Deuil et PMA

Répondre
Avatar du membre
Trotro88

Fivette novice
Messages : 15
Enregistré le : 14 janvier 2020
Mon centre de PMA : Belgique
Centre étranger : Erasme

Deuil et PMA

Message non lu par Trotro88 »

Bonjour à tout le monde!

J’ai fait trois iad negatives. Avec un médecin hyper confiant qui me dit que tout est en place pour que ca fonctionne bien. Il m’a dit qu’en une ou deux fois on y serait sans problème.

Ici trois échecs. Toujours pas de traitement.

Le truc c’est qu’il m’a fallu 4 ans pour obtenir un accord concernant ma demande. C’est long 4 ans. Le motif? Trop jeune pour prendre la decision d’être maman solo. A 27 ans on ne choisit pas le celibat. Il faut essayer la vie de couple.

Ma demande a été acceptee en aout 2019. J’ai 31 ans.

Mais en septembre 2019, papa entre en soins palliatifs. Il y décède 16 jours plus tard, le 19 septembre.

Je suis tellement triste a l’idee qu’il ne connaisse jamais mon enfant. Je suis tellement en colère parce que si ma demande avait été acceptee il y a 4 ans, il l’aurait peut être connu!

J’y pense souvent.

J’ai commencé mes iad en novembre.

Novembre decembre et début janvier, negatif.

Je n’ai pas osé dire ma situation au médecin de peur que ma demande soit remise en question.

Mais là ca ne marche pas et je me demande...
Devrais-je expliquer tout ça? Est ce que cela compte vraiment? Le psychologique entre t il en jeu à ce point?

Je dois appeler l’hopital demain matin, j’envisage d’en parler.

Merci pour vos retours
Projet de maman solo! Pas de difficulté a priori, mais passé de kystes ovariens et présence de lésions utérines inexpliquées.

1ère iad sans traitement en novembre 2019-> échec
2ème iad sans traitement en decembre 2019 -> échec
3ème iad sans traitement début janvier 2020-> échec

Mise en pause psychologique et reprise a priori en février 2020!

Avatar du membre
Paulie

Fivette d'argent
Messages : 335
Enregistré le : 01 septembre 2019
Mon centre de PMA : 34- Polyclinique St Roch (Montpellier)

Message non lu par Paulie »

Trotro88 a écrit :
16 janv. 2020 à 22:33
Bonjour à tout le monde!

J’ai fait trois iad negatives. Avec un médecin hyper confiant qui me dit que tout est en place pour que ca fonctionne bien. Il m’a dit qu’en une ou deux fois on y serait sans problème.

Ici trois échecs. Toujours pas de traitement.

Le truc c’est qu’il m’a fallu 4 ans pour obtenir un accord concernant ma demande. C’est long 4 ans. Le motif? Trop jeune pour prendre la decision d’être maman solo. A 27 ans on ne choisit pas le celibat. Il faut essayer la vie de couple.

Ma demande a été acceptee en aout 2019. J’ai 31 ans.

Mais en septembre 2019, papa entre en soins palliatifs. Il y décède 16 jours plus tard, le 19 septembre.

Je suis tellement triste a l’idee qu’il ne connaisse jamais mon enfant. Je suis tellement en colère parce que si ma demande avait été acceptee il y a 4 ans, il l’aurait peut être connu!

J’y pense souvent.

J’ai commencé mes iad en novembre.

Novembre decembre et début janvier, negatif.

Je n’ai pas osé dire ma situation au médecin de peur que ma demande soit remise en question.

Mais là ca ne marche pas et je me demande...
Devrais-je expliquer tout ça? Est ce que cela compte vraiment? Le psychologique entre t il en jeu à ce point?

Je dois appeler l’hopital demain matin, j’envisage d’en parler.

Merci pour vos retours
bonjour trotro, je suis sincèrement désolée et te présente toutes mes condoléances pour le deuil bien difficile que tu traverses.
Je pense effectivement que notre anxiété et les non dits peuvent heurter notre bien être, et je comprends que tu aies du mal a expliquer ton parcours au médecin, toutes tes peurs sont légitimes.
Tu te sentiras sans doute mieux en osant en parler, ça prends du temps parfois..

C'est difficile de trouver les bons mots et je m'excuse si je suis un peu maladroite, je pense bien a toi et te souhaite la sérénités que tu mérites floower
endometriose
4 ans d'essaie
fiv et transfert en février 2019 testpositif mais perte du bébé a 5 mois de grossesse après de grosses complications
novembre 2019 transfert embryon congelé notpregnant ,

à partir du 20 Janvier 2020 nous repartons en Fiv fingers
Le 10 février 2020 ponction 17 ovocytes fingers
Le 15 février 2020 transfert d'un j5 blastocyste fingers
Prise de sang le 25 février pray

Je vous souhaite à toutes le meilleur pour cette année treefle

Avatar du membre
SoFrench

Fivette fidèle
Messages : 52
Enregistré le : 02 janvier 2020
Mon centre de PMA : Belgique
Centre étranger : UZ Jette (Bxl)

Message non lu par SoFrench »

Bonjour,

Tout d'abord, toutes mes condoléances pour la perte de ton Papa.
Si tu ressens l'envie d'en parler au médecin, je pense qu'il ne faut pas hésiter.

