Envie de parler de l'après FIV-ICSI et de rigoler!

Avatar du membre
clecleouest

Fivette habituée
Messages : 27
Enregistré le : 13 octobre 2018
Mon centre de PMA : 17- Clinique du Mail (La Rochelle)

Re: Envie de parler de l'après FIV-ICSI et de rigoler!

Message non lu par clecleouest » 25 oct. 2018 à 22:26

Tu as bien raison, on peut se moquer des autres quand on sait déjà se moquer de soi-même! C'est une grande, très très grande qualité! Je crois que ça peut sauver de beaucoup de situations compliquées voire les faciliter, j'y crois beaucoup pour la PMA.

Tu vois au début, quand on allait en consultation chez le gynécologue "PMA" je voyais les couples autour de moi et me disais "oh là lààààà ils ont des problèmes et eux aussi ils ont honte et moi aussi et peut être même qu'ils voient que j'ai honte ne les regarde pas ne les regarde pas". Mon conjoint lui niquel (c'est pourtant lui qui a le souci de base) il était hyper à l'aise. Maintenant après 3 ou 4 rendez-vous, on y va et on se marre tout le temps. La dernière fois dans la salle d'attente il y avait des faire part de naissance sur l'écran de télé (de couples qui avaient bénéficié de la PMA). On a passé 1/2 heure à se moquer des prénoms débiles... Je suis heureuse de mon rapport à la PMA qui maintenant est plus sain. Je pense que vous y parviendrez également, le temps est un allié important et vous semblez bien gérer le souci.

Tu as raison autant optimiser le temps qu'il te reste jusqu'au 7 pour attaquer le mal à la source et éventuellement le traiter. Comme tu le dis les choses avancent très très lentement (et en même temps elles avancent vite, c'est bizarre la sensation du temps qui passe en PMA).

Alors t'es pas encore au niveau de l'annonce du plan d'action, mais j'ai l'impression que t'as vécu vachement + de montagnes russes que moi. En effet si je résume t'as pu croire que t'avais un problème aux seins, puis ensuite t'as eu déjà l'annonce de trompes bouchées + opération (elle est faite?) puis annonce du problème de ton conjoint. Ça fait beaucoup en peu de temps pour le couple.Quand tu dis que ton conjoint a du mal à accepter, en quoi exactement?
C'est drôle qu'il ait besoin d'en parler à ses parents, j'imaginais plutôt les hommes très discrets sur leurs problèmes de santé intimes. Mais en effet, je comprends que le réflexe parents soit assez rassurant et de toutes façons faut qu'il parle s'il en ressent le besoin.

Moi j'ai rien de particulier de signalé. C'est vraiment Monsieur => je crois que les % étaient un peu pareil que ton Monsieur :-). Donc comme toi je m'attendais à une Insémination (c'était le moins pire dans ma tête) par méconnaissance je pense, et quand le gynécologue a prononcé "FIV ICSI" ca a explosé dans ma tête: les mots "arrêt de travail" "hormone" "larmes" (enfin du négatif) est arrivé dans ma tête quoi. Je suis sortie en sanglotant avec mon conjoint qui savait pas trop quoi faire de ma tristesse (on réagit pas du tout pareil). En fait, il est dans l'action, pas dans l'émotion. Il se dit qu'il faut capter les signes du destin et que si c'est pas bon tant pis... Moi j'étais dans le deuil de la conception naturelle (pas facile de se dire que l'enfant se fera pas pipettes! )

Aujourd'hui, je n'ai parlé à vraiment quasi personne de tout ça: une copine infirmière.. et ma psy depuis que j'y retourne (tu es suivie par une psy au fait?). Ah et aussi mon journal => ça aide beaucoup aussi, ça permet de ne pas garder pour soi.
Bon finalement j'ai aussi du en parler au boulot (la mort dans l'âme) j'ai plutôt de la chance à ce niveau. Mais exposer ma vie intime même à comité réduit, c'est pas évident. Donc tout ça pour dire que malgré des bons rapports à mes parents/ ma famille/ mes amis aussi, j'ai choisi de tout cacher, c'est un exercice assez difficile mais je pense malgré tout que c'est le meilleur choix que j'ai fait (je parle pour moi évidemment, chacun gère différemment).

Pour l'instant, je prends un comprimé qui s'appelle Provames et dont on m'a dit qu'il n'était pas neutre quand même, j'ai vu qu'il y avait en effet de nombreux effets secondaires mais je sens rien du tout donc... Alleluia! Mais après (fin du mois > début mois suivant) viendront les injections et là, je peux/vais tout à fait douiller. Des fois je pense aux brebis de chez mes grands parents et je me dis "mais attends... on leur fait des FIV à longueur d'années" (éclair de génie) (eh oui car on fait coïncider toutes les naissances pour pas que ce soit le bordel) (désolée pour la comparaison :-)). Je vais devoir me taper énormément de déplacements aussi (je ne vis pas proche de la clinique PMA) et j'appréhende les alternances espoirs/attente/tristesse. Dans l'ensemble j'essaye de ne pas trop chercher à en savoir pour ne pas tomber dans l'obsession. Je suis mon intuition car en fait on est assez seul (couple) dans la démarche.

Avatar du membre
Mélyloo

Fivette de bronze
Messages : 101
Enregistré le : 06 octobre 2018
Mon centre de PMA : 45- CHR Orléans

Message non lu par Mélyloo » 26 oct. 2018 à 19:38

Pour ça je suis une pro! Il arrive souvent survie le vanne avant que les gens le fasse et qu'en fait ils comprennent pas car ils voulaient pas me vanner 😂😂

Je suis contente que pour vous tout devienne normal et en même temps c'est un peu triste cette sensation de normalité alors que rien est "normale" dans cette démarche. Mais bon, si on veut un mini nous il faut bien accepter l'aide de la médecine!

Nous pour notre 1er rendez vous on était seuls dans la salle d'attente et je n'ai pas ressenti de pression quelconque puisqu'on s'était dit qu'on u allait pour un 2ème avis et que s'il était comme ma gynécologue on allait attendre encore quelques mois.. Bon bah loupé faut tout "précipiter".

