Manifeste de 130 médecins en faveur de la pma en france

Répondre
Avatar du membre
Admin

Administrateur du site
Messages : 370
Enregistré le : 31 janvier 2014
Mon centre de PMA : Non concernée
Localisation : Paris
Âge : 38

Manifeste de 130 médecins en faveur de la pma en france

Message non lu par Admin » 20 mars 2016 à 22:44

Bonjour,

L'article est à lire ici : http://www.fiv.fr/manifeste-130-médecin ... ation-pma/

Vous y trouverez toutes les réactions des media

[hr][/hr]
Voici le manifeste et la liste des médecins :

Manifeste des Médecins et Biologistes de la Reproduction

Nous médecins, biologistes, reconnaissons avoir aidé, accompagné certains couples ou femmes célibataires dans leur projet d’enfant dont la réalisation n’est pas possible en France.

Nous faisons référence ici à quatre situations que nous rencontrons fréquemment en Médecine de la Reproduction.

1/ Le don d’ovocytes

Le désir d’enfant surtout lorsqu’il est tardif peut bénéficier du recours au don d’ovocytes. Le système en vigueur dans notre pays ne permet pas de répondre à la demande (pas assez de donneuses) et de très nombreux couples se tournent alors vers l’étranger. Nous regrettons que la totalité des mesures qui permettraient de développer le don d’ovocytes en France ne soient pas prises (possibilité d’une campagne d’information locale et non pas uniquement nationale par chaque centre, participation de tous les centres publics ou privés, dédommagement et prise en charge correcte des donneuses, création de personnel dédié à l’information sur des dons de gamètes…)

Nous souhaitons développer le don d’ovocytes en France dans un cadre de non commercialisation des éléments du corps humain ayant parfaitement conscience que les nombreuses propositions qui sont faites à l’étranger ont trop souvent un aspect mercantile auquel nos patientes n’ont d’autres choix que de s’y plier.
L’incohérence de la situation est que la sécurité sociale française sous certaines conditions rembourse une partie des frais engagés à l’étranger bien qu‘ il y ait une indemnisation de la donneuse (pratique qui n’est pas autorisée dans notre pays)


2/ L’analyse génétique de l’embryon

L’analyse génétique de l’embryon avant transfert utérin dans des situations à risques élevés d’anomalies embryonnaires. D’une façon générale plus de 60% des embryons que nous transférons ont des anomalies génétiques graves ou sont non viables sur un plan métabolique. Dans des situations particulières ce pourcentage est encore plus élevé et abouti à une répétition d’échecs d’implantations, à des fausses couches ou à des anomalies chromosomiques qui vont être détectées lors du dépistage anténatal et peuvent conduire à des douloureuses interruptions thérapeutiques de grossesses.

Ces fréquentes anomalies rendent nombre de transferts, de congélations embryonnaires, inutiles, ces échecs prévisibles sont sources de déception, de complications et d’une multiplication de prise en charge couteuses et sans aucun bénéfice. Connaître le statut chromosomique de l’embryon par la technique du Diagnostic Pré-Implantatoire (DPI) dans des situations à risques reconnues, est devenu courant dans de nombreux pays limitrophes (Belgique, Grande Bretagne, Italie, Espagne) et constitue une règle de bonne pratique médicale que nous ne pouvons appliquer.

La position de notre pays est incohérente puisque l’analyse du risque chromosomique fœtale est autorisée aux femmes enceintes qui le souhaitent après quelques semaines de grossesse, dans le cadre du dépistage anténatal alors que ce même examen reste interdit par prélèvement d’une cellule de l’embryon avant qu’il ne soit transféré dans l’utérus. Quelle est la justification de ces positions contradictoires selon l’âge de l’embryon ?


3/ L’autoconservation ovocytaire

L’autoconservation ovocytaire ne peut être pratiquée en France uniquement si la femme présente une pathologie à risque pour sa fertilité (chimiothérapie pour cancer, voire une endométriose) ou si elle souhaite donner une partie de ses ovocytes. Mais une autoconservation ovocytaire préventive alors que la fertilité est encore satisfaisante, mais sans projet de grossesse immédiat, est interdite (mais possible en Espagne, Belgique, Grande Bretagne, etc.). Que cette pratique soit accompagnée, mesurée et encadrée est plus que souhaitable mais le principe d’une interdiction ne nous semble pas fondée. D’autant qu’il y a pour les hommes l’autoconservation de sperme en paillettes qui peut être réalisée sur simple ordonnance dans tout laboratoire de ville agrée (autre incohérence).

