Impression que ça ne marchera jamais

Répondre
Avatar du membre
mathildea

Fivette novice
Messages : 4
Enregistré le : 04 janvier 2017
Mon centre de PMA : 07- Clinique Pasteur (Guilherand Granges)
Âge : 36

Impression que ça ne marchera jamais

Message non lu par mathildea »

Bonjour,
Depuis les débuts de nos essais, je n'arrive pas à me sortir de l'esprit que je n'arriverai pas à tomber enceinte. J'ai fait 2 torsions ovariennes à cause de macro-kystes sur l'ovaire gauche, il est toujours là, mais lors de ma deuxième opération le gynécologue m'avait dit que ça ne serait pas évident de tomber enceinte, j'avais 24 ans et n'avais pas rencontré mon compagnon actuel donc ça m'est passé au dessus.
Quand nous avons décidé de faire un enfant en 2014, mon compagnon m'a dit qu'il ne voulait pas que ce soit une prise de tête... Or c'est le cas depuis le début et je n'arrive pas à m'en sortir.
D'abord les cycles anarchiques et les douleurs aux ovaires qui m'ont fait craindre une 3ème torsion. Puis tous les symptômes pré menstruels possibles et toujours différents autant dire que pour ne pas y penser minnce
Donc très vite on passe aux examens (spermogramme, hystéro RAS, bilan hormonal) pas top mais pas catastrophiques selon les 2 Gynécos spécialisé infertilité que l'on a consulté (car en plus on déménage tous les ans et je suis souvent en déplacements professionnels pour rendre les choses plus faciles).
Enfin, le couperet tombe après notre premier rendez-vous en PMA en septembre 2016... FIV ICSI préconisée.
Je ne pensais pas y arriver si vite, j'ai passé un mois à me faire à l'idée et je commence une démarche auprès d'un psy, pour qu'en novembre la gynécologue se plante sur l'interprétation du spermogramme de mon conjoint et nous prescrive un test de Hüner alors qu'elle nous avait dit un mois avant que même avec une glaire de compèt' vu l'état de ses spz, c'était mort.
Bref, entre les exams fait en vitesse où elle te prend pour une demeurée à la moindre question, la 1ère IAC faite selon le protocole sans tenir compte de la réponse de mes ovaires (dernière écho follicule à 14,5mm 2 piquouses et déclenchement avec ovitrelle, conséquence je n'ai toujours pas mes règles après 18 jours post insémination et une prise de sang négative de chez négative), et une remarque qui fait toujours du bien quand tu as les jambes écartée : "Le recueil n'est pas top, vous avez très peu de chance, pour la prochaine on le boostera avec "je ne sais plus quel produit" alors qu'en reçevant les résultats du labo le recueil était juste comme les précédents donc pourquoi ne pas le booster tout de suite ? Bref, la confiance est rompue de mon côté.
J'ai l'impression que mon corps ne réagit jamais comme il faudrait, je me focalise sur tous les obstacles qui nous attendent avec la FIV, je deviens imbuvable avec mon compagnon : je suis stressée dès qu'il boit un verre, fume une cigarette, je me dis que comme je tape tous les traitements il pourrait au moins faire un effort, pour mettre toutes les chances de notre côté.
Il trouve et il a raison que je suis défiante vis à vis des médecins, que mon stress n'arrange rien et que nous mettons en péril notre couple. J'essaye de prendre du recul, d'accepter les choses comme elles sont, mais j'ai toujours l'impression qu'à un moment un grain de sable se met dans l'engrenage et que je m'effondre en mille morceaux, détruisant tout mes efforts. Je vis dans la hantise de me retrouver dans la situation de mon oncle et sa compagne qui après des années de traitements PMA finiront sans enfants, et n'arrivent pas à le digérer.
Chaque nouvelle annonce d'une grossesse naturelle ou par PMA, me rapproche de la statistique des couples qui n'auront pas d'enfants.
J'ai beau essayer plusieurs choses : vacances, projets chouette au boulot, acupuncture, psy... j'ai l'impression de ne pas trouver la solution qui me convient et je tourne en rond...
J'ai déverser mon sac, merci pour vos expériences
Avatar du membre
Orage

Fivette habituée
Messages : 32
Enregistré le : 06 janvier 2017
Mon centre de PMA : 38- CHU Grenoble (La Tronche)
Âge : 42

Message non lu par Orage »

Salut,

C'est pas le moral au beau fixe pour moi non plus.

