Recherche de cause psychologique ?

Avatar du membre
elli

Fivette d'or
Messages : 627
Enregistré le : 03 février 2017
Mon centre de PMA : Gynécologue de ville
Centre étranger : Groupe médical IDK

Re: Recherche de cause psychologique ?

Message non lu par elli » 04 janv. 2019 à 21:10

Non, Lilica, ce n'est pas très important. C'est plutôt un toute petite inquiétude pour la santé du bébé car j'ai une problème de thyroïde (les anti corps) par exemple....(ma santé=la santé du bébé) voilà
En PMA depuis 2014 (4 Fivs , 3 transferts, 1 fausse couche à 7.5 SA)
Fiv Do à l'étranger:26/04/18- transfert 1j5 (3 embryons vitrifiés), fausse couche à 6.5 SA
mutation facteur V hétérozygote =>anticoagulants.
11/18 - transfert annulé car le taux d’œstrogène élevé; 02/19 hyperthyroïdie
18/07 - consultation avec l'endocrino à la clinique étrangère, tev acceptable.

Nuage a ressemlé à un coeur d'enfant abandoné de naissence (très fragile et qui donne tout son affection si l'on croit en lui), le coeur d'un ange terrestre.

Avatar du membre
Lilica

Fivette de platine
Messages : 945
Enregistré le : 06 mai 2018
Mon centre de PMA : 57- Hôpital Femme Mère Enfant Mercy (Metz-Thionville)

Message non lu par Lilica » 04 janv. 2019 à 21:14

Laeti et spes, oui je suis d'accord avec vous.
Pour moi, c'est ce qui est rageant, c'est qu'on a attendu que tout soit OK pour pouvoir l'accueuillir dans de bonnes conditions et maintenant ça ne fonctionne pas.
Je me dis qu'on aurait dû essayer avant même si tout n'était pas parfait....
Sur les conditions matérielles on est au top de ce qu'on pourra lui proposer, après sur l'état psychologique je ne peux pas dire mais je ne vois toujours pas de blocage évident... Après l'inconscient je ne peux pas dire...
Moi 34 ans amh 1.2 ; lui 35 ans ras
Essai bébé depuis 2015
4 iac : notpregnant
Fiv 1 novembre 2017 : 1 j2 notpregnant :cry:
Fiv2 mars 2018 : 1j2 , 0 j5 . pas de transfert
Fiv2 bis juillet 2018 2j3 notpregnant minnce brokenheart brokenheart
Changement de centre, un nouveau départ
Fiv 3 novembre 2018 : 4j5. Transfert frais 1 j5 notpregnant Kosmil
Tec1 et tec2 j5 testpositif grossesse biochimique x 2
Tec3 testpositif fausse couche précoce brokenheart

Avatar du membre
Lilica

Fivette de platine
Messages : 945
Enregistré le : 06 mai 2018
Mon centre de PMA : 57- Hôpital Femme Mère Enfant Mercy (Metz-Thionville)

Message non lu par Lilica » 04 janv. 2019 à 21:16

elli a écrit :
04 janv. 2019 à 21:10
Non, Lilica, ce n'est pas très important. C'est plutôt un toute petite inquiétude pour la santé du bébé car j'ai une problème de thyroïde (les anti corps) par exemple....(ma santé=la santé du bébé) voilà
OK, ne t'inquiète pas, ce genre de choses les médecins savent parfaitement gérer pour que toi et ton futur bébé n'aient pas de souci !
Moi 34 ans amh 1.2 ; lui 35 ans ras
Essai bébé depuis 2015
4 iac : notpregnant
Fiv 1 novembre 2017 : 1 j2 notpregnant :cry:
Fiv2 mars 2018 : 1j2 , 0 j5 . pas de transfert
Fiv2 bis juillet 2018 2j3 notpregnant minnce brokenheart brokenheart
Changement de centre, un nouveau départ
Fiv 3 novembre 2018 : 4j5. Transfert frais 1 j5 notpregnant Kosmil
Tec1 et tec2 j5 testpositif grossesse biochimique x 2
Tec3 testpositif fausse couche précoce brokenheart

Avatar du membre
pandora

Fivette de bronze
Messages : 127
Enregistré le : 06 mars 2017
Mon centre de PMA : 92- Centre Pierre Cherest (Neuilly-Sur-Seine)