4/ Le don de sperme pour une femme célibataire

Le don de sperme pour une femme célibataire (sans préjugé de son mode relationnel actuel ou futur, homo ou hétérosexuel) est une autre interdiction qui nous paraît devoir être levée, puisqu’une femme célibataire est reconnue dans ses droits pour élever ou adopter un enfant.


A côté de ces incohérences les plus criantes pour lesquelles nous réaffirmons notre engagement à aider notre patientèle, d’autres sujets de Procréation Médicalement Assistée nécessitent la poursuite de la réflexion, nous proposons la création d’un véritable « Plan contre l’Infertilité » comme il existe d’autres plans nationaux tels que « Vaincre le cancer », « la maladie d’Alzheimer » etc., Ceci est plus que nécessaire dans la mesure où 15% de la population en âge de procréer consulte, que cela a un coût financier collectif, un coût physique et psychique à l’échelle individuelle.

Ce « Plan contre l’infertilité » permettrait, de développer une prévention de l’infertilité qui fait cruellement défaut, basé sur l’information de l’effet inexorable de l’âge mais aussi sur les comportements alimentaires favorisant le surpoids ou du fait d’addictions (tabac, alcool, drogue) ou encore d’un environnement polluant délétère dont il faut apprendre à se protéger. Ce plan de lutte contre l’infertilité permettrait de réduire les incohérences actuelles, de définir les objectifs prioritaires en tenant compte de leur financement et en s’appuyant sur le progrès des connaissances scientifiques tout en respectant deux principes éthiques fondamentaux :
La non commercialisation du corps humain.
Le refus du risque d’utiliser ou d’aliéner une autre personne (adulte ou enfant) à son profit quelle que soit sa situation.

[hr][/hr]

Et la liste des médecins :