C'est exactement ça! Et j'ose même pas imaginer le commencement du traitement!!

Je sais pas si nous avons vécu plus de montagnes russes que vous mais c'est vrai que depuis 1 an ça n'arrête pas : contents / problème / déprime / content / problème / déprime c'est lourd mais on s'en sort!! On est un peu comme ton homme a se dire que si ça fonctionne pas y'a une raison mais j'aimerai bien connaître quelle est cette raison! Lol Ou aussi (mais ça c'est quand on est bien au fond) que c'est pas pour nous les enfants...

Effectivement :
- 1: annonce boules aux seins
- 2 : AMH faible
- 3 : peu de follicules
- 4 : 2ème écho des ovaires on détecte un peu plus de follicules mais limite limite pour concevoir naturellement
- 5 : trompe un peu bouchée peut être que la pma demandera un opération (le gynécologue pma n'en a absolument pas parlé pour le moment donc ça va je suis soulagée!)
- 6 : monsieur n'a pas assez de zozos et en a très peu de typique

Voilà voilà pour l'historique des 5 derniers mois 😊

Monsieur a dû mal à accepter le bébé médical...
Moi aussi je ne pensais pas qu'il voudrait en parler à ses parents mais si... moi par contre ça me dérange un peu car si ils le savent je serais obligé s'en parler aux liens et je ne veux pas (la mère était contre les examens quand je lui en ai parlé cet été car elle trouvait que c'était trop tôt qu'il fallait attendre parce qu'on était fatigué patati patata elle m'a gonflé en plus a chaque fois qu'on se voyait c'était "alors ça en est ou?" minnce à voir...
J'en ai parlé à mon patron histoire qu'il saches que je vais pas mal m'absenter il l'a plutôt bien pris même si ça va cette galère si je suis arrêté car je suis toute seule au bureau lais bon pas le choix je préfère ma vie de famille au boulot!

Franchement tant mieux si tout se passe bien niveau traitement!! 😂😂😂 nan mais la crise tu nous compare à des brebis!!! 😂😂😂
😂😂😂 Oui c'est ça moi au début je cherchais pour en savoir plus et en fait J'ai arrêté pour pas créer d'espoir etc du coupbjectepond juste aux discussions que J'ai entamé et c'est tout ^^
Monsieur : 3% de type après migration
Madame : AMH faible / insuffisance ovarienne
1er essai : début traitement le 19/12 premières injections le 06/01 arrêt du traitement le 11/01 car ovulation spontanée :-(
En attente pour un nouveau traitement...

Avatar du membre
clecleouest

Fivette habituée
Messages : 27
Enregistré le : 13 octobre 2018
Mon centre de PMA : 17- Clinique du Mail (La Rochelle)

Message non lu par clecleouest » 27 oct. 2018 à 23:43

Il y a en effet une période de "deuil". On pourrait appeler ça "deuil de la normalité", suppression des images projetées sur le mur de ton futur où tu te voyais étonnée vomir le matin et te dire "hm... peut être que je suis enceinte" et aller chercher le test de grossesse à la pharmacie. C'est cela qui fait mal, de même que cette envie de tomber enceinte malgré soi. Il faut accepter le coup de pouce de la technologie, de la science, et aussi, il faut parfois accepter qu'on ne sache pas tout (car au fond si mon conjoint a des spermes pas assez mobiles et à forme atypique: ben pourquoi en fait? on ne sait pas vraiment l'expliquer mais c'est généralisé...).

On peut se dire aussi que cette anormalité est belle. Actuellement, pas trop. Demain, on verra notre parcours semé d'embûches, et on mesurera notre bonheur (pour ma part ce sera soit la FIV, soit l'adoption je pense) de manière différente.

Comment se décide une opération des trompes bouchées? Quel est aussi l'effet de l'opération? Est ce que tu as mal?

Rien ne t'oblige à révéler à tes parents si les parents de ton conjoint savent (à moins qu'ils ne soient pas fiables). En tout cas, si ma belle mère savait, je ne me sentirais aucune obligation de dire aux miens. En tout cas: mauvais plan de dire à ta mère, ses arguments, c'est vraiment les pires trouvables dans ta situation :-) Les confidents parfaits ce sont ceux qui: ne te connaissent pas forcément trop bien (il y a un affect en moins je trouve) ; ceux qui sont des tombes; et évidemment les timides / discrets (là on a besoin de quelqu'un qui tourne 100 fois sa langue dans sa bouche plutôt que celui qui la tourne 0 fois. On est un peu en SOS DETRESSE DELICATESSE car on est blessés dans notre amour propre)

Tu as raison il y a le boulot et puis la vie de famille et si t'es toute seule au bureau ils avaient qu'à te doublonner comme des visionnaires qui voient les couacs dans l'avenir venir et qui (attention mot incroyable): anticipent!!! :-) Pas de scrupule, il s'agit de ta santé. D'ailleurs (parenthèse), on peut pas être discriminée en tant que patiente PMA au boulot, on est assimilée à une femme ayant déclaré sa grossesse...

Dernier rebondissement: habituellement réglée comme du papier à musique; après avoir eu mes règles 6 jours de retard la dernière fois (suite annonce du médecin FIV ICSI je pense que ca a joué) j'ai eu mes règles 2 jours en avance. Donc j'en parle à mon conjoint genre "Hey! on va devoir bientôt faire des injections machin truc" lui: "ah, oui?". Après quelques minutes de réflexion j'ai pété mon câble et lui ai joué un numéro à la "tu connais rien à la FIV malgré mon super tableur excel et les documents explicatifs". Oui car vu tout ce que je dois me mettre dans le corps, j'ai fait un tableur excel :-) que je lui avais envoyé pour qu'il sache. Ben il m'a regardé un peu éberlué et quand il m'a demandé ce qu'il devait faire "implique toi, je sais pas moi, apprends par cœur les médicaments!"En fait il s'implique, mais pas très concrètement, jugeant "un peu vite" qu'il est inévitable que je sois plus concernée. J'aurais bien aimé qu'il me réponde "ah oui, c'est tes règles, donc on démarre les injections de Puregon le jeudi suivant, 2 fois par jour, faut contacter une infirmière qui te les fasse". Bon là on peut dire que c'est moi la chef de projet pour 100% des actions. Quand j'ai lu il y a quelques jours un gars sur l'un des forums, super investi, et connaissant parfaitement tous les tenants et les aboutissants, j'ai clairement mesuré la différence! On a discuté finalement et bon je crois qu'il a compris le sens de ce que je demande. Je pense que c'est compliqué pour lui de trouver sa place dans ce gros traitement où il ne fait quasi rien...