Avant de présenter mon cas, si la confiance est rompu, pourquoi ne pas changer, il y a pas un autre centre ? ou un gynécologue de ville spécialisé.

Nous on essaye depuis janvier 2015. Je sais, ça fait pas très longtemps, mais j'ai 38 1/2 alors pas le droit de trop trainer. Et non, je n'ai pas mis ma carrière an avant, c'est juste qu'il nous a fallu tout ce temps pour nous rencontrer.

Dès le début des essaies j'ai eu tout et n'importe quoi (saignement en tout genre, douleur, ...) mais pas de grossesse.
Lors d'un rendez-vous avec la gyneco, elle me prescrit une écho. Ok pas de soucis, c'est de tout façon pas la première.

Comme d'hab mes ovaires sont gros et alors ?
Du coup, elle me prescrit un suivi d'ovultion. J11 7mm, J10 7mm J13 7mm.... J20 7mm.
Bon, ben vous ovulez pas.

Je tombe de haut.
Je vais voir une psy, non, dans votre tête tout va bien.
Je pars en vacances, rando (je mets KO mon homme, capable de faire trois fois le tour de la montagne).
On rentre, mon homme doit faire son spermogramme, mais toujours pas de règle. Test positif, on annule le spermogramme.
Enceinte de 3semaine, me voilà aux urgences. Grosses OK mais évolution ? Tension 15.6
MA gyneco veut me voir elle m'arrête 2 semaines, je passe la première en examen et aux urgences, la deuxième à pleurer. 1er fausse couche

On commence un traitement. Au bout de 6 mois pas de 2° grossesse
On passe à l'hôpital. Nouveau traitement, nouvelle organisation, nouvelle grossesse, nouvelle fausse couche.
Aux urgence je demande à conna^tre les raisons des fausses couches, "faut attendre la 3eme" qu'on me répond.
Le médecin de l'hôpital est en vacances, donc j'attends son retour. Ouf, elle me fait passer tout un tas d'examen.
Conclusion endometrite chronique. Me voilà sous anti bio. On continue les essais mais toujours rien.
Suite des résultatts, anticorps cardiolipide. (Ca signifie, que si j'ai la chance de tomber enceinte, je nouris pas mon bébé)
Heureusement, il existe un traitement. Comme si, j'avais pas déjà assez de piqure, voilà qu'à partir de l'ovulation, il me faut rajouter une piqure par jour pendant au moisn 6 mois.
Et forcément, le résultat du dernier test est négatif.

J'en ai marre, nous voulons tellement cet enfant
En essai depuis janvier 2015.
En mai on m'annonce que je n'ovule pas => 1ère grossesse naturelle, 1ère fausse couche à 4SG
Traitement pendant 6 mois => Rien
PACS en sept
Juin 2016, début de la PMA au CHU
Août 2ème fausse couche à 2SG
Oct analyse des causes des fausses Couches => endométrite chronique => 3 mois d'antibiotique
Déc fin des résultats pour les fausses couches => anticorps anti-cardiolipide en augmentation
On commence de suite le traitement
02/01/2017 : test -
Avatar du membre
Zulie

Fivette habituée
Messages : 45
Enregistré le : 05 janvier 2017
Mon centre de PMA : 37- CHRU Bretonneau (Tours)
Âge : 39

Message non lu par Zulie »