Message non lu par pandora » 05 févr. 2019 à 21:34

salut tout le monde,
le topic m'intéressais et me voila en pleine réflexion a la lecture de vos messages
pour ma part j'ai des raisons de croire qu'il y a des facteurs psy
j'ai eu une enfance et adolescence pas top a cause d'une relation difficile avec ma mère
j'ai fais un long travail pour en parler
et puis est arrivée l'infertilité.. cela dit j'ai réussis a tomber deux fois enceinte en deux ans naturellement, mais grossesse extra utérine...
suite a ça , j'ai un peu déprimé et arrêter de travailler (en crèche)
du coup financièrement c'est un peu difficile et les deux première fiv nous on mis sur la paille.
donc j'arrête pas de penser que peut être on y arrive pas parce que nous ne somme plus aussi stable qu'au départ mais comment expliqué alors que les départ de grossesses ai tout de même lieu ? la première a eu lieu quand je travaillais encore et la deuxième il y a quatre mois. donc après que j'ai stopper le travail et après le parcours échec de fiv et psychotage :-x
je suis un peu perdu avec tout ça , et vos commentaires et réflexion me mette encore plus le doute du coup.
surtout ce que la psy dit dans un com ...
on reprend les fiv en mars et je commence un suivi sophrologie lundi .
je culpabilise aussi de me dire que je ne suis pas assez stable pour accueillir un bébé mais en même temps quand il sera la je pourrais sereinement reprendre ma vie ! est ce que d'autre partage ce sentiment aussi ? pour l'instant je fais autre chose et je dégage du temps pour les fiv . j'aurais l'impression de bloqué son arrivé en reprenant le travail et en étant malheureuse et stressé parce que je n'ai pas le temps pour les fiv . je ne sais plus quoi penser . et vous ? bises
Moi 31 ans
Chéri 30 ans
Aout 2016 grossesse extra utérine + ablation trompe droite
Mars 2017 premier pas en pma (provames + clomid) deux essais = deux échecs
Septembre 2017 fiv 1 protocole court = échec (pas de transfert)
Octobre 2017 fiv 2 protocole long = échec (pas de transfert) + don d'ovocytes évoqué
Aout 2018 grossesse extra utérine (opération mais conservation de la trompe gauche)
Février 2019 fiv 3 protocole long + dosage plus fort = échec (pas de transfert)
Juin 2019 inscription sur les liste d'attente pour un don d'ovocyte
HOPE cigooogne

Avatar du membre
Laeti33

Fivette de platine
Messages : 761
Enregistré le : 09 septembre 2017
Mon centre de PMA : 33- Polyclinique Jean Villar (Bruges)
Âge : 33

Message non lu par Laeti33 » 06 févr. 2019 à 09:07

Pandora : tout d'abord il faut que tu fasses les choix qui te semblent être les mieux pour toi, personne n'a à te dire que telle ou telle décision n'est pas la bonne. Pour ce qui est de ton passé, il peut tout à fait faire partie d'une des raisons d'un blocage émotionnel et ton travail avec une psy est plutôt très positif poucehaut
Je ne peux que t'encourager à entamer un parcours avec une sophrologue, j'en ai fais quelques temps, et je te confirme que ça fait énormément de bien ! Cette pratique m'a amené à découvrir la pratique de la méditation, que je fais seule, et ça m'aide beaucoup, encore plus dans notre parcours pour avoir un bébé.
Si tu penses être réceptive aux médecines douces, ou du moins si tu as la curiosité :-D , lance-toi. Bien sûr il faut bien faire attention au choix des praticiens car tous ne sont pas très "pro" ;-)
Concernant la culpabilité que tu ressens elle est légitime, je t'avoue qu'il m'arrive par moment de la ressentir aussi.
"(...) quand il sera la je pourrais sereinement reprendre ma vie" : c'est drôle car je me faisais exactement cette même réflexion ces derniers jours. Je continue à vivre, à faire des projets mais je sens qu'il y a toujours ce manque en moi, ce morceau de "pas fini" :lol:
D'après ce que tu expliques, et des choses que tu mets en place, je suis convaincue que tu es sur la bonne voie. Comme on dit "quelques fois bébé n'arrive pas car c'est juste que ce n'est pas encore le bon moment" même quand on a l'impression que tout est réuni pour ... C'est frustrant mais comme nous n'avons pas la main totalement sur dame nature, essayons en attendant de prendre soin de nous.
Début des essais : Mai 2015
Entrée en PMA : Juin 2017
Notre situation : Infertilité inexpliquée

