Fiv dpi qui est dans ce parcours ?

Avatar du membre
Laure

Fivette d'argent
Messages : 459
Enregistré le : 03 octobre 2017
Mon centre de PMA : 34- CHU Arnaud De Villeneuve (Montpellier)
Localisation : Montpellier
Âge : 31

Re: Fiv dpi qui est dans ce parcours ?

Message non lu par Laure » 23 févr. 2018 à 19:26

Bienvenue sur ce forum Beij et je suis désolée pour ton petit bout.
Mon parcours est dans ma signature. En ci qui nous concerne c’est la geneticienne qui nous a suivi qui a transmis la demande de dpi au centre. Mais notre suivi medical et l’img ont eu lieu dans le même hopital que le centre dpi (arnaud de villeneuve). Ca ne fait pas très longtemps que je suis sur le forum mais les personnes que j’ai vu refusé c’était par rapport a leur taux d’hormones et non leur age même si parfois c’est lié.. je ne sais donc pas s’il y a un age limite..
bon courage a vous..
♀ 31ans
♂ 31ans
Ensemble depuis 12ans - mariés depuis 3ans
Mai 2017 - IMG à 27sa raain Notre petit bonheur s'est envolé 🖤G🖤
Découverte tous les 2 porteurs sains de la même mutation génétique
Juin 2017 - inscription DPI
Déc 2017 - Dossier complet envoyé
Janv 2018 - Dossier accepté
Fév 2018 - Prélèvement pour sondes
Juin 2018 - Sondes prêtes et réunion pluridisciplinaire
Nov/Déc 2018 - FIV DPI 1 : 27 ovocytes prélevés, pas de transfert car hyperstim, 14 embryons vitrifiés
Fev/Mars 2019 - TEC1 : 8 embryons sains, transfert d’un J4 🤞

Avatar du membre
Violette44

Fivette novice
Messages : 18
Enregistré le : 18 février 2018
Mon centre de PMA : Belgique
Centre étranger : Erasme

Message non lu par Violette44 » 24 févr. 2018 à 10:42

Bonjour!
Puis-je me joindre à vous?
Je viens de démarrer ma première stimulation pour une fiv dpi (première injection de Menopur hier soir).
Moi 37 ans - Lui: 41 ans. - RAS tous les deux.
Bb1: une merveilleuse petite fille atteinte d'une maladie génétique rare (transmission autosomique récessive).
Début parcours FIV DPI en janvier 2018 pour bb2.
FIV ICSI 1: ponction le 10/03: 5 ovocytes, 1 embryon vitrifié à J2. Pas de transfert.
FIV ICSI 2: début le 10/04. Protocole antagoniste court avec Progynova, Menopur 300ui et Orgalutran.

Avatar du membre
Beij

Fivette novice
Messages : 8
Enregistré le : 21 février 2018
Mon centre de PMA : Non concernée

Message non lu par Beij » 24 févr. 2018 à 10:54

Laure, merci infiniment pour votre réponse.

Avatar du membre
Mylene

Fivette de platine
Messages : 715
Enregistré le : 19 mars 2016
Mon centre de PMA : 34- CHU Arnaud De Villeneuve (Montpellier)
Localisation : Corréze
Âge : 31

Message non lu par Mylene » 24 févr. 2018 à 11:42

BEIJ: en ce qui concerne l'age je ne pense pas que ce soit le premier critères de sélection, ce qui va faire que l'on vous accepte ou non ce sont vos résultats au examens pre-AMP (AMH, comptage follicules, spermogramme...), appel directement le centre DPI ou tu souhaite être prise en charge, ils t'enverront la listes des documents à remplir pour constituer votre dossier.
bon courage pour la suite.

violette: bienvenue parmi nous, on croise les doigts pour que ton traitement se passe bien. quel est ton parcours?
fingers bonne chance et bon courage.
JANV 2016 envoi dossier complet CHRU Arnaud de Villeneuve à Montpellier
MARS 2016 dossier DPI accepté
JUIN 2016 sondes prêtes
SEPT 2016 rendez-vous pluri
JANV 2017 1er protocole ponction sans transfert
AVRIL 2017 TEC1 Transfert de 2 embryons testpositif
JUIN 2017 fausses couche à 9 SA raain raain raain
NOV 2017 FIV DPI 2 Hyperstimulation, pas de ponction
AVRIL 2018 FIV DPI 2 bis Ponction sans transfert hyperstimulation
SEPT 2018 TEC pregnant
12 Novembre 2018 écho T1 5,8cm 160bpm natte :enceinte:
30 janvier 2019: écho T2 29cm 573g :girl:

