Changement de job en cours de parcours PMA

Répondre
Avatar du membre
Camillle

Fivette de bronze
Messages : 133
Enregistré le : 22 février 2017
Mon centre de PMA : 75- Clinique de la Muette (Paris 16)
Âge : 33

Changement de job en cours de parcours PMA

Message non lu par Camillle »

Bonjour à toutes,

Je créé ce sujet car je n'ai pas trouvé d'équivalent à ma problématique sur le forum.

En gros j'ai démarré mon parcours PMA depuis octobre 2016, et ma première FIV en février (négatif). J'ai 30 ans et je suis dans mon premier poste en CDI depuis un peu plus de 3 ans. Je ne m'épanouis plus sur mon poste actuel et j'ai vraiment envie de changer, et même de réorienter un peu ma carrière. Ne sachant pas combien de temps je vais mettre à tomber enceinte (si j'y arrive un jour...) et ne souhaitant pas stagner des années sur mon premier job, j'ai entamé une recherche d'emploi en parallèle du parcours PMA.

Je suis cooptée par un ami au sein de sa société et je pense que ça va aboutir la semaine prochaine. Je me pose donc beaucoup de questions:
- est ce que je leur en parle ?
- si oui alors je risque de ne pas avoir le job, et c'est vraiment pile poil le job que je veux faire et où il y a peu d'opportunités. Et si j'en parle, quand est ce que j'en parle? Au moment du dernier entretien ? Après avoir signé mon contrat ? Après quelques semaines au cours de ma période d'essai ?
- si non, alors comment je gère les rendez-vous pma ? Et si je tombe finalement enceinte comment je leur dit ? D'autant plus que si je tombe enceinte sur mon préavis, je risque d'arriver enceinte dans le nouveau job ce qui est très moyen. Mais si je perds à la fois le job et que j'ai démissionné, ça va être compliqué à gérer financièrement... Et en même temps avant 3 mois il y a de forts risque de fausse couche donc c'est un risque aussi de l'annoncer tôt alors qu'il n'y aura rien de sûr.
- est ce que je mets en pause la pma ? mais en même temps entre les 3 mois de préavis, et la période d'essai de 4 mois, potentiellement renouvelée 4 mois ça fait très long. Tout en sachant que je suis IOP et donc que le temps joue contre moi...

Ma priorité c'est d'avoir un bébé, ça j'en suis sûre. Mais en même temps je ne veux pas mettre toute ma vie en pause d'ici à ce que ça arrive. D'autant plus que ne m'épanouissant plus sur mon poste, je tourne actuellement en rond sur ce sujet d'infertilité, il n'y a pas grand chose qui puisse aujourd'hui me changer les idées au quotidien..

Bon voilà, dix mille questions qui me tracassent beaucoup. Qu'en pensez-vous ?
Moi 30 ans IOP AMH 0,6 FSH 14
Lui 33 ans OATS

Essai depuis 04/2016
10/2016 - début examens PMA (démarrage DHEA)

Mars 2017
FIV ICSI 1 - 03/03
3 follicules, 4 ovocytes, 3 embryons, transfert 1J3 notpregnant
2J5 congelés
Avril 2017
TEC 1 - 03/04, 1J5 notpregnant
TEC 2 - 28/04 (acupuncture)
transfert 1J5 testpositif
C'est une fille :amour:
20/01/18 naissance de Mia par césarienne

Avatar du membre
Mmm

Fivette habituée
Messages : 43
Enregistré le : 10 septembre 2016
Mon centre de PMA : 38- Clinique Oriade Belledonne (Saint-Martin-d'Hères)

Message non lu par Mmm »

Salut
Je n'ai pas vécu cette situation mais FONCE ! Surtout à ce stade des entretiens lol

Tu auras plus de regrets en restant à ton poste (avec un echec) qu'en expliquant à tes futurs chefs que tu es enceinte (à 3mois)

Un nouveau départ ça peut aussi être bénéfique à l'implantation.

Je te souhaite le meilleur autant côté perso que pro !
Moi 32ans. Lui 30ans
Infertilité inexpliquée (résultats moyens pour nous 2, hysteroscopie nickel)

2015/16 : stimulations puis IIU
Sept 16 FIV1 : notpregnant
Mars : FIV2 transfert de 2J3 frais notpregnant

Avatar du membre
Camillle

Fivette de bronze
Messages : 133
Enregistré le : 22 février 2017
Mon centre de PMA : 75- Clinique de la Muette (Paris 16)
Âge : 33

Message non lu par Camillle »

Hello!

