Suivi par un.e psychologue

Avatar du membre
Alex9595

Fivette habituée
Messages : 28
Enregistré le : 20 février 2019
Mon centre de PMA : 94- Clinique des Noriets (Vitry Sur Seine)

Message non lu par Alex9595 »

Alors premier rendez-vous chez la Psy hier. Une 1ère fois pour moi ! Avec Mme Léa K.

Ca passe très très vitre 45 minutes ! Elle parle peu mais pose quelques questions, et tire quelques fils. Bon, en une séance, je ne suis pas sûre qu'on se rende vraiment compte. Elle m'a laissé une porte ouverte pour le suivi. Je pense y aller une fois par mois.

Par contre, la séance est chère 80 euros, et aucune facture n'est fournie ! :-o
Moi 36 ans, endométriose sévère + Adénomyose :-x
Lui 40 ans, RAS 8-)

Arrêt Pilule 2013
IAC 1 : 2015 notpregnant
IAC 2 2016 notpregnant
IAC 2017 notpregnant

1ère FIV en cours
Avatar du membre
Choco69

Fivette d'or
Messages : 623
Enregistré le : 04 mars 2018
Mon centre de PMA : Espagne
Centre étranger : EUGIN Barcelone
Localisation : Villefranche sur Saône (69)
Âge : 40

Message non lu par Choco69 »

Aur31 a écrit : 30 avr. 2019 à 17:16 Bonjour,

moi je vais voir une psychologue spécialisée sur les thèmes grossesse, post partum PMA.
Elle est super, elle sait que cela retentit sur tout.
Je pense que sans elle ma vie pro, entourage et de couple se déliterait peu à peu.
Quand j'ai envie de hurler, de crier mon injustice, de m'énerver contre mon mari ou contre mon travail, je vais chez elle.
Elle m'aide à me reconnecter avec tout le monde de façon constructive, à établir un lien de communication efficace avec mon mari pour le soutenir et lui exprimer mes souffrances autrement qu'en hurlant.
Je ne sais pas ce que je ferai sans ça aujourd'hui.

Sans psy on fonctionne, mais c'est comme travailler sans jamais avoir de vacances, au bout d'un moment, on craque!
Le yoga ça aide bien aussi ^^
C'est chouette la relation de confiance que vous avez créée ta psychologue et toi.

ça fait plusieurs fois que notre médecin de la Clinique du Val d'Ouest me rappelle qu'ils ont une psychologue spécialisée dans les parcours PMA.
Mais je dois admettre que rien que le mot "psychologue" me fait peur (pour raison familiale on va dire).
Quand il a fallu en voir une pour le début de notre parcours Don d'Ovocyte à l'Hôp FME de Lyon Bron j'étais franchement inquiète. Je sais pas trop ce que je m'étais imaginé mais en gros qu'elle allait mettre son véto, trop de peurs, trop de ceci, trop de cela.
Et pas du tout. Elle était bienveillante je dois le reconnaître. Elle était là pour nous, pour nous expliquer ce qu'était le parcours du don d'ovocyte.

Alors des fois je me dis que je pourrai peut-être demander de l'aide, à une psychologue spécialisée, qui ne chercherait pas à aller déterrer ce qui est sagement enfoui mais qui m'aiderait à gérer...

mais le j'ai pas encore fait tout le chemin
Mon chéri : 44 ans / Moi : 40 ans
(ensemble depuis 11 ans, essai bébé depuis 06/2015, PMA depuis fin 2017)
2018-19 France : 5 stimulations ovariennes, 3 ponctions, 1 transfert : notpregnant (0 vitrifié)
Depuis 08/2019 : Liste d'attente n°2 pour FIV DO / HFME Lyon
2019-20 : FIV DO chez Eugin Barcelone : 4 J+5
TEF notpregnant puis 1er TEC notpregnant puis 2ème TEC pregnant
13/12/20 : Fausse couche à 14SA +6j. (chorioamniotite + septicémie)
Avril, mai, juin : gros abcès ovaire droit
Avatar du membre
Aur31

Fivette novice
Messages : 12
Enregistré le : 28 novembre 2018
Mon centre de PMA : 31- Hôpital Paule de Viguier (Toulouse)

Message non lu par Aur31 »