Avatar du membre
angie33

Fivette de bronze
Messages : 141
Enregistré le : 25 février 2017
Mon centre de PMA : 44- CHU Nantes
Localisation : Bordeaux
Âge : 35

Message non lu par angie33 » 24 févr. 2018 à 11:48

Beij a écrit :
23 févr. 2018 à 19:13
Bonjour,

Je me permets de m'incruster parmi vous :?, car j'ai besoin de conseils (je recopie ci-dessous ma présentation) :

Mon mari et moi venons de donner naissance à un magnifique petit garçon. Hélas, il est atteint d'une très grave myopathie a priori transmise de manière récessive (les deux parents sont porteurs d'un même gène défectueux), ce qui laisse une chance sur 4, selon les statistiques, d'avoir de nouveau un enfant atteint. Nous avons un autre garçon, a priori sain ou porteur sain comme nous (4 ans). Ce type de tableau se prête à DPI.
Mais voilà. J'ai 38 ans, bientôt 39. Mon mari est quasi stérile (nous avions commencé les démarches pour une FIV ICSI il y a 5 ans, non poursuivie car je suis tombée enceinte naturellement de mon premier, après des années d'essais infructueux, puis de mon deuxième).

Mes questions :
1) comment s'est déroulée la demande de DPI ? Quel professionnel l'a faite avec vous ? Comment avez-vous obtenu rendez-vous avec lui ? Ma généraliste m'a simplement conseillée de relancer par mail la généticienne qui a vu mon fils malade. Ce qui fut fait en début de semaine mais je suis sans nouvelle et comme elle travaille dans un hôpital pour enfants, je ne sais si elle nous répondra. C'est pourquoi je prends les devants, en attendant.

2) A tout hasard, savez-vous s'ils acceptent des femmes aussi "âgées" que moi ? Bon, j'imagine que les couples déboutés ne sont pas présents sur ce forum, mais qui sait, si vous avez des infos.

Merci d'avance pour les lumières que vous pourrez m'apporter. Nous nous sentons très seuls depuis la naissance de notre fils. Son suivi est chaotique, j'ai dû et je dois encore me battre pour le faire totalement diagnostiquer. Les médecins sont très difficiles à joindre.
Bonjour,

bienvenue aux nouvelles ;-)

Pour ma part c'est le généticien qui m'a mis en relation avec une conseillère en génétique et c'est elle qui a fait la demande au CHU de Nantes. Mais c'est vrai que les généticiens pour les voir c'est compliqué. Moi aussi j'ai un petit garçon handicapé, je dois faire le point avec le généticien sur mon fils qu'il n'a jamais vu. J'ai appelé en janvier pour prendre un rendez-vous et le rendez-vous qu'on me donne est le 25 Octobre (faut pas être pressé). Mais sinon si j'ai des questions à lui poser je lui envoie des mails et en général il répond assez vite.
Par contre, je ne sais pas si l'âge rentre en compte dans le DPI.
Bon courage avec votre petit bout (quel âge a t-il?), ce n'est pas évident mais oui il faut se battre et rien lâcher.
    14 février 2018: journée pluridisciplinaire
    05/06/2018: 1ère injection de Bemfola
    18/06/2018: ponction
    19/06/2018: seulement 1 ovocyte fécondé sur les 7 de ponctionnés
    22/06/2018: Après biopsie, l'embryon est malade donc pas de transfert
    10/12/2018: ponction (13 ovocytes, 11 fécondés, 7 biopsisés, 2 sains)
    Fiv 1 le 14/12/2018: transfert d'un embryon frais (l'autre a été congelé)
    prise de sang testpositif 26/12: 268 UI - 28/12: 599 UI - 31/12: 1795 UI
    18/02/2019: échographie du 1er trimestre, tout va bien coeurquibat

    Avatar du membre
    Violette44

    Fivette novice
    Messages : 18
    Enregistré le : 18 février 2018
    Mon centre de PMA : Belgique
    Centre étranger : Erasme

    Message non lu par Violette44 » 24 févr. 2018 à 12:21

    Hello!
    J'ai 37 ans et mon mari 41. Nous avons une petite fille de 8 ans, conçue naturellement mais atteinte d'une maladie génétique rare (découverte à ses 4 semaines de vie).
    Il y a 7 ans, nous avons fait les démarches en génétique pour le cas nous envisagerions bb2 (à l'époque, nous passions beaucoup de temps à l'hôpital avec notre fille et un 2ème enfant était impensable).
    Du coup, lorsqu'on s'est dit fin novembre 2017 que c'était maintenant ou jamais pour bb2, nous avons directement eu rendez-vous en pma et le protocole de stimulation a démarré le 19/02 après que nos examen (spermogramme, hystéroscopie et prise de sang) soient revenus tout à fait ok.
    Bref, les sondes sont prêtes, ce qui nous a fait gagner un an au bas mot.
    Comme nous n'avons pas eu de difficulté à avoir notre fille, je suis toute neuve dans ce parcours médicalisé.
    J'ai pris Provames du 19/02 jusqu'à hier matin et j'ai basculé sur Menopur hier soir pendant 10 à 12 jours a priori.