Merci pour ton retour :)

Je pense que c'est ce que je vais faire en effet. J'en ai parlé à ma gyneco ce matin et elle m'a conseillé la même chose.
Elle m'a dit qu'on se débrouillerait pour les examens si je suis en période d'essai, je pense qu'elle fera l'effort de m'arranger niveau horaires de rendez-vous. Comme elle me dit "les mecs sont bien contents qu'on soit là pour les mettre au monde et puis après c'est fini", et que mon mec se poserait pas la question s'il devait changer de job lui. Donc voilà, je m'occupe de moi et tant pis si ça leur plait pas :)
Moi 30 ans IOP AMH 0,6 FSH 14
Lui 33 ans OATS

Essai depuis 04/2016
10/2016 - début examens PMA (démarrage DHEA)

Mars 2017
FIV ICSI 1 - 03/03
3 follicules, 4 ovocytes, 3 embryons, transfert 1J3 notpregnant
2J5 congelés
Avril 2017
TEC 1 - 03/04, 1J5 notpregnant
TEC 2 - 28/04 (acupuncture)
transfert 1J5 testpositif
C'est une fille :amour:
20/01/18 naissance de Mia par césarienne

Avatar du membre
meinue

Fivette novice
Messages : 3
Enregistré le : 05 juillet 2018
Mon centre de PMA : 92- Hôpital Foch (Suresnes)

Message non lu par meinue »

Bonjour Camille,

Le sujet est un peu vieux je ne sais donc pas si vous pourrez me répondre mais j'espère car le sujet me tracasse beaucoup !
En gros je dois faire ma première tec semaine prochaine(reimplantation d un beau j5) et les indicateurs sont au vert (bel endomètre), je suis donc super positive et y crois vraiment.

A côté je subi un travail que je deteste littéralement au moins depuis un an mais avec le projet bébé je ne me disais que ce n'était pas la priorité. Au bout d'un moment je me suis enfin décidée à sauter le pas et regarder à l'externe sinon c était la depression. Resultat:j en suis à un stade bien avancé dans le processus d'un entretien pour un job qui me plaît et je pense qu'ils vont me faire une offre fin juillet) tout s est passé très rapidement) . Que faire ? Comment s est finie votre histoire ? Avez vous changé de boite ? Dis à votre nouvel employeur la fiv en cours/ou début de grossesse avant de signer le contrat ou attendu la fin de la periode d'essai ? Apres sur le poste actuel j ai vu qu'il y avait 3mois de preavis et ensuite c est 4 mois de de periode d essai donc un delta de 7 mois. si je ne dis rien ça se verra bien avant. Bon apres tout cela est très hypothetique car si le tec ne marche pas la question ne se pose plus et je prends le job. Je risque d ailleurs de devoir me décider avt les résultats du tec. Et même un tec reussi il ya tj un risque de fausse couche. Bref comment s'est finie votre histoire ?!
Je vous remercie et tout conseil est bon à prendre.

Avatar du membre
Camillle

Fivette de bronze
Messages : 133
Enregistré le : 22 février 2017
Mon centre de PMA : 75- Clinique de la Muette (Paris 16)
Âge : 33

Message non lu par Camillle »

Bonjour,
Je suis désolée de vous répondre si tard, je viens beaucoup moins sue le forum ces derniers temps. Peut être aurez vous déjà pris votre décision, mais je vais quand même vous raconter comment ça s'est passé de mon côté.

J'ai décidé de poursuivre les deux projets en parallèle, changement de job et PMA, ne voulant pas risquer de louper une chouette opportunité ou pire, une grossesse. J'ai obtenu le job et j'ai démissionné fin mars 2017, j'ai réussi à négocier un préavis réduit à 2 mois au lieu de 3. J'ai fait un TEC fin avril et celui ci s'est avéré gagnant avec unz grossesse découverte début mai. Je suis donc tombée enceinte sur la période de mon préavis, un mois avant de commencer mon nouveau job. Comme c'était une cooptation, j'en ai d'abord parlé à la personne qui m'a coopté et il s'est fait mon intermédiaire auprès de la RH qu'il connaît bien. Elle a été super et m'a rappelé pour me féliciter et me dire que ça ne changeait rien et que c'était une bonne nouvelle. Au final cela s'est très bien passé, ils ont apprécié mon honnêteté et m'ont même accordé un congé parental alors que j'avais moins d'un an d'ancienneté et donc que je n'y avais pas le droit d'office. J'ai décidé de leur en parler pour m'éviter le stress de la dissimulation sur les premiers mois de grossesse.

