Copines enceintes

Avatar du membre
poupoune

Fivette bannie

Re: Copines enceintes

Message non lu par poupoune » 30 avr. 2018 à 06:50

Biscott tu as raison. Moi je savais qu'il manque tellement de tact donc j'ai eu du mal pendant un moment. De voir que d'autres personnes à qui s'est arrivé m'attriste. Je pensais être la seule dans ce cas. Malheureusement non.

Avatar du membre
balerine

Fivette habituée
Messages : 44
Enregistré le : 25 avril 2018
Mon centre de PMA : 75- Hôpital des Diaconesses (Paris 12)

Message non lu par balerine » 17 mai 2018 à 11:58

Audrey85 a écrit :
01 oct. 2017 à 14:36
Et Voilà, Encore une copine qui m'annonce sa grossesse. C'est la 4ème en peu de temps. Toute de mon âge ou plus jeune, bien évidemment c'est quelque chose de logique et de naturel mais j'avoue que je suis pas franchement enthousiaste.

En fait, je suis même jalouse, la psy me dit que c'est normal mais c'est pas simple à vivre. J'ai pris mes distances avec ces amies mais l'une d'elle là très mal pris. J'étais en plein dans le traitement FIV, en dépression à cause du boulot, bref plein de choses en plus et j'ai coupé contact assez abruptement.

Bref, je voulais savoir comment vous arrivez à gérer ça. De mon côté c'est compliqué, surtout qu'en plus des futurs bébés, j'ai des neveux et nièces qui demandent à passer du temps avec nous et j'ai un peu de mal avec ça.
Bonjour, comme beaucoup de filles sur ce forum j'ai connu le même problème. Mes amies et mes cousines tombaient toutes enceinte en claque des doigts, ce qui me rendait juste folle! J'étais consciente que la jalousie est peut-être l'un des pires sentiments qu'on peut éprouver, mais je n'y pouvais rien.

Comment je le gérais? Bah justement j'évitais de les rencontrer trop souvent et aussi je fréquentais les cours de yoga pour me détendre et faire abstraction de mes soucis. Il y avait même une certaine période où j'allais voir un psy parce que sinon je pense qu'une crise de nerves majeure serait inévitable.

Je vois que ton message date déjà un peu, du coup j'espère que qch a changé pour le mieux dans ta vie?..

Avatar du membre
Audrey85

Fivette de bronze
Messages : 197
Enregistré le : 17 juin 2017
Mon centre de PMA : 30- CHU Caremeau (Nîmes)
Âge : 33

Message non lu par Audrey85 » 17 mai 2018 à 12:11

Balerine : Des choses ont changés oui mais toujours pas de bébé en vu. La FIV c'est fini pour nous. On est sur liste d'attente du CECOS et il y a minimum 2 ans 1/2. On a commencé aussi une demande d'agrément pour l'adoption mais là c'est encore plus long. J'ai négocier mon départ au boulot. Je ne vois plus grand monde mais ça ne me dérange pas des masses. C'est pas un message très encourageant mais c'est aussi ça la réalité du parcours PMA.
Moi : 32 ans RAS - Lui : 35 ans OATS sévère
En couple depuis 15 ans coeurquibat
Essai bébé depuis 8 ans brokenheart
Début prise en charge PMA en 2013
Refus prise en charge car en obésité sévère poucebas
Sleeve le 22/02/2016
Perte de 120 kilos à 2 trophecoupe
Reprise parcours PMA 04/2017
Fin parcours PMA Nîmes 03/2018
Inscription CECOS Montpellier 03/05/2018
Enquête agrément adoption en cours

Avatar du membre
balerine

Fivette habituée
Messages : 44
Enregistré le : 25 avril 2018
Mon centre de PMA : 75- Hôpital des Diaconesses (Paris 12)

