Insuffisance ovarienne précoce... :(

Répondre
Avatar du membre
Genou

Fivette novice
Messages : 2
Enregistré le : 06 décembre 2018
Mon centre de PMA : Gynécologue de ville

Insuffisance ovarienne précoce... :(

Message non lu par Genou » 04 janv. 2019 à 19:55

Bonjour,
Tout d'abord, je vous souhaite a toutes et à tous une très bonne année 2019, que vos projets se réalisent au mieux.

Je me présente : 37 ans, mariée depuis 5 ans, pas d'enfant.
En essai depuis près de 4 ans, on m'a diagnostiquée IOP l'année dernière... Je suis allée voir un "grand spécialiste" de la PMA a Paris et cela m'a été annoncé avec un tel détachement et manque d'empathie que j'ai trouvé ça violent.
La note fut salée pour un moral détruit.
On m'a directement dirigé vers le don, idée que je n’exclue pas mais j'aimerai d'abord tenter d'autres approches.

Depuis c'est la chute libre.
Je me bourre de cachets et autre vitamines pour essayer de "favoriser" le terrain pour ma fertilité, sans être sûre que cela aura un effet positif.
J'ai changé de gynécologue et trouvé quelqu'un de plus compréhensif, disponible si j'ai des questions, et surtout optimiste. Elle m'a proposé des IAC dont la 1ère tentative a malheureusement été infructueuse.
J'ai arrêté de bosser pour pouvoir prendre soin de moi et mettre toutes les chances de mon côté et éviter le stress du boulot, mais dans le fond je suis complètement déprimée.

Je vous passe le remontage de moral maladroit de la famille et amis, que la plupart des personnes ont du entendre ici : "Tu y penses trop", "Faites d'autres projets ça viendra tout seul".
Oui mais non.
L'intention y est, c'est gentil, mais j'ai plutôt l'impression d'avoir une épée de Damoclès au dessus de la tête. Que chaque jour qui passe, chaque semaine, mois, est comme un sablier qui est en train de se vider. Et qu'il faut que je me presse parce que je ne rajeunis pas !
J'ai un grand sentiment d'injustice, d'autant tout le monde dans ma famille a eu des enfants, que ce soit tôt, ou tard dans leur vie, car j'essaye d'avoir un mode de vie sain, malgré le fait que j'habite en ville (ce que je déteste) en région parisienne (dont je souhaite partir dès que possible).

Bref, je vais tenter les IAC mais si j'avais le choix j'aurais préféré la FIV. Malheureusement, rares sont les cliniques/hôpitaux à accepter les dossiers d'IOP si j'ai bien compris.
Je viens donc chercher du soutient parmi des gens qui traversent les mêmes épreuves. Partager et se soutenir mutuellement.

En ce début d'année 2019, je suis désespérée et n'arrive plus à me projeter dans rien...

Merci de m'avoir lue.

Avatar du membre
Impatiente

Fivette mentor
Messages : 5223
Enregistré le : 07 septembre 2016
Mon centre de PMA : 92- Hôpital Foch (Suresnes)
Âge : 36

Message non lu par Impatiente » 04 janv. 2019 à 22:02

Hello Genou
Bienvenue parmi nous.
Je te souhaite de tout cœur un beau testpositif rapidement.
Je ne suis pas dans ton cas, mais je sais qu'il y a des topics sur les IO.
Plein de courage :smack:
love2 Nous : 36 ans. Lui : OATS sévère. Moi : RAS. Essais BB1 depuis mars 2015

>FIV ICSI 1 : octobre 2016, pas de zozos, ovocytes congelés. Transfert de 2J2 frais en février 2017 notpregnant pas d'embryons congelés Kosmil
>FIV ICSI 2 : juin 2017 : transfert de 2J5 pregnant . Grossesse hétérotopique, une trompe en moins, bébé est restée bien accrochée muuscle
2J5 et 3J6 vitrifiés

cigrose Notre fille fait notre bonheur depuis mars 2018

infirmiiere On repart en 2019 pour BB2....
TEC d'1J5 le 11 mars testpositif . DPO 15 : 156

Avatar du membre
Poukhette

Fivette mentor
Messages : 7021
Enregistré le : 24 août 2017
Mon centre de PMA : 13- Hôpital St Joseph (Marseille)

Message non lu par Poukhette » 04 janv. 2019 à 22:32

Bonjour Genou,

Je suis aussi IO avec une AMH très basse et pourtant j’ai eu mon fils sur ma première fiv. Tu peux y croire mais il va falloir que tu trouves une équipe prête à te suivre. Je ne connais pas assez la région parisienne pour t’aider dans ta recherche. Je t’envoie tout mon soutien :entraide:
Sleeve en 2013 puis examens médicaux en 2014 et 2015 (et quelques fausses couches au passage :? )
Début PMA en 2016 avec diagnostic Insuffisance ovarienne AMH 0.21
:boy: en 2017
C'est reparti en PMA pour bébé numéro 2
FIV 1 : 2J3 avec hatchling notpregnant
FIV 2 : 2J3 avec hatchling notpregnant
FIV 3 : 4 ovocytes matures, 0 embryon
FIV ICSI 3b : 1 ovocyte mature, 1 embryon notpregnant

