Page 1 sur 80

Contre-don au sein d’un couple : à la fois en attente d’un don de spermatozoïdes + donneuse d’ovocytes

Posté : 20 janv. 2021 à 18:04
par AuréCha92
Bonjour,
Je suis nouvelle sur ce forum et je serais ravie de lire vos expériences et de parler des miennes...
Comme c’est écrit sur ma signature, nous sommes en attente d’un don de spermatozoides.
Notre cas est un peu particulier car j’ai décidé de donner mes ovocytes moi-même. Cela me tient à cœur étant donné notre parcours, mais cela a aussi l’avantage de faire avancer notre dossier de 6mois. Je pourrai aussi conserver une partie de mes ovocytes (au cas où on passe en FIV dans le futur).
Donc pour le moment j’en suis à l’étape du don d’ovocyte, j’ai commencé une pilule le 14/01 pour mettre mon corps au repos, je commencerai les injections le 10/02.
Pour le don d’ovocyte, c’est un protocole qui ressemble plutôt à un protocole de FIV (protocole court antagoniste pour ma part : LUDEAL, BEMFOLA, FYREMADEL, OVITRELLE).

Certaines sont-elles dans le même cas que moi ? Si oui, comment ça s’est passé ?
- le don d’ovocyte s’est bien passé ?
- l’enchaînement entre les deux protocoles s’est géré comment ?

Au plaisir de vous lire et d’échanger sur nos différents parcours...

Pas : Je ne maîtrise pas encore bien le forum, c’est la 1ère discussion que je crée donc il est possible que je fasse des boulettes 🙃

Re: Contre-don au sein d’un couple : à la fois en attente d’un don de spermatozoïdes + donneuse d’ovocytes

Posté : 25 janv. 2021 à 21:49
par Ririe
Bonsoir,
Je me permets de te rejoindre car ton histoire faire écho à la mienne.
Nous avons découvert l'azoospermie de mon conjoint à l'automne dernier. 1er spermogramme : 0 zozos, 2e spermogramme: 3 zozos immobiles. Caryotype ok.
Nous allons rencontrer un urologue pour voir si une biopsie est envisageable 🤞
Mais la gygy pma nous a tout de même conseillé de maintenir notre inscription au CECOS, ce que nous allons évidemment faire. Je ne connais pas encore nos délais d'attente mais nous avons également mener cette réflexion que je donne mes ovocytes si cela peut nous aider. Dans le même laps de temps, un ami propose de faire un don de sperme pour nous aider. Rien n'est décidé pour nous puisqu'il nous reste plusieurs options mais on préfère être prêts à toutes les hypothèse.

Je serai ravie de te suivre et de discuter de nos avancements respectifs 😀
Nous faisons nos 1ers pas dans ce nouvel univers de la pma et ça fait du bien de discuter avec des personnes qui peuvent réellement comprendre ces étapes et réflexions.

Re: Contre-don au sein d’un couple : à la fois en attente d’un don de spermatozoïdes + donneuse d’ovocytes