Août 2017 à Janvier 2018 : 4 Stimulations ovariennes : notpregnant
Année 2018 : "pause PMA"
2019 : c'est reparti floower
Février 2019 : rendez-vous de reprise
Avril et Juin 2019 : 2 IAC | Gonal 75ui + Ovitrelle notpregnant
Septembre 2019 : mise en route du protocole FIV muuscle

Sourions à nos rêves coeurquibat Bientôt je serai Mamanbeberoule

Avatar du membre
elli

Fivette d'or
Messages : 627
Enregistré le : 03 février 2017
Mon centre de PMA : Gynécologue de ville
Centre étranger : Groupe médical IDK

Message non lu par elli » 06 févr. 2019 à 10:31

Les filles, je me sens aussi coupable de ne pas pouvoir accueillir un bébé.
J'ai travaillé avec une personne handicapé. Il fumait beaucoup, environs 3 paquets de cigarettes par jours et il ne voulait pas que j'ouvre de temps en temps les fenêtres pour aérer sa chambre car il avait froid. Il fallait pratiquement porter le masque à gaz pour pouvoir respirer. Il (un homme de 1,85 m qui faisait 100 kg) ne voulait pas non plus que je le place dans son fauteuil avec de l'aide de mes collègues car le fait de voir plusieurs personnes le perturbait et rendait agressive (certainement en raison de sa maladie). J'ai pris la décision de le laisser et à vrais dire, je me sentais encore plus coupable. Je n'ai pas retrouvé ma sérénité comme je le pensais. La preuve: le bébé n'est pas encore là.
En PMA depuis 2014 (4 Fivs , 3 transferts, 1 fausse couche à 7.5 SA)
Fiv Do à l'étranger:26/04/18- transfert 1j5 (3 embryons vitrifiés), fausse couche à 6.5 SA
mutation facteur V hétérozygote =>anticoagulants.
11/18 - transfert annulé car le taux d’œstrogène élevé; 02/19 hyperthyroïdie
18/07 - consultation avec l'endocrino à la clinique étrangère, tev acceptable.

Nuage a ressemlé à un coeur d'enfant abandoné de naissence (très fragile et qui donne tout son affection si l'on croit en lui), le coeur d'un ange terrestre.

Avatar du membre
Lilica

Fivette de platine
Messages : 945
Enregistré le : 06 mai 2018
Mon centre de PMA : 57- Hôpital Femme Mère Enfant Mercy (Metz-Thionville)

Message non lu par Lilica » 06 févr. 2019 à 10:59

Coucou les filles

De mon côté, je suis allée voir une psy spécialisée en pma.
Cela ne m'a pas convaincue, je lui ai dit clairement que je voulais voir s'il y avait une cause psychologique à mon infertilité, je n'ai pas eu l'impression qu'elle y croyait vraiment. Au fur et à mesure des séances, je trouve qu'on s'orientait aussi vers une thérapie de soutien comme j'avais eu avec ma première psy.

En prenant un peu de recul, je pense que le psychologique a peu à voir avec notre infertilité, et qu'on se tourne vers ça en désespoir de cause. Ça apporte surtout une culpabilité qui n'a pas lieu d'être: combien de femme ont des enfants alors que leur situation sociale n'est pas au top, que le bébé n'est pas du tout désiré, etc...
Je ne dis pas que ça n'arrive pas quelque fois, et que ça participe chez certaines filles qui ont vécu un traumatisme, mais dans la majorité des cas, je pense qu'il existe des causes organiques que la médecine n'arrive encore pas à déceler.

Ça n'empêche pas qu'un soutien psy fasse du bien pour traverser ces épreuves, mais honnêtement je pense qu'il faut déculpabiliser, en général ce n'est pas dans notre tête que ça se passe...
Moi 34 ans amh 1.2 ; lui 35 ans ras
Essai bébé depuis 2015
4 iac : notpregnant
Fiv 1 novembre 2017 : 1 j2 notpregnant :cry:
Fiv2 mars 2018 : 1j2 , 0 j5 . pas de transfert
Fiv2 bis juillet 2018 2j3 notpregnant minnce brokenheart brokenheart
Changement de centre, un nouveau départ
Fiv 3 novembre 2018 : 4j5. Transfert frais 1 j5 notpregnant Kosmil
Tec1 et tec2 j5 testpositif grossesse biochimique x 2
Tec3 testpositif fausse couche précoce brokenheart