Message non lu par balerine » 17 mai 2018 à 12:24

Audrey85 a écrit :
17 mai 2018 à 12:11
Balerine : Des choses ont changés oui mais toujours pas de bébé en vu. La FIV c'est fini pour nous. On est sur liste d'attente du CECOS et il y a minimum 2 ans 1/2. On a commencé aussi une demande d'agrément pour l'adoption mais là c'est encore plus long. J'ai négocier mon départ au boulot. Je ne vois plus grand monde mais ça ne me dérange pas des masses. C'est pas un message très encourageant mais c'est aussi ça la réalité du parcours PMA.
Je suis profondement désolée pour toi. Le délai d'attente est juste monstrueux :? , c'est pour ça en fait que je n'ai même pas pris la peine d'essayer.

En revanche, à l'étranger ça marche plus rapidement, tu peux également envisager cette option, non?.. C'es vrai que ça implique des frais et des déplacements, mais je crois que le jeu en vaut la chandelle.

Avatar du membre
Audrey85

Fivette de bronze
Messages : 197
Enregistré le : 17 juin 2017
Mon centre de PMA : 30- CHU Caremeau (Nîmes)
Âge : 33

Message non lu par Audrey85 » 17 mai 2018 à 12:42

Entre 15000€ et 75000€ pour une adoption à l'étranger. Personnellement je refuse d'acheter un enfant. Et il faut savoir que l'adoption à l'international se ferme petit à petit et qu'il n'y a bien souvent plus que des enfants avec handicap. De plus trop de contrainte : mariage depuis mini 3 ou 5 ans, résidence sur place de 3 mois, témoin de moralité et religieux. Bref, les conditions sont drastiques et on n'a pas envie de ce lancer là dedans. On fait notre demande d'agrément pour un pupille de l'état et on va vivre notre vie sans trop y penser.
Moi : 32 ans RAS - Lui : 35 ans OATS sévère
En couple depuis 15 ans coeurquibat
Essai bébé depuis 8 ans brokenheart
Début prise en charge PMA en 2013
Refus prise en charge car en obésité sévère poucebas
Sleeve le 22/02/2016
Perte de 120 kilos à 2 trophecoupe
Reprise parcours PMA 04/2017
Fin parcours PMA Nîmes 03/2018
Inscription CECOS Montpellier 03/05/2018
Enquête agrément adoption en cours

Avatar du membre
balerine

Fivette habituée
Messages : 44
Enregistré le : 25 avril 2018
Mon centre de PMA : 75- Hôpital des Diaconesses (Paris 12)

Message non lu par balerine » 17 mai 2018 à 13:22

Audrey85 a écrit :
17 mai 2018 à 12:42
Entre 15000€ et 75000€ pour une adoption à l'étranger. Personnellement je refuse d'acheter un enfant. Et il faut savoir que l'adoption à l'international se ferme petit à petit et qu'il n'y a bien souvent plus que des enfants avec handicap. De plus trop de contrainte : mariage depuis mini 3 ou 5 ans, résidence sur place de 3 mois, témoin de moralité et religieux. Bref, les conditions sont drastiques et on n'a pas envie de ce lancer là dedans. On fait notre demande d'agrément pour un pupille de l'état et on va vivre notre vie sans trop y penser.
En fait je parlais de la fiv avec don d'ovocytes.. C'est pas si cher que ça, même à l'étranger. Ainsi, tu auras un enfant ou deux qui seront génétiquement liés à ton mari et à une femme qui te resemble physiquement car la plupart des clinique prennent en considération le physique de la cliente et celui des donneuses.. Mais l'essentiel, c'est toi qui éprouveras toutes les joies et toutes les peines de la grossesse! :enceinte: En tant que femme enceinte des jumeaux suite à un don d'ovocytes je t'assure que c'est inéstimable comme sensation!

Je t'invite vraiment à y réfléchir. Courage!