Ce que j'en ai compris c'est que le psychologue n'est pas forcément là pour déterrer l'enfoui sauf si la personne en fait la demande mais bien de travailler sur ses problématiques actuelles. Après c'est sur que la façon dont on gère les évènements s'inscrit dans notre histoire et est un peu dépendante de tout ça aussi, donc parfois on en parle mais toujours avec beaucoup de réserve. Je pense que tu as fait beaucoup de chemin Choco :)
Avatar du membre
Aur31

Fivette novice
Messages : 12
Enregistré le : 28 novembre 2018
Mon centre de PMA : 31- Hôpital Paule de Viguier (Toulouse)

Message non lu par Aur31 »

Choco69 a écrit : 22 mai 2019 à 18:23
Aur31 a écrit : 30 avr. 2019 à 17:16 Bonjour,

moi je vais voir une psychologue spécialisée sur les thèmes grossesse, post partum PMA.
Elle est super, elle sait que cela retentit sur tout.
Je pense que sans elle ma vie pro, entourage et de couple se déliterait peu à peu.
Quand j'ai envie de hurler, de crier mon injustice, de m'énerver contre mon mari ou contre mon travail, je vais chez elle.
Elle m'aide à me reconnecter avec tout le monde de façon constructive, à établir un lien de communication efficace avec mon mari pour le soutenir et lui exprimer mes souffrances autrement qu'en hurlant.
Je ne sais pas ce que je ferai sans ça aujourd'hui.

Sans psy on fonctionne, mais c'est comme travailler sans jamais avoir de vacances, au bout d'un moment, on craque!
Le yoga ça aide bien aussi ^^
C'est chouette la relation de confiance que vous avez créée ta psychologue et toi.

ça fait plusieurs fois que notre médecin de la Clinique du Val d'Ouest me rappelle qu'ils ont une psychologue spécialisée dans les parcours PMA.
Mais je dois admettre que rien que le mot "psychologue" me fait peur (pour raison familiale on va dire).
Quand il a fallu en voir une pour le début de notre parcours Don d'Ovocyte à l'Hôp FME de Lyon Bron j'étais franchement inquiète. Je sais pas trop ce que je m'étais imaginé mais en gros qu'elle allait mettre son véto, trop de peurs, trop de ceci, trop de cela.
Et pas du tout. Elle était bienveillante je dois le reconnaître. Elle était là pour nous, pour nous expliquer ce qu'était le parcours du don d'ovocyte.

Alors des fois je me dis que je pourrai peut-être demander de l'aide, à une psychologue spécialisée, qui ne chercherait pas à aller déterrer ce qui est sagement enfoui mais qui m'aiderait à gérer...

mais le j'ai pas encore fait tout le chemin

Après c'est sur qu'on entend tellement qu'on a pas d'enfant parce qu'on est trop ceci ou trop cela, trop stressée, bloquée, etc. C'est hyper culpabilisant, et du coup on a quand même bien envie de lutter en disant je ne suis pas folle...
Alors qu'en fait on souffre et on est mal entourées :) ça bloque tout ça pour aller voir le psy... La pression des gens bien pensants...
Avatar du membre
elli

Fivette de platine
Messages : 921
Enregistré le : 03 février 2017
Mon centre de PMA : Gynécologue de ville
Centre étranger : Groupe médical IDK

Message non lu par elli »

Coucou les filles.
Personnellement je n'ai rien contre un psi si on ressent le besoin si on a des questions sur des blocage psychologiques, pourquoi pas.
Quant à moi, parfois j'ai juste besoin de recharger mes batteries, de m’arrêter, de faire une petite pose.
"Once more into the fray.
Into the last good fight I'll never know".

En PMA 2014 (4 Fivs , 3 Т, 1 fausse couche ) FivDo (Russie): 26/04/18- 1T1j5 (3 vitrif.) fausse couche
2T 1j5neg
3T...11/02 2j5, prise de sang 24/02 1807
03/03 échographie 2 poches
14/03 échographie deux coeurs battent
01/04 échographie tout va bien, 17/04 T1 deux vont bien,
17/05 16 SA :girl: :boy:
07/09 32 SA + 5j: :boy: 1900 gr et :girl: 2100 gr
07/09 hospitalisation car le col s'est raccourci, bilan hépatique perturbé
Mes bébès tant attendus sont nés à
35 SA .