Avatar du membre
pandora

Fivette de bronze
Messages : 127
Enregistré le : 06 mars 2017
Mon centre de PMA : 92- Centre Pierre Cherest (Neuilly-Sur-Seine)

Message non lu par pandora » 06 févr. 2019 à 11:50

Lilica a écrit :
06 févr. 2019 à 10:59
Coucou les filles

De mon côté, je suis allée voir une psy spécialisée en pma.
Cela ne m'a pas convaincue, je lui ai dit clairement que je voulais voir s'il y avait une cause psychologique à mon infertilité, je n'ai pas eu l'impression qu'elle y croyait vraiment. Au fur et à mesure des séances, je trouve qu'on s'orientait aussi vers une thérapie de soutien comme j'avais eu avec ma première psy.

En prenant un peu de recul, je pense que le psychologique a peu à voir avec notre infertilité, et qu'on se tourne vers ça en désespoir de cause. Ça apporte surtout une culpabilité qui n'a pas lieu d'être: combien de femme ont des enfants alors que leur situation sociale n'est pas au top, que le bébé n'est pas du tout désiré, etc...
Je ne dis pas que ça n'arrive pas quelque fois, et que ça participe chez certaines filles qui ont vécu un traumatisme, mais dans la majorité des cas, je pense qu'il existe des causes organiques que la médecine n'arrive encore pas à déceler.

Ça n'empêche pas qu'un soutien psy fasse du bien pour traverser ces épreuves, mais honnêtement je pense qu'il faut déculpabiliser, en général ce n'est pas dans notre tête que ça se passe...
je rejoins aussi ton point de vue, c'est facile de penser aux causes psy surtout lors d'une infertilité inexpliqué mais globalement je trouve qu'ont fantasme énormément sur les causes psy ... et des fois c'est croyances la nous mette a mal. en effet ma mère est la personnes la plus névrosée, déprimé et en souffrance avec un passé d'enfants battu et pourtant elles était très fertile !elle a eu cinq enfants. et toute sa vie elle n'a cessé de prétendre qu'elle n'avais pas besoins de psy , pas besoins de parler, de ressasser le passé et aujourd'hui presque a la retraite elle est encore dans le déni puisqu'elle dit je vais peut être faire de l'hypnose ! mais elles refuse toujours de se confronté a ses "démons" et elle prend en charge "admirablement bien cela dit" des enfants placé par les services sociaux qui sont nés de mères et pères alcooliques, mal nutritionnés, violent et j'en passe ... alors elle me disait, tu sais regarde dans quelles conditions ces enfants sont venue au monde, dans quelles détresses ... donc les causes psy .... je ne dit pas que le mental n'a rien a voir bien sur mais je crois que les gens fantasme un peu trop la dessus . et que plus on fantasme et on est convaincu , plus ça deviens réel . plus on se dit c'est psy c'est sur et plus ça le deviens vraiment ! alors attention ! il faut je crois se soigné aussi en se disant qu'on est capable d'y arrivée malgré qu'on ai souffert ou qu'on y ai trop pensé ! cela dit parfois comme tout le monde il m'arrive de douter , comme je l'expliquais plus en haut , actuellement on a pleins de problème a gérer , on est moins stable qu'avant , mais est ce qu'il est pertinent de tout arrêté , de règler tout les problèmes qui peuvent me donner de la charge mental, avant de recommencer ? ça voudrais dire attendre encore des années avant que tout sois parfait et n'avoir aucune certitude que cela fonctionne pour autant... quand j'avais mon cdi a temps pleins, le soutient de ma directrice pour les fiv, la certitude que ça allais fonctionné et puis ba nan... et que je suis retomber enceinte naturellement au moment ou jetait dans l'incertitude, que je n'avais plus de revenue parce que j'avais tout plaqué pour reprendre des cours, bin quoi pensé de tout ça en fait ? mon psy aussi m'avais parler d'éventuelles blocage du a une situations instable , pour le coup faut m'expliqué ... je me dit que dans la vie rien n'est jamais parfais, il faut composé ... et pourtant parfois je doute, je doute d'être trop ceci ou trop cela pour être une bonne mère pour mon enfant et que du coup ça bloque... bref , pas facile tout ça ! je crois qu'il faut absolument essayé de se rassuré et pas allez vers des pensées trop inquiétantes sur soi même . l'introspection c'est bien Mais attention a la sur interprétations . c'est un peu mon point de vue fingers bon courage !
Moi 31 ans
Chéri 30 ans
Aout 2016 grossesse extra utérine + ablation trompe droite
Mars 2017 premier pas en pma (provames + clomid) deux essais = deux échecs
Septembre 2017 fiv 1 protocole court = échec (pas de transfert)
Octobre 2017 fiv 2 protocole long = échec (pas de transfert) + don d'ovocytes évoqué
Aout 2018 grossesse extra utérine (opération mais conservation de la trompe gauche)
Février 2019 fiv 3 protocole long + dosage plus fort = échec (pas de transfert)
Juin 2019 inscription sur les liste d'attente pour un don d'ovocyte
HOPE cigooogne

