Quel don de sperme ? Surmonter la stérilité ? Quel parcours pour nous ?

Avatar du membre
Juliette84

Fivette novice
Messages : 8
Enregistré le : 19 décembre 2016
Mon centre de PMA : Gynécologue de ville

Quel don de sperme ? Surmonter la stérilité ? Quel parcours pour nous ?

Message non lu par Juliette84 »

Bonsoir les filles,

Je me présente, je suis Juliette, j'ai 24 ans, et je suis en couple avec mon cher et tendre depuis 2 ans.
Suite à des traitements pour une maladie, mon conjoint est stérile - azoospermie.
Nous attendons le dernier examen pour savoir si elle est excrétoire ou sécrétoire.
Nous n'avons aucun moyen de contraception depuis 1 an et demi, nous savons donc qu'un parcours PMA va devoir se profiler.
Je suis complètement novice, je n'ai pour l'instant rencontré aucun médecin, aucun centre PMA, mais je souhaitai poser mes questions sur ce forum afin d'avoir des retours d'expériences vécues, pour ainsi savoir réellement ce qui m'attend si nous nous engageons dans ce parcours.
Je suis désolée si mes questions peuvent paraître bêtes, simplettes, mais j'ai tout de même beaucoup d'appréhension, même si je suis déterminée à avoir des enfants avec mon homme. J'ai obtenu certaines réponses sur internet mais je souhaite tout de même les reposer ici :)

1/ Comment se passe un parcours PMA avec don de sperme ? Peut-on sélectionner un profil physique de donneur ?
2/ Je vais devoir moi aussi faire un bilan sur ma fertilité. Savez-vous quels examens je vais devoir passer, si l'on sait déjà qu'il y a une azoospermie chez mon conjoint ? Les examens sont-ils difficiles, douleureux ? Partagez moi vos expériences :)
3/ comment aider mon conjoint à surmonter le fait qu'il ne pourra pas donner la vie et être le père biologique de nos enfants ?
4/ quels sont vos conseils pour que nous puissions surmonter les épreuves, et la longueur du parcours, sans que notre couple empatisse ?
5/ Tous ce qu'ils vous semblent pertinent que je sache, comprenne, réalise, je suis preneuse de tout vos conseils et soutient.

Je ne connais pas vraiment le jargon médical alors s'il vous plaît pouvez-vous m'expliquer de manière à ce que je puisse comprendre :)
Merci à toutes pour vos retours d'expériences par avances :) Si certaines ont vécu un parcours similaire, je serai ravie de le connaître.

Je vous embrasse,

Juliette

Avatar du membre
GaelleW

Fivette de bronze
Messages : 151
Enregistré le : 17 novembre 2016
Mon centre de PMA : 93- Hôpital Jean Verdier (Bondy)

Message non lu par GaelleW »

Bonjour Juliette.

Ton histoire n'est pas facile et je suis désolée de ce qui vous arrive. Pour ton conjoint le verdict est sans appel ? Même pas deux ou trois petits soldats récupérables avec une opération (c'est apparemment possible dans certains cas) ?

Pour ma part, je ne peux pas t'aiguiller sur le don de sperme, mais peut-être répondre à deux ou trois autres de tes questions.

Pour le profil "physique", je ne sais pas ce que tu entends par là, mais j'ai entendu une expérience de quelqu'un qui avait été en Belgique pour avoir un donneur typé antillais pour que les enfants puisse ressembler à son mari. D'ailleurs de ce que je sais d'eux, il était très triste de ne pas pouvoir avoir ses enfants. Mais visiblement du jour où ils sont nés, la question de la génétique ne s'est plus jamais posé pour lui.