Hello,

Comme je vous comprends!! On passe toutes par là, surtout quand les échecs s'enchaînent... et petit à petit on se dit que ça ne marchera jamais, qu'on finira sans enfant... moi des fois je me réveille la nuit en me disant ça, c'est terrible, l'impression de vivre un cauchemar!
Et les annonces de grossesse, perso à chaque fois c'est un coup de poignard dans le ventre. Et puis on se sent terriblement seules...
Je pense que c'est normal de ressentir tout ça, on vit des choses très dures et beaucoup de gens ne se rendent pas compte de ce que c'est. Moi j'ai eu un gros coup de mou la semaine dernière et là ça va un peu mieux. C'est con mais j'ai chialé un bon coup et ça m'a fait du bien!
Se trouver aussi quelque chose qui défoule et vide la tête c'est important. En mai dernier suite à mon arrêt de grossesse FIV 3, j'étais dévastée et pour remonter la pente et me donner un autre objectif je me suis mise à la course à pied et ça m'a fait un bien énorme. Je vous cache pas que les 2 ou 3 premières fois au bout d'1/4 d'heure je me suis effondrée sur un banc pour pleurer...
Bref il faut y croire et dites-vous bien que de toute façon : personne ne connait le résultat!
mathildea : si tu n'as pas confiance dans ton suivi actuel, n'hésite pas aller voir ailleurs sinon tu le regretteras + tard, moi je l'ai fait après 2 FIV
Allez! Courage les filles :-D
36 ans tous les 2 Ensemble depuis 14 ans
Début des essais : janv 2010
Sept 2012 : 1 trompe bouchée pour moi; Mr spermogramme bof mais ok
Sept 2013 : stimulation clomid pendant 4 cycles notpregnant
Sept 2014 : FIV 1 au Mans notpregnant
Avril 2015 : grossesse naturelle mais arrêt à 3 SG ...
Sept 2015 : FIV 2 au Mans notpregnant
Changement de centre
Mars 2016 : FIV 3 à Tours pregnant mais arrêt à 6 SG ...
Sept 2016 : bilan de fausse couche ==> diagnostic de lupus
Fev 2017 : FIV 4 à Tours pregnant
17/11/2017 9h : naissance de Victor ! bigheart
Avatar du membre
Orage

Fivette habituée
Messages : 32
Enregistré le : 06 janvier 2017
Mon centre de PMA : 38- CHU Grenoble (La Tronche)
Âge : 42

Message non lu par Orage »

Salut les filles,

Zulie, Désolée pour ton parcours, je sais que le mien est loi d'être le pire.

J'ai vu dans ta signature lupus, toi aussi ta des piqûres de lovenox ou équivalent ?
Moi je dois les faire de l'ovulation jusqu'à ... Et j'ai du mal à les supporter au tant physiquement que moralement.

J'ai pleuré toute la semaine dernière. Maintenant ça commence à aller mieux.
Moi j'ai un jeux en ligne comme défouloir. C'est pas mal non plus.

Côté sport, je suis trop creuvée en se moment, j'ai même pas pu m'inscrire au ski cette année.

Allez courage les filles, on y arrivera.
En essai depuis janvier 2015.
En mai on m'annonce que je n'ovule pas => 1ère grossesse naturelle, 1ère fausse couche à 4SG
Traitement pendant 6 mois => Rien
PACS en sept
Juin 2016, début de la PMA au CHU
Août 2ème fausse couche à 2SG
Oct analyse des causes des fausses Couches => endométrite chronique => 3 mois d'antibiotique
Déc fin des résultats pour les fausses couches => anticorps anti-cardiolipide en augmentation
On commence de suite le traitement
02/01/2017 : test -
Avatar du membre
Prisci69

Fivette novice
Messages : 19
Enregistré le : 26 septembre 2014
Mon centre de PMA : 69- Natecia (Lyon)
Âge : 31

Message non lu par Prisci69 »

Bonjour à toutes,

Je me retrouve beaucoup dans vos témoignages, cela fait 5 ans que je suis suivie en PMA et j'enchaine les problèmes et les échecs.
Je dois attaquer prochainement les traitements pour une deuxième FIV mais je n'arrive pas à avoir le moral... les 5 dernières années ont été très dur pour moi psychologiquement, j'ai fait trois fausses couches et j'ai eu beaucoup de mal à m'en remettre.
J'en ai tellement marre de tout sa et surtout je trouve sa tellement injuste... je me demande si parfois le mieux se serait pas de tout abandonner...
Avatar du membre
Zulie

Fivette habituée
Messages : 45
Enregistré le : 05 janvier 2017
Mon centre de PMA : 37- CHRU Bretonneau (Tours)
Âge : 39

Message non lu par Zulie »

Salut les filles,

Orage: Non je n'ai pas de lovenox mais plaquenil + cortancyl + aspegic, ça moi je supporte bien le traitement... tu en es où depuis ton dernier message? Du nouveau ?!