Posté : 25 janv. 2021 à 23:29
par AuréCha92
Bonsoir,

Effectivement il y a beaucoup de similitudes dans nos parcours et ça me ferait plaisir d’échanger aussi ;-) .
Mon conjoint a également une azoospermie sécrétoire (voire cryptozoospermie), avec un caryotype normal mais les hormones FSH et Inhibine B ne sont pas dans les normes. Il a un antécédent de cryptorchidie bilatérale (opérée tard).
En ce qui nous concerne :
- 1er spermogramme : 0 (gros coup de massue, c’était vraiment dur). A ce moment on a commencé à envisager le don, c’était pas facile au départ mais l’idée cheminait petit à petit ...
- 2e spermogramme : 3 zozos pas en forme. Quel espoir ! Ma gyneco m’appelle, très contente pour nous, elle me dit qu’on a de bonnes chances d’en trouver avec une biopsie. On oublie un peu cette histoire de don...
- RDV avec la spécialiste qui s’occupe de la biopsie : elle dit qu’on peut encore tenter quelques spermogrammes pour essayer d’en congeler petit à petit dès qu’il y en a.
Pour augmenter nos chances, on met le paquet, j’achète des compléments alimentaires (conceptio homme), on mange des aliments stimulants pour la spermatogenèse...
- 3e spermogramme : 0 :cry:
- On nous propose de passer directement à la biopsie en 04/2020 : «  Quoi déjà ? Mais on devait essayer plusieurs spermogrammes avant ». Monsieur n’était pas très chaud pour la biopsie (il déteste tout ce qui est médical), et il savait qu’il y aurait 2 semaines d’arrêt (on rénovait une maison on avait eu quelques galères il ne voulait pas perdre de temps...).
- Covid : biopsie annulée, ça tombe pas si mal finalement, on retente un spermogramme en mai.
- 4e spermogramme : 1 zozo
- Pas le choix, direction la biopsie en septembre 2020 (on nous a proposé juin mais avec le retard pris sur nos travaux c’était pas possible). On avait « de bonnes chances de réussite » mais bon ça n’a pas marché (2e gros coup de massue...). Lors de la biopsie ils prélèvent une petite partie de pulpe de testicule, mais on ne tombe pas forcément sur celle qu’il faudrait. Et puis comme mon chéri avait déjà subi une opération à ce niveau là, les structures étaient déjà un peu fragiles donc il ne fallait pas tenter le diable quand même. J’ai demandé à la chirurgienne si ça pouvait avoir un intérêt de tenter une 2e biopsie dans quelques temps, mais ce n’est pas recommandé dans notre cas (et mon chéri n’en a pas envie). Il faut dire qu’à la base une simple prise de sang lui faisait peur, il a fait un sacré chemin...
Je sais aussi qu’il y a des études sur les cellules souches de spermatozoides et que si on était nés 10 ans plus tard peut-être que... mais voilà c’est comme ça !
Inscription au cecos de Rennes dans la foulée : on s’est bien faits à l’idée du don finalement, on avance, on a pu en parler à nos familles... on a hâte de commencer.

Alors voilà c’est notre expérience, je ne veux pas du tout vous décourager, peut-être que pour vous la biopsie sera positive, il y a bcp de couples pour lesquels la biopsie fonctionne, et je vous le souhaite vraiment 👍.

C’est quand même bien que vous soyez inscrits au cecos, vous gagnerez du temps si besoin. C’est quel cecos ? Nous on s’est inscrits seulement après la biopsie (j’avais voulu anticiper l’inscription mais on m’avait dit d’attendre).
C’est chouette aussi d’avoir un ami prêt à vous aider en faisant un don ! Ma sœur avait proposé de donner ses ovocytes mais je savais qu’elle avait un projet de grossesse (elle est actuellement enceinte), le timing n’était pas bon entre nos projets.
Finalement je suis fière de faire le don moi-même, d’aider d’autres couples, et ça me permettra de conserver des ovocytes si jamais on a besoin de passer en fiv. Je dis ça mais je n’ai pas encore commencé les injections, je risque de ne plus penser pareil dans quelques semaine 🙃.
En tout cas, ces dernières années j’ai développé l’art de trouver des points positifs quand tout paraît noir 😂.
Et en ce qui nous concerne, toutes nos galères ont plutôt tendance à renforcer notre couple pour le moment fingers

Re: Contre-don au sein d’un couple : à la fois en attente d’un don de spermatozoïdes + donneuse d’ovocytes

Posté : 27 janv. 2021 à 21:51
par Ririe
Waouh quel parcours, vous avez dû vivre les montagnes russes émotionnellement.
En ce qui nous concerne, cette épreuve nous a plutôt rapprochés pour le moment même si je suis bien consciente que la route sera encore longue avant d'atteindre notre objectif. En tout cas, on a passé la phase de choc de l'annonce. Je reconnais avoir eu plus de mal que mon conjoint a encaisser.
C'est vrai, que ça met entre parenthèse un ideal de vie. Nous venons de terminer de rénover notre maison avec bien évidemment l'envie de la remplir de bébé 😉
Nous sommes suivi au chu de Rouen. On attend impatientement de s'inscrire au CECOS le 16 février. C'est la gynécologue de PMA qui nous a conseillé ça, car pour elle la biopsie testiculaire est tout de même incertaine. J'attends de voir l'urologue vendredi pour avoir un pourcentage de chances de retrouver des zozos. Il a également une FSH très élevée mais tous les autres paramètres hormonaux sont OK. Pas de soucis aux échos testiculaires et prostate.