Pour toi, oui il y aura des examens et un certain nombre... Hormis les prises de sang pour les dosages, j'ai passé des échographies à différents moments du cycle pour vérifier les follicules, une histérosonographie (pour vérifier l'utérus) et une hystérographie (pour vérifier que les trompes ne soient pas bouchées). On m'avait mise en garde sur l'hystérographie et pour ma part, ça n'a pas été douloureux. Visiblement ça l'est pour les femmes qui ont les trompes bouchées. Quant à l'hystérosonographie, c'est l'examen que j'ai trouvé le plus pénible, mais c'est tout à fait supportable !

Pour ton conjoint ça dépend de sa personnalité. Le problème vient de lui pour nous aussi. Il n'arrêtait pas de me dire "le problème c'est moi". Il n'a pas fallu longtemps pour que je lui dise que dans un couple ce n'est pas "moi" mais "nous" que ce n'était pas "son" problème mais "notre" problème. Et par chance il n'a plus jamais parlé de ça. Ca a été plus difficile pour moi qui finalement avait besoin de parler quant lui était en mode "je garde tout pour moi". Des fois je le sens tellement à des kilomètres des inquiétudes que je ressens que j'ai envie de lui mettre dans la tète que je subis tout pour lui, mais ça c'est hors de question.

Il est clair qu'il faut que ton couple soit solide. Je pense que ça peut éloigner comme vous souder. Faut se lancer à deux et s'appuyer l'un sur l'autre tout le temps.

Chaque cas est différent et je crois qu'il n'y a pas de question "simplette" dans ce genre de procédure.

Et toi comment tu vis tout ça ? Parce que j'imagine que c'est aussi dur pour toi d'envisager la question d'un donneur...

Est-ce que tu as été dirigé vers un centre de PMA ? As tu pris un rendez-vous ? Malgré tout ce qu'on peut lire, on se rend très vite compte que les réponses sont souvent différentes que ce qu'on avait pu lire. Donc ne prend pas tout pour argent "comptant".

Bon courage et à très vite.

Gaëlle
Gaëlle
FIV ICSI 1 : 09/16 - 16 ovocytes ponctionnés, 15 embryons, 2 transférés (pas de congélation) - +++ mais fausse couche à 7 SA
FIV IMSI 2 : prévue 01/17 - 8 Ovocytes - 3 embryons, 2 transférés, 1 congelé - +++ fingers première écho prévue le 17/03

Avatar du membre
Juliette84

Fivette novice
Messages : 8
Enregistré le : 19 décembre 2016
Mon centre de PMA : Gynécologue de ville

Message non lu par Juliette84 »

Bonjour Gaelle,

Merci pour ton retour. Non aucun soldat dans l’éjaculat. Pour l’instant mon homme est toujours sous traitement pour sa maladie donc nous espérons que quand le traitement sera fini ils peuvent revenir – les médecins ne se prononcent pas sur ca – et aussi qu’il arrête de fumer ca pourrait aider. Si non nous essaierons en dernier recours la biopsie testiculaire voir si quelques vaillants ont résisté 

J’avoue être un peu chochotte, je tremble à la vue d’une aiguille, j’ai la nausée quand je rentre dans un hôpital, mais je vais prendre sur moi et affronter cela sans sourciller pour ne pas qu’il voit si cela me déstabilise. Si tu me dis que les examens sont supportables alors j’espère y réagir aussi bien que toi !

Mon homme est comme le tien, il ne parle pas ne dit rien et se renferme sur lui-même. J’essai de lui en parler le plus souvent possible de manière ordinaire pour ne pas en faire un sujet tabou car pour moi ca ne l’est pas du tout, mais je vois son visage se fermer à chaque fois que j’en parle. Il ne répond pas, sauf pour me dire « on aura jamais d’enfant, je ne peux pas te faire un enfant, je ne sers à rien, tu perds ton temps avec moi ». Il doit encaisser le fait d’être stérile, et c’est pas facile je le comprends.

