FIN DE PMA

Avatar du membre
Cocci77

Fivette d'argent
Messages : 355
Enregistré le : 29 septembre 2016
Mon centre de PMA : 75- Hôpital Tenon (Paris 20)
Localisation : Seine et Marne (77)
Âge : 39

Message non lu par Cocci77 »

Bonie a écrit : 01 juil. 2019 à 19:38 Bonjour cocci , non tu n es pas méchante . Ton sentiment est justifié . Je pense que nous avons toutes conscience de notre chance d avoir déjà un enfant !
Malheureusement les échecs répétés de PMA , la culpabilité que l on ressent d obliger notre enfant à grandir seul et a se retrouver sans personne lorsque nous ne serons plus là ...les paroles blessantes des gens ...le deuil de notre famille rêvée . Tout cela reste déchirant aussi pour nous .
Je vous souhaite que vos rêves aboutissent un jour .si ce n' est pas le cas, trouvez la force de changer de projet de vie .
Moi je suis enfant unique et heureuse de l'être. Puis ce n'est pas un drame que d'être enfant unique. Moi j'en aurai voulu à mes parents d'avoir frère ou soeur. Donc cela sera peut-être la même chose pour le votre.
Avatar du membre
aude59

Fivette d'argent
Messages : 361
Enregistré le : 20 décembre 2016
Mon centre de PMA : 59- Centre PMA Saint Saulve Polyclinique du Parc

Message non lu par aude59 »

Pour moi, cela s'est terminé hier, un rendez-vous pour "officialiser" la fin du parcours.

Infertilité inexpliquée. Cela n'aide pas , je trouve , de ne pas savoir pourquoi...

Je culpabilise énormément car selon moi c'est de ma faute. On a toujours obtenu de beaux embryons mais ça n'a pas tenu. La dernière étape , c'est moi , et je n'ai pas su garder nos embryons.

Je viens d'écrire une lettre à mon gynécologue car finalement je n'ai pas eu la possibilité hier d'exprimer tout ce que je ressentais. Ecrire m'a toujours aider un peu depuis mon plus jeune âge.

J'ai la chance et le bonheur d'avoir une fille de 9 ans venue naturellement. Tout le monde n'a pas cette chance là.
Je dois m'accrocher à cela, vivre et profiter pour elle.
Le regret de ce 2ème enfant sera toujours là mais bon c'est comme ça.

Bon courage à vous toutes
06/12/2016 IAC1 01/02/2017IAC2 01/03/2017IAC3 9/03/2017 IAC 4 notpregnant
Début protocole Fiv1 sept 16 ovocytes ,transfert 30/09 ,testpositif 09/10 taux à 24 11/10 taux à 45 13/10 taux à 77 16/10 taux à 174 20/10 taux à 344 24/10 taux à 143, fin 31/10 taux à 9
Début protocole Fiv2 02/01 9 ovocytes,transfert 18/01,testpositif 27/01 taux à 15,29/01 taux à 7, fin
Tec28/03 notpregnant 06/04
Début protocole Fiv3 13/05 14 ovocytes,transfert 31/05 notpregnant
Tec05/09notpregnant 14/09
Début protocole Fiv4 30/10 9 ovocytes,transfert 12/11 notpregnant
23/04/19 IAC5
19/07/19 IAC6
Avatar du membre
flipette

Fivette de bronze
Messages : 115
Enregistré le : 28 septembre 2015
Mon centre de PMA : Non concernée
Âge : 43

Message non lu par flipette »

Bon courage à toutes...
Maintenant, il faut vivre et profiter de la vie.
3 iac notpregnant
fiv 02/2016, 2J2 notpregnant
tec 05/16, 1J2 notpregnant
fiv 07/2016, 3J2 pregnant :boy:
essai bébé 2 en 2018
tec 06/2018, 1J2 notpregnant
fiv 09/2018, 1J2 notpregnant
passage en fiv naturelle, 2 essais (une ponction blanche et 1J2) notpregnant
fin de PMA....
Avatar du membre
Bonie

Fivette de bronze
Messages : 173
Enregistré le : 14 juillet 2018
Mon centre de PMA : 14- CHU de Caen

Message non lu par Bonie »

