jouait statistiquement. Mais en tout état de cause dans mon cas il n'y avait pas de raison chromosomique donc un diagnostic pré-implantatoire n'aurait rien changé.
Voilà... j'espère avoir répondu...
Début essais bébé 2014, bilan 2015 (plus très jeunes et misteer pas au top)
Début PMA 2016 : IAC 1 et 2 notpregnant , IAC3 testpositif
Grossesse de rêve, mais mort de bébé in utero à terme, inexpliquée (juin 2017) brokenheart Kosmil
Retour en PMA sept 2017
3 IAC notpregnant
FIV IMSI 1 Juin 2018 : 3 minipingoo J2 + 3 minipingoo J5
TEC1 juil 2018 : notpregnant
TEC2 sept 2018 : notpregnant
TEC 3 oct 2018 : pregnant :girl: :girl: Double bonheur ! Allez on s’accroche ! (DPA 23/07) treefle

Avatar du membre
Angelle

Fivette de platine
Messages : 852
Enregistré le : 01 septembre 2018
Mon centre de PMA : Espagne

Message non lu par Angelle » 17 déc. 2018 à 08:36

Coucou Maloug ton explication prouve qu’on ne maîtrise pas tout et surtout que la médecine n’explique pas tout non plus.Souvent j’ai entendu mon gynécologue,le chirurgien me le dire,et qu’au final c’était grande une loterie.
Je suis désolée de ce qu’il t’es arrivé et c’est merveilleux que tu puisses attendre deux enfants je te le souhaite de tout cœur 🍀
Moi 43 (enfants naturellement) mon mari 33 (pas d’enfant)
février 2018 bilans hormonaux satisfaisants/découverte mai 2018 les 2 trompes bouchées.

Fiv 1 août 2018 (ponction 5 ovocytes/4 fécondés aucun vitrifié) transfert 2 blatocystes/J5 notpregnant

Fiv 2 fin septembre 2018 (ponction 7 ovocytes/6 fécondés aucun vitrifié) transfert 3A/J3 pregnant
Taux:J14/182ui J17/782ui J20/2060ui
Échographie 8SA arrêt développement.

Fiv 3 début février 2019 (ponction 3 ovocytes/2 fécondés aucun vitrifié) transfert 1/J3 notpregnant

Avatar du membre
Fanny1313

Fivette d'or
Messages : 560
Enregistré le : 12 décembre 2017
Mon centre de PMA : 13- Hôpital de la Conception (Marseille)
Centre étranger : Eugin barcelone

Message non lu par Fanny1313 » 17 déc. 2018 à 16:41

Coucou les filles
Qui a déjà pris l embryoscope + ?
Ça vaut vraiment le coup ? Qu en pensez vous ?

Apres 10 ans de galères, plusieurs FIV , fausses couches, échecs....
Direction l'Espagne pour FIV DO

- 16 Janvier 2019 transfert de 2 J5 (3 J5 et 3 J6 congelés)
- 25 Janvier testpositif
Et quel bonheur !!! c est des jumeaux :amour:

Notre petit :boy: et notre petite :girl: se portent à merveille


Image

Avatar du membre
Angelle

Fivette de platine
Messages : 852
Enregistré le : 01 septembre 2018
Mon centre de PMA : Espagne

Message non lu par Angelle » 17 déc. 2018 à 17:00

Coucou,j’ai toujours eu cette option d’office on va dire pour mes deux essais.
Sans je ne connais pas..
Moi 43 (enfants naturellement) mon mari 33 (pas d’enfant)
février 2018 bilans hormonaux satisfaisants/découverte mai 2018 les 2 trompes bouchées.

Fiv 1 août 2018 (ponction 5 ovocytes/4 fécondés aucun vitrifié) transfert 2 blatocystes/J5 notpregnant

Fiv 2 fin septembre 2018 (ponction 7 ovocytes/6 fécondés aucun vitrifié) transfert 3A/J3 pregnant
Taux:J14/182ui J17/782ui J20/2060ui
Échographie 8SA arrêt développement.