    Je mesure la chance que j'ai que nous soyons en Belgique. Les rendez-vous ont l'air bien plus rapides qu'en France et notre dossier est passé comme une lettre à la poste.
    Moi 37 ans - Lui: 41 ans. - RAS tous les deux.
    Bb1: une merveilleuse petite fille atteinte d'une maladie génétique rare (transmission autosomique récessive).
    Début parcours FIV DPI en janvier 2018 pour bb2.
    FIV ICSI 1: ponction le 10/03: 5 ovocytes, 1 embryon vitrifié à J2. Pas de transfert.
    FIV ICSI 2: début le 10/04. Protocole antagoniste court avec Progynova, Menopur 300ui et Orgalutran.

    Avatar du membre
    Violette44

    Fivette novice
    Messages : 18
    Enregistré le : 18 février 2018
    Mon centre de PMA : Belgique
    Centre étranger : Erasme

    Message non lu par Violette44 » 24 févr. 2018 à 12:25

    Beij, 38 ans, ça ne me semble pas "trop vieux" pour le dpi. La gynécologue de la PMA m'avait bien rassurée à ce sujet lorsque nous avons eu notre premier rendez-vous. En plus, le spermogramme de ton mari peut s'améliorer...
    Pareil que toi, nous avons aussi 1/4 risque de transmettre la maladie à notre 2ème enfant. Et c'est hors de question!
    Moi 37 ans - Lui: 41 ans. - RAS tous les deux.
    Bb1: une merveilleuse petite fille atteinte d'une maladie génétique rare (transmission autosomique récessive).
    Début parcours FIV DPI en janvier 2018 pour bb2.
    FIV ICSI 1: ponction le 10/03: 5 ovocytes, 1 embryon vitrifié à J2. Pas de transfert.
    FIV ICSI 2: début le 10/04. Protocole antagoniste court avec Progynova, Menopur 300ui et Orgalutran.

    Avatar du membre
    Beij

    Fivette novice
    Messages : 8
    Enregistré le : 21 février 2018
    Mon centre de PMA : Non concernée

    Message non lu par Beij » 24 févr. 2018 à 15:34

    Merci à toutes pour votre accueil et vos réponses.

    Mon petit Olivier a bientôt 8 mois. Il est très atteint (ces maladies sont un spectre et il est dans les cas les plus sévères) et c'est dégénératif. J'imagine que tenter d'avoir un autre enfant, c'est aussi pour moi un moyen de ne pas couler. Ou plutôt, de n'avoir pas de regrets par la suite. Au moins avoir tout mis en œuvre pour essayer même si, techniquement, Olivier a besoin de soins quotidiens.

    Qu'appelez-vous les sondes ? je vois souvent ce terme revenir. Les délais semblent longs ? De mon côté, je dois encore faire précisément diagnostiquer Olivier (le sous-type de sa dystrophie musculaire). Les médecins ne s'en soucient pas*, alors que pour nous, c'est vital (ne serait-ce que pour confirmer que c'est bien une transmission récessive et non pas de novo ! je suis en contact avec plusieurs couples de parents dans ce cas). Je suis donc en contact avec une entreprise américaine sérieuse qui fait des tests génétiques pour une somme assez modique. Ce n'est plus qu'une question de semaines, maximum deux mois.

    Je vais téléphoner au centre de DPI de Nantes dès que possible. Ou Paris. Paris serait le plus proche de chez nous mais je me demande s'ils n'ont pas des délais plus longs.



    *Nous attendons toujours les résultats génétiques pour deux maladies écartées depuis longtemps, Steinert et Prader-Willi. Les prélèvements ont été faits mi-juillet, quand Olivier avait deux petites semaines. J'ai écrit au médecin prescripteur avec AR et mention de la loi mais aucune réponse de sa part. Un autre médecin de l'hôpital où est suivi mon fils pour le quotidien m'a par contre convoquée suite à cela, visiblement pour étouffer l'affaire.