Bonjour à toutes,
Ce matin je reviens vers vous car je sais que c'est bel et bien fini pour moi...
On a fait notre dernier transfert le 3 octobre, deux embryons. Aujourd'hui je me réveille en pleurs, pas d implantation, je le sents. Au bout de tant d années d infertilité malheureusement, on sait...
Maintenant il faut que je trouve la force de continuer à vivre, être heureuse pour mon fils et pour mon mari.
Si vous avez trouvé cette force, je suis preneuse de petits conseils...
Je suis inondée de petits bébés autour de moi, je suis assistante maternelle. En janvier j accueille deux bébés, il faut que je sois guérie avant 💪
J ai toujours travaillé avec des enfants, avant j étais infirmière mais en pédiatrie, je ne me vois pas arrêter mais j ai peur de me détruire encore plus...
Bref, un peu perdue 🙄
Bise et courage à toute !
Lui 39 ans Ras
Moi 40, infertilité inexpliquée.
2010/2011 : 4 inséminations notpregnant
1 Fiv, 2 embryons notpregnant
2nd fiv, 2 embryons testpositif

2018 rebelotte pour bébé 2 pray
Juillet, fiv 1 : 7 ovocytes ,deux embryons congelés à J5 .TEC le 5/9/18 : 2 j 5 transférés pray fingers
notpregnant le 15 /
😭
Novembre 2018 : FIV2 annulee
IAC le 27 novembre : notpregnant
FIV 2 bis :
TEC le 5 mars : notpregnant pleurrs
Fiv 3 juin : 8 ovocytes ,deux embryons congelés a j2 .
Transfert deux j2 le 3 octobre notpregnant
Avatar du membre
aude59

Fivette d'argent
Messages : 361
Enregistré le : 20 décembre 2016
Mon centre de PMA : 59- Centre PMA Saint Saulve Polyclinique du Parc

Message non lu par aude59 »

Bonjour ,

Un an après la fin de la PMA pour moi. Je n'ai toujours pas fait le "deuil" de ce 2ème enfant.
Tout à l'heure , je commençais à trier les vêtements de ma fille , seulement les 10 ans et rien que cela remue tout. Tous les cartons bébé sont encore là, le siège auto...etc J'ai peur de ne pas y arriver.
Je crains de vivre cet échec très longtemps. :-(

J'espère que vous allez bien.

Audrey
06/12/2016 IAC1 01/02/2017IAC2 01/03/2017IAC3 9/03/2017 IAC 4 notpregnant
Début protocole Fiv1 sept 16 ovocytes ,transfert 30/09 ,testpositif 09/10 taux à 24 11/10 taux à 45 13/10 taux à 77 16/10 taux à 174 20/10 taux à 344 24/10 taux à 143, fin 31/10 taux à 9
Début protocole Fiv2 02/01 9 ovocytes,transfert 18/01,testpositif 27/01 taux à 15,29/01 taux à 7, fin
Tec28/03 notpregnant 06/04
Début protocole Fiv3 13/05 14 ovocytes,transfert 31/05 notpregnant
Tec05/09notpregnant 14/09
Début protocole Fiv4 30/10 9 ovocytes,transfert 12/11 notpregnant
23/04/19 IAC5
19/07/19 IAC6
Avatar du membre
bougmamine

Fivette novice
Messages : 13
Enregistré le : 08 novembre 2020
Mon centre de PMA : 51- Polyclinique de Courlancy (Reims)

Message non lu par bougmamine »