Fiv 3 début février 2019 (ponction 3 ovocytes/2 fécondés aucun vitrifié) transfert 1/J3 notpregnant

Avatar du membre
Meskhenet

Fivette de bronze
Messages : 142
Enregistré le : 16 octobre 2018
Mon centre de PMA : 92- Hôpital Foch (Suresnes)
Localisation : Région parisienne
Âge : 42

Message non lu par Meskhenet » 17 déc. 2018 à 18:00

Bonjour Fanny, pour ma part j'ai eu l'embryoscope (je ne sais pas si c'est la même chose que l'embryoscope +), c'est une des raisons de mon choix de centre. Je pense que ça améliore très nettement les résultats, notamment pour les j5.
Moi 41 ans RAS sauf mon âge et infertilité inexpliquée nervous .
Lui 34 teratozoospermie puis spermogramme "normal"
multiheart depuis 3 ans. Pas d'enfant.
FIV icsi 1 : 9 ovocytes, 7 embryons : 2j2 implantés notpregnant
Aucun j5, développement bloqué à j6.
FIV icsi 2 mai/juin : changement de centre : 12 ovocytes, 9 embryons, culture prolongée. Aucun j5 (blocage développement)
FIV icsi 2 bis juillet : 16 ovocytes, 12 embryons, transfert 2j2 : testpositif mais taux faible... Grossesse biochimique minnce
TEV oct. : 1j5 (le seul) notpregnant brokenheart
FIV icsi 3 en janvier 2019

Avatar du membre
Ninette525

Fivette de diamant
Messages : 1228
Enregistré le : 05 mars 2018
Mon centre de PMA : 06- Clinique St George - Laboratoire EUROFINS (Nice)

Message non lu par Ninette525 » 17 déc. 2018 à 18:10

Ils ont aussi un embryoscope dans mon centre, ça évite de sortir les embryons pour les examiner, je crois. Mais embryoscope + ??
Résultats de mon dosage hormonal: c'est le gros bazar, je suis très bas pour la LH, l'oestradiol et la progestérone. Je vais voir ce que va me dire ma gynécologue demain. J'espère que c'est juste une conséquence des traitements et pas la ménopause.... Jusqu'à maintenant, j'ai toujours eu mes règles à peu près régulièrement, ça serait vraiment un coup dur de plus.

Angelle, le "DPI" est une bonne option je pense puisque tu es en Espagne... Ca évite beaucoup d'échecs de transferts et aussi de fausse couche même si ce n'est pas fiable à 100%. J'imagine que c'est cher mais les transferts aussi coûtent très cher je crois?
Moi : 40 ans; Lui: 45 ans
Mai 2015: arrêt pilule
Fév 2016: grossesse naturelle mais fausse couche à 7 SA (curetage)
nov 2016: Grossesse naturelle mais fausse couche à 12SA (curetage)
Avril 2017 - novembre 2017: 4 IAC notpregnant
déc 2017: IAC 5 interrompue pour hyperstim
février 2018: FIV 1. 8 ovocytes, 1 seul embryon notpregnant
Avril 2018: FIV 2 ICSI: 6 ovocytes, 2 J3 transférés notpregnant
Oct 2018: FIV 3 ICSI: 9 ovocytes prélevés 6 embryons, 2J3 transférés, aucun vitrifié notpregnant
Février 2019: FIV 4, Ponction le 19/02 ; 2J5 transférés, 1J5 congelé pregnant pray fingers treefle

Avatar du membre
Angelle

Fivette de platine
Messages : 852
Enregistré le : 01 septembre 2018
Mon centre de PMA : Espagne

Message non lu par Angelle » 17 déc. 2018 à 18:42

Ninette courage pour demain ton rendez-vous..on croise pour que cela soit juste un dérèglement 🍀
Pour le DPI cela coûte 1800€ qu’ils analysent un où plusieurs embryons.
Le transfert c’est à peu près ce prix..
Franchement dans notre cas c’est plus la peur du résultat qui me frêne..de ne plus faire de transfert car aucun viable.
Mais tu as raison sur le fait que cela évite la fausse couche à cause des problèmes chromosomiques.
Mais je crois que cet examen n’évite pas la trisomie 21/18..d’après ce que j’ai compris..
Moi 43 (enfants naturellement) mon mari 33 (pas d’enfant)
février 2018 bilans hormonaux satisfaisants/découverte mai 2018 les 2 trompes bouchées.

Fiv 1 août 2018 (ponction 5 ovocytes/4 fécondés aucun vitrifié) transfert 2 blatocystes/J5 notpregnant

Fiv 2 fin septembre 2018 (ponction 7 ovocytes/6 fécondés aucun vitrifié) transfert 3A/J3 pregnant
Taux:J14/182ui J17/782ui J20/2060ui
Échographie 8SA arrêt développement.