En attendant, comme vous, on essaie d'adopter une hygiène de vie idéale, complément alimentaire, fruit,... ça ne coûte rien d'essayer.
Après, on discutera avec le CECOS pour voir quelle option est la plus simple pour nous comme type de don et selon leur besoin (je suis d'origine africaine et je sais que ce type de gamètes peut être plus rare). Dans ce cas, je ferai un don d'ovocytes sans souci et on gardera notre ami en joker.
De toute façon, même si la biopsie est positive, je fonderai ma famille et ensuite, dans quelques années, je ferai quand même un don. Maintenant que j'ai été sensibilisée à cette pénurie de don, c'est normal de faire quelque chose.
J'ai bon espoir que tout s'enchaîne rapidement et que nous ayons des réponses aux questions en suspens fingers
Je me prépare une liste de choses à faire et de petites attentions pour tous les gens qui nous entourent, nous soutiennent, etc lorsque nous aurons enfin la chance de découvrir la parentalité.
Ce qui me semble le plus dur dans tout ça, c'est d'occuper le temps entre les rdv, j'ai des journées bien remplies au travail. En parallèle, j'ai repris mes études pour une reconversion professionnelle. Mais le temps me semble tellement long bien que j'ai totalement conscience que les choses vont très vites pour nous car j'ai arrêté la contraception qu'en Mars 2020. Et le contexte actuel n'aide pas à avoir des projets, des vacances, de sorties,...

Re: Contre-don au sein d’un couple : à la fois en attente d’un don de spermatozoïdes + donneuse d’ovocytes

Posté : 27 janv. 2021 à 23:46
par AuréCha92
Oui c’était tout à fait ça : les montagnes russes ! On est contents d’être fixés sur « notre sort », même si bien sûr on sait que ce n’est pas encore gagné.
On a eu en quelque sorte un « deuil » à faire de cette parentalité « naturelle », et je pense que les temps d’attente sont aussi là pour nous laisser le temps de cheminer...
Effectivement vous n’avez pas trainé à consulter en PMA, souvent les gynéco disent d’attendre 1 an d’essais, mais vous avez eu raison de ne pas traîner 🙂. Moi aussi j’attendais chaque RDV et chaque résultat avec impatience, le temps me paraissait looong (et aujourd’hui encore j’attends de commencer les essais avec impatience 😁)

C’est bien ce projet de reconversion, ça permet de penser à autre chose.
Nous on venait à peine d’acheter la maison quand nos soucis nous sont tombés dessus, la maison est grande, on s’est dit « mais qu’est-ce qu’on a fait, à quoi ça va servir si on n’est que 2...», et d’un autre côté ce projet nous a permis de penser à autre chose et de ne pas nous fixer uniquement sur le projet bébé. Actuellement on a encore pas mal de travail, surtout à l’extérieur, et on a eu un chiot en septembre donc on ne s’ennuie pas 🤣.

Je vois que nous avons vraiment bcp de points communs : la rénovation, nos âges, nos difficultés... c’est curieux !

C’est super ton projet de vouloir donner tes ovocytes (même si évidemment votre projet à vous est prioritaire). Effectivement au cecos ils nous ont dit que dans notre cas c‘était assez facile de trouver des donneurs compatibles (physiques assez « communs », groupes sanguins faciles à apparier...), mais que tout le monde n’avait pas cette chance 😞.

Moi aussi j’ai l’impression d’avoir eu plus de mal que mon conjoint à encaisser, mais en fait c’est surtout que c’était plus visible chez moi (j’ai pleuré lors des annonces difficiles, ensuite j’ai culpabilisé d’avoir pleuré car je ne voulais pas lui mettre la pression...).
Il n’est pas d’un naturel bavard, il garde les choses pour lui... mais ça s’est amélioré ces dernières années 👍. Au départ on n’en avait pas parlé à nos proches (sauf à de rares personnes) puis on leur en a parlé en décembre car j’avais un rdv avec un généticien et il me fallait des réponses concernant mes antécédents médicaux. Ça a été dur à dire, mais maintenant on est soulagés 😌.