Bonjour à toutes,

Je me joins à vous car ce sujet me parle beaucoup. Fin de PMA, pas parce que c'est la fin de mes FIV, mais c'est un choix personnel. J'ai écouté mon corps qui ne pouvait plus accepter ces traitements, pourtant cela ne fera que 2 ans le mois prochain que je me suis décidée de faire appel à la PMA.
Au départ, on accepte le verdict de Monsieur, qui a des problèmes de morphologie de spermatozoïdes et moi SOPK et ovulation compliquée pour commencer les IAC en septembre 2018. On est confiant car le gyneco nous met en confiance. 1er echec. Déception mais qu'à cela ne tienne, on continue, la prochaine sera la bonne. Non, la prochaine est ratée car après l'insémination, j'ai fait une crise de sigmoïdite donc hospitalisée et tout. La confiance décline mais pas le rythme des piqûres, ni des rendez-vous, ni des promesses des gynécologues. Novembre 3e échec. On ne baisse pas les bras. Décembre, bizarre, plus de rendez-vous qu'à l'accoutumée. Les follicules ont du mal à grossir, mais au final, il y en a 3 de matures. Je peux faire l'IAC. En janvier, après les 2 semaines d'attente, je fais une prise de sang sans conviction et là miracle un petit positif. 48h plus tar, il avait plus que doubler. Je pouvais me rejouir, j'étais enceinte. pray :-D . Les jours passaient sans symptômes, sans douleurs jusqu'à des pertes de sang marrons légères. A la date de l'écho de controle, pas de sac dans l'utérus mais dans ma trompe droite. Grossesse extra-utérine. C'était la douche froide, la tristesse, le monde s'écroulait sous nous. J'ai du avoir une injection de methotrexate et attendre 5 mois pour voir la négativité. Pendant ce temps mon corps se reposait tout comme mon esprit. Nous étions parés pour la FIV, protocole plus lourd que les IAC. Juillet 2019, première FIV avec ponction de 10 follicules dont 3 matures et 2 J5. Mais ce fut un échec. 2ème fiv dans la foulée, mais mon corps ne supporte pas les injections, j'ai des douleurs, je prends du poids. Résultat FIV2 annulée car Hyperstimulation. FIV2 bis entamée après 2 mois de répit, mais après la ponction, tout a été détraqué. J'avais des règles qui ne coulaient plus bien qu'elles étaient là. Il me restait un J5 mais le confinement est apparu.
Ce n'est que le 2 novembre que j'ai fait mon TEC qui fut positif mais fausse couche.
Je vais écouter mon corps et ne lui ferait plus subir tous ces traitements. Peut-être qu'un miracle peut arriver.

Même si c'est la fin de la PMA pour moi, je peux quand même reconnaitre que ça m'a permit d'être enceinte 2 fois et de savoir que la machine fonctionne. :p

Voilà mon témoignage sur ce sujet
Avatar du membre
aude59

Fivette d'argent
Messages : 361
Enregistré le : 20 décembre 2016
Mon centre de PMA : 59- Centre PMA Saint Saulve Polyclinique du Parc

Message non lu par aude59 »

Bonjour,

J'espère que vous allez toutes bien.

Je reviens vers ce forum pour exprimer mes ressentis. J'en ai besoin. Cela ne résoudra pas ce que je ressens mais ce forum a toujours été si présent.

Hier ma nièce m'a annoncé sa deuxième grossesse. J'ai juste su dire félicitations même pas lui demander c'était pour quand , si elle n'était pas trop fatiguée...Je m'en veux énormément. Elle a 32 ans. Je devrais me réjouir mais égoïstement je pense encore à moi , à ce 2ème bébé que je n'ai pu avoir.
J'ai 44 ans je devrais tourner la page mais je n'y arrive pas.

Désolée pour ce message larmoyant.

Bonne journée à vous
06/12/2016 IAC1 01/02/2017IAC2 01/03/2017IAC3 9/03/2017 IAC 4 notpregnant
Début protocole Fiv1 sept 16 ovocytes ,transfert 30/09 ,testpositif 09/10 taux à 24 11/10 taux à 45 13/10 taux à 77 16/10 taux à 174 20/10 taux à 344 24/10 taux à 143, fin 31/10 taux à 9
Début protocole Fiv2 02/01 9 ovocytes,transfert 18/01,testpositif 27/01 taux à 15,29/01 taux à 7, fin
Tec28/03 notpregnant 06/04
Début protocole Fiv3 13/05 14 ovocytes,transfert 31/05 notpregnant
Tec05/09notpregnant 14/09
Début protocole Fiv4 30/10 9 ovocytes,transfert 12/11 notpregnant
23/04/19 IAC5
19/07/19 IAC6
Avatar du membre
Coutal

Fivette novice
Messages : 1
Enregistré le : 12 février 2020
Mon centre de PMA : 31- Hôpital Paule de Viguier (Toulouse)
Âge : 35

Message non lu par Coutal »

Bonjour Mesdames,

Je suis également dans une situation douloureuse actuellement,
Vous le lirez dans ma signature, on ne peut pas dire que notre "petit" parcours de presque 2 ans ait été très simple.
Nous vivons les montagnes russes émotionnelles ...

Mon mari et moi communiquons beaucoup et malgré cela, les échecs, les reports de transfert d'embryon et tous les évènements extérieurs sont très durs à encaisser.
C'est un vraiment processus de deuil à chaque fois.

Il faut accepter d'être mal, parce que c'est le cas, et ensuite avoir le courage de rebondir et d'y retourner.