Avatar du membre
Audrey85

Fivette de bronze
Messages : 197
Enregistré le : 17 juin 2017
Mon centre de PMA : 30- CHU Caremeau (Nîmes)
Âge : 33

Message non lu par Audrey85 » 17 mai 2018 à 13:27

On y a déjà réfléchi et on préfère se consacrer à autre chose. La FIV c'est très mal passé pour nous, ça a été une année extrêmement difficile, on ne souhaite pas se relancer là dedans sachant qu'on a des problèmes tout les 2. Financièrement c'est aussi un coup et on est pas assuré du résultat... On a envie de passer à autre chose. J'ai fait le deuil de la grossesse et mon conjoint est en train d'y travailler aussi.

Ça fait déjà 8 ans qu'on espère. On est au bout du rouleau. On a besoin de se concentrer sur autre chose.
Moi : 32 ans RAS - Lui : 35 ans OATS sévère
En couple depuis 15 ans coeurquibat
Essai bébé depuis 8 ans brokenheart
Début prise en charge PMA en 2013
Refus prise en charge car en obésité sévère poucebas
Sleeve le 22/02/2016
Perte de 120 kilos à 2 trophecoupe
Reprise parcours PMA 04/2017
Fin parcours PMA Nîmes 03/2018
Inscription CECOS Montpellier 03/05/2018
Enquête agrément adoption en cours

Avatar du membre
balerine

Fivette habituée
Messages : 44
Enregistré le : 25 avril 2018
Mon centre de PMA : 75- Hôpital des Diaconesses (Paris 12)

Message non lu par balerine » 17 mai 2018 à 13:49

Audrey85 a écrit :
17 mai 2018 à 13:27
On y a déjà réfléchi et on préfère se consacrer à autre chose. La FIV c'est très mal passé pour nous, ça a été une année extrêmement difficile, on ne souhaite pas se relancer là dedans sachant qu'on a des problèmes tout les 2. Financièrement c'est aussi un coup et on est pas assuré du résultat... On a envie de passer à autre chose. J'ai fait le deuil de la grossesse et mon conjoint est en train d'y travailler aussi.

Ça fait déjà 8 ans qu'on espère. On est au bout du rouleau. On a besoin de se concentrer sur autre chose.
D'accord, c'est compris. En tout cas je vous dis bon courage à tous les deux!

Avatar du membre
poupoune22

Fivette de platine
Messages : 996
Enregistré le : 26 juillet 2018
Mon centre de PMA : 29- CHRU Hôpital Morvan (Brest)
Âge : 30

Message non lu par poupoune22 » 12 août 2018 à 11:46

Audrey triste de lire ses nouvelles pour toi. J'espère que l'adoption pourra marcher pour toi. Biscott c'est vrai qu'il n'était pas fin d'annoncer cela le jour de mon anniversaire. Si tout se passe bien pour moi, cet anniversaire là j'en serais au début du 6ème mois de grossesse 1 an après. Le jour de l'accouchement de ma meilleure amie m'a porté chance pour iac 2.
Iac 1 : 28/03/2018 notpregnant
Iac 2 : 27/04/2018 testpositif
12/05/2018 : 232 ui
16/05/2018 : 1 698 ui
29/05/2018 un bébé de 5 mm dans l'utérus avec une activité cardiaque
11/06/2018 un bébé de 15.3 mm avec un bigheart
T1 06/07/2018 un bébé de 52 mm tout va bien avec un battement à 169 bpm
25/08/2018 :girl:
T2 17/09/2018 : 464 g pour 23 cm
T3 : 16/11/2018 : 1.4kg
03/12/18 : visite 8eme mois et contrôle écho car ventre petit. Retard de croissance car un peu en dessous de 10%. 1.8kg
17/12 contrôle écho. Rattrapage du retard de croissance. Entre 2.1 et 2.2kg. estimé à 3.100kg à terme

Avatar du membre
poupoune22

Fivette de platine
Messages : 996
Enregistré le : 26 juillet 2018
Mon centre de PMA : 29- CHRU Hôpital Morvan (Brest)
Âge : 30