Je vais essayer de lui dire ce que tu lui as dit, que ce n’est pas son problème mais notre problème. J’ai peur d’être maladroite dans mes mots et je suis très très impulsive, mes mots dépassent souvent ma pensée, donc je fais très attention à ne pas laisser place à l’agacement et l’énervement. Toi aussi d’ailleurs tu ne dois pas céder à ça, et lui balancer dans la gueule « je subis tout et je ne me pleins pas alors maintenant tu fais un effort et tu parles ».

Et au fond je pense que même s’ils ne répondent pas forcément, ils entendent et écoutent, et ca leur reste en mémoire. De ce fait avoir des paroles rassurantes et encourageantes, et qui le déculpabilisent est positif, et si un jour il a envie d’en parler c’est aussi parce que on en a souvent parlé sans forcément avoir de réponse. Mais ils comprennent que du coup ce n’est pas tabou pour nous et quand ils se sentent ils en parlent 

J’ai eu rendez-vous avec mon gynécologue de ville cette semaine. Il m’a conseillé plusieurs centres. J’ai un dilemme entre : un centre public à une heure de route de chez moi, à Marseille, une ville très embouteillée donc les trajets vont être assez longs ; un centre privé près de chez moi, mais j’ai peur des dépassements d’honoraires. Je ne veux pas qu’un centre privée profite de nos problèmes pour se faire de l’argent. Mais en même temps à Marseille ca va être compliqué d’y aller souvent, surtout que ca va empiéter sur notre temps de travail et que tous les patrons ne sont pas très compréhensifs.

Je préfèrerai ne pas faire un appel à un donneur, mais si nous n’avons pas le choix nous ferons comme ça. Pour l’instant mon conjoint n’est pas prêt à commencer la PMA, nous allons déménager dans deux mois. Je vais laisser passer cela et ensuite je lui en reparlerai et je verrai s’il est dans de meilleures conditions. Et le souci est que je ne sais pas si on peut commencer alors qu’il est encore sous traitement, d’un point de vu légal.

Et toi ta prochaine FIV est pour quand ? tu peux me raconter un peu ton parcours, comment vous en êtes arrivé à la PMA ?

Merci beaucoup,
A très Vite,

Juliette

Avatar du membre
GaelleW

Fivette de bronze
Messages : 151
Enregistré le : 17 novembre 2016
Mon centre de PMA : 93- Hôpital Jean Verdier (Bondy)

Message non lu par GaelleW »

Coucou Juliette.

j'étais arrivé à la fin et je viens de voir que j'ai écris un roman :)

Tout espoir n'est pas perdu, il faut s'y accrocher. La biopsie sera peut être la solution. Prends les choses dans l'ordre avant d'aborder des questions comme le don de sperme ou autre.

En ce qui concerne les "aiguilles" ce sont les prises de sang à répétition qui sont les plus pénibles, mais moi j'avoue ne pas être trop "chochotte" pour reprendre tes mots. Si jamais vous arriviez à récupérer deux trois petits bonshommes et si tu devais faire une FIV, les piqures des traitements ne sont pas douloureuses du tout. Faut juste démystifier la première et tout ira bien :) Mais tu as encore le temps de penser à tout ça, il y a encore des étapes entre les deux.

La stérilité est surement une des choses les pires à supporter et bizarrement et dans les mœurs stérilité est souvent vue comme une "impuissance" ce qui n'est pourtant pas le cas. Et quelque part, on ne peut pas comprendre ce qu'ils ressentent au fond, comme nous on a l'impression d'être incompris des non PMA... Il faut du temps, de la patience et un soutien sans faille et comme tu dis, ne jamais se laisser aller à des paroles qui dépassent nos pensées car ce serait pire que tout ! Il faut que tu lui fasses comprendre que c'est un combat à deux mais que tu refuses de te battre toute seule, car même si c'est lui qui est la source du problème, que le résultat est le même pour vous deux ! Moi aussi je dis ce qui me passe par la tète quand ça me vient, car j'ai besoin d'en parler et il faut qu'il comprenne que si lui préfère se taire, toi tu as besoin de parler. Je crois qu'il faut respecter l'un ou autre des cas de figure. Mais tu as raison quand tu dis que "tout" reste dans un coin de leur tête.