Fiv 3 début février 2019 (ponction 3 ovocytes/2 fécondés aucun vitrifié) transfert 1/J3 notpregnant

Avatar du membre
Ninette525

Fivette de diamant
Messages : 1228
Enregistré le : 05 mars 2018
Mon centre de PMA : 06- Clinique St George - Laboratoire EUROFINS (Nice)

Message non lu par Ninette525 » 17 déc. 2018 à 20:44

Mais Angelle, ne penses-tu pas que c'est moins dur de savoir avant le transfert que ça ne marchera pas plutôt que d'endurer la progestérone puis la déception et dans le pire des cas, une fausse couche ? Si je pouvais le faire en France sur mes quelques embryons, je foncerai.... Autant pleurer une bonne fois pour toutes plutôt que d'avoir ces faux espoirs en permanence.
Moi : 40 ans; Lui: 45 ans
Mai 2015: arrêt pilule
Fév 2016: grossesse naturelle mais fausse couche à 7 SA (curetage)
nov 2016: Grossesse naturelle mais fausse couche à 12SA (curetage)
Avril 2017 - novembre 2017: 4 IAC notpregnant
déc 2017: IAC 5 interrompue pour hyperstim
février 2018: FIV 1. 8 ovocytes, 1 seul embryon notpregnant
Avril 2018: FIV 2 ICSI: 6 ovocytes, 2 J3 transférés notpregnant
Oct 2018: FIV 3 ICSI: 9 ovocytes prélevés 6 embryons, 2J3 transférés, aucun vitrifié notpregnant
Février 2019: FIV 4, Ponction le 19/02 ; 2J5 transférés, 1J5 congelé pregnant pray fingers treefle

Avatar du membre
Vava32

Fivette fidèle
Messages : 65
Enregistré le : 18 août 2018
Mon centre de PMA : Espagne
Centre étranger : IVI Barcelone

Message non lu par Vava32 » 17 déc. 2018 à 21:09

coccinella a écrit :
16 déc. 2018 à 20:50
Ninette, Meskhenet, merci de votre accueil.

Maloug: C'est vrai que chaque cas est unique. Je suis dans la fourchette basse des taux d'euploïdes qui est de l'odre de 20% à 40/41 ans et chute à moins de 5% à 43 ans. Dans ce topic, nous avons toutes l'âge qui joue contre la montre. Ta grossesse gemellaire en cours nous prouve que ca peut marcher comme toutes celles du topic "quadra à gros bidous" que je consule pour me remonter le moral régulièrement.

Tisane: Oui j'ai payé pour tester les embryons à chaque FIV. Dans le devis, le prix est le même quel que soit le nombre de J5/J6. J'ai aussi fait faire un devis chez Procreatec qui est plus cher et qui facture selon le nombre d'embryons. Mais c'est sûr que c'est un très gros effort financier.
On pense à toi mardi.

Shooto: bonne couvade, on croise les doigts

Vava32: Je ne peux pas répondre à ton message privé. Je n'ai pas suffisamment participé aux discussions pour pouvoir envoyer de messages privés. Du coup je te réponds ici à propos d'IVI:

- Les tarifs d'IVI sont similaires à Barcelone et Valence. IVI est la meilleure clinique en termes de résultats en Europe et le groupe ivirma est même leader mondial. Sur place tout se passe parfaitement bien et le chirurgien de Valence qui m'a fait les 3 premières ponctions a des doigts en or. Moi qui ai des règles hyper douloureuses, je prends à peine 500 mg de doliprane après les ponctions!