Message non lu par poupoune22 » 12 août 2018 à 11:46

C'est poupoune. J'avais un souci de compte.
Iac 1 : 28/03/2018 notpregnant
Iac 2 : 27/04/2018 testpositif
12/05/2018 : 232 ui
16/05/2018 : 1 698 ui
29/05/2018 un bébé de 5 mm dans l'utérus avec une activité cardiaque
11/06/2018 un bébé de 15.3 mm avec un bigheart
T1 06/07/2018 un bébé de 52 mm tout va bien avec un battement à 169 bpm
25/08/2018 :girl:
T2 17/09/2018 : 464 g pour 23 cm
T3 : 16/11/2018 : 1.4kg
03/12/18 : visite 8eme mois et contrôle écho car ventre petit. Retard de croissance car un peu en dessous de 10%. 1.8kg
17/12 contrôle écho. Rattrapage du retard de croissance. Entre 2.1 et 2.2kg. estimé à 3.100kg à terme

Avatar du membre
Mayumi

Fivette de bronze
Messages : 291
Enregistré le : 11 août 2018
Mon centre de PMA : 92- Centre Pierre Cherest (Neuilly-Sur-Seine)
Âge : 31

Message non lu par Mayumi » 26 août 2018 à 09:14

Ah, les copines enceinte, dur dur à gérer. Depuis que nous essayons, 17 enfants sont nés dans notre entourage proche, entre les copains et la famille (je ne compte pas les enfants des collègues). Ca fait 17 cadeaux de naissances achetés sur Verbaudet et à chaque fois je me dis que je devrais prendre une carte de fidélité mais je ne le fais pas, je le ferai quand ce sera notre tour. Parmi ces 17 enfants, il y a les deux de ma soeur, qui les a enchaînés tellement vite (la première est arrivée par accident) et les deux autres d'une de mes amies. C'est très dur. On a fêté le premier anniversaire de ma nièce et je n'ai cessé de penser que si pour nous ça avait marché du premier coup, notre enfant n'aurait que quelques semaines d'écart avec sa cousine.

Les annonces de grossesse sont dures à encaisser (dur dur de ne pas fondre en larmes, d'ailleurs, elles arrivent systématiquement dès que je me retrouve seule avec mon conjoint). Les SMS et WhatsApp nous annonçant les naissances sont encore plus durs mais je crois que ce qui est le plus difficile c'est de se rendre compte qu'on ne vit plus dans le même monde que certains de nos amis. Pas de généralité ici, ça dépend des amis, mais l'échantillon commence à être suffisamment grand pour que deux tendances se dégagent. Il y a ceux nous "incluent" dans leur vie de famille quand on vient chez eux (le rituel de l'histoire du soir est pour nous et les petits sont ravis car ils savent qu'ils peuvent en avoir une ou deux de plus qu'avec leurs parents, ou encore ils nous laissent jouer avec les petits pendant qu'ils préparent l'apéro ou le plat, nous demandent de les garder de temps en temps, encouragent toute interaction de leurs enfants avec les copains de Papa et Maman) et il y a les autres, ceux qui ne te laissent pas approcher leurs enfants, qui ne leur disent même pas "regarde tu la connais c'est Mayumi, une copine de Maman, viens lui dire bonjour" lorsqu'on arrive chez eux, qui partent jouer dans une autre pièce avec leurs enfants alors que tu es là, te disent qu'ils reviennent dans 5 mn et en fait tu fais la plante verte dans le salon pendant 45 mn et qui ensuite te disent "oh bah vous avez pas la côte avec nos enfants".