Plein d'infos super top sur notre document participatif :
https://docs.google.com/spreadsheets/d/ ... edit#gid=0

Avatar du membre
Bulle67

Fivette fidèle
Messages : 75
Enregistré le : 09 septembre 2018
Mon centre de PMA : 68- Fondation Diaconat (Mulhouse)
Âge : 30

Message non lu par Bulle67 » 04 janv. 2019 à 22:47

Bonjour Genou,
Courage à toi. C'est sur que la nouvelle n'a pas du être facile à digéré. Quand mon gynécologue m'a appris la nouvelle j'étais aussi sur le cul. Ma précédente gynécologue n'avait rien vue d'anormal jusqu'à ce que je change pour un spécialiste de la fertilité. Mon amh est à 0,37. D'après docteur ce qui me sauve c'est mon jeune âge ( 30ans en mars)... 3 échecs en insémination je passe en fiv cette année. Début des stimulations demain.
En parler avec des personnes qui traversent la même chose nous aident a traversé tout ça. Notre entourage ne peut pas comprendre ce qu'on ressent.
Ne perd pas espoir on l'aura notre testpositif
Essai bébé depuis 10/2015
Elle : insuffisance ovarienne prématurée / fsh 15 / amh 0,37
Lui : 👌
1ère iiu 13/08/2018 : notpregnant
2ème iiu 13/10/18 : notpregnant
3ème iiu 11/2018 : notpregnant
01/2019 : FIV 1 : 2 follicules dont 1 ovocyte - pas de transfert
Mars 2019 : FIV 1 Bis - ponction en avril

Avatar du membre
Sandra79

Fivette fidèle
Messages : 57
Enregistré le : 06 décembre 2018
Mon centre de PMA : 84- Polyclinique Urbain V (Avignon)

Message non lu par Sandra79 » 05 janv. 2019 à 08:15

Bonjour Genou,

Tout d’abord, NE PAS PERDRE ESPOIR. Soit forte. Chacune d’entre nous traverse des épreuves et il y a plein de gagnantes. Tu peux en faire partie. Bats toi. Même si c’est dur.

Ensuite, peut-être pourrais tu te renseigner sur toutes les options disponibles auprès de ta gyneco et insister sur la FIV si tu penses que c’est celle qui te convient le mieux. Parfois nos médecins veulent bien faire et nous , nous sommes perdus face au dédale de choix. En les orientant un petit peu sur nos désirs et besoins, ça peut peut-être accélérer le mouvement...

Bon courage à toi et tout plein de soutien.
Essai bébé depuis 2015
Moi : opérée d’une endométriose profonde de stade 3 en Mars 2018. Bonne réserve ovarienne, appareil utérin et endomètre ok.
Lui : spermogramme démontrant une faible quantité de typiques et une faible activité.
FIV ICSI 1 : ponction Octobre 2018. Transfert d’un Blastocyte. pregnant
Fausse couche à 8SA. brokenheart
Reste deux Blastocytes, TEC sur prochain cycle fingers dévitrification ratée, pas de transfert
FIV ISCI 2 : sur prochain cycle en protocole court


« A vaincre sans péril, on triomphe sans gloire »

Avatar du membre
elli

Fivette d'argent
Messages : 492
Enregistré le : 03 février 2017
Mon centre de PMA : Gynécologue de ville

Message non lu par elli » 05 janv. 2019 à 10:45

Coucou,

Je me permets de te dire mon ressenti mais ça reste que mon ressenti personnel.
Si cette bataille (dans ce cas c’est la FIV) ne te détruit pas et ne détruit pas ton entourage, il faut la continuer (mais là c’est à toi de le voir).
Quant au travail, si l’absence du travail ne t’apporte pas de l’équilibre, peut être ça serait mieux si tu travailles mais encore une fois, l’intérêt de ton employeur doit correspondre à ton intérêt, mets toi à sa place. Si c'est le cas, fais lui comprendre (si besoin).
et cela est mon avis personnel.
En PMA depuis 2014 (4 Fivs , 3 transferts, 1 fausse couche à 7.5 SA)
Fiv Do à l'étranger:26/04/18- transfert 1j5 (3 embryons vitrifiés), fausse couche à 6.5 SA
mutation facteur V hétérozygote =>anticoagulants.
11/18 - transfert annulé car le taux d’œstrogène trop élevé
Problème de la thyroïde, TSH trop bas
Transfert annulé (cause thyroïde)

Avatar du membre
Genou

Fivette novice
Messages : 2
Enregistré le : 06 décembre 2018
Mon centre de PMA : Gynécologue de ville

Message non lu par Genou » 07 janv. 2019 à 15:08

Bonjour à toutes,

Je m'excuse de n'avoir pu répondre plus tôt et vous remercie pour vos réponses chaleureuses et pleine de positivisme. :)
J'avoue qu'en ce moment j'en ai besoin (comme nous toutes ici je pense).