Toujours est il que là ça va se préciser: je vais démarrer les injections jeudi. Mardi d'après: prise de sang écho et rendez-vous avec l'anesthésiste.

Et ton conjoint, l'acceptation bébé éprouvette?

Avatar du membre
Mélyloo

Fivette de bronze
Messages : 101
Enregistré le : 06 octobre 2018
Mon centre de PMA : 45- CHR Orléans

Message non lu par Mélyloo » 29 oct. 2018 à 08:33

Oui c'est ça on est en train de le faire doucement. Ce qui est un peu rageant c'est qu'on cri partout que la médecine a fait de gros progrès etc mais à chaque fois que tu demandes le pourquoi du comment la réponse c'est "on ne sait pas". On fais quoi nous avec cette réponse?! Ça peut être tellement de chose!
Ah oui carrément adoption?! Nous on se dit que si ça ne fonctionne pas bah tant pis on aura tout essayer on fera le deuil d'une famille...

Nous avons eu les résultats du spermogramme hier, verdict : asthénotératozoospermie... Ses résultats ont l'air légèrement mieux mais bon on est pas médecin! En conclusion il est marqué TMS validé pour toute procédure AMP donc à voir le 7 maintenant!

Pour l'opération je ne sais pas vu que gynécologue pma n'a rien dit à ce sujet peut être que je j'aurais pas a la faire! 🤞🤞 Ma gynécologue nous a fait peur pour pas grand chose je pense et n'a pas dit les choses importantes : que mon conjoint avait aussi un problème... Il est d'ailleurs très remonté après elle! J'ai plus mal à l'ovaire ou la trompe est un peu bouchée mais ca fait déjà quelques temps. Je pensais même avoir une endométriose a l'époque!

Je comprend ta frustration par rapport à l'investissement de ton conjoint ils ont su mal à trouver leur place je pense et si vous ne communiquez pas ça ne peut pas fonctionner.. C'est "marrant" parce que nous aussi hier on s'est pris la tête parce qu'on a été chez mes beaux parents et mon conjoint leur a annoncé la nouvelle (avec moi...) alors que ma veille je lui avait ré expliqué que je ne voulais pas en parler moi mais que lui pouvait. Bref là où on le devait pas se prendre la tête on l'a fait 😞 et puis ha s'est arrangé, j'en parlerai à mes parents et voilà tant pis. Je me sens obligé de le faire car je ne vois pas pourquoi mes beaux parents auraient plus le droit de savoir maintenant que les liens et puis, tout se sait dans la vie ma mère saura tôt ou tard que beaux parents savaient et ça va créer des histoires pour rien... du coup révélations mercredi!!

Pour le boulot je pense qu'on essaiera le télétravail et si ça ne fonctionne pas ou si je supporte mal le traitement + le trajet et le boulot (2h de route par jour) je pense que je m'arrangerai avec mon patron pour partir... Oui oui je sais qu'on ne peut être discriminé quand on fait une pma, et le conjoint pareil 😉

T'angoisse pas trop pour les piqûres ça va? Si tu veux que ton mari s'implique et que vous le sentez, peux être qu'il peut te faire les injections? C'est vrai que niveau traitement etc c'est pas facile pour eux de trouve leur place est nous qui voulons et attendons beaucoup d'eux c'est pas évident. Moi je sais que je demande beaucoup (il est déjà plus impliqué qu'avant et très protecteur a mon égard) mais parfois et je sais pas pourquoi je fais ça, je le rejette et ça me fais mal de faire ça mais je contrôle pas je fais et après je culpabilise....
Je croise les doigts pour que tout se passe bien pour vous!! Tu me diras??

Il commence à un peu plus accepter oui. La on attend vraiment que ça soit plus concret...
Monsieur : 3% de type après migration
Madame : AMH faible / insuffisance ovarienne
1er essai : début traitement le 19/12 premières injections le 06/01 arrêt du traitement le 11/01 car ovulation spontanée :-(
En attente pour un nouveau traitement...

Avatar du membre
clecleouest

Fivette habituée
Messages : 27
Enregistré le : 13 octobre 2018
Mon centre de PMA : 17- Clinique du Mail (La Rochelle)

Message non lu par clecleouest » 29 oct. 2018 à 22:12

Je pense que pour l'instant personne ne s'engage autour de toi parce qu'ils n'ont pas tous les résultats des examens... Que justement vous recevez peu à peu: asthénotératozoospermie (trop bizarre comme mot)! Les résultats varient, je crois qu'ils demandent toujours deux spermogrammes (nous c'était le cas et je pense que le 2ème était pire, quoique j'ai pas trop fait gaffe).

La gynécologue, elle a rien dit sur l'OATS alors qu'elle avait les examens des 2? C'est pas terrible de dire tout ça pour au final oublier de dire le principal. En fait faut faire comme mon gynécologue: franchement certes il est pas ouf comme personne, mais quand il a demandé un bilan infertilité et dès qu'il a vu les résultats de mon homme, il a dit "je vous renvoie vers un médecin PMA" sans se prononcer outre mesure (nous on avait bien vu qu'il y avait un souci sur le spermogramme). Je pense que c'est toujours préférable, même si on a envie d'un diagnostic immédiat.