Pour ta question du public/privé, nous avons choisi l'option privé. On a été dirigé vers un seul centre (en région parisienne) et les délais étaient très longs. il fallait presque 4 mois pour obtenir un rendez-vous (26/07 en ayant appelé vers le 10/04). Quand on leur a demandé s'il y avait moyen de faire "plus vite", on nous a dit oui, le même médecin consulte en privé, moyennant des dépassements d'honoraires mais nous avions un rendez vous 3 semaines plus tard (ça change la donne). Cette consultation nous a été facturée 200€ (2 feuilles de soin à 100€/personne). En abordant la question financière avec le médecin, il nous a dit, que ses consultations privées, même s'il y avait dépassement d'honoraires, étaient conventionnées, donc remboursées entre la sécu et la mutuelle (moins 1€ de franchise sur chaque consultation). En fait seuls les actes (ponction, transfert et je sais plus le troisième...) ne sont pas remboursés en totalité. La FIV nous coute 900€ au total (ponction et transfert) et on est remboursé de 400€). Mais on aurait pu faire les consultations en privé et les actes dans le public (avec le même médecin, dans le même hôpital). il faut bien te renseigner la dessus et tout dépend que ce que tu peux absorber financièrement aussi. Et sinon, il faut savoir que les PMA sont prises en charge à 100% par la sécu (hors dépassements). En somme je vais laisser 500€ environ sur une procédure qui au global fait à peu près 6000€. Après je parle de mon expérience. les délais, examens, traitement pour vous ne seront pas les mêmes et les couts différents. Renseigne toi auprès de ton médecin, de la sécu et aussi de ta mutuelle (certaines remboursent mieux que d'autres).

N'hésite pas à demander un suivi psychologique si tu ressens le besoin de parler. Toute aide est bonne à prendre. Ca te fait du bien, c'est cool, si ça ne sert à rien, tu laches... :)

être près de son centre peut faciliter la vie, car des allers retours vous allez en faire... Quand il faut aller 7 ou 8 fois entre les prises de sang, écho, ponction, transfert, re écho, consultations... Moi qui suis en région parisienne, quand il faut que j'aille à l'hôpital à 7.30 avant mon boulot et avec la circulation, c'est pas simple du tout.

Pour mon histoire... J'ai 30 ans et mon mari 36. Nous avons essayé pendant un an et demi d'avoir des enfants sans succès. On a consulté en pensant qu'on allait nous dire que c'était dans notre tête mais non. C'est chez monsieur qu'il y avait un soucis des soldats pas assez nombreux, pas assez mobiles, mal formés ou morts. Un petit package qui ne fait pas de nous un couple stérile mais infertile (on nous a dit que ça pourrait arriver demain comme dans 6 ans). Les chances de réussite d'une insémination étaient trop faibles, donc FIV direct :)

Nous sommes suivis en PMA à Bondy dans le 93 depuis mai. On a fait une batterie d'examens tous les deux. Le temps d'avoir les résultats et les consultations avec le médecin et le biologiste on était en juillet. Le centre était fermé en aout, donc première FIV en septembre. On nous a dit "vous êtes un cas facile" plusieurs fois (et plusieurs médecins). Tous les indicateurs étaient au vert. Ils m'ont prélevés 16 ovocytes le jour de la ponction, 15 ont pu être fécondés. Seulement les embryons étaient de très mauvaise qualité, un seul avait un bon "score". Du coup on m'en a implanté deux, le joli et le moins vilain des autres... Les autres n'ont pas pu être congelés. Et bonheur, j'étais enceinte... Quelques semaines après, le cœur battait on était soulagés. Peu avant l'écho des 3 mois que j'attendais pour me dire que j'avais passé le stade critique, j'ai perdu un peu de sang. La gyneco nous a annoncé que l'embryon avait stoppé sa croissance peut être un ou deux jours seulement après la toute première écho. Pendant plus d'un mois on a rêvé d'un bébé qui était déjà parti. Ca a été très dur pour nous deux. Depuis j'ai la crainte d'une "récurrence". Le médecin nous a dit qu'une "coincidence" était le plus probable par rapport à notre cas. On verra.

