Message defouloir

Répondre
Avatar du membre
Opalinette

Fivette novice
Messages : 24
Enregistré le : 11 septembre 2018
Mon centre de PMA : 92- Hôpital Américain (Neuilly-Sur-Seine)

Message defouloir

Message non lu par Opalinette » 15 sept. 2018 à 17:19

Bonjour à toutes, et peut être même tous ?
Je suis nouvelle sur ce forum et j'avoue ne pas savoir par ou commencer. Je me dis que c'est le bon endroit pour vider son sac sans pour autant être jugée.
Nous essayons d'avoir un enfant depuis bientôt 2 ans. Certains diront que ça n'est pas si long que ça, mais pour moi, cela devient une éternité.
Tomber enceinte est devenu une obsession.
J'ai été opéré début d'année après diagnostic d'endométriose, et j'ai été remise à neuf! Sauf que depuis, toujours pas de signe de grossesse...
Ayant un taux de FSH bas, une trompe pas forcément au top de sa forme et le temps paraissant tout de même long, nous avons commencé un parcours PMA, et deux inséminations plus tard... toujours rien.

Plusieurs facteurs sont lourds à porter sur nos épaules.
-La déception des résultats négatifs après insémination: parce que c'est vrai quoi, tout est fait pour que cela fonctionne! Stimulation, observation tous les deux jours sous toutes les coutures, choix du meilleur moment, les meilleurs spermatozoides de Mr sont sélectionnés, et boostés, et puis tout cela est injecté à 3 cm des trompes... Et rien. Alors? C'est quoi le problème ??? Et c'est là que vient le 2ème facteur:
-Perte de confiance en soit: mon corps n'est il pas capable de créer comme toutes les autres femmes? Est ce que j'ai loupé quelque chose à un moment donné? J'ai peut être trop forcé au boulot et sur ces escaliers! Cela est devenu une obsession chez moi, à tel point que j'écoutais de mettre des talons par peur des vibrations dans mon corps. C'est vrai quoi, visiblement mon corps est faible, alors peut être que la nidation ne peut pas se faire en faisant telle ou telle activité.
Pas de rapport sexuel après l'insémination, pas de sport, éviter les trajets en voiture , etc etc ...
Bref. J'ai donc pris la décision d'aller voir un psy puis de faire des séances d'hypnose pour calmer cette obsession hallucinante.
Mais le plus dur, dans ce parcours PMA:
- Les autres : oui, l'enfer, c'est les autres !
Il y a ceux qui ne se doutent pas de la difficulté que nous traversons, et qui balancent des :
" hey dis donc, tu te fais vieille , faudrait pas tarder hein!" ( avec un bon AHAHAHAHAHAHHAA à la fin ) ou des " Alors ??? C'est pour quand ??" , " vous ne voulez pas d'enfant ??"
Il y a ceux qui savent et qui balancent quand même des phrases pas sympa comme " surpriiiise je suis enceinte! Mais ça aurait pu attendre après les vacances, parce que je ne vais pas pouvoir boire de cocktails pppfffff " ou des " les prochains c'est vous ".
Les autres, c'est mon plus gros problème. Je n'arrive pas à gérer. Quoi leur répondre? Continuer à les voir ? Devenir méchante dans mes réponses ?
J'ai découvert ce sentiment dont j'ai vraiment honte " la jalousie". Deux copines très proches sont tombées enceintes à quelques mois d'intervalles et rien que de l'écrire, cela me fait souffrir. Je n'ai plus envie de les voir.
J'ai cette impression que elles avancent dans leurs vies, et pas moi. J'appréhende de voir leurs ventres s'arrondir, d'être invitée à la babyshower, de voir leurs échographies et le bonheur qu'elles partagent avec leur conjoint. Oui, je suis envieuse, je suis jalouse !
Et merci pour les multiples conseils qui me donnent juste envie de leur hurler dessus et de partir loin! ( "moi j'ai fais le poirié, et ça a fonctionné!" "Faut arrêter d'y penser!! ", " fais l'amour quand tu en as envie, et ça viendra !", et j'en passe)
Grrrrrrr.

Mon plus grand bonheur serait de tomber enceinte et d'avoir à l'annoncer à mon compagnon. J'ai tellement envie de le voir heureux. Et voici un autre facteur :
- le compagnon! Il n'a pas l'air comme cela, mais il en souffre. Il gère juste la situation différemment. De grosses tensions sont arrivées dûes à ce sujet, les rapports sexuels sont majoritairement programmés, on voit moins les copains ( par ma faute ) et cela le gène, je me sens moins femme, et donc moins désirée. Bref.