Je croise les doigts pour votre rdv de vendredi 🤞🏻. Ton conjoint a quelle attitude par rapport à la biopsie ?
Ça faisait très peur à mon chéri mais il est content d’avoir essayé, même si ça n’a pas fonctionné pour nous, au moins il n’a pas de regret. Et puis au final ça s’est bien passé, c’est rapide comme intervention. D’ailleurs si tu as des questions par rapport à l’intervention dans le futur n’hésite pas 🙂.

Re: Contre-don au sein d’un couple : à la fois en attente d’un don de spermatozoïdes + donneuse d’ovocytes

Posté : 29 janv. 2021 à 19:31
par AuréCha92
Je viens aux nouvelles, ça s’est bien passé avec l’urologue ?

Re: Contre-don au sein d’un couple : à la fois en attente d’un don de spermatozoïdes + donneuse d’ovocytes

Posté : 30 janv. 2021 à 09:10
par Ririe
Coucou,

Je viens de m'apercevoir que le message que j'avais mis hier après-midi ne s'était pas posté minnce donc je recommence ahah
Merci de prendre de mes nouvelles :-)

Donc super rdv avec l'urologue, une jeune femme très sympathique. On va pouvoir tenter la biopsie testiculaire selon elle. Mon homme est bien évidemment d'accord, il est favorable au don mais souhaite jouer toutes ces cartes avant pour ne pas avoir de regret. Dans notre cas, nous avons une chance sur 3 de retrouver des zozos donc on fonce. Mais on reste modéré dans notre enthousiasme 😉
Mon homme a la trouille de l'opération mais elle nous a dit que c'était sous anesthésie générale et qu'il s'agissait d'une intervention de routine en ambulatoire avec très peu de risques. Ouf 😅
Il faut prévoir une semaine de repos suite à ça. Comment s'était passée la convalescence de ton homme?
Par contre, nous n'avons pas pu avoir de date car le chu ne peut plus planifier d'opération pour le moment, ils attendent les directives gouvernementales liées au Covid grrr. Ça nous a déstabilisés en sortant de l'hôpital car les dates, ça aide à se raccrocher à quelque chose de concret. Et puis, c'est quand la journée qui sera décisive pour la suite de notre aventure...

Nous avons eu des réactions similaires lors des annonces d'infertilité, pour moi c'était comme si ma vie s'écoulait, où du moins ma vie idéale. J'ai passé plusieurs jours à pleurer dans le canapé, à me morfondre sur notre sort. J'avais besoin d'évacuer cette colère et ce sentiment d'injustice. Mon chéri, lui a mieux encaisser que moi, ça a été le pilier de notre couple. Par contre, nous avons dû crever l'abcès à un moment donné car nos réactions opposées nous ont donné des impressions tronquées l'un sur l'autre. Il est d'un naturel introverti qui ne montre pas ses sentiments et moi tout le contraire. On a dû, chacun sortir de sa zone de confort pour se comprendre. Maintenant, ça va mieux, on sait qu'on veut le même objectif et j'ai compris que même s'il ne m'en parle pas tous les jours, il est tout aussi concerné et malheureux que moi. En plus, on a appris ça, pendant nos vacances donc que ça à penser.
Nous en avons immédiatement parlé à notre entourage, qui a été exceptionnel. Au moins, c'est le magnifique côté positif de tout ça, on est hyper soutenu. Mes parents également nous aide énormément car ils ont eux même vécu l'infertilité donc comprennent mieux que quiconque.
En revanche, je redoute fortement d'en parler à mon chef mais je sais qu'il va falloir que je me lance car je vais avoir plus d'absence. Pour le moment, je lui ai simplement dit que j'avais des soucis familiaux.

Pour le moment, même si tout avance plutôt bien pour nous, je peine encore à me réjouir des annonces de grossesse qui s'accumulent autour de nous. Je suis contente pour eux mais très triste pour nous. Mais je sais que notre tour viendra. Et c'est normal, on est a des âges où se genre d'annonces se multiplient.