Cette semaine, à l'annonce de l'arrêt de ma stimulation pour cause de la survenance d'un kyste mammaire, mon monde s'est littéralement écroulé ! J'ai complètement sombré : impossible de me raisonner, pleurs à gogo, difficultés de concentration au travail : c'était trop ! STOP !
Je décide de reprendre un suivi psychologique et cette semaine, mon docteur m'a proposé de me mettre en arrêt de travail.
Objectif : penser moins et canaliser ses émotions !

Notre décision n'est pas prise d'arrêter pour le moment la PMA mais je commence à comprendre où se trouvent mes limites ; elles ne sont pas loin ; le parcours ne durera pas 10 ans comme pour certaine.
C'est trop de souffrance psychologique, d'attente, d'espoir, de mise entre parenthèse, de chute lors des échecs !
Je n'ai pas assisté au mariage de mon propre frère des suites d'une ponction ovarienne ; à refaire aujourd'hui : je demanderai à passer sur les ponctions du mois suivant parce que le mariage de mon frère, je ne le revivrai pas une autre fois.

Ce que je trouve le plus difficile dans notre parcours, c'est de devoir continuer à y croire tout en devant se préparer à accepter une vie sans enfant. Cela crée chez moi une grande ambivalence et des amplitudes émotionnelles dévastatrices.

J'ai lu sur ce fil des témoignages et notamment un au sujet de témoins qui ont déjà un enfant et du mal à vivre l'arrêt de la PMA dans la recherche d'un 2nd enfant : perso, je n'ai pas eu la chance d'avoir d'enfant et oui, c'est probablement fantastique d'en avoir déjà un !
En revanche je pense sincèrement que le deuil d'un 2ème enfant n'est pas plus simple à faire que le deuil d'un 1er. Tu le veux du plus profond de tes entrailles dans tous les cas et ne pas réussir à concrétiser ce projet doit être bien difficile à vivre, il ne faut pas minimiser cette souffrance.

Je vois qu'il y a peu d'échange sur cette discussion, surtout des message déposés à la volée pour vider un peu de poids porté depuis très longtemps par chacune.
Je suis disposée à échanger avec celles qui le voudront !
Quelque soit la décision de chacune : sachez que vous êtes très très courageuses !
Salpingite : 2 trompes abimées - trompe droite ok, trompe gauche peu d'espoir
Suivi au centre de PMA depuis 01/2019
Miracle 05/2019 pregnant - GUE trompe droite - méthotrexate
Début FIV 1 - 09/2019 -> 4 embryons
Transfert frais J2 - 10/2019 pregnant -> fausse couche précoce novembre 2019
TEC 1 J2 - 06/2020 notpregnant
Miracle 09/2020 pregnant -> GUE trompe droite -> Ablation trompe
TEC 2 J5 - 12/2020 notpregnant
TEC 3 - 02/2021 - kyste mammaire - arrêt de la stimulation - examen à faire sur cycle naturel

A croire que le sort s'acharne ...
Avatar du membre
aude59

Fivette d'argent
Messages : 361
Enregistré le : 20 décembre 2016
Mon centre de PMA : 59- Centre PMA Saint Saulve Polyclinique du Parc

Message non lu par aude59 »

Coutal a écrit : 21 févr. 2021 à 18:33 Bonjour Mesdames,

Je suis également dans une situation douloureuse actuellement,
Vous le lirez dans ma signature, on ne peut pas dire que notre "petit" parcours de presque 2 ans ait été très simple.
Nous vivons les montagnes russes émotionnelles ...

Mon mari et moi communiquons beaucoup et malgré cela, les échecs, les reports de transfert d'embryon et tous les évènements extérieurs sont très durs à encaisser.
C'est un vraiment processus de deuil à chaque fois.

Il faut accepter d'être mal, parce que c'est le cas, et ensuite avoir le courage de rebondir et d'y retourner.

Cette semaine, à l'annonce de l'arrêt de ma stimulation pour cause de la survenance d'un kyste mammaire, mon monde s'est littéralement écroulé ! J'ai complètement sombré : impossible de me raisonner, pleurs à gogo, difficultés de concentration au travail : c'était trop ! STOP !
Je décide de reprendre un suivi psychologique et cette semaine, mon docteur m'a proposé de me mettre en arrêt de travail.
Objectif : penser moins et canaliser ses émotions !