Une autre amie à moi a découvert sa grossesse lors de sa première semaine dans son nouveau job, elle a décidé d'attendre les 3 mois pour en parler et finalement ça s'est très bien passé aussi.

Si ça peut te rassurer dis toi que l'entreprise n'est pas forcément perdante dans cette situation, car lorsque tu as moins d'un an d'ancienneté, elle ne maintient pas ton salaire pendant le congé maternité, ça ne lui coûte rien. De plus, tu n'as pas encore le temps d'être devenue "indispensable", alors que remplacer qqun qii est en poste depuis longtemps et en pleine maîtrise de ses dossiers, c'est finalement plus compliqué.

Du coup, où en es tu de ton côté ?
Moi 30 ans IOP AMH 0,6 FSH 14
Lui 33 ans OATS

Essai depuis 04/2016
10/2016 - début examens PMA (démarrage DHEA)

Mars 2017
FIV ICSI 1 - 03/03
3 follicules, 4 ovocytes, 3 embryons, transfert 1J3 notpregnant
2J5 congelés
Avril 2017
TEC 1 - 03/04, 1J5 notpregnant
TEC 2 - 28/04 (acupuncture)
transfert 1J5 testpositif
C'est une fille :amour:
20/01/18 naissance de Mia par césarienne

Avatar du membre
meinue

Fivette novice
Messages : 3
Enregistré le : 05 juillet 2018
Mon centre de PMA : 92- Hôpital Foch (Suresnes)

Message non lu par meinue »

Ah super pour la réponse! Merci c'est très encourageant!

Alors oui depuis il s'est passé des choses:
- je viens d'avoir une proposition écrite de la nouvelle entreprise, j'avais fait tout ce que je peux pour faire durer histoire d'avoir les resultats de mon tec avant (ironie du sort, sans le savoir mon entreprise actuelle m'invite également à passer un entretien pour un poste intéressant alors qu'il ne s'est rien passé pendant des mois, sauf que cet entretien serait le lendemain de la deadline de l'entreprise externe..même si j'ai une preference pour le job interne je préfère partir à l'externe car c'est plus concret, l'interne ça reste qu'un entretien sans salaire négocié derrière etc et puis assez dç)

- Mon Tec a foiré...alors que j'y croyais et que je m'étais decidée à informer la nouvelle entreprise de ma situation avant de signer le contrat si ça avait été positif.(soit ils acceptaient soit je signais pas). Au final comme du coup il n'y a rien de concret je n'ai rien dit et caserai mes futures fiv sur des rtt..mais j'ai vraiment pas osé juste dire: ok les gars je suis en fiv j aurai besoin de temps et je veux pas retarder mon projet

Concernant la période d'essai et le préavis: je vais essayer de négocier un raccourcissement de moitié de mon préavis, je pense qu'ils ont de toute façon mon replaçant, en espérant que je ne traîne pas encore 3 mois dans ma boite actuelle. Entre temps je vais faire une pause car je me sens aussi fatiguée de ce tec et reprendrai peut être au début de ma période d'essai de 4 mois (au pire (enfin ou au mieux) on peut cacher ça jusqu'à 4 mois)), ou à la fin de la période d'essai si je ne me sens pas faire les 2 en même temps dès le premier mois.

C'est quand même encore dur de faire une fiv en 2018 sur le plan de la carrière... peut-être qu on se met aussi trop de barrières, ce qui a été mon cas...peut- être que de changer d’environnement me fera du bien aussi, même si ça ne résoudra pas des pbs d(endometriose ou de polykystes comme les gens ont l'air de le penser.