Avec mon conjoint on communique beaucoup beaucoup beaucoup mais, je pense là dessus il voit que je suis en première position (dans le projet d'avoir un enfant et aussi dans la PMA, c'est moi qui ai pris toutes les décisions) il se dit que c'est normal qu'il y en ait un qui pilote + que l'autre. Un peu facile, non? Oui, il n'est pas moi et je ne suis pas lui mais tout de même, que peut il apporter s'il ne sait même pas de quoi je parle? Je pense qu'il a retenu la leçon après notre discussion. Là, on a regardé ensemble (mais c'est encore moi qui ai insisté.. pfff...;-) ) la notice justement pour faire les injections. Il ne mettra pas l'aiguille par contre, c'est une chochotte sur les aiguilles, le sang tout ça (n'oublions pas: c'est un homme!!). Et sincèrement, je pense qu'il faut que je le fasse parce que faut y aller franco quand même et il risque de pas ou trop oser. Mais il m'assistera avec l'alcool, le coton. On lui trouvera un poste :)

J'ai un peu peur des injections mais dans l'ensemble ça va. Une infirmière viendra me montrer les premières fois.
J'ai + peur de l'anesthésie (il y en aura une), je n'ai jamais été anesthésiée.

En fait j'ai plutôt peur de ce weekend parce que je vais voir un couple d'amis, et je peux pas boire d'alcool (de même que mon conjoint, on est dans le 0 alcool sur toute la durée du traitement). Donc je vais devoir me cacher derrière des prétextes à la con et j'ai pas envie qu'ils pensent que je suis enceinte, j'ai même envie qu'ils pensent rien, j'ai juste envie qu'ils me laissent tranquille! J'ai même hésité à y aller (on va juste manger le midi) mais il y a plusieurs mois de ça on avait dit qu'en novembre on était disponible donc je me voyais pas faire volte-face. Ma copine est enceinte et va bientôt accoucher, d'ailleurs, mais ça me dérange absolument pas, c'est pas du tout ça qui me peine.

(Et heureusement! Un jour j'ai écouté des épisodes radio sur des parcours de vie PMA (http://cheekmagazine.fr/societe/podcast-pma-episode-1/) et j'ai entendu une nana qui était tellement jalouse que son médecin lui calait des rendez-vous sans enfants dans la salle d'attente. Je me suis dit "oh là là je veux pas devenir comme ça"!!!)

2H de route par jour! Eh bien! Moi j'en ai déjà 1H10 environ et je trouve ça (déjà) énorme! Oui il faudra carrément privilégier le télétravail. D'ailleurs au boulot j'ai commencé à dire à des gens "telle semaine je serai en télétravail" (des gens auxquels j'ai pas du tout parlé de la FIV) et c'est passé crème.

Du coup, tu as décidé d'annoncer la nouvelle à tes parents? D'ailleurs quelle nouvelle, car finalement le dispositif n'est pas encore véritablement connu? Dans tous les cas: je comprends tout à fait que tu veuilles éviter les situations ambiguës. J'espère que chacun saura respecter à la fois votre intimité et votre décision.
Pourquoi tu le rejettes ton homme parfois? C'est parce qu'il n'est pas sur la même longueur d'onde? Parce qu'il ne réagit pas comme il le devrait? Parce qu'il ne comprend pas ton "deuil"? Parce que tu ressens un sentiment d'injustice que tu ne parviens pas à "canaliser"?

Oui, je te tiendrai au courant de la suite. Je pense que l'opération se fera vers le 13.11. En tous cas, je suis très contente d'échanger avec toi sur tout cela.

Avatar du membre
Mélyloo

Fivette de bronze
Messages : 101
Enregistré le : 06 octobre 2018
Mon centre de PMA : 45- CHR Orléans

Message non lu par Mélyloo » 30 oct. 2018 à 10:20

Bonjour Clecle comment vas tu?

Oui c'est vrai qu'au niveau où on en est on ne peut pas vraiment se projeter et savoir comment se comporter déjà nous par rapport à ça donc les personne externes encore moins! Quoique, mes beaux parents ont quand même eu une réaction chaleureuse, je sais pas comment expliquer mais dès qu'on leur a annoncé (bon mon conjoint a pleuré ce qui est normal quand on apprend qu'on est presque stérile) ma belle mère directement a dit "et vous comment allez vous?" c'est la première à avoir eu cette réaction ça fait super chaud au coeur!!! (pour quelqu'un qui ne voulait pas en parler avec eux :-P )
clecleouest a écrit :
29 oct. 2018 à 22:12
asthénotératozoospermie (trop bizarre comme mot)!
oui c'est clair, un mot si compliqué alors que c'est juste que les zozos sont pourries quoi :lol:

Oui c'est ça! Elle avait les examens des deux, elle nous a juste dit que le spermogramme était pas très bon et qu'au vu des résultats on ne pourrait pas faire d’insémination mais plutôt une fiv parce qu'il avait pas assez de zozos pour l’insémination c'est tout. Elle a aussi dit qu'il fallait refaire un spermogramme dans 3 mois pour voir si il est pareil que le premier et a dit à mon conjoint de ne plus du tout boire d'alcool pendant 3 mois (alors que bon c'est pas un alcoolique c'est juste l'apéro le week end et quand on est de sorti...). Bon, comme il a pas du tout eu le feeling avec elle il a été infecte et lui a dit texto : "3 mois sans alcool?!! C'est mort!!!!" :lol: :lol: La honte que j'ai eu!! smilvener smilvener et après elle a enchaîné sur la possible opération et elle a fait une ordonnance à mon conjoint pour une échographie des roubignolles pour voir si il y a des varices. Voilà.... pas super au top quoi.... la suite tu la connais ;-)