Mais je pense aussi que cette colère et cette déception de ton Papa qui ne connaîtra jamais ton enfant est quelque chose de profond, qui ne se guérira pas "juste" en en discutant avec le gynécologue PMA (qui, malheureusement, ne prendra peut-être pas le temps de bien t'écouter). As-tu envisagé de consulter un.e psy pour discuter de cela ? Quelque part, c'est également un deuil à faire, celui de la rencontre entre ton Papa et ton enfant... Lors de ma 1ère grossesse, mes parents se sont séparés, je lai très mal vécu, je n'arrivais pas du tout à gérer mes émotions, je pleurais beaucoup, dormais mal et culpabilisais en plus à l'idée que mon bébé pourrait penser que je suis triste à cause de lui. J'ai décidé d'aller en discuter avec une psy, et ça m'a beaucoup apaisée en quelques séances. Enfin voilà, je ne veux te pousser à rien, mais on sent beaucoup de douleur dans ton message (ce qui est bien normal, ce que tu as vécu et vis n'est pas évident du tout) et je pense qu'il serait sain que tu puisses l'apprivoiser.
35 ans tous les 2
BB1 conçu naturellement en 2014
Difficultés pour tomber enceinte + fausses couches => redirigés en PMA début 2019
Moi : ràs hormis une endométrite chronique, traitée en novembre 2019 Lui : OATS
FIV 1 en décembre 2019 - Ponction de 12 ovocytes le 25/12, 11 fécondés, 1 transféré le 30/12 + 4 congelés - prise de sang le 10/01 : taux à 550, 17/01 taux à 7300. échographie le 03/02 : un coeur qui bat multiheart Prochain rendez-vous gynécologue le 21/02.

Avatar du membre
Trotro88

Fivette novice
Messages : 15
Enregistré le : 14 janvier 2020
Mon centre de PMA : Belgique
Centre étranger : Erasme

Message non lu par Trotro88 »

Merci beaucoup pour vos réponses bienveillantes.

Aucune maladresse, au contraire.

J’a discuté avec une infirmière ce matin. Elle m’a suggéré un suivi également. Le suivi est en cours et je pense que je vais attendre Février pour la prochaine iad. Je laisse passer un mois.

Je vois depuis début janvier une psychologue spécialisé en PMA qui m’a conseillé d’associer a son travail un suivi chez une kinésiologue. Elle pense que mon côté très cérébral et mon besoin de contrôle joue en ma défaveur et pense qu’un travail sur le lacher prise et sur le contact corps serait important pour le deuil d’une part, et pour les réussites des iad d’autre part. Je vais donc prendre un mois au moins pour travailler tout ça.

Merci beaucoup. Vos retours m’aident énormément . C’est vrai que le troisième échec a été particulièrement difficile à encaisser.

Je vais prendre le temps d’un peu de recul.
Projet de maman solo! Pas de difficulté a priori, mais passé de kystes ovariens et présence de lésions utérines inexpliquées.

1ère iad sans traitement en novembre 2019-> échec
2ème iad sans traitement en decembre 2019 -> échec
3ème iad sans traitement début janvier 2020-> échec

Mise en pause psychologique et reprise a priori en février 2020!

Avatar du membre
nina8067

Fivette novice
Messages : 24
Enregistré le : 28 avril 2019
Mon centre de PMA : Espagne
Centre étranger : IVI barcelone

Message non lu par nina8067 »

Hello,

Sncèrement toutes mes condoléances pour ton papa.

Mon expérience me dit de ne pas croire aux racontars psychologiques. C'est un peu facile de culpabiliser les gens! On m'a faite la même... Après 2 IAD dont 1 se terminant en grossesse extra-utérine ( c'est peut être que vous étiez trop stressée car votre maman a été internée hypothèse qu'a osé formuler une connasse de gyneco les autres médecins et specialistes m'ont juste dit faute à pas de chance, 1 FIV avec 1 transfert - et 1 transfert + qui finit en fausse couche précoce ( possible que c'est parce que vous êtes trop grosse IMC à 29 et trop dans le controle) pour les autres médecins faute à pas de chance, une stimulation FIV qui n'aboutit pas ( problème psy ???), stimulation d'après qui marche super 10 follicules 4 ovocytes ( ah ben en fait on pense que vous avez un problème d 'insuffisance ovarienne ben tiens là c'est plus psy ) ERA OK Matrice Lab ah tiens faut que vous preniez du lovenox avant le transfert et après, don d'embryon pas de chance ça s'accroche pas ( trop stressée pas assez à l'aise avec son corps hypothèse d'une naturopathe, d'un sophrologue etc...) test KIR HLAC (fait plutôt contre l'avis du médecin oh surprise votre corps n'accepte pas n'importe quel donneur), double don (ovocyte et sperme avec donneurs adaptés et protocoles matricelab) dans un contexte psychologique catastrophique. Et oh surprise enceinte de 3 mois et 1 semaine aujourd'hui.

