Qu'est ce qui vous aide à ne pas craquer?

Avatar du membre
Biscott

Fivette d'argent
Messages : 369
Enregistré le : 11 mars 2018
Mon centre de PMA : 67- CMCO (Schiltigheim)
Âge : 37

Qu'est ce qui vous aide à ne pas craquer?

Message non lu par Biscott » 14 avr. 2018 à 02:38

Bonjour à toutes!

Voilà mon problème: je m'effondre en larme de plus en plus souvent... comme si cette envie de bébé avait tournée à l'obsession.... comme si je ne supportais plus l'attente...
J'ai souvent du mal à dormir comme ce soir...
Alors à toutes celles qui sont passées par là, est-ce que vous avez trouvé des solutions qui vous ont aidé à mieux vivre votre PMA ? Médecine générale? Médecine douce? Autres méthodes? Qu'est-ce qui vous a fait du bien?

Il y a quelques mois j'ai fait quelques sceances chez une sexologue-sophrologue sous le conseil de ma gynécologue pour me préparer entre autre à l'hysterosinlpagograhie.... mais j'ai du mal avec les séances de relaxation, j'avais du mal à lâcher prise. Et puis ces rendez-vous pris entre midi et 2, où à peine fini tu cours pour ne pas arriver trop en retard au boulot, pas certaine que cela soit aussi relaxant que cela...
blonnde Moi 37 ans
ch@peau Lui 36 ans
cuupidon En 2007, pacsé en 2015, fiancé en 2017.
beberoule Essai bébé depuis 2014
boat Embarquement PMA 2017 boat
Diag 1: SOPK
Stimulations ovariennes: 01.2018 + 02.2018 notpregnant
HSG: 03.2018 -> Diag 2: Cloison utérine
Hystéroscopie opératoire: 05.2018 Kosmil
IAC 1: 26.07.2018 notpregnant
Stimulation ovarienne: 08.2018 notpregnant
IAC 2: 20.09.2018 -> pregnant multiheart
prise de sang 04.10: 171 iu; 09.10: 1463 iu; 16.10:13937 iu
échographie 29.10 13.2mm; 30.11 58mm

Avatar du membre
Ninette525

Fivette d'or
Messages : 535
Enregistré le : 05 mars 2018
Mon centre de PMA : 06- Clinique St George - Laboratoire EUROFINS (Nice)

Message non lu par Ninette525 » 14 avr. 2018 à 13:04

Effectivement, la course permanente qu'entraîne la PMA n'aide pas à se relaxer. Est-ce que tu aurais la possibilité de faire ces séances le soir après le travail, pour pouvoir vraiment en profiter?
De mon côté, je vois une psy (depuis ma 2ème fausse couche). Ca m'aide mais elle n'est pas spécialisée en PMA et c'est dommage je trouve. Mon centre de PMA est loin, je n'y vais donc pas pour profiter de ce qu'ils proposent (psy et sophrologie) car j'ai peur que le stress de la route et des embouteillages détruise tous les effets relaxants.

En ce moment, je fais du yoga grâce à des vidéos sur internet. C'est pas mal je trouve. Pendant un temps, j'ai aussi fait de la méditation de pleine conscience (il y a des applis pour en faire.)

Mais je ne vais pas te mentir, je m'effondre aussi très souvent en larmes et je me sens assez désespérée.
Très seule surtout. J'ai l'impression que mes proches qui sont au courant de mes difficultés m'évitent au lieu de me soutenir.
Moi : 39 ans; Lui: 45 ans
Mai 2015: arrêt pilule
Fév 2016: grossesse naturelle mais fausse couche à 7 SA (curetage)
nov 2016: Grossesse naturelle mais fausse couche à 12SA (curetage)
Avril 2017: début PMA
Juin 2017: IAC 1: notpregnant
Juillet 2017: IAC 2: notpregnant
sept 2017: IAC 3: notpregnant
novembre 2017: IAC 4 (nouveau centre) notpregnant
déc 2017: IAC 5 interrompue pour hyperstim
février 2018: FIV 1. 8 ovocytes, 1 seul embryon notpregnant
Avril 2018: FIV 2 ICSI: 6 ovocytes, 2 J3 transférés notpregnant
Oct 2018: FIV 3 ICSI: 9 ovocytes prélevés 6 embryons, 2J3 transférés, aucun vitrifié notpregnant

