Page 1 sur 1

Doute et culpabilité

Posté : 14 avr. 2018 à 21:24
par Ynafeet
Bonjour à tous !

Je pensais que je m'habiturais à mon infertilité et je doit bien avoué qu'apres 1 an de pma je ne mis suis toujours pas faite. Je croit même que je n'y croit tj pas.
Et je me sens tellement coupable ! Coupable d'avoir été malade, de galerer comme une folle pour pouvoir juste mettre des ovules au frais, d'être seul, d'imposer ca un jour a quelqu'un. Je me sens incapable de faire quelque chose d'aussi primaire qu'un enfant. Je me dit que si même ca je ne peut pas le faire qu'est ce que je ferais de bien dans ma vie..
Et si tous ca c'était de ma faute, peut être que j'aurais pu faire quelque chose pour que les choses soit differente.
Je ne me sens plus a ma place nul part et c est tellement dur a vivre seul. J'ai de plus en plus de mal, je voudrait tellement me reveiller un matin et que rien de tous soit vrai.

Le doute et la culpabilité sont devenue trop present et je ne sait pas a qui en parlait. Personne autour de moi semble comprendre pour eux c est pas important et eb plus j'ose pas leur dire que ca va plus.

Est ce que vous pensez qu'un jour je mit ferait a cette putain de fertilité de merde qui semble avoir 20 ans de plus que moi !?

Re: Doute et culpabilité

Posté : 14 avr. 2018 à 21:47
par Folla
Bonjour tapmemune
Courage c est un vrai parcours de combattant,il faut surtout pas oublier que vous êtes pas la seul.

Re: Doute et culpabilité

Posté : 14 avr. 2018 à 21:57
par Ynafeet
Merci de ta reponse ! :)

Re: Doute et culpabilité

Posté : 14 avr. 2018 à 21:59
par Ninette525
Ynafeet a écrit :
14 avr. 2018 à 21:24
Bonjour à tous !

Je pensais que je m'habiturais à mon infertilité et je doit bien avoué qu'apres 1 an de pma je ne mis suis toujours pas faite. Je croit même que je n'y croit tj pas.
Et je me sens tellement coupable ! Coupable d'avoir été malade, de galerer comme une folle pour pouvoir juste mettre des ovules au frais, d'être seul, d'imposer ca un jour a quelqu'un. Je me sens incapable de faire quelque chose d'aussi primaire qu'un enfant. Je me dit que si même ca je ne peut pas le faire qu'est ce que je ferais de bien dans ma vie..
Et si tous ca c'était de ma faute, peut être que j'aurais pu faire quelque chose pour que les choses soit differente.
Je ne me sens plus a ma place nul part et c est tellement dur a vivre seul. J'ai de plus en plus de mal, je voudrait tellement me reveiller un matin et que rien de tous soit vrai.

Le doute et la culpabilité sont devenue trop present et je ne sait pas a qui en parlait. Personne autour de moi semble comprendre pour eux c est pas important et eb plus j'ose pas leur dire que ca va plus.

Est ce que vous pensez qu'un jour je mit ferait a cette putain de fertilité de merde qui semble avoir 20 ans de plus que moi !?
Courage !!! Tu n'es coupable de rien, surtout pas d'avoir été malade, encore moins d'avoir peu d'ovocytes (je ne sais pas si je m'exprime bien.)
Je crois que l'on ressent toutes ça, de la culpabilité. A chaque échec, je dis à mon mari "je suis désolée" mais lui, ne m'en veut pas du tout en fait, il ne m'a jamais pensé comme responsable de ce qui nous arrive.
Et puis surtout, tu mets tes ovocytes au frais, ce qui est une très bonne chose. Donc quand viendra le moment de faire un enfant, tu pourras le faire. Et tu n'imposeras rien à personne, surtout que pour les hommes, le parcours n'est pas si difficile que ça (on aurait de la chance nous, s'il nous suffisait de voir des images coquines pour pondre !!!)

La solitude, je crois qu'on la ressent toutes. Les femmes qui n'ont pas vécu ça, ne peuvent pas comprendre. Les forums, ça aide. Mais on peut aussi à un moment avoir besoin d'en parler à une vraie personne. Il doit y avoir une psy dans ton centre, non? Est-ce que tu as essayé d'y aller?

Re: Doute et culpabilité

Posté : 14 avr. 2018 à 22:21
par Ynafeet
Oh oui ce serait plus simple si on faisait comme les hommes.

Je vois une psy (hors pma), mais on ne parle pas de ça. J'ai du mal a en parler au gens du "dehors", comme je ne sens coupable j'ai honte et je ne dit rien. Puis j'ai la mauvaise tendance a cloisoner les choses et comme a la base je n'y aller pas pour ca..
Et je ne me sent pas légitime d'aller voir la psy de la pma, d'autre couples ont surment plus besoin que moi, j'aurais l'impression de prendre la place de quelqu'un. Et j'aurais cette impression tant que j'admetterai pas que j ai un problème.

Re: Doute et culpabilité

Posté : 14 avr. 2018 à 22:24
par Ninette525
Ynafeet a écrit :
14 avr. 2018 à 22:21
Oh oui ce serait plus simple si on faisait comme les hommes.

Je vois une psy (hors pma), mais on ne parle pas de ça. J'ai du mal a en parler au gens du "dehors", comme je ne sens coupable j'ai honte et je ne dit rien. Puis j'ai la mauvaise tendance a cloisoner les choses et comme a la base je n'y aller pas pour ca..
Et je ne me sent pas légitime d'aller voir la psy de la pma, d'autre couples ont surment plus besoin que moi, j'aurais l'impression de prendre la place de quelqu'un. Et j'aurais cette impression tant que j'admetterai pas que j ai un problème.
Tu es en PMA toi aussi, tu es autant légitime que les couples à aller voir la psy de ton centre. Mais si j'étais toi, j'en parlerais à la psy que tu vois déjà. Une psy, c'est là pour t'aider à aller mieux, il me paraît vraiment nécessaire de lui parler de ce qui te fait souffrir dans ta vie (et ça, ça te fait souffrir). Elle t'aidera j'en suis certaine à ne pas te sentir coupable (encore une fois, tu n'es pas responsable, la vie est injuste, c'est tout) et aussi à ne pas avoir honte. C'est important parce que la PMA abime l'estime de soi.

Re: Doute et culpabilité

Posté : 14 avr. 2018 à 22:52
par Ynafeet
Oui je devrait oser lui en parler.

Oui j'ai l'impression que la vie est bien injuste, je me demande bien ce que j ai fait pour merité ça !

J'ai même pas eu le temps d'essaié que j ai deja cassé la machine.. Parfois je me dit que j'ai pas a me plaindre que j'ai "la chance" de n'avoir pas connue l'echec (celui des annees d essaie infructueux). En faite je croit que c est pour ca que je ne me sent pas legitime d'etres a la pma et que je ne me voit pas infertille.

Ah mes yeux c est vraiment pas concret, c est qu'un taux hormonale faible et nombre d'ovocytes limités et une stimulation peu rentable avec des doses max et mon age qui resonne en échographie sur ces parametres. Mais il n y a ni echec ni reussite, juste l'attente des jours meilleurs.