Franchement, la communication c'est la base, encore plus quand tu vis des situations comme celles-ci! Je suis contente pour vous que vous arriviez à bien communiquer et que ton conjoint ait retenu la leçon ^^ Je pense que oui, dans un couple, peu importe le soucis, il y en a toujours un qui pilote le projet et l'autre qui suit. Pour la conception ici aussi c'est moi qui me renseigne plus et qui propose des choses alors qu'en tant normale c'est monsieur qui choisis tout et moi je suis :-D Quoique dimanche quand on a regardé ses résultats et les miens pour la progestérone, de lui même il a été sur internet pour regarder ce que signifiait l'asthénotératozoospermie et à quoi servait la progestérone pray pray il commence à prendre sa petite place et ça me fait super plaisir!!! C'est tout ce que j'attendais de lui, qu'il me montre que le projet bébé je ne soit pas seule à l'avoir et que lui aussi voulait fonder une famille maintenant. Même aux examens il voulait venir à chaque fois je pense mais on a vu hier qu'il n'avait droit qu'à 3 absences payées le reste ça comptera comme une absence à son boulot et ça je trouve juste dégueulasse que les hommes en pma ne soient pas au même niveau que la femme!!

haha monsieur assitant infirmier!! J'ai vu pas mal de témoignage comme ça ou monsieur ne voulait pas trop faire les injections alors il assistait avec les cotons et l'alcool. C'est déjà ça tu me diras! Au moins tu n'es pas toute seule à subir le traitement, une aide psychologique ça aide aussi beaucoup! A oui j'ai vu l'anesthésie c'est pour la ponction je crois, ma pharmacienne m'a conseillé de se faire endormir complètement pour pas souffrir. Ca n'est rien tu verras, ça fait peur mais on se réveille ;-) moi j'en ai eu une à 4 ans et demi (opération des yeux) et il y a 3 ans pour les dents de sagesse (bon je t'avoue, j'ai pleuré en attendant d'aller au bloc et devant l’anesthésiste pleurrs poucehaut )

Pour ce week end tu n'as qu'à dire à tes amis que vous êtes sous antibiotiques ils se poseront pas de questions l'alcool et les antibios ne font pas bon ménage... J'ai vu plus haut que tu aimais bien profiter de la vie c'est moche quand tu es dans ces situations... lol et ton mari aussi profite bien de la vie? Sinon, vous dites juste que vous testez le 0 alcool pour votre santé et voir pour bébé sans rentrer dans les détails... c'est vous qui avez choisi le 0 alcool ou on "l'impose" pour le traitement?

(Et heureusement! Un jour j'ai écouté des épisodes radio sur des parcours de vie PMA (http://cheekmagazine.fr/societe/podcast-pma-episode-1/) et j'ai entendu une nana qui était tellement jalouse que son médecin lui calait des rendez-vous sans enfants dans la salle d'attente. Je me suis dit "oh là là je veux pas devenir comme ça"!!!) ah oui quand même il y en a qui vont loin!!! mais bon on gére pas toutes de la même façon... mais elle a eu un gynécolgue sympa!


Oui 2h je n'ai pas le choix, je n'ai pas trouvé de boulot proche de chez moi... je pense que je proposerai à mon patron de tester le télétravail avant même d'être au pied du mur histoire de voir si ça fonctionne et si ça fonctionne pas bah je sais pas comment on fera.... et toi tu fais quoi comme boulot? Comment gères tu le télétravail? Par rapport aux documents qui sont au boulot etc? Tu bosses en direct avec ton patron?

Oui je vais leur dire demain soir comme ils viennent chercher ma chienne pour le week end (on s'en va en week end et on peut pas la prendre). Du coup si j'avais su que mon conjoint parlerait à ses parents devant moi on aurait pu tous les inviter demain et leur annoncer en même temps...! Bein au moins leur dire que oui on a bien fait de faire des examens tôt dans nos essais car finalement nous avons tous les deux un problème et que donc, non ça n'était pas psychologique et dû à la fatigue, et que nous aurons sûrement du mal à avoir un enfant... en expliquant qu'on en sait pas plus mais qu'on ferait sûrement une fiv icsi et expliquer ce que c'est et voilà. Comme on a fait avec mes beaux parents (le pic en plus lol)

Je ne sais pas pourquoi je fais ça c'est instinctif j'ai toujours rejeté les gens que j'aime le plus mais je n'ai jamais su pourquoi.. peut être que c'est la frustration que je gère mal et qui ressorts comme ça, ou peut être que c'est pour me prouver que la personne m'aime vraiment je ne sais pas mais là qu'on arrive à être sur la même longueur d'onde j'essaie de faire des efforts mais c'est pas facile! J'ai finalement toujours géré mes problèmes plus ou moins seules donc c'est peut être ça...

Le 13.11 ça va arriver vite! Le 13 c'est la ponction c'est ça? Et après le transfert arrive combien de temps après vous savez?

Moi aussi je suis contente d'échanger avec toi, on a le même parcours et j'ai l'impression qu'on voit les choses de la même manière c'est cool! :-)
Monsieur : 3% de type après migration
Madame : AMH faible / insuffisance ovarienne
1er essai : début traitement le 19/12 premières injections le 06/01 arrêt du traitement le 11/01 car ovulation spontanée :-(
En attente pour un nouveau traitement...

Avatar du membre
clecleouest

Fivette habituée
Messages : 27
Enregistré le : 13 octobre 2018
Mon centre de PMA : 17- Clinique du Mail (La Rochelle)

Message non lu par clecleouest » 31 oct. 2018 à 23:47

Ça fait du bien une réaction simple, spontanée et délicate en effet. C'est certainement la preuve que c'étaient les bonnes personnes auxquelles parler.

Ça m'a fait trop rire la réflexion de ton conjoint sur l'alcool! En fait, quand un médecin te prend de haut sans considération, t'as pas envie de lui dire oui même si c'est dans ton intérêt! :-) En plus, ça n'est pas mon cas mais j'ai lu dans certains forums que les médecins PMA prenaient parfois de haut et manquaient d'humanité...