On a changé mon traitement, pour avoir moins d'ovocyte, mais d'essayé d'avoir une meilleur qualité. Quant à la technique, on est passé sur une FIV IMSI (au lieu d'ICSI) la première fois. Le principe est le même, mais ils utilisent des microscopes beaucoup plus puissants pour essayer de repérer les spermatozoïde dont l'ADN est fragmenté et éviter les anomalies génétiques et permettre d'avoir plusieurs embryons de belle qualité.

Je viens de recommencer les piqures pour le protocole hier. Donc si tout se passe comme prévu, dans 10 jours ponction et dans 3 semaines je serai fixée sur mon sort.

je t'embrasse. Bon courage !

Gaëlle
Gaëlle
FIV ICSI 1 : 09/16 - 16 ovocytes ponctionnés, 15 embryons, 2 transférés (pas de congélation) - +++ mais fausse couche à 7 SA
FIV IMSI 2 : prévue 01/17 - 8 Ovocytes - 3 embryons, 2 transférés, 1 congelé - +++ fingers première écho prévue le 17/03

Avatar du membre
Lili77

Fivette novice
Messages : 11
Enregistré le : 05 janvier 2017
Mon centre de PMA : 93- Hôpital Jean Verdier (Bondy)

Message non lu par Lili77 »

Coucou Juliette,

Je suis dans une situation similaire donc au besoin je penses pouvoir t'apporter quelques réponses.
MON Cheri a une azoospermie sécrétoire et après une biopsie testiculaire rien .. le verdict tombe .. stérile sans aucune raison en plus !
On a fait un pseudo deuil ( même si au fond il ne sera jamais fait définitivement ) on est juste obliger d'aller de l'avant et si on veux avoir ce bébé on doit lever la tête et avancer. Nous sommes rester tellement soudé et complice. J'ai essayer d'être présente à fond pour lui aprzs l'annonce , de le faire rire etc . J'ai bien vu qu'il été triste mais au moins ca la aider à fond !
Donc juste soit présente au max à ses côtés mais bon pour le moment ne perd absolument pas espoir parce que tu n'es qu'au début et rien n'est dit encore . Il faut y croire à fond !! Alors maintenant il faut une échographie des testicules auprès d'un urologue pour vérifier si c'est excrétoire et sécrétoire. Si c'est excetroire tu as beaucoup plus de chance qu'il y ai des zozo et sécrétoire beaucoup moins mais rien de sur.
Seul la biopsie pourra dire si y en a ou pas c'est obligatoire pour savoir. Donc bien que ca soit difficile il faut qu'il prenne son courage et qu'il commence les démarches pour pas perdre trop de temps pour pouvoir rebondir parce que si tu doit faire appel à un donneur c'est 1-2 ans d'attente en France .
Courage à vous et surtout resté souder :-)

Avatar du membre
kbm8279

Fivette habituée
Messages : 29
Enregistré le : 22 décembre 2016
Mon centre de PMA : 92- Centre Pierre Cherest (Neuilly-Sur-Seine)
Âge : 38

Message non lu par kbm8279 »

Bonjour à toutes,

Mon mari est également OATS sévère et ca impacte la qualité de nos embryons. Nous commençons à envisager un don de sperme mais ayant quand même 3% de misteer typiques, nous ne pouvons y avoir droit pour l'instant en France.