Impatiente > en effet, c'est en cherchant sur internet des témoignage sur les IO que j'ai trouvé ce forum !

Poukhette > je vois que tu est suivie à Marseille, l'ironie du sort c'est que je viens moi-même de Marseille ! Je suis montée en région parisienne parce que mon mari avait une opportunité professionnelle. Je ne regrette pas d'avoir bougé mais parfois je me demande si l'environnement dégradé, selon mes critères, de la vie parisienne n'est pas pour quelque chose dans mes problèmes de fertilité (qualité de l'eau, pollution, stress)... Après comment savoir avec certitude si je ne me fais pas d'idée... :cry:

Bulle67 > Tout pareil. Mes pensées vont vers toi et je te souhaite que ça marche rapidement. Tu as pour toi ton jeune âge effectivement et ça s'est précieux ! Pour ma part je ne sais pas si mon problème d'IOP date de longtemps, j'avais très probablement des signes avant-coureurs, mais mon 1er gynécologue était assez nonchalant et ne m'a fait faire aucun examen ! J'aurai du changer de gynécologue dès le départ mais ici, en région parisienne, beaucoup n'acceptent pas les nouveaux patients et les rendez-vous sont souvent à des dates très éloignées dans le temps... pleurrs

Sandra79 > Je me suis renseignée et ma gynécologue m'a rempli un document pour 4 IIU et 4 FIV mais comme je ne répondais pas au traitement que m'avait donné mon précédent gynécologue (toute une histoire mais à y repenser j'aurai du prendre mes jambes à mon cou, il faisait vraiment les choses de travers), on est d'abord parties sur les 4 IIU. Si cela ne marche pas, j'espère qu'elle ne sera pas réticente à la FIV (il semble que je répond correctement à son traitement à elle, mais qui sait, dans le cadre d'une FIV ce ne serait p-e pas suffisant) !

Elli > Dans l'absolu oui, j'aimerai bosser pour ne pas penser à tout ça. je faisais jusqu'à maintenant des missions mais rares sont les environnements de travail où les personnes sont bienveillantes ! Je m'adapte comme tout le monde mais c'est générateur de stress et dans mon cas de figure actuel, le stress généré par le boulot me fait très peur. A titre d'exemple, mon dernier boulot était très chronophage et stressant. Je faisais des heures de tarée, rentrais tard et dormais peu pour être tôt au boulot le matin. De plus, l'ambiance n'était pas top car service submergé de travail, avec un gros ras-le-bol ambiant. Le résultat sur la santé : déclenchement d'une période d'aménorrhée de 4 mois, avec bouffées de chaleur (qui m'ont interpellées). J'ai terminé mon contrat et, hasard ou non, mes règles sont revenue 1 mois plus tard.
Je suis tout à fait consciente du point de vue de l'employeur, c'est pourquoi j'ai décidé de faire une pause. J'ai du mal à m'imaginer un employeur qui me dirait que ça ne lui pose pas de problème que je prenne des jours au dernier moment parce que je dois faire des écho en pleine journée et des IIU... C'est déjà compliqué de prendre des jours quand tout va bien ! :-|

Dans tous les cas je vous remercie à toutes d'avoir eu la gentillesse de me répondre et j'espère avoir le bonheur d'échanger avec vous et qui sait, de partager de bonnes nouvelles pour celles qui connaitront la réussite, et du soutient pour celle qui sont toujours en essai.

Bien à vous coeurquibat

Avatar du membre
elli

Fivette d'argent
Messages : 492
Enregistré le : 03 février 2017
Mon centre de PMA : Gynécologue de ville

Message non lu par elli » 07 janv. 2019 à 16:09

c'est clair, honnêteté est importante. :-)
En PMA depuis 2014 (4 Fivs , 3 transferts, 1 fausse couche à 7.5 SA)
Fiv Do à l'étranger:26/04/18- transfert 1j5 (3 embryons vitrifiés), fausse couche à 6.5 SA
mutation facteur V hétérozygote =>anticoagulants.
11/18 - transfert annulé car le taux d’œstrogène trop élevé
Problème de la thyroïde, TSH trop bas
Transfert annulé (cause thyroïde)