Avatar du membre
meinue

Fivette novice
Messages : 3
Enregistré le : 05 juillet 2018
Mon centre de PMA : 92- Hôpital Foch (Suresnes)

Message non lu par meinue »

"Si ça peut te rassurer dis toi que l'entreprise n'est pas forcément perdante dans cette situation, car lorsque tu as moins d'un an d'ancienneté, elle ne maintient pas ton salaire pendant le congé maternité, ça ne lui coûte rien."

Mais du coup je viens de réaliser que je ne comprends pas très bien cette histoire de salaire non maintenu. C'est legal? en gros ça veut dire que l'on a droit au congé mais que l'on a pas de salaire pd 16 sem?

Avatar du membre
Camillle

Fivette de bronze
Messages : 133
Enregistré le : 22 février 2017
Mon centre de PMA : 75- Clinique de la Muette (Paris 16)
Âge : 33

Message non lu par Camillle »

Si, tu as tes indemnités journalières de la sécurité sociale, soit approximativement 70% de ton salaire, mais l'entreprise ne complète pas la part manquante. De plus si tu es dans une entreprise qui pratique la subrogation, tu ne pourras y prétendre et c'est la sécu qui te règlera directement les IJSS, ce qui peut être très chiant. Pour mon cas, ils ont mis 3 mois à me payer, donc j'ai reçu une grosse somme d'un coup, mais j'avais passé trois mois sans rien... Faut pouvoir assurer niveau financier.
Moi 30 ans IOP AMH 0,6 FSH 14
Lui 33 ans OATS

Essai depuis 04/2016
10/2016 - début examens PMA (démarrage DHEA)

Mars 2017
FIV ICSI 1 - 03/03
3 follicules, 4 ovocytes, 3 embryons, transfert 1J3 notpregnant
2J5 congelés
Avril 2017
TEC 1 - 03/04, 1J5 notpregnant
TEC 2 - 28/04 (acupuncture)
transfert 1J5 testpositif
C'est une fille :amour:
20/01/18 naissance de Mia par césarienne

Avatar du membre
ellie

Fivette d'argent
Messages : 462
Enregistré le : 22 janvier 2018
Mon centre de PMA : 69- Natecia (Lyon)
Âge : 36

Message non lu par ellie »

bonjour,
ce sujet date un peu mais je me trouve dans la même situation.
je souhaite changer de travail car je ne m'épanouis plus dans mon job actuel. je pourrais attendre que mon projet bébé aboutisse mais la PMA on sait quand on commence mais on sait jamais quand ça finit.
cela fait 3 ans qu'on essaie d'avoir un bébé (1 an et demi en PMA) et je ne vois pas pourquoi je continue à mettre ma vie professionnelle entre parenthèse.
j'ai envie de m'investir dans ces 2 projets en parallèle.
j'ai postulé il y a peu pour un poste dont j'attends un retour pour un entretien (sans doute la semaine prochaine) et je suis en plein protocole fiv (la ponction devrait avoir lieu mi octobre).
je me dis que si la fiv marche, ce que j'espère du plus profond de mon coeur, et si je décroche ce job, je vais être ennuyée vis à vis de mon nouvel employeur. Aussitôt arrivée, je vais devoir lui annoncer que je serai absente 4 mois. et d'ailleurs, si la fiv échoue, je devrai recommencer un protocole donc 1 semaine d'arrêt en début de contrat.
enfin bref, rien de sûr pour l'instant. je ne sais pas si la fiv va fonctionner, je ne sais pas si je vais être recrutée, mais je commence à me poser 1000 questions notamment quand annoncer ma grossesse à mon nouvel employeur.
affaire à suivre...
IAC 1 : mai 2018 : arrêt du protocole à J10 : trop de follicules
IAC 1 bis : juin 2018 notpregnant
IAC 2 : juillet 2018 : arrêt du protocole à J15 c: déjà ovulé
IAC 2 bis : septembre 2018 notpregnant
IAC 3 : novembre 2018 notpregnant
IAC 4 : janvier 2019 : notpregnant
FIV ICSI 1 : mars 2019 : 2 follicules : FIV ICSI transformée en IAC5 notpregnant
FIV ICSI 1 bis : octobre 2019 : 4 ovocytes ponctionnés dont 3 matures. J6 : 2 blastocystes transférés notpregnant
FIV ICSI 2 : janvier 2020 ponction sans transfert
FIV ICSI 2 bis : juillet 2020