On a bien sûr d'autres options:
- continuer les FIV ICSI (même si... physiquement je supporte de moins en moins bien les traitements hormonaux)
- aller en Espagne faire une (ou plusieurs IAD)
- commander des misteer sur internet (avec la banque danoise Cryos)

J'ai entendu dire que certains gyneco faisaient en off des inseminations avec misteer de donneur anonyme dans leurs cabinets. Est-ce que l'une de vous en a entendu parler également? Si oui, peut-on échanger en MP sur le sujet? J'avoue que ce serait bien plus simple de le faire de cette manière.

Merci pour votre aide!
Moi 37 ans (RAS), lui 39 ans (OATS)
05/2016: FIV1 - 3 J2 : négatif
11/2016: FIV2 - 3 J5 pas de transfert frais - hyperstimulation
12/2016: TEC 1 - 1J5, résultat positif mais fausse couche précoce
01/2017: TEC 2 - 1J5, résultat négatif
02/2017: TEC 3 - 1J5, résultat positif :boy: mais syndrome polymalformatif sévère, IMG à 23 semaines brokenheart
11/2017: FIV3 - 6 J5 pas de transfert frais - hyperstimulation
12/2017: TEC 1 - 1J5, résultat négatif
01/2018: TEC 2 - 2J5, résultat positif testpositif, :girl: naissance en 09/2018

Avatar du membre
GaelleW

Fivette de bronze
Messages : 151
Enregistré le : 17 novembre 2016
Mon centre de PMA : 93- Hôpital Jean Verdier (Bondy)

Message non lu par GaelleW »

kbm8279 a écrit :Bonjour à toutes,

Mon mari est également OATS sévère et ca impacte la qualité de nos embryons. Nous commençons à envisager un don de sperme mais ayant quand même 3% de misteer typiques, nous ne pouvons y avoir droit pour l'instant en France.

On a bien sûr d'autres options:
- continuer les FIV ICSI (même si... physiquement je supporte de moins en moins bien les traitements hormonaux)
- aller en Espagne faire une (ou plusieurs IAD)
- commander des misteer sur internet (avec la banque danoise Cryos)

J'ai entendu dire que certains gynécologue faisaient en off des inseminations avec misteer de donneur anonyme dans leurs cabinets. Est-ce que l'une de vous en a entendu parler également? Si oui, peut-on échanger en MP sur le sujet? J'avoue que ce serait bien plus simple de le faire de cette manière.

Merci pour votre aide!
Coucou,

Je ne peux pas t'aider sur les questions que tu poses malheureusement mais l'IMSI n'a jamais été envisagée pour vous ?

Bises

Gaëlle
Gaëlle
FIV ICSI 1 : 09/16 - 16 ovocytes ponctionnés, 15 embryons, 2 transférés (pas de congélation) - +++ mais fausse couche à 7 SA
FIV IMSI 2 : prévue 01/17 - 8 Ovocytes - 3 embryons, 2 transférés, 1 congelé - +++ fingers première écho prévue le 17/03

Avatar du membre
kbm8279

Fivette habituée
Messages : 29
Enregistré le : 22 décembre 2016
Mon centre de PMA : 92- Centre Pierre Cherest (Neuilly-Sur-Seine)
Âge : 38

Message non lu par kbm8279 »

Merci pour ton retour. Notre centre ne croit pas trop aux IMSI, ils disent que c'est seulement du marketing... ils ne le font qu'en dernieère tentative.
Mais en insistant peut-être beaucoup...
Je continue mes recherches.
Moi 37 ans (RAS), lui 39 ans (OATS)
05/2016: FIV1 - 3 J2 : négatif
11/2016: FIV2 - 3 J5 pas de transfert frais - hyperstimulation
12/2016: TEC 1 - 1J5, résultat positif mais fausse couche précoce
01/2017: TEC 2 - 1J5, résultat négatif
02/2017: TEC 3 - 1J5, résultat positif :boy: mais syndrome polymalformatif sévère, IMG à 23 semaines brokenheart
11/2017: FIV3 - 6 J5 pas de transfert frais - hyperstimulation
12/2017: TEC 1 - 1J5, résultat négatif
01/2018: TEC 2 - 2J5, résultat positif testpositif, :girl: naissance en 09/2018