Docteur Elodie ADDA HERZOG (Créteil), Docteur Michael AGOJIANTZ (Nancy),Docteur Gilles ALPHANDARI (Saint Herblain), Docteur Silvia ALVAREZ (Paris), Docteur Aurélie AMAR HOFFET (Marseille), Docteur Christophe AMIEL (Aix-en-Provence), Professeur Jean-Marie ANTOINE (Paris), Docteur Paul ATLAN (Paris), Docteur François AUBRIOT (Neuilly), Docteur Alain AUDEBERT (Bordeaux), Professeur Yves AUBARD (Limoges), Docteur Catherine AVRIL (Rouen), Docteur Jean Philippe AYEL (Argenteuil), Professeur Jean-Marc AYOUBI (Suresnes), Docteur Wassim BADIOU (Toulouse), Docteur Virginie BARRAUD-LANGE (Paris), Docteur Bernard BARRY (Marseille), Docteur Julie BENARD (Bondy), Docteur Jean Luc BENHAIM (Paris), Docteur Moncef BENKHALIFA (Amiens), Docteur Jean Jacques BENSAID (Boulogne), Docteur Olivier BESSE (Saint Herblain), Professeur Philippe BOUCHARD (Paris), Docteur Pierre Emmanuel BOUET (Angers), Docteur Jeremy BOUJENAH (Paris), Docteur Charles BRAMI (Neuilly), Docteur Mélanie BRZAKOWSKI (Paris), Docteur Marc BUCHER (Le Mans), Docteur Bruno CAMIER (Amiens), Docteur Bernadette CARCOPINO (Paris), Docteur Guy CASSUTO (Paris), Docteur Virginie CASTERA (Marseille), Docteur Isabelle CEDRIN DURNERIN (Bondy), Docteur Nathalie CHABBERT BUFFET (Paris), Docteur Véronique CHABERT-ORSINI (Marseille), Docteur Coline CHAO (Saint-Denis), Docteur Nicolas CHEVALIER (Montpellier), Docteur Martine CHOMIER (Ecully), Docteur CLOUET Muriel (Toulouse), Docteur Jonathan COHEN (Tenon), Docteur Marina COLOMBANI (Marseille), Docteur Blandine COURBIERE (Marseille), Professeur Emile DARAI (Tenon), Docteur Claude DEBACHE (Paris), Docteur Christine DECANTER (Lille), Docteur Hervé DECHAUD (Montpellier), Docteur Didier DELAFONTAINE (Paris), Docteur Pauline DEMAILLY (Paris), Professeur Philippe DESCAMPS (Angers), Docteur Didier DESTREGUIL (Paris), Professeur Didier DEWAILLY (Lille), Professeur Dominique DE ZIEGLER (Paris), Docteur Véronique DIVRY (Lyon), Docteur Stéphanie DOMINE (Saint-Denis), Docteur Lorene DONADEL (Bruges), Docteur Alain DREVAL (Strasbourg), Docteur Jean Michel DREYFUS (Lyon), Docteur Charlotte DUPONT (Neuilly), Docteur Marine DURAND (Bondy), Docteur Solène DUROS (Rennes), Docteur Jean Claude EMPERAIRE (Bruges), Docteur Jean Philippe ESTRADE (Marseille), Docteur Marc EVEN (Paris), Professeur Renato FANCHIN (Clamart), Professeur Patricia FAUQUE (Dijon), Docteur Antoine FAYSSE (Lyon), Docteur FEGER ROSENTIEL (Schiltigheim), Professeur Hervé FERNANDEZ (Villejuif), Docteur Estelle FEYEREISEN (Paris), Docteur Muriel FLIS TREVES (Paris), Docteur Bernard FONTY (Paris), Docteur J.P. FRANQUE BALME (Marseille), Professeur René FRYDMAN (Suresnes), Docteur Vanessa GALLOT (Clamart), Docteur Pierre GIACOMINI (Reims), Docteur Philippe GILLARD (Angers), Docteur Claude GIORGETTI (Marseille), Docteur Anne-Sophie GODEFROY (Villeurbanne), Professeur Michael GRYNBERG (Bondy), Docteur Frédérique GUILLET-MAY (Nancy), Docteur Anne GUIVRAC’H-LEVEQUE (Rennes), Docteur Brice GURRIET (Marseille), Professeur Samir HAMAMAH (Montpellier), Docteur Gada HATEM (Saint-Denis), Docteur Charlene HERBEMONT : Bondy, Docteur Florence HERVE (Paris), Professeur Claude HOCKE (Bordeaux), Professeur Jean Noel HUGUES (Paris), Docteur Michel HUSS (Saint-Etienne), Docteur Vincent IZARD (Villejuif), Professeur Clément JIMENEZ (Bordeaux), Docteur Franklin JOULIE (Nantes), Docteur Guy KERBRAT (Le Chesnay), Docteur Bertrand KEPPI (Clermont Ferrand), Docteur Frédéric LAMAZOU (Paris), Docteur Christophe LELAIDIER (Montpellier), Docteur Gérard LEBOEUF (Nancy), Docteur Nathalie LEDEE (Paris), Docteur Soizic LE PARCO (Paris), Docteur Isabelle LICHTBLAU (Strasbourg), Docteur Nathalie MASSIN (Créteil), Docteur Marie Bénédicte MERCIER (Angers), Docteur Alexandra MESNER, Docteur Denise MOLINA GOMES (Poissy), Docteur Catherine MORINIERE (Angers), Docteur Eve MULLER (Paris), Docteur Jean-Michel MURAY (Pontoise), Docteur Charles NAHMANOVICI (Nice), Professeur Israël NISAND (Strasbourg), Docteur Pierre OGER (Paris), Professeur François OLIVENNES (Paris), Docteur Pierre PANEL (Versailles), Docteur Pascale PANLOUP (Angers), Docteur Isabelle PARNEIX (Bruges), Docteur Jean PERETTI (Abymes), Docteur Sarah PEYRELEVADE (Suresnes), Docteur Claire PIETIN-VIALLE (Creteil), Docteur Olivier PIRRELLO (Strasbourg), Professeur Pascal PIVER (Limoges), Docteur Khaled POKATE (Paris), Docteur Géraldine PORCU (Marseille), Docteur Marine POULAIN (Neuilly), Professeur Jean-Luc POULY (Clermont Ferrand), Docteur Florence RAYMOND (Beaumont), Professeur Nathalie RIVES (Rouen), Docteur Valérie ROGER (Marseille), Docteur Catherine RONGIERES (Strasbourg), Docteur Betty ROSSIN (Marseille), Professeur Bruno SALLE (Lyon), Docteur G. SARROT (Paris), Docteur Eric SEDBON (Paris), Docteur Nathalie SERMONDADE (Bondy), Docteur Alice SEROKA (Bondy), Docteur Christophe SIFER (Bondy), Docteur Charlotte SONIGO (Bondy), Docteur Michèle SPIZOO (Strasbourg), Docteur Philippe TERRIOU (Marseille), Docteur Jacques TEYSSEDRE (Toulouse), Docteur Charles TIBI (Neuilly), Docteur Meryl TOLEDANO (Paris), Docteur Pierre TOURAME (Marseille), Docteur Juan Felipe VELEZ DE LA CALLE (Brest), Professeur François VIALARD (Poissy), Professeur Yves VILLE (Paris), Docteur Claire VINOLAS (Bondy), Professeur Jean Philippe WOLF (Paris), Docteur Pierre ZITOUN (Neuilly).
Une question sur la fiv,visitez Image