Prisci69: oui c'est vraiment pas facile... tu n'es pas là seule à ressentir ça, crois-moi on vit toutes les choses de la même manière. Après il ne faut pas trop se projeter et imaginer l'avenir... moi je sais que ça ne me fait pas forcément du bien, il faut voir au jour le jour le plus possible et surtout ne pas se faire de mal pour rien... c'est déjà suffisamment difficile, on n'a pas à s'en rajouter en plus! Et puis le but c'est quand même d'avoir un enfant et de l'avoir dans de bonne conditions ! Et rien que pour ça je ne veux surtout pas tomber dans la dépression! Alors plus facile à dire qu'à faire c'est sur... ce sont des petites choses au quotidien qui font qu'on est moins déprimées... et puis il faut vivre, on va pas se punir non plus!
Bon courage et tiens nous au courant pour ta prochaine fiv nounoursbiz
36 ans tous les 2 Ensemble depuis 14 ans
Début des essais : janv 2010
Sept 2012 : 1 trompe bouchée pour moi; Mr spermogramme bof mais ok
Sept 2013 : stimulation clomid pendant 4 cycles notpregnant
Sept 2014 : FIV 1 au Mans notpregnant
Avril 2015 : grossesse naturelle mais arrêt à 3 SG ...
Sept 2015 : FIV 2 au Mans notpregnant
Changement de centre
Mars 2016 : FIV 3 à Tours pregnant mais arrêt à 6 SG ...
Sept 2016 : bilan de fausse couche ==> diagnostic de lupus
Fev 2017 : FIV 4 à Tours pregnant
17/11/2017 9h : naissance de Victor ! bigheart
Avatar du membre
Orage

Fivette habituée
Messages : 32
Enregistré le : 06 janvier 2017
Mon centre de PMA : 38- CHU Grenoble (La Tronche)
Âge : 42

Message non lu par Orage »

Salut les filles,

Pour moi aussi c'est dur en ce moment, et le boulot ne facilite rien. Heureusement, mon homme est là pour me remonter le moral.

Alors que je réagit plutôt bien au traitement, le mois dernier, le cycle a été interrompu car pas de follicule qui grossissait. Mais bon, un nouveau cycle commence, espérons qu'il se passe normalement.

Et puis avec mon homme on est en train de mettre en place une nouvelle organisation. J'en ai marre d'aller à l'hôpital et d'y attendre toute seule. Lui ça le gave, mais moi aussi. Et puis je veux pas me stresser avec le trajet. Du coup, il va me déposer à l'hôpital (plus de stresse trajet et un peu de compagnie) puis je me ferais l'attente toute seule à l'hôpital.

Zulie t'as de la chance de pas avoir de lovenox. Pour moi, c'est aspegic en permanence, plaquenil et lovenox de l'ovulation jusqu'à prise de sang négative ou 6mois ou plus de grossesse.

A bientôt le filles.
En essai depuis janvier 2015.
En mai on m'annonce que je n'ovule pas => 1ère grossesse naturelle, 1ère fausse couche à 4SG
Traitement pendant 6 mois => Rien
PACS en sept
Juin 2016, début de la PMA au CHU
Août 2ème fausse couche à 2SG
Oct analyse des causes des fausses Couches => endométrite chronique => 3 mois d'antibiotique
Déc fin des résultats pour les fausses couches => anticorps anti-cardiolipide en augmentation
On commence de suite le traitement
02/01/2017 : test -
Avatar du membre
Prisci69

Fivette novice
Messages : 19
Enregistré le : 26 septembre 2014
Mon centre de PMA : 69- Natecia (Lyon)
Âge : 31

Message non lu par Prisci69 »

Coucou Zulie !