Je me rend compte que je viens d'écrire un pavé et je doute que beaucoup iront jusqu'au bout de mon monologue, mais ça m'a juste un peu libéré.

Alors, voici comment je " fonctionne" en ce moment:
-Psy / hypnose pour parler, évacuer, reprendre confiance
-Gestion du stress par de la méditation, prise de recul.
-Re-conquete de mon homme. Les talons de retour, et le sexe + present en dehors des périodes dites propices. Se donner de petits moment rien qu'à nous, sans parler de cela.
-voir d'autres gens, que ceux qui me font souffrir
-prise de vitamines
-occupation de l'esprit par d'autres activités
-reprise du sport : natation / aquagym

Enfin voila, je sais que beaucoup ont traversé bien pire, et en sont à plusieurs années d'essais. Et mon message doit vous paraître inutile.
J'avoue aussi éviter ce genre de forum, car j'y ai passé beaucoup de temps et ça n'était pas forcément très " motivant " ou plutôt optimiste. Je lis beaucoup de message avec des années et des années d'attente et d'essais. Ou des passages à l'adoption. Cela me fait très peur.
J'espère pouvoir revenir sur ce forum et vous annoncer un beau ++ pour cette année.
En attendant, je vous souhaite beaucoup de courage et de chance dans ce parcours !!!
En essai BB1 depuis 2016
Moi: 32 ans, Endométriose détectée en janvier 2018, opérée, nettoyée, comme neuve :-D
LH / FSH : basse : 1,5 au plus haut sous stimulation.

Lui: 34 ans, RAS :smack:
En PMA depuis mai 2018
2 IAC ( mai puis juin) qui n'ont pas fonctionnées
1 IAC en octobre, en attente du verdict pray

Avatar du membre
yllen35

Fivette novice
Messages : 14
Enregistré le : 31 août 2018
Mon centre de PMA : 44- Clinique Brétéché (Nantes)
Âge : 37

Message non lu par yllen35 » 17 sept. 2018 à 21:08

Coucou Opalinette,

Comme je te comprends, nous essayons aussi depuis presque 2 ans et nous avons commencé notre première FIV fin aout et cela se termine par un chec je pense compte tenu de mes règles qui viennent d'arriver 1 semaine en avance...
Bref, ce sentiment de jalousie je l'ai connu, il y une époque, j'étais tellement obsédée par le fait de tomber enceinte que je ne supportais pas de voir une pub pour des couches ou des petits pots bébés, je me mettais à pleurer directement... Puis comme toi des amies proches ou connaissances qui m’apprennent leur grossesse, un jour c'était trop pour moi, je me suis fait arrêter quelques jours car 2 filles enceintes dans mon service cela a été dur a apprendre à quelques jours d'intervalle.

Bref, j'étais contentes pour elles, vraiment, l'annonce d'une grossesse me rend heureuse mais trés vite cela me ramène à ma propre réalité, et vient alors les questions pourquoi moi j'y arrive pas ? qu'ai je fais dans une vie antérieure pour subir ça ? est-ce que je connaitrais un jour le bonheur d’être enceinte ?
Mais depuis j'ai fait un travail sur moi même, je suis allée voir une psy, je relativise, certes l'échec me rend triste mais je me prépare aussi psychologiquement à un echec total, je sais qu'il y a beaucoup plus grave dans la vie, on est heureux avec mon amoureux, en bonne santé alors je profite de ces moments même si la famille ne s'agrandira jamais.
C'est sur chacune le vit différemment, ce n'est pas facile, certaines personnes ne comprennent pas ce par quoi on passe, surtout celles qui tombent enceinte en un claquement de doigt, cela nous parait injuste, elles ne se mettent pas à notre place mais il ne faut pas leur en vouloir, elles ont cette chance de porter la vie et peut être que si nous aussi on était dans ce cas, on ne se soucierait pas des filles qui ont des problèmes. Bref, essaie de ne pas te focaliser dessus, je sais ce n'est pas toujours facile mais ici on est la pour ça, nos coups de gueule, nos peines, nos joies... on se soutient !

Allez courage multiheart treefle
FIV 1 : septembre 2018. Début traitement
Ponction : 07/09/18 : 5 ovocytes
08/09/18 : 4 embryons
10/09/18 : transfert de 2 embryons.
13/09/18 : retour labo, aucun blastocystes, 0 emryons congelés pleurrs
16/09/18 : saignements importants :cry:
prise de sang prévue le 23/09 mais sans trop d'espoir...

Avatar du membre
Biscott

Fivette d'argent
Messages : 325
Enregistré le : 11 mars 2018
Mon centre de PMA : 67- CMCO (Schiltigheim)
Âge : 37

Message non lu par Biscott » 02 oct. 2018 à 22:50

Je pense que ce sentiment de jalousie est assez normal... On a l'impression qu'on nous vole notre projet, que c'était à nous que cela devait arriver... le pourquoi eux et pas nous?

De mon côté je le vis de façon différente en fonction de la façon dont c'est annoncé (certaines personnes sont plus doués pour vos annoncer cela avec douceur), du moment de l'annonce (si je viens d'avoir une mauvaise nouvelle juste avant, l'annonce a le même effet que le couteau qu'on remue dans la plaie), de l'âge des futurs parents (plus c'est jeune, plus ça me fou les boules), l'âge du couple (Ok, tu es enceinte mais tu ne connaissais même pas le papa qu'on était déjà en pleine galère de notre côté)...

Bref, je comprends, c'est pas toujours évident... même si au fond, on sait que si nous on n'a pas la chance de gouter à ce bonheur, ce n'est pas une raison pour que les autres n'y aient pas droit non plus!

De mon côté, ce qui m'aide c'est de me rendre compte de la chance d'avoir mon chéri. Et de temps en temps on réfléchi aux choses qu'on peut faire aujourd'hui et qu'on aurait plus de mal à faire avec un bébé dans les bras....une sortie improvisée sans soucis de garde d'enfant, du sport... et essayer de profiter des petits bonheurs au jour le jour... je dis bien "essayer" car c'est pas tous les jours le cas non plus...
blonnde Moi 37 ans
ch@peau Lui 36 ans
cuupidon En couple depuis 2007, pacsé en 2015, fiancé en 2017.
beberoule Essai bébé depuis fin 2014
boat Embarquement PMA 2017 boat
Diag 1: SOPK
Stimulations ovariennes: 01.2018 + 02.2018 notpregnant
HSG: 03.2018 -> Diag 2: Cloison utérine
Hystéroscopie opératoire: 05.2018 Kosmil
IAC 1: 26.07.2018 notpregnant
Stimulation ovarienne: 08.2018 notpregnant
IAC 2: 20.09.2018 -> pregnant multiheart
prise de sang 04.10.2018: 171 iu; 09.10.2018: 1463 iu; 16.10.2018:13937 iu
échographie 29.10.18 13.2mm de bonheur

Avatar du membre
Plumette

Fivette novice
Messages : 13
Enregistré le : 01 août 2018
Mon centre de PMA : 92- Centre Hospitalier des quatre villes (Sèvres)

Message non lu par Plumette » 03 oct. 2018 à 00:25

Salut Opalinette

Je comprend bien ce que tu ressens , c’est souvent pareil pour moi aussi.
Y’a une phrase qui m’a un peu aidée c’est que la grossesse des autres ne diminue pas nos chances à nous . Y’a pas un stock limité. Quand on m’annonce une grossesse c’est à ça que je pense.

Et tu as raison l’enfer c’est les autres , personnellement ça m’a permis de faire un gros tri dans mes contacts. Parfois volontairement et parfois c’est les « amies » qui une fois enceintes coupent les ponts . Ça fait mal mais je pense que ça fait avancer...
pour les phrases à la con , si tu lis un peu tout ce qui se dit sur le forum tu vas te rendre compte que les gens manquent cruellement d’originalité . Je crois qu’on a toutes entendues les même phrases et qu’on connaît toutes la cousine de l’amie de machin qui est tombée enceinte des qu’elle a remplit les papiers d’adoption !
Et du coup j’ai des phrases un peu type dans la tête et en fonction du moment ou j’en suis je les dit avec plus ou moins de gentillesse.

Pour parler de mon couple, j’ai récemment mis un coup de fantaisie dans notre intimité. J’ai essayé de casser la routine et de retrouver la spontanéité des ébats du début . Ça a plutôt bien marché ;) pas pour les ++ mais pour la façon de vivre l’aventure PMA , c’est déjà ça ^^

J’espère que ces quelques mots aideront.

Courage et optimisme treefle