    Avatar du membre
    Violette44

    Fivette novice
    Messages : 18
    Enregistré le : 18 février 2018
    Mon centre de PMA : Belgique
    Centre étranger : Erasme

    Message non lu par Violette44 » 24 févr. 2018 à 15:58

    Les sondes, ce sont les tests qui sont mis au point pour - sur une cellule d'un embryon - isoler la/les mutations génétiques recherchées.
    A ce que j'ai compris, ces sondes sont presque individuelles puisqu'on recherche les mutations dont sont porteurs la mère et le père sur ladite cellule.
    D'abord, il faut que les généticiens trouvent quel est le gène atteint et ensuite la mutation sur ledit gène.
    Nous avons de la chance, pour la maladie de notre fille, le gène concerné est bien connu (et il n'y en a qu'un: la maladie est "monogénique") de sorte qu'après un petit tour de 3 semaines au Danemark, on savait quelles étaient les mutations dont nous sommes porteurs.
    Ensuite, le test (les sondes) ont été développées et cela a pris 1 an environ.
    Si je ne me trompe pas et pour résumer, il faut d'abord savoir quoi chercher (la maladie précise) pour avoir une idée d'où chercher (quel chromosome, quel gène) pour trouver chez le père et la mère la mutation pathogène.

    Beij, tu fais donc bien de commencer tout de suite!
    Par ailleurs, je comprends ta réflexion pour bb2... lorsque j'ai appris pour ma fille, j'ai tellement eu peur de la perdre que je voulais presque tout de suite en refaire un 2ème en m'imaginant que mon coeur se briserait moins si je perdais ma fille. Je ne voulais pas me retrouver "sans enfant", la maison vide. Ca me terrifiait!
    Je te comprends donc très bien lorsque tu écris que tu veux un autre enfant pour ne pas couler.
    Moi 37 ans - Lui: 41 ans. - RAS tous les deux.
    Bb1: une merveilleuse petite fille atteinte d'une maladie génétique rare (transmission autosomique récessive).
    Début parcours FIV DPI en janvier 2018 pour bb2.
    FIV ICSI 1: ponction le 10/03: 5 ovocytes, 1 embryon vitrifié à J2. Pas de transfert.
    FIV ICSI 2: début le 10/04. Protocole antagoniste court avec Progynova, Menopur 300ui et Orgalutran.

    Avatar du membre
    Beij

    Fivette novice
    Messages : 8
    Enregistré le : 21 février 2018
    Mon centre de PMA : Non concernée

    Message non lu par Beij » 24 févr. 2018 à 19:32

    Violette, merci pour ces précisions. Un an ! Nous avons déjà perdu 6 mois (et si je laissais faire les médecins, il n'y aurait pas de tentative de diagnostic avant la fin 2018. Ils envisagent peut-être une biopsie à ce moment-là, vers octobre, en même temps qu'une autre opération que mon fils doit subir. Or, sauf cas exceptionnels, les sous-types de sa maladie peuvent être diagnostiqués très vite, par simple prise de sang, ce que je vais faire par moi-même).
    Nous avons déjà un grand, de quatre ans. Il est fou de son petit frère. C'est sans doute aussi pour cela que je voudrais un autre enfant. Pour notre grand, pour qu'il n'ait pas trop de choses à porter, seul, sur ses épaules ; et pour notre petit, s'il survit au-delà de l'enfance, il sera de toute façon totalement dépendant. Être entouré durant sa courte vie sera la meilleure chose qui pourra lui arriver.

    Avatar du membre
    Lilouu311

    Fivette fidèle
    Messages : 90
    Enregistré le : 06 août 2016
    Mon centre de PMA : 92- Hôpital Antoine Béclère (Clamart)

    Message non lu par Lilouu311 » 25 févr. 2018 à 17:13

    Bonjour à toutes bienvenues aux nouvelles. Besoin de conseil, lors de mon rendez-vous début janvier avec le gynécologue de pma il m'a parlé de transfert sur un cycle naturel et ça me tente beaucoup vu que sur les cycles substitué je n'ai jamais eu d'accroche après 3 transfert de 5 embryons en tout. Naturellement je tombe assez vite enceinte alors pour mon dernier embryon congelé je me dit pourquoi pas? Est ce que l'une d'entre vous est déjà passée par la?

    Avatar du membre
    MissTea

    Fivette de diamant
    Messages : 1364
    Enregistré le : 27 novembre 2014
    Mon centre de PMA : 35- CHU Rennes Sud

    Message non lu par MissTea » 25 févr. 2018 à 20:45

    Bonsoir à vous,
    Je voulais savoir si il y a des personnes suivies à Béclère ici ?
    Est-ce que Laure (la sage femme) est revenue ?
    Merci par avance pour vos retour et bon courage,
    Bizs
    Début PMA 2013...
    4 FIV DPI notpregnant
    De retour en IAD ... IAD n°2 pregnant
    T1: 14 février coeurquibat : tout est ok
    T2 : 27 avril : :-D ; T3 : 29 juin : :-D
    Naissance de :girl: le 29 août :amour: