AVIS FIVDO à St Sébatian et à Bilbao

Avatar du membre
Lincée

Fivette novice
Messages : 11
Enregistré le : 05 décembre 2018
Mon centre de PMA : 37- Pôle Santé Léonard De Vinci (Chambray-lès-Tours)
Âge : 41

AVIS FIVDO à St Sébatian et à Bilbao

Message non lu par Lincée » 05 déc. 2018 à 15:06

Bonjour,

Avec mon homme nous avons décidé de nous lancer dans l'aventure don d'ovocytes en Espagne. Nous avons décidé de tenter notre chance soit à St Sébastian soit à Bilbao, ces 2 villes étant les plus proches de la France. Nous avons consulté leurs sites internet mais je trouve qu'il n'y a rien de mieux que l'avis de personnes ayant déjà vécu l'expérience.

Pouvez-vous nous guider ? Qualité de l'accueil, tarifs, vos témoignages sont supers importants.
Merci d'avance à celles qui prendrons le temps de nous répondre.

Avatar du membre
lylia

Fivette novice
Messages : 7
Enregistré le : 27 novembre 2018
Mon centre de PMA : 63- Clinique La Chataigneraie (Beaumont)
Centre étranger : IVI

Message non lu par lylia » 11 déc. 2018 à 23:21

Bonjour Lincée,
Nous sommes passés par une FIV DO avec IVI à Bilbao, nous avons été pris en charge par le docteur Albisu
Pour l'accueil et l'écoute, c'est très personnel et dépend du vécu de chacun, et nous avons déjà été blindés par un parcours FIV en France, donc nous n'avions pas d'attentes particulières.
La 1ère consultation se fait à San Sébastian, mais pour la suite du traitement vous devrez vous rendre Bilbao, donc à une heure de route. Les bureaux de San Sebastian sont à dimension humaine, en revanche à Bilbao il s'agit d'une structure importante et effectivement on peut avoir l'impression d'être un numéro parmi d'autres, même si nous n'avons pas eu à nous plaindre de notre prise en charge.
Comme Ivi laisse la possibilité d'avoir des ovocytes vitrifiés, le don est plus facile à planifier (les transferts s'effectuent 5 jours après fécondation). La donneuse est choisie en fonction de votre phénotype, que vous allez renseigner lors de votre première consultation. Comme nos caractéristiques physiques n'avaient pas de particularité (chatains, yeux marrons, taille moyenne...) la donneuse a été trouvée relativement rapidement, et le transfert a été fait deux mois plus tard
Un lien est fait entre vous et l'équipe médicale par des coordinatrices, qui sont assez réactives, même si la barrière de la langue et des incompréhensions peuvent survenir, et avec parfois plusieurs interlocutrices qui se succèdent.
Le transfert d'embryon s'effectue en bloc opératoire, ce qui nous a surpris et amusés aussi. Nous avons pris la route à l'issue du transfert, 7 heures de trajet pour le retour.
Sinon au niveau des coûts il me semble que c'était de l'ordre de 6000 euros (mais je dois avouer qu'après plusieurs Fiv faites en France après l'échéance des 43 ans, donc à nos frais, nous avons arrêté de compter...).
Nous avons eu de la chance, puisque le premier transfert a été le bon, de mémoire s'il avait fallu un nouveau transfert c'était autour de 950 euros pour une 2ème tentative. De toute manière, toutes les informations sont communiquées au préalable et à part les aléas médicaux, il n'y a pas de surprise.
Bonne continuation dans ce beau projet

Avatar du membre
Lincée

Fivette novice
Messages : 11
Enregistré le : 05 décembre 2018
Mon centre de PMA : 37- Pôle Santé Léonard De Vinci (Chambray-lès-Tours)
Âge : 41

Message non lu par Lincée » 12 déc. 2018 à 17:45

Bonjour Lilya,

Merci beaucoup pour ta réponse c’est très rassurant. J avais lu quelque part que de faire une fiv do avec ovule vitrifié amenuisait les chances maïs apparemment non.

Nous allons prendre le 1er rendez-vous et commencer cette nouvelle aventure!!!

c'est très stressant on a toujours cette peur de l échec. On verra bien....

Avatar du membre
lylia

Fivette novice
Messages : 7
Enregistré le : 27 novembre 2018
Mon centre de PMA : 63- Clinique La Chataigneraie (Beaumont)
Centre étranger : IVI

Message non lu par lylia » 12 déc. 2018 à 22:45

Bonjour Lincee
Non, pas du tout, la vitrification n'a pas l'air de poser de difficulté. Ivi est, tout comme d'autres cliniques, une structure très sérieuse
Quant à ta peur de l'échec, je la comprends tout à fait, on a envie de se blinder, mais le don d'ovocytes peut être une solution, surtout pour une réserve ovarienne diminuée, ce qui était mon cas.
S'agissant du coût je crois que j'ai été un peu légère, je viens de regarder mes archives et on se rapproche des 7 000 euros.
N'hésite pas si tu as des interrogations, je me souviens que c'était un peu compliqué au début, surtout pour coordonner les prescriptions d'Ivi avec les rendez-vous gynécologue en France, mais rien d'insurmontable

Avatar du membre
Lincée

Fivette novice
Messages : 11
Enregistré le : 05 décembre 2018
Mon centre de PMA : 37- Pôle Santé Léonard De Vinci (Chambray-lès-Tours)
Âge : 41

Message non lu par Lincée » 13 déc. 2018 à 18:51

Merci beaucoup pour toutes ces explications ça aide vraiment. On va prendre rendez-vous chez IVI et je vais prendre rendez-vous avec mon médecin qui me suivait pour ma dernier tentative de fiv. Elle m a dit qu elle nous expliquerai tout ça. Je sais que je peux compter sur elle pour nous accompagner aussi.

A bientôt

Avatar du membre
belavita

Fivette novice
Messages : 6
Enregistré le : 31 décembre 2018
Mon centre de PMA : Espagne
Centre étranger : IVI Bilbao
Âge : 41

Message non lu par belavita » 04 janv. 2019 à 16:06

Bonjour les filles !

Connaissez vous un bon médecin à la clinique IVI de Bilbao ? (qui entre autre parle bien le français et qui est bienveillant et humain)
Faut il faire des examens spéciaux ?

Merci de votre aide,
:-P :-P
2014 FIV, 2 transferts notpregnant
2017 FIV, 1 transfert notpregnant
Adénomyose
FIVDO IVI Bilbao zeen

Avatar du membre
lylia

Fivette novice
Messages : 7
Enregistré le : 27 novembre 2018
Mon centre de PMA : 63- Clinique La Chataigneraie (Beaumont)
Centre étranger : IVI

Message non lu par lylia » 05 janv. 2019 à 22:37

Bonjour Belavita
Personnellement j'avais vu le docteur Albisu, j'avais un bon contact mais elle ne maîtrise pas très bien la langue française ; je pense qu'il ne faut pas avoir trop d'attentes pour un accompagnement humain : je n'ai vu le médecin qu'une seule fois, après nous avons été dirigés sur Bilbao pour le transfert et là c'est une prise en charge à un rythme plutôt cadencé : la salle d'attente est bondée, les coordinatrices, qui sont chargées de communiquer les prescriptions du médecin, ou de répondre à tes questions, sont très sollicitées, et même si la communication se fait malgré tout, c'est parfois de manière irrégulière et impersonnelle. Sans compter que la barrière de la langue (je ne parle pas espagnol!) en a remis une couche....
S'agissant du suivi de grossesse, je suis tombée enceinte à 45 ans, et je n'ai pas eu de suivi particulier, à part sur la fin (un peu d'hypertension) et j'ai accouché par voie basse.En revanche j'ai cru comprendre qu'un examen cardio pouvait être opportun ;je fais pas mal de sport et je ne l'ai pas effectué.

Avatar du membre
belavita

Fivette novice
Messages : 6
Enregistré le : 31 décembre 2018
Mon centre de PMA : Espagne
Centre étranger : IVI Bilbao
Âge : 41

Message non lu par belavita » 06 janv. 2019 à 12:11

Bonjour Lylia,

Merci pour ton message.
félicitations pour ta grossesse réussie ! c'était ton 1er ? c'était une fiv do ? une fille? un garçon ?
Moi aussi je suis plutôt sportive et active, je ne fume pas et n'ai pas de problème particulier de santé ..
2014 FIV, 2 transferts notpregnant
2017 FIV, 1 transfert notpregnant
Adénomyose
FIVDO IVI Bilbao zeen

Avatar du membre
lylia

Fivette novice
Messages : 7
Enregistré le : 27 novembre 2018
Mon centre de PMA : 63- Clinique La Chataigneraie (Beaumont)
Centre étranger : IVI