Avatar du membre
GaelleW

Fivette de bronze
Messages : 151
Enregistré le : 17 novembre 2016
Mon centre de PMA : 93- Hôpital Jean Verdier (Bondy)

Message non lu par GaelleW »

kbm8279 a écrit :Merci pour ton retour. Notre centre ne croit pas trop aux IMSI, ils disent que c'est seulement du marketing... ils ne le font qu'en dernière tentative.
Mais en insistant peut-être beaucoup...
Je continue mes recherches.
Pourquoi ne demanderais tu pas l'avis d'un autre centre ? Je ne connais pas ton parcours, mais ça vaut peut-être le coup de demander s'il y a une chance. Beaucoup de centres ne la pratiquent pas et du coup ça les obligent à envoyer leurs patients ailleurs et du coup perdre des "clients" car si on parle de marketing c'est bien ce que nous sommes.

J'ai fait des recherches sur des articles médicaux, parce que les forums ne donnent jamais que des avis, et les résultats sont plutôt positifs. En gros ils en viennent tous à dire que si les résultats sont équivalents sur une première tentative, sur les suivantes les résultats sont meilleurs sur le taux de fécondité, implantation et grossesse menées à terme. Les centres vraisemblablement évitent car ça prend beaucoup plus de temps pour eux de faire l'IMSI que l'ICSI.

J'avais déjà lu beaucoup de choses avant ma première FIV sur le fait qu'ils le proposaient rarement avant la troisième fois. Au vu de la mauvaise qualité de nos embryons (14 sur 15 de mauvaise qualité), ils nous ont dit que si ça ne marcheraient pas ils nous proposeraient l'IMSI dès la deuxième tentative. Ils ne m'ont jamais parlé de surcout (mais à priori ça représente environ 300€).

Pour ma part je me dis que toutes les chances sont bonnes à prendre, mais nous ne sommes pas sur une affection sévère mais modérée et je ne suis pas médecin. Donc je ne te donne que mon avis, mais avant de parler à un don de misteer, ça vaut peut-être le coup d'essayer.

Et pour savoir si l'IMSI serait "utile" dans votre cas, ils peuvent à priori prescrire un examen qui s'appelle le MSOME (un genre de super spermogramme qui permet de voir si les spermatozoïdes ont des anomalie chromosomiques).

Tiens j'ai pu remettre la main sur un article que j'avais trouvé intéressant. Sans comprendre tout, y a des informations pertinentes.
https://www.imrmarseille.com/details-l+imsi-410.html
https://www.fiv.fr/imsi/

Bon courage pour la suite.

Gaëlle
Gaëlle
FIV ICSI 1 : 09/16 - 16 ovocytes ponctionnés, 15 embryons, 2 transférés (pas de congélation) - +++ mais fausse couche à 7 SA
FIV IMSI 2 : prévue 01/17 - 8 Ovocytes - 3 embryons, 2 transférés, 1 congelé - +++ fingers première écho prévue le 17/03

Avatar du membre
kbm8279

Fivette habituée
Messages : 29
Enregistré le : 22 décembre 2016
Mon centre de PMA : 92- Centre Pierre Cherest (Neuilly-Sur-Seine)
Âge : 38

Message non lu par kbm8279 »

Merci beaucoup pour on article et pour avoir pris le temps de me répondre! Tu as raison, je vais insister +++
Moi 37 ans (RAS), lui 39 ans (OATS)
05/2016: FIV1 - 3 J2 : négatif
11/2016: FIV2 - 3 J5 pas de transfert frais - hyperstimulation
12/2016: TEC 1 - 1J5, résultat positif mais fausse couche précoce
01/2017: TEC 2 - 1J5, résultat négatif
02/2017: TEC 3 - 1J5, résultat positif :boy: mais syndrome polymalformatif sévère, IMG à 23 semaines brokenheart
11/2017: FIV3 - 6 J5 pas de transfert frais - hyperstimulation
12/2017: TEC 1 - 1J5, résultat négatif
01/2018: TEC 2 - 2J5, résultat positif testpositif, :girl: naissance en 09/2018