On a eu la même réflexion que vous en regardant notre maison, on s'est dit "whaouh, tout ça pour nous 2". Et puis, on a réfléchi à notre couple qui repose en partie sur notre souhait de fonder une famille ensemble et on s'est motivés. On n'a pas fait tout ça pour ne pas le partager avec des minimoys! On continue donc les projets dans la maison. Aux beaux jours: objectif terrasse.
On a adopté un chien abandonnée de 4 ans l'an dernier, en tant que chien de famille. Elle est adorable et vive. Nous avions eu peur de nous lancer avec un chiot car aucun de nous n'a jamais eu de chien dans sa vie. Elle s'est bien adaptée à nous et aux autres animaux, les chats et chevaux.

Ce week-end, nous allons rendre visite à mes parents tant qu'on n'est pas confinés. Ils habitent à une heure de route de chez nous près de la mer 😊

Quand commence tu ta stimulation pour la ponction?

Re: Contre-don au sein d’un couple : à la fois en attente d’un don de spermatozoïdes + donneuse d’ovocytes

Posté : 30 janv. 2021 à 16:16
par AuréCha92
Super vous avez bien raison de tenter la biopsie, 1 chance sur 3 c’est quand même pas mal 😉. Je comprends bien que l’attente de la date soit difficile...en plus avec le gouvernement qui tarde un peu pour nous dire les futures restrictions (ou pas)...
Pour te rassurer, dans mon centre de PMA ils m’ont dit que lors du dernier confinement il y avait eu très peu d’annulations. Et ils m’ont dit que ma ponction aurait bien lieu en février, confinement ou pas.

Mon chéri et le tien ont l’air d’avoir le même tempérament, il est aussi assez introverti, ne parle pas de ses sentiments (mais ça a tendance à s’améliorer, notre parcours le rend un peu moins « pudique »). Et moi je suis comme toi j’ai besoin d’évacuer, de dire les choses, je peux être très affaiblie par une mauvaise nouvelle mais en même temps une fois cette étape de tristesse passée je vais facilement de l’avant, je cherche des solutions, je suis assez « fonceuse ».
Mon chéri avait la trouille de l’opération aussi (il a même fait un malaise quand la chirurgienne a fait des schémas pour expliquer l’intervention 🤦🏼‍♀️). En fait il s’était déjà fait opérer des testicules (opération plus importante) et il en gardait un mauvais souvenir.
Mais franchement la biopsie s’est bien passée (sauf le résultat bien sûr). Il a eu quelques douleurs les jours suivants mais rien d’insurmontable, il prenait juste du paracetamol, et il ne marchait pas de façon très naturelle les 1ers jours 🙃. Il a été arrêté un peu plus d’une semaine (du 03/09 au 14/09) car il est ouvrier dans le bâtiment donc il ne devait pas reprendre trop tôt (mais j’ai lu que certains reprennent le travail quelques jours après la biopsie).
A la base ça devait être sous AG mais finalement il a eu une rachi-anesthesie car les AG étaient limitées à ce moment là à cause du Covid. Il avait peur d’entendre et de sentir ce qui se passait mais ça s’est bien passé.

Par rapport à notre entourage, pour nous ça a été le contraire, on appréhendait d’en parler à nos familles (on ne voulait pas les stresser avec ça), mais on en parlait au travail.
Mon chéri en avait parlé à son patron uniquement (il a un super patron), et moi je travaille en libéral et j’en avais parlé à mes 3 associées (on est très proches, même en dehors du travail). J’en avais aussi parlé à quelques amies proches.
On a attendu d’être « sûrs» de devoir passer par le don avant d’en parler à nos familles. Ça n’a pas été facile à entendre pour eux... Dans notre entourage personne n’a de souci à ce niveau, au contraire pour eux ça marche vite après l’arrêt de la contraception ... Il y a eu un peu de culpabilisation chez nos frères et sœurs (qui n’y sont pourtant pour rien).
Je vois que tes parents t’ont parlé de leurs difficultés pour avoir un enfant, moi je trouve que c’est important d’en parler, qu’il n’y ait pas de tabou (c’est ce qu’on compte faire avec notre/nos enfant/s). Tu sais quel parcours ils ont eu ? (bon là je fais la curieuse mais ça ne me regarde pas).