- Pour le suivi à distance en revanche, je crois qu'IVI est victime de son succès et la communication n'est plus aussi bonne qu'il y a un an. Ils préfèrent m'appeler que de m'envoyer des emails mais ont systématiquement tendance à m'appeler précisément aux horaires impossibles pour moi professionnellement. Au final, j'attends souvent 21h avant d'avoir les instructions.
Inversement, ils peuvent m'appeler 4 fois le matin avant et même pendant mon écho pour avoir le résultat alors que je leur ai indiqué la veille l'heure de mon écho!
J'ai aussi rarement la même coordinatrice et je dois souvent tout re-expliquer comme redonner les dates de mon cycle.
Ce n'est pas de leur faute mais j'en suis à mon 3ème médecin chez eux: la première est partie à Barcelone, la seconde que je préférais est en congés mater. La 1ère était assez hautaine et a pesté quand j'ai osé demander un rendez-vous téléphonique après ma 1ère FIV pour avoir des infos sur le nouveau protocole pour la FIV2. Elle me disait que je ne devais la contacter que pour des raisons médicales mais j'avais précisément des questions médicales concernant ce nouveau traitement qu'elle ne m'avait pas expliqué.
Globalement, il vaut mieux leur envoyer des messages très simples en français, en n'usant pas des négations. Je ne parle pas espagnol mais parfois j'ai du les joindre en anglais pour enfin contacter quelqu'un. Dans la période estivale, mon 2ème médecin étant absent, j'ai du interagir avec les médecins en anglais quand les choses ont dérapé (voir ci-après). Ils me proposaient une traductrice mais je suis bilingue. Il faut parfois les harceler pour avoir une réponse sur un traitement en cas de changement de planning ou en cas de doute. C'est parfois un dialogue de sourds.
Et il faut être très attentif aux protocoles car ils peuvent commettre des erreurs et ils n'admettent pas facilement s'être trompés. Voici les deux exmples d'erreur les plus importantes:
    1. Le jour du déclenchement de l'ovulation de la FIV3, ils m'ont prescrit une hormone que je n'avais pas et que je ne devais pas prendre. C'était un samedi et passé 14h la clinique est fermée. Finalement, après avoir passé l'après-midi à chercher en urgence l'hormone et tenté de les joindre par d'autres biais, le médecin m'a envoyé un email 45 minutes avant la piqure pour me confirmer que c'était bien une erreur et que je devais m'en tenir au traitement initialement prévu.
      2. Pour la FIV4 qui suivait immédiatement la FIV3, ils m'ont demandé de démarrer le traitement long avec le decapettyl pour bloquer mes ovaires alors que j'étais toujours dans la phase folliculaire de mon cycle. En effet, mes cycles ont toujours une semaine de plus après une FIV. J'ai mis 15 jours à les convaincre, écho et dosages à l'appui de leur erreur. Il était trop tard. L'ovulation était bloquée par le traitement mais mes ovaires continuaient de faire proliférer mes follicules qui grossissaient tous sans arrêt. C'est ce qu'on appelle un 'flare-up'. Il a fallu déclencher l'ovulation puis mettre mes ovaires au repos avec une double dose de pilule pendant 15 jours pour éviter les kystes. Au final, mon cycle d'aout a dure 56 jours à cause de leur erreur.
      Et je ne vous raconte pas tout...J'ai un peu perdu confiance en eux mais ils restent les meilleurs techniquement et sur place tout est toujours nickel avec beaucoup de gentillesse. Donc je continue pour cette FIV4 maintenant je connais bien le protocole avec eux et pour ne pas perdre de temps.

      =&j'étais; Mon conseil est donc de poser un maximum de questions si vous ne rentrez pas dans les clous d'un protocole classique court et d'être très bien suivi en France par quelqu'un qui ose leur tenir tête.

      Bonne semaine à toutes

      Bonsoir à toutes, bonsoir Coccinella,

      Je lis les posts, interviens peu pour l'instant.
      Ton post m'a interpellée, Coccinella, puisque je m'apprête à effectuer une FIV à IVI. Merci pour toutes ces précisons. Mes deux problèmes : mon âge et mon taux d'AMH. Mais nous voulons tenter. Dans mon cas, il sera question de cumul ovocytaire jusqu'à obtenir 3 ovocytes au minimum.
      En te lisant, je me demande dans quelle mesure il ne serait pas intéressant de récolter un maximum d'ovocytes, sur trois ou quartes mois, sans se limiter à trois ovocytes puisque les chances d'obtenir des embryons "sains" sont extrêmement faibles?
      Nous démarrons sur mon cycle de février (on se garde décembre et janvier pour profiter des congés et se préparer).
      Nous avons reçu plusieurs mails d'IVI, à chaque fois de personnes différentes. Là, ils nous demandent des analyses de sang jamais demandées précédemment. Ils auraient pu tout demander en une seule fois. Mais bon, on leur pardonne bien évidemment ;-)

      Je vous souhaite à toutes une bonne soirée et fingers

      Merci à toutes pour le partage d'infos.
      41 ans
      AMH 0,07 (novembre 2012) 0,05 (novembre 2018) 0,03 (mai 2019)
      fausse couche précoces 11/2011 (après grossesse spontanée) et 09/2013 (après IAC)
      11/2018 : rendez-vous avec IVI Barcelone - en attente première FIV avec DPI (début traitement février 2019)
      03/2019 : 2 follicules - première ponction - ovulation partielle avant ponction donc 1 follicule ponctionné mais ovocyte pas mature
      04/2019 : thyroïdectomie totale
      05/2019 : en attente reprise traitement