Avatar du membre
Ynafeet

Fivette de bronze
Messages : 240
Enregistré le : 21 novembre 2017
Mon centre de PMA : 21- CHU de Dijon Le Bocage
Âge : 22

Message non lu par Ynafeet » 20 avr. 2018 à 12:49

Bonjour les filles,

J'ai le même problème, j'en peut plus, je pleure non stop, c'est perturbant !

Vous savez combien de temps ca peut durer. J'ai essayé de faire de la relaxation et tous mais j'arrive pas à lacher prise.
Moi: 22 ans AMH:0.39 FSH:6.7 CFA:4 Lui : je le cherche encore :lol: !
Février 2017 : découverte d'une tumeur borderline
Mars 2017: ovariectomie droite :cry:
Avril 2017 : début du parcours en PMA pour faire de la préservation.
Mai 2017: première ponction 4 ovocytes !!
Juin 2017 : deuxième ponction 5 ovocytes !
Mars 2018 : troisième ponction 2 ovocytes !
Avril 2018 : dernière ponction 1 ovocytes !
Fin de l'aventure, réouverture du dossier mini-moi dans quelques années !

Avatar du membre
Ninette525

Fivette d'or
Messages : 535
Enregistré le : 05 mars 2018
Mon centre de PMA : 06- Clinique St George - Laboratoire EUROFINS (Nice)

Message non lu par Ninette525 » 20 avr. 2018 à 12:52

Courage !!! Les hormones qu'on a dû encaisser sont aussi mauvaises pour le moral, ça n'aide pas. Est-ce que tu as réussi à en parler à ta psy?
Moi : 39 ans; Lui: 45 ans
Mai 2015: arrêt pilule
Fév 2016: grossesse naturelle mais fausse couche à 7 SA (curetage)
nov 2016: Grossesse naturelle mais fausse couche à 12SA (curetage)
Avril 2017: début PMA
Juin 2017: IAC 1: notpregnant
Juillet 2017: IAC 2: notpregnant
sept 2017: IAC 3: notpregnant
novembre 2017: IAC 4 (nouveau centre) notpregnant
déc 2017: IAC 5 interrompue pour hyperstim
février 2018: FIV 1. 8 ovocytes, 1 seul embryon notpregnant
Avril 2018: FIV 2 ICSI: 6 ovocytes, 2 J3 transférés notpregnant
Oct 2018: FIV 3 ICSI: 9 ovocytes prélevés 6 embryons, 2J3 transférés, aucun vitrifié notpregnant

Avatar du membre
Ynafeet

Fivette de bronze
Messages : 240
Enregistré le : 21 novembre 2017
Mon centre de PMA : 21- CHU de Dijon Le Bocage
Âge : 22

Message non lu par Ynafeet » 20 avr. 2018 à 13:03

Non je la voit que d ici un mois.

Hier j'ai eu ma dernière ponction, qui était plus que merdique, la gyneco m'a regarder pleurer sans que ca la perturbe --' en me disant "vous avez été courageuse aller un effort ! "
D'ou un effort, ca fait 1 an que je fait des efforts pour des resultats minables !
Puis pour bien finir elle m'a dit "bon bas il y a une très forte probabilité que ce ne soit les seules ovules que vous aurez pour votre vie entiere.."

J'arrive pas a croire que je me suis taper tous les traitement pour si peu.
Je pensais pas que ca me devasterai tant !
Moi: 22 ans AMH:0.39 FSH:6.7 CFA:4 Lui : je le cherche encore :lol: !
Février 2017 : découverte d'une tumeur borderline
Mars 2017: ovariectomie droite :cry:
Avril 2017 : début du parcours en PMA pour faire de la préservation.
Mai 2017: première ponction 4 ovocytes !!
Juin 2017 : deuxième ponction 5 ovocytes !
Mars 2018 : troisième ponction 2 ovocytes !
Avril 2018 : dernière ponction 1 ovocytes !
Fin de l'aventure, réouverture du dossier mini-moi dans quelques années !