Pour moi aussi normalement les décisions c'est plutôt lui et moi je suis. Disons plutôt que je fomente une réflexion et qu'ensuite paf il décide. En revanche, là j'ai tout fait, tout piloté. Il n'a pas forcément un instinct paternel de ouf, il aurait pu tout aussi bien ne pas avoir d'enfant et ne pas faire un scandale. Quand il a eu les résultats des spermogrammes, pour ma part le monde s'est écroulé, mais de son côté, il voyait plutôt que ça pouvait être pire et qu'il avait de bonnes quantités de spermatozoïdes (sauf qu'il oubliait qu'ils étaient à tête anormale et pas mobiles en majorité!) et que "on allait devoir être patient".

Je sais même pas exactement le détail de la loi Touraine, mais mon conjoint va s'absenter pour les examens pour lesquels sa présence est requise. Après à titre personnel, ça me choque pas qu'il soit pas toujours là, vu la merde que c'est les prises de sang et écho tous les 2 jours, je trouverais ça chiant qu'il soit là pour être là. Je préférerais que la PMA du futur fasse autant chier le bonhomme que la madame :-) Je préfère qu'il soit présent à mon réveil de l'anesthésie!

En parlant d'anesthésie, ça me fait bizarre de faire "1 2 3 4" (comme dans urgence) et m'endormir. Mais ca doit pas être si incroyable que ca. il y a si pire....

Ah putain quand tu dis que tu envisages de partir c'est vraiment de partir si travail/ pma incompatibles? En effet 2H par jour de trajet c'est beaucoup. Si tu vis dans la région Parisienne, c'est en effet jouable.
Moi je bosse dans l'informatique, mais dans une société pas trop fan du télétravail (je sais c bizarre!) sauf pour cas exceptionnels (comme le permet la loi depuis peu) dans ce cas là tu échanges un mail avec ton chef pour convenir du jour et ca suffit. Donc pas de documents papier, et je travaille en équipe avec des consultants (et pour des clients à distance) dont les plus proches sont au courant.

La ponction c'est vers le 13 (c'est moi qui évalue) et le transfert c'est 2 à 3 jours après. Demain 1ère injection. Ca y est, on y est...

Ca s'est passé comment avec tes parents?

Avatar du membre
Mélyloo

Fivette de bronze
Messages : 101
Enregistré le : 06 octobre 2018
Mon centre de PMA : 45- CHR Orléans

Message non lu par Mélyloo » 05 nov. 2018 à 08:31

Bonjour cléclé comment vas tu?

Excuse moi, week end de 4 jours j'ai totalement décompressée!! Et le week end c'est pas de forum ^^ Comment s'est passé ton week end chez tes amis alors? Ils n'ont rien soupçonné?

C'est clair, qu'une réaction comme celle de belle maman c'est top mais tout le monde ne l'a pas, tout le monde réagit différemment.. Avec mes parents ça s'est bien passé, ma mère est très peinée pour nous mais nous soutient et a compris qu'il ne fallait pas trop être intrusive (bon, on s'est disputé mais tant pis).

Pour le spermogramme, le premier comme on y comprenait rien tout allait bien, le monde s'est effondré pour mon conjoint à l'annonce du gynécologue pma.. là nous avons essayé de comparer les 2 spermogramme et nous pensons que le 2ème est légèrement mieux pray
Du coup, pour les absences, mon conjoint fera pareil, il s'absentera sûrement qu'aux examens nécessaires pour lui et sera présent pour les plus gros pour moi (anesthésie etc) ou si il veut être présent pour tout je le laisserai venir car ça sera sa façon à lui de s'impliquer ;-)

Pour ma dernière anesthésie, je ne me rappelle pas avoir compté, je me rappelle que l’anesthésiste me chantait une chanson :lol: :lol: c'est rapide en fait t'es shoutée, tu dors et quand tu te réveilles tu as envie de dormir lol

Oui oui je suis sérieuse, si travail / pma incompatible je partirai pour me concentrer uniquement sur mon couple et notre projet. J'ai soumis l'idée du télétravail à mon patron mercredi en partant en lui disant que c'était faisable, qu'il fallait juste me donner accès aux logiciels (surtout pour la compta) et au disque dur externe pour toutes les données informatiques, il n'avait pas l'air bien décidé car il m'a dit "je ne sais pas je n'ai pas de solution pour palier à vos futurs absences"... j'ai répondu "moi je n'ai que celle là sinon on vous trouvera une remplacente"... Qu'est ce que tu entends par "si tu es de la région parisienne c'est jouable"?

Effectivement c'est étonnant pour une société d'informatique de pas trop être fan du télétravail ^^ Mais ça va ça se passe bien?

Tu évalues par rapport à quoi pour le transfert? Et la première injection alors ça s'est bien passé?
Nous encore 1 semaine avant d'avoir le verdict final! (et oui malheureusement gynécologue pma a annulé le rendez-vous de demain car il a un empêchement :-( )
Monsieur : 3% de type après migration
Madame : AMH faible / insuffisance ovarienne
1er essai : début traitement le 19/12 premières injections le 06/01 arrêt du traitement le 11/01 car ovulation spontanée :-(
En attente pour un nouveau traitement...

Avatar du membre
clecleouest

Fivette habituée
Messages : 27
Enregistré le : 13 octobre 2018
Mon centre de PMA : 17- Clinique du Mail (La Rochelle)

Message non lu par clecleouest » 06 nov. 2018 à 13:35

Le dimanche chez les amis ça s'est bien passé. Ils ont pas insiste quand j'ai dit que je voulais pas de bière. G mon conjoint a dit qu'il était au régime et moi j'ai rien dit. Je pense qu'ils ont noté en tout cas mais ils ont autre chose à foutre vu qu'elle est enceinte de 8 mois. Ce que je voulais c'est pas me sentir gênée ou obligée d'avouer et ça n'a pas été le cas. Ouf!

La je viens de faire les 2 premiers rendez vous prise de sang et échographie. A priori tout va bien. Dans 2 jours rebelote. La je vais chez un anesthésiste et tu sais quoi j'ai découvert que j'ai eu une anesthésie générale à 2 ans lors d'une opération des végétations (je l'ai vu dans mon carnet de sante)!!! Enfin je m'en rappelle plus :-)

Là ponction se fera la semaine prochaine mais aucune idée du quand :-) joie de l'imprévu!