Message non lu par lylia » 07 janv. 2019 à 21:29

Bonjour Belavita
Oui c'était mon premier bébé, une Fiv Do après un parcours de FIV "classique" (mon gynécologue nous a suivis sans difficulté dans ce projet), et nous sommes parents maintenant d'un petit gars, âgé de 1 ans déjà, et tout s'est très bien passé.
J'ai arrêté le footing au 3e mois pour me mettre au vélo élliptique, j'ai pu en faire tout doux jusqu'au 6eme mais j'étais plus fatiguée, et je me suis contentée d'un peu de marche.
Comme toi je suis en bonne santé, à part le suivi en fonction des complications liées à l'âge, au diabète gestationnel et à l'hypertension, il n'y a pas eu de difficulté. Après l'accouchement je n'ai pas été épuisée non plus : j'ai tellement attendu ce bébé que, finalement, le fait de se lever la nuit n'était pas une contrainte insurmontable, j'ai profité de chaque instant (sauf, soyons franches, des coliques dont je me serais bien passée!) et j'ai repris mon travail à son 3e mois et il a fait ses nuit à 4...
Bref tout ceci pour te dire que, moi qui m'inquiétais eu égard à mon âge, au regard des autres aussi, je le vis très bien. Notre mode de vie est plutôt dynamique, et passé la quarantaine on n'a souvent plus à se positionner au plan professionnel et personnel, ce qui fait que l'on se consacre pleinement à son enfant.
Alors, si j'ai un conseil à te donner : fonce !

Avatar du membre
belavita

Fivette novice
Messages : 6
Enregistré le : 31 décembre 2018
Mon centre de PMA : Espagne
Centre étranger : IVI Bilbao
Âge : 41

Message non lu par belavita » 09 janv. 2019 à 14:22

Coucou Lylia!
Merci pour ton message encourageant. Je suis heureuse d'apprendre que ta grossesse s'est bien passé :-P
Comme quoi on a parfois tort de s'en faire.
Ton compagnon lui était tout de suite partant pour la fivdo ?

Merci de ton aide,
2014 FIV, 2 transferts notpregnant
2017 FIV, 1 transfert notpregnant
Adénomyose
FIVDO IVI Bilbao zeen

Avatar du membre
lylia

Fivette novice
Messages : 7
Enregistré le : 27 novembre 2018
Mon centre de PMA : 63- Clinique La Chataigneraie (Beaumont)
Centre étranger : IVI

Message non lu par lylia » 13 janv. 2019 à 21:19

Bonjour Belavita
Effectivement pour mon compagnon c'était plus compliqué que pour moi, il avait peur de ne pas me reconnaître dans cet enfant
Faire le deuil de ses gênes demande parfois du temps, mais de mon côté j'avais avancé plus vite dans ma réflexion et il m'a suivie, même si il était également dubitatif par rapport à nos précédentes tentatives, infructueuses aussi. On ne s'y attendait pas mais la première fiv a fonctionné.
Si tu peux dire à ton conjoint que maintenant notre bébé ne ressemble ni à l'un ni à l'autre mais plutôt à lui-même, et en ce qui me concerne le fait de le porter à fait de lui mon fils, ma chair et mon sang... j'ai parfois eu le droit, même par des gens proches, à "ce qu'il te ressemble"... et cela m'amuse, je sais très bien que nous n'avons pas les mêmes gênes mais nous partageons beaucoup plus.
Si je dois résumer, je dirais qu'on avait des craintes, effectivement, même lorsque l'on a débuté cette FIV, et qu'elles se sont estompées au long de notre parcours

Avatar du membre
belavita

Fivette novice
Messages : 6
Enregistré le : 31 décembre 2018
Mon centre de PMA : Espagne
Centre étranger : IVI Bilbao
Âge : 41

Message non lu par belavita » 15 janv. 2019 à 18:59

Bonjour Lylia,
Merci de ton message réconfortant. Et aujourd'hui vous êtes heureux avec votre petit.
Au fur et à mesure que je lis des témoignages je suis réconforté par les témoignages comme le tien qui indique que l'enfant est considéré par les parents accueillants, comme leur enfant à part entière. Effectivement la fivdo conforte le lien chez la mère puisqu'elle porte l'enfant et c'est un symbole fort. En ce sens c'est peut être plus facile à vivre pour le couple que le "simple don de gamète mâle".Tu y as songé à cet aspect ?..
2014 FIV, 2 transferts notpregnant
2017 FIV, 1 transfert notpregnant
Adénomyose
FIVDO IVI Bilbao zeen