Avatar du membre
Elodie

Fivette mentor
Messages : 4564
Enregistré le : 19 avril 2015
Mon centre de PMA : 13- Hôpital St Joseph (Marseille)
Localisation : Rive Nord de l'Etang de Berre
Âge : 35

Message non lu par Elodie » 21 mars 2016 à 07:07

j'espère que cela sera bénéfique et fera avancer les choses

j'y reconnais plusieurs noms là dedans, mais y'a pas la mienne de gynécologue je suis étonnée elle milite pourtant énormément pour ces choses là pourtant... :cry:
Moi : OPK ; Lui : OATS Sévère
Icsi1 pct 26/05/15 12 ovocytes : 1 j3 transféré le 19/07 - prise de sang le 31/07 : notpregnant
Icsi 2 pct 16/02/16 : 22 ovo matûres vitrifiés car hyperstim
ROV 1 le 20/04 avec 7 ovo : 1 seul embryon 0 congélés : notpregnant
ROV 2 le 20/05 : transfert le 25/05 1J5 : prise de sang notpregnant le 03/06
TEV 2j5 le 04/10/16 notpregnant
ROV3 : 2 j5 le 30/03 notpregnant
TEV : 1j5 n'a pas survécu à la décongélation 11/2018
Reste 5 ovocytes au congélo

Avatar du membre
Elodie

Fivette mentor
Messages : 4564
Enregistré le : 19 avril 2015
Mon centre de PMA : 13- Hôpital St Joseph (Marseille)
Localisation : Rive Nord de l'Etang de Berre
Âge : 35

Message non lu par Elodie » 21 mars 2016 à 07:13

En tout cas l'auto conservation ovocytaire permettrait de faire réduire les délais d'attente pour les couples en attente de dons qui ne peuvent pas utiliser leurs propres ovules.....et à ceux qui souhaitent procréer tardivement, d'avoir un enfant à eux à 100%
Moi : OPK ; Lui : OATS Sévère
Icsi1 pct 26/05/15 12 ovocytes : 1 j3 transféré le 19/07 - prise de sang le 31/07 : notpregnant
Icsi 2 pct 16/02/16 : 22 ovo matûres vitrifiés car hyperstim
ROV 1 le 20/04 avec 7 ovo : 1 seul embryon 0 congélés : notpregnant
ROV 2 le 20/05 : transfert le 25/05 1J5 : prise de sang notpregnant le 03/06
TEV 2j5 le 04/10/16 notpregnant
ROV3 : 2 j5 le 30/03 notpregnant
TEV : 1j5 n'a pas survécu à la décongélation 11/2018
Reste 5 ovocytes au congélo

Avatar du membre
Gigi92

Fivette de diamant
Messages : 1939
Enregistré le : 27 novembre 2015
Mon centre de PMA : 92- Hôpital Foch (Suresnes)
Localisation : Haut de Seine
Âge : 31

Message non lu par Gigi92 » 05 avr. 2016 à 13:08

Cela m'a fait bizarre de retrouver les noms de tous les medecins nous ayant suivi dans ce parcours
Je me dis que je ne suis pas si mal suivie que cela

Le problème de la congélation ovocytaire ce sont les comportements des futurs parents. Se dire qu'on peut attendre encore plus longtemps avant de commencer les essais car on a le temps
La congélation c'est top mais il faudra des limites pour éviter les dérives.
Moi 30 ans OMPK et adenomyose
Chéri 36 ans : Azoospermie
Traitement chéri depuis 28 mars 2014 pour relancer spermatogenèse => Oligospermie
FIV 2 : 28/09/2016 : Transfert 2J5 => Baby girl née le 24/06/2017
Reste 2J6 au congèle
Bébé 2 : TEV des 2J6 le 24/05/2018 et testpositif
Échographie 15/06/18 : des jumeaux au rendez-vous