Je ne ressens aucun effet secondaire des injections. Je pense que ça va changer d'ici quelquns jours... Sinon une infirmiere est venue les premières fois pour nous montrer les injections. Au bout de 3 fois c'était bon mais au final par le fruit de plusieurs complications administratives elle est revenue encore hier soir (5e jour) même si c'est moi qui fais. En fait je crois qu'elle nous adore! Elle m'a même donné son portable perso!

Merde c'est con pour le report de rendez-vous grrrrrr. Mais c'est cool pour le 2ème spermogramme mieux que le 1er. A voir justement si vous avez bien interprète c'est bien aussi qun ta maman ait compris qu'il valait mieux respecter cette distance qui vous est indispensable (mais pas exclusive de soutient!!!)..

C'est une décision très courageuse que d'envisager de partir de ton poste pour la PMA. Je parlais de région parisienne ou il est plus facile de changer de poste (car plus de travail qùen province au kilometre carre) a mon sens (tout depend du poste cela dit!) Moi ce serait compliqué d'en retrouver je crois.

En fait la boîte est contre le teletravail "organise" qui necessite un accord collectif mais heureusement la loi permet aussi en cas d'urgence d'événement exceptionnel de faire du teletravail juste avec un echange de mails avec l'accord du manager.

Tout se passe bien pour l'instant je suis très libre de mes absences ou retard et c'est une chance je crois....

Avatar du membre
Mélyloo

Fivette de bronze
Messages : 101
Enregistré le : 06 octobre 2018
Mon centre de PMA : 45- CHR Orléans

Message non lu par Mélyloo » 07 nov. 2018 à 09:48

Super pour tes amis!! Tu vois, tu as angoissé "pour rien" ^^

:lol: :lol: ils t'ont trop shooté pendant ta première opération! Blague à part, 2 ans c'est jeune pour se souvenir ;-) C'est bien si tout se passe bien et que tu ne ressens pas d'effet secondaire! En plus, si l'infirmière est cool c'est encore mieux!! C'est tellement important l'humanité dans nos situations! Je crois que la ponction se fait surtout selon les résultats des prises de sang / échographie (si j'ai bien retenu) donc oui, vive l'imprévu!!! Ton homme du coup fais vraiment que l'assistant ou il a essayé de jouer aux infirmier? ^^

Ouais grave, j'étais dégoûtée mais bon, peut être que lundi sera le bon?! Novembre sera peut être mieux qu'octobre... pray Ma mère se dédouanne en me disant "tient nous au courant des événements" mais c'est déjà ça!

Je ne sais pas si c'est courageux, mais franchement entre la fatigue, la route et les soucis pma, si il y a un choix à faire je ferais le choix de ma famille et de ma santé. Là tu vois, je suis malade (je vais chez le médecin ce soir) la route c'est un supplice, je dors éveillée ça fait peur parfois! Donc, je me dis que je ne prendrais pas de risques pour la pma même si je ne suis pas du genre à m'arrêter pour un oui ou pour un non, si il y a besoin je le ferais.
Je suis en campagne c'est d'ailleurs pour ça que j'ai un boulot loin de la maison mais tant pis je prendrais le risque quand même...

C'est cool que tu arrives à bien gérer tes absences est ton télétravail avec ton chef!! Au moins un soucis en moins!!

Tiens moi au courant pour la suite :-)
Monsieur : 3% de type après migration
Madame : AMH faible / insuffisance ovarienne
1er essai : début traitement le 19/12 premières injections le 06/01 arrêt du traitement le 11/01 car ovulation spontanée :-(
En attente pour un nouveau traitement...

Avatar du membre
clecleouest

Fivette habituée
Messages : 27
Enregistré le : 13 octobre 2018
Mon centre de PMA : 17- Clinique du Mail (La Rochelle)

Message non lu par clecleouest » 09 nov. 2018 à 23:45

Pour mes amis, comme pour mes collègues ce qui me saoule c'est même d'imaginer qu'ils se doutent de quelque chose et que dès que j'ai le dos tourné ils disent: "mais elle est enceinte ou quoi"? C'est ce qu'ils croient en général et je veux pas qu'ils le croient car justement je galère un peu à tomber enceinte quoi! D'ailleurs là j'ai une collègue qui m'a demandé par le plus pur des hasards (enfin c'est peut être aussi parce qu'elle a remarqué que cette semaine j'avais été absente 2 fois) si j'étais enceinte et (avec humour) que c'était forcément pour bientôt puisqu'on avait acheté une maison etc etc.
A chaque fois que j'entends ca, je voudrais appeler SOS DELICATESSE (qui ne répond pas!) tant je trouve que c'est une question que jamais je ne me permettrais de poser à une femme! Je pense qu'une femme qui a envie d'annoncer qu'elle est enceinte elle le dit! Donc si je le dis pas, c'est que je suis pas vraiment enceinte! CQFD! Grrrrr

Mon homme ben il a peur des aiguilles, du sang (pfff la chochotte) donc il prend la seringue usagée et la met à la poubelle "spéciale seringue usagée", il prépare les compresses alcoolisées et l'autre fois il m'a bien aidé pour préparer la solution qui se met dans la seringue (pour le Menopur) (qui n'est pas pur!). Je dis ca, mais c'est bien d'être à 2, ne serait ce que pour se poser ensemble des questions, et quand y'en a un qui comprend pas ou qui y arrive pas, l'autre rattrape un peu. Parce que l'infirmière montre 3 /4 fois mais sur UN type de seringue, ensuite les seringues changent (car le traitement change) donc tu vas me dire "ben les seringues c'est toujours le même principe, non?" et bien pas forcément. C'est pour ça que la piqûre du déclenchement de l'ovulation, j'aimerais autant que ce soit une infirmière qui la fasse parce que ca fait reposer beaucoup de responsabilité sur une injection!