Avatar du membre
Ninette525

Fivette d'or
Messages : 535
Enregistré le : 05 mars 2018
Mon centre de PMA : 06- Clinique St George - Laboratoire EUROFINS (Nice)

Message non lu par Ninette525 » 20 avr. 2018 à 13:51

Quelle conne la gynécologue qui t'a dit ça.... Ils sont très souvent d'une maladresse inexcusable.
Ca me paraît normal que tu sois dévastée, c'est dur ce que tu vis. Mais tu as 12 ovocytes au frais, c'est énorme ça !! Et si jamais ça ne suffisait pas (parce que tu veux une famille nombreuse ;-),) il y a le don d'ovocytes.
Pleure tout ton saoul, tu en as besoin là Et essaie de ne pas rester seule si tu peux pendant les jours qui viennent, tu as besoin d'être chouchoutée. Si tu n'as personne autour de toi, essaie d'appeler quelqu'un ou bien de te faire des petits plaisirs (aller t'acheter une fringue, voir un film, regarder une série dont tu es fan.) Et n'oublie pas que tu peux avoir recours à la psy de ton centre si tu en ressens le besoin!
Moi : 39 ans; Lui: 45 ans
Mai 2015: arrêt pilule
Fév 2016: grossesse naturelle mais fausse couche à 7 SA (curetage)
nov 2016: Grossesse naturelle mais fausse couche à 12SA (curetage)
Avril 2017: début PMA
Juin 2017: IAC 1: notpregnant
Juillet 2017: IAC 2: notpregnant
sept 2017: IAC 3: notpregnant
novembre 2017: IAC 4 (nouveau centre) notpregnant
déc 2017: IAC 5 interrompue pour hyperstim
février 2018: FIV 1. 8 ovocytes, 1 seul embryon notpregnant
Avril 2018: FIV 2 ICSI: 6 ovocytes, 2 J3 transférés notpregnant
Oct 2018: FIV 3 ICSI: 9 ovocytes prélevés 6 embryons, 2J3 transférés, aucun vitrifié notpregnant

Avatar du membre
Ynafeet

Fivette de bronze
Messages : 240
Enregistré le : 21 novembre 2017
Mon centre de PMA : 21- CHU de Dijon Le Bocage
Âge : 22

Message non lu par Ynafeet » 20 avr. 2018 à 13:58

Les reves de familles nombreuses ca fait bien longtemps que j ai renoncé..
D'un point de vue theorique ( mais la vie reserve parfois de bonne surprise) on estime qu'il faut un peu plus d'une 15 aine d ovules pour 1 enfant (du a la perte à chaque niveau), grosso modo, d'apres les stats 12 ovules ca me fait 40% de chances de reussite pour une unique grossesse.

J'ai de la famille chez moi, mais bizarement j'ai pas envie de les voir. Ils sont trop sensibles des que je pleure, ils s'inquietent, alors que moi j ai juste envie de pleurer tranquille dans mon coin.
Moi: 22 ans AMH:0.39 FSH:6.7 CFA:4 Lui : je le cherche encore :lol: !
Février 2017 : découverte d'une tumeur borderline
Mars 2017: ovariectomie droite :cry:
Avril 2017 : début du parcours en PMA pour faire de la préservation.
Mai 2017: première ponction 4 ovocytes !!
Juin 2017 : deuxième ponction 5 ovocytes !
Mars 2018 : troisième ponction 2 ovocytes !
Avril 2018 : dernière ponction 1 ovocytes !
Fin de l'aventure, réouverture du dossier mini-moi dans quelques années !

