Iac suivie en Suisse?

Répondre
Avatar du membre
louloute18

Fivette novice
Messages : 2
Enregistré le : 12 octobre 2017
Mon centre de PMA : Suisse

Iac suivie en Suisse?

Message non lu par louloute18 » 12 oct. 2017 à 14:51

Bonjour les filles,

Je me demandais s'il y avait des filles de Suisse ici? je cherchais un forum où je pouvais partager mon expérience des stimulations ovariennes et des IAC et je suis tombée sur celui-ci qui a l'air très correct.

En suisse, le sujet est malheureusement assez tabou, je constate qu'en France ça l'est beaucoup moins ce qui est réjouissant. Pour les présentations, j'ai donc fait 3 mois de stimulation ovarienne et 1IAC qui se sont tous soldés par des échecs.
Mon homme n'a pas de souci, moi j'ai un taux AMH bas pour mon âge, mais un taux FSH tout a fait normal donc les spécialistes ne prennent donc pas trop en compte mon AMH basse, apparemment mon ovaire droit serait plus petit ce qui explique cela..

Bon ça n'empêche pas qu'on galère pour avoir un enfant malgré leur beau discours et je ne suis plus toute jeune non plus..

Avatar du membre
sassa83

Fivette fidèle
Messages : 84
Enregistré le : 03 novembre 2017
Mon centre de PMA : Suisse

Message non lu par sassa83 » 10 nov. 2017 à 11:22

Hello,

Moi je viens de suisse aussi.

Chez nous le problème c est mon mari mais après 5inséminations je me dis que j ai peut être aussi un soucis mais personne ne s alarme donc on est partit pour la 6ème tentative..... fingers

C est vrai qu'en suisse c est assé tabou et de nature discrète je n'ose pas trop en parler autour de moi je préfère me confier à des étrangères.
Moi RAS
Lui Azoospermie
IAD no 5 notpregnant
IAD no 6 notpregnant

Départ pour la FIV en 2018 pray

treefle zeen muuscle

Avatar du membre
babe1422

Fivette fidèle
Messages : 69
Enregistré le : 06 novembre 2017
Mon centre de PMA : 38- Clinique Oriade Belledonne (Saint-Martin-d'Hères)

Message non lu par babe1422 » 11 nov. 2017 à 18:45

Coucou

Moi aussi je vie en Suisse mais ma FIV (ponction + transfert) sur Grenoble dans une clinique.

Pour ce qui est du suivi, je le fais chez nous (en 🇨🇭) depuis le 02.11.17 avec beaucoup de mal d’ailleurs étant donné que mon gynécologue suisse a pris sa retraite juste après mon ablation de trompe).

J’ai dû batailler comme une diable pour trouver un gynécologue « ouvert » qui acceptait de faire le suivi prise de sang + écho surveillance.

Pour la petite histoire, vendredi 10.11.17 je devais faire une écho + prise de sang et comme le gynécologue qui m’avait fait les deux premières écho était absent, la secrétaire me donne rendez-vous avec un autre médecin.

Le jour J, réveil à 4h45, je fais 110km de route, je me pointe au cabinet à 7h05, ce médecin me reçoit et quand je lui dis pourquoi je suis là et bien l’ENORMITÉ du jour, il N’EST PAS gynécologue et il n’a jamais fait d’écho endo-vaginal !!!

Du coup, je n’ai pas eu d’échographie, je ne sais pas où j’en suis au niveau de la croissance des follicules.

Dans cette galère, j’ai bataillé pour trouver un labo près de mon job qui était OK de me faire une prise de sang en URGENCE histoire de voir où j’en étais au niveau des hormones progestérone, LH, ect... à 7h48, j’ai trouvé et la prise de sang a été faite et c’est bientôt l’heure pour moi de commencer le boulot à 8h30. Juste avant d’entrer dans l’immeuble de mon job, j’appelle la PMA pour expliquer ce qui m’était arrivé.

À 14h00 la PMA en France commence à téléphoner pour avoir au moins les résultats de la prise de sang afin de régler mes piqûres et bien le labo a pris son temps car malgré mes harcèlements téléphoniques, ils ne m’ont faxé les résultats qu’à 16h30... je continue les piqûres avec le même dosage et on m’a ajouté une autre piqûre. Je sent de plus en plus mes ovaires travailler sans savoir vraiment ce qu’il se passe à l’intérieur...

OUI, LE SUIVI N’EST PAS SIMPLE

Courage à toutes celles qui sont dans ce parcours