Merci pour tes conseils... la semaine dernière n' a pas été facile pour moi et ton message m'a un peu remonté le moral ! Je sais que je vais bientôt attaquer les traitements pour une nouvelle FIV et sa me stresse beaucoup, du coup la semaine dernière je suis passé par un grosse phase de doute et d'angoisse. En tout cas cela m'a permis de réfléchir et j'ai pris la décision d'aller voir une psychologue pour qu'elle m'aide à gérer mon stresse et mes angoisses pendant la FIV et éventuellement la grossesse.
Je veux que cette fois se soit la bonne et j'ai décidée de mettre toute les chances de mon côté pour y arriver !
J'espère que cette nouvelle tentative sera la bonne pour toi aussi !!!
A bientôt et tiens nous au courant.
Avatar du membre
Orage

Fivette habituée
Messages : 32
Enregistré le : 06 janvier 2017
Mon centre de PMA : 38- CHU Grenoble (La Tronche)
Âge : 42

Message non lu par Orage »

Bonjour les filles,

Moi aussi, je suis allez voir une psy. En fin de compte, on a fait une séance relaxation pour me redonner de l'énergie. Du coup quand je suis rentré chez moi, j'ai tout rangé.

Et puis elle m'a dis des choses qui me font réfléchir.

Du coup je commence ce cycle plus sereine. On verra bien.

Bonn courage
En essai depuis janvier 2015.
En mai on m'annonce que je n'ovule pas => 1ère grossesse naturelle, 1ère fausse couche à 4SG
Traitement pendant 6 mois => Rien
PACS en sept
Juin 2016, début de la PMA au CHU
Août 2ème fausse couche à 2SG
Oct analyse des causes des fausses Couches => endométrite chronique => 3 mois d'antibiotique
Déc fin des résultats pour les fausses couches => anticorps anti-cardiolipide en augmentation
On commence de suite le traitement
02/01/2017 : test -
Avatar du membre
pandora

Fivette de bronze
Messages : 165
Enregistré le : 06 mars 2017
Mon centre de PMA : 92- Centre Pierre Cherest (Neuilly-Sur-Seine)

Message non lu par pandora »