Avatar du membre
sobic59

Fivette fidèle
Messages : 77
Enregistré le : 26 avril 2017
Mon centre de PMA : 59- Polyclinique du Bois (Lille)
Localisation : lille
Âge : 39

Message non lu par sobic59 » 20 avr. 2018 à 14:50

hello

moi j'ai craqué apres ma dernière fiv en juillet de l'année dernière ( et qui était aussi la première fiv )
on a tout laissé tomber avec mon mari car lui ne voulait plus entendre parler de tout ca ... moi j'étais fatiguée physiquement , décue ... et surtout moralement je commencais à saturer . ce sentiment inconscient de culpabilité qui te hante à chaque régle et qui même si tu ne le veux pas , te fait pleurer car encore une fois ca n'a pas marché ...

pour ma part j'ai trouvé une forme de lacher prise dans le sport , qui me permettait de voir autre chose et de croiser des gens différents de ton quotidien . ca m'a permis de mieux gérer les douleurs liées aux regles aussi car malgré tout le sport ca aide pour cela .
et en decémbre l'année dernière je suis allée voir un hypnothérapeute ... et honnetement depuis j'ai deculpabilisé complétement ...
j'ai senti comme un poids se detacher de moi pendant la seance et depuis je me sens mieux .
aujourd'hui nous tentons de ce fait une 2ème fiv .. demarrage du traitement hier et j'espère de bonnes choses à l'issue .

mon quotidien a changé et mon couple aussi car cela a un gros affect sur le couple en tant que tel .
si on n'y arrive pas seule , il faut tenter l'hypnose qui elle va venir jouer sur votre subconscient et avoir de meilleurs résultats .
par contre j'ai consulté un médecin hypnotherapeute car je ne voulais pas aller voir n'importe qui .

et apres vous serez : libéréeeeeeeeeeeeee , délivréeeeeeeeeeeeeeeeee :-D
Moi ; 38 ans lui : 36 ans
mariés en nov 2012,essais bébé depuis nov 2014
infertilité liée au départ à une acidité de la glaire : reglée en buvant du st yorre ! oui ca marche
depuis infertilité inexpliquée .
1 fausse couche naturelle en février 2016
Plusieurs stimulation simples, 4 IAC : notpregnant
1 FIV : notpregnant
IAC 5 : notpregnant

Avatar du membre
Espe75

Fivette de bronze
Messages : 106
Enregistré le : 05 mai 2018
Mon centre de PMA : 92- Centre Pierre Cherest (Neuilly-Sur-Seine)

Message non lu par Espe75 » 09 mai 2018 à 22:49

Bonjour les filles,

Je comprends complètement ce que vous partagez car durant plusieurs mois j’ai été également effondrée régulièrement et le fait d’être accompagnée par une psy m’a aidée à profiter à nouveau de la vie. Elle m’a incitée à voir les choses qui sont belles et positives dans la vie et le quotidien (des choses importantes comme toutes bêtes) et m’a fait comprendre que je peux déjà être heureuse aujourd’hui sans cet enfant tant attendu. Sans rien changer à la situation, elle a vraiment changé mon regard, ce qui me fait mieux vivre la situation et ça se passe bien mieux pour moi et aussi pour Monsieur qui pâtissait de ce mal être treefle
love2 Mariés depuis 4 ans
poucebas IAC1 en mai 2018 au centre Cherest
pray IAC2 prévue fin septembre 2018

Avatar du membre
Del77

Fivette habituée
Messages : 27
Enregistré le : 13 mai 2018
Mon centre de PMA : Non concernée

Message non lu par Del77 » 13 mai 2018 à 22:02

Effectivement espe ce sont des moments difficiles traverser et on se sent seule, un parce que peu de gens sont soutenants ou ont la bonne attitude, et de 2 on s isole car le sens de la vie devient compliqué. Enfin pour moi c était ça.
J ai aujourd hui fini le parcours et entame mon 8eme mois, j ai longtps eu peur de ne pas reussir a avoir un enfant, d autant plus que le problème vient de mon conjoint, ça desorganise tout dans le couple mais aujourd hui avec le recul j analyse les choses différemment, je me rend compte que la souffrance qu on éprouve agrave beaucoup la situation et j aimerais pouvoir aider d autres qui debutent dans leur parcours ou qui se decouragent...

Avatar du membre
lasmec

Fivette de diamant
Messages : 1773
Enregistré le : 03 mai 2018
Mon centre de PMA : 94- CHI de Créteil

Message non lu par lasmec » 13 mai 2018 à 23:20

Je pense qu'on se comprend toutes.