Avatar du membre
GaelleW

Fivette de bronze
Messages : 151
Enregistré le : 17 novembre 2016
Mon centre de PMA : 93- Hôpital Jean Verdier (Bondy)

Message non lu par GaelleW »

kbm8279 a écrit :Merci beaucoup pour on article et pour avoir pris le temps de me répondre! Tu as raison, je vais insister +++
Avec plaisir. Je suis sure que ton homme préférait une solution de ce type si ça peut marcher bien sur.

Bises
Gaëlle
FIV ICSI 1 : 09/16 - 16 ovocytes ponctionnés, 15 embryons, 2 transférés (pas de congélation) - +++ mais fausse couche à 7 SA
FIV IMSI 2 : prévue 01/17 - 8 Ovocytes - 3 embryons, 2 transférés, 1 congelé - +++ fingers première écho prévue le 17/03

Avatar du membre
Juliette84

Fivette novice
Messages : 8
Enregistré le : 19 décembre 2016
Mon centre de PMA : Gynécologue de ville

Message non lu par Juliette84 »

Lili77 a écrit :Coucou Juliette,

Je suis dans une situation similaire donc au besoin je penses pouvoir t'apporter quelques réponses.
MON Cheri a une azoospermie sécrétoire et après une biopsie testiculaire rien .. le verdict tombe .. stérile sans aucune raison en plus !
On a fait un pseudo deuil ( même si au fond il ne sera jamais fait définitivement ) on est juste obliger d'aller de l'avant et si on veux avoir ce bébé on doit lever la tête et avancer. Nous sommes rester tellement soudé et complice. J'ai essayer d'être présente à fond pour lui aprzs l'annonce , de le faire rire etc . J'ai bien vu qu'il été triste mais au moins ca la aider à fond !
Donc juste soit présente au max à ses côtés mais bon pour le moment ne perd absolument pas espoir parce que tu n'es qu'au début et rien n'est dit encore . Il faut y croire à fond !! Alors maintenant il faut une échographie des testicules auprès d'un urologue pour vérifier si c'est excrétoire et sécrétoire. Si c'est excetroire tu as beaucoup plus de chance qu'il y ai des zozo et sécrétoire beaucoup moins mais rien de sur.
Seul la biopsie pourra dire si y en a ou pas c'est obligatoire pour savoir. Donc bien que ca soit difficile il faut qu'il prenne son courage et qu'il commence les démarches pour pas perdre trop de temps pour pouvoir rebondir parce que si tu doit faire appel à un donneur c'est 1-2 ans d'attente en France .
Courage à vous et surtout resté souder :-)
Tous vos messages me donne du baume au cœur surtout que j'ai l'impression qu'il arrive à en parler et que le fait que je reste positive l'aide beaucoup ! je prend tous vos conseils et je les relirai le jour ou j'ai des coups de mou !
Oui je ne suis qu'au début mais j'ai quand mêmes des appréhensions et vous lire me fait du bien et me rassure en parti, même si effectivement pour l'instant le résultat n'est pas positif pour tout monde, vous restez battantes et j'adore :)
dès que l'on a demmenagé je contacte le centre le plus proche de chez moi pour leur demander un peu les tarifs, je vais également me renseigner sur les mutuelles, merci beaucoup de tous vos conseils.
Oui j'aimerai qu'on commence assez tôt car finalement la PMA c'est long et même si je sais qu'il faut faire preuve de patience, je suis pressée ...
Lili77, Du coup vous avez commencez les démarches pour le don de sperme ?

Bises,

Juliette