mathildea a écrit :Bonjour,
Depuis les débuts de nos essais, je n'arrive pas à me sortir de l'esprit que je n'arriverai pas à tomber enceinte. J'ai fait 2 torsions ovariennes à cause de macro-kystes sur l'ovaire gauche, il est toujours là, mais lors de ma deuxième opération le gynécologue m'avait dit que ça ne serait pas évident de tomber enceinte, j'avais 24 ans et n'avais pas rencontré mon compagnon actuel donc ça m'est passé au dessus.
Quand nous avons décidé de faire un enfant en 2014, mon compagnon m'a dit qu'il ne voulait pas que ce soit une prise de tête... Or c'est le cas depuis le début et je n'arrive pas à m'en sortir.
D'abord les cycles anarchiques et les douleurs aux ovaires qui m'ont fait craindre une 3ème torsion. Puis tous les symptômes pré menstruels possibles et toujours différents autant dire que pour ne pas y penser minnce
Donc très vite on passe aux examens (spermogramme, hystéro RAS, bilan hormonal) pas top mais pas catastrophiques selon les 2 Gynécos spécialisé infertilité que l'on a consulté (car en plus on déménage tous les ans et je suis souvent en déplacements professionnels pour rendre les choses plus faciles).
Enfin, le couperet tombe après notre premier rendez-vous en PMA en septembre 2016... FIV ICSI préconisée.
Je ne pensais pas y arriver si vite, j'ai passé un mois à me faire à l'idée et je commence une démarche auprès d'un psy, pour qu'en novembre la gynécologue se plante sur l'interprétation du spermogramme de mon conjoint et nous prescrive un test de Hüner alors qu'elle nous avait dit un mois avant que même avec une glaire de compèt' vu l'état de ses spz, c'était mort.
Bref, entre les exams fait en vitesse où elle te prend pour une demeurée à la moindre question, la 1ère IAC faite selon le protocole sans tenir compte de la réponse de mes ovaires (dernière écho follicule à 14,5mm 2 piquouses et déclenchement avec ovitrelle, conséquence je n'ai toujours pas mes règles après 18 jours post insémination et une prise de sang négative de chez négative), et une remarque qui fait toujours du bien quand tu as les jambes écartée : "Le recueil n'est pas top, vous avez très peu de chance, pour la prochaine on le boostera avec "je ne sais plus quel produit" alors qu'en reçevant les résultats du labo le recueil était juste comme les précédents donc pourquoi ne pas le booster tout de suite ? Bref, la confiance est rompue de mon côté.
J'ai l'impression que mon corps ne réagit jamais comme il faudrait, je me focalise sur tous les obstacles qui nous attendent avec la FIV, je deviens imbuvable avec mon compagnon : je suis stressée dès qu'il boit un verre, fume une cigarette, je me dis que comme je tape tous les traitements il pourrait au moins faire un effort, pour mettre toutes les chances de notre côté.
Il trouve et il a raison que je suis défiante vis à vis des médecins, que mon stress n'arrange rien et que nous mettons en péril notre couple. J'essaye de prendre du recul, d'accepter les choses comme elles sont, mais j'ai toujours l'impression qu'à un moment un grain de sable se met dans l'engrenage et que je m'effondre en mille morceaux, détruisant tout mes efforts. Je vis dans la hantise de me retrouver dans la situation de mon oncle et sa compagne qui après des années de traitements PMA finiront sans enfants, et n'arrivent pas à le digérer.
Chaque nouvelle annonce d'une grossesse naturelle ou par PMA, me rapproche de la statistique des couples qui n'auront pas d'enfants.
J'ai beau essayer plusieurs choses : vacances, projets chouette au boulot, acupuncture, psy... j'ai l'impression de ne pas trouver la solution qui me convient et je tourne en rond...
J'ai déverser mon sac, merci pour vos expériences
courage ! formate ton coeur et ton esprit ! si tu désire plus que tout cet enfant , tu l'auras . il faut en être sur et ne pas trop cogiter sur l'avenir . avoir confiance . je sais c'est plus facile a dire qu'a faire ! garde espoir ! bisou
Moi 31 ans
Aout 2016 grossesse extra utérine + ablation trompe droite
Mars 2017 premier pas en pma (provames + clomid) deux essais = deux échecs
Septembre 2017 fiv 1 protocole court = échec (pas de transfert)
Octobre 2017 fiv 2 protocole long = échec (pas de transfert) + don d'ovocytes évoqué
Aout 2018 grossesse extra utérine (opération mais conservation de la trompe gauche)
Février 2019 fiv 3 protocole long + dosage plus fort = échec (pas de transfert)
Juin 2019 inscription sur les liste d'attente pour un don d'ovocyte
04/03/2020 TEC
16/03/2020 testpositif
Avatar du membre
mathildea

Fivette novice
Messages : 4
Enregistré le : 04 janvier 2017
Mon centre de PMA : 07- Clinique Pasteur (Guilherand Granges)
Âge : 36

Message non lu par mathildea »

Bonjour à toutes,
J'avais ouvert ce post un jour de grosse déprime... J'ai très mal vécu les IAC, peut-être parce-que je savais qu'on avait très peu de chances que ça marche et que j'avais l'impression (pas totalement fausse d'ailleurs je pense) que la gynécologue le faisait pour me faire accepter en douceur qu'il fallait se mettre à la méthode forte.... Bilan 1ère fiv icsi en mars, qui s'est passée au delà de mes espérances en termes d'effets secondaires, mal nul part, la grande forme (je me suis quand même fait une petite crise d'herpès après 7 ans de tranquillité, aucun désagréments aurait été louche), et qui se solde par un test pregnant natte , que j'ai encore du mal à croire, j'ai même réussi à l'annoncer de manière poétique à mon compagnon, alors que soyons réaliste la PMA, c'est pas franchement poétique et question surprise idem...
Bref, tout ça pour dire, que c'est bon de se défouler sur un forum, et c'est bon aussi de s'en éloigner pour éviter de ressasser et de commencer à se poser des questions car c'est un puits sans fond... Je vous souhaite en tout cas de bonnes nouvelles (j'ai vu que certaines en avaient eu ) . Chaque jour qui passe vous rapproche du jour où un petit bout viendra se nicher en vous et chaque étape du processus qui se déroule bien est une victoire de plus (c'est ce qu'on s'est dit avec mon compagnon pendant les 3 dernières années) de nombreuses embûches nous attendent encore jusqu'à l'accouchement, mais profitons du bonheur de l'instant.