Perso, j'étais hyper confiante pour ma première stimulation (confiance renforcée par le corps médical qui disait que tout se passait bien pour l'instant), je pensais être assez détachée pour les résultats, mais lorsque j'ai su que c'était négatif, j'ai tenu toute la journée sans trop de soucis, et c'est lorsque mon mari est rentré à la maison le soir que j'ai pleuré comme une madeleine toute la nuit - et choppé une mini conjonctivite suite à ça - je ne penserai pas que ça m'affecterai autant...

Puis l'attente des résultats : j'espère pouvoir la gérer mieux la prochaine fois... Moi qui d'habitude suis toujours occupée et ne m'ennuie jamais, je n'arrêtais pas de trouver le temps long. J'avais trop envie d'être occupée à droite à gauche pour ne pas voir passer le temps, mais aussi trop flemme de tout... rien ne m'intéressait.... Ça vous faisait ça a vous aussi?

Moi : sous Climaston depuis l'âge de 13 ans + insuffisance surrénalienne.
Lui : Au top, aucun problème.

Entrée en PMA le 6/03/2018 (après 1 an et demi d'attente, on y est ^^) crossfingers

IAC 1 : le 03/04/2018 notpregnant brokenheart
IAC 2 : le 04/06/2018 notpregnant
IAC 3 : le 04/07/2018 notpregnant

FIV 1 : ponction le 29/11/18 = 10 ovocytes => transfert frais d'un J2 + 0 embryons congelés
pregnant mais tout petit taux de beta HCG, prise de sang le 17/12/18 pour savoir comment tout ça évolue

Avatar du membre
Del77

Fivette habituée
Messages : 27
Enregistré le : 13 mai 2018
Mon centre de PMA : Non concernée

Message non lu par Del77 » 13 mai 2018 à 23:59

Oh que oui ces 12 ou 14 jours sont d une longueur infinie...
Ce qui est dur c est de ne pas savoir si il faut se rejouir d être potentiellement enceinte ou partir defaitiste pour ne pas etr déçue mais du coup vivre sans avoir vraiment le moral.
Ce sont ces contradictions qui sont pénibles.
Le premier transfert et les 14 jours d attente j ai passé des heures sur les forums pour voir quels signes je pouvais reperer... inutile mais j en avais besoin
Le jour du rsultat, negatif, j étais déçue evidemment et surtout je me disais que ca y est j allais commencer l engrenage des échecs et du temps qui passe.
La fois d après j etais deja blasée ( et oui deja, pas très courageuse ) d autant que j avais vraiment du mal a accepter de passer par là.
Deuxième transfert, 12 jours d attente et dernier embryon, pression ultime car si - il fallait tout recommencer
Comme cela m était insupportable je suis partie du principe que ce serait negatif. Mon conjoint comprenait pas que je puisse dire ca avant le resultat officiel.
Le moment d ouvrir l enveloppe, une horreur.
Je pensais dans le parcours que le plus dur serait le traitement, la ponction, qu une fois ca effectué ca serait plus facile mais pas du tout.
Puis le resultat fut positif, j y croyais pas...
Mais au bput de 5 srmaines, saignements, fausse couche, le lendemain de la première échographie des 4 semaines, juste au moment où je relachais la pression. Dur mais j ai relancé le mois après et là positif encore, mais je le sentais mieux et surtout j avais des nausées donc plus rassurant même si j ai mis longtps a ne plus avoir peur de la fausse couche. A 5 mois une fois detendue on me diagnostique un placenta praevia . Decidement on veut pas que je sois tranquille!
Mais Aujourd'hui j en suis a bientôt 8 mois
Je vais y arriver bon sang lol
Ca fait passer par tant d emotions... je pense qu on ne voit plus plein de choses de la même façon et point positif moi qui était souvent stressee pour beaucoup de choses, ca m a guerit de ça
Comme quoi le negatif peut apporter du positif même si je m en serais bien passé de pleurer quasi tout les jours pendant 3 ans