Encore des points communs : la terrasse au printemps, le chien... 😉
C’est chouette d’avoir recueilli un chien abandonné, nous on se dit que si on prend un chat, on ira le chercher dans un refuge. On a aussi 2 biquettes mais pas de chevaux (on n’y connaît absolument rien dans ce domaine). On a aussi quelques vaches de temps en temps que mon père met à pâturer dans notre champ pour entretenir un peu le terrain ... 😂

Pour le don d’ovocyte, j’en suis à la 1ère phase (pilule pour mettre mes ovaires au repos), je commencerai les injections le 10/02 pendant une dizaine de jours, puis ponction vers le 22/02 (les dates sont approximatives, elles peuvent changer selon ma réaction au traitement, il y aura des contrôles réguliers pour réajuster les doses/la durée).
C´est un protocole de FIV, donc si la biopsie est positive et que vous faites une FIV-ICSI, on pourra rediscuter du traitement si tu veux.

Bon week-end à la mer, profitez bien de l’air marin pour vous ressourcer 🌊.
(Encore un point commun : mes parents ont un pied à terre à la mer).

Re: Contre-don au sein d’un couple : à la fois en attente d’un don de spermatozoïdes + donneuse d’ovocytes

Posté : 31 janv. 2021 à 19:39
par Ririe
Je suis vraiment bien contente de t'avoir trouvé car nos parcours sont similaires et c'est agréable de discuter ensemble. J'espère que nous resterons en contact dans cette aventure et que tout se terminera bien pour nous.

Ça me rassure un peu ce que tu me dis pour ton centre PMA, j'espère qu'il en sera de même pour notre chu 😊

J'ai fait lire ton dernier message à mon compagnon qui a été plutôt rassuré de lire que l'intervention n'était pas si "terrible".
Il travaille dans les travaux publics dans une entreprise familiale qu'il gère avec sa mère et ses frères. Il est assez libre pour les rdv médicaux, c'est pratique. Il verra comment il gère son planning à la suite de l'intervention. J'espere simplement qu'il saura être raisonnable et ne reprendra pas trop vite.
Et toi, tu travailles dans quel secteur?

Je n'ai aucun soucis à parler de mon histoire. Mes parents ne pouvaient pas avoir d'enfants naturellement, je viens d'apprendre suite à ce qui nous était arrivé que c'est une infertilité masculine. Après, je n'en sais pas plus et je n'ai pas osé poser trop de questions. C'est l'histoire de mes parents, ils me disent ce qu'ils souhaitent (même si c'est pas la curiosité qui me manque hihi) après, le contexte est différent et je vois bien que pour mes parents, être à nouveau confrontés à des problèmes d'infertilité n'est pas chose facile. Donc, à l'époque, mes parents ont fait le choix de se tourner vers l'adoption. Nous sommes donc une fraterie de 3 enfants adoptés. Et franchement, être un enfant adopté c'est être l'enfant le plus désiré au monde. Je comprends mieux cette quête de parentalité aujourd'hui 😊
Le père de mon compagnon est décédé d'un cancer des testicules, donc à l'annonce de son problème. Cela a également eu un impact considérable dans sa famille.

Maintenant, nous sommes sortis de cet état du genre:" de toute façon, nous est fait pour en baver,..." et on avance vers notre objectif. Je suis plutôt du genre aussi, on se prend une claque par la vie, on encaisse, on accepte et ensuite on agit. J'ai passé beaucoup de temps à me documenter sur la pma. Ça m'a rassuré car j'ai l'impression de mieux maîtriser notre parcours car je sais de quoi on nous parle. J'ai même parfois tendance à être saoulante avec ça pour mon chéri. Je lui fait lire des articles, achète des livres,...
Je réfléchis à faire une boîte pma pour notre/nos futurs enfants (car j'espère en avoir au moins 2) et mettre des lettres, des photos, etc pour pouvoir lui parler un jour de son histoire. Nous souhaitons une éducation sans tabou (le moins possible en tout cas)

Je réfléchis à me tourner vers des méthodes alternatives pour lâcher prise et me détendre, faire de la sophrologie ou autre.

Autre question (je comprendrais bien que tu ne répondes pas). Comment s'est passé l'acceptation de passer par le don pour vous? Votre entourage?

J'ai toujours adoré être entourée d'animaux, je suis passionnée d'équitation depuis mon plus jeune âge. D'ailleurs ma jument attend un poulain pour Mai. J'espérais qu'on ferait une grossesse ensemble 😉 au moins, on aura une naissance à la maison cette année, c'est certain!