Là tout s'est bien passé j'ai eu beaucoup de chance. Mais toute cette semaine, c'était épuisant: tous les jours je me suis levée super tôt pour faire très tôt la prise de sang, puis l'échographie (35 minutes de bagnole, t'arrives à 7H30) puis aller au boulot (encore 35 minutes de bagnole, t'arrives en retard) puis journée de boulot puis souvent les trucs à faire le soir... (d'ailleurs merde, ca a l'air con de le redire, mais dors pas en voiture, fais des petites siestes de 5 minutes pour te retaper! Et aussi totalement d'accord avec toi, faut parfois revoir ses priorités travail / famille) Puis toutes les questions que tu te pose "est ce que j'ai assez de stock de médicaments? anticiper les absences au boulot et réexaminer les calendriers dans tous les sens, et les remboursements? etc etc et pour lui et pour moi... enfin bref piloter tout ca exige de réfléchir BEAUCOUP. Et ce soir, ben je me suis effondrée... c'est vrai que beaucoup beaucoup de choses reposent sur moi et je suis fatiguée.

La ponction ce sera lundi ou mardi. J'ai l'air cool, mais je pense que je ferai moins la maline le matin même... Ce weekend repos!
Tiens moi au courant pour ton rendez-vous reporté :-)

Avatar du membre
Mélyloo

Fivette de bronze
Messages : 101
Enregistré le : 06 octobre 2018
Mon centre de PMA : 45- CHR Orléans

Message non lu par Mélyloo » 13 nov. 2018 à 08:59

Coucou cléclé comment vas tu?

Toutes mes excuses mais je ne vais pas sur le forum le soir et le week end, j'essai de couper un peu parfois (et puis tu es la seule avec qui je communique alors j'attends 'parfois avec impatience ^^' une réponse et puis je reprend le fil de la journée sans pouvoir ou penser à venir voir si tu as répondu).

J'ai vu que ta ponction était soit hier soit aujourd'hui, quand est-il? Comment cela s'est passé? Tu as pris l'anesthésie générale? Tu n'as pas trop mal? (désolée pour le harcèlement de questions).

Pour tes amis, je pense qu'on ne peut malheureusement pas les empêcher de penser et de se questionner quant à une possible grossesse surtout si ils savent que vous êtes en essais.. Après, les miens et mes proches me disent, comme ça commence à faire "longtemps" que vous essayez, je n'ose pas vous demander où ça en est car c'est délicat... Ote toi ces pensées de la tête ça te fera ça en moins et ça te fera du bien, personnellement, à ce stade je m'en fiche de ce que les gens pensent et si je ne veux pas m'étendre sur le sujet je leur dit que ça viendra quand ça viendra point, ils se taisent direct lool Après je pense comme toi, si on est enceinte et qu'on veut le dire on le doit point mais on ne peut malheureusement pas empêcher les gens d'être curieux...

:lol: :lol: les hommes est leurs sensibilité médicale!!! Bon, au moins il t'aide quand même et mets les seringues à la poubelle, sa présence est déjà bien et comme tu dis quand on est 2 il y en a toujours 1 sur les deux qui comprend et qui peut donc expliquer à l'autre ou le rassurer... c'est pour ça que j'aime bien que monsieur m'accompagne car, d'1 les médecins confirment ce que je lui dis grâce au forum et au site, de deux il peut poser des questions au besoin et de trois, il y a un soutient psychologique.
Pour les piqûres tu te levais tôt parce qu'il y a des heures à respecter ou parce que c'est pour pas être trop en retard pour ton boulot? Les piqûres ne se font que le matin?

Oh ma pauvre, je suis désolée pour toi que tu te sois effondrée... ça va mieux? Il faut savoir prendre un peu de temps pour soit je pense, et, quand tu en ressens le besoin, se reconcentrer sur soi même quitte à dire gentiment à l'autre "attend laisses moi respirer j'ai besoin d'être seule ou de réfléchir tranquille".

Ne t'en fais pas pour la route, j'ai l'habitude et, si j'en ressens le besoin je m'arrêterai un instant ;-)

En ce qui nous concerne, nous avons fait tous les rendez-vous hier : gynécologue pour les résultats des derniers examens, secrétaire pour constitution dossier et biologiste pour explications résultats et procédure à adopter.
Il en est ressorti : nous devons ENCORE attendre car j'ai une infection à traiter donc 2 semaines de traitement pour monsieur et pour moi (tu vois j'avais bien lu les résultats :cry: ) puis re prélèvement pour vérifier que c'est parti et re gynécologue pour normalement avoir un traitement. Ah, est monsieur doit ENCORE faire des examens : écho des testicules et (mais ça il ne va pas le faire) échographie de la prostate car le biologiste voudrait savoir si il a pas un problème à la prostate car le 2ème spermogramme est légèrement mieux que le 1er et comme il était sous antibio pour un rhume avant de faire l'examen il pense que les antiobio ont peut être guéri un truc à la prostate... Bon, et du coup il a des vitamines à prendre pendant 3 mois pour ses zozo (56 € la boîte pour 1 mois de cachets... minnce smilvener ) Du coup, nous sommes un peu dégoûté et agacé car tout le monde nous dit : tous les résultats sont bon, on va même pouvoir tenter une fiv normal (selon le recueil qu'ils auront le jour J si il n'est pas suffisant ça sera une ICSI) mais il faut encore attendre.... et maintenant vu les dates, on ne pourra rien commence avant janvier... :cry: :cry: :cry: quand je vois la "colère" de mon conjoint je relativise mais c'est vrai qu'hier j'avais des sentiments très partagé, c'est vraiment chiant toutes ces montagnes russes émotionnelles...

Du coup, prochain rendez-vous le 3 décembre avec gynécologue pour peut être une ordonnance d'un traitement FIV... pray pray pray pray
Monsieur : 3% de type après migration
Madame : AMH faible / insuffisance ovarienne
1er essai : début traitement le 19/12 premières injections le 06/01 arrêt du traitement le 11/01 car ovulation spontanée :-(
En attente pour un nouveau traitement...