Notre décision n'est pas prise d'arrêter pour le moment la PMA mais je commence à comprendre où se trouvent mes limites ; elles ne sont pas loin ; le parcours ne durera pas 10 ans comme pour certaine.
C'est trop de souffrance psychologique, d'attente, d'espoir, de mise entre parenthèse, de chute lors des échecs !
Je n'ai pas assisté au mariage de mon propre frère des suites d'une ponction ovarienne ; à refaire aujourd'hui : je demanderai à passer sur les ponctions du mois suivant parce que le mariage de mon frère, je ne le revivrai pas une autre fois.

Ce que je trouve le plus difficile dans notre parcours, c'est de devoir continuer à y croire tout en devant se préparer à accepter une vie sans enfant. Cela crée chez moi une grande ambivalence et des amplitudes émotionnelles dévastatrices.

J'ai lu sur ce fil des témoignages et notamment un au sujet de témoins qui ont déjà un enfant et du mal à vivre l'arrêt de la PMA dans la recherche d'un 2nd enfant : perso, je n'ai pas eu la chance d'avoir d'enfant et oui, c'est probablement fantastique d'en avoir déjà un !
En revanche je pense sincèrement que le deuil d'un 2ème enfant n'est pas plus simple à faire que le deuil d'un 1er. Tu le veux du plus profond de tes entrailles dans tous les cas et ne pas réussir à concrétiser ce projet doit être bien difficile à vivre, il ne faut pas minimiser cette souffrance.

Je vois qu'il y a peu d'échange sur cette discussion, surtout des message déposés à la volée pour vider un peu de poids porté depuis très longtemps par chacune.
Je suis disposée à échanger avec celles qui le voudront !
Quelque soit la décision de chacune : sachez que vous êtes très très courageuses !
Bonjour,

Votre message m'a beaucoup touchée.

Je ne peux que vous souhaitez le meilleur. C'est vrai j'ai le bonheur d'avoir une fille venue naturellement : 10 ans cette année. L'échec est toujours si difficile pour ce deuxième enfant. Je n'ai pas su reprendre de contraceptif pas par espoir de tomber enceinte car je me dis qu'à 44 ans je dois être "sérieuse" mais parce que ce serait MOI qui mettrait un terme en tout... Enfin c'est compliqué... Certains me diront que c'est parce que j'espère encore. Si demain la ménopause était là , ça ne serait pas de ma faute. Tout est cela est encore confus et douloureux. Et le fait que c'était une infertilité non expliquée n'a pas aidé.

Bon courage à vous

Audrey
06/12/2016 IAC1 01/02/2017IAC2 01/03/2017IAC3 9/03/2017 IAC 4 notpregnant
Début protocole Fiv1 sept 16 ovocytes ,transfert 30/09 ,testpositif 09/10 taux à 24 11/10 taux à 45 13/10 taux à 77 16/10 taux à 174 20/10 taux à 344 24/10 taux à 143, fin 31/10 taux à 9
Début protocole Fiv2 02/01 9 ovocytes,transfert 18/01,testpositif 27/01 taux à 15,29/01 taux à 7, fin
Tec28/03 notpregnant 06/04
Début protocole Fiv3 13/05 14 ovocytes,transfert 31/05 notpregnant
Tec05/09notpregnant 14/09
Début protocole Fiv4 30/10 9 ovocytes,transfert 12/11 notpregnant
23/04/19 IAC5
19/07/19 IAC6
Avatar du membre
lili629

Fivette de diamant
Messages : 1169
Enregistré le : 30 décembre 2016
Mon centre de PMA : 59- Hôpital Jeanne de Flandre (Lille)
Âge : 31

Message non lu par lili629 »

Bonjour à toutes.

Je passais par ici et mon témoignage ne vous apportera peut être pas grand chose mais je tiens à le faire si ça peut vous aider ne serait ce qu’un tout petit peu!

J’ai eu un cancer à 17 ans. Ce cancer m’a fait perdre ma fertilité. J’en voulais à la terre entière de ne pas entendre ma souffrance. Comme si c’était le prix à payer. Combien de fois ai-je entendu « tu es en vie c’est le principal! D’autres n’ont pas la chance de s’en sortir ne te plains pas! ». Mais qui a 20 ans peut encaisser le choc d’une stérilité!