Malgré tout, je me dis que ce n'est que momentané, que je ne peux pas arrêter de voir ces amis à cause de ça car je sais que malgré leur comportement qui me saoûle, nous avons un profond attachement. Alors, je prends sur moi. Courage à toutes pour tous ces moments difficiles et pour résister à la tentation de se renfermer sur son couple.
En essai BB1 depuis août 2016 (C32)
Moi : 31 ans - AMH=0.67
Lui : 33 ans - tout est OK

* 4 IAC de mars à juillet 2018 : notpregnant
* FIV1 en novembre 2018 : Decapeptyl à partir du 23/10 + Fertistartkit à partir du 02/11 ==> Ponction le 15/11 : 11 ovocytes => 16/11 : 8 embryons ! ==> 20/11 : 1J5 transféré notpregnant, 2J5 +1J6 au congélateur.
* TEC en janvier 2019 : Provames + Orgalutran ==> Contrôle le 18 janvier !

Avatar du membre
Coraline

Fivette habituée
Messages : 48
Enregistré le : 27 juillet 2018
Mon centre de PMA : 67- CMCO (Schiltigheim)
Âge : 27

Message non lu par Coraline » 29 août 2018 à 14:46

je suis ravie de tomber sur ce post ! je me sens moins seule et moins coupable de ne pas m'être réjouis comme je le faisais avant notre "projet bébé compliqué" lors de la naissance du petit garçon de l'ami de mon mari..
J'ai appris la grossesse à un apéro entre ami et vu la tête des gens autours je crois qu'ils ont compris que j'avais pas forcement bien pris la nouvelle.. Je ne sais pas caché mes émotions. Je me suis excusé et leur ai quand même dis en tachant de sourire que j'étais très heureuse pour eux, et derrière elle s'est plaint de ses nausées , qu'elle ne pouvait plus boire d'alcool manger ce qu'elle voulait, que cela serait dur de gérer deux enfants.. .Et à l'intérieur de moi, je tentais de calmer le dragon, cette sensation , envie d'hurler au visage de cette nana, qu'elle au moins avait la chance de porter la vie, et qu'elle ne savait pas a quel point d'autre personnes aimeraient et payeraient pour être à sa place. Mais j'ai souri niaisement et je n'ai rien dit.
Par la suite, le projet avançant lentement elle a accouché... Et l'épreuve de la maternité à été horrible. Surtout que dès le début de notre projet bébé, on a annoncé à une amie C. qu'avec mon mari on aurait besoin d'elle pour le projet, car elle serait la marraine du bout de chou quand il pointerait le bout de son nez.. Et devinez qui cette amie qui venait d'accouché à choisie en marraine.... Notre amie C.
Tout le monde était au courant pour mon amie C.et notre projet bébé... enfin bon j'étais en colère et pas bien, mais j'ai relativiser.. Et depuis des que je la croise avec ses fils elle se plaint n'arrête pas... Je me demande vraiment comment je fais pour être aussi calme..
Mais le pire c'est les annonces d'essai de bébé et les couples qui trois mois après viennent et me dise, on s'y attendait pas... Ca me fend le coeur. Surtout quand je vois que dans ma famille, ma propre soeur prend plus de plaisir de parler de la futur grossesse de la copine de mon cousin , plutôt que de se réjouir pour notre inscription sur le planning des stimulation...
Parfois je me dis que j'ai le droit d'être jalouse et un peu mauvaise, ... Mais en vous lisant je culpabilise moins , merci à vous les filles
Mon mari 28 ans maladie génétique strumpell lorrain
Moi 26 ans RAS
Septembre 2016: début des démarches , constitution du dossier
Novembre 2017 : rendez vous pluridisciplinaire au CMCO de Strasbourg
Novembre 2018 : inscrit sur le planning pour la ponction ovarienne.
Début de la stimulation ESSAI 1 : 4 novembre 2018 (tonal F, cétrotide, Ovitrelle)
Ponction ESSAI 1 : 16 novembre 2018 (3 ovules prélevés , 1 survivant sain )
Transfert du survivant : 20 novembre 2018 ( résultat le 4 décembre : notpregnant )