Avatar du membre
elli

Fivette d'or
Messages : 627
Enregistré le : 03 février 2017
Mon centre de PMA : Gynécologue de ville
Centre étranger : Groupe médical IDK

Message non lu par elli » 06 févr. 2019 à 13:07

Quant à moi, je ai une tendance à attendre: attendre quand mon compagnon sera prêt, quand son fils sera prêt, quand son ex femme retrouve son bonheurs avec son 4-ème mari et me lâche un peu. Je suis tout à fait d'accord avec toi que le confort n'est pas une chose la plus importante pour donner la naissance au bébé (j'ai eu une belle enfance mais hélas ma mère a eu deux grosses extra utérines, et voilà je suis la fille unique) Certainement il faut faire attention aux sur-interprétations. Et c'est pour cette raison j'essaye de consacrer un peu de temps pour moi-même. Rien est parfait dans la vie, il faut juste savoir de s'adapter, je pense.
En PMA depuis 2014 (4 Fivs , 3 transferts, 1 fausse couche à 7.5 SA)
Fiv Do à l'étranger:26/04/18- transfert 1j5 (3 embryons vitrifiés), fausse couche à 6.5 SA
mutation facteur V hétérozygote =>anticoagulants.
11/18 - transfert annulé car le taux d’œstrogène élevé; 02/19 hyperthyroïdie
18/07 - consultation avec l'endocrino à la clinique étrangère, tev acceptable.

Nuage a ressemlé à un coeur d'enfant abandoné de naissence (très fragile et qui donne tout son affection si l'on croit en lui), le coeur d'un ange terrestre.

Avatar du membre
pandora

Fivette de bronze
Messages : 127
Enregistré le : 06 mars 2017
Mon centre de PMA : 92- Centre Pierre Cherest (Neuilly-Sur-Seine)

Message non lu par pandora » 06 févr. 2019 à 13:57

elli a écrit :
06 févr. 2019 à 13:07
Quant à moi, je ai une tendance à attendre: attendre quand mon compagnon sera prêt, quand son fils sera prêt, quand son ex femme retrouve son bonheurs avec son 4-ème mari et me lâche un peu. Je suis tout à fait d'accord avec toi que le confort n'est pas une chose la plus importante pour donner la naissance au bébé (j'ai eu une belle enfance mais hélas ma mère a eu deux grosses extra utérines, et voilà je suis la fille unique) Certainement il faut faire attention aux sur-interprétations. Et c'est pour cette raison j'essaye de consacrer un peu de temps pour moi-même. Rien est parfait dans la vie, il faut juste savoir de s'adapter, je pense.
oui je pense qu'il faut savoir s'adapté , un dicton dit "il ne faut pas attendre qu'il fasse beau, il faut apprendre a dansé sous la pluie" a ceci près.. je suis assez d'accord finalement...
Moi 31 ans
Chéri 30 ans
Aout 2016 grossesse extra utérine + ablation trompe droite
Mars 2017 premier pas en pma (provames + clomid) deux essais = deux échecs
Septembre 2017 fiv 1 protocole court = échec (pas de transfert)
Octobre 2017 fiv 2 protocole long = échec (pas de transfert) + don d'ovocytes évoqué
Aout 2018 grossesse extra utérine (opération mais conservation de la trompe gauche)
Février 2019 fiv 3 protocole long + dosage plus fort = échec (pas de transfert)
Juin 2019 inscription sur les liste d'attente pour un don d'ovocyte
HOPE cigooogne