J'espère que tu as passé un bon week-end, pour ma part j'étais bien contente de profiter de ma famille même si le temps n'était vraiment pas de la partie, mais c'est le temps normand: pluvieux et venteux à souhait 🙃

Re: Contre-don au sein d’un couple : à la fois en attente d’un don de spermatozoïdes + donneuse d’ovocytes

Posté : 31 janv. 2021 à 22:16
par AuréCha92
Ririe a écrit : 31 janv. 2021 à 19:39 Je suis vraiment bien contente de t'avoir trouvé car nos parcours sont similaires et c'est agréable de discuter ensemble. On a plein de points communs en plus ! J'espère que nous resterons en contact dans cette aventure et que tout se terminera bien pour nous.
Hors-sujet
Je partage exactement le même ressenti, c’est d’ailleurs ce que je disais à mon chéri tout à l’heure, j’ai l’impression d’avoir trouvé « une copine » qui vit les mêmes choses que nous, c’est super chouette ! Oui j’aimerais bien aussi qu’on reste en contact, et j’espère vraiment qu’on tombera enceintes toutes les deux en 2021 🤞🏻
Ça me rassure un peu ce que tu me dis pour ton centre PMA, j'espère qu'il en sera de même pour notre chu 😊.
Hors-sujet
Nous sommes suivis dans un CHU aussi (à Rennes), nous avions le choix entre le CHU et un centre privé très bien réputé mais ma gynéco libérale bosse aussi au CHU donc le lien était déjà fait, et puis le CECOS se situe au CHU. Lors des derniers confinements, à Rennes, il y a eu bien moins d’annulation au CHU que dans le centre privé d’ailleurs
J'ai fait lire ton dernier message à mon compagnon qui a été plutôt rassuré de lire que l'intervention n'était pas si "terrible".
Il travaille dans les travaux publics dans une entreprise familiale qu'il gère avec sa mère et ses frères. Il est assez libre pour les rendez-vous médicaux, c'est pratique. Il verra comment il gère son planning à la suite de l'intervention. J'espère simplement qu'il saura être raisonnable et ne reprendra pas trop vite.
Et toi, tu travailles dans quel secteur?
Hors-sujet
Ah ah on a justement du terrassement à faire, dommage que ce soit trop loin ! Mon chéri est chauffagiste, il aurait aussi pu reprendre le flambeau familial mais il n’avait que 18 ans quand son père a pris sa retraite (il ne pouvait pas continuer plus longtemps à cause de problèmes de santé). Il est dans une petite structure, son patron est génial (ils étaient collègues auparavant). Moi je suis orthophoniste en libéral donc je peux m’arranger facilement pour les rdv mais c’est vrai que ça coûte de l’argent de s’absenter souvent, et j’ai déjà eu 2 mois sans revenus cette année :? ... mais bon il y a des situations pires que la mienne. Et toi tu fais quoi ? Tu parlais d’une reconversion, dans quel domaine ?
Je n'ai aucun soucis à parler de mon histoire. Mes parents ne pouvaient pas avoir d'enfants naturellement, je viens d'apprendre suite à ce qui nous était arrivé que c'est une infertilité masculine. Après, je n'en sais pas plus et je n'ai pas osé poser trop de questions. C'est l'histoire de mes parents, ils me disent ce qu'ils souhaitent (même si c'est pas la curiosité qui me manque hihi) après, le contexte est différent et je vois bien que pour mes parents, être à nouveau confrontés à des problèmes d'infertilité n'est pas chose facile. Donc, à l'époque, mes parents ont fait le choix de se tourner vers l'adoption. Nous sommes donc une fraterie de 3 enfants adoptés. Et franchement, être un enfant adopté c'est être l'enfant le plus désiré au monde. Je comprends mieux cette quête de parentalité aujourd'hui 😊
Le père de mon compagnon est décédé d'un cancer des testicules, donc à l'annonce de son problème. Cela a également eu un impact considérable dans sa famille.
Hors-sujet
Ah oui effectivement ça doit replonger tes parents dans leur histoire et ils ont sans doute peur que vous soyiez aussi malheureux qu’ils l’ont été pendant leur parcours.