Ma conclusion c'est bien facile et pratique pour les toubibs de dire que c'est psychologique!!! C'est hyper culpabilisant pour les patients. Si on en vient à la PMA ca peut être dans un premier temps pour un problème sociétal ( ben oui pas de mec ) mais il ne faut pas qu'ils oublient de chercher les causes médicales après plusieurs échecs plutôt que de chercher des explications psychologiques foireuses.

Avatar du membre
Trotro88

Fivette novice
Messages : 15
Enregistré le : 14 janvier 2020
Mon centre de PMA : Belgique
Centre étranger : Erasme

Message non lu par Trotro88 »

Nina 8067,

Merci beaucoup!

Oui ca me fait culpabiliser que ca echoue et qu’on me dit : « t’y penses trop », « faudra être moins stressee la prochaine fois », « c’est peut être pas la periode idéale pour toi »,...

Alors merci! Disons que ca m’enleve la pression sur ce facteur auquel je ne peux pas grand chose.

Je ne connais pas l’examen qui t’a fait découvrir que tu n’acceptais mas n’importe quel donneur. Il consiste en quoi? Tu l’as fait avec un gyneco ou alors c’est un test qui peut être fait avec ton generaliste?
Projet de maman solo! Pas de difficulté a priori, mais passé de kystes ovariens et présence de lésions utérines inexpliquées.

1ère iad sans traitement en novembre 2019-> échec
2ème iad sans traitement en decembre 2019 -> échec
3ème iad sans traitement début janvier 2020-> échec

Mise en pause psychologique et reprise a priori en février 2020!

Avatar du membre
nina8067

Fivette novice
Messages : 24
Enregistré le : 28 avril 2019
Mon centre de PMA : Espagne
Centre étranger : IVI barcelone

Message non lu par nina8067 »

C'est un test qui est proposé par certaines cliniques espagnoles... une prise de sang en France et envoi dans un labo espagnol. Le test est relativement accessible moins de 200€ de mémoire mais la logistique est casse pieds à mettre en place. Les analyses ne sont pas faites en France.

Avatar du membre
Trotro88

Fivette novice
Messages : 15
Enregistré le : 14 janvier 2020
Mon centre de PMA : Belgique
Centre étranger : Erasme

Message non lu par Trotro88 »

Merci beaucoup! Je vais voir si ce test existe en Belgique et si pas regarder pour les démarches pour des analyses en espagne alors!

Merci!
Projet de maman solo! Pas de difficulté a priori, mais passé de kystes ovariens et présence de lésions utérines inexpliquées.

1ère iad sans traitement en novembre 2019-> échec
2ème iad sans traitement en decembre 2019 -> échec
3ème iad sans traitement début janvier 2020-> échec

Mise en pause psychologique et reprise a priori en février 2020!

Avatar du membre
SoFrench

Fivette fidèle
Messages : 52
Enregistré le : 02 janvier 2020
Mon centre de PMA : Belgique
Centre étranger : UZ Jette (Bxl)

Message non lu par SoFrench »

Je pense qu'il ne faut effectivement pas remettre tout sur le psychologique, et que ça peut être culpabilisant.
Cela étant dit, la PMA est déjà un parcours compliqué physiquement et psychologiquement quand on est en couple, donc je pense que seule et dans la tristesse d'un deuil, c'est encore plus difficile. Et parfois, prendre un mois de pause pour panser ses plaies avant de retourner au combat peut être une bonne idée, même si en PMA on n'a généralement pas trop envie de faire de pause, d'attendre encore un mois de plus alors que si on est là, c'est qu'on a déjà attendu bien trop longtemps.

Courage à toi en tout cas, et bonne reconnection avec ton corps ! Prends bien soin de toi.
35 ans tous les 2
BB1 conçu naturellement en 2014
Difficultés pour tomber enceinte + fausses couches => redirigés en PMA début 2019
Moi : ràs hormis une endométrite chronique, traitée en novembre 2019 Lui : OATS
FIV 1 en décembre 2019 - Ponction de 12 ovocytes le 25/12, 11 fécondés, 1 transféré le 30/12 + 4 congelés - prise de sang le 10/01 : taux à 550, 17/01 taux à 7300. échographie le 03/02 : un coeur qui bat multiheart Prochain rendez-vous gynécologue le 21/02.