Avatar du membre
pandora

Fivette de bronze
Messages : 127
Enregistré le : 06 mars 2017
Mon centre de PMA : 92- Centre Pierre Cherest (Neuilly-Sur-Seine)

Message non lu par pandora » 06 févr. 2019 à 14:02

Laeti33 a écrit :
06 févr. 2019 à 09:07
Pandora : tout d'abord il faut que tu fasses les choix qui te semblent être les mieux pour toi, personne n'a à te dire que telle ou telle décision n'est pas la bonne. Pour ce qui est de ton passé, il peut tout à fait faire partie d'une des raisons d'un blocage émotionnel et ton travail avec une psy est plutôt très positif poucehaut
Je ne peux que t'encourager à entamer un parcours avec une sophrologue, j'en ai fais quelques temps, et je te confirme que ça fait énormément de bien ! Cette pratique m'a amené à découvrir la pratique de la méditation, que je fais seule, et ça m'aide beaucoup, encore plus dans notre parcours pour avoir un bébé.
Si tu penses être réceptive aux médecines douces, ou du moins si tu as la curiosité :-D , lance-toi. Bien sûr il faut bien faire attention au choix des praticiens car tous ne sont pas très "pro" ;-)
Concernant la culpabilité que tu ressens elle est légitime, je t'avoue qu'il m'arrive par moment de la ressentir aussi.
"(...) quand il sera la je pourrais sereinement reprendre ma vie" : c'est drôle car je me faisais exactement cette même réflexion ces derniers jours. Je continue à vivre, à faire des projets mais je sens qu'il y a toujours ce manque en moi, ce morceau de "pas fini" :lol:
D'après ce que tu expliques, et des choses que tu mets en place, je suis convaincue que tu es sur la bonne voie. Comme on dit "quelques fois bébé n'arrive pas car c'est juste que ce n'est pas encore le bon moment" même quand on a l'impression que tout est réuni pour ... C'est frustrant mais comme nous n'avons pas la main totalement sur dame nature, essayons en attendant de prendre soin de nous.
oui tu a raison, il faut faire ce qui nous fait du bien... et pensé ce qui nous fait du bien aussi ... oui tu vois j'ai l'impression que tout est desorganisé a cause de cette absence , ce manque qui du coup chamboule notre vie , notre couple, nos projets . je me dit que si il était apparu au moment ou nous le voulions les choses ne serais pas desorganisé a ce point la . peut être que l'arrivée tant attendu de ce bébé remet les choses a leurs place . ou pas . et ce "ou pas" est très anxiogène et amené beaucoup de questions. peut être trop justement . mais on verra ce que l'avenir réserve ! fingers fingers fingers bon courage a toi aussi !
Moi 31 ans
Chéri 30 ans
Aout 2016 grossesse extra utérine + ablation trompe droite
Mars 2017 premier pas en pma (provames + clomid) deux essais = deux échecs
Septembre 2017 fiv 1 protocole court = échec (pas de transfert)
Octobre 2017 fiv 2 protocole long = échec (pas de transfert) + don d'ovocytes évoqué
Aout 2018 grossesse extra utérine (opération mais conservation de la trompe gauche)
Février 2019 fiv 3 protocole long + dosage plus fort = échec (pas de transfert)
Juin 2019 inscription sur les liste d'attente pour un don d'ovocyte
HOPE cigooogne

Avatar du membre
elli

Fivette d'or
Messages : 627
Enregistré le : 03 février 2017
Mon centre de PMA : Gynécologue de ville
Centre étranger : Groupe médical IDK

Message non lu par elli » 06 févr. 2019 à 14:16

Merci Pandora, effectivement la danse sous la pluie est la chose qui est la plus merveilleuse et rafraîchissante :-)
Sort que je ne sais pas danser minnce
En PMA depuis 2014 (4 Fivs , 3 transferts, 1 fausse couche à 7.5 SA)
Fiv Do à l'étranger:26/04/18- transfert 1j5 (3 embryons vitrifiés), fausse couche à 6.5 SA
mutation facteur V hétérozygote =>anticoagulants.
11/18 - transfert annulé car le taux d’œstrogène élevé; 02/19 hyperthyroïdie
18/07 - consultation avec l'endocrino à la clinique étrangère, tev acceptable.

Nuage a ressemlé à un coeur d'enfant abandoné de naissence (très fragile et qui donne tout son affection si l'on croit en lui), le coeur d'un ange terrestre.