Au moins, ayant été toi-même adoptée, tu as bien conscience de ce qu’est la parentalité, que ce n’est pas juste une histoire de gènes/ressemblance... Je suis curieuse, mais vous avez réfléchi à l’adoption aussi ? (en cas d’échec de la biopsie, ce que je ne vous souhaite pas)
On se dit aussi que nos enfants seront très heureux suite à notre parcours... (mais on ne veut pas tomber dans l’excès et trop les gâter/surprotéger).
Ah je suis désolée pour le papa de ton conjoint :-( . En ce qui nous concerne, mon chéri doit passer une echo chaque année justement pour surveiller (en ayant eu une cryptorchidie il a plus de risques que les autres hommes).
Maintenant, nous sommes sortis de cet état du genre:" de toute façon, nous est fait pour en baver,..." et on avance vers notre objectif. Je suis plutôt du genre aussi, on se prend une claque par la vie, on encaisse, on accepte et ensuite on agit. J'ai passé beaucoup de temps à me documenter sur la pma. Ça m'a rassuré car j'ai l'impression de mieux maîtriser notre parcours car je sais de quoi on nous parle. J'ai même parfois tendance à être saoulante avec ça pour mon chéri. Je lui fait lire des articles, achète des livres,...
Hors-sujet
Ah moi aussi j’en ai passé des nuits à lire des thèses de médecine et des témoignages sur les forums... je ne les fais pas lire a mon chéri mais je lui résume les infos importantes.
Je réfléchis à faire une boîte pma pour notre/nos futurs enfants (car j'espère en avoir au moins 2) et mettre des lettres, des photos, etc pour pouvoir lui parler un jour de son histoire. Nous souhaitons une éducation sans tabou (le moins possible en tout cas)
Hors-sujet
Nous aussi on se dit 2 ou 3, et on aimerait éviter les grossesses multiples (mais on ne va pas être trop exigeants...). C’est une jolie idée la boîte avec des souvenirs du parcours, je pense que je piquerais cette idée le jour où on apprendra que ça a marché (j’ai peur de trop me projeter avant..)
Je réfléchis à me tourner vers des méthodes alternatives pour lâcher prise et me détendre, faire de la sophrologie ou autre.
Hors-sujet
De mon côté j’ai un rdv avec un ostéopathe spécialisé en PMA le 08/02 (avant de commencer les injections) et je pense prendre rdv avec un acupuncteur (je n’ai jamais essayé mais j’ai vu que ça pouvait être intéressant dans le cadre de la PMA).
Autre question (je comprendrais bien que tu ne répondes pas). Comment s'est passé l'acceptation de passer par le don pour vous? Votre entourage?
Hors-sujet
Aucun souci ne t’en fais pas 🙂. C’est pas évident pour nos familles, ils n’ont jamais été confrontés à ça et le papa de mon chéri peut avoir un côté « vieille france  », il y a des sujets tabous... Mais là ça nous concernait, on ne voulait pas que ce soit un secret, on veut en parler librement à nos enfants plus tard sans qu’il y ait de malaise. Ça va faire son chemin petit à petit.. on en a parlé en décembre seulement.
Ma maman a aussi peur pour moi, à cause des traitements. Je pense qu’ils seront tous soulagés le jour où on leur apprendra une bonne nouvelle 😀
J'ai toujours adoré être entourée d'animaux, je suis passionnée d'équitation depuis mon plus jeune âge. D'ailleurs ma jument attend un poulain pour Mai. J'espérais qu'on ferait une grossesse ensemble 😉 au moins, on aura une naissance à la maison cette année, c'est certain!
Hors-sujet
Une grossesse avant mai c’est possible mais il ne faut vraiment pas traîner 🙃, par contre une grossesse en 2021 ... 🤞🏻
J'espère que tu as passé un bon week-end, pour ma part j'étais bien contente de profiter de ma famille même si le temps n'était vraiment pas de la partie, mais c'est le temps normand: pluvieux et venteux à souhait 🙃
Hors-sujet
Nous sommes bretons, à la limite de la Normandie, donc on connaît 😂. On a passé le week-end en famille aussi, hier mon père est venu nous aider à démolir un bâtiment et aujourd’hui on était chez les parents de mon chéri avec toute sa famille, c’était chouette même si 18h arrive vite et qu’en partant on s’est dit qu’on ne se reverrait peut-être pas tout de suite..