J’ai mis longtemps à comprendre qu’exiger de mon corps ce qu’il ne pouvait pas me donner n’agrandissait que le vide en moi. Un trou tellement profond donc je pensais à chaque fois qu’il ne pouvait l’être plus et qui pourtant l’était.

Et je refusais d’avoir de l’aide parce que j’étais forte et que quoiqu’il arrive je réussirai à avoir mon bébé. La vie ne me prendrait pas ça. Je serai maman quelqu’en soit le prix.

Personne ne connaissait ma souffrance. La douleur d’apprendre une grossesse d’une amie d’un couple dans la famille. Seul mon mari séchait mes larmes parfois inexpliquées en pleine nuit.

Puis un jour j’ai décidé de faire une séance de yoga parce que j’ai littéralement explosé après un échec. Nous avons eu recours au don d’ovocytes en France. J’ai toléré en souriant que la donneuse se trompe dans son traitement et que ce soit reporté d’un mois. Puis nous avons obtenu 2 embryons à j2 qui n’ont pas tenu. L’annonce de ce négatif a été dévastateur. Le trou au fond de ma poitrine n’avait plus de fond. Ma douleur était si profonde que j’avais besoin d’avoir mal physiquement. Alors j’ai frappé encore et encore dans les murs dans les portes et mon mari est arrivé et là je me suis effondrée. J’ai hurlé que je voulais mourir. Que cette douleur n’était plus supportable. Je ne comprenais plus pourquoi la vie s’acharnait autant sur moi!
La veille de ce négatif j’ai vu la cousine de mon mari qui avait un bébé, j’ai mangé chez mon frère et j’ai assisté à un apéro familial. Pas une larme versée. Personne n’a rien vu. Faire semblant c’était ma spécialité. Et pourtant j’avais tellement mal. Je me sentais vide. Comme si plus rien n’importait.

Alors voilà comment je suis arrivée à ce cours de yoga. Après des semaines de larmes de cauchemars de nonchalance, j’ai choisi d’aller voir cette dame. Après un exercice qui me semblait totalement désuet de sens j’ai du « remercier mon bas ventre » de quelque chose qu’il avait fait pour moi.
Alors entre la malformation utérine et ce corps qui ne parvenait pas à me donner ce que je souhaitais je ne savais de quoi le remercier.

Après un temps d’attente je me suis effondrée. J’ai pleuré comme je n’avais jamais pleuré. Impossible de m’arrêter. J’en voulais à une partie de mon corps qui avait finalement fait comme tout le reste supporter les traitements.

Après cette séance je me suis relevée. Et j’ai avancé. J’ai accepté d’avoir mal, accepté que parfois ça ne marchait pas comme prévu.
J’ai aussi accepté de montrer ma souffrance à plus de monde ( surtout des amis très proches).

Et j’ai parlé de mon parcours. J’ai raconté mon histoire. Oui j’avais eu un cancer et oui j’étais stérile mais ma vie ne se résumait pas qu’à cela. J’étais aussi une enseignante investie une femme amoureuse et en bonne santé j’avais des amies des proches et l’envie de vivre.

Je sais ô combien ce parcours est dévastateur. Moralement physiquement émotionnellement et pour le couple. Mais toutes ces choses sont aussi celles qui vous sauveront qui vous aideront et qui vous amèneront au bout.

J’ai finalement trouvé la gynécologue qu’il me fallait et je suis partie à l’étranger.
J’ai eu mon bébé et je suis aujourd’hui enceinte naturellement d’un cadeau de la vie.

Je suis passée par des émotions qui sont aujourd’hui les votres. J’ai vécu votre incertitude votre désarroi et votre peine. Ne vous forcez pas à aller où vous n’avez pas envie. N’hésitez pas à demander d’autres avis et surtout écoutez vous et faites vous confiance.

J’espère que cela vous aidera un peu.

Bonne nuit à toutes.
décembre 2013 FIV 1 avec ovocyte congelé notpregnant
juillet 2016 ablation paroi utérine
Mai 2017. Ménopause précoce AMH catastrophique orientation vers le don
16/02 Fivdo en France ——
rendez-vous le 24/04 à Ivi Barcelone
29-11 donneuse trouvée.
14/01 transfert d’un j5 top qualité !!
4 super j6 au congel !!
prise de sang 25/01 testpositif
Tout va bien. Notre petit :boy: se porte à merveille.

Image

Un bébé couette miracle s’est niché. Il arrivera le 29 juillet 2021 nuitamour natte cigbleu